Jamais 2 sans 3... et de 4

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
99999 vues - 28 réponses - 20 j'aime - 104 abonnés

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 08/01/2015 à 08h52

Allez je me décide à créer mon post pour raconter ma vie ! Enfin, le côté équestre seulement, sinon ça serait trop long.

pour planter le décor, j'ai toujours aimé les chevaux, mais je montais quand les finances familiales le permettaient... ce qui était assez épisodique et très irrégulier, j'ai donc appris à monter un peu sur le tas.

A 17 ans on m'a confié un cheval quelques mois, mais mon niveau d'équitation était pas top donc j'ai surtout fait des ballades au pas avec lui. Par contre j'ai appris à m'occuper d'un cheval quotidiennement et j'ai vraiment adoré. Je me suis promis qu'un jour, j'aurais le mien!

J'ai donc pris réellement des cours à ... 20 ans quand j'ai eu un salaire ! Je me suis inscrite dans un petit club de campagne super sympa où j'ai acquis en assurance et en technique, et où je suis définitivement tombée sous le charme des arabes.

Il y a un an j'ai eu un gros coup de cœur pour un poulain crème DSA de toute beauté provenant d'un élevage que je suivais depuis quelque temps... Et après quelques semaines de réflexion (avec mon mari, car c'est quand même une sacrée responsabilité pour tous les 2) et une opportunité qui s'est présentée, on a loué un van et on est allé chercher notre perle... notre Dada, il avait 10 mois.

Oui, je fais partie de ces personnes un peu inconscientes qui se lancent dans l'aventure de propriétaire avec un poulain... j'ai commencé par la fin, et je l'assume !

Comme rien n'était encore prêt il a passé les 2 premières semaines dans le jardin derrière la maison, le temps que l'on clôture son champ ! Quel bonheur au réveil de courir à la fenêtre, et de l'apercevoir !

Dans la pension où il était, une semaine avant d'aller le chercher :

A la maison, dans le jardin :



Sujet marqué en post-it Vous etes sur le sujet marqué "Post-It".


Cliquez-ici pour revenir au post entier



Édité par valerio le 31-03-2019 à 17h53

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
16 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 08/01/2015 à 14h21

Donc bébé arrive, tout en poil d'hiver en mode nounours, et bien propre car il était en box (enfin j'imagine qu'ils devaient le lâcher au manège tous les jours, en tout cas je l'espère).
Du coup il jouait pas mal au début, avec le recul je pense qu'il valait mieux ne pas le lâcher directement dans un pré trop grand. Il est donc resté 2 semaines derrière chez nous (environ 1000 m²).


Évidemment le blanc ne l'est pas resté longtemps, mais au moins il n'était plus en box :



Pendant ce labs de temps on a fait connaissance, gratouille, licol... Il était vraiment curieux de tout et plutôt aventureux.
Il dormait encore comme un bébé...


et celle que je préfère :

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
6 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 08/01/2015 à 19h47

Mariano 75, comme pour les chevaux gris, je me suis vite fait une raison !
Je le préfère boueux mais au grand air, je m'en fiche qu'il soit crado, c'est pas un chat de salon.
Sh Aman : patience... ça viendra.

Donc pendant ce temps on a aussi clôturé une partie de la pâture actuelle où l'herbe commençait à abonder. Ce pré appartient à un membre de ma famille et se situe à 4 km de chez nous.
Quand ça a été fini on y a amené Daïkhan... à pied. C'est vraiment un brave poulain, il nous a suivi sans trop se poser de questions, sur la fin on a rencontré une motocross... mais le conducteur (très sympa, y en a qui sont vraiment cool) s'est arrêté et a éteint le moteur (c'était sur un petit chemin dans les bois). Du coup aucun problème pour bébé, qui a même pu renifler ce drôle d'engin.
Dans son pré :



Bon il s'est bien sûr jeté sur l'herbe, mais très vite on a bien vu qu'il s'ennuyait. Quand on partait c'était des hennissements interminables, grandes galopades...
On lui a laissé un gros ballon :


Il en a vu de toutes les couleurs : vas-y que je te morde, que je me couche dessus, que je te pousse avec ma tête, que je saute dessus après avoir pris un peu d'élan (sinon c'est pas marrant), je l'ai même retrouvé une fois dans le ruisseau qui borde le pré.
Mais bon ça ne valait pas un copain. Quand on a pris Daïkhan, j'avais expliqué à mon mari qu'il ne pourrait pas rester seul, que si on en prenait 1 en gros on en prenait 2 !
Du coup j'ai battu la campagne pour lui trouver un copain de pré.
La suite au prochain épisode !

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
7 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 09/01/2015 à 23h04

Donc suite de l'histoire : je cherchais un compagnon de pré pour poulinou. J'étais partie sur un hongre assez expérimenté car je trouvais important pour l'éducation d'un bébé, et puis tant qu'à faire pour monter dessus, n'ayant pas un niveau équestre follichon.

