Marc Ardeneus, l'équitation éthologique, simplement !

Par   |   Le 27 Juin 2011

  Dossier parent : Disciplines équestres

9     Commenter (41)     10134
Les chevaux en éthologie de Marc Ardeneus
Lorsqu'un cavalier cherche à optimiser le travail de son cheval, il peut vite se sentir perdu entre les différentes disciplines et méthodes qui s'offrent à lui. Marc Ardeneus propose de recentrer le travail sur une constante: l'intérêt du cheval. Il a eu la gentillesse de nous présenter sa philosophie de travail.
Marc Andreneus CA : Comment s'est passée cette rencontre ?

Je dois cette rencontre à ma maman! Hé oui ! C'est elle qui l'a rencontrée avant moi, par hasard, à l'occasion d'un salon ou elle présentait un de ses chevaux.

Pour moi, ça a été une énorme gifle, qui a remis en question tout ce que j'avaisappris jusque là.
Suite à ce premier contact, j'ai intégré l'équipe Rec Farm en Midi Pyrénées, pour me former à la Méthode d'Elisabeth de Corbigny, en immersion totale de 2000 à 2003.

Je me suis ensuite perfectionné en Equitation pour participer à des concours amateur CSO, Dressage et Concours Complet d'Equitation.
Je valide successivement le Brevet Fédéral d'Equitation Ethologique de niveau3 (BFEE 3) en 2004 puis le monitorat (BPJEPS) mention équitation en 2005;

Marc Ardeneus

En 2006, je reviens me former, puis deviens enseignant à Rec Farm et l'assistant d'Elisabeth de Corbigny.
Je deviens indépendant en Juillet 2010, et crée mon entreprise d'Enseignant Equitation et de Formation en Equitation Ethologique. J'organise des stages pour les particuliers et les professionnels (centre équestre, élevage, écurie de propriétaires, centre de formation...). Je me déplace dans toute la France.
J'ai la chance aussi de pouvoir co-enseigner à Rec Farm la Formation d' E. de Corbigny.
Je lui dois beaucoup, c'est énormément grâce à elle que j'en suis là aujourd'hui. J'en profite pour la remercier de m'avoir tant transmis !

J'ai dernièrement investi dans un Rond d'Education et une Carrière Circulaire, modulable jusqu'à 22 mètres de diamètres, que je déplace lors de mes stages dépourvu d'installations. Je peux ainsi travailler n'importe quel cheval en liberté, en main et monté.
Au quotidien, mon approche se veut universelle: j'entends apporter des pistes de travail quelque soit le niveau du couple cheval-cavalier, ou la discipline pratiquée. Je veux transmettre des outils, des clés, pour permettre à chacun de travailler en toute sécurité et devenir autonomie avec son cheval.

CA : En matière de travail du cheval, de nombreux courants de pensées se côtoient, se confrontent... où se situe l'éthologie à ce niveau ? Soyons clair: l'éthologie, c'est une science consistant en l'étude du comportement de l'ensemble des êtres vivants sur terre, parmi lesquels l'homme ou le cheval par exemple. Je ne suis pas un Ethologue et je n'ai pas le projet de le devenir !
L'Equitation Ethologique, c'est juste le fait de connaître le comportement du cheval, pour créer une relation de confiance et de respect mutuel, afin de l'aider à comprendre et à apprendre les exercices de l'Equitation, selon la discipline pratiquée !
Marc Ardeneus
A partir du moment où on va placer le cheval au centre de la relation, on va le laisser nous montrer quel exercice est le plus juste et utile pour lui en fonction de la situation donnée. Il n'y a alors plus de question de personne ou de méthode: le cheval est l'arbitre !
Ce que je souhaite transmettre, c'est une Equitation ou le cavalier devient le Référent de son cheval, où il devient un partenaire qui S'ACCORDE à son cavalier (Sécurité,Attention, Calme, COnfiance, Respect, Décontraction, Equilibre). Je souhaite sortir des débats entre personnes et courants de pensées: remettre l'Equitation au service du cheval pour en obtenir le meilleur. Cela suppose bien sûr de se remettre en question souvent et d'apprendre en permanence, en restant ouvert d'esprit.
Par exemple, je prends dès que je le peux des cours avec une élève de l'école P. Karl (Anne-Line Vernet), et je suis en auditeur depuis 2010 la formation d'instructeur de légèreté qu'il enseigne ;
Marc Ardeneus

Mon ambition est que l'Equitation Ethologique devienne une aide à la formation du cheval et du cavalier d'un point de vu Physique, Mental et Émotionnel quelque soit la discipline choisie (loisir ou compétition, Dressage, Cso, Attelage, Western, Endurance, TREC...).

CA : En quoi votre approche peut permettre cette progression dans le travail ?

