Examen galop

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
552 vues - 19 réponses - 0 j'aime - 7 abonnés

Rouxelel

Novice

Trust : 32  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17
Examen galop
Posté le 13/02/2018 à 21h23

Bonsoir,
Quelques petites questions, j’ai niveau galop 5 mais je n’ai pas passé officiellement mes galops.
Cependant pour faire de la compétition il faut un certain nombre de galop...
Est ce qu’il y a possibilité de ne pas passer le 1,2,3 et de seulement passer le 4 et 5?
Ma monitrice sait le niveau que j’ai en pratique et en théorie donc je ne sais pas si c’est faisable
Dernier question combien coûte de passer un galop ?
Merci

Domipac19

Membre ELITE Or
  

Trust : 185  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 23224
1 j'aime    
Examen galop
Posté le 13/02/2018 à 21h27

Je t'invite à lire le règlement des galops dans lequel tu trouveras réponse à tes questions.
FFE > métiers(dans la barre verte) > diplômes de cavalier(en bas à droite de la page) > les galops > règlement.
Comme je suis sympa, je t'informe que du moment que tu es majeure, tu peux présenter directement le galop de ton choix pour autant que tu en aies le niveau.

Ladygodiva

Membre ELITE Or
  

Trust : 241  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 42338
0 j'aime    
Examen galop
Posté le 13/02/2018 à 21h50

Et pour le combien ça coûte ça dépend des endroits. Souvent ils arrivent à te faire croire qu'un stage est obligatoire alors ça gonfle la note.

La.residence

Novice

Trust : 16  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 24
0 j'aime    
Examen galop
Posté le 13/02/2018 à 23h52

Le mieux pour connaitre le prix est de se tourner vers la structure. Car comme dit précédemment il y a généralement un stage "obligatoire". Et c'est ce stage qui coûte le plus cher....

Frison78

Membre d'honneur

Trust : 27  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1269
0 j'aime    
Examen galop
Posté le 14/02/2018 à 16h02

Selon le type d'affiliation à la ffe de ta structure la validation du galop est soit de 0 euro soit de 8 euros pour la structure.
Je parle bien de la seule validation.
Pour ce qui est de l'examen, et bien tout dépend du mode de fonctionnement du club où tu le passes, de la durée et du procédé d'évaluation (nombre d'épreuves, durée, matériel et cheval mis à disposition, personnel encadrant ce jour là, etc...)
Le coût des stage varient également en fonction de la structure et du contenu du stage.

De manière générale: L'obligation du stage est également du ressort du club, c'est pas forcément un mal, ni de l'arnaque, après tout il faut savoir si votre passion c'est de monter ou juste d'accrocher un bout de papier au dessus de son lit.
Un stage pratique est toujours bon à prendre, tant mieux si à la clef il y a un diplôme pour valider des acquis si le niveau est atteint. Mais passer des diplômes à tout prix en montant le moins possible, je ne comprends pas la logique, après chacun fait ce qu'il veut.

Corleone

Membre VIP

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3525
3 j'aime    
Examen galop
Posté le 14/02/2018 à 16h13


frison78 a écrit le 14/02/2018 à 16h02:
Mais passer des diplômes à tout prix en montant le moins possible, je ne comprends pas la logique, après chacun fait ce qu'il veut.

Je ne comprends pas non plus la logique de faire payer 150€ un stage, pour valider l'examen d'une cavalière qu'on voit monter toutes les semaines depuis 3ans, dans le cours du niveau requis...

5ans que je cherche à passer mon G7 dressage sans payer un stage que je considère inutile...

