Journal d'une cavalière heureuse mais frustrée

 Répondre au sujet
Auteur
1109 vues - 8 réponses - 6 j'aime - 18 abonnés

Celys64

Apprenti
  

Trust : 60  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 202
Journal d'une cavalière heureuse mais frustrée
Posté le 27/04/2019 à 21h06

Bonjour CA !

Je crée ce post afin de garder une trace de ma progression équestre, et comme je sais que j'adooore suivre ce type de sujet, je me dis que ça peut intéresser des gens (et si en plus j'obtiens des conseils, c'est tout bénéfique pour moi )

Présentation de la cavalière

Passionnée de cheval depuis mon plus jeune âge, je commence l'équitation dans un club de pleine nature, dans lequel je vais rester pendant 5 ans (avec les 3 premières années uniquement en reprise ). Sauf qu'au bout de 3-4 ans de cheval, il arrive un été où je prends conscience de pas mal de choses : je m'intéresse notamment au végétarisme, mais surtout au comportement du cheval. Je me documente énormément sur comment il apprend, sur le travail à pied notamment grâce à une chaîne youtube (european horsemanship de mémoire) : je découvre la désensibilisation et la cession à la pression, c'est une véritable révélation pour moi. Je reste une année de plus dans ce club, mais je ne me sens pas à ma place : je suis qu'avec des adultes plus "forts" que moi, et je n'ai pas l'impression de progresser.

Je prends une année sabbatique pendant laquelle j'essaye de travailler à pied avec la vieille ponette de club de mon grand oncle, sans grande conviction. J'y vais plusieurs fois par semaine (où je trouvais cette motivation ? ), et au bout de plusieurs mois, j'ai une jument qui déplace les hanches avec juste un pas de côté, et qui marche, tourne et s'arrête à la voix en liberté (j'y suis repartie hier après une looongue pause elle a un peu tout oublié ). Je me rends compté que j'adore ça et que le travail à pied est très intuitif pour moi (c'est ma petite fierté d'avoir réussi à faire ça avec un magazine de la Cense mais sans aucune expérience à pied ).

Après 1 an, l'équitation me manque vraiment trop, et je reprends les cours dans un poney-club hyper familial et chaleureux, et dont la monitrice a la même vision que moi du cheval en général . Je fais un stage d'equi-feel là-bas, dans lequel j'apprends la notion d'énergie et d'intention, et un autre d'une semaine pendant lequel on jongle entre obstacle, dressage, voltige, travail à pied et en liberté, et balade . Je me découvre aussi une passion pour le dressage

Présentation (plus rapide promis ) du club

Poney-club niché au milieu de la forêt, avec une cavalerie d'une dizaine de chevaux vivant au pré en troupeau, rentrés en box uniquement les jours de cours (3x par semaine je crois), en mors doux ou sans selon leurs besoins, et si possible pieds nus
La monitrice (qu'on appellera Mono, très original ) est très pédagogue et à l'écoute, ça me change elle identifie mes problèmes très rapidement, et en un peu plus d'un an et demi j'ai énormément progressé et je le sens (et ça fait du bien au moral ).
En plus, c'est familial, et sa maman (qu'on nommera ML) vient souvent monter pendant nos cours sur sa magnifique PRE (qu'on monte souvent aussi) et elle enchaîne EED, passage, changements de pied en l'air et appuyers avec une fluidité et facilité Y'a pas meilleure motivation !

Je vais manger et je commence en vous racontant mes dernières séances !

Celys64

Apprenti
  

Trust : 60  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 202
2 j'aime    
Journal d'une cavalière heureuse mais frustrée
Posté le 27/04/2019 à 22h18

Samedi 13 avril : Comment la reprise après 3 semaines sans cheval, c'est compliqué

Je venais de passer 3 semaines sans monter, et là Mono m'annonce : obstacle (je suis plutôt dressage) sur Falada (la PRE dont je vous parlais ) que j'aime beaucoup mais qui est un peu plus "complexe" à l'obstacle, ça promet !

