Face à la myopathie atypique

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5
Auteur
6076 vues - 68 réponses - 0 j'aime - 17 abonnés

Lofocore

Initié
 

Trust : 506  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 162
Face à la myopathie atypique
Posté le 25/01/2017 à 21h44

C’est par souhait de mieux faire connaître la maladie que je vous partage l’expérience que j’ai eu avec la MAE, mon jeune 4 ans rejoint les 15% des chevaux qui sortent de cette intoxication. Un cas d’école d’après les vétérinaires qui l’ont pris en charge et qui ont eu jusque là 100% d’échec face à la maladie.

Une descente aux enfers

Je ne suis pas venue la veille, mon jeune cheval n’a du coup pas eu de ration complémentaire mais je ne m’en inquiète guère, il pâture H24 au pré, l’avant veille j’ai sauté quelques barres avec, c’était une bonne séance, il a à disposition du foin qu’il partage avec 6 autres chevaux, effectivement l’un d’entre eux monopolise le râtelier, mais mon cheval ne maigrit pas pour le moment alors de ça non plus je ne m’en inquiète guère.
Il broute tranquillement tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.
C’est en m’approchant de lui pour le ramener à l’écurie que je lui découvre un faciès complètement déprimé, il hennit faiblement à ma présence, je me dis mince il a 20 ans ce cheval ou quoi?!
Il transpire abondamment, respire fort, porte sa tête basse.
Je lui passe le licol, j’hésite ça à l’air grave, que se passe-t-il? Il m’accompagne deux pas et se raidit, incapable de me suivre. Ses muqueuses sont d’un rouge très vif, particulièrement aux yeux.
C’est une urgence vitale, je ne sais pas ce qu’il a, ce qu’il se passe mais j’en suis sûre, c’est une urgence vitale…

J'appelle tous les vétos de garde, nous sommes samedi, un jeune vétérinaire me répond, je lui explique du mieux que je peux les symptômes que je perçois, il a 36.2°C en température rectale et il y a des petits hélicoptères au sol…

Malgré son état le cheval continu de manger lentement, il semble très déshydraté, sa peau ne revient pas en place quand je lui pince. Il mange sa ration de grain que je lui apporte en attendant le vétérinaire qui mettra 45 minutes à arriver. Il déglutit mal, mais garde l’appétit, ses flancs gargouilles, il fait un crottin, j’essaie de brasser rapidement mes quelques connaissances en maladie équine….ces hélicoptères au sol….on dirait vaguement cette histoire de myopathie atypique….je me dis “mince la boulette” comme si il avait attrapé une vague maladie exceptionnellement mortelle, comme on peut mourir exceptionnellement d’une gastro entérite…

Ignorance quand tu nous tiens…

Le vétérinaire arrive l’osculte et pose rapidement sa suspicion de diagnostic : la myopathie atypique équine.
Moi ça me parle peu, le super héro vétérinaire est là maintenant, mon cheval ne risque plus rien, le praticien lui, l’air grave “Vous mesurez la gravité? Le pronostic vital est engagé”.

En moins de deux mon jeune équidé se retrouve transfusé, on lui passera 2 perfusions à toute vitesse, des seringues de charbon et d’argile, des anti-inflammatoires. Il urine, une urine de couleur vin de noix. Le vétérinaire pose le diagnostic, c’est la MAE, lui prélève un peu de sang et file à la clinique.

De mon côté tout est allé un peu vite, je me retrouve hébétée avec mon fidèle conjoint portant les perfusions à bout de bras qui s'enchaînent les unes après les autres, mon pauvre destrier qui se fait de plus en plus absent, et une distance de 200 mètres à parcourir avant que la nuit ne tombe pour rejoindre le boxe le plus proche.

Débute le long périple. Nous nous arrêtons tous les 3 pas plus ou moins, récompensant le cheval d’une poignée de foin qu’il a plaisir à manger. Marcher le rebute il faudra une personne à l’avant pour le tirer, une autre à l’arrière pour le pousser, au bout de deux heures nous voilà arriver.

Le cheval est au boxe, épuisé. Nous resterons à le veiller cette nuit là.

