Pensions chevaux

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
1417 vues - 24 réponses - 0 j'aime - 6 abonnés

Comyback

Novice

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 15
Pensions chevaux
Posté le 11/08/2018 à 16h02

Est-ce-que quelqu'un peut m'expliquer pour quelle raison, il est difficile, voire impossible d'obtenir du foin à volonté, dans toute pension particulièrement en Ile de France.
Les prix des pensions sont exorbitants, les chevaux perdent leurs habitats physiologiques, en étant emprisonnés 20h sur 24 (dans les meilleurs cas) en box de 3 par 3, et on ne respecte pas non plus leurs besoins alimentaires de minimum 10 kg de foin par jours.
Vous allez me dire: le foin et la paille coûtent cher !
Oui, mais les pensions à moins de 500 euros mensuels sont extrêmement rares, si ce n'est inexistantes.
Toute prestation est payante: supplément foin, supplément sortie paddock.
Les boxes sont paillés juste pour recouvrir les crottins de la veille.
Les paddocks sont petits, sur-pâturés, non entretenus, donc en terre et en crottins.
Que faut-il faire pour offrir à nos chevaux des conditions de vie respectueuses ?
Aller loin ? Mais dans ce cas, on ne les voit plus et on perd un temps précieux sur la route.
C'est pour moi de plus en plus difficile de me sentir bien dans mes baskets quand je vois mon cheval évoluer dans ce système....
Je ne suis pas en mesure d'acheter un domaine pour me débrouiller seule. Alors, j'entretiens ce système....

Comyback

Novice

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 15
1 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 16/08/2018 à 14h07


hedabea a écrit le 13/08/2018 à 17h02:
En plein dans la problématique avec ma PS de 23 ans ... achetée à 15ans au travail, en boxe 3x3 ... puis j'ai évoluée... elle est maintenant dans le 91 (je suis du même coin que toi) mais çà ne me conviens pas encore pourtant pré de 6hectares, 8 chevaux (dont poneys), foin à volonté en hiver en plus j'ai fait installer un filet à foin sur le râtelier, coin prairie et coin foret, une vrai vie de troupeaux, eau courante, électricité, abris en bois et magnifiques arbres, belles ballades accès direct, etc...

MAIS... le proprio vieillissant laisse tout à l'abandon et devient très chiant si on passe la date du paiement (150€ de mai à octobre puis 200€, les abris sont curé 1 fois par an et encore pas creusé, donc ils sont dans la merde (fourchettes pourries et croûtes à gogo) surtout qu'ils y passent de 8h à 20h de juin à septembre..., cette année le foin sera de très mauvaise qualité (une partie a été livré mouillée, moisie et pourrie) et il l'a fait saler pour le rendre appétant (nous cherchons donc à partir s'il ne change pas d'avis d'ici là), clôtures non entretenus qu'on répare nous même et mixte entre ruban et barbelés... érables sycomores à proximité, porcelle enracinée qui se propage x2 d'une année sur l'autre et il ne fauche pas le pré dès qu'elle pousse (cas de harper l'année dernière pourtant mais il s'en fou), de plus en plus de mauvaises herbes qui réduisent l'herbe à brouter et risque de manger ce qu'il ne faudrait pas, surpâturage, engrais chimiques à la sortie de l'hiver pulvérisé avec nos chevaux dans la pâture, glyphosate dans les parties communes pour faire prope (pas dans les pâtures mais bon en bordure quand même!) chasseurs au pigeon autorisés dans le pré car ses copains et "ils tirent en l'air" il ne connait pas le mot accident de chasse ?!, pas de coin abrité pour les soins, aucune connaissance dans les chevaux veut juste empocher ses 2000€ boule par mois et regarder les chevaux brouter mais sans s'enquiquiner avec les griefs des propriétaires, et nous dis si vous devenez trop chiante j’arrête j'ai pas besoin de çà pour vivre, c'est juste de l'argent de poche pour ma femme et mes filles, bref çà commence à trop faire ... et pas de surveillance quand il part 4mois en vacances, juste un mec qui a peur des chevaux et n'entre même pas pour mettre de l'eau le matin ... voilà voilà, tout pour être bien, avec un peu d'huile de coude... Mais en gros l'option B c'est finir en paddock sans foin à volonté etc etc tout ce que tu as décris ... ou trouver un terrain agricole avec eau et électricité et une surveillance, humhum ...


Ben en fait, plus j'y pense, plus je me dis qu'il faudrait créer des associations de cavaliers qui ont au premier plan l'envie de préserver au maximum l'habitat de leur cheval, sans se priver de moyens de les travailler (car mon cheval est un cheval de sport), et acheter en commun un lieu adapté mais qui convienne à tous en terme de lieu, distance, etc... Et là, c'est difficile.
Si je gagne au loto, je me paye ma structure, ça c'est sûr et mon cheval sera heureux.

