Propriétaire : partager mon expérience équestre

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4
Auteur
4315 vues - 46 réponses - 29 j'aime - 11 abonnés

Stay

Membre d'honneur
 

Trust : 256  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1803
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 11h29

Bonjour tout le monde,

Je viens vous écrire aujourd'hui pour vous partager mon expérience équestre en tant que propriétaire.
Ca fait un moment que j'en ai envie et que je n'ose pas alors aujourd'hui je prend mon courage à deux mains. Attention au pavé !

Il y a quelques années, fin 2010, j'ai 16 ans, galop 4, je souhaite avoir mon propre cheval étant donné que j'ai du arrêter les cours d'équitation en club car ma monitrice est parti trop loin et que je n'arrive plus à monter avec quelqu'un d'autre. Je fais ce qu'on appelle une crise d'enfant pourrie gâtée sans connaitre réellement le rôle de propriétaire. Je prépare tout pour convaincre mes parents. Je me dis que dans mon terrain de 1000m carré, le cheval sera bien, avec tant de nourritures, de foin, vermifuge 4fois/an, maréchal. Bref je calcule ces coup là, et mes parents finissent par céder. Je trouve une jeune trotteuse de 4 ans et demi qu'on m'achète 800€, elle a fait de la carrière mais est verte dans le travail et a été exclusivement en balade et à l'époque c'est ce que je souhaitais faire. Elle arrive chez moi, tout se passe bien.

Arrive l'hiver, la jument commence à maigrir, on lui achète couverture, floconné, foin. On lui fabrique un assez grand box (4x4), elle y est la nuit et la journée dans le grand jardin. Je fais quelques balades à pied pour lui faire découvrir les environs et aussi avec une amie qui a une autre jument et ça se passe bien. Jusqu'au jour ou je décide de partir en balade seule, et j'ai chuté, la jument est rentré chez moi au galop et ma voisine l'a récupéré heureusement. Une voisine que je ne connaissais pas mais qui en fait plus haut à ces chevaux aussi mais avec de vrais installations. Et c'est à partir de là qu'ils vont la monter un peu le temps de ma convalescence, plus d'un mois à boiter suite à une grosse blessure au genoux. Sauf que la jument commence vraiment à maigrir, le foin et les floconné ne suffisent pas. Après mure réflexion, je la met dans un club au box le temps de récupérer et début mars elle va au pré rejoindre des copains. Tout va bien à ce moment. Sauf niveau équitation, je remarque bien vite que j'ai pas vraiment le niveau pour elle donc je prends quelques cours, mais je ne peux pas vraiment non plus car mes parents n'ont plus trop les moyens. C'est alors que je passe mes journées à pied avec elle, et la ce tisse notre plus grand lien.

Les années passent avec des soucis de santé, colique, lymphangite et une boiterie suite à un sol trop dur dans le pré (amené à la clinique véto mais rien trouvé), toujours ces problèmes pour la monte vu que je n'ai pas le niveau et pas l'encadrement nécessaire. Je change d'écurie pour me faire mieux encadré, mais je tombe sur de mauvaises personnes qui me disent qu'ils sortent ma jument au paddock alors qu'en fait non, et du coup quand je viens le week end, la jument ne fait que se cabrer, normal me direz-vous mais je ne le savais pas... Jusqu'au jour ou elle me fait une colique avec bouchon, obligé de l'emmener en clinique et la j'apprend qu'elle n'est jamais sorti ! Du coup, hop, je change d'écurie et va dans celle de ma tante, super écurie où ma jument retrouve le pré avec ces copains. Je retrouve aussi mon ancienne monitrice qui remonte ma jument et la remet de niveau. Sauf que l'écurie change de proprio et les tarifs augmentent alors je retourne dans mes premières écuries. A partir de ce moment là, c'est moi qui prend en charge financièrement ma jument.

L'hiver, la jument est en box avec allée de paddock derrière et l'été elle retourne au pré. Pas le choix sinon elle perd trop d'état malgré le poil qu'elle fait et les rations et le foin qu'elle a. Toujours nos problèmes de monte, mais je me fais aidé par une amie et ça passe un peu mieux. Ma mono revient aussi m'aider sauf que je n'arrive plus à être en adéquation avec tous les monos que je rencontre. Je n'arrive plus à trouver ma place dans ce monde équestre. Je n'arrive plus à monter sur ma jument et faire des choses qu'elle n'a pas forcément envie. J'ai juste envie de la laisser tranquille et de profiter de moments à pied avec elle.

