Vos modèles en tant que cavalier de dressage ?

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
1594 vues - 27 réponses - 0 j'aime - 10 abonnés

Bsnl

Initié
 

Trust : 204  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 170
Vos modèles en tant que cavalier de dressage ?
Posté le 11/05/2019 à 14h25

J'aimerais connaitre vos modèles de cavalier de dressage ? Je regardais hier la clinic avec Isabell Werth sur equideo et à part voir des chevaux encapuchonnés au possible...

Bref qui prenez-vous comme exemple ?

J'avoue être assez perdue et légèrement dégouté concernant le monde du dressage de haut niveau..
J'avais déjà assisté à une session clinic d'I. Werth que j'avais beaucoup aimé mais hier vraiment mal à l'aise de regarder la session..

Édité par bsnl le 11-05-2019 à 14h28

Guimsly

Membre d'honneur
  

Trust : 72  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2269
1 j'aime    
Vos modèles en tant que cavalier de dressage ?
Posté le 12/05/2019 à 20h51

corleone
En mm tps, Michael c’est THe réf!

Helo41

Initié
 

Trust : 4  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 115
1 j'aime    
Vos modèles en tant que cavalier de dressage ?
Posté le 12/05/2019 à 21h22

Inspiration féminine Alizée Froment sans hésité ! Mais il y a aussi Jessica michel qui sort en concours, j'adore la voir dans le travail des jeunes chevaux du haras de Hus !

Coté homme, il y a Pierre Beaupère, je t'invite a aller voir les vidéos de son projet évolution( https://www.projet-evolution.com/les-episodes) avec de nombreux invités qui peuvent être source d'inspiration : Bernard Sachsé, Andy booth...

Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4914
3 j'aime    
Vos modèles en tant que cavalier de dressage ?
Posté le 13/05/2019 à 15h30

ceux qui m'inspirent parmi les connus : Oliveira, Anja Beran, Isa danne, Bernard Sachsé...

Kaywest

Expert
   

Trust : 132  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 666
1 j'aime    
Vos modèles en tant que cavalier de dressage ?
Posté le 13/05/2019 à 15h47

moins connue mais j'apprécie énormément Claire Gosselin qui a son haras dans le 78.

Elle a été cavalière d'internationaux dans l'équipe de France et son étalon Karamel de Lauture est un des bons reproducteurs français de dressage ( il ne saute pas un cachou mais produit étonnamment de bons sauteurs aussi ^^)

Elle est franche et de bons conseils, s'adapte aux chevaux et cavaliers.
Elle propose des exercices qui font vraiment remettre en question les cavaliers.
La preuve est que tous ses cavaliers ont un très bon niveau en compétition... (un de ses élèves fait des reprises qu'il estime moyennes avec des fautes et éclate les scores sur la B3 et la A9 ... voila voila...)

Leakak

Novice

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2
0 j'aime    
Vos modèles en tant que cavalier de dressage ?
Posté le 13/05/2019 à 19h05

Bonjour tout le monde, j'ai cherché sur le net mais je ne trouve pas d'infos là dessus : où peut-on voir ces cavaliers faire des clinics ? On peut trouver des vidéos, mais pour aller les voir en vrai comment on a l'info ?
Merci à vous

Frison78

Expert
   

Trust : 27  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 917
4 j'aime    
Vos modèles en tant que cavalier de dressage ?
Posté le 15/05/2019 à 15h32


bsnl a écrit le 11/05/2019 à 14h25:
J'aimerais connaitre vos modèles de cavalier de dressage ? Je regardais hier la clinic avec Isabell Werth sur equideo et à part voir des chevaux encapuchonnés au possible...

Bref qui prenez-vous comme exemple ?

J'avoue être assez perdue et légèrement dégouté concernant le monde du dressage de haut niveau..
J'avais déjà assisté à une session clinic d'I. Werth que j'avais beaucoup aimé mais hier vraiment mal à l'aise de regarder la session..


Le 10 mai, une seule vidéo d'une seule séance était en ligne, donc difficile de juger d'une Master Class qui en réalité a été composée de 8 séances de 8 chevaux différents de 45 minutes environ chacune.

Il y a énormément de choses à voir, de subtilité a relever, de mouvements à observer, d'exercices à décortiquer, chez tout le monde il y a des choses à prendre et d'autres à laisser.

Je ne nie pas le fait que l'on voit effectivement en compétition beaucoup trop de chevaux trop enfermés y compris à plusieurs moments dans cette 1ère vidéo mise en ligne, et vous en verrez aussi probablement dans d'autres vidéos qui vont suivre.
Heureusement que tout ne se résume pas qu'à ça.

