Mauvaise surprise, mais belle histoire ?

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35
Auteur
56414 vues - 517 réponses - 5 j'aime - 101 abonnés

Nanouetbabane

Apprenti
  

Trust : 267  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 240
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 23/07/2020 à 17h08

Bonjour,

Je vous écris parce que je suis un peu.. perdue (et désolée pour le pavé qui va suivre).

Cela fait des années que je mets de l'argent de côté pour acheter un cheval, mais que je ne cherche pas de cheval activement : je regarde les annonces, je dialogue avec certains vendeurs, mais ne me penche que sur les cas qui m'intéressent particulièrement.

Est alors arrivé en vente un loulou parfait : 1m83 (quand on fait 1m80 comme moi, autant dire que c'est une aubaine), Zangersheide (je voulais un cheval qui ait les capacités de m'emmener en concours), dans mon budget, "pas de vice, bon caractère, sort seul" et peut vivre au pré (ce que je cherchais), a déjà fait quelques petites épreuves (1m/1m05).

Il était mis en vente par un Haras spécialisé dans la vente et la valorisation de chevaux.

Après avoir visionné vidéos et photos très prometteuses, j'ai alors prévu un essai que je compte vous décrire précisément, afin que vous me disiez si j'ai pu faire une bêtise :

Je m'y suis rendue avec une amie, cavalière également et propriétaire d'une jument depuis des années afin qu'elle me donne son avis.

Le cheval a d'abord été monté devant moi par une cavalière bien plus petite et légère que moi : aucun problème, de belles allures, il manque clairement de muscles et se place difficilement, mais rien qui ne soit inquiétant. Le cheval est monté en mors simple à rouleaux en cuivre : c'est parfait, je n'aime pas les embouchures trop dures !

Je monte dessus : difficile de trouver sa place sur un si grand cheval, mais je trouve l'essai concluant : même rênes longues, avec une cavalière pas à sa place, le cheval ne bouge pas. Au pas, au trot, au galop, c'est un plaisir.

Arrive alors l'essai dehors, la cavalière fait un tour de piste de galop au pas et au trot. Elle me laisse ensuite procéder à mon tour de piste, pendant le tour, nous avons longé un pré avec un troupeau de chevaux qui se sont mis à partir comme des dingues, mais le cheval n'a pas bougé. Une crème.

Après mon tour de piste au pas, je redemande à faire une détente en manège, ce qu'on m'accorde. Je trouve déjà plus de boutons, et plus ma place.

N'ayant pas monté depuis un bout de temps, et le cheval ayant tout de même une amplitude impressionnante, j'ai demandé à ce que quelqu'un saute un obstacle avec devant moi. Là encore, le mouvement n'était pas parfait, mais rien d'affolant et surtout, rien qui le faisait sortir de mes critères.

Nous sommes reparties très convaincues, mon amie et moi-même. C'était un cheval calme, assez vert, mais ayant tout de même fait quelques parcours, qui pourrait faire un bon cheval de loisir et, à terme, nous emmener sur des parcours 1m15 à l'occasion.

J'ai donc fait procéder à une visite véto avec radio des antérieurs: Rien à signaler (sauf un soucis d'aplombs que j'avais déjà repéré et qui ne font pas obstacle à la carrière de loisirs/peu de CSO auquel je le destine).

Quelques jours après : je le prends ! Il arrive au sein de ses nouvelles écuries, découvre son pré et son troupeau... Heureux comme un roi !

Très heureuse de faire sa connaissance, je le monte quelques jours après et là, c'est le drame ! Im-po-ssi-ble de l'avoir au pas. Du pas, il passe au trot et du trot, il passe au galop, et au galop... Il n'y a plus personne ! Il n'est pas attentif pour un sous, et s'occupe simplement d'avancer mécaniquement, tout en prenant une allure ascendante.

Je décide donc de lui laisser le bénéfice du doute, et me dis que c'est le nouvel environnement qui le rend un peu chaud et que j'ai peut être un peu brûlé les étapes en le montant directement... Je le travaille en longe/liberté les fois suivantes :

- En liberté, je l'ai lâché, il a fait des tours/des tours/des tours (etc...) de galop.
- En longe : a peine sur son cercle, passage au trot, puis au galop, et plus personne.

Pensant que je m'y prenais comme un manche, j'ai alors pris un cours en précisant à ma monitrice qu'il s'agirait de le monter principalement au pas et au trot. Et là : difficile de l'avoir au pas, mais on y arrive (non pas sans mal). On décide de passer au trot... Et là : plus personne.