Ladygodiva

Membre ELITE Or
  

Trust : 241  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 42338
1 j'aime    
Examen galop
Posté le 14/02/2018 à 17h53

frison78 oui un bon stage est toujours interessant.
Là où je m'insurge, c'est quand les stages sont obligatoires pour avoir le galop.
Ces stages sont trop souvent vendu avec le galop passé généralement à la fin dudit stage.
Or ce qui se passe trop souvent c'est que le stagiaire repart avec le galop...quelque soit sa performance.
Parce les parents (ou les cavaliers , ça concerne aussi les adultes) ils ont payés alors ils exigent d'en avoir pour leur argent.
Que le niveau soit là (très bien ) ou pas .
Or si on a le niveau, pas d'obligation de stage.
Si on ne l'a pas, pourquoi passer le galop?
En plus, le galop est un examen.
Et un examen, les examinateurs ne devraient pas avoir l'obligation de le donner systématiquement sous prétexte que les candidats ont payés.

Édité par ladygodiva le 14-02-2018 à 21h17



Frison78

Membre d'honneur

Trust : 27  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1269
0 j'aime    
Examen galop
Posté le 15/02/2018 à 14h52


corleone a écrit le 14/02/2018 à 16h13:

Je ne comprends pas non plus la logique de faire payer 150€ un stage, pour valider l'examen d'une cavalière qu'on voit monter toutes les semaines depuis 3ans, dans le cours du niveau requis...

5ans que je cherche à passer mon G7 dressage sans payer un stage que je considère inutile...


[b]Peut-être parce que pendant un cours d'une heure de cours collectif surchargé la plupart du temps, il est impossible d'évaluer un candidat sur l'ensemble du programme du galop 7.
Que certains devraient relire parce que j'ai l'impression qu'on ne parle pas de la même chose.[/b]

Si vous voulez mon avis (même si je sais que tout le monde s'en fout) pour ma part, il me semble même qu'un stage est insuffisant en réalité. Ce n'est en effet pas en une semaine que l'on peut ne serait-ce que couvrir le programme de travail à pied, alors monté, plus les connaissances théoriques.....

Idem pour le système de validation aux résultats en compétition, il me semble qu'un résultat à un instant T ne reflète pas forcément les réels acquis et compétences d'un candidat. Mais bon la formule existe, il faut bien l'appliquer et respecter le règlement si un candidat demande de passer un galop ainsi.

Ensuite pour ceux qui pensent qu'il est injuste de valider un examen sous prétexte que le candidat a fait le stage je suis tout à fait d'accord.
A part le consommateur de base qui pense que le client est roi, il n'y a pas beaucoup de personnes qui vont penser le contraire.
Quand je parle de l'utilité du stage, je ne l'associe pas forcément avec la validation de l'examen.
J'ai déjà vu des stages, quelque soit le niveau et le diplôme visé qui ne se terminaient pas avec l'examen à la clef pour tous.
Et je précise, pour aller plus loin que ce n'est pas si rare que ça. Et même des deux côtés de la barrière.

Il y a, contrairement à ce qu'on lit sur le net, des formations professionnelles d'enseignants, d'animateurs, et au dessus... qui ne se terminent pas forcément par l'obtention du diplôme.
Beaucoup doivent repasser une ou plusieurs UC, d'autres ne repassent pas et repartent sans rien, d'autres refont quasi une formation complète.
Il y a des légendes qui ont la dent dure, des raccourcis vite fait, des histoires transformées et déformées.

Bien sur que parfois il y a des candidats qui tombent sur des sessions plus faciles que d'autres, des évaluateurs plus complaisants que d'autres, parfois ils l'ont avec 10 tout juste de moyenne c'est sûr si on le compare avec un candidat de la même session qui a obtenu 18 la différence de niveau doit se voir, mais après tout c'est le jeu.

C'est de la responsabilité de l'examinateur, il ne reçoit aucune consigne de souplesse ou de rigidité le jour où il reçoit son code examinateur, il doit juger du niveau en son âme et conscience. Personne ne lui dicte sa conduite en principe.

Je ne défends pas les galops 1,2,3 donnés facilement, je ne cautionne pas et ne pratique pas, mais je comprends le discours d'un enseignant qui veut récompenser l'ensemble de l'investissement de son petit cavalier (pour les plus jeunes j'entends).
C'est aussi pour ça que la FFE a mis en place des examens pour les petits plus adaptés à la technique qu'ils peuvent réellement maîtriser vu leur âge en comparaison des programmes des galops.

