Naviculaire et discussions autour du pied

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 ... 47
Auteur
21557 vues - 697 réponses - 2 j'aime - 12 abonnés

Cymoril

Membre VIP
 

Trust : 171  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4292
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 23/10/2016 à 17h32

Bonjour,
Je m'excuse d'avance pour le 300éme sujet sur le syndrome naviculaire.
Mon cheval vient d'être diagnostiqué naviculaire (radios). Il a 12 ans, vit pieds nus et au pré. Il travaille modérément, 2 à 5 fois par semaine (sauf les quelques mois d'hiver)
Un tout nouveau monde de soins divers et variés couteux s'ouvre à moi. J'ai commencé à regarder un peu sur internet, ce qui se fait, ce qui semble marcher, l'avancé des recherches sur la maladie, etc. Mais c'est très vaste et un peu flou.
Concrètement, j'aimerais beaucoup avoir l'avis de connaisseurs, ou proprios de chevaux naviculaires.

Ferrure orthopédique ou non? La véto me dit que cette pathologie se gère uniquement avec une ferrure adaptée. Oui, sauf que je suis réfractaire à la ferrure, pour moi un pied ferré est un pied mort, qui ne fonctionne plus. Et je ne vois pas bien comment ça pourrait donner du mieux. Également, j'ai trouvé quelques proprios qui avaient passé pieds nus et étaient contents des résultats. Je pensais faire appel à un podologue, et voir ce qu'il peux me proposer. J'ai trouvé ce site http://www.podologue-equin.fr/index.html qui propose un article très intéressant sur la gestion des naviculaires. Est ce que quelqu'un connait? Ou plus généralement, avez vous quelqu'un à me conseiller en Sarthe/Orne/Mayenne?

Compléments alimentaires? J'ai beaucoup lu que des compléments adaptés aidaient beaucoup, oui mais lesquels?

Infiltration? Ma véto m'a proposé de faire un tildren. Ca semble assez lourd et les avis sont mitigés. Est ce que ça peut vraiment aider le pied, limiter l'évolution? Ou est ce que c'est juste un cache misère?

Et enfin le travail. Question simple, est ce qu'en continuant à monter mon cheval, j'empire son état à plus ou moins long terme? La véto me dit que je peux continuer à monter sans problème, car il boite peu. En limitant les petits cercles et en faisant des séances peu intenses. Oui mais monter en sachant qu'il en souffre (si c'est le cas) et que de toutes façons il n'a pas d'avenir sportif, je ne vois pas l’intérêt.

Bref, comment concilier tout ça? Faire au mieux pour lui, en essayant d'en profiter encore si possible.

Désolée pour le roman et merci beaucoup à ceux qui prendront le temps de répondre.

Édité par cymoril le 07-11-2018 à 15h17

Expar

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 173  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7306
1 j'aime    
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 23/10/2016 à 17h46

Je n'ai pas eu l'expérience du naviculaire, juste des galères de pieds qui ont duré pas mal de temps et qui m'ont mise à pieds autant de temps...

Déjà, digère la mauvaise nouvelle, c'est tout neuf pour toi...

Ensuite, tu connais ton cheval, donc tu le sentiras si tu vas trop loin ou pas, en continuant à le monter. Tu peux aussi décider de le mettre directement à la retraite, c'est un choix très personnel.

Pieds nus ou pas, ne te ferme pas des portes qui pourraient soulager ton cheval.
Soit c'est léger et tout à faire gérable pieds nus, et il te faut trouver le bon pareur qui saura s'adapter au cheval, mais aussi t'alerter quand le parage ortho aura atteint ses limites, si, ça en arrive là. Ce que je ne te souhaites pas.

Je dirais que ton plus grand problème, sera de trouver le professionnel qui saura gérer ton cheval en terme de pieds. Avec lequel, tu arriveras à communiquer tes ressentis, car malheureusement, le naviculaire est un problème dégénératif dans le temps. Donc les choses peuvent changer et pas forcément dans le bon sens.

Charlainne73

Apprenti
  

Trust : 109  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 418
0 j'aime    
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 23/10/2016 à 18h38

Je n'ai jamais eu de chevaux naviculaire moi même. Si ton cheval en souffre beaucoup il faudrais songer à l'arrêter. Aussi pour mon avis personnel le tildren est un véritable cache misère que beaucoup trop de cavalier inflige à leur chevaux pour les faire sauter toujours plus haut. En fin de carrière sportive ces chevaux ont de nombreuse douleurs . En revanche pour un travail léger et ballade et si pour son confort de vie le tildren peut être une solution si ce n'est pas pour l'exploiter bien entendu . Ça reste mon avis !