J'ai ensuite décidé de le prêter à mon moniteur (qui est cavalier professionnel), sans trop l'avertir de la situation, afin qu'il se fasse son idée du cheval. J'avais en tête que les problèmes venaient de moi, et uniquement de moi et je ne voulais pas que mon moniteur ait un quelconque a priori sur le cheval, afin d'avoir un avis neutre.

Sa première semaine de travail passe, je fais un compte rendu avec le moniteur. Verdict : "Dis moi, j'ai un problème avec ton cheval... Il part tout seul et ne s'arrête pas, c'est normal ?". Désespoir. Après d'autres séances de longes/monte par mon moniteur, celui-ci a reconnu que :

- Il passait du pas au trot et du trot au galop pour prendre la main ;
- Il n'avait pas osé sauter ne serait-ce qu'une croix avec, parce qu'il ne sentait pas le cheval ;
- Il était "quasiment inmontable".

Nous avons bien évidemment appelé :

L'ostéo : Rien à signaler
Le véto : Rien à signaler
Le maréchal : Rien à signaler
Prochaine étape : le dentiste.

La seule chose qui me turlupine, c'est qu'il a l'air très, voire "trop" bien au pré : il refuse d'en sortir, et part pleine balle une fois qu'on l'y ramène (il m'a presque arraché la longe une fois, mais ne l'a plus refait par la suite, il rentre dorénavant dans le calme). J'ai l'impression que sa "tête" reste au pré, même lorsqu'il n'y est plus, et que c'est peut être ça qui le rend "foufou".

Mais autrement, et en conclusion, j'en suis à un stade où je ne comprends pas ce qu'il se passe. Tout avait l'air parfait, et je vois doucement le rêve de ma vie se transformer en cauchemars.

Du coup, j'aurais quelques questions :

- Est-ce que, selon mon récit et selon vous, j'ai fait quelque chose de travers ?
- Est-ce que quelque chose vous surprend ?
- Pensez-vous qu'il puisse s'agir d'une "arnaque" ?
- Avez-vous déjà eu ce genre d'expérience après achat ?

J'hésite à le revendre... Et suis totalement perdue. J'ai mis une certaine somme à l'achat, et c'était le rêve de ma vie... Je ne vois pas où j'ai merdé.

Merci de votre aide et de votre point de vue extérieur ! Même sans réponse à mes questions, rien qu'un avis un peu extérieur pourrait être utile voire réconfortant haha.

Je vous remercie de bien vouloir éviter de me juger trop durement : toute critique est bonne à prendre si elle est formulée correctement et constructive, dans ce cas je serais toute ouïe ! Il s'agit de mon premier achat, et vous vous doutez que je suis déjà au fond du trou...


EDIT : MISES A JOUR SUR LA SITUATION :

Plus de développements pages 8,9 et 14/15/16.

Après de longs développements, que je vous épargne mais que vous pourrez retrouver sur les pages que j'ai citées, j'ai fait le choix de le retourner en pension pré/box chez son vendeur, afin d'être encadrée dans un milieu que le cheval connait déjà.

Ses vendeurs ont été très attentifs et compréhensifs, ils m'inspirent confiance et je pense que, le cheval les connaissant, cela m'aidera considérablement.

Il est arrivé dans sa nouvelle pension aux alentours du 25 septembre, et va recommencer le travail en octobre !

- Début octobre : Voyant que je galérais toujours autant, j'ai demandé à son ancienne cavalière, présente sur les lieux, de le monter. Celle-ci a effectivement constaté un problème et m'a proposé de le reprendre au travail et de me prêter un cheval en attendant. Je m'en occuperai donc en mains/en liberté le temps de voir un peu comment son travail par cette cavalière évolue.

- Mi-octobre : Je l'ai remonté et ça été catastrophique ne serait-ce qu'au pas : un cheval pas attentif, pas avec moi, qui avance et c'est tout... J'ai eu mon ultime remise en question et je me suis un peu mis un coup de cravache, j'ai alors décidé de le remonter tous les week-ends, que ce soit pour faire du pas ou une vraie séance, afin de me reprendre et d'arrêter d'en faire une montagne. Plus ça se passait mal, plus j'appréhendais, et je commençais à m'enliser dans un cercle vicieux.

