Vascularite chronique avec croûtes récurrentes

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
540 vues - 26 réponses - 1 j'aime - 4 abonnés

_elven

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 141
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 31/10/2018 à 15h47

Bonjour à tous,

Je vous contacte car je suis un peu désespérée. Ma jument vit au pré H24. Je l'ai depuis ses 18 mois (elle a 14 ans) et à part quelques gales de boue certains hivers, je n'avais jamais été confrontée à ce problème.

En 2015, ma jument a commencé à avoir une réaction au soleil en été qui s'est soldé par des croûtes uniquement sur l'antérieur droit. Etant enceinte à ce moment, je n'ai pas vraiment soigné et ça a disparu tout seul fin de l'été et ce n'est pas revenu l'hiver.

Par contre, le printemps suivant (2016), c'est revenu et elle m'a fait sa première vascularite que l'on a traité avec cortisone en injection + mastijet et on a réussi à s'en débarrasser. Idem qu'en 2015, disparition des croûtes en septembre et pas de gale de boue l'hiver (changement de pension septembre 2016).


2017, les choses commencent à se gâter. Vascularite à nouveau au printemps avec croûtes sur l'antérieur droit. Triatement cortisone + mastijet mais réaction à la cortisone et début de fourbure (ou en tout cas, début de sensibilité aux 4 pieds). On a couvert tout l'été avec des chaussettes l'antérieur droit mais fin de l'été ça commençait sur 2 autres postérieurs. On arrive à éradiquer. Changement de pré (mais même pension). Antérieur qui reste rose avec moins de poils.
L'hiver arrive et la boue avec, et là en décembre des croûtes sur toute la balzane (du paturon au canon).
Pas de traitement à la cortisone (au vu de la réaction au printemps). Passage en box sur 6 mois (jusqu'en avril).

2018, box -> avril pour éradiquer le problème mais peau toujours rose sur l'antérieur, pas beaucoup de poils. Passage dans un nouveau pré en avril et pas de croûtes pendant l'été (mais j'ai trouvé des guêtres anti-UV qui tiennent H24 au pré pour l'antérieur).

Là, depuis 1 mois, c'est revenu et je ne comprends plus. Ce ne peut pas être
- les UV (on est en octobre et les UV sont beaucoup plus faibles)
- plantes photosensibilisantes (le nouveau pré a été semé et il n'y a aucune autre plante que de l'herbe (pas de trèfles ou autres plantes).
- la boue (il n'y a pas encore de boue).

Il me reste : est-ce l'humidité qui revient la nuit vu qu'on est en octobre ? Est-ce une allergie au foin ? (ils ont de nouveau du foin depuis 1 mois). (mais comme ces croûtes les autres années sont déjà apparues sur des périodes sans foin ??? et sans humidité... je ne sais plus que penser).

Je ne sais pas si vous avez déjà rencontré ce cas de situation ou des produits miracles en tête mais je n'arrive pas à enrayer le problème.
(on avait fait une prise de sang l'année dernière et tous les paramètres étaient ok).
La boue va revenir ce qui va complexifier les soins et certainement empirer la situation.
Des prélèvements avaient également été réalisés sur les croûtes révélant potentiellement une allergie mais on ne sait pas sur quoi...

Midame

Membre d'honneur
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1656
0 j'aime    
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 01/11/2018 à 11h27

Bonjour je suis le poste car je pense avoir à faire au même problème..

Je ne pourrais pas aider mais sur CA il y a un sujet "vascularite" (tape dans la barre de recherche) qui devrait répondre à pas mal de questions.

En gros il faut éviter le + possible de doucher et tripoter les croûtes, mettre le moins possible de crème et compagnie et un traitement antibio et/ou cortisone suffisamment longtemps pour que l'organisme reprenne le dessus et cesse de se sentir agresser.
Une personne du sujet a donné des nouvelles un an après, elle a réussi à soigner sa jument mais elle s'est battue longtemps.
Une biopsie a été réalisée pour trouver le meilleur traitement.

J'ai une petite question, comment faire vous la différence entre une vascularite et une gale de boue ?