Il y a quand même beaucoup d'incohérence dans les interventions des uns et des autres sur ce sujet qui revient en boucle.
A savoir si c'est un sujet qui divise ou si l'on cherche à tout prix à diviser le sujet....Personne ne tombera jamais d'accord certes; mais s'il était possible de voir un peu plus loin que le bout de son nez les échanges pourraient être intéressants.
Les sujets, muserolles pas muserolles, enfermé pas enfermé, équitation légèreté équitation (????)

Enfermé ou pas enfermé, ce n'est pas le but ni l'objectif technique des séances de la dite Master Class qui n'a pas de thème particulier, mais qui était basée autour d'une rencontre.
Certains aiment bien ramener tout à ça (enfermé pas enfermé), et ne voient et ne résument tout qu'avec ça à l'appui.

Je ne nie pas que ce soit la posture fétiche et recherchées de certaines techniques et certaines pratiques de certains cavaliers, tant à l'entraînement qu'en épreuve, mais ce jour là, je n'ai pas entendu de directive, de consignes et de demande en ce sens.
D'ailleurs dans la 2ème vidéo mise en ligne, il est même demandé plusieurs fois au cavalier d'ouvrir l'angle tête-encolure de son cheval.
A un autre moment, il est demandé de le mettre je cite: "plus bas" ....s'agit-il de la nuque? de la bouche? ...."Plus bas" signifie t-il plus enfermé??????

C'est peut-être difficile à concevoir pour certains, mais il est vrai aussi qu'à un certain niveau de pratique, à un certain degré de travail (arrière main, dos) d'équilibre et de contact, le cheval se met de lui même dans une posture souvent en deça de la verticale, sans que ce soit ni une contrainte du cavalier, ni une demande de sa part, sans que ça vienne d'une dureté de la main du cavalier.
Faut-il les laisser comme ça? les empêcher de se mettre d'eux mêmes comme ça? Comment? en les malmenant alors (Puisque empêcher le cheval de se mettre dans la posture qu'il veut c'est une forme de contrainte non??????).

De ce constat il y a surement une déformation d'interprétation de la part de la plupart des cavaliers qui finissent par rechercher à tort cette posture d'imitation et la conserve (par la force) extrêmement longtemps pour espérer obtenir le reste. Bien sûr que cette pratique est néfaste, contre productive et irrespectueuse du cheval.

Quand le cheval se porte ainsi en longe (sans enrênement qui l'y contraint), ou même en liberté, personne ne trouve à y redire.....Que font certains cavaliers alors? Ils les en empêchent? Comment?

Au même titre qu'on associe trop souvent tous les grincements de dents comme de l'inconfort alors que certains chevaux justement émettent un bruit de grincements de dents alors qu'en réalité ils sont très décontractés et qu'ils jouent avec leur mors en le mâchant au point qu'on entend le même bruit que lors d'une crispation.....

Les ibériques se tiennent naturellement plaqués, on souhaiterait les voir plus ouverts/dépliés en compétition, ils sont par conséquents, sanctionnés quand ce n'est pas le cas et on hurle au scandale que les juges n'aiment pas les ibériques....

Il semblerait que certains critiquent pour critiquer, que ce soit une méthode, une personne, une posture, un cheval, ... Et ce, avec de mauvais arguments, de mauvais exemples et surtout de mauvaises références ou des références erronées, hors contexte, et des notions incomplètes.

Par exemple à la question, Qui prenez vous comme exemple?
J'ai envie de répondre, ça dépend.... Du cheval, du problème éventuel ou de l'étape d'évolution, du cap à passer, du contexte de travail, de l'exercice travaillé etc etc etc......

Et quand je vois les réponses .....Des noms....sans aucune précision sur ce que l'on partage de conviction, rien sur le degré de connaissance de la personne et de la connaissance de son approche du travail du cheval ni même le contexte (est ce que c'est quelqu'un qu'on a lu, avec lequel on a pris 3 cours, on a assisté à un entraînement, on a travaillé avec/pour lui ou elle dans ses écuries hors caméra, hors réseaux sociaux... etc....).
L'échange serait plus intéressant qu'un j'aime/j'aime pas sans savoir pourquoi ni le contexte qui fait dire cela.

Clairement il y a des noms qui apparaissent à côté de certains grands maîtres censés représenter un courant bah....ça pique les yeux....

Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4914
7 j'aime    
Vos modèles en tant que cavalier de dressage ?
Posté le 15/05/2019 à 16h33

frison78

il est simplement demandé des noms qui inspirent.

Pas de désigner l'incarnation de la perfection équestre sur terre.
Ainsi chaque cavalier n'est qu'une synthèse des inspirations l'ayant traversé, plus sa propre contribution.
Heureusement que l'on peut donc faire se cotoyer des grands, des petits, des morts, des vivants et même des antinomiques.