Le hasard a fait que je suis tombée sur un trotteur de 5 ans tout juste réformé... j'étais pas chaude mais je pouvais aller l'essayer sur le champ, il était pas loin, donc j'y suis quand même allée.
Et puis je sais pas, je vois ce jeunot d'1m65, assez imposant (ce que je recherchais pour mon bébé un peu trop affirmé) et un regard d'une douceur...

Sinon niveau morpho, à part qu'il était charpenté, un bon dos, et bien en chair (il lui manquait 40kg pour la boucherie), j'étais pas particulièrement attirée, moi qui aime les arabes, la lourde tête des trottou, bof. Robe banale, alezan, une grande liste, rien d'exceptionnel.

A l'essai, je trouve un cheval pas vicieux du tout, mais un peu "brutasse", pas vraiment respectueux mais pas une once d'agressivité. Je me mets en selle dans la petite carrière, bon c'est un jeune qui a déjà eu un cavalier sur le dos, mais à part ça, les actions des jambes restent sans réponse, la direction est loin d'être fine, pour le mettre au trot il faut y aller, incurvation ? connaît pas.
Bien que le travail soit énorme, je suis attirée par son côté flegmatique, assez calme malgré que je le sente désorienté.
Comme le dit l'entraîneur chez lequel il avait atterri, "c'est pas lui qui ira vous embarquer !"
Et comme je n'ai pas d'énormes ambitions et tout mon temps, et que ma priorité est d'offrir un compagnon "éducateur" à mon poulinou, ben on tombe d'accord.
Dès le lendemain il nous sera livré !

Avec le recul la seule chose que je regrette c'est de n'avoir pas fait de visite véto. On n'a eu aucun problème, heureusement, mais c'était risqué.

Le jour J, on est le 7 avril 2014, Velours (en rapport avec son regard... ) arrive, un peu stressé par le transport, se demandant sans doute où il avait atterri. On le met avec Daïkhan, qui fou de joie de voir un congénère, le suit partout en hennissant et en le collant. Velours, lui, stressé, fait le tour du pré en courrant, ce bébé collé à ses fesses... Au bout de quelques minutes, le remet en place d'une ou 2 belles ruades. On avait bien sûr pris le soin de le faire déferrer. Donc pas de bobo pour Daïkhan, mais ça lui a fait du bien car il n'avait jamais dû se frotter à un "chef".

Photos du premier jour :

Qui s'y frotte s'y pique !





Voilà, la suite bientôt !

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
3 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 11/01/2015 à 20h48

Suite de l’histoire :

La présence de Velours a été très bénéfique à Daïkhan car ça lui a appris à se soumettre à un dominant, et à comprendre les messages « gestuels » de menace. Velours est patient et vraiment gentil, mais quand bébé poussait le bouchon trop loin, il savait le remettre à sa place.

On a vu une réelle différence même avec nous, poulinou nous respectait davantage et quand on le recadrait, il obtempérait plus facilement.

Par contre Velours nous a aussi testés… J’ai mis un certain moment à m’en rendre compte car c’est un amour, vraiment pacifique, pour l’énerver il faut y aller. Mais c’est quand j’ai voulu lui imposer ma loi qu’il a commencé à vouloir m’intimider. Chez lui ça se traduisait par : je tourne mon c** vers toi et je le baisse… si tu me cherches je te tape. Par exemple quand je voulais le pousser ou l’éloigner de la gamelle de Daïkhan…
Je réagissais rapidement en le faisant bouger (en faisant attention de rester quand même hors de portée, même s’il n’a jamais été jusqu’à la ruade). Par exemple une fois j’avais la brosse dans les mains, je l’ai envoyée de toutes mes forces sur sa fesse. Le respect s’est amélioré, mais du coup la confiance, sur ce cheval assez craintif, en pâtissait.

J’ai donc fait appel à un éthologue qui utilise la méthode Parelli (c’est pas celle que je connaissais, mais je suis plutôt ouverte) qui m’a montré les exercices à pratiquer avec lui (jeu de l’amitié, porc-épic…). Ce travail à pied a littéralement créé un lien entre nous, Velours s’est beaucoup détendu en notre compagnie, et s’est mis à rechercher le contact avec nous. Lui qui ne nous calculait pas (sauf pour manger car GROS gourmand ) est devenu vraiment « câlin ».



