Castration et développement poulain

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3
Auteur
2409 vues - 35 réponses - 2 j'aime - 8 abonnés

Helodi

Membre d'honneur

Trust : 274  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1297
Castration et développement poulain
Posté le 21/03/2018 à 16h18

Bonjour à tous .
Je voudrais vos avis sur la castration assez précoce (- de 1 an) et le développement futur du poulain
Je sais qu'on lit et entend un peu de tout à ce sujet, mais si certains ont des expériences à partager ça m'intéresse.
Pensez vous que la castration précoce freine le développement musculaire du poulain?
Et Quid de la taille ou de l'encolure ?
Quel est l'âge idéal selon vous?

Édité par helodi le 21-03-2018 à 21h43

Helodi

Membre d'honneur

Trust : 274  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1297
0 j'aime    
Castration et développement poulain
Posté le 21/03/2018 à 19h37

quiebro13

Par contre je ne le trouve pas moche même castré ;-) il est beau ;-)

Mush

Novice

Trust : 78  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 47
1 j'aime    
Castration et développement poulain
Posté le 21/03/2018 à 20h31

quiebro13 Je ne m'y connais pas en médecine vétérinaire, mais en médecine d'humain oui :D et je suppose qu'étant des mammifères tous les deux, ça doit sans doute être comparable. Bref, je ne connais donc pas l'age de maturité sexuel des chevaux, mais ce qui doit en revanche être similaire , c'est le rôle des hormones sexuelles dans le développement musculaire et squelettique ainsi que son entretien sur le long terme.
Pour peu que la physiologie humain et équine se ressemblent, il y'a fort à parier qu'un entier castré avant sa maturité sexuelle ne pourra pas développer tout son potentiel musculo-squelettique génétique. De la même façon, qu'une castration tardive entrainera une fonte musculaire (pour comparaison, les hommes que l'on doit castrer chimiquement notamment pour un cancer des testicules, présentent une fonte musculaire au décours)
Après ce raisonnement est bien évidemment sous réserve que le role des ses hormones soit similaires chez l'Homme et le cheval! :)

Tagadafraisou

Membre d'honneur
  

Trust : 157  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2468
0 j'aime    
Castration et développement poulain
Posté le 21/03/2018 à 20h33

J'en ai fait castrer deux à 2 ans 1/2 , un PRE et un Lusi, deux armoires à glace ! beaucoup de taille et du cadre... pour les deux.

J'ai fait castrer un autre lusi à 15 mois, pas un géant , mais une belle encolure et très harmonieux.

Et aucun rapport mais , mon âne à 11 ans, alors je sais suis un peu hors sujet, mais physiquement aucun changement .

Helodi

Membre d'honneur

Trust : 274  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1297
0 j'aime    
Castration et développement poulain
Posté le 21/03/2018 à 21h02

mush

votre explication est plus claire que la mienne mais en effet ce que voulait dire mon véto je pense est exactement ce que vous avez bien expliqué ;-)

Il m'a dit que l'absence d'hormones sexuelles pendant la croissance du fait d'une castration précoce (avant 18 mois) était, selon lui, dommageable à la croissance musculaire globale surtout pour un cheval destiné au sport.

Édité par helodi le 21-03-2018 à 21h43



Myhorsez

Membre VIP

Trust : 40  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3894
0 j'aime    
Castration et développement poulain
Posté le 21/03/2018 à 22h15

Je ne sais pas si la castration joue un rôle, mais depuis que mon jeune cheval est devenu hongre son physique est bien plus harmonieux.

Son cas est un peu spécial car il était pif, castré à 3 ans et demi

À 1 an



2 ans, j'aime pas son encolure trop épaisse



4 ans (donc après castration) l'encolure est moins épaisse, je trouve bien comme ça



Le reste du corps est bien musclé



Et maintenant presque 5 ans



Eglantine41

Membre d'honneur
  

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2407
0 j'aime    
Castration et développement poulain
Posté le 21/03/2018 à 23h25

Danzo, castré à 13 mois. Debout en box.
Les gesticules étaient juste descendues.
Niveau développement et muscles, rien à dire! Et il est très grand, environ 10cm de plus Que ses parents. (Enfin, très grand pour un poney hein :p)

1 mois après la castration / maintenant :





Édité par eglantine41 le 21-03-2018 à 23h27



Helodi

Membre d'honneur

Trust : 274  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1297
1 j'aime    
Castration et développement poulain
Posté le 22/03/2018 à 09h23

Merci pour tous ces avis .
Ca semble donc aller plutôt dans le sens où castrer jeune ne semble pas préjudiciable.
Bizarre ces avis qu'ont les vetos qui vont finalement souvent à l'inverse de ce que les gens constatent en vrai.