Alors, avant tout, je ne parlerais pas de méthode, mais plutôt de philosophie, d'état d'esprit. Au contact d'Elisabeth de Corbigny, j'ai appris un programme d'aide à l'apprentisage du cheval, créé et développé par Monsieur John Lyons (Entraîneur mondialement connu): la décomposition des difficultés. C'est le fait de travailler par étapes claires et faciles pour le cheval jusqu'à l'amener à accomplir la tâche désirée. Les demandes étant progressives et adaptées aux réactions du cheval, on obtient bien plus qu'en exigeant de lui un énorme effort physique ou émotionnel, qui pourrait mettre en danger sa sécurité ou celle du cavalier. Prenons un exemple: j'ai aidé un cavalier dont le cheval ne se laissait pas vermifuger. Si vous vous dirigez droit sur lui, la seringue à la main, il y a fort à parier que vous courrez au conflit et que ça va se terminer par un cheval stressé (avec les réactions que cela implique), marqué négativement par cette expérience. A l'inverse, on peut établir un programme passant par la décontraction de la mâchoire, de la bouche, l'acceptation du massage par un doigt, puis un stylo... et au final l'administration du vermifuge ne sera qu'un exercice de plus dans un processus bien réglé, qui paraîtra ultra simple au cheval.

Marc Ardeneus
CA : Un dernier conseil pour les membres de chevalannonce ?

Si vous commencez par travailler l'objectif, vous commencez par une catastrophe ! John Lyons
Décomposez les demandes, écoutez votre cheval et faite preuve de patience dans le cadre d'un programme d'apprentissage, c'est à la portée de tout couple cavalier-cheval, et ça permet une progression qui sera utile pour toute difficulté future. Et surtout, prenez du plaisir...


  41 commentaires
Gege9
- Le 08/07/2011 à 23h19  -   1

Bonjour,
C'est vrai que tout ça a l'air super mais sans aide c'est plus facile à dire qu'à faire, j'essaie de suivre une méthode avec des livres mais tout n'est pas prévu
N'oublions pas que les chevaux tout comme nous sont tous différents
Et les prix affichés pour les stages ou formations ne sont certainement pas accessible à tous il faut déjà avoir un sacré budget !
Dommage, pour moi ça reste irréalisable

Marcardeneus
- Le 12/07/2011 à 10h43

Bonjour,

les livres sont un très bon point de départ, mais je suis d'accord ils ne suffisent pas.
pour organiser un stage, l'idéal est de vous regrouper à plusieurs cavaliers pour partager les frais car je fonctionne au forfait journalier. de cette manière mes stages peuvent être accessible à plus de personnes.
je vous propose de me contactez par mail si vous souhaitez que j'étudie votre projet.

Cordialement.

info.marcardeneus@orange.fr

Rumbero
- Le 14/07/2011 à 16h57  -   1

bonjour,

Je suis sur du résultat de cette approche, c'est une évidence !
Le souci est que le coup des stages est réservé à un public aisé. Les autres hélas restent avec pas mal de carences.
Quel domage...

Pergola2003
- Le 07/08/2011 à 19h42

Je suis ravie de voir cette article ici, ca fait plaisir.

Pour avoir suivi une formation (amateur a l'année) chez Elisabeth et avoir donc été sous les conseils et explications de Marc j'ai beaucoup appris, je suis totalement ravie et continue dans cette voix avec ma jument, ma ponette (récupéré il y a un an avec un relationnel avec l'homme très mefiant) et les autres chevaux que les particuliers acceptent de me confier.

J'espere un jour pouvoir reprendre des cours sous forme de stage avec Marc !

Jokardo
- Le 07/08/2011 à 20h02  -   2

Je trouve ces commentaires un peu dommage. A mon sens, l'approche éthologique mérite qu'on se donne un peu de mal. Les stages sont chers, c'est vrai, j'ai moi même dépensé 400 euros pour un stage individuel, et c'est une sacré somme pour moi, mais je ne le regrette pas un instant.
Pour ceux qui n'ont pas les moyens, il existe régulièrement des démonstrations d'éthologues reconnus. Il faut aller voir, poser des questions, et puis ensuite se jeter à l'eau avec son propre cheval. C'est vrai que c'est difficile, c'est un vrai saut dans le vide, il faut accepter d'être en face de ces 500 kg de sensibilité et de se dire qu'on va faire une chose qu'on a jamais faite avec lui : discuter... par gestes, par pressions, par la position du corps, par tout un langage qu'on croit ne pas connaitre. En fait, c'est un langage très simple, celui de la sincérité.
Ce langage, le cheval le connait naturellement. Pour nous cavaliers, c'est plus compliqué... Il faut, comme le dit l'article, oublier toute notion de performance pour ne plus avoir qu'un seul objectif : comprendre et se faire comprendre de son cheval sans intimidation aucune. Quand enfin (parce que c'est long !!) on y arrive, il n'y a pas de plus belle chose au monde.

