Relation mère/fils difficile.

 Répondre au sujet
Auteur
854 vues - 4 réponses - 0 j'aime - 5 abonnés

Veki

Novice

Trust : 20  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 33
Relation mère/fils difficile.
Posté le 05/07/2019 à 09h37

Bonjour,

J'écris ce post pour ma sœur qui rencontre d'énormes difficultés en espérant trouver de l'aide ici...

Ma grande sœur a un petit garçon de 6 ans qui a toujours eu pas mal de soucis malheureusement.
Elle l'a élevé seule et bien qu'elle soit en couple depuis 5 ans, son compagnon n'est pas très présent donc à part son papi, le petit n'a jamais vraiment eu de figure paternelle (quand il était tout petit il pensait que notre papa était le sien... ). De plus, quand il était bébé, elle l'a confié à notre maman quelques temps car elle a fait une grosse dépression. Tout cela a sûrement affecté (et encore probablement aujourd'hui...) le petit et depuis qu'il est tout bébé apparemment il aurait des problèmes de comportement.

Presque tous les jours elle me contacte en pleurs ou enragée (elle est très accablée et en colère de ne pas savoir quoi faire en fait...), elle ne sait plus comment faire et j'avoue ne pas savoir comment l'aider n'ayant pas d'enfant moi-même et n'en côtoyant pas, ni même de personnes proche des enfants... Elle n'a personne d'autre à qui en parler et ne sais plus vers qui se tourner. Et elle en a marre d'aller de médecin en médecin pour qu'on lui dise la même chose et que rien ne bouge. Elle a mal vécu la séparation avec son fils aussi quand il est parti plusieurs jours avec des spécialistes.

Je lui ai parlé de l'éducation positive mais bon je ne suis pas là pour lui dire quoi faire avec son enfant, selon elle rien ne fonctionne. Les médecins n'ont pas voulu le diagnostiquer TDAH (il y a eu suspicion tout de même) car trop jeune, elle devait attendre mais maintenant les tests sont trop chers pour elle (c'est payant ??) et ils sont dans une autre ville assez loin (elle n'a pas le permis, ni les moyens et on vit à 1000km l'une de l'autre...), enfin je ne comprends pas trop car je ne m'y connais pas mais il a déjà fait un bref séjour à l'hôpital pour divers tests notamment psychologiques. Il a été déclaré heu...je sais plus le nom de ce trouble mais c'est neurologique et ça fait qu'il a un léger retard mental, il apprend lentement et pas très bien dirais-je, il va également chez l'orthophoniste.

Les problèmes qu'elle rencontre au quotidien c'est qu'il est constamment en colère pour ainsi dire. Quand il veut quelque chose il fait des crises que ce soit à la maison ou dans un magasin (elle a vraiment honte par moment pour dire...), s'il ne veut pas manger ceci mais cela idem. Dernièrement c'était lors de son rendez-vous à elle pour une radio, elle était vraiment gênée qu'il se jette par terre et se mette à crier de toutes ses forces, elle s'est mise à pleurer et le radiologue l'a rassuré mais il ne savait pas quoi faire non plus...
Sinon il lui dit que c'est une méchante, qu'il l'aime pas, qu'il veut plus que ce soit sa mère et j'en passe, et il la frappe parce qu'elle lui a refusé quelque chose, par exemple: d'acheter un paquet de bonbon, de pas lui donner un jouet tout de suite, enfin pour tout un tas de raison. Il prend tout au négatif, il ne sait pas attendre, et il fait des crises au point parfois de casser des objets que ça soit jouets, meubles, surtout les affaires de maman...
Je ne vous raconte pas dans quel état ça la met, elle se sent vraiment blessée et démunie. Elle pleure sans cesse...
Edit : j'ai oublié de préciser mais il ne s'arrête jamais, elle l'oblige à faire des siestes sinon il ne dort pas, c'est une pile électrique et un grand bavard !

Tout ça il ne le fait quasiment qu'avec elle. C'est déjà arrivé avec papi et mamie, son compagnon mais ça s'arrête là. Après les autres se sont des inconnus pour lui mais ça ne l'empêche pas de faire des crises devant tout le monde... Moi il me connaît vaguement, il a dû me voir 3-4 fois mais il me réclame souvent et mon autre sœur l'a souvent gardé mais il ne l'aime pas.