Kiiwii

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 111  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7272
2 j'aime    
Castration et développement poulain
Posté le 22/03/2018 à 10h38

Les fjords de l'élevage de la mienne sont castrés au sevrage donc vers 6-7 mois. Absolument aucun problème de croissance derrière !

Ce qui compte ce sont les prédispositions génétiques, les conditions de vie et l'alimentation. Une fois le débourrage fait, le travail sera primordial pour le développement...
Y'a qu'à voir, un machin tout moche tout fin, déjà si on le met à l'attelage ou juste à la traction, il va rapidement se muscler et gonfler !

Helodi

Membre d'honneur

Trust : 274  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1297
1 j'aime    
Castration et développement poulain
Posté le 22/03/2018 à 11h36

Je viens de tomber sur une étude véto intéressante qui semble pourtant bien aller dans le sens de mon véto concernant la croissance.
Je n'ai copié là que la partie sur la croissance.

L'AGE DE LA CASTRATION PEUT-IL INFLUER SUR LA CROISSANCE, LE CHOIX DE LA TECHNIQUE OPÉRATOIRE ET LE COMPORTEMENT ULTÉRIEUR DU CHEVAL ?

Jean-François Bruyas,
DMV, Professeur agrégé de pathologie de la reproduction , docteur de l'ENSAR, diplomate de l'ECAR.
Département des Sciences Cliniques, Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes, BP 40706, 44307 Nantes cedex 03



Influence de l'âge au moment de la castration sur la croissance.

