Journal d'une Île Déserte

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7
Auteur
6104 vues - 93 réponses - 10 j'aime - 38 abonnés

Allison44

Membre ELITE Or
  

Trust : 534  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17613
Journal d'une Île Déserte
Posté le 21/05/2019 à 14h41

Suite aux soucis rencontrés sur mon précédent post (notamment en terme de perte de photos et gros souci de chargement), me voici de nouveau motivée pour parler de Lui et de nous !

Je vous souhaite donc la bienvenue sur ce post tout beau tout neuf, "le Journal d'une Île Déserte".

Cliquez pour voir l'image   

Tout d'abord, pourquoi "Île Déserte" ?
Et bien dans un 1er temps car c'est la "traduction" du nom de ce bel animal qui partage ma vie depuis pas mal de temps déjà. (pour les non-bilingues : île déserte = Désert Island ).
Mais aussi car quand je suis avec lui, plus rien d'autre n'existe autour. Il a le don, comme tous les autres chevaux, de me faire oublier les petits tracas du quotidien (sauf quand c'est lui qui me les pose les tracas ).
Il est mon petit échappatoire à 4 sabots


Qui suis-je ?
Pour ceux qui ne me connaissent pas vraiment encore, je m'appelle donc Allison ("non sans blague ??"), et je vis dans le 44 ("Vraiment ??").
J'ai la trentaine, je suis mariée depuis presque 5 ans (en couple depuis presque 15 ) et maman d'une petite Louise, née en Juin 2016.
Je suis assistante pédagogique dans une école de Communication.

Mais assez parlé de ma vie perso, passons à la vie équestre...
A l'âge de 6 ans, mes parents ont eu la bonne idée de me faire monter sur un poney à une kermesse, comment vous dire que je ne suis jamais redescendue .
S'en suit donc plusieurs années en clubs et plusieurs clubs.
La compétition ne m'a jamais attirée particulièrement, ce que j'aimais c'était venir le plus tôt possible et passer du temps avec les poneys et chevaux dans leurs prés, aider à la préparation des shetlands... Mon petit bonheur à moi quoi
Et puis en Juin 2009, fini le club. Ça commençait à coûter cher à Papa et Maman .

Cliquez pour voir l'image   
Oh que j'étais jeune

Me voilà donc partie avec une idée en tête : avoir mon propre cheval (bah ouais, faut pas compter sur les parents pour ça apparemment ).
C'est en Avril 2010 que mon rêve se réalise : Glaiko Avenus entre dans ma vie. Un beau pur-sang qui ne m'était pas du tout destiné à la base. Mais les choses ont fait que...

Cliquez pour voir l'image   
Cliquez pour voir l'image   

Mais le destin ne pouvait pas toujours être de notre côté, et mon Koko décède le 07 Novembre 2011 des suite d'une hémorragie fatale due à une mycose des poches gutturales
Il avait 7 ans et demi, trop jeune pour partir, et surtout nous n'étions qu'au début de nos aventures.

En Août 2012, je repars à l'aventure avec un nouveau loulou, mais ne soyez pas trop gourmand, la suite viendra plus tard


Qui est-il ?
Désert est un pur sang, né le 11 Avril 2009.
Il a donc pris 10 ans cette année
Destiné au courses de plat, il a rapidement fait comprendre que c'était pas son truc (pourtant, il en a sous le capot ).
Comme mon homme le dit, il s'appelle Désert, comme son palmarès
4 courses pour 4 dernières places, mais c'est mon champion à moi

Aujourd'hui, il vit au pré H24, pieds nus, complémenté en hiver (et éventuellement couvert selon le temps).
Il s'est parfaitement fait à sa vie de cheval de loisirs et s'est découvert une passion pour le saut (et les galops sur la plage ^^)

Cliquez pour voir l'image   

To be continued.....

Édité par allison44 le 11-07-2019 à 11h49

Allison44

Membre ELITE Or
  

Trust : 534  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17613
15 j'aime    
Journal d'une Île Déserte
Posté le 12/06/2019 à 10h53

2017, année du changement...

En 2017, Désert va déménager, mais ça, on ne le sais pas encore !



