Discussions autour du cheval :-)

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Auteur
2952 vues - 80 réponses - 0 j'aime - 7 abonnés

Natt93

Membre d'honneur
 

Trust : 651  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1739
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 24/04/2019 à 13h35

Bonjour !

Afin d'approfondir mes connaissances pour ma future formation dans l'attelage agricole j'aurais besoin de vos témoignages pour prendre un peu d'avance dans l'idée d'approfondir mes connaissances sur l'entretien et les soins du cheval, pourriez par prix décroissant m'informer sur les soins les plus coûteux chez le cheval ?

Pour les maladies types coliques, les atteintes aux yeux, les lésions tendineuses et musculaire, maladies de peau,les atteintes osseuses et cancéreuses ou tout ce a quoi vous avez été confronté.

Pour des chevaux vivant en extérieur H24 particulièrement.

S'il est possible d'évoquer dans les grandes lignes un petit descriptif de ce que vous souhaitez partager avec moi sur vos différentes pathologies rencontrés ce serait super en complément de mes recherches sur internet ! :-)

Un grand merci pour le temps que vous prendrez pour m'aider !

Nat

édit : faute de frappe !

Édité par natt93 le 29-04-2019 à 08h22

Natt93

Membre d'honneur
 

Trust : 651  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1739
0 j'aime    
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 28/04/2019 à 10h13

kapple merci pour ta réponse :-)

les injections, tu as appris a les pratiquer sous les conseils de ton véto ?

Natt93

Membre d'honneur
 

Trust : 651  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1739
0 j'aime    
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 28/04/2019 à 10h28

pourriez vous éclairer ma lanterne sur les comportements hiérarchiques de base dans un troupeau ?

tout sexes confondus / juste juments, ou juste hongre ?

j'entends par là les différences entre les positions par rapport aux ressources, ou rapport dominant dominé ( par exemple pour faire plus simple sur un groupe de 2 ).

merci d'avance :-)

Ardennesacheval

Membre VIP

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3843
2 j'aime    
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 28/04/2019 à 11h17

moi c'est le véto qui m'a appris à piquer.

Pour le groupe et la hiérarchie :
les chevaux sont génétiquement programmés pour vivre en groupe hiérarchisé et cette harmonie est apprise par les adultes, aux poulains.
Dans la nature la hiérarchie empêche les comportements dangereux de bagarres, violences, susceptibles de causer des blessures.
Une fois qu'un individu a trouvé sa place, la hiérarchie est stable pour un temps, jsuqu'à ce qu'un élément perturbateur fasse bouger l'ordre : nouveau cheval, cheval devenant trop vieux, faible par rapport aux autres.
Quand les ressources manquent, le dominé se les approprie : il mange, boit le premier : si c'est la dernière goutte d'eau lors de sécheresse, il aura plus de chances de survie, et transmettre ses gênes. Si c'est le dernier brin d'herbe sous 1m de neige par -30°C, pareil.

Les chevaux domestiques ont rarement des conflits dûs aux ressources car dans des prés herbeux et avec des abreuvoirs toujours remplis, mais la hiérarchie resurgit quand on pose un seau de grain au milieu d'un troupeau ... ou qu'on distribue du pain, etc. (ou que l'abreuvoir était vide, tout le monde a soif, le dominant boira le premier)

Un cheval n'est pas "dominant" ou "dominé" de nature mais en fonction des circonstances.
Le mien était persécuté et terrorisé par le dominant du groupe... Quand ce dernier est parti, mon cheval s'est retrouvé "père de famille" coloc d'une shet et de son poulain.

Une nouvelle, O* est arrivée : Lotus a pris le rôle de dominant en chassant l'intruse.
Le nouveau est tenu à l'écart et au fil des jours, semaines se rapproche peu à peu du troupeau, jusq'à y être toléré, puis intégré. C'est souvent les jeunes qui vont , curieux, les premiers, vers les intrus. Lotus n'empêchait pas le poulain d'aller voir mais interdisait formellement à la nouvelle de s'approcher du groupe.

Ensuite I* est arrivée. Là encore elle s'est fait chasser, de moins ne moins loin, et au bout de quelques semaines, elle était près des autres, au bout de quelques mois, faisait partie de la famille.

Et ainsi de suite.

Là mon cheval a 20 ans, un nouveau est arrivé (séparé par un fil actuellement) jeune, endurant, fringuant, à mon avis il ne va pas se soumettre de bon coeur et peut-être va t-il devenir dominant !

