Réussir son abord à l'obstacle

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
5570 vues - 28 réponses - 0 j'aime - 7 abonnés

Museane

Membre VIP
 

Trust : 1456  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4396
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 14h42

Hello tout le monde,

Je regardais l'autre jour une vidéo de Michel Robert sur la manière d'aborder un obstacle.
Ca m'intéresse car c'est mon souci en CSO : je stresse toujours à l'idée de foirer mon abord, et donc de me taper soit un refus, soit un taxi/georgette ou du moins un saut en vrac qui ne va rassurer ni moi ni mon cheval..

M.Robert donnait comme conseil de garder le regard haut et loin (et surtout pas par terre, meilleur moyen selon lui de s'y retrouver), d'arriver dans un galop constant (pas d'accélération ni de frein devant l'obstacle), avec un cheval droit et bien au milieu de son obstacle (empêcher le cheval de se déporter à droite ou à gauche ce qui favorise aussi la dérobade ou le refus).

Sur le rythme du galop, un galop tranquille (mais avec de l'impulsion toujours) suffisait pour les petits verticaux, un galop plus soutenu pour les oxers plus gros.

Bref au final du bon sens mais pas si simple à appliquer en pratique.

Qu'en pensez-vous ?
Et quels sont vos conseils/trucs pour un abord réussi ?

Inextenza

Membre ELITE Or
 

Trust : 199  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9624
6 j'aime    
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 15h15

C'est assez proche de ce que dit mon instructeur.

En gros, les grandes idées sont:
- il n'y a pas de saut. C'est à dire, fais comme si il n'y avait rien. De toute façon, ce n'est pus toi qui saute, mais ton cheval (comprendre: ne te jette pas comme on le voit assez souvent, y compris sur les photos publiées ici)
- en dressage, on (Baucher, Lhotte, …) dit «calme droit et en avant». Ben, avec des mikados sur la trajectoire, c'est exactement pareil. Un cheval qui arrive droit (c'est à dire pas incurvé; on peut arriver de biais mais droit, hein), avec un galop construit, dans l'impulsion, n'a pas de raison de te faire un gag. Un truc que notre instructeur dit souvent: faites comme si vous ne vouliez pas y aller (sous entendu, en équilibre, vertical c'est à dire pas couché style je saute 180cm, et pas de précipitation)
- si l'humain a une part de mazochisme, ce n'est pas le cas d'un cheval. Fais-lui confiance, il ne va pas chercher à se faire mal en se mangeant une barre plein canon. Si ça vient bizarrement, reviens au 2 points précédents (ta position verticale et en équilibre, et le cheval dans une allure droite et construite) et laisse le se débrouiller. Encore une fois, ton job est de présenter l'obstacle, pas le sauter. Plus tu interviendras dans un abord, plus tu le gêneras. Perso, quand je sens qu'une combinaison ne vient pas pile poil, je soigne l'équilibre (ce qui, soit dit en passant, permet de ne pas inciter le cheval de s'enterrer et/ou accélérer au milieu de la combinaison) et je le laisse se démerder: je n'ai pas encore dégommé de combinaison en faisant cela :) (et pourtant, mon grand jaune est une vraie torpille, surtout en concours)

Et RESPIRE :)

Édité par inextenza le 08-01-2016 à 15h18



Chamallow67

Initié
 

Trust : 10  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 186
0 j'aime    
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 15h21

Hello,

C'est sûr ... en théorie, ça a l'air si simple ...
Et en pratique ....
Je crois que c'est la hantise de tout cavalier d'arriver à "voir sa foulée" et pas partir trop tôt ou trop tard.


Perso, on travaille souvent sur des cavalettis (et même sur 30 cm on arrive à pousser, faire des georgettes .... lol). tu as la hauteur en moins mais l'abord doit être aussi précis.
On fait soit des lignes avec contrat de foulées, travail sur des cercles ....

J'aime bien également travailler avec des barres de réglages : ça te donne de bons repères.

Un truc que m'a donné ma coach et qui m'aide vraiment bien, c'est de compter mes foulées (juste 1 ; 2 ; 2) à l'abord : ça m'aide bien à voir ma foulées.

Museane

Membre VIP
 

Trust : 1456  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4396
0 j'aime    
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 15h41

J'ai l'impression que les 2 remarques que vous faites inextenza et chamallow67 peuvent se contredire =

A quoi bon vouloir "voir ses foulées" si au final, c'est le cheval qui partira quand il le sentira (car effectivement c'est lui qui saute et le cavalier est censé se contenter de venir droit dans un galop constant) ?