Pour rappel, en cet hiver 2017, Désert est tondu intégralement. En effet, j'avais pour projet de le bosser "intensément". Mais quand on est maman débutante, on ne pense pas qu'un bébé prend autant de temps
J'ai été un peu trop optimiste sur le coup et finalement, Désert ne sera pas travaillé tant que ça !
Et cette tonte intégrale lui va lui porter préjudice, il perdra énormément de poids sur les 3 premiers mois de 2017.

Mais en ce début de 2017, un nouveau projet prend forme dans nos écuries : une équipe de TREC !
On commence les entrainement, le gérant veut nous engager "rapidement", sur le 1er de l'année, alors on s'entraîne ^^





Fin février, gros désaccord avec le gérant de l'écurie sur la "gestion" (il nous dit qu'on est complets, mais accueille tout de même de nouveaux chevaux), je ne veux pas que mon cheval soit à l'herbe 6 semaines dans l'année, et le reste au foin... Le ton monte, en une semaine, je suis partie.

Nous arrivons dans une nouvelle structure, un mot : MA-GNI-FI-QUE !
C'est un peu plus loin de chez moi (35/40 minutes avec de la 4 voies + route de campagne), mais c'est tellement beau :

* Une carrière immense
* un manège immense
* un rond d'havrincourt (en construction à notre arrivée
* une piste de galop
* des prés immense (6 hectares pour les chevaux au prés à l'année, par groupe de 6)
* un casier individuel





Le lendemain de son arrivée, je fais faire à Désert le tour de son nouveau chez lui, en particulier le manège !



Durant le mois de Mars, on ne fera rien. Désert a perdu trop d'état, je fais même venir un vétérinaire car je commence à m'inquiéter.
Je suis bien la seule !
L'hiver a été particulièrement froid et la tonte intégrale a fait qu'il a beaucoup tiré sur ses réserves pour se tenir chaud (je m'en veux, mais je m'en veux ! Décision est prise de ne PLUS JAMAIS le tondre intégralement !).
On le passe donc à un aliment complet d'élevage, pour poulinière. En quelques jours déjà on voit une amélioration .

En Avril, on reprend le boulot :)





On prend même un 1er cours ! J'en ai un peu ch*er à ce cours là, je l'avoue





Et puis les beaux jours arrivent, et au gré d'une balade à pied, on tombe sur un beau champs de colza
Comment résister à la tentation ?

Bah on n'y résiste pas



En Mai, Désert ressemble de nouveau à un petit baleineau



Et on continue le travail, et les balades à 3





Les jours passent, et Juin arrive.
Et comme vous le savez, à chaque année, sa sortie plage

Cette année là, c'est, je pense, ma plus belle sortie avec lui, la 1ère en sans mors, et il a juste été magique







La moitié de l'année est déjà écoulée. Ce 1er semestre sera passé à une vitesse folle

La suite au prochain épisode

Édité par allison44 le 12-06-2019 à 10h57



Allison44

Membre ELITE Or
  

Trust : 534  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17613
9 j'aime    
Journal d'une Île Déserte
Posté le 13/06/2019 à 14h52

2017 - La suite

En Juillet, on a pas mal bossé, on profite à fond de ces belles structures !







On se remet au saut, avec un peu plus de hauteur sur les enchaînements, après tout, les écuries partent souvent en CSO et ça me botte de me lancer (enfin !), avec un objectif de Club 2/3...





On continue aussi nos petites sorties, dont certaines avec une grande partie en liberté



Bref, l'année s'écoule doucement, sans rien de transcendant...
Enfin si, on adhère à une association de spectacle (qui coulera en quelques mois...), et d'un "commun accord" avec les "dirigeants", je quitte l'association avant notre 1ère représentation, sans regret.


(photo prise pour l'association)

Les jours passent et ma fille est toujours plus ou moins présente avec moi aux écuries pour surveiller que Désert mange bien tous ses granulés





Et 2017 s'achève tranquillement...