Cymoril

Membre VIP
 

Trust : 171  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4292
0 j'aime    
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 23/10/2016 à 18h39

Merci. Non non je ne ferme aucune porte.
La mise en retraite, vraiment ça serait un gros coup dur, si je peux éviter, j'éviterais.

Cymoril

Membre VIP
 

Trust : 171  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4292
2 j'aime    
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 23/10/2016 à 18h44

L'exploiter pour qu'il continue à bosser coûte que coûte et passe une retraite courte et douloureuse, c'est hors de question.
Maintenant, l'arrêter serait une décision extrêmement difficile, je pense (j’espère) que je n'en suis pas là. C'est un cheval gentil, qualiteux, très fin, avec qui je me fait plaisir à chaque fois, qui m'a fait progresser de dingue sans jamais me faire peur. J’espérais continuer à progresser et commencer à sortir en concours, les circonstances ont fait que je n'ai jamais pu encore. Je suis bien consciente que tout ça est mort et enterré. Je ne sais pas comment je retrouverais le goût de l'équitation après lui.

Expar

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 173  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7306
0 j'aime    
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 23/10/2016 à 18h51

Pour le Tildren, je ne l'ai vu faire que pour 2 cas d'arthrose, donc je ne sais pas ce que ça fait sur un cas naviculaire.

cas n° 1 - jeune cheval de 4 ans qui se casse une phalange. Après 6 semaines de placard ferme + ferrure spé pour maintenir le pied. Aucune amélioration (pas de début de consolidation) et début d'arhrose. Le véto conseille le Tildren pour l'arthrose. La proprio fait donc le Tildren. Après 5 autres mois d'immobilisation, ouf la consolidation commence et surtout, le début d'arthrose reste au même stade. Le cheval a donc eu plusieurs radios de contrôle sur les 3 années suivantes, la dernière radio étant pour le passer pieds-nus ou pas. Et l'arthrose n'avait pas bougé. Le Tildren n'a été effectué qu'une seule fois.

cas n° 2 - cheval de 15-16 ans dont l'arthrose aux membres avait été détectée depuis 2 ou 3 ans. Au vu des effets secondaires annoncés, le proprio avait beaucoup hésité à faire le Tildren. Quand je l'ai rencontré, il faisait le Tildren une fois/an. Et lui m'avait dit qu'il avait regretté d'avoir autant hésité pour commencer le Tildren, car il sentait le cheval vraiment bien, voire de mieux en mieux avec les années qui passaient. C'est un proprio qui montait en loisir, donc principalement du plat et des balades, mais assez sportives. Il sautillait de temps en temps, mais ce n'était pas sa tasse de thé (plutôt balade-rando).

Charlainne73

Apprenti
  

Trust : 109  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 418
0 j'aime    
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 23/10/2016 à 18h56

Biensur que les chevaux sont mieux après le tildren mais un certain temps cela peut engendré d'autre problème en fin de carrière. Bon on en est pas la. J'ai vu non Kobe de cavalier utiliser ceci pour permettre de faire des concours et travailler comme si le cheval était en pleine forme . Tout dépend le cas de ton cheval et le stade où il est. S il peut quand même travailler léger et où bien sautiller pk pas essayé mais sans le pousser hors ses limites actuelles... en tout cas je pense que les ballades seront toujours possible non ? Même un cheval qui boîte à besoin de bouger marcher...

Cymoril

Membre VIP
 

Trust : 171  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4292
0 j'aime    
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 23/10/2016 à 19h32

Merci pour ces exemples. Le mien a également un peu d'arthrose, la joie des chevaux western débourrés trop jeunes ...

Mais pour le tildren finalement, est ce que ça masque juste la boiterie car le cheval n'a plus mal, ou est ce que ça ralentit vraiment l'évolution de la pathologie?
Parce que je lis partout que pris à temps, on peux ralentir voire arrêter pendant un temps l'évolution. Mais quand je regarde concrètement les solutions, je vois surtout du cache misère, rien qui s'attaque à la cause du problème.

Expar

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 173  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7306
0 j'aime    
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 24/10/2016 à 00h28

cymoril

Ben, dans le cas n°1, ça a clairement arrêté le développement de l'arthrose.
Puisque radio du pied prise lors du diagnostic de la fracture, pas d'arthrose. Celle prise 6 semaines après : début d'arthrose qui n'a pas bougé sur les radios de contrôle d'après. Maintenant, c'était un jeune loulou.Rien ne dit qu'il ne va pas avoir d'arthrose qui va repartir de plus belle et plus précocement sur le pied concerné à cause de ladite fracture justement...

Pour l'autre cas, je ne peux pas te dire...

Mais il faudrait savoir ce que ça fait sur le naviculaire exactement et ça, c'est la question à poser à ton vétérinaire.

