Initiation aux randonnées

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
1184 vues - 28 réponses - 0 j'aime - 2 abonnés

Klassicyasmine

Initié
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 144
Initiation aux randonnées
Posté le 25/10/2018 à 17h08

Bonjour tous ! Désolée pour la brique
Ça peut paraître bizarre mais je vous explique ma situation:
J'ai une jeune jument qui excelle en manège mais qui appréhende beaucoup en balade.
Elle regarde partout, sursaute mais elle fait tout ce qu'elle peut pour être courageuse.

Depuis qu'elle est toute petite, on part en main ou aux longues rênes. Ça, ça va. Seule ou en groupe.
Désensibilisée à tout ce que JE touche. Donc je peux jouer du tambour, lui sauter sur la croupe, tant qu'elle me voit c'est un petit cheval de fer. Si elle a peur d'un truc, on va le voir, je le touche ou le prend et ça va.

Je suis allée en balade avec elle cet été (en selle) et c'était nickel.
On est partie chez des amis, on a dormi là. Quand on a commencé la balade, il y avait un cheval expérimenté devant et un autre derrière. On a fait de la route, du champs, il n'y avait rien à son épreuve, très détendue, l'encolure au niveau du garrot, elle profitait vraiment de la promenade.

Je suis retournée en balade sur le terrain de mon centre équestre et j'ai eu droit à une grosse montée de stress, elle se gérait très bien mais très tendue, sursautait, collait le meneur dans la croupe (une chance c'est sa meilleure copine ) et a un moment le meneur a eu peur d'une branche et j'ai cru qu'elle allait s'évanouir (J'exagère ) . Je suis descendue et au moment où j'ai touché terre, elle s'est détendue. Elle m'a gentiment suivit et tout le monde aussi. Je suis remontée, j'ai prit la tête et ça allait beaucoup mieux par la suite mais n'empêche.

Là, j'ai décidé de me lancer. Je quitte mon centre avec ma copine qui est aussi la proprio de la meilleure amie de mon cheval (la chance !) pour me lancer exclusivement dans la randonnée pour au moins la prochaine année !
Je crois que de sortir de l'atmosphère de concours et entraînement intensif pour se retrouver dans un groupe tranquilou va l'aider.

Mon plan de match : Partir en main découvrir avec la copine (on a 17km et des airs de repos sur le domaine où on s'en va) faire des arrêts pour brouter, ensuite partir en main seule pendant au moins une heure, on fait des arrêts là où le terrain le permet.
Ensuite, longues rênes seules.
Longues rênes entre copines longtemps et on s'arrête au bout de 45 minutes, une heure pour se détendre et brouter.
Ensuite, on part avec la copine, une en selle, l'autre au sol et on inverse de temps en temps.
Finalement, on part avec la copine ou en groupe en selle.

Vous en pensez quoi de mon plan de match ?
Des idées qui pourraient aider ou des trucs que j'oublies ?

Ardennesacheval

Membre VIP

Trust : 134  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3969
1 j'aime    
Initiation aux randonnées
Posté le 25/10/2018 à 20h50

Apparemment ta pouliche n'a pas peur, si tu la tiens en longues-rênes.
C'est une peur quand tue s "à cheval", que tu vas à mon avis, devoir régler "à cheval"...

Klassicyasmine

Initié
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 144
1 j'aime    
Initiation aux randonnées
Posté le 25/10/2018 à 21h25

ardennesacheval

Donc en lui donnant de l'expérience en selle (Elle commence quand même) elle devrait prendre de l'assurance ?

Pcql

Membre d'honneur
   

Trust : 34  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2596
4 j'aime    
Initiation aux randonnées
Posté le 25/10/2018 à 22h11

Et oui ;)

L'extérieur c'est une discipline comme une autre. Et tout aucun cheval n'est capable d'enchainer 150 ou dérouler GPS à la sortie du débourrage, aucun cheval ne sera un tonton de rando passe partout avant 7/8 ans ;)

Rockypompon

Membre VIP

Trust : 719  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3543
1 j'aime    
Initiation aux randonnées
Posté le 25/10/2018 à 22h37

