Quelle couverture pour mon cheval ?

Par   |   Le 15 Janvier 2015

  Dossier parent : Équipements

8     Commenter (5)     30242
Les couvertures pour chevaux
Le mois de novembre c'est pour beaucoup l'arrivée de l'hiver, la nuit qui tombe plus tôt, les décorations de Noël ... et du choix des couvertures pour nos chevaux ! 135, 600, 300 g ou 140, 404, 200 g ? Comment ça, vous ne parlez pas le langage couverture ? Cheval annonce vous explique tout : taille, épaisseur et résistance. Vous pourrez choisir la combinaison qui ira le mieux à votre ami saboté.

A quoi sert une couverture pour cheval ?

A l’état naturel, le cheval n’a pas de couverture, il se réchauffe en mangeant et en bougeant. Son système pileux est très perfectionné pour lutter contre les intempéries. C’est à notre contact qu’il est amené à transpirer en hiver et risque donc d’avoir froid après la séance de travail. Pour éviter ce refroidissement, certains chevaux sont tondus et la couverture vient alors « remplacer » ses poils. On peut aussi couvrir un cheval pour éviter qu’il ne produise trop de poils, et s’abstenir de le tondre. Enfin certains chevaux qui ne travaillent pas peuvent aussi être couverts pour leur apporter un confort en hiver (en cas de maladie ou de faiblesse physique).
Chemise pour marcheur
Il existe même des chemises pour aller au marcheur © Performance

Quelle taille de couverture dois-je choisir ?

C'est très simple, il faut mesurer la longueur de votre cheval (oui, oui, la longueur : on commence au milieu du poitrail et on fini derrière la cuisse ) et sa taille. Après c'est comme pour nous, toutes les marques ne taillent pas pareil, mais globalement ce tableau vous aidera à ne pas faire disparaître votre poney sous une couverture de Shire.

Calcul longueur cheval couverture
Calculer la hauteur et la longueur de son cheval pour choisir correctement sa couverture
Hauteur au garrot Longueur totale Tailles anglaises(pieds et pouces) Tailles françaises
80 cm – 1,00 m 130 4'3" 85
1,00 m – 1,10 m 145 4'9" 105
1,10 m – 1,20 m 155 5'0" 110
1,20 m – 1,30 m 160 5'3" 115
1,30 m – 1,50 m 175 5'9" 125
1,50 m – 1,60 m 185 6'0" 135
1,60 m – 1,70 m 190 6'3" 145
1,70 m – 1,75 m 195 6'6" 150
1,75 m – 1,80 m 210 6'9" 155
plus de 1,80 m 220 7'0" 165

Qu'est-ce que le grammage ?

Le grammage est le poids du tissu par mètres carrés (g/m²) C'est ce qui va déterminer l'épaisseur et la capacité chauffante. Une simple chemise commencera à 0 g, ensuite on monte à 200g pour un premier matelassage. Enfin les « couettes » peuvent atteindre plus de 400g, elles sont réservées aux chevaux tondus lorsqu'il fait vraiment froid.

Que veut dire 600 deniers ?

Il représente la résistance. C’est la troisième caractéristique de votre couverture. Son petit nom est « denier », il s'agit de la qualité du tissage. Pour une résistance moyenne (donc pas d'arbre pour se gratter ou copain pour se mordiller), on peut choisir 600 derniers. Mais si votre cheval est aussi délicat que Godzilla vous trouverez des couvertures à 1200 deniers voire plus si vraiment rien ne l'arrête pour essayer de déchirer le cadeau que vous venez de lui offrir.

Les différents types de couvertures :

La couverture d’écurie

Comme leur nom d’indique, elles sont faites pour le cheval lorsqu'il est rentré au box. Elles ont soit des sangles, soit une attache sous la queue, pour rester en place s'il se roule ou se couche. Plus ou moins matelassée, il faut tenir compte du fait que le cheval est statique et que certaines écuries ont plus ou moins de courants d'air.
Couverture cheval d'écurie
Pour rester au chaud à l'écurie © Masta.co.uk

La polaire

Utilisée pour protéger des courants d'air dans les transports, ou pour faire sécher après le travail, elle est légère. Il faut éviter de la mettre en dessous d’une autre couverture comme on le voit souvent : elle peut faire glisser la couverture au dessus et créer des points de pression ou abimer le poil. Attention au moment de l'enlever : il peut y avoir de l’électricité statique qui surprendra le cheval.