C'est en cette fin de 2017 que la décision est également prise de ne monter Désert plus que sans mors, tout le temps : side "maison" pour le travail en carrière, et hackamors en extérieur.
J'ai tenté le Likorne, mais Désert avait quelques réactions de défense, je ne l'aurais pas gardé longtemps ! (Moi qui en rêvais depuis des lustres de ce truc )



A bientôt pour l'année dernière

Édité par allison44 le 14-06-2019 à 12h33



Allison44

Membre ELITE Or
  

Trust : 534  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17613
14 j'aime    
Journal d'une Île Déserte
Posté le 14/06/2019 à 11h59

2018 => nouveau changement !

Trop peur de m'ennuyer, voici que 2018 nous apportera un énième changement (heureusement que mon cheval est bonne pâte )

Mais avant d'en arriver là, commençons par le début d'année :)

Un début d'année sous le signe du "travail" ! On alterne entre plat, saut (monté et en liberté) et aussi pas mal de balade :)
On est sur la même longueur d'onde, on prend quelques cours et on progresse, tout en prenant du plaisir !
Je m'autorise de plus en plus de "liberté" cette année là aussi















Les mois passent, on arrive en Avril/Mai, et toujours autant de plaisir à travailler avec lui
(Et puis, il est tellement beau )







C'est en Mai que nous nous lançons (enfin !) dans les concours !!
Un concours interne, certes, mais qu'est qu'il a été génial !
Nous avions engagés sur la 80cm et nous terminons... 1er !! Avec un magnifique sans faute, un cheval parfait, une osmose totale entre nous, un parcours méga-hyper-super fluide... Bref, vous l'aurez compris, j'ai grave pris mon pied sur ce tour !!









Des étoiles plein les yeux et gonflée de confiance à bloc, on attaque le reste de l'année sereinement

En Juin, Désert se paie un moment thalasso



Mais le travail continue :)





En Juin, un nouveau concours interne est organisé, je m'engage dans la 90cm, encore confiante de notre magnifique performance du mois d'avant !
J'ai bien vite déchantée... Le parcours tourne beaucoup, beaucoup de combinaisons (dont une ligne double/vertical en sortie de courbe...)
Mais dès le n°1, Désert me fait comprendre que ça va être dur... Il m'enchaîne 4 refus sur le 1er obstacle, une croix. Il accepte de la franchir quand elle est abaissé à 40cm.
Forte de cette "victoire", on repart sur le parcours. le 2 et le 3 passent nickel (même si je le sens crispé).
Le 4 est un bidet. Vu ce qu'il s'est passé sur le 1, je le sens moyen, ça n'a pas aidé => Refus.
On relance et il passe. Le 5 passe comme une lettre à la poste et nous voilà direction le n°6 : la "grosse" ligne...
Désert est rincé, mais toujours aussi volontaire, il le passe difficilement, mais je sens qu'il veut me faire plaisir.
Le 7 est devant nous, on a fait le plus dur, mais s'en est trop pour Désert qui me laisse sauter seule ce vertical avant de se barrer gentiment



Cette énorme déconvenue me blesse, physiquement et moralement. je n'ai pas su le comprendre, on n'était pas du tout ensemble sur ce parcours. Beaucoup de "et si" me viennent en tête : et si j'avais pris la hauteur en dessous, et si je m'étais arrêté après la ligne, et si j'avais arrêté après le 1 tout simplement, et si, et si , et si....

S'en suivra une grosse pause sur le travail monté. On profitera de balade à pied, de papouilles et un peu de longe...







Le spectre du dernier concours me hante pas mal, je "décroche" un peu et vient de moins en moins rendre visite à Désert. Sans compter que la route me pèse de plus en plus.
Plus la force, ni le courage de toute cette route pour juste faire un câlin et donner une carotte...

C'est la que je me dis qu'il faut que ça change.

Et ça va changer...

Édité par allison44 le 14-06-2019 à 12h00



Missvery

Initié
 

Trust : 2  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 173
0 j'aime    
Journal d'une Île Déserte
Posté le 14/06/2019 à 12h16

allison44 J'adore lire vos aventures. Les chevaux nous font vivre de très belles choses et parfois ils nous font nous remettre en question.... Mais que d'amour !!!
Ton cheval est de plus en plus beau !!
La suite !!!!!

