Pensions chevaux

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
1299 vues - 24 réponses - 0 j'aime - 6 abonnés

Comyback

Novice

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 15
Pensions chevaux
Posté le 11/08/2018 à 16h02

Est-ce-que quelqu'un peut m'expliquer pour quelle raison, il est difficile, voire impossible d'obtenir du foin à volonté, dans toute pension particulièrement en Ile de France.
Les prix des pensions sont exorbitants, les chevaux perdent leurs habitats physiologiques, en étant emprisonnés 20h sur 24 (dans les meilleurs cas) en box de 3 par 3, et on ne respecte pas non plus leurs besoins alimentaires de minimum 10 kg de foin par jours.
Vous allez me dire: le foin et la paille coûtent cher !
Oui, mais les pensions à moins de 500 euros mensuels sont extrêmement rares, si ce n'est inexistantes.
Toute prestation est payante: supplément foin, supplément sortie paddock.
Les boxes sont paillés juste pour recouvrir les crottins de la veille.
Les paddocks sont petits, sur-pâturés, non entretenus, donc en terre et en crottins.
Que faut-il faire pour offrir à nos chevaux des conditions de vie respectueuses ?
Aller loin ? Mais dans ce cas, on ne les voit plus et on perd un temps précieux sur la route.
C'est pour moi de plus en plus difficile de me sentir bien dans mes baskets quand je vois mon cheval évoluer dans ce système....
Je ne suis pas en mesure d'acheter un domaine pour me débrouiller seule. Alors, j'entretiens ce système....

Fandada

Membre ELITE Or
  

Trust : 1151  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 20172
0 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 11/08/2018 à 16h11

sortir de Paris ...

enfin, dans ton coin, ça se trouve quand même, pas la peine d'aller à 200 km

sinon, je suis d'accord avec toi, le foin à volonté, et paddock à plusieurs plusieurs heures par jour, pour moi c'est le minimum syndical (et il n'y a pas qu'à Paris que ce n'est pas respecté )

Ender

Membre d'honneur
    

Trust : 261  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3141
2 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 11/08/2018 à 16h25

Dans le 77, il n'y a pas de pensions correctes ? Je pensais que c'était un des coins les plus faciles pour trouver des pensions prés.

Par contre, si tu trouves que des mauvaises pensions, pourquoi avoir acheté un cheval ? Si les pensions correctes sont loins, pourquoi ne pas déménager ?

En fait, je trouve ça un peu facile de critiquer les pensions (même si ce que tu dis est vrai) mais en attendant, ça ne t'as pas empêché d'acheter un cheval (que ça soit pour toi ou d'autres cavaliers).

Édité par ender le 11-08-2018 à 16h30



Meli75

Initié
 

Trust : 54  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 146
1 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 11/08/2018 à 16h53

Propriétaire parisienne je suis complètement d'accord avec ce que tu dis !
Je fais plus d'une heure pour aller voir ma jument, pour une écurie ou je me bataille chaque jour pour que le gérant mette une plus grosse ration, voir j'en rajoute le soir avant de partir quand il n'y a plus personne... mais sans répéter chaque semaine qu'il faut augmenter la ration de foin car jument maigris à vu d'oeil, il l'a diminué systématiquement....je parle même pas de la qualité de leur foin, j'ai failli en faire importé à côté pour ma jument car à la fin ce n'était plus possible....
pour les paddocks, exactement le même constat, enfin pour les rares clubs qui en ont... la sortie "paddock" de ma jument, qui est censé durer une demi journée, s est souvent transformé en 1h dans le ronde de longe (qui n est pas entretenus,donc pleins de crottins, enfin ça ce n'est pas le plus important....). La encore il faut crier....

et cette pension est l'une des meilleurs que j'ai faite.....


ma jument est partie pour deux ans à la campagne au pré par rapport à mes études, mais je suis déjà en train de faire le tour des clubs, pour essayer d'en trouver un bon qui respect le contrat...et offre de bonnes conditions de vie pour les chevaux...

