Voyage à cheval : On est sur la route!

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ... 35
Auteur
41700 vues - 513 réponses - 10 j'aime - 97 abonnés

Mraaw

Maître
    

Trust : 227  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1076
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 15/06/2016 à 23h50

Comme je vadrouille pas mal et que mon récit avait bien plu, j'ai décidé d'utiliser ce post pour mes randonnées et voyages à cheval.

Le début de tout : des randonnées organisées par le club à côté de chez moi, sur 2, 3, 4 jours, auxquelles je participe tous les ans depuis 6 ans maintenant !
Les 2 premières années avec les chevaux de club, puis avec le mien et maintenant avec mon second cheval aussi.
Le début du voyage en solo : été 2016, 2 semaines, 250km avec Pot' que vous pouvez suivre sur ce post
Le début des randonnées improvisées : Mai 2017, décision prise à 23h de rejoindre un voyageur et sa jument le lendemain matin pour 2 jours de marche ensemble. Une randonnée improvisée qui aura duré au total 5 jours.
Le début de la randonnée à cheval à l'étranger : été 2017, 3 jours et 2 nuits au Kirghizstan.
Une nouvelle aventure : 2 chevaux, un monté et un bâté, 1 mois, 500km, France
____________

A l’origine de ce projet : le récit d’un voyage improvisé, une aventure vers l’inconnu qui me pousse à tenter ma chance moi aussi, dans des conditions différentes qui me permettront de faire ce voyage avec mon compagnon à 4 pattes : Pot'.
Je décide alors de commencer la préparation de notre épopée sauvage qui nous portera vers de nouveaux paysages de campagne, loin de la ville et du béton mais au plus près de la nature sauvage.

Une belle balade en terres inconnues qui s'appuiera sur la confiance et la complicité entre mon cheval et moi. Les étapes se feront au rythme de nos envies, plus ou moins rapides, avec quelques pauses. Nos nuits se feront aussi bien en étape équestre que chez l’habitant, certaines seront programmées d’autres non.
____________

Et en plus concret ça donne quoi ?

Partir en randonnée, en voyage, à cheval, avec mes chevaux, avec d'autres, seule ou avec des compagnons d'aventure.

Le projet est posé, c'est bien, mais il y a encore beaucoup de questions à se poser !

En vrac :

Itinéraire : temps, distance, dénivelé, difficultés
Conditions : jour/nuit, météo, chaleur, froid, pluie
Physique : endurance, résistance
Alimentaire : manger, boire
Technique : soins, cartes
Communication/médias : téléphone, GPS, internet, appareil photo
Logement : camping, douche, électricité, paddock ?, ration granulés?
Assistance : voiture / camion, étapes villages, étapes CE, élevages, particuliers

Que faire ? Que voir ? Où aller ?
Et bien d'autres...

Des expériences, informations, conseils, astuces ?N'hésitez pas à partager vos connaissances !
En fonction du tracé, si vous voulez vous joindre à moi pour une demi-journée, une journée, ou plus, ce serait avec grand plaisir !
____________

Je lis / j'ai lu
Les posts
Les astuces des cavaliers randonneurs
Les baladeurs qui baladent

Forums
Par Monts et Par Vaux
Randonner Léger
Randonner malin

Livre
Techniques du voyage à cheval
____________
Sujet marqué en post-it L'auteur de ce sujet l'a marqué par des "Post-It".


Cliquez-ici pour suivre le post marqué



Édité par mraaw le 03-08-2019 à 18h21

Mraaw

Maître
    

Trust : 227  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1076
7 j'aime    
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 28/09/2016 à 15h25

Jour 4 – Duravel, premier jour de repos


La nuit a été très agréable, les grands arbres étant joliment ornés de lumières multicolores, l'ambiance était très agréable. La température était encore élevée jusque tard mais après une bonne douche, je me suis sentie bien mieux.
Remarque : si vous avez le sommeil léger et que vous sentez le moindre mouvement du hamac, n'attachez pas la ligne du cheval au même poteau, surtout en métal... L'expérience me dit que les résonances sont légères mais bien ressenties ! Et en plus, on a pas le courage, en pleine nuit, de refaire tout le campement...

Réveil tout en douceur sur les coups de 8h après une nuit relativement courte. Enfin pour moi, c'était court !
Pot' s'agite un peu, il est bien réveillé, première chose à faire en descendant du hamac : le détacher et l'emmener boire. Direction le petit ruisseau qui coule dans le parc de l'autre côté du gymnase, il commence à bien le connaître, il sait qu'on va par là pour boire et qu'on retourne de l'autre côté ensuite.

Ce matin, un jeune garçon (T) que j'avais rencontré hier et avec qui j'avais bien discuté m'a offert le petit déjeuner. C'est adorable !
Nous recevons aussi quelques visites des gens qui étaient présents la veille lors de notre arrivée :
Vous n'avez besoin de rien ?
Tout va bien ?
Vous n'avez pas eu froid cette nuit ?