Lena91410

Membre d'honneur
    

Trust : 192  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3149
0 j'aime    
Face à la myopathie atypique
Posté le 25/01/2017 à 21h48

Il s'en ai sortit j'espère ..

Poupsy63

Initié
 

Trust : 4  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 118
0 j'aime    
Face à la myopathie atypique
Posté le 25/01/2017 à 21h55

Il y a moins d'un mois il y a eu un grand nombre de MAE dans ma région. Je connais l'une des propriétaires qui a perdu sa pouliche de 3 ans. C'est vraiment une maladie foudroyante due à un arbre l'érable sycomore. Le RESPE est là pour aider et lutter contre les maladies telles que celle là. J'espère que ton loulou s'en est sorti et qu'il va mieux.

Lofocore

Initié
 

Trust : 506  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 162
1 j'aime    
Face à la myopathie atypique
Posté le 25/01/2017 à 21h57

J'avoue que c'est très compliqué, nous avons reussi à traverser la MAE mais le cheval souffre de problème dûe à la fatigue, a la fonte musculaire etc j'espere sincèrement qu'il va tenir le coup

Alma

Membre ELITE Or
  

Trust : 673  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 64339
0 j'aime    
Face à la myopathie atypique
Posté le 25/01/2017 à 22h02

dans le nord de la France près de la Belgique, pas mal de cas il y a quelques semaines..
un éleveur de PSAr d'endurance a perdu 4 poulains de 2 ans en 24/48 heures.
c'est au moment des grosses rafales de vent qu'on a eu, que ces saloperies "d'hélicoptères" se sont disséminées à des kms à la ronde...

Lofocore

Initié
 

Trust : 506  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 162
0 j'aime    
Face à la myopathie atypique
Posté le 25/01/2017 à 22h05

Pour l'avoir vu de près c'est très difficile à traverser cette maladie !

Et je ne m'en suis rendu compte qu'une fois dedans...

Chika18

Membre VIP

Trust : 315  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3552
0 j'aime    
Face à la myopathie atypique
Posté le 25/01/2017 à 22h07

lofocore Je suis mon loulou étant lui-même dans un zone à risque :/

La-rowane

Membre d'honneur
   

Trust : 114  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2756
0 j'aime    
Face à la myopathie atypique
Posté le 26/01/2017 à 10h55

Je n'ai pas tout lu, mais il y a un groupe Facebook très actif sur le sujet qui est intéressé par tous les témoignages et qui propose soutien et informations :

http://www.facebook.com/groups/117352858296416/?fref=ts

N'hésitez pas à partager, ils essayent de rassembler un max de témoignages pour les transmettre au vétos pour les aider dans leurs recherches ;)

Édité par la-rowane le 26-01-2017 à 10h55



Lofocore

Initié
 

Trust : 506  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 162
0 j'aime    
Face à la myopathie atypique
Posté le 26/01/2017 à 18h13

Merci pour l'infos !

J'y ai partagé mon blog : https://www.hynder.fr/blogs/blog/comment-il-a-survecu-a-la-myopathie-atypique-equine-partie-1

Il y a quelques photos (je vais en rajouter d'autre au fur et a mesure)

J'espere que ca pourra aider les personnes qui se retrouverons dans une situation similaire

Je croise les doigts pour ton loulou chika18

Lofocore

Initié
 

Trust : 506  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 162
0 j'aime    
Face à la myopathie atypique
Posté le 26/01/2017 à 18h59

Merci pour l'infos !

J'y ai partagé mon blog : https://www.hynder.fr/blogs/blog/comment-il-a-survecu-a-la-myopathie-atypique-equine-partie-1

Il y a quelques photos (je vais en rajouter d'autre au fur et a mesure)

J'espere que ca pourra aider les personnes qui se retrouverons dans une situation similaire

Je croise les doigts pour ton loulou chika18

Lofocore

Initié
 

Trust : 506  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 162
1 j'aime    
Face à la myopathie atypique
Posté le 27/01/2017 à 06h41

Le lendemain l’animal se fait de plus en plus absent, les heures se succèdent et son mal semble s’installer, il ne réagit pas, ne porte plus sa tête. Ses lèvres, ses naseaux et ses salières enflent à vu d’oeil, il est comme bouffi, gorgé d’eau des perfusions qu’on lui injecte non stop. Pour diminuer le phénomène de “rétention d’eau facial” on l’attache, on hisse sa tête semblant peser une tonne, décidément il ne se porte absolument plus.