- Début novembre : J'ai (enfin) réussi à faire du pas et du trot avec un cheval chaud, mais à l'écoute et gérable. Une grosse victoire ! J'ai donc persisté à le monter, on traverse des hauts et des bas, et ai petit à petit intégré le galop à nos séances. On s'entend bien, et on essaie vraiment de se comprendre. Prochaine étape : le muscler dans le bon sens !

Pendant toute cette période (pages 20 à 30 environ) la question s'est posée de le garder/de l'échanger/de le vendre, de m'accrocher ou non. Je me suis également interrogée sur la manière dont je le travaillais et ce que j'en attendais, j'ai eu des très bas, et des périodes plus sympa, le tout bercé par beaucoup de doutes à mon égard, à son égard, et à notre égard.

Au fil du temps, j'ai eu une nette amélioration : en mains, on s'entend très bien et c'est tout simplement un cheval adorable.

A cheval, je sens qu'il est capable de bien, et qu'il s'applique lorsque je ne lui demande pas de travers. Je vois son potentiel, et je crois petit à petit en nous. On fait des petits pas, qui me semblent être des pas de géants, et je pense que tout n'est dorénavant qu'une question de temps.

Bref, je me suis accrochée, et je me suis attachée à lui : c'est un amour, et je suis décidée à évoluer avec lui, pour le meilleur... Et pour le pire !

Édité par nanouetbabane le 23-11-2020 à 12h03

Nanouetbabane

Apprenti
  

Trust : 267  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 240
14 j'aime    
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 22/11/2020 à 18h45

Boooon et bien j'y suis retournée ce week end.

Samedi, je l'ai monté seule : une horreur. Tête en l'air, a trottiner, raide comme pas deux... Bref, j'ai tenté de l'avoir calme, ou à défaut, de l'avoir avec la tête plus basse... Je n'en ai rien obtenu du tout ! Rien à faire. Donc, comme d'habitude, je me suis braquée, lui s'est braqué, et on est partis dans une spirale de l'horreur a trottiner sur une planche en bois. J'ai donc décidé de tenter d'avoir un pas correct, et de descendre : larme aux yeux, boule à la gorge, avec un "t'es sûre que tu serais pas mieux sur le SF ?" dans la tête.

Une de ses cavalières m'a vue dépitée, et a décidé de le remonter. Elle m'a confirmé qu'en effet il était chaud, elle l'a marché, trotté, galopé, mais il restait chaud et raide.

Puis elle me l'a redonné, et là elle ne m'a pas trop laissé le choix, elle m'a dit de galoper sur un cercle afin que je me rende compte par moi même que même lorsqu'il est chaud comme ça, il est pas méchant et il ne va pas me faire de coup de vice. Elle m'a dit qu'il fallait que je passe le cap une bonne fois pour toutes et que j'arrête de me poser des questions (ce qui est vrai).

J'ai donc galopé... Il est parti vite, mais je l'ai eu bien mieux qu'au trot ! J'ai laissé là dessus et suis descendue avec le sourire, soulagée, avec beaucoup beaucoup moins de questions en tête.

Le lendemain, j'ai mis une martingale à anneaux parce que sa tête était constamment trop haute et que clairement, c'était pas bon. Je l'ai eu im-pe-cca-ble en carrière, les oreilles en avant, dans le sang mais à l'écoute au pas, au trot... Et au galop ! Et au galop, franchement, j'ai une position à améliorer... Qu'il m'a clairement pardonnée.

J'ai re-détendu en manège (il est plus chaud en manège) : pareil, tranquille, un peu plus vif, mais complètement maîtrisable et à l'écoute. Il m'a bluffée, et sa cavalière aussi.

La tête était toujours un peu haute, et le dos creux, donc j'ai fini sur un 8 de chiffre au pas, à tenter de l'avoir bas et long, ça n'a pas été de tout repos, mais il est venu gentiment se poser, j'ai donc laissé là dessus.

Je suis descendue complètement amoureuse.

Je suis fière de moi et de lui ! Très clairement, je me sentais d'aller passer une croix avec, ce qui est une grande grande première !

Par contre une de ses cavalières souhaiterait le monter en rênes allemandes. Il est vrai qu'il manque de musculature, mais j'avais à l'esprit des séances de longe, courtes mais efficace, et un travail appliqué avec martingale au besoin à cheval.