Pour moi si à pieds c'est ok tu peux directement y aller à cheval (ce qui ne t'empêche pas de partir à pieds ou en LR de temps en temps pour le plaisir). Quand il a "peur", ne descends pas (à part si ça devient vraiment dangereux, mais c'est plutôt rare si tu te balades dans la forêt). En descendant, il associe "réaction de peur = plus de poids sur mon dos". Autrement dit, tu récompenses son comportement (sans le vouloir). Au contraire, reste à cheval pour lui montrer ce de quoi il a peur. Surtout, ne le carresse pas/lui parle gentiment dans cette situation, pour les mêmes raisons. Garde cette attitude pour lorsqu'il n'a aucune réaction de peur. Lorsqu'il se montre effrayé, parle lui "sèchement", sûre de toi. En effet, le cheval est une véritable éponge à émotion, ainsi si tu es sure de toi, il sera de même. ;)

Klassicyasmine

Initié
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 144
1 j'aime    
Initiation aux randonnées
Posté le 26/10/2018 à 05h40

rockypompon
Il faut dire qu'on va changer d'environnement donc je voulais lui présenter de la façon dont elle se sent à l'aise c'est à dire en main ou en longues rênes mais j'avoue ne pas avoir pensé que descendre récompensait sa mauvaise attitude c'est pourtant un principe de base mais bon ! Je deviens un peu stupide quand il s'agit de mon cheval

Klassicyasmine

Initié
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 144
0 j'aime    
Initiation aux randonnées
Posté le 26/10/2018 à 05h48

pcql
C'est sûr, je ne m'attends pas à grand chose tout de suite, je veux simplement bien m'y prendre et lui facilité les choses

La-rowane

Membre d'honneur
   

Trust : 114  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2735
0 j'aime    
Initiation aux randonnées
Posté le 26/10/2018 à 10h14

Comme tu changes d'endroit, si elle est bien à pied autant commencer par là pour lui faire découvrir les lieux en toute sérénité ;) !

Après viendra le moment du travail où là tu ne pourras régler le problème qu'à pied.

Je rejoins un peu Rockypompon, mais pas sur tout : tu peux être "dominant" et ne rien lâcher, mais s'il s'agit d'un vrai stress, lui parler sèchement (=la réprimander) peut la stresser encore plus.

Ce qui a marché pour mon cheval, qui était un vrai angoissé de la vie à ses débuts, c'est simplement de rester en selle de façon détendue.

Interdiction de demi-tour (comme lors d'une dérobade, je le faisait revenir par le côté où il avait tourné), obligation de rester en face et de regarder. De là, je me détends mains/jambes (rênes détendues mais pas guirlandes, prête à raccourcir en cas de besoin), j'attends qu'il se décrispe un peu, je redemande d'aller en avant rênes détendues avec des jambes insistantes mais pas brutales.

Franchement, ça a pris un peu de temps donc pas sûre que la méthode soit la plus efficace, par contre à long terme ça a vraiment porté ses fruits et il a fini par vraiment me faire confiance en selle :)

Ardennesacheval

Membre VIP

Trust : 134  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3969
1 j'aime    
Initiation aux randonnées
Posté le 26/10/2018 à 10h25

entre la promenade en main et en LR il y a comme différence, qu'en LR le cheval est devant, ouvre la marche.
L'étape suivante, à cheval c'est qu'il est "tout seul". et pour certains chevaux, en pas voir leur référent autour d'eux, c'est difficile.

Tu peux y aller, monté, progressivement, sur un petit parcours connu, ou alors faire l'aller à pied, le retour en selle.

En descendant, il associe "réaction de peur = plus de poids sur mon dos". Autrement dit, tu récompenses son comportement (sans le vouloir).
Oui c'est pourquoi il faut anticiper.
Si le cheval a peur et s'arrête, c'est un comportement sécurisant je trouve. D'ailleurs tu peux lui apprendre ce comportement en l'arrêtant toi-même quand tu sens ta jument anxieuse à la vue de quelque chose.

Une fois arrêtée en général il suffit d'être plus têtu qu'eux et leur laisser le temps de réfléchir, observer, sans s'énerver, et ça repart, il suffit d'être patient.

Si tu sens que ça va péter en l'air et que tu es plus à l'aise à pied, il vaut mieux descendre, mais sans récompenser une action dangereuse. N'attends pas le demi-tour, cabrer, reculer dans un fossé pour sauter dans la précipitation.