Sinon en extérieur, il est clair qu’il ne connaissait pas grand-chose, à part les voitures (ce qui est quand même un bon point) ; la forêt en particulier l’intriguait beaucoup, les tas de bois étaient de gros monstres…
Avec lui j’y ai été trèèès cool : rênes longues, car dès que je reste trop au contact, il stresse 2 fois plus ; au pas, quand il bloquait sur quelque chose (d’effrayant !) je le laissais regarder le temps qu’il fallait, me bornant à le remettre toujours face au monstre quand il faisait demi-tour, ce qui pouvait arriver plusieurs fois ; au bout d’un moment il surmontait sa peur, ou alors si c’était trop terrible, je mettais pied à terre et passais devant, puis je remontais plus loin.
Ces efforts ont porté leurs fruits, maintenant on attaque des monstres de + en + gros, et on trotte ! Là aussi uniquement quand je le sens détendu, avec les rênes qui flottent, je me borne juste à mettre du contact pour diriger droite/gauche, histoire qu’il oublie pas qui est aux commandes !
Et surtout je le rassure ééénormément à la voix et en le caressant. Je me rappelle qu’au début j’avais très soif en rentrant de ballade !

L'été au pré :


Ils ont vite eu droit aux masques anti mouches, Velours était trop agacé, et Daïkhan surtout pour le protéger du soleil, car bien qu'ils avaient de l'ombre, Dada dormait encore affalé de tout son long en plein soleil, je pense que c'est là qu'il avait cramé. Avec le masque, pas de souci ! Par contre c'est vraiment dommage de plus voir leurs belles bouilles


Pour Daïkhan, à part travailler le respect de la bulle lors de la visite quotidienne, on l'a laissé tranquille, c'était gratouilles, caresses :




Enfin si il a appris à donner ses pieds, rester attaché (pas trop longtemps).
On lui envoyait son ballon, de temps en temps, pour l'inciter à jouer, mais ensuite on le laisser s'amuser tout seul, j'avais trop peur que ça aie des conséquences après sur le respect envers nous.


Durant l'été il a bien grandi et changé (il avait d'ailleurs perdu très vite car en même temps l'herbe s'est faite plus rare), il perdait son côté poulinou nounours et commençait déjà à ressembler à un "grand".
Sa tête :

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
5 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 12/01/2015 à 19h20

Été 2014 :

l'occasion de pas mal de ballades avec Velours, malheureusement comme je le sortais toujours seule, je n'ai pas de photos de ces bons moments, mais de très bons souvenirs avec comme cadre la campagne périgourdine que j'aime tant.

Par contre, comme il n'y a pas beaucoup de cavaliers parmi nos amis, Velours en a promené plusieurs d'entre eux, moi ou mon mari le tenant en main, il nous suit partout sans problèmes :

et en plus ça a permis de lui montrer pas mal de choses, véhicules, hameaux, etc ... tout en passant de bons moments !
Daïkhan au début était très inquiet de voir son copain s'éloigner :


On a donc augmenté progressivement la durée, et on lui donnait sa ration quand on sortait Velours, ce qui l'aidait à se détendre tout en l'occupant.

Daïkhan, lui, a eu droit à quelques sorties en main, pas trop loin car là c'est Velours qui paniquait !
Aucun problème pour poulinou, très curieux et aventurier.


Il a découvert pas mal de choses, comme le parapluie (rien à cirer ) :


les grosses boules de foin :


la bâche sur le tas de bois, enfin bref un bébé bien dans ses sabots :




Par contre il avait vraiment trop perdu (poussée de croissance), on a donc réadapté sa ration et changé l'aliment car trop peur des carences , et il a bien repris.

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
3 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 16/01/2015 à 21h10

Allez voici le dernier shooting de l'année 2014, cette fois c'était Velours la star

Enfin en réalité c'était pour un couple de notre famille qui se marie bientôt... et qui voulait une photo à cheval pour leur faire-part. Sachant qu'ils ne sont cavaliers ni l'un ni l'autre, et le but était en plus de tenir une pancarte avec un message dessus

Donc on a quand même commencé par montrer à Velours ce grand cadre avant de lui mettre sur le dos :


Ensuite la future mariée pas très rassurée est montée (vive le marchepied, il fait quand même 1m65)


Quelques conseils et paroles rassurantes à la cavalière, Velours étant très fougueux, surtout quand il y a de la belle herbe verte à ses pieds


Mon amour de trottou se laisse manipuler gentiment par n'importe qui :

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
5 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 18/01/2015 à 14h40

Voici venu le temps de présenter notre 3 ème louloute, arrivée avec la nouvelle année !
Nous rêvions depuis quelque temps d'une deuxième monture pour pouvoir faire des balades à 2 cavaliers...
Je souhaitais pour mon mari une monture très paisible pour commencer l'équitation en toute quiétude... et j'ai toujours aimé les traits.
Quand je suis tombée sur une belle comtoise de 10 ans, bien montée, et belle comme un coeur avec sa robe chocolatée et son regard tout doux, on y a réfléchi, calculé, re-réfléchi... et finalement elle est arrivée parmi nous le 31 décembre !!!