Et surtout, ce que Pot' a le plus apprécié, c'est qu'ils ne sont pas venus les mains vides ! Pain, carottes, pommes... Il en a bien profité ! J'ai limité le pain, mais il s'est quand même bien régalé avec tout ça !

A midi, je mange léger, mais je profite de l'épicerie pour faire quelques provisions et vers 14h, T nous propose une balade pour aller nous baigner dans le Lot un peu plus loin. Aujourd'hui, comme c'est repos pour le cheval, j'y vais à pied. 6Km au total, en passant par un petit lavoir que Pot' n'a pas aimé du tout, à cause du jet orienté légèrement vers le haut, ça l'éclaboussait...

Par contre, le Lot, il a adoré ! Il y est entré plus vite que moi !
On est descendu par une pente aménagée à l'origine pour les petits bateaux, il a voulu entrer dans l'eau sans vraiment me suivre, du coup il a glissé et s'est retrouvé dans l'eau plus vite que prévu ! Vexé ! Mais il a bien apprécié la fraicheur de l'eau et il a continué à avancer pour avoir de l'eau jusqu'au ventre. Pourtant moi, je n'y ai mis que le bas des jambes.

Il a découvert les canoës, les pagayes, ça éclabousse un peu, et même de trèèèès loin, il n'aime pas.
Les gros bateaux par contre, si ça n'éclabousse pas, ça va, et pourtant, niveau bruit, puissance, vitesse, masse c'est bien plus imposant.

Retour tranquillement, par le même chemin. On a fait que de la route en fait, bien passante. Mais aucun soucis, ni au bord de la route, ni aux entrées de campings, ni même sur le grand (et haut!) pont.

L'après-midi, il a fait 3 baptêmes à cru, un petit tour de terrain à chaque fois, au pas. Rien d'exceptionnel mais il a fait plaisir à beaucoup de monde.

En fin d'après-midi, pendant ma pause goûter, je le vois partir vers le parc, je le suis un peu de loin, il va boire et juste après, il se tourne et il revient au terrain de foot, le plus normalement du monde.
C'est bien, il est autonome et il comprend les différents espaces, j'adore !

Bon, il a fait la même chose un peu plus tard et a visité un peu plus le parc, en y laissant un magnifique crottin, avant de revenir, j'étais moins rassurée mais il a été sage.

Le soir, deux amis me rejoignent pour une pizza maison et une bière. Super !
Mon amie me fait remarquer l'usure des pieds et un gonflement d'une veine sur un antérieur.

Et c'est parti pour une grosse remise en question ! Je ne veux pas prendre de risque et en même temps, je veux finir la randonnée. Pour la veine, c'est l'antérieur où il s'était fait une légère entorse il y a un an, il a gardé une fragilité, mais le gonflement était léger. Les pieds, nus jusque là étaient biens, mais nous arrivons dans le Lot le lendemain, département réputé très dur, abrasif, et ce n'est QUE du cailloux. J'aurais continué dans une région au sol plus clément, il n'y aurait pas eu de soucis, mais pour le Lot, je n'ai pas le choix, je vais faire ferrer.

Je me couche tout de même moins sereine...

Cliquez pour voir l'album

Mraaw

Maître
    

Trust : 227  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1076
5 j'aime    
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 28/09/2016 à 22h02

Jour 5 duravel, puy-leveque, prayssac, castelfranc, luzech


Dès mon réveil je range le camp, en mettant le tarp à sécher au soleil, je rassemble tout mon bazar et nettoie un peu les locaux. Et surtout j'appelle des maréchaux du coin pour un rdv le plus rapidement possible. Le premier ne répond pas, mince, ça commence bien... Le deuxième me répond rapidement, mais il est en vacances, il comprend néanmoins mon urgence et si je ne trouve personne, je peux le rappeler. Le premier maréchal m'a rappelée entre temps, je le rappelle et on convient d'un rdv le lendemain midi à Luzech.

Petit déjeuner offert par une des personnes qui m'avaient accueillie à l'office de tourisme la veille, deux tartelettes à la noix, spécialité locale.

Il est déjà tard, après une rapide inspection de la carte, et pour préserver les pieds de mon brave cheval, nous irons à Puy-l'Eveque au plus court, par la grande route. Très très passante, à vitesse élevée, c'est une départementale. Je sais que pour Pot', ce n'est pas un soucis, il s'en fiche. Au moins, il aura le bas-côté en herbe. Je m'équipe du super sexy gilet jaune et c'est parti !

J'ai fait un petit détour non voulu, la concentration et moi... Ca fait 2, surtout le matin ! Mais finalement, on arrive vite sur la route. C'est typiquement la route qu'il ne faut pas prendre avec un cheval qui n'a pas l'habitude ou qui peut faire un écart pour quoique ce soit. Route à double sens, à gauche la roche et à droite, un super contre-bas. Mais j'avais 2 bons mètres de largeur en herbe, un peu moins lorsqu'il y avait un panneau.

