Légalité interdiction de baignade.

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
2176 vues - 20 réponses - 0 j'aime - 7 abonnés

Fandada

Membre ELITE Or
  

Trust : 1498  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 22784
Légalité interdiction de baignade.
Posté le 28/07/2022 à 14h31

Je cherche des avis de juriste.
Sur quelles bases le préfet peut interdire la baignade ?

Autour de chez moi j'ai 10 lacs. Ils sont tous interdits à la baignade sauf 2 qui ont des parties aménagées et bien entendu payantes.
Des lacs qui étaient fréquentés depuis pas mal d'années sont devenus réserve naturelle, bardés de barbelés.
2 surtout m'interpellent.
Un assez " sauvage" entouré de bois. Longé par une digue donc accessible et avec 2 ou 3 mini plages en cailloux.
Dans son prolongement il y a un autre lac réserve naturelle fermé.

Le deuxième c'est bien pire. Il est fréquenté à plein tube. Il est bordé par un camping, proche de l'autoroute et avec une plage aménagée.
Autant dire que la justification de protection de la nature est à mettre de côté.
Par ailleurs ces lacs sont très propres. Ce sont d'anciennes gravieres le long de l'isere. Qu'on ne vienne pas me dire que c'est pour risque sanitaire, vu qu'on paye pour se baigner dans le même lac.
Plusieurs sont ouverts à la pêche.

Bref. Cf question au début : est-il légal d'interdire la baignade dans ces conditions ?

Geriko42

Membre ELITE Or
  

Trust : 401  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 60287
1 j'aime    
Légalité interdiction de baignade.
Posté le 30/07/2022 à 00h17

fandada chez nous, la verbalisation est à 11 euros, peut-être pas plus cher que le prix de la baignade (d'ailleurs, ça ne fait pas fuir les jeunes qui se baignent),
mais bon l'eau est celle consommée par la ville, avec les huiles de bronzage et autres joyeusetés, et les risques de noyade, car les fonds sont incertains (surtout quand les niveaux baissent), peut-être vaut-il mieux se baigner en lieux sécurisés

Emanuquite

Membre d'honneur
   

Trust : 56  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2546
3 j'aime    
Légalité interdiction de baignade.
Posté le 01/08/2022 à 08h52

Il faut savoir que sur le principe les gravieres sont dangereuses. Rien n'est naturel, les fonds sont mal stabilisés et peuvent descendre à pique. Les remontées d eau par les nappes entraînent des gros chocs thermiques et peuvent provoquer de l hydrocution. On retrouve des articles pour des personnes décédées dans des gravieres malheurement assez régulièrement...

Chaussette08

Expert
   

Trust : 388  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 945
4 j'aime    
Légalité interdiction de baignade.
Posté le 01/08/2022 à 13h09

C’est juste hyper dangereux ce genre de « lacs ».

Les fonds s’écroulent et crées des lames de fond. Ça t’aspire sous l’eau et tu te noies ! Même si tu sais nager.

A côté de chez moi on a ce genre de lac.
Baignade interdite sauf la zone stabilisée et balisée par des bouées.

Mais tous les ans des cons les franchissent et tous les ans il y a des morts….

Je ne comprends pas qu’on puisse se mettre en danger comme ça.

Moi perso tu me dis feu vert, va y, maintenant ils interdisent plus… jamais de la vie je m’y met un orteil.

Fandada

Membre ELITE Or
  

Trust : 1498  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 22784
0 j'aime    
Légalité interdiction de baignade.
Posté le 01/08/2022 à 20h22

Pour celui ou il y a la plage payante, les gens se baignent dans la partie interdite depuis des dizaines d'années. Il n'y a pas eu tellement de morts.
En tout cas j'ai jamais vu nulle part.

Domipac19

Membre ELITE Or
  

Trust : 753  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17534
0 j'aime    
Légalité interdiction de baignade.
Posté le 01/08/2022 à 23h20

Après, ce n'est pas parce qu'il y a un lac qq part que s'y baigner est une obligation/autorisé. Autoriser une baignade implique des obligations et des responsabilités que les maires ne veulent pas forcément endosser et c'est aussi leur droit de refuser. Vu comme les gens sont procéduriers, ben je les comprends.
Page(s) : 1 2
Légalité interdiction de baignade.
 Répondre au sujet