Je n'arrive plus à monter à cheval sans montoir

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4
Auteur
4228 vues - 53 réponses - 0 j'aime - 10 abonnés

Amenophis500

Novice

Trust : 62  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 16
Je n'arrive plus à monter à cheval sans montoir
Posté le 11/06/2018 à 08h10

Bonjour,

Mon titre n'est pas très explicite mais j'ai un gros soucis, je ne sais plus monter à cheval sans montoir, je n'ai plus la souplesse nécessaire.

On est d'accord c'est mieux de monter avec un montoir mais en balade si je dois descendre je ne sais pas remonter et en pleine campagne il y a pas forcément quelque chose qu'on peut utiliser et de plus je fais des concours de trec et un des contrats c'est le montoir et la pareil il y a rarement un montoir.

Vous avez des astuces pour pouvoir y arriver de nouveau?

Merci


Sujet déplacé - 
Modérateur : bianca_jones

Elea2008

Initié
 

Trust : 64  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 159
3 j'aime    
Je n'arrive plus à monter à cheval sans montoir
Posté le 04/01/2019 à 20h16

Je remonte ce post un peu ancien dans lequel je suis venues puiser des idées car je suis confrontée à la même situation.

J'utilise systématiquement un "montoir" pour me mettre en selle afin de préserver le dos de mon cheval. Mais il y a quelques temps déjà que je me dis que je viellis, que je prends du poids, et que le jour ou par nécessité je devrai monter sans support ça risque d'être compliqué.

La semaine dernière, nous partons faire une balade sur la plage avec une copine et son cheval. Un peu avant de faire demi-tour (donc après une bonne demi-heure de marche, avec temps de trot et de galop), nous croisons une personne en difficulté : une dame d'un certain âge, qui était tombée et qui avait du mal à se relever. La plage était déserte en cet après-midi d'hiver, donc elle était bien contente de nous voir arriver, même si elle avait un peu peur des chevaux. Bien sûr nous mettons pied-à-terre, nous l'aidons à se relever (heureusement, plus de peur que de mal, elle était étourdie mais pas blessée), puis je laisse les deux chevaux à ma copine et j'aide la dame à marcher jusqu'à la route où son mari l'attendais dans une voiture.
Je reviens et là, gros flottement : on fait comment pour remonter???
Mon amie est comme moi, habituée au montoir (surtout avec son grand échalas d'1m75...)
A notre droite : l'eau. Devant nous, la plage, très plate à cet endroit là, faite de sable fin. A notre gauche, du maquis très ras (herbe sèche et buissons rampants, rien qui ressemble de près ou de loin à une souche ou à un gros cailloux) et au delà, une route passante et dangeureuse pour les chevaux. Nous venons sur cette plage justement parce que les courants y déposent très peu de laisse de mer, contrairement aux autres plages de la région, et que c'est plus sûr pour les pieds des chevaux... mais du coup, pas le moindre tronc déposé par les vagues.
Nous avons bien tenté de faire un monticule de sable avec nos pieds et nos mains (puisque bizarrement nous ne partons pas en promenade avec notre pelle et notre seau sur nous), mais à part un bon fou rire quand le monticule s'écroulait sous nous, ça n'a rien donné. Nous arrivions toutes les deux à faire monter l'autre, mais il en restait forcément toujours une à pied! La seule solution aurait été que je la fasse monter sur sa grande bringue (pour elle, pas d'autre solution), puis que je rallonge mon étrier au maximum et que je me dandine pour escalader mon poney, mais en lui démontant le dos au passage, donc hors de question.
Nous sommes donc rentrées à pied toutes les deux, ce qui n'est pas un problème en soi, sauf que nous n'avions pas prévu le temps nécessaire pour ça, que nous avons fini le trajet de nuit et surtout que nous avons du embarquer les chevaux dans le van (avec lequel nous les emmenons à la plage) sur un parking sans éclairage... heureusement que nos loulous sont des vrais gentils.

Du coup, je suis rentrée fermement décidée à remédier à cette situation et à retrouver mes capacités à monter sans montoir en cas d'urgence (même si bien sûr je continuerai à privilégier le montoir la plupart du temps)
Donc, mon chéri m'a fixé un mousqueton dans un mur du jardin (la même fixation que celle qui supporte les 250 kg de notre chauffe-eau, elle devrait résister à mon poids!), j'ai passé dedans une vieille étrivière avec un étrier, et je vais m'entraîner quotidiennement : dans un premier temps, faire des étirements pour atteindre l'étrier avec mon pied facilement, puis quand j'aurais gagné un peu de souplesse m'entraîner à me mettre à cheval sur le mur (qui souffrira moins que mon cheval dans la même situation!)
Je pense que les voisins vont me prendre pour une vieille folle mais comme c'est pour le bien de ma grosse patate de poney, j'assume!
J'espère retrouver un peu de souplesse et de tonicité, mais je ne sais pas combien de temps ça prendra

Museane

Membre d'honneur
    

Trust : 1115  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3213
2 j'aime    
Je n'arrive plus à monter à cheval sans montoir
Posté le 04/01/2019 à 20h28

Je me suis aperçue que j'ai aussi du mal à monter sur mon cheval sans montoir.
Mais au-delà d'un souci de souplesse, je pense aussi que c'est aussi une question d'habitude.
Je suis souple naturellement et ça n'a pas changé avec l'âge, j'arrive toujours à lever la jambe haut, je touche le sol avec mes mains quand je me penche en avant etc.. En plus je fais du Pilates et des étirements.

