Étudiante propriétaire

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4
Auteur
3379 vues - 52 réponses - 2 j'aime - 17 abonnés

Emilieriding

Membre ELITE Or
  

Trust : 1710  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 11559
Étudiante propriétaire
Posté le 08/01/2019 à 21h53

Bonjour
comme vous le savez ça fait longtemps que j aimerai être propriétaire d'un cheval que vous avez vu pas mal de fois si vous me suivez

le problème c est l'argent
J ai trouvé une pension pour 220?/mois; je n arrive pas trouver moins chère avec les critères que je souhaite
et évidement c est juste le prix de la pension après y a le maréchal, osteo, véto. ..

Après vu que je suis étudiante j ai pensé à lui trouver une dp ce qui me permettrait de le faire travailler quand je ne peux pas, de me faire payer un peu moins la pension et quand je ne suis pas là (1 semaine par mois grand max) je peux laisser la dp s en occuper toute la semaine pour le même tarif (c est une idée à voir )

Je vais essayer de trouver un Job pour cet été histoire d avoir quelques sous en plus mais impossible pour moi de travailler en même temps que les études et le cheval

en plus de celà j ai déjà mon chien à assumer donc je comprends que ça puisse faire beaucoup

celles qui sont étudiantes et propriétaires comment faites vous niveau budget ?
que pensez vous de mon cas et pensez vous avoir des idées ou solutions ?

Je vous remercie énormément et désolé de vous bombarder avec ce sujet

Badmonster

Membre ELITE Argent
  

Trust : 178  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8903
0 j'aime    
Étudiante propriétaire
Posté le 09/01/2019 à 19h25

Ce qui me chiffonne surtout c'est que tu dis que même après tes études, tu ne pourras pas assumer financièrement toi.. Donc tu vas demander à tes parents cet effort pour 20 ans, 25 ans ?

Mes parents m'ont acheté et ont assumé financièrement ma jument les premières années, je n'ai aucun souci avec ça. Au collège, au lycée, et en première année de médecine, je ne pouvais pas gérer. Mais ils ont fait le choix car ils savaient que c'était les années (sauf médecine, off course) où j'allais vraiment pouvoir en profiter. Mais c'était clair que dès que je pouvais bosser, sans mettre en péril mes études, je prenais le relai.

Neptune37

Expert
   

Trust : 38  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 847
0 j'aime    
Étudiante propriétaire
Posté le 09/01/2019 à 19h38

Je suis étudiante et j'ai un ma première jument à 17 ans, mais mes parents payent tout ce que je ne peux pas assumer ou presque sinon je n'aurais jamais pu.

Et sincèrement parfois je regrette car ça fait 8 ans que je ne pars plus en vacances que les sorties avec les amies c'est relativement rare en général (3/4 fois dans l'année), le shopping c'est le strict nécessaire...

Je voulais travailler mais mes parents veulent que je me concentre sur mes études et que je puisse faire des stages tout l'été

Il faut sérieusement que tu te poses les bonnes questions. Honnêtement si mes parents n'avaient pas pu l'assumer soit je l'aurais vendu, soit je ne serais pas en école véto...

Donc si tu sais que les tiens ne peuvent pas trop soit tu bosses, et tu payes toi même comme beaucoup d'étudiants soit tu renonces

Édité par neptune37 le 09-01-2019 à 19h42



Reine_lezard

Membre d'honneur
 

Trust : 5  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1574
7 j'aime    
Étudiante propriétaire
Posté le 11/01/2019 à 13h48

Je suis une grande trouillarde dans la vie. Une angoissée pour un rien. C'est peut-être pour ça que je ne comprends pas le raisonnement de certains "je n'ai pas de revenus, mes parents ne sont pas riches, mais je vais adopter un cheval quand même".

