EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
1916 vues - 29 réponses - 0 j'aime - 8 abonnés

Lolytop1

Membre d'honneur

Trust : 516  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1445
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
Posté le 26/11/2017 à 22h54

Bonsoir

Ma jument, achetée il y a deux ans, avait l'habitude de voyager en van deux places avant que je ne l'achète.

Le jour où je suis venue la chercher avec une copine, qui avait un van deux places, elle est montée sans se poser de questions.

Plus d'un an passe, ma jument n'est pas transportée. J'achète un van 1,5 place avec pont arrière.

Au début, la jument hésite, mais finit par rentrer. On voyage quelques minutes et elle ne bouge pas d'un pouce.

Par la suite, je pars en stage un matin, il fait nuit.
La jument a peur de la lumière du van, j'essaie de l'éteindre mais c'est moi qui ne vois rien...

Elle finit par rentrer avec des sollicitations.

Voyage nickel, elle ne bouge pas d'un pouce.

Mais ce matin, jour de concours, gros souci. Elle a compris qu'elle pouvait se mettre de travers sur le pont et du coup ne plus être droite et donc ne plus monter.

Avec des grains, elle monte au bout de 45 minutes.

Mais au moment de repartir c'est le drame. Impossible de la faire rentrer. Elle se remet de travers sur le pont, j'essaie plusieurs méthodes, je la laisse tranquille quand elle pose un pied, et la sollicite quand elle se met de travers...

Je ne compte pas le nombre de fois où j'ai fait des allers retours sur le pont car elle se mettait de travers. Avec le stresse qu'elle se blesse en tombant.

Même avec quelqu'un sur le côté, elle se mettait de travers, peu importe qu'il ait une badine pour lui bloquer le passage.

On a essayé de faire un couloir avec une longe. La jument a pourtant l'habitude des longues rênes, mais quand elle a senti la longe sur ses fesses, elle s'est mise à ruer, et à sauter dans tous les sens. Chose qu'elle n'avait jamais faite.

On va chercher de l'aide, on me propose des solutions qui ne me conviennent pas, ma jument est ultra émotive et si on la braque c'est mort.

Du coup je la sollicite avec un seau de carottes, elle n'en veut même pas, mais avance sur le pont droit, et se bloque avec les antérieurs.

Puis on me propose des grains et miracle... Elle avance d'elle même pour en manger, au bout de deux heures.

Le voyage se passe très bien, elle ne bouge pas, et débarque sans souci.

Aujourd'hui, je m'interroge et il est hors de question que je reparte sans que tout ne soit réglé et que l'embarquement soit aléatoire.

J'ai entendu parler du livre de Saint Vaulry, pensez vous qu'il puisse m'aider ?

Avez vous des conseils à me donner ?

Édité par lolytop1 le 16-05-2019 à 13h29

Lolytop1

Membre d'honneur

Trust : 516  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1445
0 j'aime    
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
Posté le 01/12/2017 à 19h30

annerobert Oui le van est à moi, je peux faire des séances d'entrainement quand je veux, mais pas mettre le van au paddock par contre (elle est en pension).

Lolytop1

Membre d'honneur

Trust : 516  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1445
0 j'aime    
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
Posté le 01/12/2017 à 19h51

grayday La technique que tu décris me plait bien, je trouve que c'est une bonne chose d'y aller par étape.

Lawson

Apprenti
  

Trust : 22  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 210
0 j'aime    
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
Posté le 01/12/2017 à 20h19

Est ce qu'il serait possible d'enlever le pont ?

Les chevaux de la pensions où je suis montent tous très bien sans pont mais plus difficilement quand il y en a un.

J'avais d'ailleurs vu une pub de Fautras ventant le sans pont pour un meilleur embarquement.

Lolytop1

Membre d'honneur

Trust : 516  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1445
0 j'aime    
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
Posté le 01/12/2017 à 20h24

lawson non impossible de l'enlever.

Lawson

Apprenti
  

Trust : 22  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 210
0 j'aime    
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
Posté le 01/12/2017 à 20h32

mince,

Beaucoup de chevaux ont peur de là où ils mettent les pieds et ont peur des baches, des ponts (au dessus de rivières/de routes, etc...), des sols qui font du bruits...
Peut être qu'en habituant votre jument à marcher sur tous les sols elle aura plus de facilité à embarquer

Lolytop1

Membre d'honneur

Trust : 516  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1445
0 j'aime    
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
Posté le 01/12/2017 à 21h07

lawson oui je vais me prendre le temps cet hiver pour que tout se passe bien avant d'envisager une nouvelle sortie en van.

Je veux faire les choses biens pour que ça soit acquis une bonne fois pour toute.

