Se remettre du harcelement au travail

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
2439 vues - 28 réponses - 0 j'aime - 11 abonnés

Pistachio

Apprenti
  

Trust : 194  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 212
Se remettre du harcelement au travail
Posté le 20/07/2022 à 11h40

Bonjour,

J'étais en essai dans une boite pendant 3 mois où il y avait beaucoup de problèmes d'harcelement, irrespect, et même violence verbale...
Cette expérience m'a brisé moralement. J'ai totalement perdu confiance en moi et en le monde du travail. J'ai tenu autant que j'ai pu mais cela n'a pas fonctionné. La hiérarchie n'a pas bougé non plus malgré les nombreux départs, arrêts pour dépression déjà connus...Ils retournent la chose.

C'est eux qui avait insisté pour m'engager moi en plus à la base. J'ai parlé à une personne de l'inspection du travail (sur place) qui m'avait aussi conseillé de partir, pour elle, il n'y avait rien à sauver sur place.

Il y a encore quelques mois, je travaillais avec des dizaines de personnes, je gérai une équipe en pleine crise covid, tout cela était super positif professionnellement mais mon expérience suivante a malheureusement tout détruit.
Je revoyais mes années collège (harcélement scolaire) en pire car cela concernait des adultes, la plupart plus âgés que moi.

Aujourd'hui, je me retrouve sans travail, sans plus savoir où je vais et avec la crainte que ma réputation professionnelle, avant ça, très bonne soit détruite. Je pense laisser un trou sur mon cv plutôt que mettre ça dorénavant bien que j'ai appris des choses, pour ne plus devoir en parler.

J'ai un entretien cette semaine mais avec une personne qui connait mes (tout fraichement ) ex chefs. Je ne sais pas si je dois lui dire la vérité sur le fait que je ne suis plus vraiment en emploi ou même si je me sens encore capable de faire ce travail en ce moment.
Je pense à me réorienter mais mes essais passés ont échoués et je me retrouve là aussi à court d'idées.

J'aimerai savoir si des personnes ont connu cela et s'en sont sorties personnellement et profesionnellement ? Cela me permettrait de me projetter plus positivement à long terme. :)

Bonne après-midi,

Si vous vivez ça, je n'ai qu'un conseil : partez avant qu'il soit trop tard. Même le besoin d'argent ne compense pas à la fin.

Leif

Membre VIP
  

Trust : 892  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4896
1 j'aime    
Se remettre du harcelement au travail
Posté le 21/07/2022 à 13h31

Dans le cas de harcèlement, ne pas hésiter à en parler avec votre CSE si votre boîte en a un

Une enquête sera ouverte indépendamment de la direction

Ou en parler à la médecine du travail, un délégué syndical etc.

Le tout est de ne pas être seul(e) face à ces situations

En parallèle ou après, et ici effectivement après avoir réussi à sortir de cette boîte, ne pas hésiter à être suivi(e) par un psy

Il n'y a pas de honte à être aider

Tu as besoin de soutien pour être mieux dans ta vie et dans ton activité pro, pour rebondir et t'épanouir à nouveau sereinement

Cette situation ne veut pas dire que tu es faible, pas efficiente dans ton boulot etc.
Juste que tu as eu la malchance d'évoluer dans un milieu nocif et qu'aujourd'hui tu es une survivante

Le harcèlement n'est pas anodin bien qu'il soit souvent banalisé dans beaucoup d'entreprises

Victime ou témoin le harcèlement doit être dénoncé et ce sous toutes ses formes, morale, physique, sexuel etc.


Courage à toi :)

Pistachio

Apprenti
  

Trust : 194  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 212
1 j'aime    
Se remettre du harcelement au travail
Posté le 21/07/2022 à 13h46

tekesuta C'est vraiment triste de voir que cela arrive dans tant d'endroits, inadmissible! En plus que cela ait des conséquences sur les enfants et que les patrons ne se bougent pas...:(

Je te souhaite tout le succès pour ta création de boite.

wintershine Merci. Il s'est avéré que la personne qui m'a reçue aujourd'hui, avec déjà travaillé là-bas et connaissait l'ambiance affreuse et harcélement qui y règnait dont elle même avait été victime...Je me dis, d'autant plus, que cela ne changera jamais, cela dure depuis des années.

physis Bon rétablissement. C'est affreux d'en arriver au point où un accident devient un soulagement, quelle boite toxique ! Je te souhaite le meilleur pour la suite. Tu as bien raison de ne pas y retourner.