Et pourtant elle l'aime de tout son être. Heureusement vous me direz mais elle est vraiment à bout de souffle aujourd'hui. Tout le temps stressée, triste, désarmée et tout ça au point d'en être devenue anorexique, je suppose que son petit garçon en fait davantage les frais...

Comment pourrais-je l'aider ? ...

Merci d'avance.

Édité par veki le 05-07-2019 à 09h41

Lakchmi

Membre d'honneur

Trust : 255  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1442
0 j'aime    
Relation mère/fils difficile.
Posté le 05/07/2019 à 10h09

Salut,

Je pense que les deux ont grand grand besoin d'aide, psychologique mais peut-être pas que. Les deux ont l'air en grande souffrance les pauvres.
Est-ce qu'elle travaille ? Il est gardé ? Par qui ? Il va à l'école ? Ca se passe comment ?

Ta soeur a l'air complètement démunie et donne l'impression d'avoir eu parfois des carences éducatives, à des moments où elle n'était peut-être pas en état de tout faire. Quant à son fils, en effet, il a l'air paumé et très en colère. J'ai l'impression à te lire que les deux sont complètement sans repères quant à leurs "rôles" respectifs.

Déjà toi, à ton niveau, le fait de l'écouter et de lui permettre de dire ce qu'elle pense c'est déjà génial. Ca laisse à ta sœur une soupape auprès de laquelle elle peut évacuer.



veki a écrit le 05/07/2019 à 09h37:
Et elle en a marre d'aller de médecin en médecin pour qu'on lui dise la même chose et que rien ne bouge. Elle a mal vécu la séparation avec son fils aussi quand il est parti plusieurs jours avec des spécialistes.

C'est à dire ? Que lui disent les médecins ? Qu'est-ce qui ne bouge pas ?
De quels spécialistes s'agit-il ? Elle avait sûrement besoin d'être accompagnée (par des professionnels) là-dedans, pour qu'on lui explique ce qui se passait.




veki a écrit le 05/07/2019 à 09h37:
Les problèmes qu'elle rencontre au quotidien c'est qu'il est constamment en colère pour ainsi dire. Quand il veut quelque chose il fait des crises que ce soit à la maison ou dans un magasin (elle a vraiment honte par moment pour dire...), s'il ne veut pas manger ceci mais cela idem. Dernièrement c'était lors de son rendez-vous à elle pour une radio, elle était vraiment gênée qu'il se jette par terre et se mette à crier de toutes ses forces, elle s'est mise à pleurer et le radiologue l'a rassuré mais il ne savait pas quoi faire non plus...

La découverte des frustrations c'est difficile.
L'as-tu questionnée sur pourquoi elle ressent de la honte à ces moments là ?
Le fait que son fils fasse une crise la questionne sur son statut de "bonne mère" peut-être ? Rassure-là, c'est une super maman, elle aime son fils et elle essaie de faire de son mieux pour lui avec les moyens qu'elle a.
C'est plus facile à dire qu'à faire, et je pense que les parents seront beauuuuucoup mieux placés que moi pour en parler, mais suggère lui d'accompagner son enfant dans ses émotions négatives (les accepter : "tu te sens frustré que l'on achète pas de gâteaux ?"). Cet enfant semble débordé par toutes ces émotions et ses sentiments qui l'assaillent et se mélangent.





veki a écrit le 05/07/2019 à 09h37:
Sinon il lui dit que c'est une méchante, qu'il l'aime pas, qu'il veut plus que ce soit sa mère et j'en passe, et il la frappe parce qu'elle lui a refusé quelque chose, par exemple: d'acheter un paquet de bonbon, de pas lui donner un jouet tout de suite, enfin pour tout un tas de raison. Il prend tout au négatif, il ne sait pas attendre, et il fait des crises au point parfois de casser des objets que ça soit jouets, meubles, surtout les affaires de maman...

Je ne vous raconte pas dans quel état ça la met, elle se sent vraiment blessée et démunie. Elle pleure sans cesse...