Easttide

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 132
2 j'aime    
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
Posté le 02/12/2017 à 08h06

A la fin c'est une question de manque de respect et de confiance. Le cheval doit avancer, tourner les epaules, les hanches et reculer quand tu lui demandes. En balade, pour rentrer et sortir du box, sous selle, en main, devant un tracteur, un quad, des vaches etc etc etc et il doit le faire sans hesiter ou poser des questions. Et tous ca il faut l'apprendre au cheval et c'est la que les plus part des cavaliers sont defaillants parceque ils sont... cavaliers. On oublie l'education de base du cheval.


Il faut faire des exercises avec lui en main, apprendre a avancer ou reculer sur un simple pression de la longe (de preference avec un licol etho pour plus de controle). Apres tu fais avec le van et tu fais comme si le van n'etait pas la. On avance ou on recule sur le pont et surtout il faut a l'avance que tu sais comment regler le problem de pas avancer. Ca il faut le surmonter dans une carriere avec des sacs un plastique par terre par example, pour que tu expliques a ton cheval que quand tu lui demandes d'avancer on avance meme si ca fait peur. Vous travaillez votre language entre vous. Apres tu peux rajouter un peu de stress, embarque lui un journee avec beaucoup du vent, quand tous vole! Mais c'est toi qui decide.

C'est un travaille qui va prendre du temps, surtous quand la resistance c'est installe, mais a la fin ton cheval va embarquer comme un pro.

Tous friandises, granules etc sont a interdire pour l'embarquement! C'est le cheval qui dresse ses humains en disant "je ne peux pas monter dans le van sans manger!!" Et le jour au concours quand vous avez oublier, le jour ou il est malade et il faut aller en urgence au veto........

Ardennesacheval

Membre VIP

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3685
0 j'aime    
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
Posté le 02/12/2017 à 12h35

mon âne "embarque comme un pro" mais pas moyen de fermer la barre, il redescend illico !
qqn a des idées pour cet animal spécial qu'est un bourricot ?
Sachant que je ne lui ai jamais cédé, quitte à passer 45 minutes sous la pluie, quand Mr a décidé qu'il ne voulait pas mettre le pied sur une bâche ou dans une flaque d'eau...

ya pas de technique "confort/ inconfort" possible car il se bloque et une fois inerte ya rien qui marche... :(

Par contre je ne suis pas "contre" la friandise, mon cheval monte bien, ne me pose jamais de souci, pourtant voyager en van n'est pas du tout sa tasse de thé, ça mérite bien une croquette, une fois entré, enfermé et attaché.

Easttide

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 132
0 j'aime    
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
Posté le 04/12/2017 à 08h59

A la fin c'est une question de manque de respect et de confiance. Le cheval doit avancer, tourner les epaules, les hanches et reculer quand tu lui demandes. En balade, pour rentrer et sortir du box, sous selle, en main, devant un tracteur, un quad, des vaches etc etc etc et il doit le faire sans hesiter ou poser des questions. Et tous ca il faut l'apprendre au cheval et c'est la que les plus part des cavaliers sont defaillants parceque ils sont... cavaliers. On oublie l'education de base du cheval.


Il faut faire des exercises avec lui en main, apprendre a avancer ou reculer sur un simple pression de la longe (de preference avec un licol etho pour plus de controle). Apres tu fais avec le van et tu fais comme si le van n'etait pas la. On avance ou on recule sur le pont et surtout il faut a l'avance que tu sais comment regler le problem de pas avancer. Ca il faut le surmonter dans une carriere avec des sacs un plastique par terre par example, pour que tu expliques a ton cheval que quand tu lui demandes d'avancer on avance meme si ca fait peur. Vous travaillez votre language entre vous. Apres tu peux rajouter un peu de stress, embarque lui un journee avec beaucoup du vent, quand tous vole! Mais c'est toi qui decide.

C'est un travaille qui va prendre du temps, surtous quand la resistance c'est installe, mais a la fin ton cheval va embarquer comme un pro.

Tous friandises, granules etc sont a interdire pour l'embarquement! C'est le cheval qui dresse ses humains en disant "je ne peux pas monter dans le van sans manger!!" Et le jour au concours quand vous avez oublier, le jour ou il est malade et il faut aller en urgence au veto........

Lolytop1

Membre d'honneur

Trust : 516  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1445
0 j'aime    
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
Posté le 16/05/2019 à 13h27

Bonjour,

Je reviens 1 an plus tard pour vous faire part de la "suite" et chercher des conseils auprès de vous.

Ma jument rentre bien en van maintenant, mais j'ai toujours besoin d'être accompagnée car elle ne reste pas immobile dans le van. Elle se met à reculer quand ça lui chante, et si je me mets à faire le tour pour fermer, elle a déjà entamé son reculer.