Il faisait déjà nuit, la belle un peu stressée après son voyage, les miens entendant un autre cheval surexcités... je l'ai conduite dans son pré (mitoyen à celui de mes 2 mecs) un peu angoissée. J'aurais préféré qu'elle arrive dans la journée pour pouvoir surveiller les réactions, autant dire que le lendemain matin j'ai courru voir ce qu'il en était et j'avais bien tort de m'en faire.

Les 3 étaient tout à fait zen comme si elle était là depuis 10 ans !

Voici donc Qébécoise des Bruyère (puisque tel est son nom sur ses papiers), notre gentille blondinette !















Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
1 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 07/02/2015 à 20h26

Aujourd'hui, après-midi réservée aux loulous !

J'arrive, je nourris tôt pour emmener Velours au dentiste ensuite. Et là qu'est-ce que je vois ? Daïkhan qui saigne du nez
Je regarde bien, pas de bobo, ça coule vraiment de l'intérieur, et d'un seul côté. Bon quoi faire ? Je me rappelle avoir lu qu'il fallait pas prendre ça à la légère chez le cheval.
Donc j'essaie d'appeler le véto, bien sûr il est en week-end et pour les urgences il faut joindre un confrère. Bof.
Du coup j'appelle la mono de mon club, (entre temps ça a l'air de s'arrêter) qui me dit que ça peut être un vaisseau qui claque avec les variations de températures, de le faire trotter et de voir à l'effort si ça recoule.

Bon, je sors d'une bonne grippe, je tiens pas super sur mes jambes, mais poulinou m'inquiète donc j'attrape licol et longe, je lui essuie son naseau avec un mouchoir (ce qu'il apprécie pas super, apparemment ), et bon ça n'a plus l'air de couler.

Donc je le sors du pré (bien glissant et bouillasseux), je lui ai pas appris à trotter en main donc au début il se demande ce qu'il doit faire, mais bon il comprend assez vite. Je luis fais faire 3 longueurs du chemin comme ça (c'est moi qui n'en peux plus à la fin, cochonnerie de grippe ) et je l'arrête. Je regarde son nez, il a coulé un peu mais de l'eau, plus de sang

Sur ce j'appelle carrément un véto équin d'une clinique pour demander quoi faire, il me dit que ça peut arriver de manière isolée, qu'il faut surveiller et que par contre si ça se reproduit, rappeler pour faire une analyse de sang .
Donc j'espère pour mon bébé que ça n'est rien. Lui du reste n'était pas perturbé, paraissait comme d'habitude.

Evidemment j'ai pas pensé à prendre une seule photo !!!

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
1 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 07/02/2015 à 20h49

Pour la suite, le temps que je sorte Velours, le décrotte un peu, et parte au club, j'y suis arrivée à 16h30...
Un loulou super détendu au départ, cool
Bon on voit qu'il a pas bossé depuis près d'un mois car en haut de la côte, ça soufflait bien, mais bon je l'ai laissé aller à son rythme vu la belle balade qui l'attendait quand même.

Velours ne s'est pas arrêté une seule fois à l'aller, jusqu'au fameux chemin qui monte plein de caillasses en arrivant... Là franchement, c'était pas de la peur, mais clairement il voulait pas y mettre les pieds .
Donc je crois que je ne couperai pas à l'achat d'hipposandales... car plus je le sors moins il est motivé du coup.

Arrivée au club, bon il regarde un peu partout tous les poneys / mules / chevaux, mais me suit assez sereinement dans le box qu'on me prête. Je pensais vraiment qu'il serait plus stressé.
Je le débride, le desselle, une petite carotte pour qu'il soit à l'aise et pour le remercier d'avoir marché sur ces vilains cailloux , le temps que le dentiste finisse le poney dont il s'occupait.

Loulou a été relativement sage, le dentiste en a quand même eu pour une bonne heure apparemment y avait du boulot.

Mais bon une bonne chose de faite pour cette année.
Pour rentrer ça a été plus compliqué qu'à l'aller. Il était déjà 18h et commençait à faire sombre. Velours a bloqué à plusieurs reprises, il voulait revenir au club ! Il a même appelé 2 fois dans sa direction. Comme de fois en fois il commençait à chauffer, et qu'en plus on avait pas toute la journée avant la nuit , et qu'avec cette foutue grippe j'ai encore la tête qui tourne genre mal des transports par moment, j'ai mis pied à terre au bout de 200m, et j'ai fait la moitié du trajet retour à pied.

Même comme ça il me suivait mais pas très vite car c'est chemin forestier caillouteux tout du long...
Je suis remontée avec un muret, là dans les bois il faisait vraiment sombre, je faisais pas la maline... Et Velours ne traînait plus pour rentrer.

De retour au pré mon mari était en train de remettre une boule de foin à la grosse mémère, du coup elle faisait la folle avec Daïkhan, au galop, c'était impressionnant !
Velours lui en avait sûrement plein les pattes car il ne les a pas suivis.
C'est vraiment un amour ce trottou !