De la même manière l'influence de l'âge de la castration sur la croissance est essentiellemnt rapporter dans des constatations de terrains sans reposer sur beaucoup de données chiffrées.
Gourdon [12] rapporte les propos d'Aristote : ? La castration, pratiquée sur les mâles les rends plus grands et plus beaux; donne au cheval , notamment un corps plus allongé. ? Gourdon poursuit ensuite : ? on remarque que le premier effet de l'opération, lorsqu'elle est pratiquée sur l'animal jeune, n'ayant pas encore acquis ses formes définitives, est d'arrêter l'essor naturel [...], et de le fixer en quelque sorte dans des formes moins achevées, se rapprochant de celles de la femelle, et d'autant plus que la castration a été pratiquée à une époque plus rapprochée de la naissance. Ainsi le squelette, en même temps que les masses musculaires auxquelles il sert de support, se développent moins ; la tête reste fine, légère étroite ; l'encolure et les membres s'amincissent ; l'ensemble du corps prend une configuration plus svelte. Le train antérieur reste plus étroit, tandis que les parties postérieures deviennent plus larges et plus étoffées [...]. Cependant, la conformation n'éprouve pas des changements de nature à porter préjudice au service des animaux. Ainsi le développement général n'est pas, dans le cheval, sensiblement modifié ; il acquiert à peu près la même taille, la même ampleur, et s'il y a une différence sous ce rapport elle est plutôt en plus qu'en moins. Seule l'avant main se resserre, l'encolure s'amincit [...]. ?
Gourdon [12] tente ensuite de préciser l'influence de l'âge de la castration. ? Eu égard à la conformation seule, la castration tardive [au delà de 3- 4 ans] n'offre pas plus d'avantages, car les formes mêmes qu'on espérait conserver à l'animal en le châtrant tard, s'altèrent sensiblement. Le corps à cet âge, ayant pris tout son développement, si l'animal vient à être privé des attributs de son sexe, les muscles diminuent de volume, les parties antérieures du corps se rétrécissent, l'encolure s'amincit, et la tête seule où domine le système osseux, reste grosse et lourde. L'arrière- main, toujours plus étroite sur l'animal entier, ne pouvant plus acquérir le développement qui lui manque, la croupe reste pointue, rétrécie, anguleuse ; les cuisses deviennent plus plates. Et de tout cela résulte [...] un défaut d'harmonie et de proportions. ?
Concernant la castration précoce, avant sevrage ? à la mamelle ?, Gourdon [12] se fait l'écho de deux positions opposées. ? En opérant à la mamelle, dit M. Goux, [...] la tête reste légère, l'encolure et les épaules ont une conformation en tout point contraire à celle qui a été indiquée chez les chevaux châtrés dans un âge avancé. A des formes lourdes et disgracieuses ont succédé des conditions de souplesse et d'élégance, et tandis que le développement du train antérieur est modifié dans ce sens, les parties postérieures, au contraire, la croupe, les reins, où siège la vigueur du cheval, acquièrent une ampleur et un développement musculeux, qu'ils ne peuvent pas acquérir chez les chevaux laissés entiers ou châtrés plus tard. ?
? La castration, dit Cailleux, pratiquée dans les 6 premiers mois de vie [...] arrête le développement du sujet [...]Si l'on veut en juger, que l'on compare, la seconde année, les poulains ainsi châtrés à ceux qui ont été conservés entiers !... Les premiers se présenteront plus petits, moins étoffés ; les membres plus grêles, plus faibles. Chez quelques uns, les aplombs seront moins corrects ; la région dorsale légèrement abaissée fera paraître le rein long et creux. Avec le temps, ces poulains prennent de la taille, mais peu de volume ; ils ont toujours le poitrail étroit, la croupe mince [...]. A l'âge de 4 ans, ils sont généralement trop enlevés ; plusieurs ont la côte plate [...]. Pour M. Cailleux l'âge de 2 ans est celui que l'on doit préférer. A ce moment le développement est assez avancé pour n'avoir rien à redouter de l'opération [...] Ce sont les poulains châtrés à 2 ans qui lui ont paru toujours les meilleurs du pays [la Normandie] ; ce sont eux qui obtiennent le plus de primes dans les concours destinés à encourager la castration dans le jeune âge ; qui remportent les prix sur l'hippodrome de Caen, dans les courses au trot fondées dans le même but d'encouragement, attendu qu'ils ont toujours plus de vitesse que les poulains châtrés à 3 ou 4 ans. ?.
De l'ensemble des arguments avancés Gourdon [12] conclue finalement : ? sachant que le cheval hongre, par l'ensemble de ses formes se rapproche d'autant plus de la femelle qu'il a été châtré plus jeunes, il sera indiqué, chez les races légères, dont l'avant main n'est pas suffisamment développée, de retarder un peu l'opération, d'attendre 2 et même 3 ans [...] . Au contraire, pour les animaux d'espèce commune, ayant la tête forte, l'encolure et les épaules chargées, il convient de les castrer plus tôt (12 à 18 mois), pour leur donner plus de légèreté et de vitesse [...]. C'est, en l'état actuel [1860] de la science et de la pratique, le dernier mot de la question, et il est peu probable que les circonstances le fassent désormais changer. ?
L'affaire semble si bien réglé, qu'il ne semble exister aucune étude sur l'effet de l'âge de l'émasculation sur le développement, la croissances voire les performances sportives des individus. Pourtant l'âge et le sexe semblent bien être responsables de variations morphologiques non négligeables. Ainsi, une étude sur la composition musculaire de Purs Sang [26] a montré à partir de biopsie que la répartition des fibres musculaires évoluent
différemment avec l'âge selon le sexe. La proportion de fibre I dans le muscle fessier moyen augmente avec l'âge entre 1 et 6 ans aussi bien chez les étalons que chez les juments. En revanche, il y a une différence entre les 2 sexes de proportion des fibres IIa et IIb. Chez les juments la composition en fibres IIa passent entre 1 et 4 ans de 27 à 45 % et les IIb de 65 à 40 % , alors que les variations chez les étalons sont pour les IIa de 34 à 53 % et pour les IIb de 56 à 29 %. L'étude ne renseigne en revanche pas sur l'évolution de cette composition musculaire chez les hongres, mais il est possible de supposer que selon l'âge de la castration la composition finale à 4 ans risque d'être différente. Par ailleurs, les auteurs de ce travail rapporte une étude portant sur plus de 500 trotteurs où il a été montré que les étalons avaient des performances supérieures que les hongres et que les juments. Cependant, rien n'est non plus évoqué sur les différences potentielles de performances des hongres selon l'âge de leur émasculation. Heusner et al.[13], dans leur étude comparative sur les 6 poulains castrés avant 2 mois et ceux laissés entier, ne constatent sur la première année de vie aucune différence de vitesse de croissance entre les 2 lots. Néanmoins il rapporte qu'à 8 et 12 mois, les articulations du genou et du jarret des poulains castrés étaient significativement plus éloignées du sol que celles des poulains non castrés. Cette constatation est sans doute en rapport avec le fait démontrer chez les autres espèces que les castrations précoces provoquent des soudures des cartilages de conjugaison plus tardives. Cependant, chez les chiots et les chatons, Howe [14] a montré qu'il n'y avait aucune différence de taille, de vitesse de croissance, de prise d'alimentation entre des individus castrés à 7 semaines, à 7 mois ou non castrés. De la même manière, les confrères nords- américains qui ont témoignés sur internet de leur expérience de terrain sur la castration avant sevrage rapportent qu'il n'ont pas observé de différence notable de vitesse de croissance entre les chevaux castrés avant 5 mois et ceux laissés entiers ou castrés après 1 ou 2 ans. Bien que ce point soit assez peu documenté, il ne semble pas que l'âge choisi pour castrer un cheval ait de lourd retentissement sur le développement de ce dernier... Du moins aucun argument fort n'est semble-t-il actuellement disponible sur cette question. La mise en place d'enquête de terrain, sur ce point pourrait être proposée pour évaluer l'impact éventuel de l'âge de la castration sur la conformation du cheval adulte et sur ses performances sportives. 