Perso je suis en CDI depuis plus de 10 ans, avec un bon salaire et vivant dans une région où le coût de la vie est plutôt bas... et pourtant j'ai toujours cette hantise qu'il arrive quelque chose à gros poney et que je ne puisse pas assurer financièrement. Voir mon cheval dépérir, ou devoir le faire euthanasier, juste parce que je n'aurai pas eu la capacité d'assurer financièrement... voilà certainement la plus grande trouille de ma vie. Et pourtant j'ai de l'argent de côté (compte d'épargne que j'alimente tous les mois et que je ne compte pas trop entamer malgré l'achat de ma maison), et je ne suis pas au maximum (loin de là) du taux d'endettement.

Et malgré ça, je ne suis jamais tout à fait tranquille. Surtout que mon gros prend 19 ans et que je ne suis plus couverte par son assurance (Cavalassur ne couvre plus à partir de la 19ème année). Et on le sait bien que l'avancée en âge va souvent de pair avec quelques ennuis de santé.

Bref, bien que j'ai tout de mon côté, j'ai toujours peur. Aussi je ne comprends pas que de jeunes filles soient prêtes à se lancer dans des circonstances aussi défavorables qu'Emilieriding. Imagine, ton cheval fait une colique, t'en as pour 5 000 € voire plus ? (j'ai une copine qui en a eu pour 8 000 € car complications...) Tu les as ? Non ? Tu laisses donc ton cheval crever en ayant abominablement souffert avant ? Et tout ça parce que tu n'auras pas été fichu de comprendre que non, tu n'avais pas les moyens d'adopter un cheval ?

Tekkenyo

Membre VIP
   

Trust : 322  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5521
2 j'aime    
Étudiante propriétaire
Posté le 11/01/2019 à 22h26

Étudiante et propriétaire.
Poney est financé à 100% par mes parents. Je paie mes cours, une partie de mes frais de concours, et les achats non indispensables.

Pour diverses raisons je ne l'ai pas rapproché de mon lieu d'étude. Il est donc à 1h15 de moi la semaine.
Faire les allers retours pour m'occuper de lui me coûte environ 160 euros / mois. C'est déjà un sacré trou dans un budget d'étudiant, c'est pas négligeable et je le compte dans les frais "cheval".

Il a une DP qui s'occupe de lui la semaine.
Si je soustrais ce qu'elle me paye, il me reste à charge autour de 400 euros / mois. En sachant que le prix de ma pension est ridiculement bas parce que poney se nourrit d'un rien, et qu'on prend 1 cours / semaine.
Je connais peu voir pas d'emplois étudiants qui paient autant et laissent le temps de travailler ses cours tout en gardant des créneaux pour Pompon...

C'est pas les frais fixes qui pèsent, c'est tout le reste. Une pension c'est pas énorme. Mais on ne peut pas toujours étaler ses dépenses comme on le voudrait, et parfois le dentiste tombe le même mois que le maréchal, que l'adhésion et la licence...
L'année de ses 4 ans j'ai reçu 800 euros de factures pour une bête piro. Et il est pas passé loin d'un petit tour en clinique pour examens complémentaires. J'aurais sorti un chèque à 4 chiffres.
Il y aussi tout ce qu'on ne compte pas, et qu'on sous estime toujours. Les cours déjà, seul on ne fait rien. Je suis à 1 / semaine, le minimum syndical pour espérer s'en sortir sans être trop frustré.
Puis les éventuelles sorties rando / concours. Ça aussi on en a vite envie quand on avance. Au minimum une journée de complet me coûte 85 euros.
Le rachat de matériel, une ruine. J'en suis à 1 selle par an pour suivre les épaules démesurées de mon gros poney...


Enfin bref, je serais INCAPABLE de financer ça moi même. Même avec un job d'été et un job étudiant. Ou ce serait au détriment de mes études. Et ça c'est impensable, il passe après.

Si tu as les moyens de l'assumer (en étant réaliste, on sous estime toujours, moi la première), fonce
Sinon, ce sera très certainement pour plus tard, et y'a pas de mal à ça !

