Prendre le contact

 Répondre au sujet
Auteur
391 vues - 8 réponses - 0 j'aime - 4 abonnés

My.zara

Apprenti
  

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 223
Prendre le contact
Posté le 13/05/2019 à 13h31

Cc j'entends beaucoup parler de : prendre le contact ou au contraire fuire le contact.
Mais comment vous faites pour le savoir que vous soyez à pieds ou à cheval. Et qu'est-ce que ça veut dire en plus détaillée (je sais juste que le cheval vient s'appuyer sur le mors mais là encore comment le sait-on ?)

Karibou33

Maître
    

Trust : 304  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1156
1 j'aime    
Prendre le contact
Posté le 13/05/2019 à 14h21

C'est pas évident à expliquer mais voici un lien que je trouve assez intéressant et qui éclairera peut-être ta lanterne

https://blog.equisense.com/mettre-son-cheval-sur-la-main/

Kaywest

Expert
   

Trust : 138  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 476
1 j'aime    
Prendre le contact
Posté le 13/05/2019 à 15h14

oula... vaste sujet !!

Assez compliqué à expliquer comme ça par écrit sachant que tous les cavaliers n'ont pas la même sensibilité et que le contact varie d'un cheval à l'autre.

En général quand on dit qu'un cheval fuit le contact c'est qu'il "lâche le mors" soit en s'enfermant/ se plaquant (il casse son angle tête/ encolure vers le poitrail) soit en s'ouvrant fort (cheval qui fait la girafe et te regarde dans les yeux ... en gros). A ce moment, le cavalier n'a plus que ses rênes dans les mains et ne contrôle plus la vitesse et la direction car il ne peut plus agir sur la bouche.
Un cheval peut aussi fuir le contact en cherchant à le rompre, soit en tirant fort par a-coups soit en secouant la tête ou en se traversant.

Quand le cheval prend son contact au bon sens du terme c'est un cheval qui va mettre un peu de poids dans son mors (sans s'appuyer sur celui-ci et s'en servir de "béquille" pour palier à son manque d'équilibre). En gros le cavalier réceptionne la propulsion des postérieurs avec un cheval qui tend sa ligne de dos, remonte ses abdos et fonctionne.

D'un cheval à l'autre le contact de référence va changer.. certains chevaux auront un contact dit "léger " avec peu d'appui (on a juste l'impression d'avoir le poids des rênes entre les mains) sur le mors et d'autres (chevaux plus longitudinaux, plus lourds ou avec plus de force dans l'avant main) un contact plus franc.
idem, certains cavaliers ont une main légère, d'autres un main plus dure. Donc certains cavaliers à la main légère vont avoir l'impression qu'un cheval tire là ou d'autres vont trouver que le cheval est plutôt léger.

c'est à ton moniteur de te faire comprendre le moment où ton contact est juste.

Rose25

Maître
    

Trust : 154  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1140
0 j'aime    
Prendre le contact
Posté le 13/05/2019 à 15h57

Pour te donner une idée, voilà comment je fais pour reconnaitre le mauvais mouvement : quand le cheval fuit la main, tu n'as plus vraiment de contrôle. Tu peux à peine freiner/tourner, c'est comme si tes rênes n'étaient plus vraiment liées à ton cheval. Quand il prend trop le contact, qu'il s'appuie, tu peux avoir la sensation de faire des altères. En tout cas moi c'est ce que ca me fait comme sensation.
Le contact "juste", c'est celui dans lequel toi et ton cheval trouvent du confort et du contrôle.
Il faut avoir vu différents chevaux et à différents stades de ta vie de cavalière pour le sentir je pense, sachant que dans tout cela il faut mettre des subtilités.
Mais c'est une sensation que je travaille à chaque fois que je monte personnellement. Tu sais à peu près combien de kilos tu dois avoir dans les mains avec un cheval à la longue, mais s'approcher du gramme près, c'est plus délicat.

My.zara

Apprenti
  

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 223
0 j'aime    
Prendre le contact
Posté le 14/05/2019 à 01h47

Ok donc j'ai consulté les liens cités et les réponses de tous en gros si le cheval fuit le contact c'est comme s'il se défendait (ça paraît logique) et si au contraire il est trop sur la main c'est qu'il charge son poids sur les épaules et une sensation lourde dans les rênes wwhhaa c'est compliqué le monde du cheval une fois qu'on entre dans les techniques...pire que les maths

Rose25

Maître
    

Trust : 154  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1140
1 j'aime    
Prendre le contact
Posté le 14/05/2019 à 11h01

my.zara haha, ca oui. Et puis c'est pas fini, car tu as la théorie et la pratique qui est propre à chaque couple cheval/cavalier !
Un conseil, n'entre jamais dans les problématiques de nutrition, personne ne s'y retrouve, c'est un vrai enfer quand on cherche plus loin que la valeur nutritionnelle du foin par exemple

My.zara

Apprenti
  

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 223
0 j'aime    
Prendre le contact
Posté le 14/05/2019 à 13h55

rose25 stop stop stop ça donne mal au crâne mais j'ai compris un peu le principe du sujet c'est le principal. Mais alors c'est tout ou rien soit il y en a qui veulent que leur cheval s'appuie ou au contraire ils ne veulent pas trop qu'il s'appuie je crois qu'en fait ça doit dépendre de la discipline. Perso je n'ai jamais au grand jamais fait attention à ça et je n'ai jamais eu de problème particulier...

Rose25

Maître
    

Trust : 154  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1140
0 j'aime    
Prendre le contact
Posté le 14/05/2019 à 15h21

my.zara en fait, tu n'as jamais vraiment envie que ton cheval s'appuie. S'il s'appuie trop c'est qu'il met son poids sur les épaules, donc il se déséquilibre vers l'avant et tu perd en contrôle. C'est pour cela qu'on recherche toujours à mettre le poids sur l'arrière : ton cheval avance en utilisant son dos et en prime tu as un contrôle plus fin.
Tout ce qu'on cherche c'est qu'il prenne un peu de contact, sans chercher à te voler le mors des mains.
Pour te donner une mise en situation fictive, prend une longe et passe la dans une pierre à sel. Tu prend un brin dans chaque main. Ton but est de faire rouler la pierre à sel (ça marche mieux avec une ronde) d'avant en arrière admettons.
Si tu le fait en tendant assez la longe pour que la pierre roule sans que ça te fasse trop de poids, alors tu as le bon contact avec la pierre à sel. Mais si tu la soulève tout en cherchant à la faire rouler, ça va peser lourd et en plus tu n'y arriveras pas puisqu'elle est en l'air. Là ta pierre à sel s'appuie trop sur la longe.
Tu vois le truc?
J'ai fait exprès de garder le même vocabulaire entre la monte d'un cheval et le domptage de la pierre à sel pour que tu vois facilement le cheminement

Maintenant, dis toi que ces sensations que tu as reçu sont différentes d'une personne à l'autre en fonction de l'âge, l'expérience et la sensibilité, mais aussi d'une pierre à sel à l'autre, en fonction de sa forme, de son usure, de son poids etc. C'est pareil avec nos dadous

Rose25

Maître
    

Trust : 154  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1140
0 j'aime    
Prendre le contact
Posté le 14/05/2019 à 15h23

Tu peux faire la même expérience avec une paire de rênes et un ami. L'ami "joue" le rôle du cheval, tantôt en appuie (il force) tantôt léger (il se laisse guider) tantôt en défense (il fuit ta demande) et toi tu cherches à me freiner, le diriger par des touches plus ou moins fortes sur les rênes que tu as dans les mains comme si tu montais à cheval
Prendre le contact
 Répondre au sujet