On détend tranquillement, et je remarque qu'en 3 semaines, j'ai "perdu" un peu de mes acquis (par exemple ne pas tirer sur la rêne du pli ).
La particularité de cette juju c'est que pour l'obstacle il faut l'avoir très en avant et avoir du contact sinon elle se rapproche trop de l'obstacle et elle se dandine devant (c'est très drôle à voir d'ailleurs ). On part sur un petit vertical, je l'encourage beaucoup avec mes jambes et ma voix (je m'en rends même pas compte, je le fais par automatisme à force, ça doit être drôle à m'entendre l'encourager comme si on allait sauter 1m20 alors que y'a 50 cm ). On le passe bien, mais je ne l'ai pas totalement droite parce que j'ai du mal à garder du contact en équilibre, j'ai peur de lui tirer sur la bouche parce que je suis pas à l'aise.

On repasse plusieurs fois en montant progressivement les barres pour finir sur un oxer (pas bien grand, m'enfin bon c'est pas ce qui m'intéresse), et j'arrive à l'avoir bien en avant et on fait plusieurs sauts fluides, je suis contente

Vient ensuite l'enchaînement d'un petit parcours de 4 obstacles. Bon, comment vous dire que ce n'est pas vraiment ma tasse de thé . Je pense que c'est psychologique, mais dès qu'il faut enchaîner, je suis beaucoup plus brouillonne dans mes aides. Les 3 premiers obstacles, je manque un peu d'impulsion alors ses sauts me déstabilisent un peu et je la sens se dandiner devant les obstacles, je fais ma dernière courbe à faux mais bon on finit par un passage pas trop mal sur le fameux oxer alors on va dire que c'est pas mal

Bilan: j'ai encore des progrès à faire à l'obstacle, mais bon, ça c'est pas nouveau

Celys64

Apprenti
  

Trust : 60  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 202
4 j'aime    
Journal d'une cavalière heureuse mais frustrée
Posté le 27/04/2019 à 22h43

Mardi 16 avril : Comment j'ai presque eu un cours particulier de dressage

C'était un cours de rattrapage pendant les vacances, surprise : il n'y a presque personne , je suis la seule "grande".

Petite parenthèse sur le fonctionnement de mon cours le samedi matin : mon cours est de 9h30 à 12h30, pendant lequel on monte en 2 groupes : de 10h à 11h c'est les plus "débutants", de 11h à 12h c'est mon groupe (on est pas toutes du même niveau mais à peu près). Ce qui fait que quand on arrive, on aide à brosser et à préparer les poneys des plus jeunes, ensuite on a du temps pour brosser les nôtres, balayer ou ramasser les crottins, on monte et quand on revient à l'écurie, on donne à boire, le grain et le foin. J'adore ce fonctionnement, on passe vraiment du temps avec les chevaux.

Ce jour-là, on monte donc en 1 seul cours comme on est 4. Je monte Ailuk, une petite juju grise avec du caractère et un peu froussarde mais que j'aime beaucoup, elle est généreuse je trouve.

On détend au pas et au trot, et là Mono se concentre sur moi pendant que les jeunes font des exercices, elle veut me faire commencer à aborder la mise en place . Elle me demande donc de la mettre bien en avant, et de lui demander ensuite la cession de nuque. Au début, je n'arrive pas vraiment à voir et à sentir quand elle cède même si Mono me dit quand c'est bien. Je sens quand elle s'ouvre, mais je visualise pas quand elle cède. Elle monte alors dessus (c'est fou comment juju avance plus d'un coup ) et me le montre, et là c'est le déclic, je pense que j'avais vraiment besoin de le voir. Je remonte dessus et là j'ai des sensations. Et quelles sensations .

Une fois que ça c'est mieux (je perds de l'activité mais rien de bien méchant), elle me propose de tenter les épaules en dedans (je voulais tester depuis que j'ai plus ou moins acquis les cessions). L'exercice : je l'obtiens ronde, je fais une volte en C puis je pars en épaule en dedans avec un repère en bout de carrière. Je fais 2 passages, et franchement je suis contente : j'y arrive ! Bon certes, je perds de l'activité parce que je suis probablement trop crispée, mais bon, mieux vaut se focaliser sur le positif !

Ensuite, on galope et j'arrive aussi plus ou moins à l'avoir ronde !

Bilan: Cette séance, c'est plein de nouvelles sensations (j'en ai pas parlé mais j'ai aussi eu des arrêts au poids du corps, et des transitions uniquement en utilisant mon bassin ), et surtout la redécouverte d'une jument que je n'avais pas monté depuis longtemps, j'en veux plus des séances comme ça !

