Osteo equin rennes

 Répondre au sujet
Auteur
627 vues - 14 réponses - 0 j'aime - 6 abonnés

Raud35

Novice

Trust : 10  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1
Osteo equin rennes
Posté le 17/08/2018 à 00h06

Bonjour a tous. J'aimerai avoir des informations sur l'école ostéopathie équine de rennes. Voilà mon parcours: j'ai un bac stmg et un bpjeps aan ( maître nageur) je suis pas vraiment scolaire et je ne fait pas ou peu d'équitation (Je viens de commencer). Je suis issue du monde des courses hippiques, passionné depuis mes 5 ans, je veux travailler avec les chevaux, notamment avec des entraîneurs, il y a que ça qui m'intéresse et je serai decu de ne pas essayé par peur de l'échec, donc je vais faire un stage avec un osteo équin prochainement.
J'ai plusieurs interrogations:
Mon niveau scolaire est il suffisant ? (Stmg sans mention)
Est ce obligatoire d'avoir montée durant des années?
Quel sont les test d'entrée? ( en gros)
Peut on prendre de l'avance ? ( je souhaite rentrer en septembre 2019).
J'espère avoir un max de réponse ! Merci d'avance 😊

Walibie

Membre d'honneur
   

Trust : 122  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2920
1 j'aime    
Osteo equin rennes
Posté le 17/08/2018 à 11h44

emilieriding pourra te conseiller un peu , elle rentre en école d'ostéo.


Je ne savais pas que dans le milieu des courses les ostéo c'était développé , c'est courant ?

Prendre de l'avance , évidemment connaitre les bases types os du cheval , muscles et nom meme si tu les verra en détail .

Par contre attention , si tu rentre en école , cela à un haut coût financier ( environ 8000 à 9000€ l'année uniquement l'école) , budget à prévoir

Édité par walibie le 17-08-2018 à 11h58



Emilieriding

Membre ELITE Or
  

Trust : 1576  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 11613
0 j'aime    
Osteo equin rennes
Posté le 17/08/2018 à 11h52

raud35 merci walibie de m avoir appelé ;)

alors pour l école où je vais (IFOA Tarascon ) oui il faut un niveau minimum en équitation: le galop 4
Il y a possibilité de faire option équitation mais c est comme on veut moi je la fait
pour y entrer il faut juste le bac peut importe lequel mais si il n est pas S tu dois faire une remise à niveau d 1 mois avant la rentrée
vu mon dossier je n ai pas eu besoin de passer le test d entrée j ai été prise directement
et oui ça a un certain prix: 42000 euros juste l école pour 5 ans

voilà si tu as d autres questions dit moi :)

Édité par emilieriding le 17-08-2018 à 11h52



Walibie

Membre d'honneur
   

Trust : 122  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2920
1 j'aime    
Osteo equin rennes
Posté le 17/08/2018 à 11h56

emilieriding

du coup les galops c'est uniquement pour garantir l’apprentissage des bases de la théorie ?

Emilieriding

Membre ELITE Or
  

Trust : 1576  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 11613
0 j'aime    
Osteo equin rennes
Posté le 17/08/2018 à 12h01

walibie je pense

Baia

Initié
 

Trust : 2  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 134
1 j'aime    
Osteo equin rennes
Posté le 17/08/2018 à 14h13

Il y a quelques années, on exigeait le galop 6, mais en fait ça n'est pas vraiment utile, on demande le galop 4 plus pour avoir des stagiaires à l'aise dans la manipulation des chevaux et après à assimiler rapidement les règles de sécurité.
Ensuite en biomécanique c'est aussi utile d'avoir un coup d'œil de cavalier. Le niveau équestre on s'en fiche, on veut des gens de cheval point.
Et puis n'oubliez pas que le cheval n'est pas l'unique animal étudié, on forme des ostéo animaliers APS des ostéo équins.

En ce qui concerne l'école!e de Rennes les conditions d'admission peuvent différer de celle de l'IFOA, qui est je pense la seule à faire une prefo pour les bacsnautres que S, il faut se renseigner directement auprès de l'école.

Zep87

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 63
0 j'aime    
Osteo equin rennes
Posté le 19/08/2018 à 01h34

Certaines écoles ne demandent aucun niveau à cheval, et acceptent même des personnes n'ayant jamais touché un cheval de leur vie. Si je ne me trompe pas, c'est le cas de Biopraxia Rennes (mais aussi de NIAO Rouen, IOA Bordeaux, et ESOA Annecy il me semble, pour les autres j'ai un doute). Imposer de pratiquer l'équitation et d'avoir le galop 4 pour entrer en école d'ostéo n'a à mon avis pas la moindre utilité.