Mieux vaut demander un pas de reculer (ou autre demande d'obéissance facile sur un truc archi-connu, cession d'encolure, chasser de hanches etc) et récompenser en descendant. Le cheval fait le lien entre deux actions qui se suivent à quelques secondes d'intervalle (donc obéir à ta demande = récompense) cela t'évite de récompenser une désobéissance dangereuse, montrer ta peur, mettre le cheval en stress.

Surtout, ne le carresse pas/lui parle gentiment dans cette situation, pour les mêmes raisons. Garde cette attitude pour lorsqu'il n'a aucune réaction de peur. Lorsqu'il se montre effrayé, parle lui "sèchement", sûre de toi. En effet, le cheval est une véritable éponge à émotion, ainsi si tu es sure de toi, il sera de même. ;)
par contre je ne procède pas ainsi.
Moi j'encourage les chevaux inquiets en leur parlant gentiment et caressant.
S'il a peur et qu'il ne fait rien de mal, je ne vais pas le brusquer. Justement quelle que soit la façon dont on lui parle, le cheval sait bien si on est tranquille, rassuré, ou au contraire stressé, anxieux. Et si je lui parle comme à un gros bébé trouillard pour le rassurer il sent quand même que moi, j'ai pas peur, je suis sereine et qu'il peut y aller.

Je parle sèchement quand on est en conflit ou pour sanctionner des bêtises donc faire ça dans un moment d'anxiété ça rendrait le cheval encore plus stressé .

Reine_lezard

Membre d'honneur
 

Trust : 5  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1574
0 j'aime    
Initiation aux randonnées
Posté le 26/10/2018 à 13h29

Pour ma part je mets volontiers pied à terre (quand je suis seule en tout cas), quand je sens que mon cheval est "borderline", c'est-à-dire pas juste avant que ça ne parte franchement en c... cacahouète. Je sais que beaucoup le déconseille ("tu récompenses ton cheval de sa mauvaise attitude", "s'il est vraiment en mode taré tu n'arriveras même pas à remonter dessus plus loin"...). Mais perso je n'ai pas de souci en procédant ainsi. Je préfère ça que de subir un accident.

En plus instinctivement, j'applique la méthode d'Ardennesacheval. C'est-à-dire que je ne me contente pas de mettre pied à terre. Je "détourne son attention", en lui demandant quelques exercices : reculer, bouger les hanches, pli d'encolure... Et évidemment je ne fais pas demi-tour, on continue à avancer. Bref il n'y a là aucune "récompense", en revanche cela permet de redescendre la pression (et chez moi aussi, grosse froussarde que je suis).

Mon souci c'est d'arriver à sentir le moment où ça va partir en cacahouète, suffisamment à l'avance, et ça ce n'est pas facile. Mon gros a un certain âge, la tête bien froide et un caractère placide... en général ! Mais quand il a la bêtise qui pointe, elle arrive assez brusquement, les signes avant-coureur ne sont pas faciles à détecter... Il faut vraiment bien le connaître et vu de l'extérieur ce n'est pas évident de le comprendre. Mais quand il a l'araignée qui grimpe au plafond, ça peut être assez épique : il n'hésite alors pas à utiliser sa force contre son cavalier... Je me suis déjà fait quelques frayeurs ! Heureusement, de moins en moins fréquemment, avec les années qui passent...

Foine

Expert
   

Trust : 136  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 927
0 j'aime    
Initiation aux randonnées
Posté le 26/10/2018 à 13h50

A mon humble avis, pas trop de secrets, il faut sortir, sortir, et encore sortir ! Les mettre bien en avant les force à se concentrer à ce qu'ils font plutôt qu'au décor ! Au début c'est stressant pour le cheval, mais ils s'y font petit à petit. Passer souvent en tête pour lui apprendre à ne pas se reposer systématiquement sur les autres !

La méthode dite au-dessus, qui consiste à s'arrêter pour analyser, marche bien avec ma poon également. Elle essaye de faire demi-tour mais quand elle voit que l'humaine est plus têtue, hop elle évalue le problème et ça finit par passer tranquille. Petite caresse et on repart...

Pour le chevaux plus trouillards avec des réactions plus vives, je n'ai pas assez d'expérience pour donner mon avis.