Allison44

Membre ELITE Or
  

Trust : 534  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17613
1 j'aime    
Journal d'une Île Déserte
Posté le 14/06/2019 à 12h21

missvery Merci

je fais la suite bientôt

Allison44

Membre ELITE Or
  

Trust : 534  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17613
11 j'aime    
Journal d'une Île Déserte
Posté le 14/06/2019 à 13h49

2018 - Suite et fin



Fin Août vient ce changement.
Celui qui me fait troquer ma voiture et mes 80km A/R contre mon vélo et les 4km A/R pour aller voir mon Doudou !

Vous l'aurez compris, Désert a de nouveau déménagé ! Il est maintenant "à la maison".

C'est de manière inopinée, au détour d'une promenade à pied avec ma fille par chez nous, que nous tombons sur un pré où se trouve des chevaux !

J'hallucine un peu, on est à Nantes (ok pas centre ville, mais Nantes quand même) et JAMAIS je n'aurais pensé voir des chevaux, encore moins dans un si grand espace !
Je cogite et me dis que, quand même, ce serait super si Désert pouvait être aussi près de la maison...

Ni une ni deux, je prend mon téléphone et mon culot à deux mains et je poste sur le groupe Faceb**k des cavaliers de ma région : "Bonjour, il y a des prés avec des chevaux sur *mon secteur*. Est-ce que par hasard le propriétaire des terrains est sur ce groupe ? Où est-ce que quelqu'un sur ce groupe le connait ?"

Les heures passent et j'ai un commentaire : "Je connais une des personnes qui a ses chevaux sur le terrain, je vous envoie ses coordonnées !"

Mon cœur s'emballe, ce coup de poker, je n'y croyais que moyennement !

Me voilà donc en contact avec V., qui m'annonce que justement, un cheval est parti il y a peu et qu'une place s'est libérée !
Elle me communique les coordonnées du propriétaire du pré, un Monsieur âgé mais très sympathique.
On se rencontre et il me dit alors que je peux ramener mon cheval quand le souhaite !

En quelques jours, Désert arrive donc à côté de chez moi





Le début n'est pas simple. Désert, qui a toujours été le dominant où qu'il soit, se retrouve face à une petite teigne, le dominant du groupe actuel : un poney D qui se montre vraiment agressif envers les autres chevaux.
"Heureusement", pour cette fin d'été, il est isolé avec un autre plus bas dans le pré pour risque de fourbure.
Désert peut donc ainsi se faire sa place parmi les autres

On peut alors lui rendre visite quand on le veut, à pied, en voiture ou à vélo, pour le plus grand bonheur de ma fille



On découvre de nouveaux chemins de balade également (le nombre de fois où j'ai piétiné ces chemins dans mon enfance, je n'aurais jamais cru qu'un jour j'y serais à cheval !)



Je découvre ensuite qu'il y a plusieurs terrains finalement, dont un avec une carrière en herbe et un rond de longe !
On va pouvoir bosser un peu ^^



Et voilà, les derniers mois de 2018 se passent tranquillement, au gré de nouvelles rencontres, de balades et de moments simples au pré







Allison44

Membre ELITE Or
  

Trust : 534  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17613
9 j'aime    
Journal d'une Île Déserte
Posté le 15/06/2019 à 14h42

Janvier 2019

Maintenant que nous sommes dans l'année en cours, on va y aller plus molo ^^
Bon, je ne vous cache pas que depuis que Désert est à côté de moi, on ne fait plus grand chose de folichon

Pour bien commencer l'année, le 1er Janvier au soir, retour de réveillon, je vais voir le Doudou pour lui donner sa ration.
Comportement étrange : il tourne, tousse, se crispe et se campe... Bouchon !
Nous voilà bien
Je masse et je le fais marcher, ça passe en quelques minutes, quelles frayeurs !
Un jour férié en plus (vous allez voir que Désert me fait régulièrement des coup de calgon les jours fériés, il doit croire que ça coûte moins cher en frais véto ) !