En même temps, quand je vois comment on obtient les 1 ères étoiles au ski.... je n'ai pourtant pas lu autant de critique sur leur système.

Corleone

Membre VIP

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3525
2 j'aime    
Examen galop
Posté le 15/02/2018 à 15h27


Citation :
Peut-être parce que pendant un cours d'une heure de cours collectif surchargé la plupart du temps, il est impossible d'évaluer un candidat sur l'ensemble du programme du galop 7.
Que certains devraient relire parce que j'ai l'impression qu'on ne parle pas de la même chose

En trois ans ? Le prof a une sacrée merde dans les yeux, quand même.
Car en trois ans, il a largement eu le temps de me voir dans des reprises non blindées, travailler des chevaux très différents, monter en bride, sans bride, exécuter les exercices de la reprise de dressage et j'en passe.
Trois ans. Sans exagérer. Même un peu plus.

Faire une journée ou deux de préparation, oui, c'est normal, notamment pour la reprise de dressage, afin de revoir des petits détails comme la veille d'un concours. Mais un stage obligatoire en mode "je sais pas ce que tu vaux, c'est nécessaire pour avoir ton G7", c'est de la rigolade.

Et c'est pas en trois jours que tu apprends les longues rênes de manière correcte et pas en mode hypocrite "C'est bon tu sais les tenir et marcher, je valide ton G7..."

C'est d'ailleurs le mots : le stage obligatoire de 5 jours est hypocrite. Soit tu as le niveau, soit tu l'as pas.

Vieuxtruc

Expert
   

Trust : 218  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 766
2 j'aime    
Examen galop
Posté le 15/02/2018 à 15h47

Frison78. Lorsqu'on juge en équitation on a devant soi 2 individus. Un cheval ou poney qui subit et un individu qui fait subir. (C'est brutal mais c'est une réalité). Cela peut très bien se passer si le cavalier est dans le respect. Ce respect est acquis lors de l'apprentissage. Lors des examens on voit évoluer un couple plus ou moins bien adapté.
Pour les jeunes cavaliers on ne peut demander plus que ce que les enseignants (moniteurs et parents, si cavaliers) ont appris aux enfants. Ces galops sont effectivement des encouragements. On peut comprendre qu'ils soient donnés plus facilement que ce que la rigueur n'exigerai. Personnellement je suis mitigé sur la méthode, mais je peux l'accepter.
Pour les galops 5-6-7 je pense qu'il faut que les textes soient pris au mot près. Pour le galop 7 qui ouvre la voie des concours amateurs rien ne devrait passer. Donner l'autorisation de détenir et participer à des concours n'est pas chose anodine, on est responsable d'un animal. Ce minimum demandé au galop 7 est déjà minimaliste si entièrement maitrisé.
Pour la plupart des autres sports, comme le ski ne sont impliqués que l'exécutant et du matériel. Si donc on accorde une étoile ou toute autre distinction ou grade le seul individu qui peut être en danger est l'exécutant.
Les impératifs financier sont évidemment trop souvent pris en compte parce qu'on pense au cheval qui sera probablement acheté et mis en pension etc... C'est profondément humain mais ne devrait exister.
A ce même titre on inscrit les stages avant passage des examens fédéraux. Si on donnait tout au long de l'année des cours théoriques (pour moi indispensables) on pourrait effectivement se passer des ces stages. Ceux ci sont utile tout au long de l'apprentissage pour permettre une évolution la plus harmonieuse possible.
Le bachotage avant examen est pour moi plus néfaste que productif parce qu'il ne crée pas un réflexe technique qui servira dans la durée. Trop souvent j'ai constaté le retour aux anciennes habitudes après l'examen.
Les examinateurs autres que les enseignants habituels devraient être conscient de leur responsabilité et appliquer en conscience les consignes. Certains très rares le font mais une majorité est laxiste.
Je n'ai jamais vu d'élève dire qu'il ne mérite pas le galop accordé ou tout autre examen fédéral. Chacun trouve qu'il a passé, même plus, ce qui est exigé et son enseignant est le plus juste et le plus sérieux. Ceci au même titre que je n'ai jamais vu de manifestation durant laquelle les participants brandissent des pancartes disant "je suis un imbécile, donnez moi de l'intelligence". Celle ci est donc la chose la mieux répartie au monde.