D'après ce que j'ai compris de ce que disait M.Robert, si l'abord venait comme il le conseillait (calme, droit etc..), le cheval allait trouver sa foulée tout seul comme un grand.
Et que s'il faisait un petit pied devant l'obstacle ou une longue, c'est que l'abord n'était pas bon (changement dans le galop, cheval de biais, saut pas au milieu..).

Dans une ligne, on peut choisir combien mettre de foulées en fonction de la distance entre les 2 obstacles et de l'amplitude de son cheval, ça je comprends bien l'intérêt et j'arrive plus ou moins à le faire (caler 4 ou 5 foulées par exemple..).
Mais pour un abord d'un obstacle isolé (ou dans un parcours, entre 2 obstacles éloignés), là je suis perdue sur la nécessité ou non de devoir "voir ses foulées" et les régler au besoin..
(j'ajoute que me concernant, il est en général trop tard quand je m'aperçois qu'on va être trop court ou trop long, je n'arrive pas à voir les foulées assez loin à l'avance pour pouvoir rectifier le tir..)

Chamallow67

Initié
 

Trust : 10  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 186
0 j'aime    
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 15h54

Je ne suis pas certaine qu'on se contredit tant que ça : oui, c'est le cheval qui saute et oui je suis tout à fait d'accord qu'il ne faut pas le précipiter, mais il faut quand savoir un minimum quand le cheval va sauter pour pouvoir suivre le saut.

Sur les obstacles plus gros, tu as parfois besoin de mettre les jambes au moment de l'appel ...

D'après ce que j'ai compris et mon expérience (je suis loin d'être un pro, mais j'ai fait du CSO en compet jusqu'à l'année dernière).
Le plus important : la trajectoire et l'allure. Normalement, tu mets des jambes dans la courbe et en ligne droite, tu soutiens juste l'allure (pour que le cheval ne débraye ni n'accélère). La trajectoire : comme tu l'as dit toit même : droit et au milieu !
Et oui, je suis d'accord aussi : on le laisse sauter.

Par contre, perso, si je ne vois pas ma foulée ..... je n'arrive pas à sauter correctement avec mon cheval (taxiiiiiiiii ... lol).

L'exo dont je t'ai parlé avec des barres de réglages est vraiment top pour arriver à voir ses foulées.

Mago89

Initié
 

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 124
2 j'aime    
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 16h00

Bonjour,

En effet, on a trop souvent tendance à vouloir "voir sa foulée", je pense que tout le monde passe par là. Personnellement, mes instructeurs me disent toujours de ne pas chercher ma foulée, de ne pas déclencher le saut. Comme cela a été dit précédemment, c'est au cheval de sauter. On peut l'amener dans des galops différents, mais en effet, la régularité est très importante. On m'a toujours appris qu'un vertical se sautait idéalement de plus loin qu'un oxer dont on souhaitait se rapprocher, et cela se construit dans le galop et l'attitude que l'on utilise. Pour se rapprocher d'un obstacle, un galop plutôt fermé, félin, on se fait petit sur son cheval, tellement petit et léger qu'il n'aura qu'envie de venir se rapprocher de l'oxer. A l'inverse pour le vertical, on recule légèrement son centre de gravité (sans passer derrière ses pieds), afin de tendre un peu plus son cheval comme un élastique et qu'il puisse s'éloigner de sa barre. Alors après, c'est plus facile à dire qu'à faire Mais c'est ce que m'ont appris mes formateurs. Et en effet, lorsque l'on voit sauter les cavaliers de CSO sur les barrages, ont-ils vraiment le temps de calculer leurs foulés après un virage hyper serré juste devant le vertical qui les attend? Pas sûr

Inextenza

Membre ELITE Or
 

Trust : 199  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9624
0 j'aime    
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 16h09


chamallow67 a écrit le 08/01/2016 à 15h54:
mais il faut quand savoir un minimum quand le cheval va sauter pour pouvoir suivre le saut.

Si tu es en équilibre, logiquement, tu n'as pas grand chose à préparer :)


chamallow67 a écrit le 08/01/2016 à 15h54:
Sur les obstacles plus gros, tu as parfois besoin de mettre les jambes au moment de l'appel ...