J'ai eu de la "chance", qu'ils veuillent pas me garder non plus au final car je n'ai pas pu être formé à tous les postes (des collègues refusaient de le faire etc...). Ils auraient pu prolonger encore mon essai mais quand j'ai dis honnêtement que je me voyais pas là à long terme si rien ne changeait, car non je ne pouvais pas accepter le manque de respect et harcélement quotidien, voire les gens qui font exprès de bousiller ton travail... ils m'ont fichu dehors aussi. Quelques jours plus tard, l'ambiance était tellement insoutenable, que j'ai pris tous mes congés + des congés non payés. J'allais très mal finir sinon, j'étais trop à bout. D'autant plus, que certains collègues sont allés très loin en allant raconter des mensonges aux chefs sur ma vie personnelle (un point sensible) et je le sais, par une amie d'un autre secteur. Ils étaient tellement entrain de pourrir ma réputation, que plusieurs chefs avec qui je n'avais jamais travaillé ne voudraient jamais me prendre au vu de cela. Je suis parti sans même dire au revoir.


poulca Il est horrible ton collègue harceleur, et là encore ça me choque que des patrons gardent un élément pareil :(
Je te souhaite d'avoir la paix dans ton futur poste.
L'autre jour une cheffe m'a dit : "tous ce que les gens disent de mal sur toi en dit plus long sur eux, que sur toi", j'espère que tes autres collègues seront suffisamment réfléchis pour voir que c'est lui qui a un problème pour raconter tant de bêtises à ton sujet et pas toi.
Courage.









[/pseudo]

Pistachio

Apprenti
  

Trust : 194  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 212
0 j'aime    
Se remettre du harcelement au travail
Posté le 21/07/2022 à 14h01

kpuch Cela ressemble assez à ce que j'ai vécu dans mon (ex) boite. Courage à toi. Ne te laisse pas faire. Si j'ai un conseil à te donner, ne fais jamais confiance à tes collègues, ne laisse jamais ta section ouverte ou des affaires à toi trop visibles, s'ils sont comme mes ex collègues, ils seront prêts à commettre des erreurs en ton nom pour te nuire. J'espère que cela s'améliorera, que tes supérieurs seront de ton côté, sinon que tu trouvera mieux ailleurs.

desalpes heureusement que ton directeur est parti, je ne sais même pas comment il a pu être nommé directeur avec un comportement pareil. Je te souhaite tout de bon pour la suite avec le nouveau directeur.

Merci. J'ai pensé à consulter aussi...


leif Merci pour ce rappel. Pour ma part, j'en ai parlé à l'inspection du travail (déjà sur place), cette personne ne pouvait plus faire grand chose et m'a fortement déconseillé d'aller plus loin. Puis, comme l'ont dit deux (ex) chefs, le harcèlement c'est improuvable + la majorité des collègues se plaignent mais ne viennent pas leur en parler après.
Comme ils disent, comment on prouve le harcélement ?
Je pensais que les chefs auraient été de mon côté, par exemple, car problème connu. Sauf, que cela s'est retourné contre moi "mauvaise intégration dans l'équipe etc" et au final c'est moi qu'ils voulaient mettre dehors sous de faux prétextes, je faisais trop de bruit sans doute...
Une équipe harcelante c'est aussi un échec de management, et ça, ça passe difficilement pour plusieurs chefs.