Quiebro13

Membre ELITE Or
  

Trust : 874  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 13835
2 j'aime    
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 24/10/2016 à 01h40

Le thildren agit comme un anti douleur ce qui va faire que le cheval ne sentira plus sa pathologie et continuera à forcer comme si de rien été. Alors peut être que sur une arthrose juvénile en plus du reste ça a permis de limiter l'évolution mais clairement ça ne va pas soigner un cheval naviculaire.

Beaucoup l'utilisent pour se servir du cheval plus longtemps jusqu'au jour où ça "casse" vraiment et la pour le coup y a plus grand chose à faire.

Pour ce qui est de la ferrure ou pas beaucoup arrivé à gérer leurs chevaux naviculaires bien mieux pieds nus mais l'énorme problème est de trouver la personne compétente a moins de te former toi même. C'est déjà compliqué pour mon cheval aux pieds sains je n'imagine même pas pour un pied pathologique :(

Mielpops

Membre VIP
 

Trust : 39  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4009
2 j'aime    
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 24/10/2016 à 05h22

Je suis ton post.
Mon cheval à été déclaré naviculaire il y a un an. 6 mois de repos et reprise progressive.
Tout comme toi j'ai hésité et j'hésite toujours à fair le tildren. Apres je n'avais pas les finances pour.
Je l'ai par contre passé pieds nus et en paddock paradise (depuis 2 mois)
Sur l'année écoulée je trouve un réel mieux. La boiterie ne se voit casiment plus.

Un veto m'a dit que je pouvais continuer à monter en faisant plus attention et l'autre m'a dit seulement des ballades au pas.

J'ai vraiment regalopé que samedi au cours d'une ballade et je culpabilise un peu.

Cymoril

Membre VIP
 

Trust : 171  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4292
3 j'aime    
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 24/10/2016 à 10h30

Les avis sont quand même mitigés sur le tildren finalement.

Pour le moment, après une première réflexion, j'envisage 3 choses :

Trouver un bon podologue pour le soulager au mieux
Mettre ma carrière en sable car actuellement il bosse sur de l'herbe, donc forcément un sol dur et irrégulier (pour ça j'envisage de vendre un rein ou de me lancer dans le trafic de stupéfiants)
Complémenter au niveau de la ration

Par contre niveau compléments on trouve vraiment de tout, de la phyto, de l'homéopathie, du "médicamenteux", je suis complétement paumée, je vais passer des heures à essayer de démêler tout ça.

Je vais à equita vendredi, je sais qu'il y a un pole santé, je pourrais peut être trouver des informations. On se retrouve très seul finalement devant ce problème. On est même pas sûre de pouvoir se fier aux pros. Même en voulant faire au mieux, c'est pas simple. Ma véto est compétente je pense, mais elle ne s'est pas trop étalée, j'ai posé toutes les questions qui me venaient en tête mais finalement, en gros c'était "on est sûrs de rien, le ménager, le ferrer, l'infiltrer éventuellement et advienne que pourra".

Mais même en ayant le feu vert pour continuer à le travailler, c'est déjà pas simple de connaitre les limites avec un cheval sain, de savoir quand on en fait trop ou pas assez. Mais avec un cheval naviculaire ... on nous apprend pas ça en cours!
Il boitille très legerement, de temps en temps. Mais surtout il a des allures lentes et étriquées. Alors est ce que je pousse? Théoriquement non, mais le laisser dérouler une séance avec le dos creux et zéro engagement, pour qu'il finisse ensellé, démusclé et douloureux du dos ... pas trop d’intérêt non plus. Du coup je me dis on pourrait faire de l’extérieur plus souvent. Oui mais les dénivelés sont à éviter .... Je vois pas comment garder un cheval en forme dans ces conditions.

Mamzelle77delou

Membre VIP
  

Trust : 742  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4563
3 j'aime    
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 24/10/2016 à 11h22

cymoril c'est vraiment compliqué de gérer un cheval naviculaire, plein de courage

Perso je connais pas mal de chevaux naviculaires et gérés de différentes manières.
-Un petit cheval de club, placé en association pour lui trouver une top famille qui lui offre une belle retraite. Aux dernières nouvelles le cheval edt au pré, fait de temps en temps une petite balade tranquilou et se porte comme un charme.
-Une jument de sport déclarée naviculaire à 8-9 ans. Pause de fers ortho, arrêt de l'obstacle, changement dans le travail. Finalement la jument boitait quand-même fréquemment, le proprio a donc stoppé tout ça, a déferré la jument et mise au pré en tant que poulinière (bon elle n'a jamais pris mais bon c'est une autre histoire). Depuis la jument est bien dans ses pieds et dans sa tête.
-Une jument de 10 ans avec objectif concours ++ le véto a diagnostiqué "une inflammation des bourses naviculaires" (elle est naviculaire quoi mais dit comme ça ça fait moins peur). La jument a eu des infiltrations dans les bourses, ferrure ortho, que du pas pendant un moment là jument est mieux puis reboite dès qu'elle reprend le travail...