Klassicyasmine

Initié
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 144
0 j'aime    
Initiation aux randonnées
Posté le 26/10/2018 à 16h37

la-rowane

Je pense que l'attitude à avoir dépend de chaque cheval, comme tu dis, pour certains, se montrer impassible en situation de stress ne fait qu'augmenter sa réaction et peut nuire plutôt qu'aider.
Il n'y a pas de méthode ultime et j'en suis bien consciente. Toutefois, il y a des pistes et des méthodes qui peuvent rejoindre les nôtres.

ardennesacheval

Je pense que tu as mit le doigt sur une bonne partie du problème qui est bien sûr que ma jument se retrouve seule au sol ou sans référent. La première balade qui était avec des chevaux de confiance, elle se sentait très bien mais l'autre que j'ai mentionnée, était avec de jeunes chevaux. C'est encore compliqué de la désamorcer sans descendre puisque je lui montre toujours les choses en les touchants. Sa réaction est en quelque sorte : Si elle en a pas peur, ça va. Je dois simplement instaurer que en selle aussi si je n'en ai pas peur, ça va...

Ce n'est pas une mauvaise idée de monter au retour surtout que l'idée de rentrer la focalise beaucoup.

reine_lezard

Il faut simplement que je l'associe à autre chose quand je descend donc. Je trouve ça vraiment sympathique de savoir que ça peut bien marcher.
Je lui ai bien sûr apprit à arrêter quand elle a peur mais disons que quand elle arrête, j'ai déjà loupé pas mal de signaux Elle parle beaucoup : Les muscles qui se crispent (Ça on le sent bien sous la selle), l'encolure qui s'arc, la petite démarche dansante , le soufflage de naseaux et la perte d'attention.
J'essaie d'être attentive mais il faut encore que je travaille là-dessus.

foine

Tu peux être sûre qu'on va sortir, sortir et encore sortir ! On est intense dans notre genre

Ardennesacheval

Membre VIP

Trust : 134  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3969
1 j'aime    
Initiation aux randonnées
Posté le 30/10/2018 à 11h03

les balades avec d'autres chevaux c'est à double tranchant, si les autres sont "experts" le tien va se calquer sur eux, pour certains ça les aide à réfléchir "personne n'a peur finalement, c'est que ça ne doit pas être si terrible ce truc" pour d'autres, ils se contentent de copier et de suivre "bêtement", du coup quand ils se retrouvent seuls... ils perdent leurs moyens et ont encore peur !

Autre souci, le "jeune" va suivre les autres et passer la difficulté, pas parce qu'il a analysé le pb et n'a plus peur/ a moins peur mais pcq'il craint d'être laissé en arrière, perdre la sécurité du groupe.

Je baladais un jeune poney en dextre et j'avais arrêté à cause de ça. Mon cheval s'ennuyait à mourir quand le petit voulait regarder, observer, prendre son temps avec des "nouveautés" alors que pour le mien c'était des contretemps inutiles, il voulait partir en balade, s'impatientait de ces "pertes de temps" bref il y en avait toujours un des 2 qui était "brimé". Du coup j'avais repris les sorties seule avec mon gros et les sorties en main avec le "petit", en l'observant, prenant SON temps, là où il en avait besoin, à son rythme. ...

là où les sorties à plusieurs sont bénéfiques c'est quand l'autre cheval est "maître d'école", calme, patient, blindé, et quand l'autre cavalier t'aide dans le dressage de ton jeune. Ca veut dire "perdre" une bonne balade pour faire une balade éducative :
faire passer le jeune, régulièrement à côté et devant.
s'arrêter autant de temps q nécessaire pour respecter un besoin d'observation/ compréhension du jeune
prendre son temps pour apprendre au jeune à franchir les difficultés (ex rigole, gué, caniveau : le vieux passe en premier, le jeune suit
le vieux va de l'autre côté, et attend le jeune qui doit passer "seul", en différé de quelques minutes
le jeune passe devant le vieux )

si t'as des copines "taïaut, on fonce" c'est pas la peine. Tu peux les accompagner en balade pour développer le physique de ta pouliche mais pas pour entraîner son mental et perfectionner son dressage.

Enfin je déconseille de sortir avec des chevaux jeunes, foufous, des cavaliers as "sécure" qui ne vont pas t'écouter (style tu ne te sens pas de galoper, et tout le groupe se barre à fond) ça ne fera qu'envenimer les choses, ta pouliche n'apprendra rien sic e n'est les bêtises...