Desalpes

Membre ELITE Or
  

Trust : 142  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 28766
2 j'aime    
Se remettre du harcelement au travail
Posté le 21/07/2022 à 14h23

pistachio non non, le directeur est toujours là, c'est ma cheffe qui est partie. Du coup il est moins pénible. Mais il part à la fin de cette année. Sûr, j'irai pas à son pot de départ
Ce petit connard....
Incapable de faire la part des choses.... A ce niveau là (Ingénieur du Génie rural et des Eaux et Forêts), t'es quand même sensé pouvoir séparer travail et affinités.....

Édité par desalpes le 21-07-2022 à 14h25



Guimsly

Membre VIP
   

Trust : 114  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5556
0 j'aime    
Se remettre du harcelement au travail
Posté le 21/07/2022 à 15h16

J'ai vécu 2 harcèlements au travail :
- ma maître de thèse
- mon tuteur lors de mon année de stage à l'EN...

La première a fait bcp de mal dans le service mais très reconnue dans son domaine (et pas en France) donc intouchable...

Le second, protégé par son statut de fonctionnaire...

Je me suis plutôt bien reconstruite même s'il reste des faiblesses

Poulca

Membre ELITE Or
  

Trust : 182  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 18488
1 j'aime    
Se remettre du harcelement au travail
Posté le 21/07/2022 à 20h01

leif je suis membre du cse, et responsable sécurité et santé au travail... Le comble

pistachio en même temps que veux tu faire... Plus de trente ans de boîte, ils vont pas le virer ça coûterait trop cher, et puis il ne travaille pas mal, il est juste infecte... Après, comme je l'ai dit, j'ai le soutien de la direction et j'ai un fort caractère donc ça passe. Puis je me dis que dans deux ans il est partie donc c'est détente pour moi

Pistachio

Apprenti
  

Trust : 194  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 212
0 j'aime    
Se remettre du harcelement au travail
Posté le 26/07/2022 à 13h12

C'est fou le nombre d'employeurs qui ont l'air horribles.

Je me dis aujourd'hui que je ne m'en remettrai jamais, le milieu où je travaillais est petit, beaucoup se connaissent et aujourd'hui je suis sûr que d'anciens chefs ont fait ma réputation ailleurs pour ne pas assumer à quel point ils ne gerent pas leur equipe...Je n'aurai jamais la preuve écrite ils sont trop malins.
Mais comment vais-je faire pour retrouver du travail ?
J'ai l'impression que ça continue et va pourrir toute ma vie.

Leasaunier

Initié
 

Trust : 106  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 99
0 j'aime    
Se remettre du harcelement au travail
Posté le 27/07/2022 à 19h02

Hello,

alors effectivement c'est pas le sujet le plus évident. J'y suis passée y a 5 ans, ça a été autant des remarques du style:
- t'as des talons ça m'excite;
- même faire le trottoir tu ne serais pas bonne
- va te faire interner chez Marchand (précision c'est l'hôpital psy à TOULOUSE)

en plus de cela, les deux avocats pour que je bossais (et oui les cordonniers sont souvents les plus mal chaussés comme on dit ^^), le père et le fils donc, avaient mon numéro de portable, et le fils ne cessait de m'appeler et m'envoyer des messages, pour me demander je ne sais combien de chose, voire des choses perso,
j'avais plus d'appel ey de message de cette personne que de mon copain.....

bref j'ai tenu 8 mois c'est mon copain qui m'a sorti de cet enfer, j'avais perdu 7 kilos, déjà que j'en pèse pas beaucoup (mois de 50), je vous laisse deviner mon état....

je suis allée voir le bâtonnier (chef des avocats en gros pour ceux qui ne connaissent pas le milieu), je lui ai tout balancé.

Quand je suis revenu au boulot, les deux avocats père et fils ont voulu me licencier pour insuffisance professionnelle....

du coup j'y suis allée au culot, en disant que j'avais porté plainte chez les flics (faux), et que le bâtonnier était informé (vrai), j'avais quelques témoignage de clientes qui avaient été choquées également,

résultat des opérations ils m'ont demandé combien je voulais pour la rupture conventionnelle.

