Profil

  Audrey V.  

  Dernière connexion le 05/06/2015

  08/12/1994 - 26 ans

  FRANCE Allier (03)

  Moulins

  Etudiante En école Vétérinaire

  Membre depuis le 22 avril 2013

Discipline favorite : Dressage

Années d'équitation : 13 ans

Hi !
Je me présente, Didi, cavalière passionnée depuis 13 ans :) Les chevaux et moi, c'est une longue histoire, des hauts et des bas, des amours et des désespoirs ... Mais rien ne me fera oublier mon p'tit pouns :) c'est vrai, tu n'as pas vraiment fais chavirer le coeur de tes nombreuses cavalières. Tu les faisais plutôt chavirer au sens propre. Tête de dragueur mais caractère de cochon et pourtant tu m'as accepté alors que je n'avais jamais travaillé de "jeune" cheval. Grâce à toi j'ai acquis une assiette et un équilibre d'enfer (en même temps tu auras tout tenter pour te débarasser de moi ) Et puis, il y a quelques mois maintenant, la déchirure J'ai toujours su que mes études m'éloignerait des chevaux mais je ne pensais pas à ce point là. Ce vendredi pourri restera dans ma tête. Je vais au pré pour te voir mais tu n'es plus là ... Lorsque je demande au gens du club, pas de réponse et à de mon mono je n'obtiendrais qu'un "c'est pas un ch'val pour toi" méprisant qui veut en dire bien long. J'ai tout imaginé surtout avec cette histoire chez findus Je sais bien que je t'ai menacé des dizaines de fois de te faire passer en méchoui Mais finalement j'obtiendrais mes infos, tu es de retour dans ton haras de naissance, tu fais ton gras au pré et tu es toujours aimable avec tes copains
Depuis, j'ai décidé de te reprendre au travail cet été pour revaloriser ta vente mais t'es trop p'tit ^^ (1m45 et moi 1m65) Du coup fin aout on se séparera définitivement mais cette fois je serais prévenue
Voilà, c'est ma p'tite histoire avec nos amis à quatre pattes, parfois travailleur mais tellement plus sympa lorsqu'ils ont leur petit caractère
En attendant je vais me mettre à la recherche de mon propre cheval, si possible un KWPN car je suis littéralement amoureuse de cette race et pourtant je me revois encore il y a quelques mois, irréductible du connemara