Cavalier d'entraînement chevaux de course

 Répondre au sujet
Auteur
242 vues - 3 réponses - 0 j'aime - 6 abonnés

Julie57381

Novice

Trust : 32  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 15
Cavalier d'entraînement chevaux de course
Posté le 13/08/2017 à 11h50

bonjour j'ai l'opportunité de suivre une formation de cavalier d entraînement avec des galopeur en saut de haie, par ici des gens qui on déjà eu cette opportunité pour me dire comment c'était, les points positifs et/ou négatif ? et un peu pour voir comment ça se passe même si je pense que c'est différent dans chaque écurie merci ?

Édité par julie57381 le 13-08-2017 à 11h51

Shiho

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 98
5 j'aime    
Cavalier d'entraînement chevaux de course
Posté le 13/08/2017 à 13h03

Qu'est-ce que tu appelles une formation ? (AFASEC, chez un pro, quel objectif)

J'ai monté à l'entraînement pendant un moment en tant que cavalière, essentiellement des écuries de plat ou plat et un peu d'obstacles. Je n'ai sauté que quelques fois mais je n'y tiens pas particulièrement. Ça s'est toujours bien passé même si j'aime moins l'ambiance des grosses écuries. J'espère que tu seras chez un entraineur pédagogue, on progresse plus vite même si ce sont surtout les autres lads/jockeys qui vont te conseiller. Chaque écurie a ses coutumes et son matos, notamment pour seller. Entre ceux qui ont des tapis "classiques", des torchons, des pads en feutre (ou non)... La clé c'est de te fondre dans la masse, au moins au départ. Regarde comment font les autres, imite (et éventuellement demande pourquoi ).

Faut pas avoir les oreilles chastes dans ce milieu. Les mots peuvent être très durs mais ne reflètent (heureusement) pas la qualité des soins apportés aux chevaux. Quand t'entends "Lui c'est un chien" ou "il vaut rien", ça heurte. N'empêche qu'il sera suivi aussi attentivement que les autres.
J'ai jamais vu des boxs aussi bien faits que dans les écuries de course. Je n'ai pas fréquenté d'écurie pro en classique mais quand tu visites une pension/club ensuite... Les standards ne sont pas les mêmes

Sur les 10-12 écuries où j'ai mis les pieds, la cravache ne servait que très (très) rarement. En obstacle un peu plus qu'en plat, mais je préfère voir un cheval prendre 2 claques aux fesses pour le réveiller quand il se néglige que tout le monde par terre à la haie suivante.

Prévois ton tube de colle pour le lundi matin. Les chevaux restent souvent au placard le dimanche, le lundi c'est funky

Ce sera une bonne expérience, ne serait-ce que parce que tu monter énormément de chevaux différents sur lesquels tu devras trouver les boutons immédiatement. Et puis on prend vite goût à la vitesse

Julie57381

Novice

Trust : 32  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 15
0 j'aime    
Cavalier d'entraînement chevaux de course
Posté le 13/08/2017 à 20h30

shiho merci énormément d'avoir pris le temps de répondre, d'après ton expérience ça a l'air d'avoir était super ?

Shiho

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 98
2 j'aime    
Cavalier d'entraînement chevaux de course
Posté le 13/08/2017 à 21h58

J'ai adoré. C'est même devenu mon activité principale pendant quelques mois (entre mon diplôme et mon 1er poste, sans aucun rapport avec les chevaux).

En ce moment je l'ai mis entre parenthèses car je n'ai aucune écurie à moins d'1h30 de chez moi.
Pendant 2 ans je faisais les aller-retour un week-end sur 3 pour continuer à monter dans mon écurie de coeur mais à la longue ça revient cher en essence, péage...

C'est très formateur. Comme ils sont sensibles et jeunes, on apprend à encaisser les joyeusetés sans s'émouvoir, à canaliser les trop plein d'énergie, rassurer les anxieux, se faire oublier.... et parfois aussi s'imposer. Je me suis retrouvée plus d'une fois avec une main à 15cm de la bouche et l'autre plantée dans la crinière pour (tenter de) ne pas galoper dans le précédent. C'est là que tu regrettes de ne pas avoir un pare-botte, ou rien que la possibilité de faire un cercle pour freiner

En termes d'équilibre et d'impulsion, c'est intéressant aussi. Plusieurs cavaliers de complet de haut-niveau sont aussi gentlemen-riders (Jean Teulère et Nicolas Touzaint notamment).
Quand tu sais gérer la vitesse en restant lucide, sans pour autant perdre le contrôle, et à être efficace quand tu reprends le cheval, ça facilite grandement les choses sur le cross.

J'en suis repartie avec mon cheval, qui a bien joué avec moi pendant 2 ans... et comme je suis un peu maso j'ai signé pour 30 ans de plus

Je suis restée générale, si tu as des questions précises, n'hésite pas.

Un dernier point de mise en garde : mieux vaut ne pas s'attacher aux chevaux. Il y a pas mal de turn-over dans une écurie de course. Les chevaux peuvent partir du jour au lendemain. Tu arrives, le box de ton chouchou est vide, voire accueille déjà un autre cheval. C'est pas toujours facile à vivre. Entre ceux qui partent au repos, temporairement ou réformés, ceux qui sont vendus, ceux qui ne font pas l'affaire... et ceux qui s'accidentent (en obstacle surtout, mais parfois aussi en plat).
Cavalier d'entraînement chevaux de course
 Répondre au sujet