Enavah

Expert
   

Trust : 10  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 645
0 j'aime    
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 03/11/2018 à 00h13

Bonjour, auriez-vous des photos de l'état de la peau à l'heure actuelle ? Avez-vous douché, shampouiné, désinfecté le/les membre(s) atteint(s) au cours des derniers mois ? Avez-vous réalisé un examen bactériologique des croûtes ? Et un antibiogramme ?

Même si le déclencheur au départ est le soleil, il est possible que l'inflammation cutanée soit due à la présence d'un germe pathogène tel qu'un staphylocoque qui prendrait le dessus sur le reste de la flore cutanée en fonction des différents paramètres environnementaux. Aussi il suffirait d'une simple petite brèche cutanée (blessure, piqûre (exple tique), crevasse, sécheresse, brûlure...) pour que ce germe patho (présent sur la peau au départ mais noyé dans toute la flore cutanée) s'installe, se développe et prenne le dessus par rapport aux autres bactéries composant la flore cutanée. C'est un peu le même principe que le Staphylocoque Doré chez l'homme : de nombreux individus en sont porteur parfaitement sain jusqu'au jour où un événement (blessure, opération) va lui permettre de proliférer. En général on donne des antibiotiques car on voit la zone s'infecter sauf que lui y est résistant donc on lui facilite la tâche en éliminant la concurrence (on tue les autres bactéries présentes) alors il prolifère de plus en plus et il devient très difficile de s'en débarrasser. Ce n'est peut être pas le cas ici mais à première vue ça y ressemble.
Il y a deux solutions pour s'en défaire :
- trouver un antibiotique auquel il est sensible et prier pour que ce ne soit pas ce germe patho qui se réinstalle majoritairement dans la zone dès l'arrêt du traitement.
- ensemencer majoritairement la flore cutanée avec des bactéries non pathogènes (gentilles) pour qu'elles prennent le dessus sur le patho et l’empêchent de proliférer.

Je ne sais pas si je suis très claire dans mes propos et je n'ai en aucun cas la certitude que c'est une explication des maux de votre cheval mais je vous invite à réfléchir à cette théorie. Vous pouvez sans problème me contacter par MP ou directement sur le post si vous souhaitez qu'on en discute. Par ailleurs si la théorie tendait à se vérifier, j'aurais peut être une solution à vous proposer.

Agentmulder

Membre d'honneur
 

Trust : 6  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1613
0 j'aime    
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 04/11/2018 à 19h39

Hello,
S'il est question de vascularite, il est donc question de syndrôme auto-immun?
As-tu effectué une biopsie pour vérifier quel germe rend sensible l'organisme de ta jument?

_elven

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 141
1 j'aime    
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 09/11/2018 à 13h23

midame

Merci midame, je vais aller regarder ce topic aussi.

Pour le traitement à la cortisone, ma difficulté est là car au dernier traitement cortisone en 2017, elle a fait un tout début de fourbure. Mais comme j'ai vu les premiers signes de sensibilité, j'ai arrêté le traitement à temps (ma vétérinaire de l'époque m'avait dit que non elle n'avait pas de sensibilité, mais mon maréchal m'a bien confirmé ensuite que si c'était bien un début de fourbure et d'ailleurs, ces 4 pieds ont été marqués par un "boudin" qui petit à petit a disparu, les pieds poussant).
Cette année, en 2018, elle a été passée dans un nouveau pré au printemps et a fait une fourbure dûe à l'herbe trop grasse en une semaine sur ce pré (avec panier pourtant).
Donc je ne suis pas certaine que je puisse retenter un traitement à la cortisone sans redéclencher une crise de fourbure.

Une biopsie a déjà été réalisée en 2017. Il faudrait que je retrouve les résultats mais je ne me souviens pas qu'on ait ensuite lancé avec la vétérinaire un traitement adapté (j'ai changé de vétérinaire depuis puisque la précédente n'avait pas voulu me croire lorsque je lui avais indiqué que ma jument faisait un début de fourbure suite au traitement).

Pour répondre à ta question sur la différence vascularite / gale de boue, pour moi la vascularite c'est une inflammation des vaisseaux qui peut donc engendrer des croûtes en cas d'humidité, soleil etc... car le membre est plus "faible" que les autres.
La gale de boue je crois que c'est un terme qui peut dire tout et n'importe quoi (champignon etc...) mais qui se caractérise par des croûtes sur les paturons / boulets.
Dans mon cas, je pense qu'il y a eu quelque chose (que j'appelle gale de boue) qui a eu du mal à se soigner et a mené à une inflammation chronique de son pied (vascularite chronique). Et qui maintenant déclenche régulièrement des croûtes.