Oulaaa, attention, là. Intervenir lors de l'appel est justement AMHA casse gueule. Il faut, au contraire, rester constant dans les 2 dernières foulées (même si on est trop en contact, typiquement, faut surtout pas lâcher, sinon, boum l'équilibre horizontal) et mettre des jambes à l'abord, cela peut être particulièrement nuisible avec certains chevaux. C'est le cas de celui que je monte: si je fais ça, j'ai toutes les chances qu'il se traversent et panache

Museane

Membre VIP
 

Trust : 1456  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4396
0 j'aime    
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 16h20


inextenza a écrit le 08/01/2016 à 16h09:

Si tu es en équilibre, logiquement, tu n'as pas grand chose à préparer :)


Oulaaa, attention, là. Intervenir lors de l'appel est justement AMHA casse gueule. Il faut, au contraire, rester constant dans les 2 dernières foulées (même si on est trop en contact, typiquement, faut surtout pas lâcher, sinon, boum l'équilibre horizontal) et mettre des jambes à l'abord, cela peut être particulièrement nuisible avec certains chevaux. C'est le cas de celui que je monte: si je fais ça, j'ai toutes les chances qu'il se traversent et panache


J'aime beaucoup le "AMHA" même si j'ai mis 2mn à le comprendre

Je suis assez d'accord = ça a pu m'arriver de mettre des jambes au moment de l'abord, dans ma tête c'était histoire de convaincre le cheval de sauter.. Mais au final ma jument a précipité et le saut était moche.
Mon coach m'a dit d'attendre mon saut.

Après, face à un obstacle d'1m20 (et plus), je me demande si le cheval a besoin qu'on mette les jambes juste avant histoire de le motiver ou non ? Si l'abord est réussi (galop constant, droit.. toussa toussa...), le cheval ne va -t-il pas aller naturellement sauter (en fonction des ses moyens évidemment) ?

Artagusto

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 136
0 j'aime    
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 16h38

Avec ma maigre expérience, je ne peux pas franchement alimenter le débat, mais j'ai tout de même remarqué l'importance du regard au loin, dont tu parles dans ton premier post. Cela doit avoir une influence sur la locomotion du cheval, et du coup j'ai souvent trouvé que la foulée venait mieux.

Et bien sûr, l'importance de l'impulsion et de l'équilibre du cheval dans la ligne qui précède l'abord, c'est primordial !

Après, il y a toujours des chevaux dont il est très difficile de "voir venir la foulée", ou qui vont nous faire des surprises de dernier instant...

Inextenza

Membre ELITE Or
 

Trust : 199  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9624
0 j'aime    
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 16h52


museane a écrit le 08/01/2016 à 16h20:

Après, face à un obstacle d'1m20 (et plus), je me demande si le cheval a besoin qu'on mette les jambes juste avant histoire de le motiver ou non ? Si l'abord est réussi (galop constant, droit.. toussa toussa...), le cheval ne va -t-il pas aller naturellement sauter (en fonction des ses moyens évidemment) ?


Non non, la hauteur ne change rien ou presque, c'est juste que, plus c'est haut
- plus ton cheval est cher
- moins tu as le droit à l'erreur


artagusto a écrit le 08/01/2016 à 16h38:
j'ai tout de même remarqué l'importance du regard au loin, dont tu parles dans ton premier post. Cela doit avoir une influence sur la locomotion du cheval, et du coup j'ai souvent trouvé que la foulée venait mieux.


Oui, parce que TA position est meilleure.
Si tu regardes au sol, ta tête est en avant, tes épaules basculent, ton rachis ne peut plus correctement fonctionner, et tu charges les épaules du cheval.
Toujours cette histoire de verticalité et d'équilibre du cavalier, ayant une influence sur le fonctionnement du cheval :)

Dans le chapitre des remarques imagées de mon instructeur, c'est comme un bébé ou un sac à dos: un bébé, quand on le porte, va inconsciemment trouver une position où il pèse le moins, et on fatigue moins vite. Tandis qu'un sac à dos mal équilibré et mal fixé va nous faire creuser le dos jusqu'à la douleur.
A nous de trouver la position qui va au mieux dans le sens du fonctionnement du cheval (oui, le discours s'applique avec ou sans mikados) (oui bis, facile à dire, mais à faire, par contre, on a du taff…)

Artagusto

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 136
0 j'aime    
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 16h59


inextenza a écrit le 08/01/2016 à 16h52:


Oui, parce que TA position est meilleure.
Si tu regardes au sol, ta tête est en avant, tes épaules basculent, ton rachis ne peut plus correctement fonctionner, et tu charges les épaules du cheval.
Toujours cette histoire de verticalité et d'équilibre du cavalier, ayant une influence sur le fonctionnement du cheval :)


C'est ça, j'ai pas détaillé mais c'est le fond de ma pensée


inextenza a écrit le 08/01/2016 à 16h52:
un bébé, quand on le porte, va inconsciemment trouver une position où il pèse le moins, et on fatigue moins vite.