Petit à petit la confiance revient, je change de nouveau d'écurie, mais je n'y arrive plus, je me rends compte que j'aime ma jument, mais que monter à cheval ne m'intéresse plus. Je n'arrive plus à comprendre la monte des autres, je n'arrive plus à trouver ma voie, et personne n'arrive à m'encadrer comme je le souhaite.

Je suis en pleine phase de réflexions, je veux monter ma jument mais ouvrir les yeux sur les choses. Non si ma jument ne vont pas pousser sur ces postérieurs, où si elle se braque, ce n'est pas parce qu'elle ne veut pas travailler, c'est peut être qu'elle a mal quelque part. Et en fait, j'ai vraiment du mal avec tout ça. Je ne veux que son bien être. Et plus ça va et plus je me rend compte que ce n'est pas avec moi. Nous avons tissé un lien à pied exceptionnel, mais ça ne suffit plus, si j'avais les moyens encore ça pourrait mais là, je suis financièrement dans le caca, et en plus elle n'est même pas heureuse.

Durant toutes ces années, j'avais déjà voulu la vendre plusieurs fois mais l'amour que j'ai pour elle l'emportait toujours. Et là, je décide de le faire vraiment... Une amie à moi est intéressée pour la prendre, je lui vend 300€, histoire de payer la dernière facture véto. Et lui revend toutes mes affaires avec. Depuis ma jument est au pré avec des copains et fait de la balade, à 10 ans, c'est vraiment le rêve pour elle, elle est bien et c'est le principal.

Et moi après 5 ans et demi passé avec elle, et maintenant deux ans que je l'ai vendu. Qu'est ce que j'en tire ?

J'ai arrêté l'équitation. Totalement. Et j'ai fait une vraie remise en question c'est pourquoi j'écris aujourd'hui pour alerter les jeunes filles de ne pas faire les mêmes erreurs que moi.

Etre propriétaire est une responsabilité plus grande que l'on ne l'imagine à cet âge là ! Un trou financier énorme, autant pour les parents mais aussi par la suite, c'est compliqué de rentrer dans la vie active, d'avoir son logement et autre, avec déjà à charge un cheval qui va couter plus de 100€ par mois.
Un cheval ne peut vivre seul dans un terrain de 500 ou 1000 m carré, un cheval a besoin de compagnie et vous d'encadrement.

J'ai aimé et j'aimerai toujours ma jument, c'était une expérience merveilleuse, mais si je pouvais revenir en arrière je ne le ferais pas.

J'aurais pu depuis reprendre un cheval en trouvant chaussure à mon pied, en allant là où je voulais aller en terme d'équitation mais j'ai préféré m'y résoudre pour la simple et bonne raison que si j'ai un cheval, je souhaite lui offrir une vie plus que convenable, lui apporter tout ce dont il a besoin, c'est à dire, un pré, des copains, une vie presque sauvage, revenir à leur besoin essentiel et non le besoin de l'homme. Et je sais que ce n'est pas possible alors je préfère ne pas le faire.

A toutes celles et ceux qui souhaitent un cheval, être propriétaire n'a rien de drôle, c'est une responsabilité à vie qui ne faut pas prendre à la légère, et pour moi il faut avoir un budget illimité pour un cheval, ne pas devoir calculer le moindre euros et se dire c'est bon ça passe, car ça ne se passe jamais comme prévu.

Bref, je me répète et je ne sais plus trop quoi dire, car vendre ma jument a été une des pires épreuves de ma vie, mais je ne regrette pas ce choix. Ce que je regrette c'est de l'avoir surement fait "souffrir" durant ces plusieurs années, avec des combats d'incompréhension total, avec aucun recul qu'une jeune fille peut avoir. Livré à elle même avec un cheval. Et la seule fautive c'est moi même. Alors réfléchissez bien, et surtout, venez vraiment prendre des conseils ici quand vous souhaitez acheter et surtout écouter les conseils ! Il faut arrêter de s'entêter et d'être égoïste, un animal c'est trop important pour ne penser qu'à soit !

Merci à tous ceux qui ont lu ce pavé, je n'ai pas réussi à retranscrire tous les sentiments que j'éprouve mais c'est dur de se livrer comme ça, alors on peut en parler sur ce sujet plus en détails si vous avez des questions

Bonne journée à tous !