Je peux lui mettre les doigts dans la bouche, les oreilles et les yeux le cheval ne réagit plus. Son oeil est inerte, la paupière lourde. Je me glisse derrière lui et lui serre la base de la queue entre mes mains, elle est molle comme sans vertèbre. C’est dans cet état que je le laisse deux heures, m’aérer, manger, me doucher, l’abandonnant à la bienveillance de son ange gardien néophyte en matière de chevaux.

A mon retour le cheval est toujours dans cet état qu’ont les individus en état de mort cérébrale, toujours là de corps mais plus d’esprit, sans aucune trace d’énergie vitale. Mon partenaire de vie semble un peu troublé, le cheval à des réactions “bizarres”. Le cheval souffre de spasmes qu’il ne parvient pas à gérer. D’abord ses oreilles plaquées contre la nuque en forme de cornes pointues, puis le chanfrein qui passe en dedans de la verticalité, ses yeux se crispent à chaque contractions incontrôlables. Ce n’est plus un cheval malade, c’est la maladie déguisée en cheval. C’est un théâtre laid, un remake sans trucage de l’exorciste.

Je décide d’appeler le vétérinaire pour mettre fin à ce scénario macabre, j’ai peur que la tétanie musculaire ne me prenne de court et étouffe sous mes yeux mon amie à quatre pattes.

Le praticien hésite, trop pessimiste quant à l’issue de cette histoire pour rejeter en bloc l’idée de l'euthanasie mais le cheval est toujours dressé, vacillant comme les arbres souples et géants, mais toujours dressé sur ses membres tremblants.
Il me laisse une petite injection, un peu de temps à n’utiliser que lorsque le cheval se mettra à terre. Une piqûre ayant pour promesse qu’une fois le moment venu , le cheval ne souffrira pas.

Mon coeur bondit à chaque signe de faiblesses dans les antérieurs, ses membres semblent se dérober sous son poid mais le rattrapent toujours, toute la nuit.
Je lui écrase des bouts de carottes qu’il refuse depuis 24h maintenant, je lui porte à sa bouche sans aucune réaction, je lui colle aux naseaux pour lui faire humer, aucune réaction. Je lui porte de nouveau à la bouche, ses grosses lèvres difforment en prennent un petit bout, le jour se lève.

Enfin !

Lofocore

Initié
 

Trust : 506  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 162
1 j'aime    
Face à la myopathie atypique
Posté le 31/01/2017 à 11h49

La lente ascension :

Je suis hystérique, folle de joie mon cheval a mangé les 5 carottes qui attendaient patiemment qu’il sorte de son coma, je cours réveiller mon compagnon qui dort dans une pièce au dessus du club house transformé en notre QG pour la surveillance de Cali.

“Il mange ! Ramène moi des carottes dévalise tout ce que tu trouves (c.f le frigo de ta mère à cette heure matinale !), il mange !”

Dans cette phase de presque boulimie le cheval mange des carottes et pommes écrasées, du sucre, un peu de foin humide et du granulé, tout doit être donné en petite poignée, il n’a pas la force de croquer lui même ses carottes, tout doit être approché à même ses naseaux pour qu’il sente, ou de ses lèvres pour qu’il mange, il ne bouge pas d’un millimètre pour attraper lui même la nourriture. Il boit également. Ses yeux sont mi clos, la tête toujours pesante sur le licol, la veille ses ganaches se paralysaient à chaque violente tétanie, ce matin il semble reprendre possession de son corps.