Édité par helodi le 22-03-2018 à 11h38



Helodi

Membre d'honneur

Trust : 274  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1297
0 j'aime    
Castration et développement poulain
Posté le 22/03/2018 à 12h28

Pour résumer pour ceux qui ne voudraient pas tout lire, le véto en question dit que la castration avant 1 an ferait des chevaux plus grands, plus élégants et légers dans l'avant main, tête fine, encolure plus fine et moins éclatés devant, un peu plus comme les juments. Par contre le developpement de l'arrière main serait favorisé..
Castrer après 3 ans ferait des chevaux plus petits, plus éclatés devant avec une grosse tête et une grosse encolure, mais par contre une arrière main plus fine.
Et du coup il dit que le bon mix pour avoir une bonne harmonie devant/derrière serait en effet de castrer vers 18 mois.
Il dit également que chez les races légères type ps il faut mieux retarder un peu la castration et chez les races plutôt lourde devant (trait haflinger..) il faut mieux castrer précocement toujours dans cette idée d'harmonie avant/arrière main.

Édité par helodi le 22-03-2018 à 13h08



Megwtr

Initié
 

Trust : 5  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 118
0 j'aime    
Castration et développement poulain
Posté le 22/03/2018 à 12h40

helodi

Intéressant cet article ! Merci

Helodi

Membre d'honneur

Trust : 274  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1297
0 j'aime    
Castration et développement poulain
Posté le 27/03/2019 à 10h43

Bonjour à tous.

Je remonte mon sujet pour ne pas en créer un autre.
Donc sur avis de mon véto et au vu du comportement très gentil de mon poulain, j'avais fais le choix au printemps dernier d'attendre avant de le faire castrer sachant que en plus ses testicules n'étaient pas descendus.
Mon véto était donc revenu voir à l'automne (octobre 2018) ce qu'il en etait, et 1 testicule était descendu mais pas l'autre.
On a donc fait le choix d'attendre le printemps.
Mon véto repasse donc aujourd'hui... et toujours une seule cacahuète .... :-/ Mon poulain aura donc 2 ans en juin.
Le véto commence à me dire que la 2ème ne descendra peut être pas et qu'il va falloir opérer en clinique.. sauf que le prix n'est plus du tout le même... :-/
On est donc parti sur le fait d'attendre encore jusqu'à cet automne et au grand max encore au printemps prochain (donc 3 ans du poulain).

Pensez vous au vu de vos expériences qu'il y a encore une chance pour que la 2ème descende plus tard ou bien ça semble parti pour qu'elle reste au chaud ? À 2 ans est ce encore normal et possible que tout ne soit pas encore en place?

Merci pour vos retours.

Helodi

Membre d'honneur

Trust : 274  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1297
0 j'aime    
Castration et développement poulain
Posté le 27/03/2019 à 10h45

doublon

Édité par helodi le 27-03-2019 à 10h46



Liti33

Membre d'honneur
    

Trust : 149  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3204
0 j'aime    
Castration et développement poulain
Posté le 27/03/2019 à 10h56

Mais oui il y a des chances que ça descende ;)....

Liti33

Membre d'honneur
    

Trust : 149  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3204
0 j'aime    
Castration et développement poulain
Posté le 27/03/2019 à 10h58

Et sinon, mon cheval, castré à 1 an et 10 mois (ok, c'est pas avant un an c'est vrai), je ne crois pas que la castration aie empéché sont développement ;). Par contre, il a été complémenté en arrivant chez moi, aliment jeune cheval d'abord puis calcul de ration, là il a bientot sept ans et a casi fini sa croissance.
Page(s) : 1 2 3
Castration et développement poulain
 Répondre au sujet