Voili voilou pour cette journée riche "équestrement" !

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
1 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 19/02/2015 à 20h02

Première sortie montée pour Blondinette aujourd'hui !!
Une journée magnifique
Du coup j'ai invité une petite voisine à venir avec moi, comme ça la belle était quand même rassurée par la présence de Velours

Quand on les a sortis du pré, j'ai donné sa ration à Daïkhan, du coup il n'a même pas henni. Un brave poulain qui me semble bien dans sa tête (de fripouille...)

A l'arrivée sur l'aire de pansage, une chocolatine assez zen qui ne ronfle plus, en plus il y avait Velours, du coup elle était vraiment tranquille !

Voilà Velours en mode : "digestion, douce température, soleil, et vu comme je suis crade t'en as pour un moment de toute façon, je pique un roupillon"


avec Blondinette :


Bon une fois tout le monde à peu près propre, sellé, sanglé, je monte, que c'est large !! pas l'habitude...
puis ma copine sur Velours (merci le marchepied), nous voilà partis. Velours en avant, Dinette qui se demande ce qui se passe, après avoir un peu insisté, elle suit son copain : (aïe aïe les photos à cheval avec un ptit portable)


Mon Velours magnifique sous le soleil, le poil brillant !
Bon à 2 de tension, mais c'était parfait pour la remise en route de Blondinette


La route est à nous, on peut marcher côte à côte

Bon, tout va bien, on prend un petit chemin dans les bois, Velours en tête, et là... c'est le drame.
Je me sens glisser sur le côté, le temps que je comprenne ce qui se passe, j'étais par terre (bien sûr à l'endroit le plus bouillasseux...). A l'allure d'escargot où on allait, limite je me suis posée par terre (bien moelleuse en plus) comme une feuille morte, mais ma pauvre chocolatine, elle, a passé un salle moment, la grosse selle sous le ventre !
Ma pauvre Dinette, affolée, part en avant, Velours, surpris, se met au trot (elle l'a sorti de sa torpeur je pense...
Ma voisine attrape les rênes mais Dinette, en panique, les lui arrache, part en rond dans les bois... et s'arrête.(toute façon elle serait pas partie loin de son copain...)

Pauvre pupuce, pour sa remise en route, que d'émotion... Bref je la rassure, lui remet la selle correctement (c'est-à-dire dessus...), cette fois je ressangle, puis encore une fois à fond, en selle. Ma fifille est une boule, elle n'a même pas de garrot...

Et Velours ? Il fouille les feuilles mortes pour manger des glands ...

Bref le retour se passe sans encombre, je passe devant et demande à ma coéquipière de surveiller, de l'arrière, si elle voit à nouveau la selle tourner...
moi qui n'aime pas serrer à fond, la prochaine fois je le ferai, pour sûr !

Blondinette en tête se comporte bien, elle va d'un bon pas, semble remise de ses émotions, et sème Velours toujours en mode limace sur le trajet du retour ! On s'arrête 2 fois pour l'attendre, puis on rentre côte à côte, le bonheur !!!

On met pied à terre, un peu de broutage bien mérité :



On range tout et on rentre au pré


Daïkhan, qui les a entendus revenir, les appelle un peu, et accueille la fifille en faisant le beau...
Voilà, une belle ballade malgré cet incident, vivement la prochaine !!!
Et Dinette doit encore travailler au sol pour avoir plus confiance en moi, mais c'est un amour.

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
1 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 08/03/2015 à 18h33

Une belle balade en amoureux pour moi et mon mari cet après-midi...
Il débute à cheval, il a donc monté le trotteur et ça a été ni-ckel. Bien sûr Velours est encore vert dans le travail, alors pour diriger, s'arrêter il faut insister mais mon homme s'en est très bien sorti. Ce cheval est vraiment une crème.
Notre comtoise elle est beaucoup plus tendue pour l'instant, pour cette 2ème sortie depuis qu'elle est chez nous (2 mois), c'est quand même bien.
Petit à petit on va en faire une baroudeuse, je l'espère !
A part à l'aller où elle a pris le trot car une voiture arrivait derrière nous, mais elle s'est vite calmée, la suite ça a été.
Bon elle regarde un peu partout et marche pas très droit, mais elle y va (surtout avec copain devant...)

Et cette sortie a été assez riche puisqu'on a croisé plusieurs voitures, un chien, des piétons et même 2 cavaliers, une première depuis un an que je sors en ballade !
Et ben nickel.
Une seule ptite photo à l'arrache avec le téléphone, les oreilles de Blondinette et devant, mon mari et Velours. Une voiture arrivait en face et cette fois on l'a croisée finger in the nose :

(c'est beau mon mari et Velours ont la même teinte de cheveux/poils/crins... )

Demain matin je remets ça avec une amie, on va faire la même boucle voir si notre mémère se détend davantage avec la routine... si c'est le cas tester quelques foulées au trot.