Celys64

Apprenti
  

Trust : 60  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 202
4 j'aime    
Journal d'une cavalière heureuse mais frustrée
Posté le 27/04/2019 à 23h18

Samedi 27 avril : Comment se retrouver avec un poney non compatible avec son caractère

Promis, c'est la dernière séance que je vous raconte ce soir

Alors, aujourd'hui, j'ai monté Xubidu, un pottok d'1.33m avec un sacré caractère, c'est un peu celui qui est toujours pris en dernier vous voyez le genre . Mono me le donne donc, j'étais au début curieuse de voir comment ça allait se passer, je ne l'ai pas monté depuis mes débuts dans ce club.

La séance commence, je le marche tranquillement rênes mi-longues sur la piste et il tourne d'un coup vers l'intérieur. Je me dis qu'il vient d'être montée par une débutante, c'est normal, il teste un peu. Je le remets donc fermement sur la piste (bon j'ai un peu galéré quand même j'avoue ) et il ne me le fait plus pendant un moment. Et là, on commence le travail au trot : ça a été vraiment catastrophique XD. Pendant le cours, je le prends étonnamment bien, moi qui dramatise tout d'habitude , ça m'a vraiment étonné. Je ne lâche pas l'affaire, mais il est vraiment très désensibilisé aux jambes et au stick, et il a une bouche très dure, ce qui fait qu'il faut beaucoup monter en phase, mais surtout le faire plusieurs fois, et je n'aime pas faire ça . Mono monte dessus, mais poney est intelligent et elle le sait, dès qu'elle monte dessus il devient poney parfait, c'est comique .

Je choisis donc la solution de facilité et je me mets en mode wagon derrière un autre cheval . Je n'ai du coup pas pu trop travailler les épaules en dedans, j'avais déjà assez de mal à le garder au trot .

Puis vient le moment du galop, mais je pense qu'il comprend la langue française, à partir de là im-po-ssible de le mettre au trot, même derrière un autre cheval, il tourne directement à l’intérieur dès que je mets des jambes . Après coup, je pense que j'aurai du le faire avancer coûte que coûte, quitte à négliger un peu la direction . M'enfin Mono me voit galérer et me propose de galoper sur un autre cheval, ce que j'accepte, j'aime bien les défis mais celui-là est pas à ma hauteur je pense

Bilan: Séance pas terrible terrible, mais le positif c'est que j'ai réussi à dédramatiser la situation, et ça c'est un vrai progrès pour moi .
Cependant, on est loin de la légèreté que j'essaie de plus en plus d'obtenir, du coup c'est cet aprem, plusieurs heures après mon cours que je me suis un peu découragée . A cause de cette séance et du fait que je suis frustrée de ne pas pouvoir monter plus (d'où le titre ahah).
Le cheval a pris une très grande place dans ma vie depuis maintenant 1 an et demi, et mes semaines se résument plus ou moins à attendre le samedi prochain sauf que financièrement, mes parents ne peuvent pas se permettre plus que ça (ce qui est déjà très bien, j'en suis consciente).

Mais bon, après toutes ces pensées moroses, j'ai un nouvel objectif inspiré par un post de CA, essayer d'utiliser mes variations d'énergie mais montée ! Vivement la semaine prochaine

Didi1

Initié
 

Trust : 132  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 186
0 j'aime    
Journal d'une cavalière heureuse mais frustrée
Posté le 28/04/2019 à 11h08

Très sympa ton post!!! Ca fait du bien de te lire, surtout à ton âge: texte aéré, très bonne orthographe, etc...Bravo
Et chouette évolution à cheval

Celys64

Apprenti
  

Trust : 60  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 202
1 j'aime    
Journal d'une cavalière heureuse mais frustrée
Posté le 28/04/2019 à 13h03

didi1

merci beaucoup, ça me fait très plaisir

Celys64

Apprenti
  

Trust : 60  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 202
4 j'aime    
Journal d'une cavalière heureuse mais frustrée
Posté le 04/05/2019 à 22h18

Samedi 4 mai : Comment apprendre à se détendre sur un cheval qui précipite

1ére étape : aider à brosser les chevaux des petits
Dès mon arrivée, (je suis souvent la 1ère des "grandes" à arriver) Mono demande : "Qui est très motivée pour aller brosser Rachou avec Célia ?" Ah bon beh pas le choix alors . Un petit m'aide, et on va voir la bête : elle a déteint de noir à marron
On s'arme d'étrilles américaines, et ça roule (fallait voir la tête du poney quand on lui a passé sur le garrot, j'ai rarement vu un poney aussi heureux ahah)

Ensuite, quand vient mon cours, j'apprends que je monte Pungi, la jument ultra réactive et en avant, ça me change d'un coup.

