Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3
Auteur
3462 vues - 40 réponses - 2 j'aime - 9 abonnés

Anaislady

Initié
 

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 72
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 11h09

Bonjour bonjour,

C'est en propriétaire et cavalière désemparée que je viens vous trouver, parce que j'ai beaucoup de mal à gérer l'annonce brutale de mon vétérinaire quand au fait que plus jamais je ne remonterai ma jument Lady suite à une énorme tendinite (voir tendinite et traitement vésicatoire dans la partie santé du forum).

Actuellement je fais tout mon possible pour qu'elle puisse récupérer et retrouver une belle vie de cheval de pâture, je sais que je ne dois plus m'attendre à plus, l'heure de la retraite à sonné (18 ans...), nous voilà parties pour des mois d'enfermement au box car rupture de tendon possible si elle sort maintenant), des traitement lourds et douloureux pour elle mais je n'ai pas d'autre choix si je veux qu'elle puisse ressortir de son box un jour.

Lorsque les gens me demandent de ses nouvelles, je mens, je dis que ça va, parce qu'elle est courageuse d'une patience sans égale, extrêmement dure à la douleur, et puis "oui j'ai la chance qu'elle soit toujours avec moi" j'en suis parfaitement consciente, certain perdent leur chevaux brutalement, sans choix possible je sais et je le comprends...

Mais non bon sang, dans le fond ça ne va pas, ça ne va pas du tout, parce que monter ma jument c'est mon seul échappatoire, ma soupape de décompression, mon moment de lâché prise, 11 ans qu'on avance ensemble, que l'on s'est construites ensemble, qu'elle est le seul remède à mes "blessures", alors oui passer du temps avec elle à pied est également extrêmement important pour moi, je ne suis pas une cavalière qui monte et se casse à peine mis pied à terre, non je l'ai toujours travaillé beaucoup à pied, depuis 8 mois je l'avais mise en "pré-retraite" à raison d'une à 2 balades par semaines, et journée en pâture, mais me dire que plus jamais je ne ressentirai ces merveilleuse sensations que j'avais sur son dos ça me déchire le cœur et les tripes....
Je passe mon temps à revivre ces moments, dans ma tête, et je suis dévastée mais je n'en parle pas, parce que j'ai peur que l'on ne me comprenne pas...

Je continue de monter à côté les chevaux de mes amies, et heureusement mais non ce n'est pas ma Lady, ce ne sont pas les mêmes sensations, les mêmes émotions, ce n'est pas elle... Je sais depuis le premier jour qu'elle est et restera "la jument de ma vie" parce qu'on est pareilles, on se ressemble tellement depuis toujours...

Comment le gérer ? Comment accepter ??

Je suis perdue, je ne l'accepte pas, à chaque visite de contrôle en clinique j'espère l'impossible, je rêve de la guérison miraculeuse malgré ma "rationalité" d'aide soignante vétérinaire qui sait pertinemment que c'est impossible....

Édité par anaislady le 20-02-2017 à 11h17

Firenight

Membre VIP
 

Trust : 159  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4001
2 j'aime    
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 11h27

Chaque chose en son temps.
Pour le moment, ta jument a besoin de toi, de tes soins et de ton affection pour passer ses longs mois en boxe. Il faut déjà que son tendon tienne pour lui assurer une vie confortable.
Ensuite, tu pourras te poser la question de tes envies, de ton besoin de monter TA jument. Mais ça fait quand même un moment que tu as des signaux d'alerte sur la condition physique de ta Lady quand même, tu t'es beaucoup investi dans ses soins. Et la descente de boulet, tu sais très bien ce que ça signifie, n'est ce pas ?
Il va falloir travailler sur toi et sur l'acceptation de sa vieillesse, sur certains ça va plus vite.
Prends soin de vous deux.