Les enfants disent (et font, parfois) des choses parfois très violentes pour faire "réagir". Il est en colère et cherche à lui faire comprendre, et comme l'émotion déborde, il essaie de l'évacuer comme il peut. Cet enfant n'a pas dans ces moments là la volonté du "faire du mal", encore moins à sa maman.
N'hésite pas à rassurer ta soeur sur ce sujet. C'est sa maman, aux yeux de son fils elle sera toujours sa maman, la seule et unique .



veki a écrit le 05/07/2019 à 09h37:

Edit : j'ai oublié de préciser mais il ne s'arrête jamais, elle l'oblige à faire des siestes sinon il ne dort pas, c'est une pile électrique et un grand bavard !

Pourquoi elle l'oblige à faire des siestes ?
Qu'elle l'oblige à ne pas traverser la route seul je comprends, qu'elle "l'oblige" à ne pas manger de bonbons à n'importe quelle heure OK, mais pourquoi donc l'obliger à dormir s'il n'est pas fatigué ?
Est-ce qu'elle ne se provoque pas des moments de tension inutiles à ces moments là ? A six ans, quelle est la proportion d'enfants qui a besoin de siestes ? (il me semble qu'il n'y a déjà plus de temps de sieste en grande section, donc 5 ans)
(j'ai été une enfant et pré-ado petite dormeuse, en moyenne section on m'obligeait aussi à faire des siestes. En vacances en famille on m'obligeait à me coucher à certaines heures... Résultat, je faisais la java pendant la sieste des autres en les empêchant de dormir, et plus grande, je lisais le soir sous ma couette (je me faisais engueuler si on voyait la lumière sous la porte). Sinon je m'ennuyais pendant des heures... Les fois où mon rythme se décalait sur l'heure de coucher que l'on m'imposait j'étais debout à 5h et on m'engueulait aussi )




veki a écrit le 05/07/2019 à 09h37:
Tout ça il ne le fait quasiment qu'avec elle. C'est déjà arrivé avec papi et mamie, son compagnon mais ça s'arrête là. Après les autres se sont des inconnus pour lui mais ça ne l'empêche pas de faire des crises devant tout le monde... Moi il me connaît vaguement, il a dû me voir 3-4 fois mais il me réclame souvent et mon autre sœur l'a souvent gardé mais il ne l'aime pas.

Je ne comprends pas, tu dis qu'il ne le fait quasiment qu'avec elle, mais que ça ne l'empêche pas de faire des crises devant tout le monde .
Il ne le fait qu'avec elle parce qu'il n'a aucun doute sur son amour inconditionnel. Quoi qu'il fasse, sa maman l'aimera toujours et il en a conscience, donc il peut "se lâcher" et être lui-même avec elle. C'est normal . Rappelle-lui ça.


veki a écrit le 05/07/2019 à 09h37:
Et pourtant elle l'aime de tout son être. Heureusement vous me direz mais elle est vraiment à bout de souffle aujourd'hui. Tout le temps stressée, triste, désarmée et tout ça au point d'en être devenue anorexique, je suppose que son petit garçon en fait davantage les frais...

Comment pourrais-je l'aider ? ...

Merci d'avance.

Informe là qu'elle peut contacter une assistante sociale pour avoir une aide : un suivi globalisé par exemple, ou quelques heures de garde pour "souffler", ou une écoute bienveillante sur ses difficultés.
Quant au suivi, s'ils ne voient aucun psychologue, ça me semble urgent +++. Elle peut prendre rendez-vous en CMP, c'est gratuit.

Melye

Membre d'honneur
 

Trust : 45  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1591
2 j'aime    
Relation mère/fils difficile.
Posté le 05/07/2019 à 10h39

A ta lecture, je devine une maman épuisée moralement ce qui n'aide pas à avoir l'énergie, la disponibilité, de construire une relation saine, d'améliorer les choses. Je devine aussi une culpabilité énorme de ne pas savoir comment redresser la barre et de rester dans cet engrenage négatif.