Timone
- Le 21/12/2011 à 11h57  -   4

Bonjour,
Pour certains, cela va paraitre insensé, ou d'autres vont dire que je vais "planter" mes chevaux... Mais moi, je n'ai jamais fait de stage avec un professionnel de l'équitation éthologique. Je suis mon instinct, j'essaie de "penser cheval" et ça marche.
Ma jument, Maya, a été débourée classiquement, et simplement quand je l'ai achetée... Elle ne savais que avancer aux 3 allures, tourner, s'arrêter : La base. Et encore, pour qu'elle réponde a ma demande je devais me démonter les bras et insister parfois avec la cravache comme me l'indiquait mon moniteur. Puis un jour, j'ai décidé de changer de technique. De tout revoir a zéro.
J'ai donc renoncé aux cours avec mon mono, et nous avons travaillé seules, à la maison. Maintenant, un claquement de langue, et elle part au pas. Deux, au trot. Trois, au galop. Wooooooh, elle s'arrête net. Pour tourner, j'utilise le poids du corps que j'oriente dans la direction ou je veux aller. *bruit du bisou*, elle recule. A pied, je chasse les hanches ou les épaules du regard, et ça fonctionne. Tout ça sans aide artificielle, juste avec de la patience, et des peits bouts de pain sec.. La gourmandise n'est pas toujours un vilain défaut !
Maya a du sang trait (et ça se voit pas qu'un peu...^^). Et pourtant elle saute. Pas très haut encore, certes, mais elle saute. En liberté, sans licol, sans chambriere. Juste a la voix. Et elle saute par dessus tout, plus rien ne lui fait peur.
Comme quoi, si on a pas les moyens de se payer un stage avec Elisabeth de Corbigny ou à la Cense, on peut quand même arriver à quelque chose avec son cheval. Mais biensur, si un jour j'ai l'occasion de faire un stage, je le ferais, car ça ne peut pas faire de mal après tout. Et ça pourrait nous permettre d'aller plus loin...
En tout cas, je suis très fiere d'elle. Et je l'aime plus que tout ♥
Et maintenant, Nous sommes heureuses....♥ Alors ne vous découragez pas, et tentez l'impossible avec vos chevaux, car rien n'est impossible justement.... Bon courage à tous ! :D

Beboo
- Le 07/01/2012 à 18h29

Aberrant ce n'est que l'étude du comportement animal en milieu naturel, tout homme de cheval est éthologue d'ou le procès fait par les scientifiques; de voir des ^pseudo éthologues sur la route en licol montre à quel point ont considère les chevaux. J'ai eu la malchance de monter des chevaux derrière monty roberts et ce n'était pas une réussite.....

Lolitadu30
- Le 24/01/2012 à 20h41

moi l'ethologie , je ne suis pas pour car pour moi elle ne fait que répété les basses de n'importe equitation en plus le millieu de l'ethologie est trés sectaire . marre d'entendre que un cheval avec un mort c'est une tragedie moi je suis pour l'equitation classique !!! cette equitation n'est pas une dicipline c'est une facon de pensée !! vive l'equitation classique de base

Marcardeneus
- Le 25/01/2012 à 10h26

ATTENTION
Nous ne pouvons pas confondre « l'Ethologie » et « l'Equitation Ethologique ».
L'Ethologie est une science. C'est l'étude du comportement des diverses espèces animales. Au niveau théorique, l'éthologie peut s'apparenter à la biologie du comportement et surtout à la biologie de l'interaction intraspécifique.
L'Equitation Ethologique est une manière de pratiquer l'Equitation au sens large du terme, quelle que soit la discipline choisie (dressage, obstacle, western, endurance, attelage, randonnée, etc). Vous pouvez la pratiquez pour le loisir ou le sport de haut niveau.
Cette philosophie de l'Equitation doit respecter les travaux des scientifiques, car ils nous permettent de mieux connaître et comprendre le comportement de nos chevaux. Nous devons en tenir compte dans notre pratique au quotidien.
Vous trouverez bien sûr différents courants et méthodes: observez l'attitude du cheval et ses progrès, cela vous permettra de choisir ensuite l'approche et la personne qui vous correspond le mieux. Utiliser l'outil qui vous convient (mors, licol ou autre). L'essentiel est que votre cheval vous comprenne, que vous l'aidiez à apprendre en permanence de nouvelles choses, et que vous le lui rendiez le plus facile possible. Le tout sous contrôle, dans un climat de sécurité, de confiance et de respect mutuel permanent.
Le cheval reste un animal imprévisible et l'humain plus qu'imparfait ! Avec un peu de sincérité et d'humilité, reconnaissons nos erreurs lorsque nous travaillons un cheval. Votre cheval vous le rendra...
Soyez passionné et aimez chercher...

http://marc-ardeneus.ffe.com/ - info.marcardeneus@gmail.com - 06-88-46-90-40

à bientôt

Valerie1628
- Le 15/02/2012 à 14h10

Eh bien voila qui me rassure.... j ai 46 ans, je ne sais pas monter. et j ai recuperé au abattoir un poulain de 2.5 ans. Mon mari, cavalier, l a debourré. Aujourd hui avec vos conseils, je ne vais pas tenter de reproduire les 25 ans d experience de mon époux, mais evoluer progressivement avec mon loulou
merci beaucoup

Cavalieredemuni
- Le 26/03/2012 à 20h08

Bonjour a tous

Je suis une cavalière "classique" j'ai un cheval depuis 2 ans. J'ai fais de nombreux concours complet ou CSO en club 2 club 1 la première année ça s'est très bien passer. Mais voila cette année j'ai commencer les études et donc à être moins présente pour mon cheval (je le monte 2 fois par semaine). Une amie continue à le monter, elle sortais l'année dernière en Délite donc a un bon niveau. Mais voila depuis quelque temps mon cheval perd confiance en lui il refuse des obstacles plus régulièrement qu'avant et s'est fais éliminer sur ces 5 dernière compétitions. Je connais bien la cavalière et elle n'est pas du genre a le maltraiter :). Mes coach ne trouve pas la cause ni de solutions. J'avoue que je suis un peut perdu et je commence a avoir une boule au ventre avant chaque cours de saut. Ce n'est pas la relation que je cherche avec mon cheval. Mais j'en suis arrivée a un niveau ou moi même jai pas confiance en moi et aussi en lui. Je suis dans un cercle infernal et je ne sais pas comment m'en libérer. Donc j'ai penser à l'éthologie je veux réinstaller un climat de confiance entre nous. Mais est ce que l'éthologie peut arranger mon problème ?