Poulca

Membre ELITE Or
  

Trust : 182  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 18488
0 j'aime    
Se remettre du harcelement au travail
Posté le 27/07/2022 à 20h04

pistachio rassures toi, ça ne te suivra pas toute ta vie et je pense que tu es loin d'être grillé dans le milieu.
Je bosse dans un petit milieu où tout le monde se connait, j'appelle souvent nos concurrents et c'est très cordial tellement le monde est petit... Et ba je peux te dire que les rares personnes qui sont grillées sont celles qui ont fait des trucs vraiment très très très monstrueux et encore. Pour te dire, on avait un chef qui a fait des coups de batard à notre boîte, qui a prétendu un départ en retraite pour postuler chez notre concurrent (donc il a tout eu, pot de départ, chèque de départ...), Ba ça l'a pas grillé du tout alors que ça aurait pu... Bref rassures toi ça ne te suivra pas, et ta réputation ne sera pas entachée.
Par contre, prends du temps pour toi, pour ta guérison

Badmonster

Membre ELITE Or
  

Trust : 484  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 18497
0 j'aime    
Se remettre du harcelement au travail
Posté le 27/07/2022 à 21h11

poulca Pareil je bosse dans un "petit" milieu et ça arrive de contacter les anciens employeurs, mais ça n'est pas du tout "éliminatoire", sauf gros truc... en entretien une personne s'était décrite comme irréprochable, en fait jamais à l'heure, et énormément d'absences injustifiées à sa formation (payée par l'employeur)... Bon bah là... Par contre la fille qu'on a recrutée, l'ancien employeur nous a donné ses qualités et défauts (ressentis par lui par rapport à son orga), ça correspondait à comment elle se décrivait, c'était pas rédhibitoire pour nous, on lui a proposé le poste et jackpot ça se passe super bien :)

Donc sans raconter sa vie et rentrer dans les détails, faut juste être honnête. Quand y'a des employeurs abusés, ça se sait aussi !

Jinssa

Membre VIP
   

Trust : 1977  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5546
0 j'aime    
Se remettre du harcelement au travail
Posté le 30/07/2022 à 13h04

badmonster

Tu bosses dans quoi toi?

J avais en tête que t étais dentiste j ai rêvé ou quoi?

Badmonster

Membre ELITE Or
  

Trust : 484  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 18497
0 j'aime    
Se remettre du harcelement au travail
Posté le 30/07/2022 à 13h25

jinssa C’est bien ça :)

Doubidou

Expert
   

Trust : 38  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 597
0 j'aime    
Se remettre du harcelement au travail
Posté le 06/08/2022 à 10h33

Une de mes précédentes expériences : boîte un peu spéciale mais ça allait encore. J'avais une collègue directe assez gamine et émotive. Au début ça allait, puis au fils du temps elle se permettait des réflexions déplaisantes, s'est faite dépasser par le stress et devenait désagréable.
Plusieurs personnes étaient déjà parties de la boîte à cause d'elle. Une amie qui bossait avec elle a soudain démissionné et m'a dit de faire attention, car j'étais à présent celle qui allait bosser en direct avec elle sur certains sujets où elle était à cran. Bref, ça n'a pas loupé, elle a franchi la limite.
J'en ai parlé à mon directeur qui a eu une réaction plutôt molle. Résultat, j'ai escaladé aux RH en disant que son attitude était à la limite du harcèlement moral.
Les RH ont lancé une enquête. Réunion à la fin avec tout le monde autour de la table. Bilan, il y a bien un problème de comportement, et il lui est demandé de changer d'attitude. Le harcèlement moral n'est en soit pas retenu (je pense qu'ils ont préféré ne pas aller jusque là, car les conséquences peuvent être importantes derrière).

Bref résultat après tout ça, d'un coup d'un seul, je bossais sur mon poste et me retrouve avec mes accès bloqués sur mon PC, je suis conduite en réunion dans une salle avec mon directeur et les RH, qui me remettent en main propre une lettre de convocation pour un entretien de licenciement pour faute grave. Le choc ! Et a côté de ça, il m'est demandé de rentrer chez moi en attente la date de l'entretien (ils n'ont pas été jusqu'à me mettre à pied).