Et puis d’un coup la machine s’arrête, Cali ne se laisse plus tenter par mes gourmandises, ses yeux se sont fermés, je lui mets quelques granulés à la commissures des lèvres, la nourriture tombe et ne déclenche plus aucun réflexe de mastication ou de déglutition. Je lui propose de l’eau, aucune réaction, je lui monte jusqu’aux naseaux pour tenter une réponse, solliciter son instinct, provoquer quelque chose mais rien. Je renonce à le noyer dans 15 cm d’eau pour me convaincre qu’il est bien repassé dans le monde des vivants et me contente de sa respiration, toujours forte, comme témoin de sa présence.

Le vétérinaire arrive vers 9h, il a l’air hésitant, scrute mes réactions et en découvrant mon large sourire avoue qu’il a attendu mon appel toute la nuit, celui destiné à faire piquer Cali.

Je lui raconte l’état d’éveil qu’a eu mon cheval, que c’était incroyable, il arrive au boxe et le découvre pendant sur ses longes, inerte et absent.

Je tente de le convaincre sans succès, il semble désolé pour moi de ne pas pouvoir constater d’amélioration, soupèse la tête de mon 4ans, qui se laisse complètement porter, lui prend son rythme cardiaque toujours élevé, son rythme respiratoire toujours forcé, vérifie que le cathéter n’abîme pas la veine de mon petit bout de cheval, claque ses mains l’une contre l’autre proche des oreilles de l’animal, le bruit ne provoquant aucune réaction de celui-ci. Le praticien repart en me souriant timidement.

Durant toute cette journée mon cheval s’animera un peu de temps à autre pour grignoter, mais je n’aurai plus droit à cette orgie d’espoir qu’il avait eu au petit matin. Il est douloureux pour uriner et déféquer, ses oreilles se couchent, ses yeux se plissent et il est pris de violents spasmes quand il se soulage, sa queue quant à elle se soulève de nouveau. Il transpire toujours malgré le froid, et les œdèmes dû aux perfusions incessantes gagnent toute sa ligne du dessous.

Lofocore

Initié
 

Trust : 506  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 162
1 j'aime    
Face à la myopathie atypique
Posté le 31/01/2017 à 11h53

N'hésitez pas à regarder les images sur mon blog :

http://hynder.fr/comment-il-a-survecu-a-la-myopathie-atypique-partie-3

Il y a l'évolution des urines du cheval à surveiller et à récolter si possible, c'est une information importante pour le vétérinaire et déterminer où en est le cheval dans la destruction de ses cellules musculaires.

Le_passager

Expert
   

Trust : 62  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 862
0 j'aime    
Face à la myopathie atypique
Posté le 31/01/2017 à 12h31

Saloperie de pathologie ... j'ai eu deux cas comme le tien et franchement je ne pensais pas que les chevaux allaient s'en remettre.

L'un des deux n'a d'ailleurs jamais vraiment totalement récupéré :'( ... quant au plus jeune deux ans après la récupération est très lente mais plus que significative et pour lui j'ai bon espoir.

Là où je suis plus embêté c'est que j'ai l'impression d'avoir une épée de Damoclès au dessus de la tête ... car rien dans la pâture ou le fourrage ne laisse suspecter la présence de pousses ou graines d’érables.

Lofocore

Initié
 

Trust : 506  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 162
0 j'aime    
Face à la myopathie atypique
Posté le 31/01/2017 à 23h51

arf la réhabilitation est si difficile dans le cas de vos chevaux? :(

Dominique Votion m'a laissé plutôt bon espoir mais le chemin va encore être terriblement long. Mon cheval est tjr à l'attache depuis le 17 décembre :'(

Le_passager

Expert
   

Trust : 62  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 862
0 j'aime    
Face à la myopathie atypique
Posté le 01/02/2017 à 00h28

lofocore

L'un des deux avait déjà un peu d'âge (17 ans), il ne récupérera donc plus.

L'autre beaucoup plus jeune va maintenant sur ses 8 ans et il lui a fallu beaucoup de temps pour retrouver une force convenable dans l’arrière-main et ne plus avoir cet aspect tout levretté ... mais ça restera une claquette :/

J’espère que vous n'en passerez pas par là.
Page(s) : 1 2 3 4 5
Face à la myopathie atypique
 Répondre au sujet