Domipac19

Membre ELITE Or
  

Trust : 185  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 23224
1 j'aime    
Examen galop
Posté le 15/02/2018 à 19h52

Non mais on est d'accord sur le fond que les galops, c'est du pipo. Déjà, combien d'enseignants ont pris connaissance du règlement des galops? Il y en a même qui ignorent qu'il y en a un. Après, pour ceux qui l'ont à peu près lu, combien le respectent? C'est simple, il n'y a qu'à voir ici même combien de G6 ont appris à monter en bride? J'ai lu il n'y a ps si longtemps qu'un cavalière G7 n'avait même jamais monté en bride et que de toutes façons, comme elle n'avait aucune intention d'en utiliser une un jour, ça ne lui importait que très peu. Combien savent crosser? Il y en a qui passent le G7 et qui n'ont jamais mis les pieds sur un cross donc voilà. D'autres ne savent pas poser des bandes, que ce soit de repos u de polo ou de travail. D'autres encore ne savent même pas longer. Ben oui parce que bon, apprendre ça en cours, même pas en rêve parce que pour les parents, si leur chère progéniture ne met pas une jambe de chaque côté du cheval, c'est un scandale donc ben oui, stage obligatoire dans ce cas. On peut faire tous les commentaires que l'on veut, on ne changera jamais la donne alors stage ou pas stage, ben chaque structure voit midi à sa porte.
Je rappelle qu'un galop sert à valider des acquis et pas du en cours d'acquisition ou du non acquis du tout.

Ladygodiva

Membre ELITE Or
  

Trust : 241  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 42338
3 j'aime    
Examen galop
Posté le 15/02/2018 à 21h44

domipac19 tu sais,lorsque j'ai passé mon g6 (en 2008) la reprise officielle etait à executer en bride ou filet simple au choix et la bride (monter, demonter, rôle et effet) n'était mentionnée qu'au g7.

frison78 des stages, j'en ai fait et j'en referai. Mais quel rapport avec un galop?
Comme le dit Domipac, un galop sert à valider des acquis , ce n'est pas un diplôme d'initiation.
On se presente à lexamen si on pense avoir le niveau.
Si on a le niveau et qu'on fait son travail on obtient son galop.
Si on a pas le niveau on obtient le droit de se representer à l'examen lorsqu'on aura le niveau requis

Frison78

Membre d'honneur

Trust : 27  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1269
0 j'aime    
Examen galop
Posté le 16/02/2018 à 15h07


ladygodiva a écrit le 15/02/2018 à 21h44:


@frison78 des stages, j'en ai fait et j'en referai. Mais quel rapport avec un galop?
Comme le dit Domipac, un galop sert à valider des acquis , ce n'est pas un diplôme d'initiation.
On se presente à lexamen si on pense avoir le niveau.
Si on a le niveau et qu'on fait son travail on obtient son galop.
Si on a pas le niveau on obtient le droit de se representer à l'examen lorsqu'on aura le niveau requis


Ce que vous écrivez n'est en rien contraire avec ce j'ai écris, et inversement.