J'ai vu différents comportements... Ceux qui ne changent pas d'attitude, ceux qui ralentissent, ceux qui s'écartent (quand la circulation le permet), mais aussi ceux qui accélèrent à hauteur du cheval... Pot' pas du tout perturbé par tout ça, il marchait droit, sans chercher à aller ni à droite ni à gauche. Moi par contre... Le bruit, les odeurs, la vitesse... et le paysage pas terrible...

A Puy-l'Eveque, petit passage rapide, on ne s'y attarde pas. Je reprends le GR pour aller à Prayssac, quelle montée ! C'était dur... On a récupéré la route pour arriver en ville, malgré quelques bâtiments pas jolis jolis, le paysage était super.
A Prayssac, comme à Duravel, petit coucou à l'office de tourisme pour demander de l'eau. On fait avec les moyens du bord mais petitPot peut boire et je le lui verse même le reste de l'eau sur l'encolure.
Tiens, bizarrement, l'équipe savait qu'on passerait sûrement par là.
Une glace pour moi et en avant !

On nous a indiqué une plage en bord de Lot, au prochain village, j'ai oublié de prendre des photos mais c'était très joli. Par contre, c'était plein de monde ! Même pas peur de l'agitation, des enfants, des ballons, des parasols, des chiens ! J'aurais aimé prendre le temps d'une bonne baignade mais en ayant une heure d'arrivée prévue à Luzech, je n'avais pas du tout le temps.

C'est là que les choses se compliquent... Je n'ai plus beaucoup d'eau pour moi et en plus, elle est chaude. Je ralentis le rythme, mais en fin de journée, avec mon manque de concentration, la chaleur et la déshydratation... Je perds le sens de l'orientation. 3Km avant l'arrivée, sur la route pourtant bien indiquée, pas compliquée, je décide de prendre par les bois, sur un chemin balisé équestre. Grosse erreur... En largeur, un cheval passe oui, mais pas avec tout le matériel ! On frotte quelques arbres, je me fâche parce que Pot' veut me doubler, je me fâche parce qu'il se déporte fort sur les côtés sans raison apparente, bref, tout ça me monte à la tête.

Il finit par se prendre un bel arbre qui arrachera au passage la moitié du chargement, autrement dit le sac de couchage ! Je remonte pour pouvoir tout rééquilibrer de là-haut et plus facilement diriger le cheval, tenir le sac de couchage et vérifier que le reste est toujours en place. Et PAF monsieur n'est pas content, petit-demi tour, qui fait détacher l'autre côté, le matériel de campement, qu'heureusement je rattrape en vol à une main. Comment, je ne sais pas, mais j'ai réussi !
Me voilà bien avec un cheval de mauvaise humeur, surexcité, un sac de couchage dans une main pendant que l'autre rattache le matériel de camp.

Avec tout ça et après un retour au calme pour tout le monde, je regarde la carte et prends ma boussole, on est plus DU TOUT sur le bon chemin, on est même dans le sens inverse ! On a fait une belle boucle de 2km, et on a perdu une bonne demi-heure...

Je reprends une grande route pour être sûre d'aller dans la bonne direction, et c'est là que je commence à me sentir vraiment mal, mais je tiens le coup, on est bientôt arrivés.

Luzech, c'est bien sympa, on longe le Lot, le paysage est magnifique, c'est un petit village assez calme dont je ne connaissais que le stade de rugby pour avoir jouer contre leur équipe.

Je ne visite pas, en fait, je vais même au plus court et très rapidement. C'est plutôt Pot' qui gère d'ailleurs, heureusement, je suis à cheval et je n'ai pas grand chose à faire.
J'ai mon hôte (C) au téléphone qui m'indique une direction à suivre, ce que je fais, jusqu'au moment où je croise une voiture dont le conducteur me fait signe de me mettre sur le côté (pourquoi?). Bref, dans un état pas franchement net, je fais ce qu'on me dit et tourne dans une rue à droite.
Là je rencontre une dame qui connaît Monsieur C et me dit que je ne vais pas au bon endroit...

Elle est assez gentille et me propose de l'aide si j'ai besoin, à vrai dire, je ne pense qu'à aller me coucher après avoir bu 15L d'eau bien fraîche. Elle trouve l'aventure géniale, que j'ai beaucoup de courage et elle me souhaite une bonne continuation.

Lorsque Mr C arrive, mon état empire, je tiens à peine debout, je me mets à saigner du nez... Je pose vite les affaires dans le fourgon et direction le paddock ! C'est encore à 500m.
En partant, j'entends quand même la même dame dire à sa voisine « Elle est jeune, elle part seule, elle n'est pas du tout organisée, elle ne sait pas où elle dort, ni ce qu'elle mange, je sais même pas comment elle va rentrer chez elle, c'est n'importe quoi ! »
Hm. Je n'étais pas en état de réagir, et ça n'aurait servir à rien, mais des gens comme ça, vraiment, ça m'énerve.