Pour "contrer" ce problème, et ayant besoin d'être autonome concernant mon van, j'ai testé la méthode de la grande longe que j'utilise comme "levier", c'est à dire que je reste à l'extérieur du van, ma jument entre et je la "tire" un peu avec la pression de la longe vers l'avant. Une fois dedans, elle avait essayé de reculer un peu, mais en disant "NON" avec la badine qui s'agite, elle s'arrêtait.

J'ai réussi à deux ou trois reprises à plusieurs jours d'intervalle à être autonome côté van, je pensais vraiment avoir passé une étape.

Lors d'un entrainement récemment, elle a décidé que NON, elle n'irait pas dans le van si je ne l'accompagnais pas. Elle a vite compris qu'elle pouvait passer à droite et gauche du pont, et à partir de là c'était fichu car elle a bien remarqué que je ne pouvais pas la canaliser.

Les quelques fois où j'ai tout de même réussi à la faire entrer ainsi, tout en restant moi à l'extérieur, elle a pris quelques bouchées de grain dans le seau au fond du van et s'est mise à reculer de suite. J'ai eu beau lui dire NON fermement, avec une pression de la badine sur les fesses, elle a continué de reculer comme si je n'étais pas là.

Honnêtement j'y ai passé 2 heures je pense, et ça a été vraiment éprouvant pour moi car j'ai eu l'impression d'avoir fait 10 pas en arrière car je ne sais pas quoi faire quand elle recule vu que j'ai l'impression qu'elle s'en fiche.

Finalement je suis restée sur un point positif, à savoir qu'elle rentre bien dans le van à mes côtés, c'est déjà du plus par rapport à l'an dernier, mais j'aimerais lui faire passer l'envie de reculer dans le van et qu'elle garde l'immobilité.

Alors qu'en dehors du van elle garde très bien l'immobilité...

Je suis preneuse de vos conseils et expériences

Édité par lolytop1 le 16-05-2019 à 13h30



Lolytop1

Membre d'honneur

Trust : 516  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1445
0 j'aime    
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
Posté le 16/05/2019 à 13h32

J'ai pris une fois un cours de travail à pied (en carrière) avec une prof "étho" et elle a bien mis en avant le fait qu'il ne faut pas faire de pression sur la tête avec le licol, donc ne jamais tirer.

La méthode de la grande longe me paraissait être une bonne méthode pour lui apprendre à monter seule sans moi, mais avec du recul je me rends compte que de cette manière ça lui met un point de pression sur la tête à tirer en avant grâce au coulissage... et c'est surement pour ça qu'elle me dit "m*rde" maintenant

Clairono

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 143
2 j'aime    
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
Posté le 16/05/2019 à 15h29

Bonjour!

Je sais pas si je vais être vraiment utile, mais on ne sait jamais, et un avis de quelqu'un un peu dans le même cas te réconfortera peut-être !
Tout ce qui a été dit plus haut, et ce que tu as déduit, est juste!
- Le grain ça ne marche qu'un temps
- Tirer (donc méthode longe longue), ça peut marcher quelques fois mais ça donne plutôt de mauvaises habitudes qui donnent l'impression au cheval qu'il est vraiment coincé et peut se mettre à tirer à l'attache
- Il y a une question de respect des demandes de l'humain qui n'est pas parfaitement ancré chez les chevaux qui ont ce souci récurrent
- La notion de confort/inconfort marche TOUJOURS, si le cheval bloque, on peut le débloquer en passant à la "phase" supérieure de notre demande. Oui le cheval va peut-être monter en pression plus qu'on ne le voulait , plus que nécessaire, mais quand il aura compris que ce que tu voulais, c'était seulement progresser sur le pont, puis à l'intérieur, puis sur l'immobilité, il se calmera.
- Le plus important c'est le timing...

Ma jument a 4 ans, et pourtant j'ai eu beau prendre le problème assez tôt, l'embarquement n'est toujours pas parfait (je n'ai pas mon propre van, ça n'aide pas :/)
Je vais pas détailler, parce que tu n'en es déjà plus là, mais je suis aussi passée par des débuts "mouais allez 30 min ça passe", puis 3 heures, puis énormes progrès avec monitrice "étho", puis 1 an sans transporter et on oublie tout, puis de nouveaux progrès géniaux à en rester en bas et à fermer la barre direct tant elle montait toute seule... Enfin, de nouveau, 1h pour embarquer pour partir à son débourrage. (Elle y est, sur la fin, va se mettre à bosser l'embarquement en vue du retour, et j'espère que ce sera mieux acquis !)
En fait, c'est surtout à nous de nous remettre en question, nous ne sommes pas assez zens, nous ne sommes pas assez clairs, et nous ne contrôlons pas avec assez de précisions les pieds de notre cheval... Enfin moi en tout cas!