Je dois aussi recevoir les hipposandales pour Velours, il me tarde de tester ça et de pouvoir prendre les chemins caillouteux car pour l'instant, ça limite les possibilités.

Et voici Daïkhan en mode "adolescent amoureux" avec Dinette (évidemment j'ai pas réussi à prendre la photo assez vite quand ils se bisouillaient...)

Edité par valerio le 08-03-2015 à 18h42



Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
1 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 11/03/2015 à 20h44

aujourd'hui mercredi 11 mars :
tout un après-midi avec mes loulous !!

Donc d'abord, me suis occupée du ptit rebelle : pendant que Velours mangeait sa ration, et ma blondinette son foin, j'ai emmené Daïkhan dans le "rond de longe" pour y faire l'exercice du respect pendant le repas.
Je lui mets donc le seau, le laisse manger un peu (Dada n'étant pas un glouton, il mange lentement) en restant à bonne distance, puis je marche vers lui, claque la langue, puis pareil en frappant la longe contre ma cuisse, puis pareil en lui balançant la longe pour qu'il bouge, et je prends possession du seau !
Au début il s'éloignait mais voulait revenir direct, donc rebelote, je le chassais et gardais mon seau.
J'attendais qu'il s'immobilise à quelques mètres pendant 1 ou 2 minutes, puis je lui disais "vas-y mange" et je m'en allais loin du seau.
Bref j'ai fait ça 5 ou 6 fois, à la fin il s'éloignait dès que je levais mon bras pour frapper la longe contre ma cuisse, et il le faisait calmement donc c'était bien !
Bon après il faisait chaud (j'étais en T shirt) donc poulain plutôt ramollo aussi.

A 2 reprises je me suis approchée pendant qu'il mangeait mais d'un pas nonchalant, sans bruit ni geste particulier; il était attentif à ce que je faisais mais comme je ne lui demandais pas de partir, il continuait à manger, et j'en profitais pour le brosser un peu.

bébé mange tranquilement, maman à distance:


Bébé attend à distance gentiment pendant que maman mange les granulés (enfin presque!)


mais à quoi tu joues, aujourd'hui ?


bon, ben j'attends...


Après ça un peu de pansage, puis conduite en main dans le pré, un poulain forcément plus attentif à moi, qui marchait gentiment derrière, quand je m'arrête il avance toujours un poil trop donc petit mouliné et il reculait direct .
Velours est venu à notre rencontre. je m'arrête, Dada un peu trop devant moi, donc je mouline un peu, il recule, mais Velours a cru que le mouvement de longe lui était destiné (il connaît, lui aussi !) donc fait demi-tour et repart un peu en mode pétage de plomb.
Mon Dada n'a pas bougé !
Bref je l'ai ramené comme ça jusqu'à la clôture, lui ai enlevé calmement le licol, l'ai gardé un peu à côté de moi (NON mange pas le licol) gratouillé un peu le toupet et je l'ai congédié.
Un brave bébé aujourd'hui !!

Après ce fut le tour de Velours !
Je le sors, l'attache à la zone de pansage, et lui douche (et nettoie) les pieds car j'ai vu un ptit bout de peau nue sur le côté de son pied... Ben au final beaucoup de poils manquants
Pourtant il y a même pas 2 semaines, quand le maréchal est venu, il n'y avait rien !!!
Même Daïkhan a la même chose par endroits.
Bon c'est pas irrité, ni particulièrement sensible, ça le gratte pas, donc j'espère que ça va vite guérir avec les beaux jours, car c'est clair qu'autour de l'abri c'était la pataugeoire...



pli du pâturon


Bref une fois tout bien nettoyé, j'essaie les nouvelles hipposandales à Velours... impec. ça bouge pas, il n'y a pas de jeu et ça tient très bien.



"Qu'est-ce que c'est encore ce nouveau truc ?"


Je le fais marcher un peu en main, les premiers pas mal assurés mais très vite ça roule !
Du coup je selle Velours et nous voilà partis pour une ptite balade d'une demi-heure au pas, tranquille, le temps qu'il s'habitue à ses baskets et puis pas trop long au cas où ça frotterait aux endroits de peau nue...
On prend un chemin de caillasses pour voir... bon il essaie quand même de passer sur les bords, mais se laisse diriger à gauche et à droite beaucoup plus facilement qu'avant (ça tournait en conflit) et il avance bien alors que la dernière fois qu'on a pris ce chemin "pieds nus" il refusait carrément d'avancer.
Donc à voir avec le temps mais en tout cas il y a un gros mieux !
Voilà nounours en velours que j'ai essayé de prendre de côté pour éviter les éternelles vues de dessus, mais c'est pas évident...