Lolpeluche
- Le 29/03/2012 à 11h29

vraiment voila a quoi devrai ressembler l'equitation et non a la boucherie equine au maltraitence tout lemonde peut faire de belle rencontre mais une histoire comme celle ci me coupe le soufle

Sashaclaire
- Le 04/04/2012 à 12h35

Bonjour,

Je me définis maintenant plus comme une observatrice attentive et passionnée que comme cavalière et de mes postes d'observation je vois de mieux en mieux.... et il me semble de plus en plus finement ce que le cavalier ne peut que ressentir ...ou pas....( et rien ne remplace ce ressenti j'en suis consciente)
C'est juste passionnant .....
Ce début de compréhension et d'analyses du couple cheval-cavalier ou du cheval tout court je les dois à Marc et Elisabeth par les livres d'Elisabeth dans un premier temps et pour avoir eu la chance formidable de suivre de mon perchoir un stage ou mon fils, mon mari et de talentueux cavaliers et professionels, évoluaient à cheval ou à pied...sous la houlette de Marc ,sans parler du travail et des résultats magiques sur un frison réfractaire et un étalon arabo-frison au débourrage... Tout en finesse et en légèreté
L'art d'un bon enseignant est de vous rendre accessible et évidentes les finesses les plus inaccessibles.( et c'est valable tant pour le cheval que pour l'élève) En bref quand Marc ou Elisabeth parlent....vous devenez intelligent.... ;0)
Par nature plutôt cartésienne, il me faut du logique et du concret....j'ai besoin de comprendre
Cette approche et ces recherches sensibles et intelligentes du cheval ou des problèmes rencontrés par le couple cavalier cheval est juste magique
Quel que soit le nom que l'on lui donne.... je souhaite à tous les cavaliers quel que soit leur niveau cette approche et cette curiosité que vous transmettent Marc ou Elisabeth
Et paradoxalement je pense que plus vous serez avancés dans la compréhension et la connaissance de votre cheval et plus vous serez surpris et enthousiastes de ce que vous pourrez découvrir
Plus on a d'outils en main et plus on peut affiner et moduler son oeuvre...
Je pourrais vous en écrire encore 20 lignes mais je vais modérer mon enthousiasme
En résumé l'approche éthologique telle que présentée par Marc est vraiment passionnante
Je ne peux comme vous vous en serez douté qu'encourager à s'y intéresser



Coqueta34
- Le 12/04/2012 à 15h00

La patience dans le milieu de l'équitation c'est le mieux

Tania18
- Le 20/04/2012 à 15h37

Je trouve que l'éthologie est une superbe façon d'apprendre et de communiquer avec son cheval. Certaines personnes ne vont pas spécialement aimer car l'éthologie ca demande du temps, mais je trouve que c'est l'une des meilleures solutions pour avancer avec son cheval, mais en le faisant dans le calme. =)

Marcardeneus
- Le 29/04/2012 à 01h27

Bonjour,

-CAVALIEREDEMUNI:
votre difficulté n'est pas une fatalité, il y a des solutions à tous les problèmes. je vous propose si vous le souhaitez d'organiser une séance de diagnostic (1ère HEURE GRATUITE), qui aura pour but de déterminer par quel chemin je pourrais AIDER VOTRE CHEVAL et VOUS AIDEZ a retrouver ce que vous aviez au début de votre commentaire.

http://marc-ardeneus.ffe.com/ - info.marcardeneus@gmail.com - 06-88-46-90-40,
n'hésitez surtout pas à me contactez cela ne vous engage à rien...
à très bientôt.


-Valerie1628 et Tania18,merci pour vos commentaires...
-Sashaclaire, MERCI BEAUCOUP pour ces compliments qui font très plaisir...

Bonne continuation !

Loutitou
- Le 02/05/2012 à 15h41

Votre vision des choses semble effectivement très enrichissante et respectueuse du cheval à qui l'on délègue trop souvent la tâche d’exécution par un rapport de domination agressive. La performance ne peut passer que par la compréhension et ne doit pas être l'alpha et l’oméga !