Fandada

Membre ELITE Or
  

Trust : 1208  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 21234
11 j'aime    
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 11h53

MERCI !!!
merci pour ce témoignage !

je vais le mettre en favori pour le ressortir à tout les post "comment convaincre mes parents "

et accessoirement bravo, d'avoir su te remettre en question, et d'avoir pris une telle décision, qui a du être ultra difficile

Laura24294

Membre VIP
  

Trust : 665  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4634
3 j'aime    
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 12h15

Je suis entièrement d'accord avec Fandada !
Toutes les jeunes filles qui veulent un cheval devrait d'abord lire ton témoignage !

Je te dis aussi bravo pour ta remise en question ! Tu as dû passer par une phase difficile mais c'était pour le bien de vous deux

Ponyn

Apprenti
  

Trust : 383  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 448
2 j'aime    
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 12h30

En voila un excellent post!
J'ai été proprio pendant un peu plus de 2 ans et je ne compte plus le nombre de fois ou je me suis dit "J'aurai du rester demi-pensionnaire, c'est moins épuisant." Physiquement ET mentalement.
Pourtant, j'ai 24 ans, un CDI, financièrement aucun soucis pour payer pension/soin... Je n'imagine même pas si ma mère avait cédé et m'avait offert un cheval à 15/16 ans, alors que j'étais en plein dans mes études...

Cheval142000

Apprenti
  

Trust : 78  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 238
0 j'aime    
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 12h32

je suis dans la même situation que toi, j'ai 16 ans et je suis en train de vendre mes chevaux, même si ils ne sont pas malheureux la ou ils sont (9 hectares pour 3 chevaux)

Ponix

Membre VIP
  

Trust : 1128  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4888
6 j'aime    
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 12h49