Je retiens des choses de Baucher, d'Orgeix, La Guérinière, Henriquet, Racinet, Philip Karl, Arianoff, Bartabas, Garçin (!), Rochefort (!), Xenophon, Museler, Carde...et de tellement d'autres... proches ou loin de mes principes mais dont l'étude m'a permis d'orienter mes choix. Il est bon à mon sens de savoir pourquoi on veut ou ne veut pas de telle chose et donc d'être curieux, éclectique et critique.

Il y a le bon chasseur et le mauvais chasseur....
Grincement de dents, enfermement, appui+++, traction+++... tout peut se présenter à un cavalier durant la construction, le cheval peut tout explorer,.... Et définitivement, non , tout n'est pas souhaitable, acceptable, normal. Il existe de nos jours suffisamment de données vétérinaires, scientifiques pour classifier les postures et pratiques répréhensibles à défaut de ne pas avoir suffisamment d'empathie, de logique, d'intuition et de sens critique pour voir parfois l'évidence.

Non la notoriété n'est pas absolution. A qui que soit le doigt qui appuie sur la gâchette au bout c'est la mort. Quelque soit le contexte, la justification, le nom du tireur et la marque du flingue ...

Eviter les réponses en posant d'autres questions dont on ne cherche pas plus les réponses. C'est reposant. Pendant ce temps le cheval "décontracté" pourra continuer à grincer des dents gentiment.

Édité par couagga le 15-05-2019 à 16h50



Frison78

Expert
   

Trust : 27  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 917
0 j'aime    
Vos modèles en tant que cavalier de dressage ?
Posté le 15/05/2019 à 17h17


couagga a écrit le 15/05/2019 à 16h33:
@frison78

il est simplement demandé des noms qui inspirent.


Il était demandé des modèles, donc justement qui peut être un modèle et en quoi, sinon la question n'a aucun intérêt car une personne peut représenter différentes choses aux yeux des uns et des autres.

Des noms qui inspirent dites vous.
Justement....
Qui inspirent quoi?
Parce que certains, entre ce qu'ils écrivent, ce qu'ils montrent en vidéo, et ce qu'ils font hors caméra, hors public il y a un monde....

Édité par frison78 le 15-05-2019 à 17h33



Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4914
2 j'aime    
Vos modèles en tant que cavalier de dressage ?
Posté le 16/05/2019 à 00h36

frison78


Citation :
qui inspirent quoi ?


A ton avis ?



Citation :
Parce que certains, entre ce qu'ils écrivent, ce qu'ils montrent en vidéo, et ce qu'ils font hors caméra, hors public il y a un monde....


D'où l'intérêt, voire la nécessité, d'être critique, curieux, ouverts et d'étudier les uns et les autres sans préjugés, pour pouvoir faire son marché.

Faut-il le répéter : la perfection n'est pas de ce monde et la notoriété n'est pas une garantie.

Mystral

Membre ELITE Or
  

Trust : 691  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 11613
0 j'aime    
Vos modèles en tant que cavalier de dressage ?
Posté le 16/05/2019 à 10h12

Oliveira, Pierre Beau-père, Henriquet (lui Comme elle), Graves. J'ai découvert Lucien Gruss ce week-end en stage, quel homme ... !

J'ai été formée auSsi chez Joao Pedro Miranda au Portugal l'année passée, super cavalier également !

Édité par mystral le 16-05-2019 à 10h13



Tidesigual

Membre d'honneur

Trust : 284  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1412
1 j'aime    
Vos modèles en tant que cavalier de dressage ?
Posté le 16/05/2019 à 11h02

frison78 Je partage une partie de cette opinion et je trouve très intéressant d'argumenter davantage nos orientations et nos maitres à penser ...

il y a une dérive de la dérive ... maintenant, à chaque fois qu'une photo est postée, on entends hurler au chanfrein en deçà de la verticale, à croire qu'il n'y a plus que ça qui compte ! et les mêmes nous disent que l'important c'est l'arrière ( lol)
J'ai vu des chevaux mieux fonctionner derrière avec un chanfrein effectivement en deça de la verticale ( ça ne veut pas dire que je préconise le rollkur évidemment !)
Les raccourcis sont parfois trop rapides et les jugements un peu hâtifs.

Le fait est qu'il est inacceptable de voir des chevaux au travail en souffrance, ça l'est pour moi et ça doit l'être par principe ... le fait est qu'il est très regrettable que cette souffrance ne saute pas aux yeux de ceux qui jugent la discipline y compris au meilleur niveau voir même qu'elle soit non pas recherchée mais excusée sur la base de pensée que la fin justifie les moyens...