Sanka99
- Le 24/05/2012 à 17h42

j'aime beaucoup les stages qu'il propose il en a fait un il n'y a pas longtemps au galopins de la garrigue a villeveyrac ! c'était vraiment génial

Mel3011
- Le 14/06/2012 à 15h08

bonjour
Je pratique l'équitation éthologique. J'adapte ma méthode à chaque cheval. L'exercice est toujours différent celons le caractère du cheval et sa progression. Il met arrivé d'avoir des chevaux dit "sauvages" car ne connaissant pas l'homme, j'ai réussis à débourrer en 3 semaines un mois grâce à des solutions, des différentes méthodes. Proprement dit je n'ai pas vraiment de méthode, j'ai appris seule. En faisant des erreurs bien sûre mais il y a toujours des solutions. Maintenant je ne suis pas une professionnel et la méthode d'Elisabeth de Corbiny m'attire beaucoup. Faite vous des déplacements ou des journées de stage en région pays de Loire? J'aimerais participer à ces journées pour discuter avec des professionnels comme vous. Vous pouvez me contacter par mail nagash22@hotmail.fr je vous remercie d'avance

Marcardeneus
- Le 27/06/2012 à 16h35

bonjour Mel3011. merci pour votre intérêt pour l'équitation éthologique. je vous ai répondu par mail.

http://marc-ardeneus.ffe.com/ - info.marcardeneus@gmail.com - 06-88-46-90-40,
je vous invite à me contacter pour toute demande et question...
à très bientôt.

Arnobj
- Le 29/07/2012 à 11h45

l'ethologie nous aides a avoir avec nos amis un langage commun, nous pouvons a plus ou moins long thermes enfin nous comprendre et nous parler, ils sont a notre ecoutes car reagisses a nos emotions, c nous qui pendant tant de temps avons renier ce dialogue en fermant les portes qu'ils nous ouvraient, ils nous ressentent et maintenant nous aussi . l'ethologie est aussi une façon de leur parler avec notre coeur et plus seulement avec une cravache et des eprons . je penses qu'il faut une base de codes que cette science nous donnes mais la veritable clef de cette relation etre humain-chevale n'est ni plus ni moins que l'amour !!! aimez le et il vous le rendra au centuple voila la solution a une grande partis des problemes rencontrer dans c couples, pardonnez lui de ne pas comprendre de suite ce que vous lui demandes, c peut etre que vous lui avez simplement mal demandé et si ce n'est pas le cas réitheré votre demande car on ne peu pas toujours tt assimilé de suite, vous en etes capable vous ??? non bien sur alors un peu de compréhension ! l'ethologie oui bien sur mais avant d'y venir eduqué vous vous meme avant de vouloir l'eduquer lui !!!

Marcardeneus
- Le 30/07/2012 à 14h38

Bonjour Arnobj, merci pour votre message.
Cette SCIENCE qu'est l'éthologie nous apprends énormément a mieux connaitre le cheval, pour que nous (moi), enseignant d'équitation, éducateur de chevaux, apprenions à mieux dialoguer avec lui. La cravache par exemple n'est pas un problème, c'est une AIDE PRÉCIEUSE. Le problème vient de la manière dont la personne va l'utiliser et comment le cheval va l'interpréter et la comprendre: Comme outil de contrainte et de punition OU comme une AIDE qui rallonge notre langage corporel, que le cheval va progressivement comprendre, pour y répondre dans le calme et sans stress ??? Quand on aime son cheval, nous faisons tout ce qui nous est possible de faire pour qu'il comprenne et TROUVE PLUS VITE la bonne réponse à notre demande. Nous pouvons appeler cela: négocier, argumenter, chercher, pour que le cheval soit motiver de réfléchir à chercher lui aussi une solution positive au "problème" que nous lui posons dû à notre demande (de mains, jambes, d'assiette, ...). Les scientifiques appellent cela le renforcement négatif: le cheval apprend de cette manière, leur nature est ainsi faite !
Vous avez raison, l'humain est un sous doué de la communication non verbal et ne sais pas bouger, observer les choses clairement et rapidement. Bien sûr Nous avons le droit de nous tromper, MAIS oui, nous (moi) nous éduquons nous même, en voulant l'éduquer lui .... seule manière de progresser ensemble ...

à bientôt.

http://marc-ardeneus.ffe.com/
06-88-46-90-40
info.marcardeneus@gmail.com

Latiatia43
- Le 19/01/2013 à 16h35

bonjour je suis propriétaire de 3 chevaux dont 1 pouliche de 8 mois je n'est jamais été en club j'ai tout apris toute seule et aujourd'hui je me suis lancer un défit débourer moi meme ma pouliche je la travaille tout les jour beaucoup de patience d'amour de confiance et de recompense surtout :)
je n'est aucun niveau en equitation aucune experience etbaujourd'hui ma fifille me donne c pied sur demande se laisse licoler attraper me suis de partout obéit a la voix marcher et hola pour l'arret j'ai egalement reussi a lui mettre le tapis sur le dos je lapapouille de partout elle est geniale mais j'ai beaucoup entendu parler de ethologie y parai que c la meilleure des methode sa m'interesserais un stage cela pourai etre interessant mais faut pas stresser pour dresser un cheval j'ai aucune experience je fai sa par amour et confiance surtou la patience et j'arive a un tres bon resultat soyer patient voila la solution