Je me lance également !
J'allais sur mes 13 ans, galops 4/5 lorsque ma mère a décidé qu'il était temps de m'offrir mon premier cheval. J'ai essayé un jeune SF bien trop vigoureux et fugueux pour moi chez mon mono puis ma mère a revue mon ancienne monitrice et on a été essayé Hispano, un hongre de 13 ans, plus au travail, qui a fait passé des monitorats dans le passé, top dressé. On y va seules toutes les deux. Coup de coeur de la mère et de la fille ! Du coup 3 essais et hop Hispano arrive au centre équestre.
J'ai eu la bonne idée de vouloir lui faire la crinière, ça s'est finit en brosse tellement je me suis loupée...
J'ai aussi oublié plusieurs fois d'enlever les protections à mon cheval après mon cours au box...
J'ai aussi découvert la joie de gérer le maréchal ferrant (en fait je n'avais qu'à mettre l'étiquette de mon cheval dans la colonne du tableau prévu pour), j'oubliais tout le temps de le faire, du coup je ne le faisais que quand on frisait la catastrophe.
Découverte aussi du dentiste et de l'ostéo, avec le cheval immontable, ce qui était horrible pour moi à l'époque.
Et bon quant on a son cheval, on ne peut pas en demander un autre quant on est dans une mauvaise passe. A moi les chutes, les séances terribles où j'avais l'impression que plus je montais plus ça allait mal...
Je suis passé de gentils chevaux de club à mon Hispano, SF par Galoubet ! Du coup découverte d'un cheval avec du caractère avec qui il fallait composer, je ne peux pas vous dire le nombre de chutes.
Mais j'ai aussi fait mes premières grosses conneries, à savoir vouloir passer à côté d'une benne sans forcément penser à la largeur de mon cheval. ça s'est finit avec 3 agrafes et 3 points de souture au niveau de la hanche ! Pire semaine de ma vie, j'étais la plus jeune proprio et j'avais blessé mon cheval ...
Sinon les 6 premiers mois la seule chose que je voulais c'était revendre Hispano, trop de pression, on ne peut pas ne pas aller au centre parce qu'on en a pas envie, le cheval passe avant nos petites envies. Ma vie se construisait autour de lui et non plus autour de moi.
J'ai finit par m'y faire, mais ça n'a jamais été facile !
Le temps est passé, on a construit une belle relation, enchainé les concours pendant 2 ans, malgré les galères, malgré le découragement, j'ai persévéré et Hispano est devenu un véritable ami, mon compagnon, ma moitié, même si j'ai quand même pris des coups de sabots de sa part plus d'une fois, même si j'ai loupé nombre d'anniversaires de mes amies pour m'occuper de lui.
Quant on devient proprio, le sens de votre vie change, c'est votre cheval qui en occupe une bonne partie. Ma vie sociale passait après.
Hispano, arrivé à 15 ans, a dit stop au travail, du coup on l'a écouté et il a pris sa retraite. Finit les concours pour moi ! Mais ma mère a fait le choix de reprendre un cheval, Participe, le jeune que j'avais essayé avant de prendre Hispano ! Durant deux ans pas de vente pour lui, comme si il m'attendait.
A 15 ans (oui Hispano et moi avons le même âge), je me retrouvais proprio de deux chevaux, avec mon scooter pour être indépendante.
Niveau gestion et organisation au début c'était très compliqué. Le pire a été l'impression d'abandonner mon Hispano chéri, qui au final s'en foutait bien pas mal. Le début avec Participe a été horrible, beaucoup de mal à me faire au changement de cheval, Participe étant un SF traditionnel, à peu près opposé à Hispano.
Quelques semaines seulement après sa mise à la retraite et au pré, sans transition, Hispano a déclaré une pyro chronique, on est pas passé loin de l'issue fatale, un vrai cauchemard. La veille d'un concours avec Participe il a commencé à trembler, mon mono ne pensait pas ça grave et l'a surveillé la nuit, la véto devant venir le dimanche soir voir Hispano. COncours à 20 minutes de l'écurie, j'ai essayé de faire de mon mieux mais je ne pensais qu'à Hispano et j'ai abandonné au milieu de mon deuxième parcours car mon coeur était avec Hispano, qu'on a donc rejoint avec ma mère. La véto est venue, grosse réaction au carbésia, mon mono et ma mère pensait que c'était finit mais Hispano s'en est sorti.
On l'a remis en box /pré.
Du coup une après midi pour moi c'était d'arranger mes deux box, de faire les soins de mes deux chevaux et de travailler Participe et Hispano, du coup les moments cools avec les copines ne s'était qu'un lointain souvenir...
Suite à des problèmes avec mon moniteur, propriétaire de l'écurie, j'ai du enlever mes deux chevaux un peu dans l'urgence, mais impossible de trouver une écurie qui aille pour que je puisse travailler Participe et qu'Hispano soit bien pour sa vie cool.
Petite parenthèse, j'étais en première à cette époque, je savais très bien que j'allais vers des études longues, et je n'ai jamais réussi à former un couple avec Participe, je pensais donc sérieusement à le vendre. J'avais pris ma décision quand je me suis rendue compte que mon mono faisait tout pour que je ne puisse pas vendre... Je vous passe les détails.
J'ai donc eu la chance de trouver une supère petite écurie pour Hispano à seulement 5km de chez moi ! Et pour Participe une écurie de proprio à 25km dans l'autre sens.
Me voilà donc sur deux écuries différentes pour m'occuper de mes deux bébés, niveau organisation je vous laisse imaginer.
Autre chose, gérer la vente de son cheval à 17 ans je vous garantie que c'est pas simple niveau émotionnel même si j'avais pris la décision.
ET c'est à ce moment là que j'ai pris la pire décision, j'ai confié Participe à une amie de longue date, je vous passe les détails, mais manque de soins, le cheval a fait une pyro soignée seulement parceque j'ai insisté quand je suis passée voir le cheval à l'improviste.
J'ai donc rapatrié Participe dans une écurie à 30 minutes de chez mes parents et à 1h de mon lieu d'études (entre temps j'ai eu mon bac et je suis entrée en fac de droit) où Hispano profitait de sa retraite afin qu'il se refasse une santé. Après ça je l'ai de nouveau rapatrié dans l'écurie de proprio vers chez mes parents pour le mettre au travail et le vendre.
J'ai finit par le vendre au mieux, à un jeune homme top, le frère de la fille à qui je l'avais confié en fait ! Ils sont toujours aussi heureux depuis tous les deux. Mais même 4 ans après j'ai quand même un pincement au coeur...
Mon Hispano profite bien de sa retraite, je lui ai trouvé un paradis pour ses vieux jours, vie en petits troupeau, rentré en stabue l'hiver toujours avec ses copains, prés magnifiques ... Mais je ne le vois plus trop, j'ai fais le choix de le mettre dans cette écurie, à 1h30 de mon lieu d'études ! Je ne me plains pas, il est heureux après tout ce qu'il m'a offert.
J'ai du mal à le voir vieillir, il va avoir 22 ans cette année, il commence doucement à décliner quand même. Je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il nous quittera un jour.
J'ai donc prévu l'incinération, je mets de côté ce qu'il faut pour ça. Mon vieux compagnon n'ira pas à l'equarisseur ! J'ai aussi rédigé mes volontés en cas d'accident et si je suis injoignable pour l'écurie, donc on a parlé de l'euthanasie, pas facile de penser à la fin de son compagnon, mais c'est le lot de tous les propriétaires.

