Avis sur les étapes de "travail" jeune

 Répondre au sujet
Auteur
829 vues - 5 réponses - 0 j'aime - 3 abonnés

Tidesigual

Membre d'honneur

Trust : 284  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1425
Avis sur les étapes de "travail" jeune
Posté le 15/09/2017 à 12h33

Bonjour à tous,

Comme je l'ai présenté il y a peu j'ai récemment acquis un jeune cheval de 3 ans ( juillet 2014)
Pour le moment son " travail" consiste à se familiariser avec tout ( brosse, cure pied, lingettes pour nettoyer, douche, couteau de chaleur, bruit de la tondeuse ...) bref à préparer le cheval a affronter une vie de loisir/sport plus tard. Je lui prends les pieds ( doucement parce qu'il ne savait pas trop les donner).
Je travaille avec une pro qui est de formation école de la cense mais autodidacte également ( on aime ou on aime pas je sais ... moi j'aime surtout la personne et j'ai confiance en elle). Elle me conseille et me guide dans les bons gestes mais me laisse maitre de l'évolution du travail effectué. Elle sait que je suis un peu "tatasse" sur la santé, la préservation du mental et du physique des chevaux.
Nous lui avons présenté le drapeau pour le bruit, différents objets type montoir, plot, cônes etc

Tout cela pour en venir aux questions que je me pose,

Le débat de l'âge du débourrage a lieu régulièrement et est malheureusement trop souvent sans issue ...
Chacun a son opinion là dessus.
Récemment un article a été publié sur le forum et ailleurs sur le fait que toutes races confondues, les chevaux ont une croissance tardive et qu'il est nécessaire autant que faire se peut de respecter leur évolution ( physique mais aussi mentale)

On dit malgré tout que les ibériques sont tardifs ( le mien d'ailleurs n'est pas exclu de cette définition puisque de l'avis même de l'éleveur c'est encore un gros BB)

Je ne veux pas commettre d'erreurs avec mon cheval que je veux le plus longtemps possible en forme.

D'après vous, quel serait le programme de " travail" ou plutôt " occupation" idéal ( à pied, monté, en liberté peu importe) pour un jeune cheval entre 3 et 6 ans ( Ibérique bien entendu) pour le préserver tant physiquement que mentalement.

Exemple: je n'ai pas prévu de monter mon cheval avant le printemps prochain date à laquelle il atteindra presque les 4 ans. Mais j'entends pas monter juste le montoir, l'immobilité, quelques actions genre s'arrêter, tourner mais pas de " travail".( balade au pas gentille, connaissance de l'environnement etc)
Je pense personnellement ne pas entamer de travail véritable avant ses 5 ans.

Mais Est-ce que je peux imaginer faire des LR, un peu de longe ( avec modération et sans embouchure évidemment juste pour apprendre la voix) ? dès maintenant ou Est-ce que cela vous parait prématuré ?

J'attends vraiment des avis, peut être divers d'ailleurs, sur vos expériences et ressentis pour m'aiguiller un peu bien que j'ai déjà des convictions. Cependant j'aime l'échange de point de vue, le partage d'expérience et l'occasion est belle aujourd'hui.

Merci à tous

ps : juste si on pouvait éviter de s'étriper ce serait sympa

Lakchmi

Membre d'honneur
   

Trust : 435  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2590
2 j'aime    
Avis sur les étapes de "travail" jeune
Posté le 15/09/2017 à 13h06

Hello,

Pour resituer, ma jument est 50% lusitanien.
A vécu au pré à la sauvage (enfin soignée, mais de loin quoi, à part pour le parage et pour donner du foin et de l'eau elle n'a pas vu beaucoup d'humains) jusqu'à ses 5 ans.
Débourrée à 5 ans et n'a fait que des balades jusqu'à presque 5 ans et demi. Âge où j'ai acheté la bestiole, depuis elle fait dressage et balade, et un peu de TREC et un tout petit peu d'obstacle. Elle a 6 ans et demi bientôt !

Perso je trouve ça top, à vrai dire son état "n'a fait que 4 mois de balade" a joué pour l'achat, je trouvais ça top.



tidesigual a écrit le 15/09/2017 à 12h33:

D'après vous, quel serait le programme de " travail" ou plutôt " occupation" idéal ( à pied, monté, en liberté peu importe) pour un jeune cheval entre 3 et 6 ans ( Ibérique bien entendu) pour le préserver tant physiquement que mentalement.