Pour ma part je mets volontiers pied à terre (quand je suis seule en tout cas), quand je sens que mon cheval est "borderline", c'est-à-dire pas juste avant que ça ne parte franchement en c... cacahouète.
clairement mieux vaut faire ça, remettre les pendules à l'heure, refocaliser le cheval sur toi, que descendre en récompensant un comportement dangereux, se mettre en danger, apprendre au cheval que "quand je me cabre tout le monde descend" ...
la clé de la sécurité c'est d'anticiper.
Mieux vaut s'arrêter et montrer un tracteur de loin que pousser, pousser et se retrouver avec un demi-tour fuite au galop vers la grand-route...

Faut voir avec le cheval mais aussi avec le cavalier. Moi je sais q j'ai 99,9% de contrôle à pieds, je descends et résouds toute situation ainsi. D'autres ont un meilleur contrôle à cheval, soit car ils sont meilleurs cavaliers, soit pcq'ils ont développé cette façon de faire depuis des années, c'est propre à chaque couple cavalier- cheval.

Ya aussi des chevaux "indépendants" qui ont besoin qu'on les laisse réfléchir, le mien est comme ça... d'autres qui ont besoin d'être encadrés sinon ils sentent qu'ils sont seuls face au monde extérieur et paniquent... Selon le cheval faut s'adapter, laisser rênes longues à l'arrêt ou demander des choses à faire...

et comme récompense j'ai toujours des croquettes ds la poche, ça permet de récompenser par la gourmandise quand ils se montrent courageux, ça ne coûte rien... de dire "sens" ou "touche" , quand il a réussi à toucher du nez, hop croquette.
Ca me sert aussi pour les situation de danger imprévues où le cheval évite l'accident pcq'il prend sur lui et garde son sang-froid : ça aussi mérite une croquette !

Klassicyasmine

Initié
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 144
0 j'aime    
Initiation aux randonnées
Posté le 30/10/2018 à 20h22

ardennesacheval

Tu confirmes pas mal de choses et tu m'ouvres les yeux sur d'autres.
Comme toujours, il n'y a pas de raccourcis (Pas de surprise ici :P). Prendre le temps, faire chaque étape au rythme de mon cheval.
Féliciter les bons comportements, ne pas offrir d'occasions de renforcer les mauvais.

J'ai confiance. Elle fait toujours tout ce qu'elle peut, si je lui montre que je suis là et qu'on prendra le temps qu'il faut, on en sortira toutes les deux gagnantes.

J'ai la patience qu'il faut (et l'entêtement nécessaire) pour que ça devienne une partie de plaisir

Reine_lezard

Membre d'honneur
 

Trust : 5  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1574
0 j'aime    
Initiation aux randonnées
Posté le 08/11/2018 à 13h16


ardennesacheval a écrit le 30/10/2018 à 11h03:
Faut voir avec le cheval mais aussi avec le cavalier. Moi je sais q j'ai 99,9% de contrôle à pieds, je descends et résouds toute situation ainsi. D'autres ont un meilleur contrôle à cheval, soit car ils sont meilleurs cavaliers, soit pcq'ils ont développé cette façon de faire depuis des années, c'est propre à chaque couple cavalier- cheval.


Je suis comme toi ! Mais en plus je suis froussarde à cheval... des fois je me dis que je devrais quand même insister un peu. Puis bon, après je me dis "bof, de toute façon quand je suis seule je fais bien comme je veux du moment que ça marche..."

Je te rejoins aussi sur le fait que lorsqu'on monte un jeune cheval (jeune en âge et/ou en expérience), il faut vraiment bien choisir ses compagnons de balade... Rien de plus désagréable, lorsqu'on a un cheval qui chauffe déjà, de devoir en plus composer avec des cavaliers en mode très excités... Moi j'ai de la chance, j'ai des amies bien meilleures cavalières que moi, qui ne voient pourtant pas d'inconvénient à faire une sortie à allure réduite si besoin.

Klassicyasmine

Initié
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 144
1 j'aime    
Initiation aux randonnées
Posté le 10/11/2018 à 16h49

J'ai quand même de la chance côté copain de balade, ma copine est franchement pas pressée et son cheval est un vrai char d'assaut Je pense que ça va le faire, je ne suis pas pressée et le but est quand même de finir par profiter des balades tous ensemble. Je n'ai pas l'intention de me battre avec ma jument mais plutôt de prendre le temps de lui montrer les choses.
Page(s) : 1 2
Initiation aux randonnées
 Répondre au sujet