Couverture polaire cheval
La couverture polaire © EquiThème

Le couvre-rein

On l’utilise surtout pendant la détente en hiver avec un cheval tondu, pour éviter le choc thermique lorsqu’on lui enlève sa couverture avant de travailler. Il permet de garder le dos au chaud pendant l’échauffement et préviens les contractions inutiles (ou certaines manifestations toniques pour se réchauffer !). On peut aussi le remettre lors du retour à l’écurie. S’il est imperméable il sera aussi utilisé en extérieur s’il pleut, certains modèles protègent aussi les jambes du cavalier.

Couvre reins cheval
Un classique de l'équipement du cheval : le couvre-reins © Décathlon

La couverture de pré ou extérieure

Résistante et imperméable, elle doit être adaptée à la morphologie de votre cheval qui va évoluer librement avec. Galopades et ruades ne doivent pas la faire bouger sinon il risque de se blesser. Elles sont munies de sangles pour les postérieurs et sous le ventre, qui doivent être correctement ajustées pour éviter qu’un postérieur ne s’y coince. Le rabat de queue est plus ou moins long et il empêche le vent de s’engouffrer par derrière. Beaucoup de modèles présentent des boucles au niveau de l’encolure pour y fixer un couvre-cou qui protège l’encolure du froid mais aussi de la pluie.

Couverture de pré
Couverture de pré © Weatherbeeta

Tableau récapitulatif des couvertures en fonction du temps

Pour donner un ordre d'idée, voici un tableau récapitulatif concernant les matelassages. Pour la résistance, à vous de choisir ce qui correspond le plus à son quotidien. Ce tableau s'adapte évidemment à chaque animal et au temps qu'il fait (fortes pluies, grand vent). A partir de 15°, un cheval non tondu n'a pas besoin de couverture et celui qui l'est devra être protégé légèrement en cas de vent ou de pluie. S'il fait grand soleil, attention à ne pas trop couvrir, même s'il fait frais le matin. Il peut bouger pour se réchauffer, mais sous une grosse couverture au soleil vers midi, il transpirera et mouillera sa couverture de l'intérieur. Un cheval peut garder la même couverture (de pré) pour rentrer au box la nuit à condition de bien vérifier qu'elle ne le blesse pas et qu'elle ne soit pas trempée par la pluie !

Température « douce » (entre 8° et 15°)
Dehors
Température « douce » (entre 8° et 15°)
Dedans
Température « fraîche » (entre 0° et 8°)
Dehors
Température « fraîche » (entre 0° et 8°)
Dedans
Cheval TONDU Couverture de pré (à partir de 100gr) Chemise d'écurie ou couverture légère (200gr) en fonction du temps Couverture de pré à partir de 350gr Couverture d'écurie à partir de 350gr
Cheval NON TONDU Chemise imperméable (pour la pluie) Pas forcément besoin de couvrir (ou pour empêcher le cheval de faire trop de poil) Couverture de pré à partir de 200gr Couverture à partir de 200gr

Les question d'hygiène

Là encore un peu de bon sens. Votre protégé n'a peut-être pas besoin d'une chemise lavée chaque jour à l'adoucissant qui sent bon les fleurs des îles... mais ce n'est pas une raison pour le sangler dans une couverture qui tient debout toute seule après un an de bain de boue et de fumier, l'intérieur doublé de poils collés (non ça ne tient pas plus chaud!).

Le cheval se salit très vite l'hiver dans la boue et un coup de brosse sur la couverture permet d'espacer les lavages.

Nettoyage des couvertures

Il faut donc entamer l'hiver avec des « habits » propres. Pour le nettoyage, il existe des pressing pour chevaux avec option « ré-imperméabilisation » de la toile, par exemple chez Décathlon.
Votre couverture durera plus longtemps et le protégera mieux des intempéries.

Petit rappel : on couvre un cheval propre et sec ! Et même s'il est couvert un pansage régulier lui permettra de réactiver sa circulation, d'enlever les poils morts et de profiter d'un bon massage...