Édité par zep87 le 19-08-2018 à 01h36



Ljp13

Initié
 

Trust : 4  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 158
0 j'aime    
Osteo equin rennes
Posté le 19/08/2018 à 12h09


zep87 a écrit le 19/08/2018 à 01h34:
Imposer de pratiquer l'équitation et d'avoir le galop 4 pour entrer en école d'ostéo n'a à mon avis pas la moindre utilité.


Et en plus de ça c'est souvent une sélection prétendue, nous à l'époque ils nous demandaient un galop 7, elles étaient peut être trois de la promotion à l'avoir... Après évidemment ne pas avoir peur des chevaux et être à l'aise à pied avec eux me parait indispensable pendant la formation. Donc envoie quand même ton dossier aux écoles qui t'intéressent, c'est pas dit qu'ils te refusent parce que tu n'a pas le galop adéquat.

So_so_73

Novice

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4
0 j'aime    
Osteo equin rennes
Posté le 21/08/2018 à 16h24

Hello !
Je suis au C-NESOA à Clermont ferrand et ils ne demandent pas de galops ;).

Il n'y a pas de bac "spécifique" demandé. Dans ma classe, certains ont des bacs S, ES, professionnels, STAV, STMG et même littéraires ! Certes ceux qui ont eu un bac S sont un peu plus à l'aise pour les cours de biologie, physio,... mais pas de panique, même sans cursus scientifique, on peut très bien s'en sortir !

Si tu veux prendre de l'avance, tu peux déjà regardé un petit peu l'anatomie des animaux que tu étudieras et regarder des cours de biologie, physiologie,... que tu peut trouver sur internet, dans des bouquins,...


Voila voila ;)

Zep87

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 63
1 j'aime    
Osteo equin rennes
Posté le 07/10/2018 à 12h43


raud35 a écrit le 17/08/2018 à 00h06:
je ne fait pas ou peu d'équitation (Je viens de commencer). Je suis issue du monde des courses hippiques, passionné depuis mes 5 ans, je veux travailler avec les chevaux, notamment avec des entraîneurs, il y a que ça qui m'intéresse


Désolé si je déterre quelque peu ce post, mais j'étais passé à côté de cette phrase lors de ma première réponse.

Parmi les ostéopathes sortant des écoles aujourd'hui et ne voulant pratiquer que en équine, très peu s'en sortent et en vivent car il y a énormément de concurrence déjà en place. D'autant plus si tu ne pratiques pas l'équitation "classique" et n'a donc pas (ou peu) de contacts dans ce milieu. Donc dis toi que si ceux qui sortent aujourd'hui ont du mal, quand toi tu sortiras dans 5-6 ans il y aura eu 5-6 promotions d'écoles en plus.
Qu'on se le dise, contrairement à ce que vous racontent certaines écoles, en équine aujourd'hui le marché est saturé dans la plupart des "grosses régions", et le nombre de praticiens plus ou moins bien formés continue d'augmenter. Les "anciens" n'ont pas l'intention de laisser leur place, et les "jeunes" sont prêts à certaines bassesses commerciales peu déontologiques pour réussir à grapiller de la patientèle.

Tout ça pour dire que si ton objectif n'est de faire que de l'équin, particulièrement dans les courses, et que les autres espèces ne t'intéressent que peu (voir pas), change de voie car tu perdras du temps et de l'argent.
J'ai toujours dis que l'ostéopathie animale avait un grand potentiel de développement sur le long terme, mais vu le nombre d'écoles (pas forcément toutes très valables…) qui ont ouvert cette année après la publication des décrets, je suis forcé d'admettre que finalement la profession va être surchargée plus vite que prévue… Juste pour info, on est passés de 8 formations initiales exclusives à la rentrée 2016 (dont la plupart limitaient leurs classes à moins de 30 étudiants), à 14 je crois à la rentrée 2018 (où toutes les nouvelles prennent plus de 40 étudiants) ! On remercie les personnes sans scrupule, prêtes à mettre en péril l'ensemble d'une profession, juste par gout de l'argent… Un bon conseil pour choisir une école : choisissez à tout prix parmi les écoles ouvertes avant 2017 (et encore, pas toutes ).

Édité par zep87 le 10-10-2018 à 08h45



Maera10

Novice

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 21
0 j'aime    
Osteo equin rennes
Posté le 11/10/2018 à 15h47

Effectivement, je rejoins l'avis de Zep87...
la filière équine en ostéo est actuellement bouchée, je n'ose imaginer dans 5 ans ...
c'est un métier passion mais aussi très galère financièrement, la formation coûte un rein et la perspective de salaire est vraiment minime à tel point que les ostéos fraîchement diplômés ont un autre boulot à côté... et ce même pour les ostéos qui font tous les animaux et pas que les chevaux...