[i]Ce que je sais d'elle : je pense que c'est une ponette sensible, je m'explique. Il y a quelque temps, une intervenante en travail à pied venait tout les mois pour nous faire cours. Une fois, il pleuvait, elle nous a donc fait faire un exercice assez particulier dans le box des chevaux : on devait marcher en se centrant sur nous et le cheval, et s'arrêter et le regarder lorsque lui-même nous regarde. Je l'avais fait avec cette jument donc, et au début il ne se passait rien et au bout d'un moment, elle se retourne totalement face à moi (elle me montrait ses fesses jusque là). Et à partir de ce moment, à chaque fois que je m'arrêtais, elle faisait un petit pas vers moi. J'ai trouvé ça fascinant. Lorsque je l'ai raconté à l'intervenante, elle m'a dit qu'elle pensait que c'était une ponette qui en avait besoin.
Aujourd'hui, j'étais à côté de son box, je tente de la caresser, elle retire assez vivement sa tête. Je souffle, en essayant de vider mon énergie et je réessaie, elle me laisse la caresser .[/i]

Vient ensuite le moment de la détente, où je réussis à l'avoir plutôt calme, par contre la piste, c'est un autre problème, j'ai encore du mal à me rendre compte si c'est moi qui la bloque (souvent avec ma jambe extérieure), ou si elle ne veut simplement pas y aller et met ses épaules à l'intérieur, même si Mono et ML m'aident bien. Ensuite, pour poursuivre l'échauffement, on fait le jeu des portes (faites avec des plots, on doit en passer le plus possible en un temps imparti), où j'arrive à avoir le calme (elle chauffe souvent pendant les jeux) et la direction, je suis contente.

Ensuite, Mono nous demande de faire des flexions à droite et à gauche sur la piste, j'essaie d'abord d'avoir le calme, car c'est assez compliqué pour moi, car je suis relativement crispée de départ. Quand j'arrive à bien me détendre et me redresser (c'est déjà un bon pas en avant pour moi), elle se met sur un trot plus calme et cadencé, et vient également plusieurs fois se mettre en place en se "posant" sur le mors . Le problème, c'est que dès qu'elle accélère un peu, je me recrispe et je dois recommencer tout mon travail de détente , mais ça commence à venir.

En tout cas, elle est très réactive aux jambes, c'est un bonheur, j'avance mon bassin, j'effleure à peine ses flancs et je suis au trot .

Pour finir, Mono nous fait travailler chacune notre tour sur un cercle de 20m au galop. Au début, je galère un peu à nous mettre sur un cercle,et là Mono me dit d'arrêter de la prendre avec des pincettes en essayant de l'amener tout joliment sur la piste et que donc pour aller à droite, on tourne le bassin, les épaules et le regard, on met de la jambe gauche et on y va ! ça marche beaucoup mieux, je me pose beaucoup moins de questions, don départ au galop ! Par contre , elle me dit aussi que dès qu'elle est bien sur son cercle, je me détends et lui offre du confort (notion de confort quand c'est juste/inconfort quand ça ne l'est pas, qu'elle m'avait aussi faite utiliser pour la piste). Résultat, j'ai eu des beaux cercles au galop, j'étais ravie !

Bilan : séance très très positive, j'ai réussi à avoir de jolies choses en essayant d'avoir le maximum de légèreté possible, avec une jument qui me faisait énormément stresser il y a encore peu de temps, je suis sur un petit nuage depuis ce matin.

Je n'ai pas cours la semaine prochaine, je suis sûre que mes palpitantes aventures vont vous manquer pendant ces deux longues semaines

Didi1

Initié
 

Trust : 132  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 186
0 j'aime    
Journal d'une cavalière heureuse mais frustrée
Posté le 05/05/2019 à 10h29

Tu as l'air d'avoir une chouette mono qui explique bien, ça fait déjà beaucoup quand on est en apprentissage

Celys64

Apprenti
  

Trust : 60  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 202
0 j'aime    
Journal d'une cavalière heureuse mais frustrée
Posté le 05/05/2019 à 11h05

didi1

oui elle est très pédagogue, c’est très agréable
Journal d'une cavalière heureuse mais frustrée
 Répondre au sujet