Comment juger l'état de son cheval ?

Par   |   Le 17 Février 2016

11     Commenter (8)     12517
Etat du cheval gros maigre
Le diagnostic d’un taux de gras est trop élevé doit être réalisé à l’œil bien sûr mais également à la palpation. En effet, nous avons souvent tendance à confondre, cheval trop gros, pour lequel les apports énergétiques sont supérieurs à ses besoins et gros ventre, phénomène lié à l’encombrement du système digestif par les fourrages ingérés en grande quantité, fourrages qui encombrent, certes, mais qui n’apportent pas forcément trop d’énergie. Dans le premier cas, nous avons un cheval trop gras, dans le second, un cheval volumineux !

Les zones de dépôt de gras chez le cheval

graisse sur cheval
Principaux site de dépôts graisseux © L’alimentation du cheval (R. Wolter, C. Barré, P. Benoit)

Ajuster les apports aux besoins

Pour rappel, les besoins énergétiques sont de deux ordres :

Besoins d’entretien

Ils correspondent aux besoins d’un cheval n’ayant aucune production autres que les déplacements liés à la recherche de nourriture et à la détente physique. On retrouve parmi eux, les besoins liés au métabolisme de base, à l’activité cellulaire et aux grandes fonctions physiologiques (circulation respiration…), à la thermorégulation… Ces besoins d’entretien sont grandement tributaires du mode de vie : box, pâturage, présence d’abris…

Besoins liés à l’activité

Toutes activités supplémentaires engendrent une augmentation spécifique des besoins : reproduction, croissance, activité physique…

cheval en activité
L'activité sportive est une source de dépense d'énergie, il faudra donc en apporter au cheval via son alimentation équilibrée

Tout l’enjeu de la définition des apports énergétiques de la ration, est d’apporter au cheval une alimentation permettant de couvrir ses besoins énergétiques globaux, sans excès ni carence.

Il est parfois nécessaire d’intervenir spécifiquement pour faire grossir ou maigrir un cheval.

Pour un cheval trop en état, deux leviers pour agir :

  1. Augmenter l’activité pour augmenter les dépenses énergétiques
  2. Réguler le robinet d’énergie que représente sa ration

Pour un cheval trop maigre, un levier pour agir :

  1. Apports d’énergie (préférentiellement sous forme de matière grasse et non d’amidon), de protéines et de micro nutriments, supérieurs aux besoins.

Retrouvez plus d’informations sur faire grossir ou faire maigrir son cheval en préservant sa santé sur les articles dédiés à ce thème.


  8 commentaires
Club
- Le 02/03/2016 à 19h07  -   4

Très bon article, merci ;)

Iammyself
- Le 01/04/2016 à 08h30  -   20

Dommage que le texte ne corresponde pas au titre... Vous ne parlez pas vraiment de comment juger l'état de son cheval, mais plutôt de comment l'améliorer ;)

L.k_03
- Le 03/07/2016 à 15h03  -   1

Je suis daccord avec "immyself" mais ce qui est écri est tout de même interessent

Jojo_coates
- Le 25/08/2016 à 22h17  -   1

Pas mal

Laurine76
- Le 06/11/2016 à 21h44  -   1

Bon article ! 🐎

Yannick62
- Le 14/11/2016 à 22h59  -   1

Article trés sintéréssant

Mathilde14100
- Le 26/12/2016 à 18h02  -   2

Merci pour cette article qui m'a beaucoup aide, et avec lequel je suis entièrement d'accord.

Boisdecentaure
- Le 14/09/2017 à 15h12  -   1

merci beaucoup !

Réagissez à cet article !

Il faut être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire :
Cliquez-ici pour vous inscrire à Cheval Annonce