D'un point de vue général, l'intelligence doit prévaloir sur le jugement binaire .... tu utilises telle ou telle muserolle/tel ou tel enrênement = tu es moche, incapable et tu tortures ton cheval
Tu montes sans mors, crinière au vent = tu es beau et respectueux de ton cheval

J'essaie personnellement d'éviter de porter des jugements, y compris pour m'affranchir de ceux des autres ... la critique est facile comme on dit ...

IW ne représente pas pour moi une icone du dressage et certainement pas un modèle à suivre mais elle est " utile" en contre exemple et elle est "utile" pour comprendre et s'affirmer en retrait de ça ! Elle semble avoir une équitation très ferme, très directive où le cheval "doit" faire! une espèce d'équitation dictée, calculée, drivée ... elle ne m'inspire aucune émotion même si je lui reconnais des prouesses techniques

Nuno Oliveira est un maitre pour beaucoup d'entre nous et si je dois argumenter mon admiration pour lui je dirais qu'il respire l'humilité, qualité indispensable d'un équitant de haut niveau, qu'il semblait lire dans les chevaux comme dans un livre ouvert et que ses écrits et certainement son enseignement étaient et sont toujours comme une "évidence équestre". Il a clairement porté la technique équestre au rang d'art, ce qui me suffit personnellement comme argumentation

Pierre Beaupère est admirable d'après moi dans sa pédagogie et sa générosité. J'apprécie particulièrement le fait qu'il cherche non pas un exécutant dans le cheval qu'il travaille mais un collaborateur. J'admire son calme, sa patience et sa capacité de remise en question. Je note aussi qu'il monte des chevaux très différents et qu'il en ressort une grande émotion quand on le regarde travailler. Enfin, il est capable d'aller à la rencontre de gens extrêmement différents et parfois éloignés de ses optiques afin d'enrichir ses connaissances, de provoquer le débat, de favoriser l'échange et la complémentarité ! Ce sont des valeurs et des vertus qui se perdent malheureusement

Et enfin Bernard Saché que j'espère vraiment avoir le plaisir de rencontrer à l'occasion d'un stage chez lui ne me laisse pas indifférente par son courage, humain et équestre. Avoir dû tout reconstruire différemment, monter un cheval à la seule technique de l'assiette et des mains, de la psychée surtout, du "bien pensé", ça doit être extraordinaire de détricoter ses techniques et de chercher quelle voie il a pu emprunter pour arriver là où nous échouons souvent en ayant toutes nos facultés physiques. Il me laisse sur le cul en vérité !


Voici donc mon argumentaire pour les cavaliers qui m'émeuvent énormément par leur technique mais surtout par leurs approches de ce que doit être la relation homme/cheval et ce à quoi elle peut aboutir quand on lui en donne vraiment l'occasion.

Me dire qu'il existe des gens comme ça me suffit à poursuivre la pratique du dressage. Parce que le dressage, c'est eux et pas IW même si elle obtient des notes quasi imbattables ... mais il y a longtemps que les notes ne régissent plus ma vie personnellement!

Frison78

Expert
   

Trust : 27  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 917
2 j'aime    
Vos modèles en tant que cavalier de dressage ?
Posté le 16/05/2019 à 19h05

Merci tidesigual pour ce descriptif très intéressant sur différents noms que l'on connait tous mais que nous apprécions ou n'apprécions pas tous pour les mêmes raisons.
Là, c'est une intervention intéressante.

Dire untel est un modèle pour moi, on s'en fout. Mais dire pourquoi, ce qui chez lui (ou elle) fait qu'on l'admire (ou non) est plus intéressant/instructif.

Il n'est pas question d'admirer quelqu'un parce qu'on le croit parfait, ou de chercher la perfection chez une personne et d'en faire son modèle, mais de dire chez les uns et les autres la qualité ou le défaut qui en fait un exemple à suivre ou non justement.

Mieux que de répondre :"A ton avis..." quand on suggère de développer sur une enfilade de noms

Ne pas vouloir développer veut aussi dire beaucoup finalement...

Même si ma suggestion dérange, et fait taire des personnes habituellement loquaces, l'idée était justement d'échanger des impressions, des connaissances et des expériences qui ont permis à chacun de se prononcer.

Le regard, la notion d'équitation juste, le respect du cheval pour les uns et les autres sont bien différents, parfois même opposés.

Dans ce genres d'échanges, souvent, il est drôle de voir que certains associent des noms à une pratique, une technique et un courant alors que ce n'est pas forcément le cas.
Page(s) : 1 2
Vos modèles en tant que cavalier de dressage ?
 Répondre au sujet