Je pense refaire une petite balade au pas avec ses baskets avant de trotter avec.
Au retour, broutage récompense, j'enlève les chaussons, aucune trace de frottement, elles sont vraiment bien ajustées
On va enfin pouvoir aller travailler au club un de ces 4...

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
1 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 26/03/2015 à 15h25

Sh.aman merci pour les encouragements avec ma canaille... jusqu'ici j'ai pas vraiment de problème avec lui, je pense réagir et agir à peu près comme il faut (suis pas parfaite bien sûr), mais je manque parfois d'assurance et avec lui il faut être franc.

Enfin si problème, j'attendrai pas d'être complètement dépassée pour me faire aider c'est sûr. J'ai laissé un msg à l'éthologue mais pas de nouvelles, il faut que je rappelle... il est souvent overbooké c'est le seul truc pénible, car sinon il est vraiment compétent.

Bon ben ce matin première "leçon" avec Velours au club...
A l'aller j'ai pris le chemin qu'il connaît moins, il regardait partout mais avançait d'un bon pas. Il faisait assez froid à 9h encore donc il était pas endormi !
On le voit sur ces photos, un coup à gauche, un coup à droite... les oreilles dressées





La fifille l'a appelé un moment quand elle l'a vu partir...

Sinon au club il était forcément un peu en stress, connaît pas trop !
On était 2 en cours. J'ai passé le premier quart d'heure à lui faire faire le tour de la carrière, en main, en lui demandant des arrêts, décaler les hanches, renifler des monstres, reculer... car il regardait beaucoup les chevaux, poneys, ânes, mûles à côté et du coup était pas concentré sur moi. Je lui ai montré les bidons, barres, pneus, panneaux, etc, beaucoup d'objets bizarres dans cet endroit !
Au bout d'un moment quand je l'ai senti plus zen (encolure descendue d'un cran ), je suis montée et l'ai promené, au pas, là ou on venait de le faire. Bon franchement je m'attendais à pire, la direction c'est pas mal, l'arrêt faut insister, l'immobilité là y a du boulot mais pour une première au club, c'était pas le but.
Et là j'ai fait une erreur... j'ai voulu le faire franchir les pneus au sol, je l'ai fait machinalement (l'habitude avec les chevaux du club), mais c'était trop nouveau, trop tôt. je l'avais même pas fait en main... Donc comme je voulais pas rester sur un refus, suis descendue et l'ai passé à pied.
J'ai bien dû attendre 10 minutes qu'il veuille bien enjamber ces pneus... Têtu le bébé ! mais après on est repassé, repassé sans problème.
Après ça nickel, un cheval à l'écoute, des slaloms, des arrêts meilleurs qu'au début (derrière maman...).
Et puis la mono me dit essaie la bute... pour monter ça va à peu près, Velours me suit. Mais pour descendre, pas question !


Bon c'est vrai qu'il y a bien 50 cm à descendre, et clairement Velours n'a jamais fait ce genre de prouesses.
Un quart d'heure pour qu'il se décide... d'abord en attendant calmement avec une ptite tension dans la longe, ensuite avec des susucres pour le motiver (n'en voulait même pas !!! ), ensuite le faire se décaler à gauche, à droite puis redemander en avant, ensuite la mono a pris un de ses antérieurs avec une longe, doucement, l'a tiré en avant (il avait donc un pied déjà dans le vide) mais non il a fallu prendre la chambrière pour le pousser un peu, après avoir essayé de taper cette chose qui lui touchait les postérieurs, il s'est lancé, mais assez énervé... Il a vraiment stressé pour la descendre, cette vilaine butte !
Direct je lui donne un sucre, la mono me dit repasse-y une fois, cette fois beaucoup mieux mais on voit que ça le stresse cette histoire !!

On l'a laissé là-dessus, petit break au box, et on est rentrés tous les 2, mon mollasson était bien réveillé pour le coup !
Donc une bonne expérience à renouveler, il faut encore que je travaille à pied avec lui des situations flippantes comme bâche, rubans, palette, etc.

Mais ce qui est sûr : vive les hipposandales, mon gros bébé n'a plus peur des vilains cailloux , il courrait dessus si je le laissais faire !

Et autre point positif, Daïkhan ne stresse plus tout seul, bon c'est vrai qu'il y a sa copine pas loin, mais quand on est revenu il n'avait même pas entendu Velours arriver, il mangeait tranquille... C'est bien de voir qu'il peut rester un peu seul sans problème.

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
1 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 16/04/2015 à 19h48

Déjà une semaine de passée depuis le dernier post... je vais avoir du mal à rattraper le retard... car cette semaine fut riche de moments équins, pour mon plus grand plaisir.

Quand j'ai regardé les dernières photos postées, celles de Daïkhan tout crado... On est vraiment passé de l'hiver à l'été en quelques jours. Et j'ai retrouvé mon poulain blanc !