Comyback

Novice

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 15
3 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 11/08/2018 à 17h27

Bonjour,
L'équitation est une passion. Depuis 40 ans. J'ai décidé d'acheter un cheval il y a seulement 4 ans. En fait, quand on monte en club, on ne prête pas attention à tout ce qui devient essentiel quand on est propriétaire.
Dans le 77, oui, il y a des pensions pré, mais dans ce cas, il n'y a aucune installation permettant de travailler son cheval dans des conditions correctes avec sols corrects et entretenus.
Je suis proche de Fontainebleau. Dans des communes assez "riches"; donc c'est cher. Il faut vraiment descendre vers provins ou monter vers Coulommiers, pour voir des "descriptifs" de pension acceptables.
Et qui dit descriptif, ne dit pas "réalité".
C'est la malhonnêteté des gérants qui me dégoûte.
J'ai vu des gérants retirer du foin à des chevaux juste pour économiser....

Comyback

Novice

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 15
1 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 11/08/2018 à 17h35


fandada a écrit le 11/08/2018 à 16h11:
sortir de Paris ...

enfin, dans ton coin, ça se trouve quand même, pas la peine d'aller à 200 km

sinon, je suis d'accord avec toi, le foin à volonté, et paddock à plusieurs plusieurs heures par jour, pour moi c'est le minimum syndical (et il n'y a pas qu'à Paris que ce n'est pas respecté )


Oui, c'est vraiment incroyable.... Comme je le dis plus haut, en fait, soit le cheval a un pré mais on est condamné à faire de la balade. Soit on veut des installations pour travailler correctement, et on paye 600 euros pour avoir son cheval enfermé dans son fumier, à attendre des plombes que le temps passe sans rien bouffer....

Meli75

Initié
 

Trust : 54  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 146
1 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 11/08/2018 à 17h37

Propriétaire parisienne je suis complètement d'accord avec ce que tu dis !

Je fais plus d'une heure pour aller voir ma jument, pour une écurie ou je me bataille chaque jour pour que le gérant mette une plus grosse ration, voir j'en rajoute le soir avant de partir quand il n'y a plus personne... mais sans répéter chaque semaine qu'il faut augmenter la ration de foin car jument maigris à vu d'oeil, il l'a diminué systématiquement....je parle même pas de la qualité de leur foin, j'ai failli en faire importé à côté pour ma jument car à la fin ce n'était plus possible....

pour les paddocks, exactement le même constat, enfin pour les rares clubs qui en ont... la sortie "paddock" de ma jument, qui est censé durer une demi journée, s est souvent transformé en 1h dans le ronde de longe (qui n est pas entretenus,donc pleins de crottins, enfin ça ce n'est pas le plus important....). Là encore il faut crier....

et cette pension est l'une des meilleurs que j'ai faite.....


ma jument est partie pour deux ans à la campagne au pré par rapport à mes études, mais je suis déjà en train de faire le tour des clubs, pour essayer d'en trouver un bon qui respect le contrat...et offre de bonnes conditions de vie pour les chevaux


et je ne parle même pas des clubs qui proposent des paddocks à peine plus grands que deux box côte à côte....

Je pense que le problème du foin, vient du fait que le transport est chère, ainsi qu'en rp ils sont rapia sur le prix

Tonya

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 195  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7225
8 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 11/08/2018 à 18h32

comyback ben viens à la maison , La région Bordelaise est maintenant très accessible depuis Paris.

Et l'une de mes proprio fait la gueule et tarde à me payer la pension parce que son cheval est tellement bien que la prairie + le foin (à volonté même au printemps/été) lui suffit à être en super état.
Trop de foin et d'herbe; pas assez de grains: le monde à l'envers...

Non, sérieusement, une très grosse majorité de gérants n'ont pas encore compris que nourrir un équidé avec une grosse base de foin + peu de grains revenait non seulement moins cher mais maintenait les chevaux en très bon état.

Après, il y a aussi les proprios qui, comme la mienne, veulent du pré, du foin à gogo et du grain à gogo aussi (parce que c'est dans les moeurs: un cheval DOIT avoir une ration).

Et il y a ceux qui veulent beaucoup de foin mais pas un cheval avec un gros bide plein de fibres ...