Je me présente à l'entretien avec une représentante des syndicats et oppose les arguments. Tout était fumeux. Juste comme j'avais une position moins importante que la fille qui avait un problème, il fallait se débarrasser de moi. Au final ils n'ont pas été jusqu'à me licencier mais ont préféré me faire un accord transactionnel. Pour ma santé mentale, j'ai préféré partir de là avec quelques avantages.

Ça a été très dur à vivre comme période, et il m'a fallu plusieurs mois pour m'en remettre. Déjà pour faire face à l'attitude de la personne, tenir pendant l'enquête et encore faire face à la procédure lancée par ma boîte contre moi.
Tout ca m'a pris une énergie folle, tant physiquement que psychologiquement.

Le pire c'est que j'ai appris que 3 mois après, la fille qu'ils ont préféré garder a démissionné. Donc comme ça, ils ont tout perdu. Retour de karma, j'ai envie de dire.

Sur mon expérience actuelle : collègue avec des soucis de comportement identifiés par la boîte depuis 2019, mais dont l'attitude devient de moins en moins gérable par la boîte depuis quelques mois.

Encore une fois, j'ai remonté les soucis à la direction qui a fait la sourde oreille et m'a dit que ce qui importait c'était les résultats (le choc ! Donc en clair on peut être une personne toxique et se comporter de façon non professionnelle, tant qu'on a des résultats tout est permis). Désolée, mais ce n'est pas les valeurs que je porte.

Après un peu de temps, j'ai fini par escalader le sujet aux RH, qui ont pris contact avec mon responsable et qui a confirmé être au courant du sujet.
Les RH m'ont cependant mise en garde que si mon directeur ne veut pas prendre de mesure, qu'ils n'interviendront pas.
En attendant, les RH ont discuté avec d'autres collègues et le problème est identifié visiblement pas qu'à mon échelle.

Mon directeur a eu une discussion il y a quelques jours avec la personne toxique, mais il est peu optimiste sur sa capacité à changer. Il m'a dit qu'il ne pouvait pas se séparer d'elle sans lui avoir donné un avertissement et l'opportunité de changer, ce que je comprends. Mais c'est vrai que quand on est en souffrance sur son poste à cause d'une personne qui n'a pas l'attitude adéquate, on aimerait des actions rapides, ce qui n'est pas toujours possible du côté employeur.

Surtout qu'avec le recul, je me rends compte que lorsqu'on arrive au stade du signalement, c'est qu'il y a déjà une certaine charge mentale d'encaissée et que la victime est déjà dans une certaine forme de détresse psychologique.
Je regrette que les sociétés, de manière générale, quand elles reconnaissent le problème au départ, n'aient pas de dispositif en place dans ces cas de figure pour accompagner la personne et l'aider à prendre du recul.

En attendant on me demande d'éviter la personne, qui est assise en face de moi au bureau, et qui n'hésite pas quand je lui envoie un email à répondre de façon très agressive en mettant mon directeur et le président de la boîte en copie.

Bref, j'avoue qu'hier j'ai encore eu droit à un épisode désagréable. Bref, je n'en peux plus. J'ai commencé à mettre à jour mon CV.
Après, avec le recul ça me déçoit d'en arriver là, car j'adore ma boîte, j'adore mon job et mes autres collègues, mais concrètement je ne sais pas si je suis en mesure de pouvoir tenir encore plus longtemps. Ou en tout cas tenir suffisamment longtemps pour que la direction voit si elle change d'attitude ou pas.
Car encore une fois, ce qui est négligé ici par la société est l'impacte psychologique sur la victime et le manque d'accompagnement.

En attendant la personne est en vacances 3 semaines. Je souffle. Mais c'est simplement reculé pour mieux sauter.
Du coup je m'organise, sans pression, en attendant pour voir s'il n'existe pas une opportunité ailleurs.
Page(s) : 1 2
Se remettre du harcelement au travail
 Répondre au sujet