Je ne suis pas très pour les rênes allemandes, mais c'est mon opinion de manière générale. Du coup je me suis instantanément opposée, mais je n'ai pas envie que mon opposition se fasse au détriment de mon cheval.

Pensez vous que les rênes allemandes soient une solution pour un cheval qui manque de musculature ? Je suis toute ouïe !


P.S : Je prépare le changement de nom du post pour demain ;) merci pour vos idées !

Lucyxc

Membre d'honneur
  

Trust : 74  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2015
3 j'aime    
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 22/11/2020 à 19h35

nanouetbabane cool pour ta deuxième séance. Avec ce cheval, il va falloir que tu t'habitueras à avoir des hauts et des bas..

Et je ne peux pas t'aider avec les rênes allemandes. Moi je suis contre avec tous ces trucs... je préfère partir en balade avec mon cheval au pas avec du dénivelé..

Expar

Membre ELITE Or
  

Trust : 223  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10021
1 j'aime    
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 22/11/2020 à 19h54

nanouetbabane

En effet, les RA, ça peut muscler plus vite, j'en vois pas trop l'utilité pour l'instant.

Mais pour moi, ça ne va pas régler le problème, qui est qu'il cède en "appareil" le plus simple et apprenne à bosser comme ça.
Ca va prendre plus de temps, vu que tu dois aussi progresser de ton côté avec et/ou sans lui. Quoi qu'il est en pension travail, donc aux cavalières de bosser pour qu'il soit "mécanisé", même quand il est chaud.

Elicendi

Membre VIP
   

Trust : 155  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5512
4 j'aime    
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 22/11/2020 à 20h13

Les rênes allemandes forcent le cheval à adopter une attitude spécifique. Ça peut servir à contrôler un bronco sauvage, ce qui n'est pas le cas ici puisque ces cavalières s'en sortent bien. Ça peut servir à résoudre un problème précis pour passer un cap.
Mais pour muscler je ne vois vraiment pas l'intérêt ?

Le risque c'est qu'après il perde en finesse et qu'il prenne de mauvaises habitudes que tu auras du mal à corriger.

On n'obtient pas un bon dressage par la force. Surtout si le problème de ce cheval c'est de se relaxer.

Si tu galères un peu avec lui niveau posture, tu pourrais peut-être prendre quelques cours d'équitation centrée. J'ai trouvé que ça donnait rapidement des résultats.

Savannah02

Novice

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6
3 j'aime    
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 22/11/2020 à 22h05

Sur un cheval raide, et qui a tendance à chauffer : les rênes allemandes risquent de le braquer.
De ce que je lis de ta dernière séance : ose le mouvement en avant, laisse-le se déplier même si son attitude est haute, en le canalisant sur de grands cercles, en demandant tes transitions à la voix.
Et oui, moi aussi je trouve que tu devrais changer le titre de ton post ;)

Badmonster

Membre ELITE Or
  

Trust : 407  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14414
1 j'aime    
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 22/11/2020 à 22h16

C'est super !

Les rênes allemandes, j'ai envie de dire que ça dépend surtout de comment la cavalière le monte. Apparemment elle l'a bien la plupart du temps, donc il doit être dans une attitude un minimum correcte non ? L'avantage des RA par rapport à d'autres enrênements, c'est que ce n'est pas fixe. On peut les mettre, mais ne pas y toucher de la séance. On peut les mettre et s'en servir 30 secondes dans la séance, ponctuellement, quand c'est nécessaire.
Maintenant pour moi ce n'est pas quelque chose qui aide à muscler :)


Y'a des fois où plus jeune ma jument était très raide aussi, un vrai manche à balais, un paquebot dans les coins, tout ce que tu veux. Je m'en suis sortie en arrêtant de focaliser dessus. Qu'elle soit raide ce jour là pour x ou y raison, c'est une chose. Mais focaliser dessus ça me crispe, même inconsciemment, donc je manque de liant, de souplesse, elle se crispe en retour etc etc..
Donc quand c'est comme ça, je faisais mes figures de manège, mes transitions, sans me soucier de l'attitude, uniquement de l'engagement. Et en me concentrant sur mon tracé, mes figures, ma position, et bien petit à petit le cheval se met dans le travail, il se délie, donc là on félicite.

Lilice34000

Expert
   

Trust : 133  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 669
2 j'aime    
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 22/11/2020 à 23h49

Je suis depuis un moment ton parcours (en sous-marin) avec ton loulou et déjà bravo d'avoir pris toutes les décisions adéquates pour former votre couple. C'était pas gagné mais ça commence à prendre forme.