A peine arrivés au camp que je bois la bouteille que me propose Mr C, 1L d'eau bien fraîche, d'un coup. Je m'assois, je reprends mes esprits, ça va mieux. Ouf ! Le saignement de nez se calme aussi.
Je déshabille PetitPot' et pose tout en vrac. Je rangerai plus tard, d'abord, on se pose tous les deux.
Le paddock n'est pas bien grand, mais il aura de quoi manger, l'herbe est belle, par contre la clôture n'est pas très haute et pas tendue, il l'a même défaite d'un coup de queue.

Gros point noir de ce soir là, on aurait dit qu'on était dans un nid de taons ! Pot' en avait des centaines ! Il était à sang entre les cuisses et sous le ventre, le pauvre... Ils étaient énormes et j'étais bien contente d'avoir une moustiquaire.

Deuxième problème de l'endroit, pas d'arbre pour mon hamac. J'ai dû improviser un « tipi de survie ». Le tarp plié de façon à faire un tapis + remonté pour faire un toit soutenu par un piquet au milieu et tendu des deux côtés + la moustiquaire par dessus le tout maintenue et bloquée au sol avec les affaires du cheval. J'ai ajouté la couverture de survie par dessus la partie sol pour m'isoler de l'humidité. Boon, clairement, ce sera la pire nuit de la rando. En hauteur, je ne tenais assise qu'au milieu, et comme je ne voulais pas risquer l'humidité et les insectes dans les affaires, j'ai tout mis à l'intérieur du tipi... Il faut pas être grand et pas bouger de la nuit, je vous le dis !

Cliquez pour voir l'album

Cabochons

Membre ELITE Or
  

Trust : 22  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 16803
0 j'aime    
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 28/09/2016 à 23h32

Une journée bien mouvementé et physiquement éprouvante

Mraaw

Maître
    

Trust : 227  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1076
5 j'aime    
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 03/10/2016 à 16h31

Jour 6 - Repos forcé à Luzech


Mr C vient me chercher à 9h pour prendre le petit déjeuner, je suis prête, "propre" et habillée correctement.
Après avoir acheté quelques viennoiseries, nous nous dirigeons vers la propriété de mon hôte : une charmante petite maison au milieu des vignes, avec son pigeonnier plein d'histoire dans lequel se trouvent d'importantes fresques classées. Le paysage est sublime, nous sommes comme dans un cirque, la "montagne" entoure le village et le Lot.
Mr C m'indique une petite plage tranquille où je peux me tremper les pieds avec Pot'. Nous irons dans l'après-midi.

Retour au camp, je fais du rangement, change la disposition du tarp pour faire un maximum d'ombre dans le paddock. C'est assez compliqué, il n'y a qu'un arbre et sa position n'est pas du tout avantageuse. Je pourrais facilement me faire un petit coin mais j'aimerais que Pot' puisse s'y mettre aussi...
Je finis par avoir quelque chose de satisfaisant, mais Pot' n'y met que la tête et l'encolure, c'est déjà ça !
Il n'est pas fan de la couverture de survie, pourtant elle renvoie bien les rayons du soleil et permet d'avoir un peu de fraicheur !

J'ai passé un appel aux alentours de 11h pour donner quelques nouvelles à ma famille, le réseau est horrible : si l'appel finit par passer, ça grésille, on ne s'entend pas, ça coupe rapidement... C'est compliqué.
Je pose ensuite mon téléphone en attendant l'appel du maréchal qui doit me prévenir 20min avant d'arriver. Encore un peu de rangement, nettoyage, entretien... Et mince ! Où est mon téléphone ?!
Impossible de remettre la main dessus, je retourne tout le camp, vide tous les contenants, vérifie tous les vêtements, toutes les poches. Je cherche au sol, couche les herbes dans tous les sens sur une grande surface... J'y passe déjà pas mal de temps, déjà 1h montre en main ! Le maréchal n'a pas appelé ?!
Je comptais là dessus pour le retrouver mais non, rien... Jusqu'à 15h, je n'arrête pas de chercher.
Il est forcément là puisque je n'ai pas bougé !
J'ai même éloigné le cheval pour éviter qu'il ne marche dessus, au cas où. Le pauvre n'a pas du comprendre pourquoi il ne pouvait pas se mettre à l'ombre avec moi...

Je l'ai bien mouillé, il a eu la serviette trempée dans l'eau sur l'encolure, il avait l'air d'apprécié.
(Ma serviette a senti le poney tout le reste de la randonnée...)
15h donc, je commence à en avoir marre, je m'énerve et commence à craquer. Direction le village, avec petit Pot' pour trouver un téléphone et prévenir ma famille...