A ta question "que faut-il faire?" , je te dirai "ne pas acheter son propre cheval si on n'est pas prêt à lui donner les conditions de vie que l'on souhaite".

Pendant plusieurs années, j'ai eu un loulou dont le proprio était sans cesse en déplacement à travers le monde. Il habitait Bx centre: +1h pour venir quand il était là. Bah, il faisait des "cures" de cheval en venant des journées entières 5/6 fois dans le mois.
Il venait moins souvent mais mieux. Et son cheval s'était bien posé le nez dans l'herbe: ne pas voir son proprio 2 semaines d'affilés ne l'a jamais dérangé...

Comyback

Novice

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 15
0 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 11/08/2018 à 19h03


tonya a écrit le 11/08/2018 à 18h32:
@comyback ben viens à la maison , La région Bordelaise est maintenant très accessible depuis Paris.

Et l'une de mes proprio fait la gueule et tarde à me payer la pension parce que son cheval est tellement bien que la prairie + le foin (à volonté même au printemps/été) lui suffit à être en super état.
Trop de foin et d'herbe; pas assez de grains: le monde à l'envers...

Non, sérieusement, une très grosse majorité de gérants n'ont pas encore compris que nourrir un équidé avec une grosse base de foin + peu de grains revenait non seulement moins cher mais maintenait les chevaux en très bon état.

Après, il y a aussi les proprios qui, comme la mienne, veulent du pré, du foin à gogo et du grain à gogo aussi (parce que c'est dans les moeurs: un cheval DOIT avoir une ration).

Et il y a ceux qui veulent beaucoup de foin mais pas un cheval avec un gros bide plein de fibres ...

A ta question "que faut-il faire?" , je te dirai "ne pas acheter son propre cheval si on n'est pas prêt à lui donner les conditions de vie que l'on souhaite".

Pendant plusieurs années, j'ai eu un loulou dont le proprio était sans cesse en déplacement à travers le monde. Il habitait Bx centre: +1h pour venir quand il était là. Bah, il faisait des "cures" de cheval en venant des journées entières 5/6 fois dans le mois.
Il venait moins souvent mais mieux. Et son cheval s'était bien posé le nez dans l'herbe: ne pas voir son proprio 2 semaines d'affilés ne l'a jamais dérangé...


C'est gentil ce que tu dis, mais je ne pourrais pas vivre loin de mon cheval, et mon travail ne me permet pas de m'organiser comme ton propriétaire. Pour ma part, les grains, je préfèrerais m'en passer: de bonne qualité, ils sont hors de prix ce qui rajoute au coût de la pension.
Oui, déménager pour lui offrir des conditions de vies sympa. Mais en fait, ce n'est pas le sujet: partout tout autour de moi, il pourrait y avoir ce que je recherche ! C'est les structures équestres qui ne répondent pas aux exigences des chevaux : pourtant des professionnels disent-ils !!! M'empêcher de réaliser mon rêve juste parce que les "professionnels" sont malhonnêtes ? Franchement, non. Je paye déjà 560 euros par mois et je me déplace au moins 5 fois dans la semaine pour vérifier que tout est OK.
Je ne serai servie au mieux que par moi-même, et quand j'aurais les moyens, je me payerai une structure digne de mon cheval.

Anemone47

Membre ELITE Or

Trust : 166  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9396
3 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 11/08/2018 à 19h04

Ce que vous constatez est regrettable mais tout simplement dû à la loi de l'offre et de la demande , et d'autre part au fait qu'en Ile de France et à fortiori plus on se rapproche de Paris , les surfaces sont (c'est évident ) introuvables .

Tonya

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 195  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7225
2 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 11/08/2018 à 20h19


comyback a écrit le 11/08/2018 à 19h03:
Mais en fait, ce n'est pas le sujet: partout tout autour de moi, il pourrait y avoir ce que je recherche ! C'est les structures équestres qui ne répondent pas aux exigences des chevaux : pourtant des professionnels disent-ils !!! M'empêcher de réaliser mon rêve juste parce que les "professionnels" sont malhonnêtes ?


Ah non. Tu le dis toi-même, tu es entrée dans ce système.