En Janvier, on n'a pas du tout utilisé la carrière. En hiver c'est pas toujours praticable, donc on a fait pas mal de balade, principalement des balades à la cool avec ma fille.
Elle est à l'aise avec les chevaux, un truc de dingue ! S'en est très déroutant, et un peu stressant car elle ne fait pas du tout attention





Mais même si nous n'utilisons pas la carrière, on essaie de bosser un peu dans les grands espaces que nous proposent nos petites balades (terrain de foot "libre", grands espaces herbeux...)
Et comme le pépère ne sort pas beaucoup, il est généralement très joyeux sous la selle









On se fait même un petit plaisir en installant un mini tronc d'arbre à l'entrée du terrain de foot



En Janvier, Désert aura fait 2 ou 3 bouchons. Certes, il est goinfre mais mis à part en 2013, jamais il n'avait fait de bouchons, et il avait cet aliment là depuis des mois déjà...


Édité par allison44 le 15-06-2019 à 14h46



Allison44

Membre ELITE Or
  

Trust : 534  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17613
6 j'aime    
Journal d'une Île Déserte
Posté le 17/06/2019 à 09h27

Février 2019

Ce mois ci, de la balade, beaucoup ; des papouilles, énormément ; de la longe, un peu.
Mais aussi des bouchons, encore

Les balades étaient soit tranquilles avec ma fille, soit un peu plus sportives avec les copains ^^









Bon lors de nos balades, on "bossait" un peu sur des cercles/serpentines quand l'espace le permettait pour garder un minimum de souplesse tout de même !

Niveau bouchons, Désert m'en a fait qui ne passait pas à la fin du mois, bien obligée de faire venir le véto pour le sonder et le "syphonner".
C'était assez impressionnant (et une certaine organisation car j'avais ma fille avec moi ! Heureusement que mes parents ne sont pas loin et que mon père a pu venir la chercher, j'aurais pas pu tout gérer sinon )

Quand on fait marcher en attendant le véto...


Et voilà comment Février se termine...

Allison44

Membre ELITE Or
  

Trust : 534  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17613
1 j'aime    
Journal d'une Île Déserte
Posté le 17/06/2019 à 16h09

Pas e temps de vous faire Mars aujourd'hui, mais on a mis un peu de nouveauté dans nos activités ^^

je vous laisse deviner jusqu'à demain

Allison44

Membre ELITE Or
  

Trust : 534  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17613
11 j'aime    
Journal d'une Île Déserte
Posté le 18/06/2019 à 11h27

Mars 2019



En ce mois de Mars, on continue nos balades. On commence à bien connaître tous les recoins de nos itinéraires (j'avoue que la nouveauté me manque un peu ^^ Comment ça je suis jamais contente )





Début du mois, Désert change de pré. Le voilà, avec ses copains, dans un pré immense ! Au moins 7 hectares, avec du dénivelé, pleins d'arbres, de grands espaces... Le pré parfait à mes yeux
Et ce qui est bien avec les changement de pré, c'est que ça permet de faire quelques photos sympa





Fin Mars, nous avons également une opportunité en or : participer à notre 1er vrai concours officiel ! Un TREC !!

Une équipe cherchait un 4ème cavalier pour compléter leur équipe et j'étais sur leur route !
Pendant 2 semaines, on s'est donc entraîner sur la Maîtrise des Allures, la barrière et quelques exercices de maniabilité.

Le jour J, Désert ne veut pas embarquer
On mettra 15 minutes à le convaincre (heureusement qu'on a pris de l'avance sur le timing ^^).
Le transport se passe bien, à l'arrivée, il est trop pressé de descendre (et ne supporte de descendre le dernier), du coup, il se cabre à moitié dans le van
Pas de bobo, nous voilà en salle des cartes ; puis direction le POR !
Pas de chance, on loupe le bon chemin et on fonce tête baissée dans notre idée du "Nan mais c'est par là !".
résultat : 7/8 au POR, même pas éliminées
Désert un peu énervé sur le POR, il galopait sur place, s'est cabré d'énervement plus d'une fois... Pas simple, mais le tout en licol corde, je suis fière de moi ! (le hackamors n'est pas autorisé en catégorie Club...)