Baia

Initié
 

Trust : 2  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 134
1 j'aime    
Osteo equin rennes
Posté le 13/10/2018 à 11h38

Je ne sais pas s'il faut être aussi pessimiste.
Certes l'équin va finir par saturer, or le soucis c'est l'immense majorité des jeunes désirant se former en OA veulent le faire dans le but de "faire du cheval, encore du cheval et toujours du cheval", c'est très rare de voir arriver des jeunes en disant "je veux être ostéo et me spécialiser dans les NAC ou les chiens et oui mais les chevaux me branchent pas trop..." c'est plutôt l'inverse.

Dans l'exercice de la profession, j'ai l'impression que la canine est plutôt porteuse, je bosse sans trop de difficulté, j'ai laissé tombé l'équine pas par manque de boulot mais parce que trop vieille et plus douloureuse que les chevaux que je manipule.
Quant à mes collègues qui se tournent vers la bovine c'est le jackpot assuré, trop de boulot pour certains.

Or quand on voit le nombre d'animaux de compagnie en France je pense qu'on est loin de la pénurie question demande de soins, il faut juste une évolution des mentalités qui a été plus précoces concernant les propriétaires de chevaux.
Je constate qu'un propriétaire d'animal de Cie qui vient à l'ostéo une fois, devient presque captif.

Quant aux agriculteurs pourtant si près de leurs sous, ils ont vite compris où était leur avantage à consulter d'abord l'ostéo et ensuite le véto, ce sont pourtant des gens qu'on ne peut pas s'attacher avec du blabla ou du brossage de poil dans le bon sens, seul le résultat concernant l'animal et le portefeuille compte.
Bref, jepense que l'OA (ostéo Animale et non Equine) a encore de beaux jours devant elle.

Maera10

Novice

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 21
0 j'aime    
Osteo equin rennes
Posté le 13/10/2018 à 12h38

il ne faut pas se leurrer, avec toutes ces écoles qui pullulent et aucun numerus clausus c'est déjà compliqué pour les jeunes diplômés de se faire une clientèle aujourd'hui alors d'ici 5 ans je ne vois pas comment il pourrait y avoir du mieux ... et ce, même avec une éventuelle hausse de la demande en canin.
peut être que les écoles devraient arrêter de former des ostéopathes équins aussi ... mais bon faut pas rêver, ils ont trouvé le bon filon pour s'en mettre plein les poches donc ils ne vont pas risquer d'avoir moins d'élèves...

Baia

Initié
 

Trust : 2  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 134
1 j'aime    
Osteo equin rennes
Posté le 13/10/2018 à 21h26

"Ecoles qui pullulent", il ne faut pas exagérer, actuellement plus ou moins 8 écoles dignes de ce nom sur le marché, CAD celles respectant le référentiel, le nombre d'heures de face à face pédagogique et le nombre d'année d'études. Au vu du coût exorbitant des études je pense que les gens s'informent plutôt bien et ne se tournent plus vers les écoles proposant des formations réparties sur 1 ou 2 ans quelques jours par mois.

Les décrets d'avril 2017 sont passés par là, l'obligation de passer les épreuves d'admissibilité devant le CNOV pour pouvoir exercer doit avoir refroidi plus d'une école bidon, de plus aucune des écoles qui proposent un cursus conforme à la légalité ne s'amusera à présenter des candidats mal formés, sous peine de perdre toute crédibilité.

Si on fait le compte : 8 écoles présentant chaque année une trentaine de stagiaires ostéo à l’épreuve d'admissibilité ça ne fait 240 OA potentiels par ans (tous n'auront pas l'examen).

En comparaison les ostéo humains sont 30 000 pour 31 écoles en France (ils étaient 400 en 2002), or si bien sûr on ne peut pas comparer le nombre de Francais à soigner et le nombre d'animaux de compagnie, il y a quand même pas loin de 20 millions de chiens, chats et NAC en France. Je ne compte pas les vaches et les chevaux.

De plus si on table sur le fait qu'un certain ménage au sein des OA exerçant actuellement aura forcement lieu avec l'application des décrets (certains collègues ostéo faisant pas mal de pub autour d'eux on déjà fait l'objet de remontées de bretelles, quid après la date butoir de dec 2019 ?) je pense que l'OA a encore de beaux jour devant elle.

Quant aux jeunes diplômés, je suis la première à prévenir les parents lors de portes ouvertes ou autres rencontres, qu'ils ne se fassent pas d'illusions; après avoir chèrement payé les études, il devront s'attendre à avoir leur progéniture à charge de 2 à 4 ans après l'obtention du diplôme, se faire une clientèle peut être trèèèès long, les jeunes ostéo exerçant un métier alimentaire en plus de leur profession est monnaie courante les premières années.Et par la suite ne pas s'attendre à faire fortune, c'est un métier dur, fatiguant, prenant mais un métier passion.