En tout cas, savoir se mettre un coup de pieds au c*l comme la fait la cavalière à ton sujet, ça a eu l'air de te faire du bien. C'est compliqué de le faire mais ça a parfois du bon. Et j'ai l'impression que ça t'a fait du bien !

Ensuite pour les RA, je préfère mettre ça plutôt qu'un autre chose mais là, j'en vois pas trop l'intérêt. Ses cavalières ont l'air de l'avoir bien, donc pourquoi lui infliger ça. D'autant plus que c'est un grand cheval (1m80 et des bananes si je me souviens), il faut savoir le travailler en prenant en compte cette particularité (souvent des chevaux aux plus raides, qui ont du mal à s'articuler etc).

En tout cas, tu peux être fière de ton week-end ! Hâte de lire la suite

Cymoril

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 209  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6592
2 j'aime    
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 23/11/2020 à 09h20

Waou ça fait plaisir une telle évolution!
Je ne suis pas pour les enrênements non plus, s'il est raide, il me semble qu'il a besoin de se délier et pas d'être coincé d'une manière ou d'une autre. Comme dit plus haut, laisse le avancer, évite de focaliser sur sa tête, si le boulot est bon elle descendra tout doucement, c'est mécanique.

Juliel-b

Membre VIP

Trust : 28  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3811
2 j'aime    
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 23/11/2020 à 09h32

Pour les RA, je ne suis pas pour. J'ai déjà vu une jument qui n'était plus capable de fonctionner sans qu'on lui en mette. Ce qui va le muscler c'est de le monter régulièrement, surtout au trot

Museane

Membre VIP
 

Trust : 1468  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4443
6 j'aime    
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 23/11/2020 à 10h14

Des rênes allemandes sur un cheval raide ?!
A part le rendre encore plus raide, je ne vois pas bien l'intérêt..
Il ne faut pas confondre entre un cheval qui est "raide" et un cheval qui n'est pas sur la main.
Un cheval raide peut très bien être sur la main pour autant, tout comme un cheval hyper souple peut se balader la tête en l'air toute la séance, ça n'a rien à voir.

Un cheval raide, c'est un cheval qui a du mal à s'incurver, à tourner, à se plier.
On améliore ça avec des exercices d'assouplissement à faire systématiquement = extensions d'encolure, déplacements latéraux. Massage, chauffe-dos peuvent aider aussi. Et surtout laisser au cheval le temps de s'échauffer aussi (comme nous, ils commencent à avoir froid, s'il est au box, il ne bouge pas donc forcément, ses muscles vont mettre du temps à se chauffer) : détente à la longe pendant 10 mn histoire qu'il s'échauffe en douceur sans cavalier sur le dos, ou 15 mn de pas actif en carrière..

Un cheval qui ne se pose pas sur le mors, qui "n'est pas en place", a la tête en l'air, c'est un autre problème.
Déjà, il faudrait que tu puisses te faire filmer pour qu'on voit quelle est sa position = est-ce qu'il est vraiment la gueule en l'air ou simplement un peu ouvert ?
Tu débutes avec ce cheval, il a l'air d'être très vert et de manquer de dressage, on ne va donc pas lui demander d'avoir son chanfrein à la verticale immédiatement.
En gros, est-ce qu'il fuit le contact, est-ce qu'il essaye d'échapper à ta main en levant la tête ?
Dans tous les cas, les rênes allemandes ne sont pas une solution, en tout cas elles présentent à mes yeux trop de risques pour s'y résoudre.
A la limite, un gogue commandé me paraît moins dangereux.
Mais surtout, ça ne sert à rien de vouloir contraindre un cheval à venir baisser la tête.
Ce qui le fera se poser sur son mors, se mettre sur la main, c'est tout le boulot de dressage qui t'attend = travailler sur l'engagement des postérieurs, lui faire tendre sa ligne du dessus, pour obtenir ensuite un cheval qui se met en place.
Pas besoin de RA, laisse lui mettre sa tête où il veut, contente toi d'avoir un bon contact avec tes rênes = rênes ajustées (un cheval ne peut pas venir se poser sur la main si les rênes sont flottantes) et d'engager derrière.
Et à toi les transitions entre et inter-allures, les cercles, les 8 de chiffre, les déplacements latéraux etc etc..
En fin de séance, tu peux espérer avoir un cheval qui commence à céder et à venir se poser sur son mors.
Si au début tu ne peux faire ça qu'au pas, eh bien tu ne le fais qu'au pas.
Il ne faut pas brûler les étapes.