C'est une maman qui a besoin d'aide, à la fois d'une aide extérieure et aussi de sa famille.
Est-il possible de lui conseiller de voir un pédopsychiatre ? un psychologue pour eux deux ? Prendre contact avec le CMP si elle n'a pas les moyens, c'est pris en charge par la sécurité sociale.
Elle peut se rendre dans les LAEP (lieu d'accueil enfant-parent) aussi pour souffler les jours où elle garde son fils. Chercher une asso de mamans (un "café des bébés", une asso de soutien à la parentalité, même l'asso "maman blues" peut l'aider).
Du côté de la famille, est-il possible de prendre son fils sur la journée ou un weekend, pour lui permettre de souffler ? D'emmener la maman prendre soin d'elle (DORMIR, faire une activité qu'elle aime, passer un moment rien qu'à elle) ?
Qu'en pense son médecin traitant ? Est-il bienveillant ? Peut-elle se faire arrêter pour récupérer, si elle est au bout du rouleau ?

Ma psychologue m'a dit quelque chose de très important une fois : il est nécessaire de prendre soin de soi pour être en capacité de prendre soin des autres.

Petit aparté perso : Au début, j'avais l'impression d'être la pire égoïste à demander à un tiers de s'occuper de ma fille pour aller faire un truc juste pour moi (ce truc pouvant être effectivement de dormir toute la journée - la 1ère fois, j'ai dormi 3 jours de suite). Les autres allaient galérer à cause de moi. Et en fait j'ai remarqué deux trucs : d'une part, le tiers en question adore généralement passer une journée avec (ils ne l'ont pas au quotidien... c'est très différent) et d'autre part, en soufflant, je suis en bien meilleure capacité de passer des bons moments avec mon bébé et de prendre sur moi quand elle est fatiguée/grognon/malade et j'en passe.

Édité par melye le 05-07-2019 à 10h41



Veki

Novice

Trust : 20  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 33
0 j'aime    
Relation mère/fils difficile.
Posté le 06/07/2019 à 07h56

lakchmi D'abord merci pour ta réponse ! Les médecins disent qu'il est trop jeune, qu'il changera quand il grandira, que c'est normal car il est jeune etc...et que c'est elle qui va pas bien, bref...(certes elle va mal mais ils ont été un peu brutaux avec elle du style "va te faire soigner"). Il a vu des psy et je ne sais plus, c'était dans un hôpital, ils lui ont dit qu'il avait un trouble dont j'ai parlé mais ne me rappelle plus le nom, c'est tout. Pour les tests de TDAH il faut qu'elle paye apparemment mais j'ai pris en compte ton message pour le CMP, je lui en parlerai, encore merci ! Sinon je lui ai déjà dit qu'elle devrait avant tout prendre soin d'elle et voir quelqu'un, ensuite elle pourra mieux gérer cette situation. Le truc c'est qu'elle n'a absolument pas confiance... Je sais pas comment l'aider davantage après... Je lui parlerai du CMP aujourd'hui du coup !

Elle ne travaille plus et n'arrive plus à trouver de boulot du fait qu'elle ait son petit et qu'elle ne trouve personne pour le faire garder (elle cherche une nounou agréée dans son coin mais elle galère notamment financièrement apparemment). Parfois notre maman le garde durant les vacances mais c'est surtout certains week-end car elle bosse beaucoup encore... Sinon elle n'a personne ni même les grands-parents étant très malades.

Il est retourné à l'école et ça se passe bien pour le moment, il est content d'y aller. Il n'y était plus durant un moment car il se faisait frapper et insulter le pauvre donc il était malheureux et pleurait pour rester avec sa maman donc elle l'a gardé le temps de le changer d'école mais à la maison elle fait des activités notamment créatives avec lui et des jeux de société.

Après elle lui fait faire des siestes car même fatigué il continue à faire la fiesta, il ne s'arrête jamais mais j'étais comme toi et je lui ai déjà dit ce que tu m'as écris. Elle a ralenti depuis mais par moments c'est parce qu'elle est trop fatiguée je pense qu'elle le met dans sa chambre pour qu'il dorme ou joue tout seul.
Il peut voir ça comme une punition ?