L'avis du professionnel

Maintenant que vous savez décrypter les étiquettes, on peut aborder quelques détails plus techniques.
J'ai demandé quelques conseils à Béatrice, gérante de la sellerie en ligne So Cheval pour connaître les tendances.

Interview « Couvertures »

CA : A quoi faut-il penser en premier lieu quand on achète une couverture ?

Béa : Il faut cibler le mode de vie :

  • est-il tondu ?
  • Il vit dehors ?
  • Pouvez-vous changer la couverture pour sortir au pré ?
Ensuite la morphologie de votre compagnon est à prendre en compte. Si son garrot est proéminent, attention à ce que le poids de la couverture ne le blesse pas, une découpe « high neck » pourra aider. S'il est plutôt rond, elle peut glisser et les renforts au garrot sont une idée.

CA : Existe-t-il de grandes différences techniques entre les marques ?

Béa : La concurrence permet de jolies innovations comme les soufflets d'aisance (libèrent les épaules pour bouger), le flap (pour éviter les frottements dus aux attaches sur le poitrail), les différentes découpent au garrot. Avec tout ça, vous trouverez forcément la couverture qui lui va comme un gant.

CA : Une erreur courante qui te fait grimacer ?

Béa : Accumuler les couvertures par grand froid ou se baser sur ses propres sensations pour couvrir votre cheval. N'oubliez pas qu'ils sont faits pour vivre dehors.

CA : Merci beaucoup pour ces explications. As-tu un dernier conseil pour les lecteurs ?

Béa : N'hésitez pas à demander l'avis à des professionnels, la couverture qui va à votre voisin de box (ou de pré) n'est pas forcément celle qui convient à votre cheval. Faites des essayages si vous le pouvez et apprenez à ajuster les sangles correctement.

Couverture ajustée
Une couverture bien ajustée est un gage de sécurité. Ici une Weatherbeeta

Changements de températures et adaptation

Maintenant que vous êtes incollable sur les couvertures, n'oubliez pas que sur une même journée, la température peut varier de 10 degrés et quand vous avez froid, ce n'est pas forcément le cas de votre cheval !

  5 commentaires
Stephanie
- Le 18/01/2015 à 03h23

Merci pour cet article qui est une bonne synthèse de ce qu'il faut savoir sur les couvertures. J'ai particulièrement apprécié le tableau des correspondances de tailles parce que j'avoue m'y perdre régulièrement !

Obet
- Le 20/01/2015 à 14h07

Article très intéressant !
Cependant, une petite erreur qui pourrait être modifiée : les couvertures peuvent commencer à 100g ! Ce qui est largement mieux pour un cheval non tondu ;)
Moi je met une 100g quand on arrive vers les -5°C, sachant que mon cheval est handicapé locomoteur et se coinçant régulièrement les vertèbres, je lui mets sa couverture (au pré avec abri) pour qu'il ne contracte pas de trop son dos lorsque les températures descendent.

Le propriétaire d'un autre cheval non tondu, au pré avec abri, c'était vue conseillé une 220g par un vendeur en sellerie. Couverture bien trop chaude, même par -5°C : le cheval transpirait !

Voilà ^^
Bravo pour cet article :)

Rukia_san78
- Le 09/03/2015 à 16h44  -   1

ATTENTION, juste une petite remarque sur cet article, le denier n'a rien à voir avec la résistance d'un tissus, il s'agit simplement du poids du fil pour 9000m.
Pour la résistance, tout dépend du mode de tissage et du grammage du tissus.

En effet, un filet de pêche à un denier TRÈS élevé, et pour autant sa résistance ne sera pas forcément plus importante que le tissus Ripstop d'une couverture de pré, car il est tissé en maille très large, et donc léger en gr/m².

De même le grammage du tissus n'est pas à confondre avec le matelassage de la couverture !
Une chemise à bel et bien un grammage propre, mais un matelassage de 0gr :)

Teamshetland
- Le 02/04/2018 à 16h11

Merci, beaucoup pour cet article très intéressant !

Stephaniegb66
- Le 21/04/2018 à 00h41

La première fois que j'entends parler de ce sujet. Intéressent; Merci

Réagissez à cet article !

Il faut être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire :
Cliquez-ici pour vous inscrire à Cheval Annonce