Il est 16h, je suis en randonnée, ce n'est pas un fichu téléphone qui va me gâcher la journée !
Je laisse tomber, de toute façon, il est sur le camp. On file se détendre à la petite plage.
Le sol est en cailloux, pas très agréable, je garde mes chaussures, Pot' est un peu sensible mais il a trouvé un bon compromis : les pieds dans l'eau, sans trop bouger et la tête dans l'herbe !

Retour au camp en fin de journée, je dîne chez Mr C à qui je raconte ma mésaventure... Il appelle le maréchal, il va essayer de se libérer le lendemain soir.

Après manger, le retour au camp est difficile moralement, mais en 10min, le moral remonte en flèche !
Je cherche un peu mon téléphone, sans grande conviction... Mais il fait nuit, et mon téléphone émet de la lumière en cas de notification/message/fin de batterie, et c'est la lumière rouge de fin de batterie (9% pour être exacte!) qui me permet de le retrouver !
Le vilain gadget était tombé dans le fossé et il était caché derrière un amas de ronces... Autant dire que je n'ai jamais été aussi heureuse de plonger la main à travers les ronces !
Depuis, j'apprécie à sa juste valeur la lumière de ce téléphone, que j'ai pourtant détestée puisqu'elle m'empêchait de dormir.
Coup de fil rapide, message rassurant, j'éteins et au lit, avec le sourire !

(Du coup, pas trop de photos... La dernière a été prise le lendemain -> Spoil, on retournera à la plage )
Cliquez pour voir l'album

Mraaw

Maître
    

Trust : 227  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1076
7 j'aime    
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 05/10/2016 à 16h35

Jour 7 - Luzech 2e jour !


Après ma belle mésaventure la veille, ma mère et mon beau-père me rejoignent pour passer la demi-journée à Luzech. Ils m'apportent un pantalon de rechange (le premier ayant eu un petit accident), une batterie solaire pour l'électronique (téléphone et montre) avec un nouveau chargeur et quelques bricoles à manger. Nous avons rdv à 9h30 devant la mairie, ce n'est pas trop tôt, et j'ai toujours ma montre. Dans le pire des cas, la cloche de l'église indique aussi très bien l'heure, même si on a tendance à l'oublier

Petite visite à Mr C avec le petit déjeuner, il en profite pour m'offrir un chapeau, THE chapeau. C'est celui de la transhumance Rocamadour -> Luzech, je l'adore ! Il est un peu grand mais... ça donne un style !
En plus, les petits moutons sont trop mignons.
J'avais perdu le mien en chemin avant d'arriver à Luzech.

On passe au camp, Pot' est content d'avoir de la visite et on va aller jusqu'à la petite plage pour manger.
Je fais charger quelques affaires dans la voiture et je prends PetitPot' à cru. Comme il faut quand même un bon moment pour aller jusque là-bas, je trottine quelques minutes, mais finalement, au pas c'est mieux pour mon postérieur un peu sensible et le dos de mon preux destrier.
Tout le monde trempe les pieds, le cadre est sympa.

Mon beau-père part en mission pizza, pendant que nous attendons sur place.
Mince, je n'ai pas pris la grande corde, je ne peux pas faire de paddock et Pot' ne semble pas vouloir rester sage au bord de l'eau et la tête dans l'herbe... Je l'attache à un arbre.

Attache trop longue, le cheval se tourne... Le postérieur passe par dessus la longe, il se débat, la longe remonte encore plus. Une fraction de seconde plus tard, Pot' est couché, bloqué par la longe, entortillé autour d'un arbre. Il souffle fort mais il est calme. J'ai mis du temps à me souvenir que j'avais mon couteau-suisse... On a vite coupé la longe.
Il se relève seul, une fois debout, il ne s'agite pas. Il est même plutôt calme, il a du avoir très peur...
Moi j'ai eu la peur de ma vie...

Vérification générale : il s'est bien brûlé, il n'y a plus de poil, la peau est rouge vif mais pas de coupure ni de saignement. La peau fait un pli au niveau de la prise de longe.
Je le marche en ligne droite, en cercle dans les deux sens, sur herbe. Même chose au trot. Ca va, pas de boiterie. On va marcher un peu dans l'eau, même s'il est sensible au niveau des pieds.

Après le pique-nique, retour au camp, je vérifie une nouvelle fois que tout va bien. Sur route, au pas au trot, à pied, monté. Je ne vois et ne sens rien.
Au camp, nettoyage, désinfection, premiers soins.
Après un au revoir à mes visiteurs du jour, je repars au village faire le plein de provisions puisque nous avons rdv avec le maréchal à 19h et que nous repartirons le lendemain.

Au retour, Pot' a légèrement gonflé, ce n'est pas chaud, il est sensible au toucher mais se laisse faire tranquillement.
J'attends d'avoir vu le maréchal pour faire les soins.