Elicendi

Membre d'honneur
   

Trust : 30  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2562
5 j'aime    
Étudiante propriétaire
Posté le 13/01/2019 à 01h27

J'ai acheté mon cheval lors de ma première année d'étude.
Je l'ai vu grandir son éleveur me l'avait réservé.
Quand j'ai eu 18 ans, j'ai signé le chèque.
J'ai choisi mes études en fonction de ce cheval.
J'ai pris un cursus qui m'assurait d'avoir les moyens de l entretenir à la fin de mes études.
J'ai choisi la ville en fonction du job que j'ai trouvé. Et quand tout était en ordre je l'ai ramené.
Et j'ai travaillé le soir, tous les soirs. Je montais le week-end (il était jeune de toute façon), puis j'ai fais des stages rémunérés. J'ai pu le financer moi même.

Mais, je ne vivais pas dans le même confort que toi. Je n'allais pas chez l'esthéticienne ou le coiffeur, j'avais un cochon d'inde à la place du chien, et ma pension était au fin fond de la campagne avec des installations très sommaires.

Aujourd'hui ce poulain va avoir 19 ans, je ne regrette pas mon choix. J'ai fait 5 ans d'études, je ne partais pas en vacances du tout, j'ai travaillé, j'ai étudié, j'ai bien profité de mon cheval et j'ai attendu d'être embauchée dans mon premier job pour faire le tour du monde et avoir une pension tout confort et des cours toutes les semaines.

Bref voilà pour le 3615 mylife. Si tu veux ce cheval tu vas travailler pour l'avoir. Si tu ne le fais pas ben.... C'est peut être que tu n'es pas vraiment motivée pour l'avoir.

Un cheval c'est du boulot et des sacrifices, en temps en finance, si déjà avant de l'avoir tu n'es pas 100% motivée pour te décarcasser et lui donner la priorité quitte à restreindre ton train de vie... Ça va pas s'arranger avec le temps.

Aplume

Initié
 

Trust : 88  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 168
4 j'aime    
Étudiante propriétaire
Posté le 13/01/2019 à 06h31

Salut

Perso j'ai acheté ma ponette quand j'étais en 3eme année de fac. J'étais boursière avec un peu de sous de côté je me suis dit ça passe crème ... LOL ...

La pension pré pas trop chère s'est transformé en pension centre équestre parce que le 100% pré ne convenait pas à madame le gros poney rustique

Pour des raisons perso j'ai arrêté la fac et donc la bourse. Toutes mes économies y sont passées (5000E de côté et il ne m'en reste pas 1centime)

J'ai voulu lui trouver une dp. Jai mis presque 1an à trouver quelqu'un. Au bout de quelques mois j'ai arrêté parce que ça ne passait pas avec cette personne et depuis je n'ai trouvé personne.

J'ai du trouver un travail pour assumer les frais. Aujourd'hui ça fait 1 an que je bosse en 35h et je commence à peine à mettre de côté. J'ai renoncé aux études, aux vacances, aux loisirs coûteux (genre Disney, shopping, concert) ... et pour le moment je renonce également à mon indépendance. Je ne peux pas assumer un loyer pour poney et un loyer pour moi (en vrai ça passe si je revend la voiture et que j'arrête de manger) pour le moment ça va je suis jeune mais bon passé un certain âge c'est bien de quitter le nid

Bref ma vie se résume à payer pour poney

C'est un choix que j'ai fait et je suis heureuse comme ça, si c'était à refaire je n'hésiterais pas.
Par contre si j'avais pu un peu mieux préparer l'affaire, j'aurais apprécié !
Je n'ai pas choisi quand acheter, je l'aurais certainement fait un an plus tard. J'aurais pu finir mes études et trouver un taf avant.