Iolette

Initié
 

Trust : 14  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 60
1 j'aime    
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 11h34

Même si tu le sais déjà tu a de la chance qu'elle soit toujours là en temps que future tondeuse à gazon , j'ai perdu une jument a qui j'etait très attachée brutalement franchement je ne souhaite sa a personne même pas au pires proprios qui abandonnent leurs chevaux dans leur pension et envoient un chèque une fois tout les 36 du mois

Mooxis

Membre VIP
   

Trust : 749  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5091
0 j'aime    
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 11h47

Je rejoins totalement l'avis de firenight

Pour l'instant il faut que tu sois là pour elle, elle va avoir besoin de toi et tu ne réfléchiras à l'avenir qu'après (même si oui ce n'est jamais facile de voir mal son cheval et de voir ses objectifs et envies complètement remis en question..)
Tu peux éventuellement prendre du rescue ou remède de secours (Fleurs de Bach), ça t'aidera à traverser cette période difficile.. Et dans tous les cas, courage..

Jinssa

Membre VIP
  

Trust : 1800  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4597
0 j'aime    
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 11h48

Ca va peut être te paraitre un peu dur mais ici il y a plein de propriétaires qui non seulement ne peuvent plus monter leur cheval mais qui en plus ne le verront plus jamais...

Ce n'est pas une chose facile à encaisser bien sur mais il faut voir le positif.

Gise

Expert
   

Trust : 140  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 710
1 j'aime    
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 11h58

J'ai connu ça aussi, ma jument de toujours mise en retraite définitive à 17ans.
Je ne retrouverai jamais les sensations que je pouvais avoir avec elle, c'est extrêmement frustrant. Mais la complicité est toujours là.
Après la frustration de ne pas pouvoir la monter elle, il y a la frustration plus simple de ne pas monter tout court... Il y a toujours des solutions reprendre des cours, trouver une petite DP, racheter si les finances le permettent...

Prends le temps, chaque chose arrive à un moment précis. Au jour d'aujourd'hui prends soin d'elle, relativise en te disant qu'elle est toujours près de toi

Baronnette

Membre d'honneur
   

Trust : 84  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2557
5 j'aime    
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 12h01

C'est normal, même si elle est toujours avec toi, c'est une sorte de deuil. Deuil d'un idéal, d'un avenir fantasmé, d'un certain type de relation avec elle, d'un mode de vie. Quand on arrête son cheval, quel que soit la raison (âge, santé), c'est toujours dur. Puis, on monte d'autres chevaux qu'on apprécie aussi, même si ce n'est pas de la même façon. Il faut trouver un autre fonctionnement.

J'ai une jument, celle de mon avatar, avec qui j'avais une relation complètement à part, rien à voir avec les autres chevaux. Et un jour, brutalement, alors qu'elle avait 17 ans, pétait la forme et en remontrait aux jeunes, elle s'est fracturé la 3è phalange. 1 ans de box sans sortie, ça ne se réparait pas. Finalement, elle a retrouvé ses copains et son pré et son énergie, mais, à son âge, vu la mauvaise guérison et après tant d'immobilité, j'ai choisi de ne pas la remonter. C'était un crève-cœur, mais c'était pour elle. Aujourd'hui, elle a 24 ans, elle met la pâtée à la course à la jeune de 20 ans sa cadette. Quand je la regarde, ça me manque toujours de la monter, parce que je n'ai pas retrouvé avec d'autres ce que j'avais avec elle. Mais je suis contente pour elle parce qu'elle est bien et profite de sa retraite.

(j'ai eu plus de mal quand j'ai arrêté mon premier cheval à 10 ans, pour naviculaire. J'en pleurais. C'était mon rêve qui s'effondrait, d'autant que le véto bien empathique du coin préconisait l'euthanasie. Aujourd'hui, un cheval de 28 ans, en forme aussi, que je vais voir pour le plaisir de le voir et de lui donner des carottes. Et, malgré son "arrêt de travail", on a vécu encore des tas de choses ensemble . Tout ne s'arrête pas quand on arrête de les monter )

Édité par baronnette le 20-02-2017 à 12h04



Gise

Expert
   

Trust : 140  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 710
7 j'aime    
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 12h22

jinssa
Ce n'est pas du tout pareil entre perdre un cheval, et entretenir un retraité prématuré... On ne peut comparer deux douleur que quand on a connu les deux... L'un est brutal, mais après une période de deuil on peut reprendre sa vie comme on l'entend, alors que pour l'autre on s'engage à porter une charge sur une longue durée. Là on parle d'un engagement. Car on ne peut pas le nier, 90% de ceux qui sont propriétaires ont acheté un cheval avant tout pour le monter... Alors tu fais quoi quand tu ne peux plus ? Il y a tout un aspect financier.