Fred.alix

Novice

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1
1 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 17/08/2018 à 17h47

Bonjour,
Je vous rejoint mais je suis des 2 cotés de la barrière, j'ai une écurie de chevaux de sport (donc qui sortent tous les jours au travail ou paddock, nous distribuons le foin 2 fois par jour, les chevaux sont nourris 3 fois par jour, les box fais tous les jours, de l'aliment floconné pour tous les chevaux. A 650 euro TTC par mois par cheval (sans le travail des chevaux)nous sommes déficitaire....
Dans la construction nous avons aussi conçu nos box pour que chaque cheval soit en contact avec les autres en créant des ouvertures qui permettent une vie sociable indispensable à l’équilibre d'un cheval.
Bon courage

Genesiss

Expert
   

Trust : 69  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 768
3 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 17/08/2018 à 18h08

comyback Je te rassure , même en campagne, les pensions qui proposent réellement du foin à volonté et des sorties décentes ( j'entends par là plus d'une heure dehors chaque jour) sont rares !

Je suis d'ailleurs outrée que l'on paie pour cela , mais au fil du temps je crois que tout le monde s'en accoutume et c'est rentré dans le moeurs, c'est devenu presque normal et cela ne choque personne.
- Un repas de foin par jour ( 5kg ) qui passe pour du foin à volonté
- une sortie d'une heure par jour qui passe pour 1/2 journée
- des boxe partiellement ( pas de coup de balais final ) curés qui passent pour des box curés et desinfectes chaque semaine
- des clôtures en mauvais état et j'en passe ...

Bref, des prestations médiocres en général.
À mon sens et chez moi , une ecurie ça doit être tiré à quatre épingles, gérée d'une main de fer et SURTOUT proposer un hébergement qui mérite une rémunération en retour ! Il faut cependant aussi accepter de payer le bon prix et non tout miser sur les ecuries low cost qui promettent monts et merveilles ;) ... ou bien s'en occuper sois même ( dans la mesure du possible bien sûr)

Édité par genesiss le 17-08-2018 à 18h08



Genesiss

Expert
   

Trust : 69  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 768
2 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 17/08/2018 à 18h14

tonya Je te rejoint à 100 % sur le fait que nourrir au foin et compléter au GRANULÉS ou autre est nettement moins onéreux ! Bon , faut juste pas avoir un poil dans la main c'est tout ;) mais de base c'est comme ça que l'on doit nourrir un cheval donc si on reprends les chose dans la logique et que l'on a pas le courage, on change de métier :) dans tous les élevages d'autres espèces on passe du temps à donner du fourrage , le milieu du cheval ne devrait pas y couper!

Comyback

Novice

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 15
1 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 19/08/2018 à 03h42


fred.alix a écrit le 17/08/2018 à 17h47:
Bonjour,
Je vous rejoint mais je suis des 2 cotés de la barrière, j'ai une écurie de chevaux de sport (donc qui sortent tous les jours au travail ou paddock, nous distribuons le foin 2 fois par jour, les chevaux sont nourris 3 fois par jour, les box fais tous les jours, de l'aliment floconné pour tous les chevaux. A 650 euro TTC par mois par cheval (sans le travail des chevaux)nous sommes déficitaire....
Dans la construction nous avons aussi conçu nos box pour que chaque cheval soit en contact avec les autres en créant des ouvertures qui permettent une vie sociable indispensable à l’équilibre d'un cheval.
Bon courage


Oui, je comprends les contraintes des gérants évidemment. Je ne remets pas cela en cause.
Mon post initial était une réflexion que je me fais, car à force d'être dans ce milieu (depuis 35 ans maintenant), et ayant réalisé mon rêve de devenir propriétaire, depuis 3 ans seulement, je me rends compte qu'on a considérablement modifié l'équilibre physiologique des chevaux. Certes, le fait de les monter, les travailler, les faire sauter, à la base, ce n'est pas naturel. Mais, certaines pathologies ont émergé en relation directe avec des erreurs commises par l'homme: comme les ulcères car ils vivent enfermés la plupart du temps, mangent tête en haut, n'ont pas de fourrage à volonté....
Les structures qui font en sortent que les boxes soient ajourés, c'est rare, et cela me semble être le minimum.
Si seulement des agriculteurs locaux, pouvaient signer des conventions avec les centres équestres, peut-être que le foin et la paille seraient plus abordables et permettraient de sauvegarder certains besoins physiologiques du cheval.
Les terres, selon les régions, sont rares et/ou coûtent très cher....
En bref, je sais à quel point il est difficile de s'en sortir financièrement avec cette activité mais, lorsqu'on travaille d'arrache-pied, nous propriétaire, pour subvenir au mieux aux besoins de notre cheval, et qu'on se ronge les sangs quand on est absent, en se demandant ce qui est réellement fait.... Et quand on revient, on est souvent déçus de voir des stigmates de manquements... Si on se plaint, on est considéré comme "chiants", si on se plaint trop souvent, on est "invité à partir si on n'est pas content, car il y a une liste d'attente". On finit par ne plus prévenir quand on vient, pour surprendre le gérant et vérifier que tout est OK.
Mais, en réalité, on le fait car on veut prendre soin de notre cheval, qui est dépendant de nous pour vivre en bonne santé et dans le respect.
J'en ai entendu dire des gérants "il faut nous faire confiance". Oui, ben.... quand on voit parfois comment sont traités leurs propres chevaux, on n'a pas super envie....