Lilas1975
- Le 25/01/2013 à 20h53

Bonjour,
Moi je pronne la methode éthologique ayant un cheval moyennement difficile la methode que j'appelle forte ne convenait ni à mon cheval ni à moi tous les animaux que j'ai n'ont jamais connu la manière forte j'ai fait appelle à une personne qui pratique l' ethologie et en espace de six mois j'ai pu comprendre ma jument et la travailler avec douceur et fermeté sans lui rentrer dans le lard méchamment parler .
Aujourd'hui, mon fils de 10 ans peut la monter sans problème elle obeit à ma voix aux gestes et je peux partir en promenade sans longe elle marche au pied comme ma chienne.cela est sruper agreable.
Je n'ai aucun niveau en equitation j'avais même peur des chevaux et grace à l'éthologie j'ai pu faire confiance à cette grosse peluche

Marysem22
- Le 11/03/2013 à 01h49

Bonjour, Il y a 10 ans de cela je récupère un trotteur hongre de 12 ans qui avait repris ses habitudes naturelles car livré à lui même en pâture avec sa mère. Il avait été castré, puis il y a eu qques tentatives pr en faire un trotteur attelé et monté (apparemment sans succès, il préférait le galop) ; relégué ds un centre équestre où il fut vendu à une jeune fille qui le montait régulièrement en manège. Puis plus rien pendant presque 3 ans, jour où je le rencontrais. Puis il a fallu le mettre en van pour le ramener. Le camion van bougeait ds tous les sens (il fit un 1/2 tour à l'intérieur, puis un deuxième) ; il avait son licol collé à sa peau et impossible de l'approcher sauf parfois avec des aliments, mais l'attacher pour le brossage ne servait à rien, il cassait les attaches et il avait toutes les peurs du monde! Bref, pour l'approcher, la technique était de ramasser les parelles ds le pré !! eh oui, fallait bien qu'il me voit ! et puis après, vint le jeu (et pour chasser ses frayeurs, je le faisais se cabrer avec une chambrière à pompons) ; et puis, il a fait des fourbures, des abcès, des arthroses de hanches, bref, c'était pas le moment de le monter, et comme fallait qu'il s'amuse quand même, à la longe, je le travaillais, puis à la voix, et après c'était des petits jeux (on se courait l'un après l'autre !!) ; et en fait, au début, j'ai trouvé que cela revenait cher d'avoir un cheval à soi ; les radios, les vétos, les vaccins, le maréchal ferrant et les accessoires et la nourriture (+ la location des terrains et l'entretien !)
J'ai été un peu écoeurée, surtout en hiver, je nettoyais, pansais, et le lendemain, après le travail, le soir, je recommençais pour retrouver encore et encore de la boue et du crottin partout ....! je n'étais pas aidée ; tout le monde attendait le moment où j'allais revendre mon cheval mais je l'ai tjrs !! alors, ils sont tous un peu déçus d'avoir perdu leur pari ! Je l'ai souvent mené au hackamore et il m'a pas mal trimbalée (il me testait en fait) ; alors, quand je voyais qu'il prenait de la distance avec ce que je lui demandais, je râlais pour qu'il m'entende car il n'écoutait pas mes appels, ni claquement de langue, ni mes directives au départ des rênes, ni aux jambes, ni à la voix normale. Il fallait pourtant qu'il s'arrête et mon galop 4 datait un peu d'il y avait un bail !! et seule cavalière, parfois, je me sentais désorientée;
J'ai désormais réussi à le faire monter en van, à le faire entrer au box (fermé) ou à l'abri (ouvert) sans qu'il soit opprimé, sans qu'il soit affolé, à le sortir sur la route, à le calmer à l'approche des tracteurs, et enfin, à ce qu'il me respecte. Je suis tjrs émerveillée quand il a des agissements qui me paraissent nouveaux ds sa vie de ts les jrs (parfois, il me fait du débroussaillage, et j'adore le regarder tirer sur les branches) ! j'ai eu qques pbs aux genoux, et pour le monter c'est comme crapahuter à l'armée sur une colline !! Je mets un certain temps à le faire, et maintenant, je lui demande de m'attendre et il reste à l'arrêt. Il voit que je ne tiens plus trés bien en selle et est plus attentif à ce que je lui demande. Par contre, pour mon confort, j'ai mis sur mes étriers des coques pour pouvoir suppléer à mon manque musculaire (afin de ne pas perdre le pied au fond de l'étrier) et lui ai remis un mord (comme ça il peut le mordiller) car l'ayant conduit sans auparavant, il sait bien que je ne tire pas sur sa bouche, donc même pour le lui mettre, il ne le refuse plus maintenant. Pour l'arrêter maintenant, je lui dis stop, alors quand il est au galop, je lui dis 3 fois pour qu'il ralentisse progressivement car je n'apprécie pas le stopper net. Bref, je suis naturelle maintenant avec mon DD car je sens qu'il est plus à l'écoute quand je suis bien dans ma peau. Mais il faut tjrs rester vigileante car parfois, ces 600kgs qui me poussent ds le dos pour que j'avance + vite ds la boue pour lui mettre sa nourriture c'est un peu destabilisant !! Il me suit parfois car il veut que je comprenne où il veut que je lui ouvre le champ ! je l'ai souvent mené en longe; Il sait à peu près mes heures où je lui mets à manger et m'attend. et quand je me présente pour bricoler ds le terrain, ou pour le voir, il vient spontanément. Il a toujours un petit regard même quand je le regarde de derrière les carreaux (car à lui aussi, ça lui arrive de regarder vers la maison pour me voir bouger !).Si je n'avais pas ces pbs aux genoux et lui ses fourbures, notre vie en serait plus harmonieuse. Je ne suis pas prête à le revendre car il fait partie de ma vie et même de celle de mon chien à qui il a appris à se rouler (tant qu'à faire dans la boue!!!) Il me prouve que mes limites sont toujours poussées au maximum et que je peux même encore faire mieux, alors, même si c'est difficile, pour lui je me dis que ça en vaut la peine....