Quant au fait de relativiser parce-que d'autres ont connu pire... Sauf à les côtoyer de près (et encore) ça n'aide pas en réalité. Chacun voit midi à sa porte avec son propre bagage émotionnel

Jinssa

Membre VIP
  

Trust : 1800  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4597
2 j'aime    
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 12h44

gise

J ai vécu les 2 c est pour ca que je me permets ce genre de réponse

Pour faire passer ce genre de nouvelle j essaye de voir le "bon" côté des choses. Chacun son truc!

Et je déteste les personnes qui mettent en avant leur malheur pour minimiser celui des autres donc si J ai fait passe cette idée J en suis désolée car ce n était pas du tout le but.

Quand la mienne a du être arrêté Ca n a pas ete agréable je te rassure. J ai eu la chance de pouvoir m en payer un autre mais si Ca n avait pas ete le cas Ben tant pis je m en serais contente

Gise

Expert
   

Trust : 140  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 710
1 j'aime    
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 12h54

jinssa
Je suis désolée que tu aies eu à vivre les deux... Ce que je veux dire c'est que tu ne peux pas mentaliser une souffrance que tu n'as pas vécue. Toi tu peux faire ce comparatif pour relativiser, mais aussi empathique que je suis, je ne peux imaginer la souffrance de perdre son cheval. Bien sûr je l'imagine, et d'autant plus que j'ai vécu deux mois la peur au ventre tous les matins d'arriver aux écuries et de devoir prendre la décision de l'euthanasier. Mais là où je veux en venir c'est que pour relativiser il faut faire appel à du personnel.

Je suis aussi du genre à voir le côté positif des choses. Mais sans y inclure autrui. Se comparer aux autres tant dans la souffrance que dans le bonheur n'apporte rien de bon. Je pense qu'il faut apprendre à revoir où se situe son propre bonheur en fonction de ce que la vie nous apporte.

Catsouille

Compte supprimé


1 j'aime    
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 13h08

Je vis la même chose avec ma jument de 10 ans (loin de la retraite normalement haha...). Je suis sur portable donc ce n'est pas pratique, mais envoie moi un MP si tu as envie d'en discuter.
Dis toi que tu as eu la chance de profiter de ces sensations si longtemps, et que d'autres n'en ont pas eu l'occasion...

Plein de courage, n'hésite vraiment pas si tu as besoin

Tysolfege

Membre ELITE Or
  

Trust : 667  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 13383
3 j'aime    
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 13h09

en même temps, elle approchait de l'heure de la retraite, tant qu'elle peut récupérer assez pour pouvoir finir sa vie tranquille, c'est déjà ça de gagner, même si tu ne peux plus la monter.
Ce n'est pas le deuil de ta jument qu'il faut faire, mais juste celui de ton propre plaisir à la monter, disons que c'est arrivé plus vite que prévu suite à un accident, mais au bout du compte, il aurait bien fallu t'y résigner...elle vieillit, malgré son accident...
On le sait tous qu'à un moment donné on ne pourra plus leur grimper sur le dos...et en soi, je ne trouve pas ça si dramatique tant qu'ils peuvent encore en profiter un peu.

Tu as quand même la chance de pouvoir continuer de monter, certes tu ne retrouveras pas les mêmes sensations que sur le dos de ta jument, mais bon...peut-être que tu retrouveras d'autres choses avec d'autres poilus...le tout est de ne pas trop essayer de comparer, sinon tu pars déçue d'avance...aucun ne sera la tienne, au final ils sont tous uniques !

Mystral

Membre ELITE Or
  

Trust : 863  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 12434
4 j'aime    
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 13h20

Je vais te raconter un peu mon témoignage et tu vas voir qu'il y a pire encore ...