A part ces comportements face aux intrus la hiérarchie se "montre" peu. il y a suffisamment à manger, à boire, pour tous. Lotus n'aime pas que d'autres hongres viennent traîner trop près de sa chérie, il ne l'empêche pas d'aller leur pisser sous le nez, mais quand il est avec elle, il ne veut pas les voir s'approcher trop près.
Il les poursuit, dents en avant, oreilles aplaties, les autres filent sans demander leur reste.

Il y a suffisamment de chevaux et de place pour que chacun soit serein avec les autres, ait un copain pour chasser les mouches groomer, ils sont tous solidaires, ont tous des relations de proximité les uns avec les autres, même si des fois il y a plus d'affinités. Des fois les alezans sont ensemble, des fois les filles ensemble, etc.

Et quand Lotus sort de chez lui, il sait où est sa place, si je l'emmène en vacance chez les Ardennais, il se fait tout petit, car il sait que c'est lui, l'intrus, et fuit quand on le chasse.

Normalement les relations hiérarchiques ne posent pas de problème si on ne cherche pas les ennuis.
En donnant le foin, il faut faire plus de tas qu'il n'y a de chevaux, ainsi un dominé qui se fait chasser, trouvera toujours un tas où manger.
Si on donne du grain, mettre les seaux suffisamment éloignés les uns des autres et nourrir le dominant en premier, puis surveiller que chacun reste le nez dans son seau.
Ne jamais nourrir à la main en troupeau, le meilleur moyen de réveiller les discordes et risquer un accident.

Les problèmes peuvent survenir s'il n'y a pas assez de place : le dominant veut chasser l'intrus, le nouveau ne peut fuir, le dominant se sent provoqué et va le tabasser pour lui faire passer l'envie...
Ou s'il y a des angles , recoins dans le pré : le nouveau fuit mais ne connaissant pas la configuration de la pâture, se "coince" dans un angle, se fait barrer la route par son assaillant et tabasser...

A mon avis ce n'est pas le sexe, ni la taille, qui comptent pour dominer, mais le ténacité : bien des shets sont des petites charognes qui font la loi sur des plus grands !

Heidi124

Membre VIP
   

Trust : 32  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5610
1 j'aime    
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 28/04/2019 à 11h38

Perso j'ai 2 chevaux qui vivent dehors h24 du mois de mars à octobre environ, sinon ils sont dehors la journée et en boxe la nuit (sauf s'il fait vraiment chaud on les rentre aussi le jour et on les sors la nuit en été).

Je touche du bois bien sur, mais ce qui nous coûte le plus cher c'est le parage une fois tous les 6 mois. En attendant, on pare nous même pour maintenir. Jamais eu de soucis avec les chevaux, ils font pas grand chose par contre. Une n'est pas du tout en activité et l'autre je l'utilise pour faire de l'attelage, du travail agricole léger (débardage, herse à prairie et j'ai acheté une faneuse donc cette année elle va faner également) et sinon des balades. Ils sont au foin, à l'herbe et on ne les complémente pas, sauf en cas de travail agricole. Après c'est des semi-traits. Au prix du foin effectivement, on est contents de le faire nous parce que ça coûte un bras sinon.

Si je réfléchis en remontant à plus loin, c'était les fers à 180 balles le gag toutes les 6 semaines. Après dans la famille ils sont agriculteurs, donc ils ont beaucoup soignés eux même, mais moi ces 8 dernières années où je suis là, les poneys n'ont jamais eu de soucis (et je touche encore du bois!). Il y'a pas mal de petits bobos qu'on peut soigner soit même, après malheureusement avec les chevaux c'est vrai que ça devient vite des gros bobos.

Natt93

Membre d'honneur
 

Trust : 651  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1739
0 j'aime    
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 28/04/2019 à 12h39

ardennesacheval merci pour tes explications ;-)

Natt93

Membre d'honneur
 

Trust : 651  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1739
0 j'aime    
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 28/04/2019 à 12h40

heidi124 merci pour ta réponse !

Dolimos

Membre ELITE Bronze

Trust : 539  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6358
2 j'aime    
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 28/04/2019 à 12h45

Les IRM aussi ça assassine côté portefeuille !
1200€ pour un IRM en clinique , juste pour pouvoir poser un diagnostic sur une lesion tendineuse dans le pied .
Donc je vous laisse imaginer les frais engagés avant en radios, echo et soins divers qui n'ont rien donné , avant que la veto ne doive se résoudre a envoyer le cheval passer un IRM . Rien n'était visible ni aux radios ni aux echo , la boiterie ressemblait a s'y meprendre a un abces du pied … Elle a bataillé un moment !
Seul l'IRM a pu permettre de voir la lesion et donc de poser un diagnostic et adapter la therapie !