Alors oui avoir un cheval c'est quelque chose de magnifique, mais vous avez la vie d'un être entre vos mains, il n'a rien demandé, il n'est pas votre jouet. Un cheval c'est des emmerdes, de la pression et des crises de nerfs ! C'est à vous de vous mettre à son servie et d'essayé d'être à sa hauteur et non l'inverse.
Aujourd'hui je vais racheter une petite jument Mérens que j'adore à la fin de mes études, mais je sais à quoi m'en tenir et j'aurais les ressources pour l'assumer, vu qu'à l'heure actuelle c'est ma mère qui a toujours financé mes chevaux.

Désolé pour le pavé, c'est la première fois que je raconte l'histoire mes deux chevaux en résumé !

Stay

Membre d'honneur
 

Trust : 256  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1803
0 j'aime    
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 13h10

fandada

Je te remercie, c'est un peu le but de ce post, ouvrir les yeux aux jeunes sur ce que c'est qu'avoir un cheval. Après tout n'est pas tout noir.

J'ai aussi une amie qui a eu un cheval avant 16 ans, mais son père aussi avait un cheval et elle connait les priorités, elle a toujours été encadré, jamais laissé à l'abandon on va dire.

Mais c'est rare ces situations là ! Comme les situations où l'on se dit c'est bon mon mono est là, oui mais si il est plus là comment tu fais ?

C'est beaucoup trop de responsabilités pour de jeunes personnes...

Stay

Membre d'honneur
 

Trust : 256  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1803
1 j'aime    
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 13h12

laura24294 Une phase difficile oui, mais nécessaire et surtout c'était un soulagement. Je me battais avec moi-même constamment, chaque année, j'avais envie de la vendre au moins deux fois ! Et puis, une constante bataille en moi. Je sais que je lui ai quand même apporté une belle vie, surtout les dernières années car j'ai fait passer son besoin avant le mien. Mais il fallait que tout s'arrête, et j'ai pensé à la meilleure chose pour nous deux et j'ai fait ce choix.

J'aurais eu les moyens, je l'aurais gardé, dans un pré avec des copains et voila. Mais on a pas tout ce que l'on veut dans la vie, et pas forcément l'argent.

Stay

Membre d'honneur
 

Trust : 256  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1803
0 j'aime    
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 13h13

ponyn

Exactement c'est ça, et encore je n'avais jamais été demi pensionnaire moi, alors c'est pire...

Mais mes parents n'y connaissaient rien en chevaux et me faisait totalement confiance, et puis, sur le coup, j'étais vraiment sur que c'était bien ce que je faisais. Heureusement qu'ils ont pu suivre financièrement, même si c'était très difficile et qu'on a souvent finit dans le rouge. Mais je les ai remboursé, et je les ai remercié maintes fois depuis.

Stay

Membre d'honneur
 

Trust : 256  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1803
1 j'aime    
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 13h15

ponix J'ai lu tout ton message, et je te remercie pour ton témoignage.

Effectivement, ce n'est pas si facile que ça quand on est jeune, mais tu as su prendre du recul et faire des choix certes difficile mais qui étaient les bons. Ce n'est jamais simple tout ça.

Je te souhaite plein de courage pour ton Hispano si il venait à te quitter un jour, c'est vraiment déchirant quand ça arrive et se préparer n'aide pas forcément à anticiper la perte.

Ponix

Membre VIP
  

Trust : 1128  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4888
2 j'aime    
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 13h24

stay Merci ! ça m'a fait du bien de le mettre par écrit :)
Aujourd'hui je suis cavalière d'élevage de Mérens et je m'occupe aussi d'ânes / mules, je les prépare à la vente / aux concours, je n'aurais jamais pu en arriver là sans mes deux chevaux.
Il y a autre chose que je n'ai pas mis, quand j'ai fais le choix de vendre Participe, j'ai commencé à m'occuper d'un magnifique étalon PRE propriété de la gérante de l'écurie d'Hispano, je l'ai sortie en CSO. Il m'a vraiment accompagné dans cette épreuve et m'a permis de garder un lien avec l'équitation sportive et le plaisir qui en découle. Comme quoi dans un moment difficile avec un cheval, c'est un autre cheval qui m'a aidé.