Comyback

Novice

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 15
2 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 19/08/2018 à 03h50


genesiss a écrit le 17/08/2018 à 18h08:
@comyback Je te rassure , même en campagne, les pensions qui proposent réellement du foin à volonté et des sorties décentes ( j'entends par là plus d'une heure dehors chaque jour) sont rares !

Je suis d'ailleurs outrée que l'on paie pour cela , mais au fil du temps je crois que tout le monde s'en accoutume et c'est rentré dans le moeurs, c'est devenu presque normal et cela ne choque personne.
- Un repas de foin par jour ( 5kg ) qui passe pour du foin à volonté
- une sortie d'une heure par jour qui passe pour 1/2 journée
- des boxe partiellement ( pas de coup de balais final ) curés qui passent pour des box curés et desinfectes chaque semaine
- des clôtures en mauvais état et j'en passe ...

Bref, des prestations médiocres en général.
À mon sens et chez moi , une ecurie ça doit être tiré à quatre épingles, gérée d'une main de fer et SURTOUT proposer un hébergement qui mérite une rémunération en retour ! Il faut cependant aussi accepter de payer le bon prix et non tout miser sur les ecuries low cost qui promettent monts et merveilles ;) ... ou bien s'en occuper sois même ( dans la mesure du possible bien sûr)


Le souci, c'est les terres.... En fait, en campagne, les terres (en surface j'entends), coûtent moins cher. De plus, certains centres équestres en fait, s'auto-suffisent, en étant agriculteurs, donc font leur foin et leur paille. Je monte en western, et j'ai eu l'occasion de faire des stages notamment, chez Deborah Taves (ranch Made in The USA): elle, c'est chevaux en troupeaux, changement de prairies et entretien de ces prairies afin qu'il y ait toujours de l'herbe, et surtout: foin à gogo à volonté. Elle parle de minimum 10kg / jours et sert 20 kg par cheval. Ils mangent toute la journée, ne sont pas obèses, mais clairement heureux et en bonne santé. Et j'aimerais tant trouver cela pour mon cheval. Malheureusement, mon métier m'empêche de m'éloigner de la région parisienne et c'est bien dommage.
En tout cas, merci de ton témoignage et de ta compréhension.

Jaffa

Novice

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17
1 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 19/08/2018 à 10h20

fred.alix bonjour rien à voir avec le sujet mais votre écurie est magnifique

Édité par jaffa le 19-08-2018 à 10h21



Smooky

Initié
 

Trust : 41  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 136
0 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 23/09/2018 à 15h50

comyback 5ème pension et la moins chère ,j'en ai vu de toutes sortes .... je trouve que l'endroit n'est pas si mal, foin à volonté , tu peux me mettre un mail je te donne l'adresse c'est près de Pont sur Seine.

Sylari

Novice

Trust : -  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6
0 j'aime    
Pensions chevaux
Posté le 23/09/2018 à 17h47

En RP ce doit être vraiment être la galère lorsque je vois 600€ pour une pension?

Dans ma région il y a de plus en plus d'agriculteurs qui louent des terrains ou qui font payer une pension pour la surveillance en prenant des chevaux sur leurs parcelles ...ils récoltent le foin pour les "pensionnaires" et les prix sont raisonnables.
Il faut s'entendre avec les propriétaires dont les chevaux partagent le même pré, souvent il ne prennent que des chevaux déferrés postérieurs ....ils mettent les séniors ensembles et les chevaux ont des grands espaces, foin à volonté réellement, abri pour la pluie et l'hiver. Parfois un bout de terrain plat sert de carrière mais l'hiver il faut prévoir large pour aller chercher le cheval à l'autre bout du pré et faire le pansage d'un cheval qui s'est éclaté en se roulant dans la boue. Certes ils sont heureux!

Je crois que l'on ne peut pas tout avoir en fonction des régions mais en se réunissant à plusieurs propriétaires et en faisant le tour des petites exploitations (attention aux pesticides) on peut trouver mais il faut s'éloigner un petit peu de la RP.
Page(s) : 1 2
Pensions chevaux
 Répondre au sujet