Un poulain né à la maison à grandit durant 3 ans, depuis toujours il m'était destinée, lors de ses 3 ans il est parti au débourrage, il est revenu 3 mois plus tard, on a alors commencé à sortir en balade, tout allait bien. 1 an et demi par la suite il a commencé à me faire des crasses, pas méchantes, mais à chaque fois je mangeait le sol.
Ca a continué, encore et encore, on a fait venir dentistes, ostéos etc ...

Au final, c'est un vétérinaire spécialisé des champs de courses de Paris qui est venu avec un matos spécial et qui lui a diagnostiqué une dégénerescence osseuse .. à 6 ans
Notre aventure tous les 2 ne faisait que commencer, et voilà qu'on m'annonce qu'il n'est plus montable, j'étais encore jeune à cette époque là.

J'ai décidé ( avec l'accord de mes parents of course) de le garder, il va sur ses 14 ans, ça va faire 8 ans qu'il se fait du gras au pré, il n'a plus jamais travaillé de sa vie, il est toutefois heureux, et a tout ce dont il a besoins : des copains, à manger en suffisance, de l'eau.

C'est jamais facile à admettre au début, et puis après ça tombe sous le sens, on ne peut pas continuer si douleurs il y a !

Courage

Cherchour

Membre VIP
   

Trust : 88  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5472
2 j'aime    
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 13h22

J'imagine que ça doit être dur, surtout que tu dois la voir souffrir en ce moment. Après elle a 18 ans, c'est l'âge où on commence à réduire le travail et où on sait que malheureusement les plus belles années sont derrière nous.
Il faut déjà te concentrer sur sa convalescence, et en profiter pour faire le cheminement dans ta tete. Oui elle aurait pu être montée encore quelques années, mais le destin semble en avoir décidé autrement. Tu ne la monteras peut être plus, mais ta jument n'est pas morte. Elle va avoir besoin de toi, et ça risque de durer plusieurs années suivant comment ses soucis évoluent.
Tu ne monteras plus mais votre relation ne s'arrête pas là, elle va surement évoluer, et cette jument à encore quelques moments de bonheur à t'offrir.

Expar

Membre ELITE Or
  

Trust : 223  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10021
1 j'aime    
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 13h48

anaislady

Laisse toi du temps pour digérer.
C'est une sorte de "deuil" qu'il faut faire.

Perso, mon loulou m'a refait une fourmilière à ses 18 ans passés, alors que je le remettais en route après la 1ère. Foumilière géante, donc une bonne année de convalescence. Les semaines d'avant avant, j'avais visité des pensions pour me faire une 1ère année de concours en AM avec lui. Et bien, tant pis, j'étais déjà limite sur l'âge, même si tout à fait faisable, pour la remise en route pour une saison de concours.
Là, j'ai laissé tomber de suite, avec pour objectif, de faire les soins, convalescence + transition vers une retraite au pré...Je pensais pouvoir le remonter un peu, mais non, les mf n'arrivaient pas à gérer ses particularités.
Dès que j'ai pu, je l'ai mis au pré en retraite, pas de monte du tout pour son 1er hiver, j'étais déjà contente de ne pas lui payer une retraite en box/paddock.... et puis, là, ça fait 3 ans que je peux me faire mes petites balades hebdomadaires avec le papy, c'est bonus car je m'étais faite à l'idée de ne plus le monter quand on ne s'en sortait pas avec les mfs. Mais bon, perso, je sais que l'année prochaine, je ne le remonterai plus du tout, je m'en voudrai de ne pas lui laisser quelques années de vraie glandouille de retraité...