A mes yeux; l'idéal :
- De ses 3 à ses 4 ans : découverte à pied, beaucoup de balades à pied, découverte de toutes les manipulations "utiles" (pansage, bruit de la tondeuse, accepter de se laisser toucher partout, accepter d'avoir des trucs bizarres posés sur le dos, mettre et enlever sans soucis une couverture, etc...). Déjà ça, ça prend pas mal de temps je suppose. Du travail à pied (marcher en main correctement à droite ou à gauche, s'arrêter, désengager les postérieurs, envoyer sur un cercle...) mais pas de "longe" (= pas d'enchaînement de cercles serrés).
Monter et descendre dans un van si on a le temps.
Venir progressivement poser le tapis et la selle, découvrir le sanglage.
Se faire manipuler par plusieurs personnes : pour sa future vie, même s'il n'a qu'un seul propriétaire, c'est très pratique d'avoir un cheval "pratique" pour tout le monde (le jour où t'es pas là et qu'une copine ou le maréchal ou je sais pas qui doit l'attraper au pré pour l'emmener à son vaccin...).
Pas plus de 3-4 séances par semaine. (disons max 7 sur 15 jours glissants), vie au pré avec les copains. Je pense que là déjà t'a rempli l'année !

- De ses 4 à ses 5 ans : Continuer et approfondir le travail précédent pour "l'ancrer", que ça soit acquis. Marcher et trotter en longe, sur des grands cercles et des lignes droites. Se déplacer avec la selle sanglée, d'abord sans étriers puis avec les étriers battants, puis avec un poids sur le dos...
Préparation du montoir progressive jusqu'à avoir un cavalier sur le dos.
Eventuellement donner les bases de la monte (le débourrage quoi) : avancer, s'arrêter, tourner. Pas beaucoup plus.
L'emmener en balade à pied parfois seul et parfois avec un copain.
A l'approche des 5 ans, si tout se passe bien, éventuellement des balades montées très calmes avec un copain "routinier", d'abord sur des circuits que le cheval a connu à pied, pour emmener sur de plus en plus de balades, de tous rythmes et parfois seul si possible.
En carrière, obstacles "type PTV/équifeel", l'habituer à des trucs bizarres, passer sous de la rubalise, etc...
Sur terrain de cross, passer des petits contre haut/bas et du terrain varié à pied.
A cheval on va s'attendre à ce qu'il ai de l'allant, qu'il aille volontiers vers l'avant mais avec un frein et une direction "aux jambes". Contact dans la bouche léger et la nuque doit être le point le plus haut.


- 5 ans à 6 ans : début du travail plus "sérieux" : en carrière on va commencer à aller rechercher un cheval qui engage, qui monte peu à peu son dos en demandant doucement des incurvations et contre-incurvations, en précisant les transitions, etc. Vers les 6 ans on peut considérer que le cheval sait faire des épaules en dedans et des sessions à la jambe, on va doucement vers l'appuyer.
Début de l'obstacle, d'abord sans cavalier puis avec, travail principalement de la rectitude et du geste.
Beaucoup de balades aux trois allures.
En terrain varié, début du "cross gentil" et autres PTV.





tidesigual a écrit le 15/09/2017 à 12h33:
Mais Est-ce que je peux imaginer faire des LR, un peu de longe ( avec modération et sans embouchure évidemment juste pour apprendre la voix) ? dès maintenant ou Est-ce que cela vous parait prématuré ?

La longe il faut surtout se demander "pourquoi" : que le cheval apprenne à tourner autour et à comprendre les codes OUI. Mais pas trop de cercles et pas trop serrés (attention aux jarrets).
Les longues rênes si tu maîtrises bien oui ! Bien penser que le contact dans la bouche que tu as en longues rênes, c'est celui que tu vas t'attendre à avoir une fois à cheval, donc c'est le moment où tu vas "construire" la bouche de ton cheval.

Quiebro13

Membre ELITE Or
  

Trust : 1312  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17698
1 j'aime    
Avis sur les étapes de "travail" jeune
Posté le 15/09/2017 à 14h15

Je suis d'accord avec l'avis précédent

Le mien a été bien bossé à pied l'année de ses 3 ans. Pas forcément de longe Mais beaucoup de liberté et de désensibilisation.
À 4 ans il a été debourré au montoir quand je l'ai acheté à 5 ans il était monté 1 à 2 fois par semaine en carrière par ma prof. Il était vert Mais avait les bases d'engagement d'impulsion, d'incurvation et de direction.

