Aide pour ami qui passe son doctorat : morphotype

 Répondre au sujet
Auteur
710 vues - 6 réponses - 0 j'aime - 1 abonné

Looan

Initié
 

Trust : 4  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 197
Aide pour ami qui passe son doctorat : morphotype
Posté le 03/01/2019 à 19h42

Bonjour à tous,
j'ai un ami qui finit sa thèse sur l'utilisation des chevaux dans les guerres et il m'a posé cette colle (voir ci-dessous). Honnêtement, je ne sais pas quoi répondre, je beugue... Merci pour votre aide !

"Disons que des haras utilisent uniquement de la luzerne pour nourrir leurs chevaux: luzerne vert à pâturer et luzerne coupée pour le foin (+ quelques concentrés en période de travail).

La luzerne est beaucoup plus riche que les fourrages classiques en matières azotées et en calcium.
Et le cheval est plutôt tolérant aux excès de calcium.
En revanche, la valeur nutritive est équivalente voire un peu plus faible.

Que penses-tu qu'il arriverait à mes chevaux après plusieurs siècles (500 ans) d'élevage sélectif avec une telle alimentation?
Quel serait l'impact sur le morphotype? En gros quelle conséquences (positives ou négatives) d'une alimentation quasi-exclusivement composée de luzerne?"

Agentmulder

Membre d'honneur
  

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2471
2 j'aime    
Aide pour ami qui passe son doctorat : morphotype
Posté le 03/01/2019 à 21h02

Il est impossible de répondre sans une population test...
Il ne pourra pas trouver de réponse totale. Des éléments parcellaires dans les études vétos sur l'excès de calcium à long terme et les apports nutritifs de la luzerne mais c'est bien tout. Il peut trouver des études sur l'évolution du morphotype en lien avec la domestication et la sélection artificielle, avec certainement des corrélations entre courbe de croissance/de poids et protocole alimentaire.
Il faudrait qu'il cherche en archéozoologie et agronomie et médecine vétérinaire. M'enfin ça va être du boulot! (tu me diras c'est le principe d'une thèse )

Looan

Initié
 

Trust : 4  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 197
0 j'aime    
Aide pour ami qui passe son doctorat : morphotype
Posté le 04/01/2019 à 12h31

agentmulder La tâche s'annonce pas facile en effet :p

Pcql

Membre d'honneur
  

Trust : 34  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2479
1 j'aime    
Aide pour ami qui passe son doctorat : morphotype
Posté le 04/01/2019 à 13h42

Il est impossible d'avoir une réponse dans l'absolu pour moi ;)
Si on était dans un milieu naturel, avec une sélection naturelle : la nature jouerait son rôle, les individus digérant mieux la luzerne tireraient leur épingle du jeux, et en quelques millions d'années on aurait surement des chevaux plus grands, plus ossus et plus musclés (c'est riche avec bcp de calcium et de protéines) et un système digestif plus apte à digérer les protéines que sur nos chevaux actuels.

Mais comme c'est en milieu humain : la nature ne jouera pas son rôle de sélection ;) On continuera à sélectionner comme avant, et les compléments vétérinaires pallieront aux besoins aux soucis surcharge du système digestif ;)

Obsonine

Expert
   

Trust : 149  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 944
1 j'aime    
Aide pour ami qui passe son doctorat : morphotype
Posté le 04/01/2019 à 16h43

Je trouve la phrase en gras particulièrement mal formulée.
La valeur nutritive de la luzerne est équivalente à plus faible par rapport à quelle espèce ? Il y a plusieurs dizaines d'espèces susceptibles de composer un "fourrage classique". Il faut d'abord qu'il précise à quoi il la compare : des légumineuses, des graminées, en pur ou en mélange ? Si en mélange alors combien d'espèces, lesquelles, en quelle proportion ?

Je suis moi même à la fin de ma thèse sur la génétique de la luzerne. Je ne suis pas spécialiste en alimentation animale, encore moins des chevaux, donc je ne suis peut être pas la mieux placée pour répondre à la question. Mais je me demande s'il ne confond pas "valeur nutritive" et "valeur énergétique"... En effet, la luzerne a justement une haute valeur nutritive mais une valeur énergétique qui a tendance à être plus faible que la plupart des graminées fourragères sélectionnées.

La luzerne étant très riche en protéines, elle présente un risque de météorisation chez les ruminants (accumulation de gaz sous forme de mousse dans le rumen) si elle est présente en trop grande proportion dans la ration. C'est pour ça (et pour rééquilibrer l'apport énergétique) qu'elle est utilisée en mélange avec des graminées et qu'elle n'est jamais la seule source d'alimentation dans les élevages bovins.

J'admets que je n'y connaît rien en alimentation équine, mais je suppose qu'une accumulation de gaz dans l'estomac des chevaux doit également se produire en cas de forte proportion de luzerne dans la ration...
Perso, j'aurai trop peur des coliques pour tester le full luzerne sur des chevaux

Obsonine

Expert
   

Trust : 149  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 944
0 j'aime    
Aide pour ami qui passe son doctorat : morphotype
Posté le 04/01/2019 à 17h25

Je suis d'accord avec pcql sur un point : pour mesurer l'effet à long terme d'une telle alimentation il faut se placer dans un contexte de sélection naturelle. Sinon, ce sont les critères fixés par l'Homme qui prendront le dessus, surtout s'il y a apport de sang extérieur.

En revanche, en sélection naturelle et dans l'hypothèse où une alimentation uniquement à base de luzerne ne provoque ni météorisation ni hypercalcémie, j'aurai tendance à penser que les chevaux seraient à terme un peu plus petits (moins d'énergie disponible pour la croissance et le maintien du métabolisme) et éventuellement un système digestif moins apte à digérer les protéines (présentes en abondance donc moins d'"efforts" à fournir pour en récupérer la même quantité que dans un fourrage à base de graminées)

Looan

Initié
 

Trust : 4  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 197
0 j'aime    
Aide pour ami qui passe son doctorat : morphotype
Posté le 06/01/2019 à 07h48

obsonine remarque très intéressante merci :)
Aide pour ami qui passe son doctorat : morphotype
 Répondre au sujet