Gérer la chute à cheval

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
960 vues - 22 réponses - 1 j'aime - 2 abonnés

Vickablue

Initié
 

Trust : 130  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 113
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 14h12

Bonjour,

je me permet de créer ce message pour avoir votre avis concernant un sujet dont j'ai un peu honte

Comme tous les cavaliers, j'ai déjà chuté à cheval, parfois tout en douceur et parfois assez violemment, au point de ne pas pouvoir remonter pendant plusieurs mois.
Mais quel que soit la chute, violente ou pas, quand je reprend mes esprits je me met à pleurer et c'est incontrôlable. J'ai l'impression de ne plus pouvoir respirer pendant quelques secondes et je me met à pleurer alors que je n'ai mal nul part.
Du coup c'est assez gênant pour le prof car il pense que je me suis fait mal alors que ce n'est pas le cas (sauf pour certaines chutes plus graves).
Mais cela m'arrive aussi dans les autres sports, par exemple en vtt j'ai fait une chute récemment, je n'ai eu que des bleus et quelques plaies, je n'avais ma nul part, mais je me suis mise pleurer sans pouvoir me contrôler. En ski pareil alors que je vais très bien et repars sans aucun soucis.

Il me faut à chaque fois 5min pour me calmer et reprendre la séance comme si rien ne c'était passé.

J'ai honte de faire croire au moniteur que je me suis fait très mal alors que ce n'est pas du tout le cas, et en même temps j'ai l'impression d'être une chochotte, alors qu'au contraire je supporte assez bien la douleur.

Est-ce que vous êtes dans le même cas ou vous connaissez d'autres cavaliers comme ça?

Pensez-vous que faire un sport tel que le judo pour apprendre à chuter pourrai aider?

Pensez-vous que voir un psychologue pour apprendre des moyens de relaxation peut-être utile?

merci d'avance à ceux qui prendront le temps de me répondre!

Sonar888

Initié
 

Trust : 10  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 103
5 j'aime    
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 14h21

oui ça m'est déjà arrivé aussi, je pense que c'est le choc! Ce que je fais, je dis que ça va que je n'ai mal nulle part mais qu'il me faut 5 min pour reprendre mes esprits. Je marche un peu et puis ça passe

Isardr

Membre d'honneur
  

Trust : 680  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2402
3 j'aime    
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 14h26

Je suis pareille. J'ai le souffle coupé et je pleure. Et après je rigole si la chute était drôle Ce n'est pas grave de pleurer, l'important est que tu ailles bien après.

Magiconnemara

Membre d'honneur

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1370
7 j'aime    
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 14h31

C'est ta manière d'évacuer l'adrénaline, c'est plutôt sain et naturel.
Je ne pense pas qu'il faille chercher à aller contre.

Kdlc

Apprenti
  

Trust : 28  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 351
4 j'aime    
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 14h34

Comme ça j'aurai tendance à dire que c'est ton corps qui relâche la pression.
Tu as sans doute eu peur, finalement ton corps et ton esprit se rendent compte qu'il n'y a rien de "grave" donc ils ont besoin d'évacuer ce trop plein.
Honnêtement c'est pas grave, y'a aucune honte à dire "pardon je suis un peu secouée, laisse moi reprendre mes esprits 5minutes".
On a chacun nos réactions!

Lilice34000

Apprenti
  

Trust : 52  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 352
1 j'aime    
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 14h38

Bonjour,

Une chute ça arrive, même aux meilleurs ! Et ce n'est pas une fin en soi !
On sait tous pertinemment, que le risque zéro n'existe pas.

Outre le fait qu'on peut se faire très mal, et que le cheval aussi par la même occasion, une chute reste toujours traumatisante. Dans les premiers instants, on se demande comment on a pu arriver la tête dans la sable (dans le guidon ou dans la poudreuse, ça marche aussi ) et ensuite c'est le choc encaissé qui parvient à l'esprit. Souvent c'est à ce moment là que les émotions prennent le pas sur le cerveau et le reste de notre corps. Mais tout cela arrive en quelques fractions de secondes... Et j'ai envie de dire c'est normal, on est pas des machines !

Sauf pour des chutes idiotes, je ne connais personne dans mon entourage équestre qui ne s'est pas laissé emporté par ses émotions après une chute plus ou moins spectaculaire... Après je pense qu'on réagit tous différement. Certains vont plus se laisser emporter par les émotions que d'autres.

Il n'y a pas de honte à pleurer après un choc comme une chute. Et ton moniteur n'a pas à te juger si tu ressens le besoin de lâcher ton sac même si tu n'as pas mal physiquement parlant.

Personnellement, il m'arrive de pleurer après une chute, car pour moi elle a était impressionnante (alors qu'aux yeux des autres, elle peut s'avérer banale). Mais comme à d'autres moment à cheval, quand je n'y arrive pas par exemple: je vais d'abord me mettre une pression, puis si la jument décide que c'est non, ça va m'énerver alors au lieu de m'énerver contre la jument, je m'énerve contre moi-même et finalement c'est les larmes qui commencent à couler.
Aujourd'hui, j'ai compris le fonctionnement grâce à ma mono avec qui, j'ai énormément parlé à ce sujet.