Il a eu le temps de grandir quoi ^^

La première année 5/6 ans j'ai un peu touché à tout balade/longues rênes/ premiers sauts/ premier petit concours de dressage

Et Bon Apres j'avoue que ça a merdé, je faisais mes études loin, je ne le voyais que le weekend, on s'est perdu puis retrouvé bref niveau travail ça n'a pas été génial.
J'ai vraiment repris à ses 8 ans pendant 6 mois on avait bien avancé puis pendant 1 an on a enchaîné les soucis veto.

J'ai donc un cheval de 9 ans et demi, Avec un niveau de Club 2 en dressage et nada en obstacle soit vraiment pas génial et on va dire en retard sur certain ce qui est bien relatif on est d'accord ^^

Bon du coup maintenant il est largement finit physiquement pour entamer un vrai travail je me console comme ça

Tidesigual

Membre d'honneur

Trust : 284  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1425
0 j'aime    
Avis sur les étapes de "travail" jeune
Posté le 15/09/2017 à 15h05

Merci de vos réponses.
C'est un peu ce type de programme que j'avais imaginé.
C'est long mais c'est la condition sine qua non pour avoir un cheval sain dans le futur j'imagine.

Ils apprennent tellement vite du moins c'est l'impression qu'ils donnent. Le poulain qui partage maintenant ma vie semble comprendre 10 fois plus vite que le cheval que j'ai récupéré dans des conditions compliquées ( pré retraité aujourd'hui) . C'est toute la différence entre apprentissage et réhabilitation.

Pour l'instant cela me conforte.

Lakchmi

Membre d'honneur
   

Trust : 435  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2590
1 j'aime    
Avis sur les étapes de "travail" jeune
Posté le 15/09/2017 à 15h21

Pas de chance quiebro13 pour les soucis véto... Par contre ça ne me choque pas qu'un cheval ne progresse pas en continu si le proprio n'est pas "dispo"... Ca arrive, ils suivent nos vies .

(ma brave poupette au top de sa forme a peu bossé ses 2 dernières semaines... Pas beaucoup de temps ni d'énergie à lui consacrer, et je suis un peu sur les nerfs donc pas "opérationnelle" pour lui apprendre de nouvelles choses... Tant pis, ça prendra du retard mais je n'ai jamais prévu qu'elle soit championne olympique...)




Oui Tidesigual, le risque aussi quand ils apprennent vite et qu'ils sont "demandeurs" c'est de trop exploiter ça du coup et de les dégoûter. Un cheval de bonne volonté et qui a envie d'apprendre c'est tellement génial ! Mais ils ne savent pas toujours nous exprimer leur limites (ou nous ne savons pas les entendre !). Je préfère ne pas atteindre ses limites de vitesse d'apprentissage que de les exploiter "un tout petit peu trop".

Et même s'ils ont l'air d'apprendre très vite, le cerveau et les neurones ont besoin de temps de repos pour "assimiler". Sans ça, tout est stocké en mémoire vive et le départ pour la mémoire dure est plus complexe... Autant faire des sauvegardes régulières !

Tidesigual

Membre d'honneur

Trust : 284  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1425
0 j'aime    
Avis sur les étapes de "travail" jeune
Posté le 15/09/2017 à 16h16

Tout à fait il faut veiller à ne pas saturer.
Pour le moment je vais le voir tous les jours ou presque mais seulement 2 vraies séances sont consacrées à lui montrer des nouvelles choses et retravailler les bases du respect à pied ( qu'il n'avait pas forcément intégrées) Conduite aux 2 mains, déplacements des épaules, désengagement des hanches, envoie sur le cercle puis transitions à la voix mais douces, découverte des LR, du surfaix, du filet, d'objets divers.
Le reste du temps je le brosse, lui prends les pieds, le tripote partout et le promène en main pour qu'il découvre son environnement.
Il est entier donc malheureusement seul dans son pré mais au contact permanent de 2 hongres ( ils sont séparés par une lisse en bois mais peuvent se mordiller, se gratter etc)
Avis sur les étapes de "travail" jeune
 Répondre au sujet