Édité par frison78 le 16-02-2018 à 15h08



Frison78

Membre d'honneur

Trust : 27  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1269
0 j'aime    
Examen galop
Posté le 16/02/2018 à 15h25

vieuxtruc Je ne comprends pas pourquoi vous m'interpellez ....
De plus certaines de vos affirmations sont inexactes.
Entre autre....Le galop 7 n'est pas obligatoire pour participer aux compétitions amateurs puisque toutes les "préparatoires" sont accessibles à partir du galop 2.
Je croise depuis de nombreuses années des candidats ayant réussis un galop estimant que l'examinateur a été indulgent. Parfois c'est vrai, mais parfois c'est juste une impression parce qu'ils se basent sur des critères qui ne sont pas pris en compte etc...
Même certains parents viennent demander des explications en demandant pourquoi leur enfant a obtenu son galop alors que il y a eu tel et tel soucis... (souvent un comportement du cheval ou autre, qui n'a rien à voir avec la remise en cause du niveau technique du candidat), souvent le fait de spectateurs non pratiquants.
Tout ça pour dire que les parents, tout comme les cavaliers s'interrogent et se soucient bien plus que vous ne semblez le savoir/voir/reconnaître... je ne sais pas, appelez ça comme vous voulez; de la légitimité d'un galop obtenu.
Je ne sais pas depuis combien de temps vous n'avez pas mis les pieds dans un centre équestre et si vous parlez beaucoup avec les cavaliers au quotidien, ni si vous avez assisté à de nombreuses sessions de galops ces 30 dernières années.
Et d'autres détails mais bon, il va être inutile de s'étaler, comme d'habitude, ça va tourner en rond dans la forme pour les uns et pour les autres alors que dans le fond de ce que je lis là, il n'y a dans la majorité des interventions, personne de foncièrement en désaccord.

Édité par frison78 le 16-02-2018 à 15h49



Frison78

Membre d'honneur

Trust : 27  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1269
0 j'aime    
Examen galop
Posté le 16/02/2018 à 15h42


corleone a écrit le 15/02/2018 à 15h27:

Citation :
Peut-être parce que pendant un cours d'une heure de cours collectif surchargé la plupart du temps, il est impossible d'évaluer un candidat sur l'ensemble du programme du galop 7.
Que certains devraient relire parce que j'ai l'impression qu'on ne parle pas de la même chose

En trois ans ? Le prof a une sacrée merde dans les yeux, quand même.
Car en trois ans, il a largement eu le temps de me voir dans des reprises non blindées, travailler des chevaux très différents, monter en bride, sans bride, exécuter les exercices de la reprise de dressage et j'en passe.
Trois ans. Sans exagérer. Même un peu plus.


Vous avez lu tout le programme du galop 7?
Qui ne se résume pas à monter des chevaux différents, avec et sans bride et exécuter une reprise de dressage (bien que celle-ci ce soit considérablement allégée avec les années).
Même en 3 ans, (soit 90 séances en moyenne à raison d'une séance par semaine, si vous n'en ratez aucune)
Et bien je persiste à dire, que non, en séance collectives, il n'est pas possible de couvrir tout le programme (je ne parle pas que de la pratique équestre).
Déjà parce que le nombre de séances à pied et de théorie est dans la plupart des clubs, limité, voir pas du tout proposé pour certains dans le cadre des reprises traditionnelles collectives.
Mais si vous avez appris tout ça de votre côté, à vous de dire à votre moniteur ce que vous écrivez ici.
Avec les arguments que vous avez, vous avez raison, il sera convaincu de vous inscrire en candidat libre....

Frison78

Membre d'honneur

Trust : 27  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1269
0 j'aime    
Examen galop
Posté le 16/02/2018 à 15h47


corleone a écrit le 14/02/2018 à 16h13:


5ans que je cherche à passer mon G7 dressage sans payer un stage que je considère inutile...


Il "suffit" de louer un cheval si vous n'en n'avez pas et si vous n'êtes pas demi-pensionnaire sur un cheval et de contacter un enseignant indépendant. Vous organisez avec lui une session d'examen, privée ou collective pour d'autres candidats intéressés, c'est moins pratique que dans son club habituel, la logistique est plus lourde vu qu'il faut s'organiser soit même mais ça se fait.
Page(s) : 1 2
Examen galop
 Répondre au sujet