Tu pourrais peut être trouver des astuces pour apprendre à gérer tes émotions, comme le yoga ou la sophrologie.

Adlynh_derpy

Expert
   

Trust : 114  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 620
3 j'aime    
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 14h38

J'ai ce problème-là aussi, c'est toujours un peu gênant surtout quand on est adulte... Et encore plus quand la chute a été sans gravité. :/ La plupart du temps j'arrive à contenir mes larmes, mais pendant ce laps de temps il ne faut pas me parler sinon j'éclate en sanglot. Ça fait du bien de sentir moins seule !

Lapsuscalami

Expert
   

Trust : 64  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 726
2 j'aime    
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 14h47

Moi non, j'ai plutôt tendance à encaisser et à serrer les dents. Voire à oublier de respirer.
Mais en tant que personne extérieure, ça ne me dérangerait pas du tout de voir quelqu'un qui chute et pleure avec le contre-coup ! C'est normal, les enfants le font naturellement, ça relâche, et en plus on a souvent le droit de se faire consoler avec des câlins et des mots gentils. Tout bénef :)

Ardennesacheval

Membre d'honneur
   

Trust : 82  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2565
5 j'aime    
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 15h48

je suis dans le même cas.
Ma dernière chute ; je prends mon cheval en main pour partir en balade, je dérape sur des gravillons et je me casse la figure avec bleu aux pomettes, sang à l'arcade sourcilière, lunettes ébréchées...
Et j'ai pleuré !

Une fois calmée (ça prend 5 min surtout que je n'avais pas mal) j'appelle mon homme pour me plaindre...
Il a cru que j'avais fait une chute de cheval...
Mais non, la honte j'étais même pas encore montée !

Edit
merci pour ce post car je ne pensais pas qu'il y avait autant de "chouineuses" pareil que moi !

Édité par ardennesacheval le 08-08-2018 à 15h50



Louvecerise

Expert
   

Trust : 64  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 564
2 j'aime    
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 16h46

Hello,
Moi quand je chutais (de plus en plus rarement ) , en général je bloquais totalement ma respiration.
C'est surement lié au choc/stress, mais c'était carrément flippant par moment parce que mes tentatives pour reprendre mon souffle étaient des espèces de sifflements ignobles (qui ne me faisaient pas récupérer beaucoup d'air) et que j'étais quasiment dans l'incapacité de répondre aux questions des monos (que je remercie d'avoir gardé leur calme sur le moment) à part d'une voie sifflant d'outre-tombe.
Je pleurais surement en même temps, entre deux gémissements (alias tentative de reprendre de l'air) et souvent un certain temps après. C'est une réaction forte mais qui m'est/était nécessaire, la gestion du choc par mon corps. Donc il n'y a pas de honte à avoir: chacun réagit comme il est

Il y a eu un net mieux depuis que je fais de Ju-jitsu (= judo avec + de choses), j'ai encore pas mal de boulot sur le tatami ceci-dit parce que je me suis retrouvée en plein face à mes peurs des chutes et que ça ralentit pas mal ma progression dans ce nouveau sport, mais il y a de nombreux bénéfices : Moins de stress à cheval (pas d'anticipation/peur de chuter), meilleure gestion de mon corps (donc moins de chutes), meilleure réception en cas de catapultage (j'en ai eu deux sans gravité et je suis persuadée que c'est lié à ma nouvelle "façon" de chuter... et je pense que le 3ème aurait pu avoir plus de conséquences sans ça), meilleur mental...

Je t'encourage donc à tenter l'expérience et à t'accrocher, avec un très bon prof de judo/ju-jitsu, très compréhensif (le mien est un trésor de patience) on progresse réellement sur ces points (et je regrette qu'on ne nous apprenne pas à "bien chuter" à cheval, ça pourrait être carrément productif au final).

Natcel

Initié
 

Trust : 41  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 196
3 j'aime    
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 16h59

Je me sens moins seule ! C'était encore pire pour moi lors de ma dernière chute : j'ai passé le reste de la séance à fondre en larmes dès que la monitrice me demandait comment ça allait. La honte pour la seule adulte au milieu d'un groupe d'ados !

En y repensant, j'avais un peu mal (chute en extérieur sur terrain très sec) mais j'étais surtout très en colère de la façon dont la chute s'était passée. Du coup toutes mes contrariétés et angoisses du moment sont remontées : grosse déception vis à vis de l'enseignement et de l'ambiance de mon nouveau club, inquiétudes pour des proches gravement malades,...

Finalement, j'ai eu l'impression que mon corps n'attendait que cette occasion pour relâcher la pression. A choisir, j'aurais préféré pleurer tranquillement toute seule à la maison, mais apparemment, pas le choix, il fallait que ça sorte...