Et ses crises oui, il ne les fait quasiment qu'avec elle en plus de l'insulter la frapper je veux dire, sinon hurler devant tout le monde au magasin par exemple il le fait aussi, mais il n'ira pas vers un inconnu. Désolée je me suis mal exprimée.
"Il ne le fait qu'avec elle parce qu'il n'a aucun doute sur son amour inconditionnel. Quoi qu'il fasse, sa maman l'aimera toujours et il en a conscience, donc il peut "se lâcher" et être lui-même avec elle. C'est normal . Rappelle-lui ça." Je lui rappelle aujourd'hui ! :')

Pour la honte elle me faisait part de tout un tas d'émotions. En fait elle a honte car elle a l'impression de passer pour une mauvaise mère surtout...
En tout cas c'est gentil ce que tu dis, je lui ai déjà écrit mais elle reste relativement triste au quotidien et très épuisée donc pour relativiser c'est encore difficile pour elle.

Encore merci pour ces infos, je lui en fait rapidement part !


melye Oui elle a besoin de beaucoup d'aide d'autant plus qu'à côté elle est malade, elle est tombée assez rapidement dans un cercle vicieux et du fait qu'elle n'aie personne auprès d'elle pour l'épauler étant donné que son compagnon n'est jamais là eh bien elle craque facilement...
Je vais lui parler du CMP et du reste, merci ! :')
Je lui ai déjà proposé de se faire aider, elle voyait déjà une AS qu'elle changé et ça allait mieux mais je n'en sais pas plus.
Quant à la famille, comme je disais ça n'est pas possible. Maman le garde de temps en temps mais elle travaille beaucoup de son côté donc c'est pas toujours possible.

Pour son médecin je ne sais pas, quand elle y va elle me dit que c'est toujours pareil, il ne la croit pas quand elle dit que c'est son quotidien qui la fait maigrir et avoir ses problèmes de santé (elle en a plusieurs dont certains pour lesquelles le doc lui fait passer des examens quand même), il croit qu'elle le fait exprès d'être anorexique donc elle doit changer car du coup elle n'a même pas de traitement (je veux dire des compléments alimentaires par exemple qu'il aurait pu lui conseiller/prescrire)... Il lui a juste filé des médicaments pour les personnes très nerveuses, je lui ai dit de faire attention notamment pour sa santé mais aussi par rapport à son fils car normalement c'est donné pour la dépression sévère et les alcooliques...donc c'est pas tip top tout ça !

Elle fait tout le temps tout tout tout. Comme je le disait elle n'a personne et son compagnon n'est jamais là donc elle doit tout gérer et je comprends son ras le bol car c'est un peu pareil de mon côté mais je suis sans enfants. En plus de ça elle doit faire sa paperasse et gérer ses rdv et ceux de son enfant, le ménage, la bouffe pour eux-trois, la vaisselle, le linge, nettoyer l'appart avant que Mr rentre, faire les courses (elle est toujours à pieds car pas de véhicule ou alors le bus s'il passe du coup elle marche beaucoup aussi...) etc donc elle ne s'arrête jamais en fait.

Je suis d'accord avec ton aparté, une fois j'étais là quand ma mère le gardait et c'est pas le même qu'à sa maison tout seul avec sa maman ! Avec ma mère il est super, en plus elle a un jardin et il y a notre petite chienne, des chats, il a son bac pour le sable/l'eau les jours d'été et tout ce qu'il faut donc il s'éclate. C'est bénéfique pour tout le monde. Quand elle le récupère ça va un moment mais il reprend vite ses habitudes donc quand elle peut souffler elle profite à fond oui.

Édité par veki le 06-07-2019 à 08h00



Ilovehorses

Apprenti
  

Trust : 161  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 291
0 j'aime    
Relation mère/fils difficile.
Posté le 06/07/2019 à 16h14

Bonjour à toi

C'est une situation très complexe. Je pense qu'il est vraiment nécessaire que ta sœur se rapproche d'un psychologue, ou apparenté qui pourra répondre à ses interrogations et l'aider à aller mieux.

Mais de ce que tu nous dis, c'est un tout qui fait que ça se passe mal avec le petit. Si le compagnon n'est jamais là, elle doit se sentir seule. Alors que le rôle d'un couple, c'est généralement de partager ses soucis pour s'entraider mutuellement.

Les enfants ayant un passé difficile ont souvent besoin d'avoir une personne extérieure "de confiance", qui puisse les soutenir, eux aussi.

En tout cas, une grosse pensée à eux, et à toi qui les soutient !
Relation mère/fils difficile.
 Répondre au sujet