Mystherbe
- Le 29/05/2013 à 07h12

Bonjour à tous,

ça me fait toujours chaud au coeur de voir ses histoires cavalier-cheval, ces rencontres, ces prises de consciences.
Merci aussi à Marc, de nous avoir résumé son histoire, son parcours et son état d'esprit.

Je reste un peu déçu face au défenseur de l'équitation classique dans laquelle on nous à appris à prendre au cheval au lieu de lui demander.
L'équitation éthologie n'est pas une discipline et elle ne remplace pas le dressage, le cso ...etc, c'est un état d'esprit et elle n'est pas réservé à une élite. Les livres, les stages grouppés sont accessibles si on le veut.

Le cheval n'est pas un outil, c'est un partenaire.

Je n'ai toujours pas mon propre cheval. ça ne m'empèche pas de pratiquer cette équitation et je ne monte JAMAIS à cheval sans avoir auparavant fait une scéance d'éthologie.
L'équitation éthologie n'est pas un truc de "perché" ou de "babacool" comme je l'entends. En ce qui me converne je préfère la complicité et la confiance avec un cheval plutôt que le conflit et la contrainte.

Et arrêtons de croire que l'on peut contraindre 300 à 800 kg de muscle sans prendre de risque ...
Il est quand même plus judicieux qu'il nous respecte, non ?

à vous de voir ;p

Grizette
- Le 28/06/2013 à 22h21

Bonjour à tous.

C'est un très beau témoignages et plus de personnes devrait prendre ce chemin. Félicitation Marc pour tout ce que vous avez accomplit !

Nana51530
- Le 16/07/2013 à 22h11

bonjour

je trouve que ce témoignages est très intéressent pour les propriétaire de cheval, pour lui apprendre de nouvel choses. je tire mon chapeau a tout ceux qui réussies a faire ses choses aves leur je cheval et surtout a Marc pour tout ce que vous avez réussi a faire !

Catsooglincka
- Le 22/07/2013 à 11h16

bravo, quel parcours!!!

260302
- Le 27/07/2013 à 13h10

bonjour,

je voulais dire que c'était très nul et surtout très con

Drakdumidou
- Le 13/09/2013 à 15h33

l'approche éthologique du cheval est la BASE d'une confiance & d'un respect mutuel instauré entre le cavalier & sa monture. Malheureusement, trop peu de personnes en ont conscience et la plupart du temps, le temps passé "hors du dos" du cheval (ou poney) se fait au boxe, durant le pansage, ou durant la séance de douche.... ce qui est bien trop peu pour "connaître" son animal.
J'ai un profond respect pour ces éthologues qui ont réussi, au fil des années, à faire connaître cette discipline en France et à l'enseigner.
La communication se fait par des gestes DOUX et aucun artifice (éperons, cravache, stick...) n'est nécessaire. Un cheval vous fera confiance si et uniquement si vous acceptez de lui accorder votre confiance pleine et entière.
A bon entendeur ....

Horseaddict42
- Le 22/09/2013 à 01h02

L'approche éthologique est certes devenue une affaire de mode, il n'empêche que ça fonctionne et très bien même, et sans pour autant dépenser des sommes importantes dans des stages.Je souhaiterais pouvoir suivre un stage avec Marc ce doit être très riche d'enseignements.
Ce qui m'interpelle, c'est que je trouve que pour ces détracteurs c'est un faux débat. Le fond du problème ne serait-il pas que le cavalier doit, pour une grosse majorité du travail, se transformer en piéton ! Et malheureusement beaucoup de cavaliers ne sont pas prêts à l'admettre. Et je ne parle pas d'un petit travail en rond de longe ! Il faut passer du temps avec ses chevaux, à pied, sans autre but que de les regarder, les voir fonctionner. Puis vient le travail en douceur et dans le respect.Il faut être patient et accepter d'être à côté de son cheval pour être encore plus avec lui une fois dessus.

Roseblanche
- Le 26/10/2013 à 00h41

Akademie - formation de 3 ans!

cela vaut la peine d'y jeter un coup d'oeil

il existent beaucoup de videos youtube d'Andrea Kutsch

http://www.andreakutschacademy.com/

Ilovephoto78
- Le 05/12/2013 à 15h51

Moi je me rappelle avoir appris la VRAI équitation naturelle (ou éthologique) lorsque j'ai commencer l'équitation western dans des ranchs au usa et canada et aussi dans c.e western en france, et n'est pas attendu que ça devienne une "mode" en classique ;)
Aujourd'hui j'ai un BTS de Comportementaliste-ethologue et je peux vous dire que monter avec un licol en corde ou faire faire la jambette à son cheval n'a rien a voir avec l'éthologie !!!