Bref , un coup a 2500€ juste pour savoir pourquoi le cheval boitait ! Heureusement , le traitement se résumait a du repos et une ferrure speciale !

Kapple

Apprenti
  

Trust : 250  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 253
1 j'aime    
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 28/04/2019 à 12h53

natt93 j'ai une grande phobie des aiguilles (je sais ça craint lol) ce qui m'empêche de les manipuler...
Du coup pour les injections c'est ma pension qui s'en charge d'autant plus que les injections de duplocilline sont très strict, pas une goutte en contact avec le sang et le produit doit être injecté tout doucement pour ne pas faire de boules; c'est un dérivé de la depocilline pour ceux qui connaissent

Natt93

Membre d'honneur
 

Trust : 651  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1739
0 j'aime    
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 28/04/2019 à 14h04

dolimos ha oui en effet !

merci pour votre réponse :-)

Natt93

Membre d'honneur
 

Trust : 651  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1739
0 j'aime    
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 28/04/2019 à 14h05

kapple ha zut, c'est bien que ta pension prenne le relais.

peux tu m'en dire un peu plus sur ces médicaments ?

je ne préfère pas m'orienter vers internet pour le coup vu que c'est particulier :-)

Kapple

Apprenti
  

Trust : 250  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 253
1 j'aime    
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 28/04/2019 à 22h48

natt93 alors c'est un antibiotiques à base de pénicilline, dans son cas pour éviter l'infection pulmonaire en cas de fausse route quand il a fait son bouchon ?sophagien. Il est à administrer impérativement en intra musculaire, s'il va dans le sang le cheval a des réactions très violente, se jette par terre, dans les murs etc. C'est un produit assez épais et il faut l'injecter très doucement pour éviter que ça fasse des boules sur l'encolure. Pour le miens on piquait un jour à gauche et le lendemain à droite etc pour laisser la zone se reposer

Natt93

Membre d'honneur
 

Trust : 651  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1739
0 j'aime    
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 29/04/2019 à 08h12

kapple merci pour ta réponse :-)
on pique dans l'encolure OK mais le fessier ne serait il pas plus adapté dans la situation que tu as rencontré niveau musculaire, ou il y a un risque de se faire botter si on pique dans la cuisse ou le fessier ?

Natt93

Membre d'honneur
 

Trust : 651  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1739
0 j'aime    
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 29/04/2019 à 08h22

pourriez vous, pour ceux qui le pratiquent me donner un exemple concret de pâturage tournant s'il vous plaît ?

j'ai lu un article sur L'IFCE mais je n'ai pas compris, sur un hectare pour 2 chevaux divisé en 5 parcelles dans l'exemple qu'ils évoquaient.

Ils expliquent quand changer de parcelles en rapport de la poussé de l'herbe, mais il ont aussi montrer dans leurs schéma une partie ou faire du foin.

J'en conclus donc que dans le cas de 2 chevaux ils partent du principe de les faire tourner sur 4 parcelles et une pour le foin, vous êtes d'accord avec moi ?

Le foin en faite c'est de l'herbe haute ?
mais l'herbe haute n'est elle pas très pauvre en nutriments ?
a partir de quel moment est il nécessaire de faucher pour obtenir du foin ?

sur 1 hectare divisé en 5 parcelles, quelle serait la surface de chaque parcelle, doit on partir du principe que chaque parcelle est équivalente en taille ou plutôt partir du principe que celles où les chevaux sont sont plus grande que celle pour le foin ?

Quel est le rendement niveau poids ( a la louche ) pour faire du foin sur une surface petite ?

Est il envisageable après avoir fauché de faire pâturer les chevaux sur la parcelle sans risque de fourbure, je me dis que l'herbe fauché est stressée et donc plus riche, c'est une fausse idée ?

( je vais reintituler mon poste, vu qu'on dérive pas mal )

édit : correction

Édité par natt93 le 29-04-2019 à 08h24



Ardennesacheval

Membre VIP

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3843
1 j'aime    
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 29/04/2019 à 21h54

pourriez vous, pour ceux qui le pratiquent me donner un exemple concret de pâturage tournant s'il vous plaît ?
notre ardennais et son coloc sont dans des paturages tournants : on a des prés à nous, des parcelles contre entretien... sur certains on fait le foin, pas sur d'autres.. et elles n'ont pas la même taille.