Nous avons du improviser une zone de maréchalerie en bord de route, relativement passante puisqu'il y avait un fête au village ce soir là. Pour les 3 premiers pieds, aucun soucis, cheval très calme, hyper pratique. Par contre le dernier... Difficile ! Il a vu la mule de l'autre côté ! Il est monté en pression et ce n'était pas facile de le tenir. En plus, c'était le pied de la prise de longe... On a fini tant bien que mal.
Retour au pré, je monte le tipi (v2) avant la nuit (sans perdre le téléphone cette fois !).

Pour les soins, il a été un peu plus embêtant qu'avant mais calme, j'ai pu tout faire en liberté. Nettoyage et protection. Comme la peau était belle, j'ai simplement protégé des insectes avec une bonne couche d'argile qu'il a aussi eu sur les pattes. SexyPot' aux pattes vertes !

J'ai beaucoup appris ce jour là.
J'ai appris que nous n'avons que peu le droit à l'erreur quand on a une vie au bout de la longe. L'attache avec un élément "faible" qui peut lâcher en cas de forte pression est INDISPENSABLE.
Je le savais pourtant, c'est dit et redit, mais il suffit d'une fois. La seule fois où je l'ai attaché sans ficelle.

Il y a aussi du "beau" dans cette situation, que j'aurais bien aimé éviter.
Lorsque l'on a détaché Pot' à la prise de longe, j'étais à la tête, dans l'axe du cheval, pour essayer de le détacher au niveau du licol, donc très très mal placée. Et bien, en se relevant, il a eu le petit coup de tête qui m'a poussée sur le côté. Volontaire ou non, il ne parle pas pour me le dire, mais en attendant, je n'ai pas fini sous les antérieurs.

Cliquez pour voir l'album

Ardennesacheval

Membre VIP

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3690
0 j'aime    
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 05/10/2016 à 16h41

Merci pour ces récits, je vibre à chaque fois !

Cabochons

Membre ELITE Or
  

Trust : 22  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 16803
0 j'aime    
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 05/10/2016 à 20h00

Tout cela fait des souvenirs qui restent bien gravés dans la mémoire

Mraaw

Maître
    

Trust : 227  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1076
7 j'aime    
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 06/10/2016 à 18h44

Jour 8 - Luzech, Saint-Vincent-Rive-D'olt, Labouysse, Douelle, Cazes, Cahors (ouest)


Départ prévu à 9h, finalement, avec la rosée du matin bien bien présente, j'attends 9h30 pour faire sécher au maximum le tarp et la moustiquaire qui sont très humides. Comme je les mets en dernier sur le cheval, je peux préparer le reste en attendant.

Je vérifie les bobos divers avant de partir, je retire le reste d'argile. Pot' n'aime pas trop que je le touche au niveau de la prise de longe mais je n'en ai pas besoin, c'est propre et net, je pose juste une bonne couche d'argile en protection.

En selle à 9h30, je croise Mr C à qui je peu dire au revoir tranquillement. On passe par la ville, c'est bien plus court que de faire tout le tour en suivant le Lot, et puis ça faisait quand même 2j qu'on allait s'y baigner, on prend au plus court.

A peine sortis de la partie urbaine, on se retrouve vite dans des chemins plus horribles les uns uns que les autres... Un dénivelé comme on en a jamais fait, et un sol dur, glissant et plein de cailloux bien pointus. Pot' a l'habitude de passer ce genre de chemins (avec moins de dénivelé), pourtant pieds nus, mais là, même avec les fers, il n'était vraiment pas à l'aise ! Et c'était long, mais loooong !

Par contre le paysage... A couper le souffle (comme le chemin d'ailleurs, mais pas pour la même raison !) On en profite pour prendre l'air, faire des photos, se reposer, boire, faire pipi...

On alterne avec quelques petites routes, mais on repart dans des chemins... Dangereux, glissant, avec un énorme vide à quelques centimètres. Impossible de faire demi-tour une fois engagés, la descente serait pire. On se tient et on se suit. Pot' ayant l'habitude de passer un peu en avant dans les montées, il se cale très vite derrière moi pour me suivre et avoir un chemin plus "confortable". Plusieurs fois je glisse mais je me rattrape toujours avant de tomber sur les fesses, on prend notre temps, on souffle...Il faut bien, avec cette chaleur !

Derniers kilomètres de route, 0 voiture. On arrive à l'étape la plus pratique pour nous, un centre équestre. Quel accueil ! On est tombés en pleine journée de nettoyage/rangement du club, il y a beaucoup de monde. PetitPot' est impressionné mais relativement zen, il y a des copains chevaux, il n'est pas franchement à l'écoute... On m'aide à desseler, Pot' va au paddock avec du foin, il a des copains juste à côté avec qui il va discuter un peu.