Retour, on passe sur la Maîtrise des Allures.
Galop le plus lent : on fait le meilleur chrono !!! Trop fière de lui !
Mais vu que les jurys dans la carrière faisait peur, bah il chassait les hanches du couloir, donc on a eu "0"



Petite pause avant d'aller reconnaître le PTV.

Je suis plutôt confiante, la plupart des exercices, on sait faire :
- Montoir à droite
- Ruelle en U au galop
- Slalom parallèle
- Bordure maraichère
- Demi tour autour d'un plot
- Barrière
- Slalom
- Maniabilité
- Tronc en main
- Reculer en main
- Contre haut/contre bas
- Passage de sentier : un tronc / 1 foulée / 1 haie vive
- Ruelle en L
- Immobilité

Le contre haut/bas, j'appréhendais un peu, il était quand même haut, l'abord pas très joli avec beaucoup de motte de terre/caillou... Mais il était tellement guerrier que j'ai tenté, et il s'est bien fait plaisir
La où ça a pêché : l'immobilité ! Dans un rond de longe en sable, il avait qu'une envie => Aller se rouler



Voilà, on termine 7/8, mais très fière de lui, même s'il a encore fait du caca pour embarquer au retour
Mais il a été tellement magique sur le PTV que je lui ai tout pardonner

C'est ainsi que Mars touche à sa fin

Ikyrel

Membre d'honneur
 

Trust : 76  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1630
0 j'aime    
Journal d'une Île Déserte
Posté le 19/06/2019 à 12h46

belle expérience ce TREC ! j'espère que vous en avez refait d'autres depuis !

Allison44

Membre ELITE Or
  

Trust : 534  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17613
1 j'aime    
Journal d'une Île Déserte
Posté le 19/06/2019 à 13h45

ikyrel Oui, c'était vraiment chouette !
H"las, pas d'autre TREC en vue

Allison44

Membre ELITE Or
  

Trust : 534  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17613
4 j'aime    
Journal d'une Île Déserte
Posté le 19/06/2019 à 14h02

Avril 2019



Ce mois ci, on reprend nos petites sorties, à pied ou montée
Désert prend 10 ans le 11 Avril, et pour "l'occasion", je lui réserve une petite surprise (qui tournera au cauchemar...)





Durant Avril, je lui cale une petite séance de saut en liberté, il s'est bien fait plaisir !







Le 22 Avril, voici enfin la "petite" surprise" pour les 10 ans de Désert !



On part avec 3 autres chevaux, enfin juments (que des gonzesses pour son anniversaire ).

Embarquement un peu compliqué pour Désert et V., l'une des juments, mais après 15/20 minutes de lutte acharnée, en route !
Nous passons une super journée, Désert est magique, à l'écoute, au taquet... Un régal, encore une fois quoi

Mais vient le moment de rentrer, et là, les choses se gâtent...

Allison44

Membre ELITE Or
  

Trust : 534  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17613
4 j'aime    
Journal d'une Île Déserte
Posté le 19/06/2019 à 16h08

Quand la plage tourne au cauchemar...



En remontant de la plage, nous tombons sur J., qui a lui aussi des chevaux, dans des prés voisins à côté de la maison.
Il était dans le coin pour la journée et est venu voir s'il nous voyait sur la plage.

C'est alors qu'il nous propose d'aller faire l'embarquement dans l'un de ses champs un peu plus haut, champs non clôturé, mais au moins, pas de voiture à nous frôler !

Nous embarquons 2 des juments dans le van, puis nous passons à Désert et V. .
Alors que Désert installé dans le camion et que V. s'apprête à embarquer, il y a une forte agitation dans le van : la partie centrale s'est décrochée ce qui a entraîné une certaine panique auprès des juments !

On les sort en vitesse, Désert s'agite alors.
J'arrive à le détendre un peu et on refait monter les juments dans le van après avoir raccroché la partie qui s'était détachée.

Mais à un moment, Désert glisse dans le camion et dégonde le bas-flanc !
S'en suit alors une vision d'horreur: Désert attaché avec une longe anti-renard, le corps à l'extérieur du camion, le licol qui lui rentre dans la bouche, qui tire comme un forcené pour se libérer.