_elven

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 141
0 j'aime    
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 09/11/2018 à 13h35

enavah

J'ai pris des photos mardi, il faut que je les mette en ligne dans la journée. Alors, le traitement préconisé par le vétérinaire était de ne pas shampooigner. Fin 2017 quand les croûtes ont envahis paturon, boulet, canon, le protocole était le suivant :
- cheval à rentrer au box le temps que ça se répare, croûtes rasées,
- pansement JAvel pendant 1 semaine
- crème faite spécifiquement par le vétérinaire
avec pas d'eau, pas de boue.

Là les croûtes sont réapparues sans shampoinage ou temps pluvieux (peut être que l'humidité du soir au pré suffit?!)

_elven

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 141
0 j'aime    
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 09/11/2018 à 13h38

enavah

Qu'entends-tu par examen bactériologique ? Biopsie ?
Et antibiogramme, je ne crois pas.

Mais oui j'ai l'impression que ça correspond à ce que tu décris. Un germe "malin" qui reste en dormance sur son membre et qui le rend plus fragile (peau rose, poil qui repousse peu) et qui se réveille dès que les conditions lui plaisent (soleil, eau, bobo & co).
Si tu as une idée je prends :)

_elven

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 141
0 j'aime    
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 09/11/2018 à 13h39

agentmulder

syndrome anti-immune ? C'est à dire?

Oui une biopsie a été réalisé. Par contre, je ne retrouve plus les résultats. Est-ce que je peux rappeler mon ancien vétérinaire pour les récupérer ?

Agentmulder

Membre d'honneur
 

Trust : 6  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1613
0 j'aime    
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 09/11/2018 à 19h01

auto-immun.
La vascularite chronique peut-être une maladie auto-immune, résultant de l'attaque de l'organisme par son propre système immunitaire à la faveur de l'infection d'un germe donné.
Dans le cas de ta jument, l'ampleur des lésions laisse penser à cette possibilité. Du coup c'est à repenser différemment d'une protection solaire ou d'un ciblage type gale, parce que c'est autre chose. J'ai l'impression que ces dernières années on a beaucoup élargi les possibilités en direction de la photosensibilité, ce qui est très bien car on ne raisonne plus seulement par la simple gale. Mais ce terrain auto-immun n'est peut-être pas encore assez exploré. Pour info ça fait partie des pistes de suspicion sur les problèmes de ma jument en 2017 (on part d'un truc bizarre sur le canon, qui s'étend tandis que l'inflammation de développe et se rapproche d'une lymphangite, elle reçoit un traitement antibio, déclenche alors les symptômes d'une piro très violente, grimpe les blancs en flèche tandis que les rouges dégringolent... on arrête alors de s'occuper du canon pour se concentrer sur la piro, elle se remet, mais pendant ce temps les lésions se sont étendues sur toute la balzane du canon, et mettront plus d'un mois à disparaître totalement. La jument a ensuite eu une réaction inflammatoire à une piqûre d'on ne sait quoi dans la bouche, et nous avons préféré qu'elle dorme au box pour mieux surveiller son environnement. EN 2018, pas de lésion de type gale/photosens sauf une petite zone sur le bas d'un boulet postérieur, bien gérée mais qui a mis plusieurs mois à partir. C'est tout. Le temps a été caniculaire mais nous n'avons noté aucune réaction photosensible cet été. Les vétérinaires se demandent vraiment ce qui lui est arrivé en 2017, sont convaincus qu'une infection autre n'a fait que réveiller une piro dont elle était déjà porteuse, et s'interrogent justement sur la piste auto-immune. Fin de l'anecdote!)
Concernant les traitements adaptés à ces syndromes par contre je ne suis pas d'une grande aide.

Je pense que tu peux contacter ton ancien vétérinaire en effet.