Pour ceux qui voudraient être propriétaire faut jamais oublier que le cheval ne vous a rien demandé, c'est VOUS qui le voulez pour VOTRE PLAISIR ! Alors faut aussi penser à lui !

Stay

Membre d'honneur
 

Trust : 256  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1803
1 j'aime    
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 13h29

ponix C'est là l'un des plus gros problèmes dans l'équitation, et c'est ce qui me rebutait le plus à la fin. LE CHEVAL N'A RIEN DEMANDE. Il n'a pas demandé à être monté en plein hiver avec un froid qui lui fait péter un cable. Il n'a pas demandé à avoir une selle non adapté donc non ce n'est pas sa faute si il donne des coups de cul. Il n'a pas demandé à rester attaché pendant 3h alors que vous parlez à vos copines. Il n'a pas demandé à avoir mal aux dents et qu'en plus vous lui mettiez un mors dans la bouche sans n'avoir jamais consulté le dentiste.

Bref, tous pleins de petites choses comme ça ou avant de mettre la faute sur le cheval, il faudrait se poser d'abord la question savoir si ce n'est pas nous, ou si le cheval n'a justement pas un problème. Mal de dos, selle mal adapté, maux de dents, mal nourri, courbaturé, arthrose ou autre. Fin tout ce genre de choses. J'en ai eu marre que personne ne comprenne ma vision des choses. J'ai toujours été dans l'équitation classique mais avoir ma jument, au fil des années, m'a fait découvrir autre chose. Et c'est cette chose que toute personne qui côtoie les chevaux devraient y penser : Le cheval en premier, dans tous les cas, toujours penser à lui.

Ponix

Membre VIP
  

Trust : 1128  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4888
2 j'aime    
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 13h33

stay je débourre dans cette optique, du coup ça va très vite et à 100% dans le calme, tout est basé sur la bonne volonté du cheval.
Je suis aussi dans le classique, là je me prépare à du CCE avec ma future jument, elle est toujours partante, volontaire. Je base mes séances, ou l'absence de séance, sur ses envies. Du coup elle progresse très vite et on s'amuse beaucoup l'une comme l'autre

Efcsmm

Apprenti
  

Trust : 58  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 331
2 j'aime    
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 16h01

Bonjour !

Merci pour ton témoignage

C'est grâce à tous ces imprévus et ces galères que du haut de mes petits 19 ans j'appréhende d'avoir un cheval. C'est mon rêve, mais je me suis toujours dit qu'il me fallait d'abord une situation stable et le financement pour adopter un tel animal.

Clairement ça me fait peur, mais je sais que je me jetterai quand même à l'eau, certes plus tard, mais je le ferai

Stay

Membre d'honneur
 

Trust : 256  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1803
1 j'aime    
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 16h08

efcsmm

Effectivement ça fait peur et ce n'est pas une décision à prendre à la légère mais au moins, tu sais que c'est un effort considérable financièrement que d'avoir un cheval.

Alors j'appuie sur le fait que oui, attend d'être stable financièrement et même avoir déjà ton chez toi si tu peux. D'avoir finit tes études (si tu en fais), ou si tu as les moyens de faire tes études, ton chez toi, et ton cheval alors oui. Mais n'oublie jamais qu'un cheval c'est plein d'imprévus. Ca peut aller d'un budget de 200€ par mois si aucun soucis et ça peut monter jusqu'à ... en cas de problèmes. Rien qu'une colique c'est 300€...

Mais à côté quand on sait ou l'on va et qu'on a les moyens, et qu'on sait qu'on est capable d'apporter une belle vie à un cheval, alors oui, il faut foncer car ça reste une belle expérience, mais une expérience pleine de responsabilités !

Efcsmm

Apprenti
  

Trust : 58  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 331
0 j'aime    
Propriétaire : partager mon expérience équestre
Posté le 13/03/2017 à 16h12

stay

Oui exactement j'attends d'avoir fini mes études, je ne sais même pas où je saurai en septembre prochain alors ce n'est pas cette année que je vais me lancer dans ce projet. J'attends d'être autonome, d'avoir mon chez moi et mon boulot. Je ne voudrais pas que ce caprice devienne un fardeau et retombe sur les épaules de mes parents ! Ca c'est hors de question ...
Page(s) : 1 2 3 4
Propriétaire : partager mon expérience équestre
 Répondre au sujet