Ma journée à moi n'est pas finie, on n'est qu'en début d'après-midi, je me change pour aider les équipes de rangement.
Une fois tout le monde parti, j'attends la nuit pour prendre une bonne douche, froide, de nuit, en extérieur... Beh oui, à la douche pour chevaux ! Quand il faut, il faut, et on fait avec ce qu'on a !

Pour la nuit, je peux dormir dans le club house mais finalement, je dormirai dehors pour avoir un oeil sur mon cheval. En hamac cette fois, avec le tarp, au top !

Cliquez pour voir l'album

Cabochons

Membre ELITE Or
  

Trust : 22  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 16803
0 j'aime    
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 06/10/2016 à 20h04

Les chemins empierrés, ... c'est le Lot

Mraaw

Maître
    

Trust : 227  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1076
6 j'aime    
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 06/10/2016 à 20h19

Jour 9 - Repos, journée à pied


Réveil tranquille, de bonne heure et de bonne humeur !
PetitPot' est toujours au paddock, je lui remets du foin pour la matinée.

Pour ce midi, j'ai envie de bien manger, en tous cas, de faire un vrai repas. Mais mince on est dimanche !
Boon, ce n'est pas grave, on m'a indiqué un restaurant de type self, ce n'est pas très loin, et sur mon chemin pour aller à Cahors.

Pâte carbo, boisson et smoothie, le tout à table ! Ca faisait longtemps que je n'avais pas pris un repas de midi à table, assise sur un bon canapé... Enfin longtemps... Disons que j'ai apprécié ce confort du jour. Par contre, le retour à la réalité en ayant la télévision sur une chaîne d'infos... J'avoue que je me sentais quand même mieux au fond des bois.

Cahors est un peu loin, mais bon, je ne suis plus à quelques kilomètres près !
Pas grand chose à dire sur la ville en elle même, j'ai marché sans vraiment chercher quoique soit, sans me poser de question. Je suis passée par de petites ruelles très mignonnes et ai trouvé un petit magasin de chapeau, j'en raffole ! Mais c'était fermé...

Je prends quelques photos sur le pont Valentré, très joli. Je visite aussi la cathédrale Saint-Etienne et son cloître qui accueillait une exposition artistique. A deux rues de là, je rencontre de très originales décorations et mises en valeur de la verdure en ville, on dirait de petits personnages.
J'ai aussi vu un tigre qui gardait sa maison.

Je n'ai pas trop traîné, j'avais mal aux jambes... Retour par le même chemin.

Au retour, il y a un peu plus de monde aux écuries, et je profite de la baisse de température pour monter Pot' tranquillement en carrière, rapide révision à pied, je monte, travail au pas, assouplissements, on trotte un peu et on galop aux deux mains. Pas de réel travail aujourd'hui, pas d'exercice, pas de demande spéciale, je ne veux que du calme et de l'écoute.
Il est bien, pas de raideur, pas de blocage, pas spécialement de fatigue, à l'écoute mais énergique, curieux et intrigué par les jeunes cavaliers du club au bord de la carrière.
On s'autorise un saut à chaque main, juste histoire de dire qu'on a pas juste zigzagué entre les obstacles.
Temps total, tout compris : 45 min

Souhaitant partir relativement tôt le lendemain, je choisis de passer la nuit sur le canapé du club house pour avoir des affaires bien sèches au petit matin.
Pour le repas du soir je me contente de biscuits, je n'ai pas très faim. Deux cavalières prennent leur repas avec moi, Macdo ! Boooh, je n'aurais jamais pu manger ça ! Même la glace gentiment offerte a eu du mal à passer...

Rangement, tracé d'itinéraire, trie et au lit !
Cliquez pour voir l'album

Mraaw

Maître
    

Trust : 227  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1076
6 j'aime    
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 10/10/2016 à 20h25

Jour 10 - Cahors (est), Saint-Géry


Réveil difficile, il faut dire que j'étais bien installée, en intérieur, au chaud, sur un bon canapé !

Pot' a été très nerveux au pansage, il n'arrêtait pas de bouger, à l'attache, il passait son temps à tourner et gratter, je n'ai pas insisté, ce n'était pas le moment. J'ai fini le pansage et la préparation en le tenant en longe. C'était mieux mais il était chiant, il faut le dire.

Les gens commencent à arriver aux écuries, je salue et remercie en laissant mes coordonnées.
En route pour une nouvelle journée de marche !
En route, c'est le cas de le dire, on en a fait du goudron !
Après avoir contourné Cahors par le sud en suivant le Lot de loin, je m'en rapproche pour n'être plus qu'à quelques mètres. Le chemin est très étroit, sinueux, pas toujours très facile mais ça passe et c'est bien joli. Après toute l'agitation de la ville, le bruit et le voitures, un peu de calme fait beaucoup de bien !