Louvecerise

Expert
   

Trust : 64  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 564
1 j'aime    
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 17h05

natcel Il y a souvent ça aussi dans mes chutes: comme si tout l'émotionnel consciencieusement géré au quotidien pour rester à sa place avait d'un seul coup le champ libre, barrières baissées ... et incapacité totale à "prendre sur moi" (juste pleurer c'est déjà un bel exploit pour le coup :p ). Effectivement je n'ai pas l'impression qu'on ait totalement le choix, il faut que la vague passe.

Là où ça peut évoluer c'est que j'ai reproduit un peu la même chose sur tatami et que plus j'accepte de laisser passer la "vague", plus ça se calme "vite" ... mais il suffit d'un peu trop de fatigue pour que ce soit folklo... enfin, trouver d'autres personnes concernées ça aide à relativiser

Édité par louvecerise le 08-08-2018 à 17h09



Cavaleth

Expert
   

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 966
1 j'aime    
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 17h06

Tu as ton seuil plus bas que d'autres c'est tout.
Sinon une chute violente même si elle est pas grave ça a tendance à mettre dans un état de choc et c'est normal.

Lapsuscalami

Expert
   

Trust : 64  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 726
1 j'aime    
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 17h30

Vous savez à cheval ça m'arrive de pleurer de plus en plus souvent, et ce n'est pas parce que je me suis ramassée. Je suis beaucoup plus à fleur de peau depuis que je suis plus à l'écoute. Ça me joue des tours, et puis zut, je finis par l'accepter.

Il y a quelques temps, c'était en cours de TAP avec ma prof. On avait fait des longues rênes et c'était super ; et puis j'ai senti que mon poney fatiguait, moi aussi, je m'échinais à réussir quelque chose de simple mais même si ma tête savait quoi faire, je n'arrivais pas à le faire réellement. Ma prof voulait terminer sur quelque chose de bien, mai au final, c'était pire que le reste. J'ai senti que j'aurais du m'arrêter au bout de 40 min, mais j'ai continué le cours, et paf. Mon poons n'était plus "là" et moi j'avais les larmes aux yeux. J'ai lâché mes longues rênes, ma chambrière, et je suis allée me cacher sous sa crinière. Il n'a pas bougé, moi ça m'a fait du bien, et on est resté sur ça, parce que ce n'était pas un échec ; juste de la fatigue.

Et la dernière fois, en stage, quand l'intervenant m'a demandé de faire l'inverse de ce que je faisais (en histoire d'épaule qui a du mal à se tenir sur le cercle), que je devais réfléchir à ce que je faisais naturellement et comment le faire à l'envers, et que j'ai vu que ça marchait.
Je suis déjà en train de bosser pour complètement oublier ce que j'ai appris, et là il m'apporte une nouveauté, encore différente. Je me suis sentie démunie, perdue, complètement à côté de mes pompes.

Je pense que les chevaux exacerbent, et nous donnent aussi l'occasion de faire sortir nos émotions, à grands coup de chutes lacrymales, parfois.

Annerobert

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 186  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7490
3 j'aime    
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 17h37

Je pense que oui, le judo pourrait t'aider:
- en dédramatisant la chute
- en diminuant l'adrénaline: si tu gère ta chute tu as moins de risque de te faire mal => moins de stress

Je pense aussi que la gêne, la honte (je reprends tes mots, je pense qu'il n'y a aucune honte à avoir) que tu ressens ne sont pas pour rien dans ta réaction (c'est encore une situation inconfortable dont tu as peur lors de la chute, la douleur n'est pas que physique), c'est donc un cercle vicieux. Tu n'es pas la seule à réagir comme ça (on a chacun nos réactions), tu n'as pas à avoir honte. Comme dit plus haut, si tu es gênée de faire peur à ton mono, prends juste le temps de le rassurer, et de lui demander du temps.

Mel312

Membre ELITE Or
  

Trust : 27  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 11005
1 j'aime    
Gérer la chute à cheval
Posté le 08/08/2018 à 17h51

vickablue C'est du au fait que tu te contracte lors de la chute. Si on laisse son corps suivre le mouvement et se laisser rouler, le choche est dispersé.
Par contre si tu te cripse tu va tomber en "planche" et la c'est tes organes internes qui vont se deplacer. Du coup cela coupe le souffle pendant un certains moment.
C'est pour cela que faire une sport comme la gymnastique, les sports de combatc etc. qui apprennent a tomber et un plus en equitation pour ne pas se faire mal. Du moins moins se faire mal.

Les seules fois ou j'ai eux le soufle coupe c'est lorsque je n'avais plus l'habitude de tomber et finisait a terre en belle planche. Une fois le reflex de roulé revenu a part des courbatures et a limite une cheville foulée du a un faux mouvement lors d ela chute, rien de bien grave.
Faire de meme si on tombe "debout" ne pas essayer imperativement de le rester car en le fesant c'est ainis qu'on peut se casser le tibia et peronné. Faut suivre la motion donnee par la chute.
Page(s) : 1 2
Gérer la chute à cheval
 Répondre au sujet