Les sources d’énergie pour le cheval
leurs utilisations et leurs impacts sur l’organisme

Par   |   Le 16 Avril 2015

6     Commenter (10)     11961
Les sources d'énergie du cheval
Comme pour les humains où l’on distingue sucres rapides et sucres lents, l’énergie pour le cheval est apportée sous différentes formes, précisément 3, et l’organisme du cheval n’assimile, ne stocke et n’utilise pas toutes ces sources d’énergie de manière identique.

Trois « énergies »

Notre cheval originel, nomade et herbivore, tirait l’essentiel de son énergie de la digestion de l’herbe pâturée qu’il ingérait au rythme de ses déplacements, et qui fournissait les 3 types d’énergie :

  • L’énergie fibre : issue des glucides pariétaux (constituants de la tige et des feuilles des végétaux),
  • L’énergie glucidique : issue des glucides solubles, sucres de l’herbe jeune et amidon contenu dans les graines des herbes hautes
  • L’énergie lipidique issue des matières grasses (acides gras polyinsaturés)
  • Détaillons l’utilisation faite par le cheval de ces différentes sources d’énergie, leurs impacts sur son organisme et par quels ingrédients de la ration elles sont apportées.

    L’énergie fibre, la plus naturelle

    L’énergie fibre, comme son nom l’indique, est apportée par les fibres, présentes dans les fourrages et certaines matières premières telles que le son de blé, la luzerne déshydratée, les pulpes de betteraves… Elle fournit une énergie libérée lentement, source privilégiée des efforts de demi-fond.

    L’énergie fibre est à privilégier dans toutes les situations car c’est la forme la plus adaptée à l’organisme du cheval. Mais la concentration énergétique des fibres est insuffisante pour satisfaire les besoins qu’imposent l’activité du cheval ainsi que certains stades physiologiques tels que la croissance et la fin de gestation. Elles sont également trop encombrantes pour le cheval athlète chez qui le contenu digestif peut représenter un poids mort excessif.

    Libérée lentement, l'énergie fibre est à privilégier dans toutes les situations

    L’énergie glucidique, un « mal » nécessaire…

    L’énergie glucidique est apportée sous forme d’amidon et de sucres, présents principalement dans les céréales. Cette énergie est ensuite stockée dans le foie et les muscles sous forme de glycogène, ressource rapidement disponible pour le métabolisme énergétique à l’effort.

    cereales cheval
    L'énergie glucidique, importante, mais de manière raisonnée. Ici, de l'orge

    Energie assimilée rapidement et efficacement, elle est le carburant des efforts courts et intenses. C’est en quelque sorte un mal nécessaire qu’impose le travail, mais dont l’apport doit être raisonné et limité car l’utilisation de cette énergie libère de l’acide lactique dont l’accumulation est responsable de fatigue musculaire, crampes… Les apports d’énergie glucidique sont donc à réduire chez les chevaux naturellement chauds et excitables, sujets aux myosites et autres troubles musculaires et a contrario à augmenter pour réveiller et donner du brillant aux chevaux froids.

    L’énergie lipidique, lentement mais sûrement

    L’énergie lipidique est apportée par les matières grasses, présentes dans les fourrages verts, les graines oléagineuses (colza, soja, tournesol, lin), certaines céréales comme l’avoine et bien sûr dans les huiles végétales.

    Elle contient les acides gras, dits « essentiels », non synthétisés par le cheval et obligatoirement disponibles dans sa ration (oméga 6 - oméga 3).

    Les apports en énergie lipidique sont très bien assimilés par le cheval. Son utilisation par l’organisme ne libère pas de déchets, comme l’acide lactique, mais demande un certain nombre de réactions métaboliques, ce qui entraîne une disponibilité moins rapide et nécessite un certain temps d’adaptation. Elle s’impose comme le carburant des efforts longs et répétés dans le temps.

    Équilibrer apports et besoins énergétiques

    La nature des efforts demandés au cheval ainsi que son tempérament conditionnent la proportion de ces 3 sources d’énergie. Face à un cheval « chaud » ou sujet aux ulcères gastriques, on s’orientera vers un aliment riche en énergie fibre et lipidique au détriment des énergies glucidiques. La pratique d’effort de fond comme l’endurance ou la recherche de résistance à la répétition d’efforts successifs fera pencher la balance vers l’énergie lipidique. En revanche, un manque régulier de « gaz » ou de brillant incitera à augmenter la proportion d’énergie glucidique.

    Pour vous aider dans l’élaboration de votre ration, Destrier vous renseigne sur la proportion de ces 3 sources d’énergie dans les aliments au travers de l’indice Destrier Energie. Cet indice, présent sur toutes les fiches produit vous permet, au-delà de la quantité d’énergie fournit par l’aliment (UFC) de connaitre la répartition des sources d’énergie.

    Exemple de 2 profils d’aliment

    Indice énergie destrier sport
    Indice énergie glucidique

    Ces deux aliments apportent une quantité d’énergie proche mais présentent des profils énergétiques différents (UFC Sport = 0.85 ; UFC Power Save = 0.88)

    Destrier Sport est conseillé pour des chevaux actifs, à qui l’on demande des efforts intenses et ne présentant pas de pathologies ni de fragilités particulières.

    Destrier Power Save est également conseillé pour les chevaux actifs à qui l’on demande des efforts longs (endurance, CCE) ou répétés dans le temps et pour qui on attendra une bonne récupération (saison intense de concours). Son apport modéré en énergie glucidique et importante en énergie lipidique et fibre en fait l’aliment incontournable pour les chevaux fragiles (ulcères, problèmes musculaires, mysosite….)


  10 commentaires
Clothilde.t.
- Le 10/05/2015 à 11h13

Très intéressant ! J'aimerais qu'il y ait un article comme celui-ci sur la thématique de la tonte du cheval.

Poneynageur
- Le 14/05/2015 à 17h29  -   1

ta monte et superbe tu as quelle galop ?
poney nageur

Clothilde.t.
- Le 06/06/2015 à 11h18

qui ? moi ?

Ac_horse
- Le 12/06/2015 à 22h31

Très intéressant

Ldiablo01
- Le 29/06/2015 à 20h51

j'adore on apprend des choses

Sissilol93
- Le 10/07/2015 à 10h40  -   1

C'est très intéressant il faudrait des articles comme ça plus souvent .

Gabycheval
- Le 21/07/2015 à 14h26

Super article !
J'aime vraiment bien les articles comme ça. C'est intéressant, il en fraudait plus souvent.

Jpfequiso
- Le 01/08/2015 à 09h57

Très pédagogique, résume parfaitement le principe énergétique chez les équidés de sport.

Alyciias
- Le 16/09/2015 à 13h02

Très intéressant, j'utilise le PowerSave pour ma jument d'endurance de 5ans. Cela lui convient parfaitement pour ces débuts.

Tahir.cybel
- Le 11/10/2015 à 20h31

Je viens de me créer un compte sur cheval annonce et je trouve déjà ce site super.
Très intéressant.

Réagissez à cet article !

Il faut être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire :
Cliquez-ici pour vous inscrire à Cheval Annonce