Je vais donc reprendre dans l'ordre des évènements.
Donc mercredi 8 avril, d'abord séance avec l'éthologue pour Daïkhan...
Le pro l'a trouvé "en très bel état" et moi j'ai pu me rincer l'oeil de ma beauté pendant qu'il le faisait travailler
Ben oui, quand je m'occupe de lui, je suis concentrée et j'ai pas le recul pour pouvoir l'admirer, et c'est vrai qu'il devient vraiment magnifique ... en toute objectivité.

Donc niveau comportement, rien d'anormal pour l'éthologue, du test de poulain ado mais rien de méchant. Il est plutôt respectueux. Même s'il faut le recadrer à chaque incartade pour qu'il le reste. Il m'a dit clairement que cette année sera faite "d'interrogations" de sa part... et qu'il faudra continuer à y répondre patiemment.

Au début il a testé la désensibilisation du bébé avec la longe. Pas de problème, Daïkhan n'a rien oublié, on peut lui passer la longe partout, lui entourer les membres avec... Pas de réaction, l'étho a aussi testé le passage de sangle en serrant un peu, ça va.

Puis essai avec une poche plastique au bout du stick... (ça rime )
Bon ben là y a du boulot. Surtout le côté droit. Donc la priorité va être de le désensibiliser au maximum à toutes sortes de choses, et on va commencer par la poche plastique.

Allez place aux photos !

Au début, on demande juste de toucher le monstre avec le bout du nez, ça va... curieusement, sur la tête, il gère assez bien.




Sur cette photo il fait gros poney rondouillard :


Là c'est plus sport, dès que la vilaine poche passe derrière la tête (encolure), maman au secours !!!


On se détend avant de recommencer :















Après ces émotions, j'ai sorti Daïkhan du pré jusqu'à la zone de pansage (le trajet où il faisait le couillon...) avec l'étho derrière nous pour me conseiller. Il m'a fait m'arrêter plusieurs fois en lui demandant de reculer un peu à la bonne distance. Il était bien aux ordres. Une fois il a fait mine de me dépasser, sur ses conseils je lui ai fait chasser ses hanches jusqu'à revenir derrière moi.
En fait, ce que je faisais déjà, c'était bien, il m'a dit par contre de garder toujours sa tête vers moi quand je le fais, pour ne pas le placer en position de force pour me trimballer...

Donc une séance très instructive, rassurante aussi, et du boulot en perspective !

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
1 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 14/05/2015 à 21h54

mercredi 6 mai :
"rando" avec Velours, je mets des guillemets car c'était plus une balade tranquille, max 3 km aller et 3 retour, mais avec le pique-nique le midi on peut quand même appeler ça comme ça !
Une première pour Velours.

En fait le club organisait ça pour les parents des cavaliers, donc débutants, c'était au pas tranquille, y avait même une dame à pied avec un poney de bât.

Du coup le parcours je l'ai fait avec une cavalière qui habite pas loin et qui nous a rejoints avec son cheval (un trotteur également)

Voici Velours pendant la préparation, pansage, sellage, tout excité comme on peut le voir lol, heureusement que le mur était là sinon sa tête tombait par terre


Bon Velours intrigué par ce nouveau copain, qui passe devant, on le suit, il a un bon pas, faut suivre pépère ! Mais bon vu le parcours assez court on prend notre temps, on papotte...
Arrivées presque au village en une demi-heure on fait une pause brouting car les autres du club arrivent vers midi et il est 11h30...
Voilà le copain de rando :


Velours lui aimerait bien copiner, tente plusieurs approches mais le copain est assez indifférent, enfin c'est une bonne patte comme Velours donc c'est très agréable. Il faut dire qu'il a 16 ans, lui, il est peut-être plus blasé.

Les 2 compères :


Bon on monte dans le village, Velours suit l'autre (qui est de nature plus tendue que lui mais plus expérimenté) dans les rues, une première aussi, mais il fait confiance, observe et tout va bien

Le mono du club est arrivé sur les lieux du pique-nique, il a tendu la corde dans les arbres, on descend, on attache, on desselle, là encore une première pour bébé Velours d'être attaché comme ça, mais après avoir tournicoté un peu et visité, il se pose.

Les chevaux du club arrivent, Velours ne les a jamais vus pour la plupart ou bien une fois pour l'un d'eux, il est curieux voudrait bien faire leur connaissance mais eux sont plus grincheux dans l'ensemble, donc il insiste pas.

Voici Velours qui regarde tranquillement ce qui se passe autour pendant que nous on déballe le pique-nique pour manger


le pique-nique


une partie des chevaux (il y en avait 8 en tout)


Voici à droite, le copain de route de Velours qui est resté aux aguets tout le temps... et ensuite à droite Velours qui... dormait lol

Edité par valerio le 15-05-2015 à 10h36



Page(s) : 1 2
Jamais 2 sans 3... et de 4
 Répondre au sujet