Mon avis sur un cheval naviculaire est qu'une fois qu'il l'est, on ne peut pas revenir en arrière. Il faut se rendre à l'évidence même si c'est dur et accepter le fait que son cheval doit prendre sa retraite ou pré retraite. C'est très difficile quand c'est un cheval qu'on a acheté pour faire une belle carrière de concours mais à ce moment-là il faut penser d'abord à son cheval, c'est lui qui souffre. Tirer un trait sur une carrière est rageant, on a envie d'en vouloir à la terre entière mais on ne peut rien y faire. Plutôt que de vouloir soigner à tout prix ce qui n'est pas soignable, mieux vaut offrir une vraie vie de cheval à son protégé et pourquoi pas faire quelques petites balades quand il sera mieux.

C'est là que rentre en jeu la différence entre l'amour du sport et l'amour du cheval. Les deux ne sont pas incompatibles même dans ce cas-là. On aime son cheval, on l'écoute et on arrête de vouloir à tout prix continuer à le monter. On aime le sport, on trouve une petite pension pour offrir une belle vie à pépère au pré et on cherche un nouveau cheval pour sortir en concours. On cherche le bon cheval et on fait des radios des 4 pieds lors de la visite d'achat.
Les pensions pré ne sont pas excessives et si on peut se permettre financièrement une pension pré et une autre pension pour le cheval de concours, je pense que c'est la meilleure solution. On ne regrette rien et on garde quand-même son cheval de c?ur près de nous

Et finalement qu'est-ce qui revient le plus cher ? Payer des frais vétos pour plein de traitements inefficaces, de ferrures ortho hors de prix, la pension box pendant des mois avant de se rendre à l'évidence qu'on a dépensé beaucoup d'argent pour rien ou simplement payer la pension pré pour chouchou et la pension box (ou pas) pour son deuxième cheval ? Je pense qu'on s'y retrouve au final...

Rossi

Initié
 

Trust : 22  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 187
0 j'aime    
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 24/10/2016 à 11h40

J'ai connu une cavalière qui montait son cheval naviculaire. Il avait une ferrure orthopédique et ne boitait pas du tout, il travaillait en dressage parfaitement. Le plus difficile est de trouver ce qui va lui convenir. Tu le connais, tu vas faire des essais qui ne seront peut-être pas concluants et d'autres le seront. C'est hélàs qu'en observant que tu sauras quelle voie tu devras prendre. Chaque cheval est différent et on doit s'y adapter.

Bon courage

Cymoril

Membre VIP
 

Trust : 171  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4292
1 j'aime    
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 24/10/2016 à 12h38

Merci pour vos avis, encore une fois ça diverge pas mal ...

Bon, dans mon cas, de toutes façons le but n'a jamais été d'en faire un cheval de concours. Plutôt axe loisirs sportifs. Pas juste promène mémé le dimanche mais pas non plus poussé en compét tous les weekends.

Le mettre en retraite, je ne l'envisage pas aujourd'hui, mais je saurais me rendre à l'évidence si je vois qu'il souffre et qu'on arrive plus à rien.

Il est à la maison, donc le problème de la pension ne se pose pas, il est là et il y reste. J'ai un deuxième loulou, un poney D de 3 ans, pas encore débourré. Je ne serais donc normalement pas à pied, mais il est là à la base pour tenir compagnie à mon cheval et faire des balades à deux. Il n'a jamais été sensé prendre la relève, je n’espère pas pratiquer une belle équitation western avec lui, il n'est pas taillé pour, c'est évident. Et finalement je me retrouve un peu bloquée. J'ai déjà une chance énorme d'avoir deux loulous, à la maison qui plus est. Tout le monde n'a pas ça. Mais trois, c'est impensable.

De toutes façons, quelles que soient les décisions prises, elles seront prises pour son bien être avant tout. Si ce n'est pas incompatible avec le travail, tant mieux, sinon tant pis.

Veron37

Apprenti
  

Trust : 90  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 382
0 j'aime    
Naviculaire et discussions autour du pied
Posté le 24/10/2016 à 12h46

Je connais une très bonne podologue qui pourrait t'aider dans tes réflexion. Elle est en Normandie donc pas très loin de chez toi. Elle se déplace moins car elle souhaite rester sur sa clinique du pied, mais à voir.
Elle s'appelle Julie Lefebrve. Si ça t'intéresse je te donne ses coordonnées ? Je ne les ai pas en tête là.
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 ... 47
Naviculaire et discussions autour du pied
 Répondre au sujet