Zep87

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 63
0 j'aime    
Osteo equin rennes
Posté le 14/10/2018 à 15h58


baia a écrit le 13/10/2018 à 21h26:
"Ecoles qui pullulent", il ne faut pas exagérer, actuellement plus ou moins 8 écoles dignes de ce nom sur le marché, CAD celles respectant le référentiel, le nombre d'heures de face à face pédagogique et le nombre d'année d'études. Au vu du coût exorbitant des études je pense que les gens s'informent plutôt bien et ne se tournent plus vers les écoles proposant des formations réparties sur 1 ou 2 ans quelques jours par mois.

Les décrets d'avril 2017 sont passés par là, l'obligation de passer les épreuves d'admissibilité devant le CNOV pour pouvoir exercer doit avoir refroidi plus d'une école bidon, de plus aucune des écoles qui proposent un cursus conforme à la légalité ne s'amusera à présenter des candidats mal formés, sous peine de perdre toute crédibilité.

Si on fait le compte : 8 écoles présentant chaque année une trentaine de stagiaires ostéo à l’épreuve d'admissibilité ça ne fait 240 OA potentiels par ans (tous n'auront pas l'examen).

De plus si on table sur le fait qu'un certain ménage au sein des OA exerçant actuellement aura forcement lieu avec l'application des décrets (certains collègues ostéo faisant pas mal de pub autour d'eux on déjà fait l'objet de remontées de bretelles, quid après la date butoir de dec 2019 ?) je pense que l'OA a encore de beaux jour devant elle.


Vous êtes à milles lieues de la réalité du terrain !! A la rentrée 2016 il y avait 8 centres de formation proposant une formation initiale respectant (plus ou moins selon les écoles) les référentiels et ce que préconisaient les décrets. Rentrée 2018, à ce que je sache il y en a 16 ! Peut-être plus… 16 écoles sur 5 ans qui respectent les prérequis pour accéder à l'examen vétérinaire. Pourquoi ? Simplement parce que ces décrets, au lieu de faire peur et/ou de faire du tri, ont donné un cadre légal bien trop facile à atteindre pour une personne voulant monter un centre de formation. "5 ans d'étude, quelles que soient les études, à raison de X heures par an", c'est bien trop faible comme prérequis. Les formations sur 2 ans existent toujours, et ne forment que des personnes ayant déjà fait des études avant, puisqu'il n'est pas nécessaire d'avoir fait 5 ans d'étude en ostéo animale…

A cette multiplication des écoles s'ajoute le fait que la plupart de ces nouvelles formations ne limitent pas leur nombre d'étudiants (c'était déjà le cas auparavant avec certaines écoles, mais elles étaient en minorité). 60 étudiants par ci, 45 par là, 53 encore dans un autre centre de formation, à un moment il faut être honnête, les écoles qui prennent plus de 35-40 étudiants chaque année n'ont absolument rien d'autre à cœur que leur porte-monnaie personnel, et ne pensent pas à l'évolution de la profession à long terme (et quand je dis "long terme", ce n'est pas 3-4 ans, c'est 10-12 ans minimum).
On peut aussi élargir ce discours aux écoles qui ouvrent des succursales ! L'absence d'un numerus closus, ou d'une limitation qui serait fixée à chaque centre de formation, rend le futur très incertain car, bien que la clientèle augmente en même temps que la médiatisation de la profession, malheureusement le nombre de diplômés augmente plus rapidement encore, et ce n'est pas près de s'améliorer.

Et je ne rentrerais pas dans le contenu et les programmes de ces écoles (ni sur la "compétence" de leurs enseignants qui n'ont, pour certains, jamais touché un animal), il y aurait trop à dire !

Enfin l'examen vétérinaire va faire du tri ? C'était le seul point positif qu'on pouvait trouver à cet examen à sa sortie, mais il faut se rendre à l'évidence que ce n'est même pas le cas puisque le % de réussite pour l'instant est de 78% à la pratique, et plus de 80% à la théorie. Et plus ça va aller, plus ces chiffres vont augmenter puisque les personnes qui s'y présenteront seront de mieux en mieux préparées.

Tout ceci étant dit, vous voulez qu'on reprenne vos chiffres par rapport aux ostéo humains etc ? Ne vous embêtez pas à calculer, d'ici 10 ans nous devrions être entre 6000 et 7000...

Édité par zep87 le 16-10-2018 à 10h28



Osteo equin rennes
 Répondre au sujet