Comme beaucoup c'était un rêve de gamine d'avoir mon poney mais ce n'est pas une nécessité
Je trouve ça dommage de se "pourrir" la vie et son futur en achetant un cheval surtout quand on sait que ça va être tendu

Dans le cas de ma ponette je l'ai eu en dp elle est partie j'ai déprimé. L'ancien proprio me contacte quelques mois plus tard, il ne pouvait plus l'assumer c'était pour moi ou pour le marchand. Vu la bestiole un marchand l'aurait vite fait revendu au couteau alors décision prise très rapidement j'achète la bête.
Pour passer de tarée incapable à la merveille qu'elle est maintenant j'ai passé un an à la travailler tous les jours. Ça a été possible parce que je n'était plus en étude et je ne travaillais pas encore.

Maintenant que je bosse je passe au minimum 1 jour sur 2 et je monte 2 à 3 fois par semaine. C'est un effort aussi. Ça veut dire que à 20h après ma journée de taf je rentre pas tranquillement chez moi, je passe aux écuries et je m'occupe de l'animal. Au début c'est cool c'est trop classe de faire un bisou à poney après le travail. Mais en hiver par -2° c'est chiant ! Et j'ai la chance qu'elle soit en box au sec !

En résumé j'ai eu énormément de chance de m'en sortir mais j'ai eu chaud et je ne pense pas que ce soit une bonne idée d'acheter quand on a pas le budget

Tagada29

Apprenti
  

Trust : 104  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 411
3 j'aime    
Étudiante propriétaire
Posté le 14/01/2019 à 03h05

Une de mes amies a acheté son "cheval de coeur" de centre équestre, âgé de 15 ans, en 2e année d'études (sur 5, car Master). Je précise que cette copine est l'une des personnes les plus travailleuses, dégourdies et volontaires que j'ai rencontré dans ma vie.

Les premiers mois tout roulait plutôt pas mal: elle gérait elle même grâce à ses économies de jobs lycéens/ étudiants des années précédentes (un peu comme aplume, dans les 5000€ de mémoire + son contrat à MacDo). Elle avait une DP qui aidait pas mal + presence des parents en cas de coup dur derrière.

Mais forcement, un malheur n'arrive jamais seul. Tout d'abord, la voiture pourtant plutôt récente tombe en panne. Gros frais dessus, je ne me rappelle plus du montant mais clairement c'était plus de 1000 euros. D'un coup, le cheval est devenu rétif, arthrose du dos + dans les antérieurs si je me souviens bien (mais j'ai un doute!). Bim, cheval immontable, perte de la DP. Facture véto hallucinante à cause des nombreux examens et soins, car les vétos ont galéré à trouver. Les parents, qui ne s'attendaient certainement pas à de tels montants (et qui payaient déjà les études...), cessent d'aider financièrement car ne peuvent plus suivre.
Le cheval continue à perdre de l'état, donc achat de nourriture plus chère et de complements alimentaires qui s'ajoutent à la facture.

Bref, actuellement, je n'ai quasi plus de nouvelles de ma pote. Ça va faire 3 ans qu'elle est proprio et environ 2 ans qu'elle bosse comme une véritable acharnée pour assumer son cheval, son début de vie active et tous les frais de la vie courante. Je n'ose pas trop lui demander, mais je pense que depuis le début de ses ennuis elle ne s'est pas accordé un seul rendez-vous chez le coiffeur ou de dîner dans un restau.

Franchement, la situation ne fait pas rêver, et pourtant c'est une personne qui n'a jamais rechigné à travailler à tous types de postes (MacDo, caissière au Leclerc, employée de jardinerie...).

Bref, je pense sincèrement que tous les gens qui ont pris la peine de confier leurs experiences sur ce post ne souhaitent pas juste "t'embêter". Mais ce rêve (et offrir une belle retraite à un cheval de club est une superbe action) peut se transformer en cauchemar. Déjà si dans le cas de figure "tout va bien dans le meilleur des monde" tu es limite, alors en cas de scénario catastrophe toi, tes parents, leur échéancier de remboursement du prêt de tes études et ton cheval allez finir littéralement sur la paille.
Page(s) : 1 2 3 4
Étudiante propriétaire
 Répondre au sujet