Je précise que dans mon cas "étho" ne veut pas dire bisounours câlins stick (certains font encore cet amalgame..) Mais contrôle des pieds à outrance. Ma jument est super émotive, elle monte extrêmement vite en pression dès qu'elle est contrariée et contrainte, ben je te peux te dire que des tours de trot toute seule au pied du van, elle en a fait, la pauvre... Mais justement dès qu'un pas est fait dans la bonne direction, droit et vers/sur le pont, tooooout doit se relâcher dans tes demandes et dans ton corps.

Bref, pour ton souci actuel d'immobilité, c'est une des premières choses que m'a dit justement la mono, c'est que autant leur apprendre immédiatement à monter "seuls", en "envoyé dans le van" = nous en bas du van, à côté du pont ou des portes. Si ton cheval monte comme ça, tu n'as qu'à fermer tu es déjà au bon endroit... (Ca ne veut pas dire que l'immobilité est plus facile pour eux, il faut quand même être progressif et pas fermer sur sa croupe dès la première montée si il est pas à l'aise... mais en tout cas pas de "tour du van" à faire pour aller fermer). Et si le cheval amorce un reculer, un petit geste/une petite touche du stick sur la croupe et il réavancera, si le respect est suffisamment présent.
Là manifestement ta jument a encore besoin de toi pour monter (cf ses petites régressions récentes), mais du coup c'est incompatible avec l'autonomie, puisqu'elle n'a pas assez confiance en elle pour rester immobile quand elle ne te voit plus (voire même, elle anticipe que tu fais le tour pour "l'enfermer").
Mon seul conseil serait de reprendre très doucement et sans aucune pression ton objectif de la faire monter seule. Il faut qu'elle surpasse son malaise, dans le calme.
Tu dois pouvoir arriver à la faire monter sans bouger un seul de tes pieds, en restant dans un cerceau imaginaire à droite ou à gauche du pont... C'est le but ultime.
Alors oui, peu de gens ont le temps de faire ça... Même la majorité des professionnels a toujours qqn à côté pour leur fermer les barres de queue et personne n'éduque à embarquer seul... Mais c'est le prix de la sécurité et de l'autonomie!

Sinon Fautras a en option sur certains de ses vans un système de fermeture automatique derrière les fesses, que tu peux actionner depuis l'avant :P mais je suppose que changer ton van n'est pas au programme haha

Édité par clairono le 16-05-2019 à 15h32



Listoire

Membre d'honneur
  

Trust : 146  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2145
1 j'aime    
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
Posté le 16/05/2019 à 19h47

Salut si ça peut t'aider, voici ma petite expérience avec la mienne qui du jour au lendemain est passée de : je monte seule à je refuse tout net (transport qui s'est mal passé pour elle je pense, le conducteur roulant très vite et freinant fort), j'ai décidé, une fois propriétaire de mon van de faire au feeling + application de quelques conseils donnés par une ancienne prof.

La méthode : je monte et mon cheval me suit, ne marchant pas et en plus voulant être autonome, j'ai testé la méthode "horsemanship" où tu te place sur le côté, dans ce style là :


J'ai un Ifor Williams, donc avec un pont, mais j'ai arrêté de me soucier de la faire monter droite dessus.
Je me place sur le pont à la limite d'entrer dans le van, longe posée sur l'encolure de la jument, chambrière dans la main droite orientée vers la croupe et les postérieurs et hop.

A partir du moment où j'ai arrêté de la faire redescendre à chaque fois qu'elle se mettait de travers (sa grande spécialité : se mettre perpendiculaire au pont) mais que je continuais à la solliciter en orientant sa tête vers l'intérieur du van, ça a été réglé en une après-midi.
Il m'a fallu un peu de consolidation bien sûr, surtout pour qu'elle pige qu'elle ne devait pas redescendre aussi sec, mais maintenant allez en 10s elle est dedans et sans forcer.

Édité par listoire le 16-05-2019 à 19h49



Ardennesacheval

Membre VIP

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3685
1 j'aime    
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
Posté le 16/05/2019 à 21h55

La méthode de la grande longe me paraissait être une bonne méthode pour lui apprendre à monter seule sans moi, mais avec du recul je me rends compte que de cette manière ça lui met un point de pression sur la tête à tirer en avant grâce au coulissage...
mais la pression c'est toi qui l'as mise.
Moi je garde la longe sans tirer, juste pour être là en renfort quand le nez se tourne de droite ou de gauche. Au fur et à mesure que le cheval avance, je reprends de la longe pour pas qu'elle traine et si le cheval reste droit, elle n'entre en aucun cas en tension.

Ce qui "envoie" le cheval c'est tes gestes comme à la longe : main du côté du van "ouvert" qui indique le "bon chemin", baguette du côté des fesses qui reste passive mais si le cheval s'arrête va s'approcher et tapoter pour le remettre doucement en avant.
Page(s) : 1 2
EDIT (immobilité !)Embarquer en van... catastrophe
 Répondre au sujet