Donc toi, là, tu es en plein dans les soins et les doutes. C'est très désagréable de voir son cheval "pas bien", de voir que les projets avec lui, ne se passe pas du tout comme prévu et qu'il faut changer son fusil d'épaule.
Déjà, tu as d'autres chevaux à monter, même si ce n'est pas "elle", tu n'as pas en plus, la frustration de rester totalement à pieds et de regarder les autres monter... Remercie tes amies, car là, tu es frustrée, mais, dans les faits, ça va aussi contribuer à te "détacher" un peu, de la monte de ta Lady.
Le temps va faire que tu vas aussi l'accepter, car une nouvelle pareille, il faut la "digérer", se recentrer sur le problème principal qui est de la guérir pour qu'elle puisse vivre une vie sympa par la suite.
L'espoir de remonter, tu l'as et tu l'auras toujours, mais il faut accepter de lui offrir une belle retraite sans cavalière si c'est ça le mieux pour elle. Et si tu as la chance de pouvoir la remonter, tant mieux, sinon tant pis, il faudra tourner cette page définitivement...

Anaislady

Initié
 

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 72
2 j'aime    
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
Posté le 20/02/2017 à 15h27

Tout d'abord je vous remercie pour vos réponses (dans l'ensemble...)

J'ai parfaitement conscience du côté "égoïste" de mon ressenti, je ne suis pas venue là pour que l'on me répète encore et encore que "ma jument est encore là donc je devrai m'estimer heureuse".

Bien sur que je m'estime heureuse d'avoir ma jument auprès de moi, au cours de mes 22 ans de passionnée des chevaux, j'en ai vu des chevaux nous quitter brutalement, nous laissant avec notre peine et la brutalité de la situation, le cheval de ma sœur nous a quitté il y a 2 ans alors je peux vous assurer que oui je suis la plus heureuse du monde d'avoir ma Lady encore près de moi.

Si je n'avais pas conscience de cette chance, je ne ferai pas ce que je fais aujourd'hui pour elle, entre les traitements coûteux, les allés retour en clinique, les heures passées chaque jours, chaque soir juste enfermée dans son box transformé en "parc d'attraction" pour l'occuper un maximum alors que tous ces copains sont dehors du matin au soir.

Pour la petite histoire il y a deux ans, elle a eu une grave lésion de la bride carpienne (sur l'autre antérieur) et les première paroles de mon vétérinaire ont été "je ne sais vraiment comment je vais faire pour vous remettre dessus" Mais ces 16 ans et la localisation précise de la lésion nous ont permis de lui faire une greffe, qui a extrêmement bien fonctionné puisque le tendon a été totalement "réparé", et lors de mon dernier contrôle en juillet 2015 je me souviens avoir demandé au vétérinaire qui a rendu tout cela possible "pensez vous que cela puisse lâché un jour ?" et à cela il m'a répondu "de ce côté là non j'en doute fort, mais je ne peux pas vous promettre que ça ne lâchera pas un jour de l'autre côté"...Mais je me suis dis que non ce n'était pas possible, pas après tout ça, pas après ces mois de galère pour elle, je me suis juste dis bêtement que le sort ne pourrai pas s'acharner à ce point sur elle..."
Aujourd'hui je sais que non il n'arrivera pas à "me remettre dessus", mais une partie inconsciente de moi l'espère probablement encore...


Ce dont j'ai besoin et c'est bien le but de ma démarche ici, c'est de partager, et de trouver certaines personnes capable de comprendre ce que je ressens ou tout au moins en partie, parce que oui je me sens "coupable"...vis à vis de celles et ceux qui ont perdu leur cheval, mais est ce que pour cela je dois me taire et faire comme si tout allait bien ??

Notre vie ensemble ne s'arrête pas là, je fais déjà des projets, des projets à pied, pour le jour ou elle aura le droit de ressortir, quoi que je commence déjà à lui apprendre des petites choses au box pour l'occuper, alors je ne me laisse pas abattre, je me battrai toujours pour elle c'est évident, mais voilà, il n'empêche que parfois je me sens submergée par le manque, les souvenirs, les envies, et la panique parce que je n'arrive pas encore à réaliser que non je ne ressentirai plus jamais ces sensations propres à ma jument.

Même ces petits défauts sous la selle me manquent déjà...

Alors merci à vous qui me faites me sentir moins seule, moins égoïste et moins coupable....
Page(s) : 1 2 3
Ne plus jamais pouvoir monter son cheval...
 Répondre au sujet