Tant qu'il y a de la demande, des "pros" se démènent pour la satisfaire (au détriment des chevaux). Au lieu d'avoir un grand pré pour 4 chevaux, ils ont 15 paddocks et autant de loulous pour se sortir un salaire convenable.

Il faut aussi se dire que la surface se paye, tous ne peuvent pas se permettre d'avoir en RP, un pré de 1 ha/cheval. A moins de mettre une pension à 2'500/3'000€/mois (ben oui, il faut se sortir un salaire et payer les charges).

Alma

Membre ELITE Or
  

Trust : 747  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 66258
1 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 12/08/2018 à 09h19

tonya


Citation :
Non, sérieusement, une très grosse majorité de gérants n'ont pas encore compris que nourrir un équidé avec une grosse base de foin + peu de grains revenait non seulement moins cher mais maintenait les chevaux en très bon état.


C'est aussi le stockage et la manipulation qui rébutent les gérants de pensions.

Il faut avoir le hangar pour stocker de grosses quantités moins chères si gros tonnage.
Et servir 20 ou 30 rations de foin 2 à 3 fois par jour (je parle des chevaux en box là) ça prend plus de temps que de passer avec sa brouette de grain
Ensuite faut balayer : main d'oeuvre en plus.

Ça je l'ai constaté et ça m'a été confirmé à demi mots par une amie proprio d'une écurie.

Au pré une boule à volonté c'est plus fréquent.. mais aussi on a l'argument de "ils gachent"

Expar

Membre ELITE Argent
 

Trust : 188  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8042
0 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 12/08/2018 à 11h38


alma a écrit le 12/08/2018 à 09h19:

Au pré une boule à volonté c'est plus fréquent.. mais aussi on a l'argument de "ils gachent"


Pour les pensions prés qui offrent vraiment le foin à volonté, les râteliers limitent le gâchis. Et mettre un roundballer une à 2 fois par semaine (en plein hiver), c'est plus facile que de donner un peu chaque jour...

comyback
Il faut trouver la pension qui donne et du bon foin et en bonne quantité. Autant du pré avec installations en RP, ce n'est pas facile à trouver, autant une pension correcte qui donne > 5 Kg de foin par jour et box correct (assez paillés et le curage hebdomadaire) + installations, ça, ça se trouve.
En tout cas, dans mon coin du 91, on trouve, ensuite, les sorties paddocks, autre qu'à la demi-journée, c'est un peu moins répandu .
Pour le prix, en effet, près de Paris, c'est du 500 Eur, mais dès qu'on s'éloigne de 20 km, les prix baissent pour prestation égale, voire mieux. Maintenant, en habitant Paris même, les choix sont limités par le temps de transport...

Rossi

Apprenti
  

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 206
0 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 12/08/2018 à 16h38

Bon,

Je me lance ! Je vais mettre ma maison en vente avec 3 boxes, carrière sur Amillis (près de Coulommiers)
et là pas de souci, c'est foin à volonté, c'est moi qui le donne.
Si cela intéresse quelqu'un, merci de m'envoyer un MP. Officiellement, je n'ai pas encore fait les démarches pour la vente.

Hedabea

Apprenti
  

Trust : 78  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 374
1 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 13/08/2018 à 17h02

En plein dans la problématique avec ma PS de 23 ans ... achetée à 15ans au travail, en boxe 3x3 ... puis j'ai évoluée... elle est maintenant dans le 91 (je suis du même coin que toi) mais çà ne me conviens pas encore pourtant pré de 6hectares, 8 chevaux (dont poneys), foin à volonté en hiver en plus j'ai fait installer un filet à foin sur le râtelier, coin prairie et coin foret, une vrai vie de troupeaux, eau courante, électricité, abris en bois et magnifiques arbres, belles ballades accès direct, etc...