Les Ardennais sont rarement trop gras et quand cela se produit, ça ne dure pas longtemps (quand il y a moins d'herbe, ils redeviennent "normaux" lol

Donc pour eux pas d'organisation type "paddock de régime". On les met ds une parcelle, ils "tondent" une première fois tout ce qui est le meilleur, ensuite ils mangent un peu plus court et ensuite ils ont faim là où mon mérens et mon âne seraient obèses !

A ce moment-là on les change d'endroit....

Garder quelques cm d'herbe permet d'éviter d'épuiser les plantes (alors qu'une parcelle "sacrifiée" en paddock de régime sera laissée monter en graines , puis déssécher, puis grignotée et "grattée" jusqu'au trognon.... ce qui épuise les plantes...)

En hiver les chevaux sont mis dans les parcelles en pente, bien drainées, sur lesquelles ont ne fait pas de foin, les chevaux piétinent, mangent, remangent et surmangent, on leur met un roundball, distribution de foin matin et soir mais pas à volonté sinon ils gaspillent.

Au printemps et été, on les met sur des petites parcelles qu'on ne fauche pas en foin, par ex dans les vergers là où le tracteur ne peut se faufiler.

En été ils sont sur un parc avec boxes ouverts où ils peuvent se protéger des mouches, parcelle coupée en 3 avec une partie ouverte à la fois, pour préserver les 2 autres et protéger la repousse. S'il fait beau et chaud et pluvieux c'est le bingo, ils passent quelques mois à cet endroit.

Après les foins on les met sur les parcelles coupées, il y en a une très grande où dès que l'herbe a un peu repoussé, ils ont "plein" à manger du fait de la surface...

Bref on s'adapte en prenant en compte le terrain (pente, sec, humide) les installations (boxes = super contre les mouches) la pousse de l'herbe (des fois les terrains humides poussent bien pdt les canicules, on les exploite plus) des fois il y a vraiment bcp de foin donc + d'herbe dispo...

[b]Le foin en faite c'est de l'herbe haute ?
mais l'herbe haute n'est elle pas très pauvre en nutriments ?
a partir de quel moment est il nécessaire de faucher pour obtenir du foin ?[/b]
le foin c'est de l'herbe en fleur/ graines

l'herbe haute et cramée est pauvre en nutriments mais la plante en graines est au max de son volume et de sa charge en nutriments car on la coupe au moment où elle a concentré sa "puissance" pour se reproduire.

Si tu coupes les brins secs et "grainés" ils perdent leurs graines et ne contiennent que peu de nutriments, bcp de fibres, la plante est en déclin.

Si tu coupes les brins en train de pousser, verts et tendres, ils vont presque "tout" perdre en séchant puisque pleins d'eau.

Pense à une branche de pommier, en fleurs elle va faner, en fruits elle te nourrira mais une fois les fruits désséchés et pourris, elle n'est plus bonne à rien.

Quel est le rendement niveau poids ( a la louche ) pour faire du foin sur une surface petite ?
Ca dépend de la météo, certaines années on fait double de foin que d'autres...

Est il envisageable après avoir fauché de faire pâturer les chevaux sur la parcelle sans risque de fourbure, je me dis que l'herbe fauché est stressée et donc plus riche, c'est une fausse idée ?
ça dépend, si l'herbe repousse bien verte sous la pluie, elle sera abondante et riche, s'il ne pleut plus et que les restes de tiges sont cramés, elle sera pauvre... Si tu as des chevaux comme les ardennais, pas de fourbure pour eux, par contre un âne ou shetland, sera fourbu sur du regain..

en découvrant le monde des Ardennais j'ai découvert un autre monde.
Un monde où les chevaux peuvent vivre sous des pommiers sans être obèses et fourbus...

ils mangent l'herbe, pâturent et à 5 cm du sol c'est déjà "pas assez" pour eux, ils font la tête...

le voisin leur donne du pain, ils sont encore en santé le lendemain

super pratique finalement... Vu que, vivant dans un endroit bien vert, c'est adapté à leur physiologie (ou plutôt, originaires du terroir, ils sont adaptés à leur endroit de vie)

Ce qui est important c'est optimiser la pousse passant la raclette / herse, retirer les crottins, mettre le cyanamide calcique au printemps, empêcher le surpâturage ...

Natt93

Membre d'honneur
 

Trust : 651  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1739
0 j'aime    
Discussions autour du cheval :-)
Posté le 30/04/2019 à 08h04

ardennesacheval merci pour ta réponse détaillée, j'y vois plus clair :-)
Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Discussions autour du cheval :-)
 Répondre au sujet