Mais depuis quelques années, j'ai pris l'habitude d'utiliser un montoir pour éviter de tirer sur le dos de mon cheval.
Je pense que j'ai perdu du coup l'habitude de monter à l'étrier = de solliciter mon corps pour faire ce mouvement bien précis.
A mon avis, la seule solution consiste donc à se forcer à monter à l'étrier régulièrement, pour ne pas perdre le geste.
Une à deux fois par semaine, il faudrait que je pense à descendre de cheval à la fin de la séance (quand le dos du cheval et les muscles de mes jambes sont bien chauds) pour remonter tout de suite avec l'étrier..

La-rowane

Membre d'honneur
 

Trust : 16  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1710
3 j'aime    
Je n'arrive plus à monter à cheval sans montoir
Posté le 07/01/2019 à 13h35

elea2008 Sincèrement, je trouve très bien d'utiliser un montoir (je le fais aussi), mais dans un cas pareil j'aurais rallongé l'étrier et me serais débrouillée pour me remettre en selle, si le timing était serré !

Bien sûr c'est pas bon pour le dos des chevaux, mais surtout à cause de la répétition. Ici, de façon ponctuelle et alors qu'il était déjà échauffé, ça n'aurait pas fait grand mal, quand même

Fandada

Membre ELITE Or
  

Trust : 977  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 18609
0 j'aime    
Je n'arrive plus à monter à cheval sans montoir
Posté le 07/01/2019 à 13h41

pareil, juste pour une fois et quitte à faire de l'escalade, je serai remontée à cheval

sinon, pour moi, c'est montoir

Elea2008

Initié
 

Trust : 64  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 159
0 j'aime    
Je n'arrive plus à monter à cheval sans montoir
Posté le 07/01/2019 à 14h07

la-rowane et fandada
Dans l'absolu je suis d'accord.
Mais je suis vraiment lourde au montoir et je monte un cheval qui n'est plus tout jeune et qui est en pré-retraite, alors le risque de lui faire mal n'en valait pas la peine.
D'autant qu'on pensait avoir le temps de rentrer à pied avant la nuit... on avait juste un peu surestimé nos forces;-) Mais on ne s'est pas senties en danger, on savait que nos chevaux étaient capables de nous ramener à la lumière des étoiles, et si l'embarquement avait posé problème, on pouvait avoir du renfort (et un camion éclairé) rapidement... Si on avait pensé qu'il y avait un risque on serait montées en chemin (en tout cas on aurait essayé )

museane
C'est une bonne idée de profiter que cheval et cavalier soit échauffés pour s'entraîner.
Quand j'aurais avancé dans les exercices "muraux" (heuresement que le ridicule ne tue pas! mais en attendant en quelques jours "d'entraînement" je sens déjà la différence) je ferai mes exercices pratiques en fin de séance également.

Flara

Apprenti
  

Trust : 19  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 235
0 j'aime    
Je n'arrive plus à monter à cheval sans montoir
Posté le 07/01/2019 à 14h12

Autre solution: passer à des chevaux plus petits ... Avec les années, il devient difficile de monter sur un cheval sans montoir, et limite impossible si c'est un grand machin d'1m70...

Et moi aussi il m'est arrivé de devoir descendre, de me trouver bête et de faire un bout de promenade à pied jusqu'à ce que je trouve un tronc ou un caillou de bonne taille!

Museane

Membre d'honneur
    

Trust : 1115  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3213
0 j'aime    
Je n'arrive plus à monter à cheval sans montoir
Posté le 07/01/2019 à 14h40

flara Des chevaux plus petits oui, à condition que ça reste compatible avec sa taille et son poids..

Elea2008

Initié
 

Trust : 64  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 159
0 j'aime    
Je n'arrive plus à monter à cheval sans montoir
Posté le 07/01/2019 à 15h42

flara Plus petit certes... sauf que ma patate doit toise déjà moins d'1m60. A moins de passer à poney, je peux difficilement faire plus petit!
Mais je mesure moi-même 1m53 (sur ma carte d'identité) et... 1m51 et demi (très important le demi!) chez mon médecin, vu qu'avec l'âge on se tasse...
Mais c'est surtout mon poids, plus que ma taille, qui me gêne au montoir. Heureusement je devrais m'alléger dans les mois qui viennent, les soucis de santé - et les traitements - qui m'ont fait prendre du poids sont derrière moi en principe
Page(s) : 1 2 3 4
Je n'arrive plus à monter à cheval sans montoir
 Répondre au sujet