Agentmulder

Membre d'honneur
 

Trust : 6  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1613
0 j'aime    
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 09/11/2018 à 19h05

Pour la question de la différence entre une vascularite et une simple gale, le caractère récidivant pour ne pas dire chronique des lésions sur le cheval doit vraiment vous alerter, ou du moins vous amener à vous demander si ce n'est pas plus complexe que ça en a l'air.

Agentmulder

Membre d'honneur
 

Trust : 6  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1613
0 j'aime    
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 09/11/2018 à 19h06

Elven je parle de l'ampleur des lésions sur ta jument car il me semble me rappeler de photos que tu avais postées sur FFE. C'était bien toi?

Midame

Membre d'honneur
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1656
0 j'aime    
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 09/11/2018 à 19h59

_elven Merci pour les précisions.

Je n'ai aucune expérience de gale de boue "classique".
J'ai acheté une jument il y a 5 ans atteinte de lymphangite. Une plaie mal soignée dans sa jeunesse qui lui donnait un gros postérieur. Mais sans croûtes ni boiterie. Elle a assuré son job de cheval de club jusqu'à ce que je l'achète puis loisirs.
Depuis 1 an pré intégral, le membre est devenu visuellement sain.
Cet hiver on quitte notre région natale. Un peu dur pour elle qui est sensible, elle ne se plaisait pas dans la 1ere pension et commence des mini croûtes sur les membres et dos. On change de pension, ça disparaît quasiment

Mais cet été alors que j'étais en vacances loin d'elle, la pension m'appelle jument en lymphangite !
J'ai jamais trouvé pourquoi.. bref on soigne, tout redevient presque dans l'ordre, les sortes de croûtes de l'hiver sont toujours là mais j'arrive à les éradiquer à l'hibiscrub.

Puis un jour on part en balade, faire trempette dans la Saône. Dans les même temps je commence à la complémenter à l'orge applati + Cmv.
Et la... Pleins de grosses croûtes apparaissent ! Douloureuse, peau rouge et croûtes jaunes puis noires..

Mais uniquement sur le postérieur faible..
D'où ma question sur la différence avec une gale de boue. Je me demandais si les croûtes étaient similaires.

J'ai supprimé l'orge depuis 1 semaine et avant hier j'avais un gros mieux.
Je ne mouille plus et si c'est le cas je sèche au max.
J'ai appliqué biseptine (contient de la clorichidrine) + argent colloïdal + HE tee trea et vaseline, 1j sur 2 voir 3.
Effectivement le moins y toucher est le mieux.

La plupart des croûtes sont tombées du coup j'ai tenté cicalfate + mytosil. J'ai hâte de voir demain.

Je soupçonne l'orge ou un germe dans l'eau qui a profité de son membre fragilisé.

Ma jument a eu une piroplasmose y'a 2 ans. Depuis je cumule les galères (d'abord toux, maintenant ça).

Cicitt

Membre d'honneur
 

Trust : 27  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1609
0 j'aime    
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 12/11/2018 à 22h32

Où est-elle en pension? J’ai vu que tu étais de Paris dans ta fiche.

_elven

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 141
0 j'aime    
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 13/11/2018 à 15h44

[quote=agentmulder j=09/11/2018 h=19h06]Elven je parle de l'ampleur des lésions sur ta jument car il me semble me rappeler de photos que tu avais postées sur FFE. C'était bien toi?[/qulote]

Oui j'avais fait un post sur la ffe à l'époque.
Photos de la semaine dernière

_elven

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 141
0 j'aime    
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 13/11/2018 à 15h54

La peau est toujours rosé comme ça. Là j'avais un peu rasé les poils mais ils poussent pas beaucoup sur ce pied là signe d'un trouble plus profond.

Photos de l'année dernière

Je répondrai aux différents messages quand je serai rentrée du travail.

Édité par _elven le 13-11-2018 à 16h04



_elven

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 141
0 j'aime    
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
Posté le 14/11/2018 à 21h49

agentmulder Justement, je sais bien que c'est plus complexe que ça en a l'air.

Pour le moment, on ne fait que traiter les conséquences (les croûtes) mais pas la cause racine.

J'avais à un moment pensé à un problème interne mais je peine à expliquer pourquoi un seul membre serait touché sur les 4 (qui ont tous une balzane).
Page(s) : 1 2
Vascularite chronique avec croûtes récurrentes
 Répondre au sujet