Tellement de bien que je me repose complètement sur Pot', il marche, il suit le chemin tranquillement, à une bonne allure, confortable et régulière, il me berce.
Et c'est là qu'arrive l'anecdote la plus mémorable de cette randonnée : je me suis endormie à cheval !
Et oui, sur une petite route, droite, sans passage, je me suis réellement endormie. D'après la carte et selon mon estimation pas du tout scientifique, un bon 500m !

J'entre vite dans un chemin, à peine une dizaine de mètres plus tard, 3 arbres se transforment en paddock, je desselle et pose tout en vrac et hop, dodo assise contre un arbre. J'ai quand même mis un réveil 45min plus tard.

Après ma petite sieste, je vais m'occuper du gros poney, rapide coup de brosse et passage de crème avec un bon massage sur 2 gonfles sur le dos que j'avais remarquées en dessellant, j'avais mal sellé le matin même.
Je prends le temps de seller correctement et nous partons en suivant un groupe de randonneurs. D'abord d'arrière, on est passés devant pour une descente, puis derrière à nouveau et puis au milieu du groupe.

En arrivant à Saint-Géry, je fais quelques courses, Pot' m'attend à l'attache juste en retrait de la route.
On m'a même offert des carottes pour PetitPot' !

Direction le terrain de foot que la mairie m'avait indiqué par mail. J'ai un peu de mal à le trouver mais le guide du groupe de randonneurs croisés plus tôt m'indique la direction. Par contre, une fois sur place, mauvaise surprise, il n'y a pas d'eau !
Ce n'est pas grave, on repart en arrière, j'ai vu le camping municipal très bien situé en bord de Lot et il n'y a pas grand monde.
Avant de m'installer, je demande si la présence du cheval n'est pas un soucis, ce qui n'est pas le cas.
Il reste en liberté le temps de décharger et ranger, il est sage et c'est vraiment un plaisir ce soir là.

Je prends le temps de lui faire un paddock en me servant de deux gros arbres et de mes piquets de tarp. J'ajoute une ficelle à chaque piquet pour tendre le tout, c'est vraiment pas mal !
Il reste en paddock pour la soirée, le temps pour moi de prendre une bonne douche, chaude cette fois-ci ! Et avec de l'intimité (rappel de la douche en extérieur aux écuries) !

J'ai monté le tipi avant que le vent ne se lève, résultat, il était dans le mauvais sens, loupé, je vais recommencer hein...
Il n'y a presque personne au camping : un petit groupe de jeunes, un petit groupe d'adultes et 2 véhicules aménagés.
J'ai discuté un peu avec les jeunes (enfin jeunes... surement un peu plus vieux que moi !), ils ont entendu parlé d'une cavalière faisant les GR 36 et 46 avec son cheval, haha je suis repérée ! Ils sont passés par les 2 mêmes offices de tourisme que nous.

Le responsable du camping est venu relever l'activité, autrement dit, faire payer les emplacements. Je m'attendais à payer une quinzaine d'euros : emplacement, taxe de séjour, 1 adulte, eau, électricité et 1 cheval !
Et non, j'ai payé exactement 5,22 euros tout compris
Qui dit mieux ?

J'ai laissé Pot' en liberté tant que j'étais active, il a eu son repas de carottes et il n'est resté dans le petit paddock que pour la nuit. Il s'est mis devant l'entrée du tipi, face au groupe de jeunes un peu bruyants et il a passé la nuit planté comme pour monter la garde.

Cliquez pour voir l'album

Skingirl

Membre ELITE Or
  

Trust : 97  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 11681
0 j'aime    
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 10/10/2016 à 20h52

C'est vraiment genial ce que tu fais !! Les paysages sont splendides, et c'est une experience hors du commun que tu vis là

Kiiwii

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 111  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7220
0 j'aime    
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 10/10/2016 à 21h21

Ouh ! j'aurai eu peur de dormir dans le paddock moi... un coup de panique et c'est une chance de se retrouver écrabouillée dans la nuit

Mraaw

Maître
    

Trust : 227  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1076
1 j'aime    
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 10/10/2016 à 21h33


kiiwii a écrit le 10/10/2016 à 21h21:
Ouh ! j'aurai eu peur de dormir dans le paddock moi... un coup de panique et c'est une chance de se retrouver écrabouillée dans la nuit


Je crois que je n'ai pas vraiment réfléchi ce soir là, en tous cas, ce n'est pas à refaire c'est clair !
Le cheval peut être le plus gentil et attentionné du monde, on n'est jamais à l'abri !

Kiiwii

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 111  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7220
1 j'aime    
Voyage à cheval : On est sur la route!
Posté le 10/10/2016 à 21h35

mraaw

C'était une "réflexion à moi-même" en fait... Mais oui j'aurai placé le coin dodo de l'autre côté de la clôture... sait-on jamais
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ... 35
Voyage à cheval : On est sur la route!
 Répondre au sujet