MAIS... le proprio vieillissant laisse tout à l'abandon et devient très chiant si on passe la date du paiement (150€ de mai à octobre puis 200€, les abris sont curé 1 fois par an et encore pas creusé, donc ils sont dans la merde (fourchettes pourries et croûtes à gogo) surtout qu'ils y passent de 8h à 20h de juin à septembre..., cette année le foin sera de très mauvaise qualité (une partie a été livré mouillée, moisie et pourrie) et il l'a fait saler pour le rendre appétant (nous cherchons donc à partir s'il ne change pas d'avis d'ici là), clôtures non entretenus qu'on répare nous même et mixte entre ruban et barbelés... érables sycomores à proximité, porcelle enracinée qui se propage x2 d'une année sur l'autre et il ne fauche pas le pré dès qu'elle pousse (cas de harper l'année dernière pourtant mais il s'en fou), de plus en plus de mauvaises herbes qui réduisent l'herbe à brouter et risque de manger ce qu'il ne faudrait pas, surpâturage, engrais chimiques à la sortie de l'hiver pulvérisé avec nos chevaux dans la pâture, glyphosate dans les parties communes pour faire prope (pas dans les pâtures mais bon en bordure quand même!) chasseurs au pigeon autorisés dans le pré car ses copains et "ils tirent en l'air" il ne connait pas le mot accident de chasse ?!, pas de coin abrité pour les soins, aucune connaissance dans les chevaux veut juste empocher ses 2000€ boule par mois et regarder les chevaux brouter mais sans s'enquiquiner avec les griefs des propriétaires, et nous dis si vous devenez trop chiante j’arrête j'ai pas besoin de çà pour vivre, c'est juste de l'argent de poche pour ma femme et mes filles, bref çà commence à trop faire ... et pas de surveillance quand il part 4mois en vacances, juste un mec qui a peur des chevaux et n'entre même pas pour mettre de l'eau le matin ... voilà voilà, tout pour être bien, avec un peu d'huile de coude... Mais en gros l'option B c'est finir en paddock sans foin à volonté etc etc tout ce que tu as décris ... ou trouver un terrain agricole avec eau et électricité et une surveillance, humhum ...

Hathi

Membre VIP
   

Trust : 324  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5441
1 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 14/08/2018 à 16h19

Le foin coûte la peau des fesses et la surface aussi en RP. Par contre pour ce qui est du box mal fait ça c'est surtout de l'incompétence ou du je-m'en-foutisme je trouve.

Le gérant d'écurie qui veut proposer du foin à volonté est bien obligé de le facturer d'une façon ou d'une autre et d'augmenter son prix, puisqu'il doit lui même en acheter plus.
Pour rester compétitif vis-à-vis de la concurrence et limiter les dépenses les gérants radinent souvent sur le foin, parfois dans le dos des proprios. On a aussi l'argument du "ils gâchent" (bah oui mais si le palefrenier balance le foin au sol et dans la merde c'est sûr qu'il y a de la perte...). Mais c'est pas typique de la région parisienne tout ça.
Par contre en RP tu te situes déjà un bon budget aussi des habitants de la Creuse par exemple Après on va rien t'apprendre, c'est comme pour les loyers, c'est un facteur que tu dois accepter si tu veux rester dans la région. Avec 600 euros en RP tu peux difficilement imaginer avoir une pension parfaite contrairement à ce que tu penses.

Les pensions qui ont le plus de chances de proposer du foin à volonté sont celles qui produisent eux-mêmes leur fourrage, donc pensions tenues par un agri, ou les pensions qui arrivent à asseoir un certain prix en argumentant sur le bien-être équin ou en rognant sur d'autres prestations (pas d'infrastructures par exemple, autre point d'économie possible).

Les pensions ont aussi tendance à regarder ce que facture le voisin et à s'aligner dessus (peu importe si les écuries se valent entre elles).

Au passage il faut aussi s'attendre à une hausse des prix dans les semaines/mois à venir.
En raison de la sécheresse il n'y aura pas de coupe de foin supplémentaire, donc stock européen réduit, donc flambée des prix et réduction des portions. C'est pareil pour le prix des grains. Moins de maïs (chez nous il a séché sur pied avant d'être mûr donc récoltes perdues) = pénurie pour l'alimentation animale, augmentation du prix des aliments chevaux et de la viande au supermarché.
Page(s) : 1 2
Pensions chevaux
 Répondre au sujet