Et niveau encadrement, as-tu un coach qui monte le cheval ?
C'est qui ces cavalières qui te donnent des (mauvais) conseils comme de mettre des RA ?
Je ne dis pas que les enrênements c'est le mal, je dis qu'avant d'en arriver là, il faut prendre le temps de bosser correctement. Si tu as un coach qui arrive à monter le cheval sans enrênement, il n'y a pas de raison que tu n'y arrives pas non plus = ça veut dire que ton cheval est capable de se mettre sur la main sans qu'on ne le force (je ne parle pas d'un cheval dangereux pour lequel des RA seraient un moyen de rester en vie dessus).

Bref, c'est tout à fait louable de vouloir un cheval vert, qui à tout à apprendre, mais il faut accepter tout ce qui va avec = les heures de travail qui t'attendent, à répéter des gammes en dressage, pour obtenir petit à petit un cheval dans une bonne attitude.

Édité par museane le 23-11-2020 à 10h17



Nanouetbabane

Apprenti
  

Trust : 267  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 240
6 j'aime    
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 23/11/2020 à 11h42

Bah pour tout vous dire j'étais assez surprise aussi...

Il semblerait que ce soit une apprentie qui travaille mon cheval avec la cavalière, et que cette idée provienne de cette apprentie... Ce que je trouve un peu bizarre puisque j'avais en effet pour idée de bosser en longe/déplacements latéraux/dénivelés, mais certainement pas en RA.

J'en toucherai deux mots à la gérante de la pension.

Normalement je change de selle la semaine prochaine, je ferai de toutes façons venir l'ostéo pour vérifier ma nouvelle selle, je pense que j'aurais quelques conseils sur la démarche à suivre avec un cheval de cette morpho.

EDIT : Je pense que je vais demander un suivi plus régulier et des exercices précis. Cette histoire de RA ne m'a vraiment pas plu...

Édité par nanouetbabane le 23-11-2020 à 12h05



Nanouetbabane

Apprenti
  

Trust : 267  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 240
17 j'aime    
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 23/11/2020 à 12h09

Et voilà ! J'ai changé le titre de post !

J'en reviens pas d'être ici aujourd'hui, après 30 pages de désastre ! Merci à tous pour vos conseils ! Ce post me permet de suivre ma propre évolution, et je trouve ça hyper perturbant mais super utile. Hier, je suis vraiment descendue amoureuse de mon cheval, libérée, et soulagée, c'était indescriptible ! Alors relire les pages précédentes, voir les doutes, les galères... Ca ne donne que plus de valeur aux séances qui se déroulent de mieux en mieux.

Oui, je garde en tête que je peux passer des séances affreuses (en témoigne celle de samedi) mais je me rappellerai toujours que ça n'est rien comparé à la période affreuse que j'ai traversée au tout début.

Expar

Membre ELITE Or
  

Trust : 223  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10021
5 j'aime    
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 23/11/2020 à 12h21

nanouetbabane

Oui, il faut "surveiller" au mieux à distance, mais au moins, tu sais qu'on ne te cache rien, puisque la question t'a été posée pour les RA.

Sinon, pour avoir + galéré avec les anguilles et les raidouilles à bosser. Je préfère les raides, il faut juste leur laisser du temps à la détente pour les délier, bien les mettre en avant et exos réguliers et ça le fait. Quand ils arrêtent de bosser, tu le sens très rapidement.
Les anguilles, déjà, dur, dur de repérer quand ils arrêtent de bosser réellement, tellement ils sont "confort". J'ai toujours un métro de retard avec eux.

Édité par expar le 23-11-2020 à 12h53



Marj1981

Membre ELITE Bronze

Trust : 72  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6098
2 j'aime    
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 24/11/2020 à 08h20

ah top le titre!!!

Museane

Membre VIP
 

Trust : 1468  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4443
2 j'aime    
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
Posté le 24/11/2020 à 11h27

expar ça marche aussi avec la position de la tête du cheval = le mien est tout à fait capable de se mettre très bien en place, chanfrein à la verticale et tout et tout, tout en laissant traîner ses postérieurs à 10 km derrière...
Page(s) : 1 ... 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35
Mauvaise surprise, mais belle histoire ?
 Répondre au sujet