Ouais enfin y'a des bébés on dirait qu'ils sont pas volontaires

Inextenza

Membre ELITE Or
 

Trust : 199  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9624
1 j'aime    
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 17h04


artagusto a écrit le 08/01/2016 à 16h59:

Ouais enfin y'a des bébés on dirait qu'ils sont pas volontaires


C'est ce que doivent se dire pas mal de chevaux à notre sujet!

Museane

Membre VIP
 

Trust : 1456  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4396
0 j'aime    
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 17h15

Sur le regard, M.Robert insistait beaucoup là-dessus.

Il disait, ce qui est vrai, que même avec un regard haut et loin (panoramique selon ses termes), l’œil arrivera quand même à voir l'obstacle (en gros c'est pas parce qu'on regarde loin qu'on saute à l'aveugle).
Et on se fait piéger comme les chevaux par les couleurs, les soubassements = ça attire notre regard.

C'est un exercice pas si évident que ça que de s'habituer à ne plus regarder l'obstacle qu'on va sauter..

Il conseillait de prendre pour cible les arbres derrière la carrière, le manège etc..
Et de s'imaginer qu'on allait les sauter d'ailleurs, histoire de relativiser la hauteur de notre obstacle.

Et pour l'abord, il conseillait d'aller sauter tout en se disant qu'on pouvait s'arrêter devant l'obstacle au besoin, y aller sans y aller, dans le sens où le galop devait être maîtrisé (on devait pouvoir arrêter son cheval devant l'obstacle si on le voulait).
Toujours dans l'idée d'attendre son saut en fait..

Édité par museane le 08-01-2016 à 17h18



Dolimos

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 547  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7002
1 j'aime    
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 17h28

Michel Robert est plein de bon sens et a raison !!!

La seule façon d'arriver a réussir ses abords , c'est de ce concentrer sur tout ce qui fait un bon saut et de s'enlever de l''esprit cette idée fixe de "voir sa foulée" .

Un saut ne se résume pas a une "bonne" distance pour la foulée...

Une fois qu'on a compris ça et qu'on se concentre sur tout le reste , les foulées finissent par sortir toutes seules, comme des évidences !

Se decontracter , souffler , faire le vide dans sa tête , relacher les epaules dans les 3 dernières , ça aide aussi a avoir un bon saut . De toute façon , dans les 3 dernieres , les jeux sont faits donc inutile de vouloir intervenir jusqu'au bout ! (Ca c'est Rodrigo Pessoa qui le dit il me semble )

Museane

Membre VIP
 

Trust : 1456  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4396
0 j'aime    
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 17h36

Ah et une autre interrogation : position en équilibre ou plutôt assis à l'abord de l'obstacle ?

Ce dont j'ai l'impression (mais sans doute faussement) :
En équilibre, on est + prêt à accompagner le cheval dans son saut, mais on risque aussi d'être un peu en avant et de déséquilibrer le cheval, + lui mettre du poids sur les épaules au moment où il doit les lever, + enfin on augmente les chances de valser si le cheval s'arrête.

Assis = on risque le taxi si on a trop le cul collé à la selle..

Votre avis ?
De ce que je peux voir dans les vidéos des CSIO***, j'ai l'impression que pas mal de cavaliers sont plutôt assis qu'en équilibre..

Édité par museane le 08-01-2016 à 17h37



Laudanum

Expert
   

Trust : 168  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 453
0 j'aime    
Réussir son abord à l'obstacle
Posté le 08/01/2016 à 17h59

Voir ses foulées ?


Oui effectivement ça aide mais cela ne fait pas tout et ce n'est pas indispensable.



1° Cela ne fait pas tout car si l'impulsion n'est pas bonne, l'équilibre non plus, la trajectoire non plus... la bonne foulée ne sortira jamais... Circuler y a rien à voir !



2° Ce n'est pas indispensable.

Ni pour le cheval : un cheval en liberté, même avec personne sur le dos pour "voir ses foulées" arrivera toujours à sauter convenablement ;
Ni pour le cavalier : certains cavaliers non voyants parviennent à sauter remarquablement bien malgré l'appréciation des distances qui leur fait défaut. (Cf notamment Laeticia BERNARD).


A lire notamment "Les secrets de l'abord parfait" ouvrage collectif éditions Ridercom.



Page(s) : 1 2
Réussir son abord à l'obstacle
 Répondre au sujet