Quand je penses que certains paye des centaines d'€uros pour faire des stages, alors qu'on l'apprend aux début des cours, enfin en équitation western c'est comme ça, nos premier cours se font à terre avec le cheval pour le comprendre et tout, bref voilà!

Fophie
- Le 09/04/2014 à 14h41

bonjour, peu importe que ce soit la Vraie méthode d'équitation éthologique ou pas, cette approche reste un état d'esprit et une remise en question permanente du cavalier par rapport à son cheval, et ça c'est la seule chose importante. Peu importe de faire des courbettes ou pas, l'idée est le respect mutuel, ce que beaucoup de cavaliers hélas n'ont pas.

Cybb
- Le 04/06/2014 à 09h58  -   1

Bonjour,
J'ai fait un stage avec mon cheval il y a 2 mois ( stage groupé pour apprendre les bases de l’équitation éthologique) avec un formateur travaillant anciennement à la cense (que je ne le citerai pas).
Historique pour bien comprendre : Mon cheval a appartenu a une cavalière ayant son monitorat il a beaucoup travaillé en dressage et est sorti en concours obstacle. Je l'ai racheté pour faire du loisirs et après quelques mois je me suis heurtée à quelques difficultés ( il m'embarquait au galop, s’échappait en main...). Je me suis dit que ce stage pourrait m'apporter des réponses et peut être des solutions à nos problèmes...
Malheureusement pour moi le premier jours du stage mon cheval s'est blessé au coup (entaille de 15 cm). J'ai quand même eu le droit a une petite séance d'évaluation particulière de mon cheval. Le formateur l'a "évalué"en 3 min top chronos, il a testé la cession de nuque, mon cheval n'a JAMAIS voulu céder (les yeux fermés, il résistait de toute ses forces)... Conclusion : cheval rétif, qui a toujours vécu dans la contrainte et donc préfère avoir mal et ne pas répondre que de céder... Cas presque désespéré... (soit dit en passant - il devait me fournir le nom d'un collègue prés de chez moi, je n'ai jamais eu de nouvelle... )
Rentrée chez moi , j'ai fait venir la vétérinaire, qui m'a dit que mon cheval devait vraiment souffrir de sa blessure - de l'épaule jusque dans les cervicales (moins étonnant qu'il ne voulait pas céder...). GROS COUP DE GUEULE pour ce formateur très connu dans le monde de l'équitation éthologique qui à déterminé mon cheval comme "fou" sans prendre en compte les éléments extérieurs...
Ce stage était pour nous la "dernière chance" car j’étais prête à tout abandonner et finalement cette conclusion attive m'a donné envie de me battre et de prouver à ce Grand homme de cheval qu'il avait tord! J'ai décidé de me battre, j'ai intégré ce que j'ai appris lors de ce stage à notre travail. Peut être suis-je meilleure que "Formateur" mais après 3/4 jours de repos, il cédait parfaitement à toutes les pressions!
Pour le moment, j'ai changé son mode de vie (pâture à l'année), je le travaille moins monté, et plus souvent à pied... Tous nos problèmes ne sont pas réglés mais on avance doucement, la saison estivale aidant...
J'aimerai vraiment trouver quelqu'un dans ma région pour me guider, mais contrairement au moniteur classique qui pullulent, le moniteur en équitation éthologique c'est beaucoup plus rare et surtout beaucoup plus cher... on ma proposé de venir m'aider mais à 70 e par séance (hors déplacement) je ne vais pas pouvoir en prendre beaucoup !

Gueniveau
- Le 18/11/2015 à 14h44

Educateur et comportementaliste équin en Tarn et Garonne tel : 06 82 42 46 93

déplacement en Tarn et Garonne , Lot , Tarn , Aveyron sur un rayon de 50 kms autour de Caylus 82160 et aussi possibilité d'accueillir votre cheval en travail ( éducation ) à la ferme équestre des Centaurées Caylus 82160

Site internet : http://palefrenier-comportementaliste-equin.e-monsite.com/

Mathilde14100
- Le 16/04/2017 à 19h01  -   1

Merci

Sa ma beaucoup aider il y a des choses que je ne savais pas merci ☺☺

Audrey32
- Le 02/05/2017 à 19h21

Bonjour,
Je viens de poster une annonce reposant sur le comportement du cheval. (Allez voir s'il vous plait...)
Peut-être pourriez-vous me renseigner sur ma demande... je souhaiterais savoir comment obtenir le statut de "comportementaliste" équin.
Merci d'avance :)

Eddie
- Le 24/01/2018 à 17h25

Je vous propose mes services comme éthologue équin (comportementaliste) je fus formé au Haras de la Cense, j'ai le monitorat et le BFEE2.

Je suis installé dans le nord pas de Calais mais je me déplace, je prend aussi des chevaux au travail et j'organise des ateliers sur divers sujets.

Cordialement

Eddie

Réagissez à cet article !

Il faut être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire :
Cliquez-ici pour vous inscrire à Cheval Annonce