Je tente de le calmer en lui parlant, il se "calme" de temps à autre, mais alors que je vais pour tenter de le libérer, il tire de nouveau et la longe me bloque la main contre la séparation de tête.

J'ai la main en sang, mais il faut que je l'aide.

A un moment, il se "ravance" légèrement mais pas le temps de rien, le voilà qui se cabre dans un dernier élan.
Je réceptionne le sabot sur le bras...

Après des minutes qui m'ont paru des heures, son licol casse enfin !
Le voilà donc enfin libre dans le pré, sauf que ce dernier n'est pas clôturé...
Moi je ne peux plus bouger, mon bras me fait souffrir et je vois mon cheval en totale liberté dans un endroit qu'il ne connait pas, avec des voitures qui passent à côté...

J. arrive a le rattraper avec le transporteur, il saigne de la bouche.

Lundi férié, bien évidemment, voilà une de mes amies présente qui appelle un vétérinaire du coin...

Plus de peur que de mal, Désert s'est juste ouvert l'intérieur de la lèvre, mais il faut suturé rapidement si on veut éviter l'infection.

Moi, je le sens mal, malaise vagal, me voilà allongée dans l'herbe totalement à l'ouest.

Désert est shooté par la véto qui me demande ce qu'on fait.
Si on suture maintenant, il ne pourra pas voyager selon elle car il n'aura pas d'appui assez "forts" avec le produit anesthésiant.

Par miracle, J. a des amis à quelques mètres qui ont un élevage d'Irish Cob ! Ils acceptent de m'héberger Désert pour la nuit
Me voilà rassurée, même si savoir mon cheval à plus d'une heure de route, dans un endroit inconnu m'angoisse un peu...

Allison44

Membre ELITE Or
  

Trust : 534  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17613
5 j'aime    
Journal d'une Île Déserte
Posté le 20/06/2019 à 09h36

Retour à la maison et état des lieux

Désert passe donc la nuit en bord de mer (ce chanceux ).
Pour ma part, je dois trouver un transport en urgences le lundi soir pour le mardi matin (heureusement que j'avais posé un congé pour la journée du mardi !).

Bref, je trouve un camion à louer, il me coûte un rein mais au moins c'est un beau camion, qui a l'air bien plus solide que celui de la veille...

Le mardi matin, J. m'appelle pour me dire qu'un ami à lui peut nous prêter un camion ! Je peux annuler ma réservation et nous voilà partis, une heure plus tard, chercher Désert.

Une fois sur place, Désert hennit en me voyant arriver

Dans ma tête, l'embarquement va être long (retour sur les embarquements précédents pour le TREC, pour venir à la plage, et surtout l'incident de la veille !), je pars sur au moins une heure de tentative, mais je suis prête à prendre le temps qu'il faut (bon, j'ai pas la semaine non plus hein )

On met le camion juste devant l'entrée du pré et on commence.

Je le laisse sentir, et observer : la camion est accueillant avec de la bonne paille au sol, très lumineux et un gros ballot de foin l'attend.
Il commence un pied, puis deux avant de reculer assez fort.
Moi, pas prête à ça, je lâche la longe et le voilà tout fière dans le pré à trotter

Je le récupère et on repart à l'attaque du camion

On se met devant... et il monte !
Mais J. veut aller trop vite et fermer le bas flanc alors que Désert n'est pas tout à fait à sa place, ce qui le fait donc forcer sur le bas flanc et on le laisse reculer dans le calme.

On souffle un peu, on y retourne et cette fois, c'est là bonne



On aura mis même pas 10 minutes, je suis super fière de lui

Le voyage du retour se passe nickel, et nous voilà rentrés à la maison

Il est temps de faire un état des lieux des bobos : tête, nuque, derrière la joue, postérieur.
(moi j'ai le bras en vrac, mais rien de cassé suite aux radios faites la veille au soir)








(photo prise le jour J pour envoyer à mon homme)

On ne comptera pas les dégâts matériel : mon licol en cuir est mort
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7
Journal d'une Île Déserte
 Répondre au sujet