Allaitement : infos, conseils, soutien !

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168
Auteur
94831 vues - 2515 réponses - 25 j'aime - 48 abonnés

Justsmad

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 200  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7272
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 05/12/2018 à 15h41

Bonjour !

Après avoir discuté de nombreuses fois allaitement sur les futures et supers mamans, j'avais proposé de créer un sujet dédié à cela. Et je me lance aujourd'hui !

Je ne pourrais évidemment pas alimenter entièrement le post aujourd'hui mais il sera mis à jour régulièrement et je me rendrais disponible pour tenter d'aider au mieux celles qui en auraient besoin !

Ce post a pour but de conseiller, d'aider, de donner les informations nécessaires au bon déroulé d'un allaitement. On n'y conseillera ni biberon, ni tétine. Je souhaiterai également éviter tout débat biberon/allaitement.

Vous pouvez poser toutes les questions qui vous passent par la tête, toutes les mamans allaitantes sont les bienvenues pour apporter leur témoignage ! Future maman, nouvelle maman, maman ayant allaité, future maman se posant des questions sur l'allaitement, ... Vous êtes toutes bienvenues !

Allez, c'est parti ! Et pour démarrer et me simplifier la vie, je reprends l'article que j'avais rédigé sur mon blog personnel il y a 2 ans !


Pourquoi allaiter ?


L’allaitement maternel permet de protéger le nourrisson. Les jours précédents la montée de lait, la maman produit du “colostrum”, un lait riche en anticorps, en protéines et immunoglobulines. Le colostrum peut commencer à être produit avant l’accouchement. Les mamans ne souhaitant pas allaiter peuvent faire le choix de donner la “tétée d’accueil” afin que leur bébé bénéficie de celui ci.

Le lait maternel est le lait le plus adapté à l’enfant. Tout au long de l’allaitement, il évoluera en fonction des besoins du tout petit et continuera de le protéger.

L’allaitement protège de certaines pathologies chez l’enfant et la maman : infections suite à la grossesse, obésité, diabète de type 2, cancers du sein, de l’utérus, des ovaires… Mais il prévient également la MSN (mort subite du nourrisson), cet accident si redouté par les jeunes parents...

Economique, écologique, c’est aussi ce qu’il y a de plus pratique… Pas de biberon, pas de boîtes de lait en poudre, le lait maternel est toujours dans le bon contenant, à la bonne température, à disposition !

Le sein n’est pas que nourricier… Il permet également au bébé de se rassurer, de s’endormir, de se soulager (bobo, dents, …). On entend souvent des remarques comme “il te prend pour une tétine”... N’oublions pas que la tétine a été créée pour remplacer le sein de la maman, pas l’inverse ! ;-)

L’allaitement se pratiquant “à la demande”, on laisse bébé gérer, il apprend donc à écouter ses sensations de faim et satiété.

Aurais-je assez de lait ?

Qui n’a jamais entendu la phrase “je n’ai pas pu allaiter, je n’avais pas de lait/mon lait n’était pas assez riche!” ? Le “pas de lait” n’existe pas ! Sauf cas extrêmement rares comme une réduction mammaire au cours de laquelle les canaux lactifères auraient été touchés ! Cela reste peu courant, les chirurgiens faisant en sorte de préserver ces canaux. On estime qu'1 à 5% de la population mondiale ne peut pas allaiter exclusivement.

En réalité, certaines mamans ont la sensation de ne pas avoir assez de lait car elles sont mal accompagnées, dès la maternité. On ne leur parle pas des pics de croissance, du passage en production autocrine, on les force à complémenter au biberon, … Nous verrons tout cela un peu plus bas.


L’allaitement, c’est la loi de l’offre et la demande. Plus bébé est au sein… Plus maman produit de lait ! Les premières semaines, le temps que la lactation se mette bien en place, un bébé passe en moyenne… 6h par jour au sein ! La maman offre le sein dès les premiers signes d’éveils/de réclamation, il n’y a aucun rythme à imposer.

Il ne faut pas hésiter à se faire aider à la maison les premières semaines afin de pouvoir mettre en place sereinement son allaitement. Le ménage, la cuisine (et même la douche!) peuvent bien attendre… ;)

Les bouts de sein en silicone, la prise de tétine/sucette, une confusion sein tétine (cf plus bas) peuvent fausser la lactation en stimulant mal.

Lorsque l’on souhaite allaiter, il ne faut pas complémenter avec des biberons de lait artificiel. Cela fausserait la lactation. Vous produirez moins que nécessaire. Voici un schéma qui explique parfaitement cela :

Cliquez pour voir l'image   


Il existe des pics de croissance autour de 3/6/9 jours, semaines puis mois. Durant ces pics, le bébé réclame énormément le sein, la maman a l’impression de ne plus avoir de lait. Elle vient de poser son bébé que déjà il réclame de nouveau ! “Mais il vient de téter ! Il ne peut pas ENCORE avoir faim !”

Cela passe généralement en 24/48h, il arrive que ce soit un peu plus long. Sachez que vous produisez toujours autant de lait. Même si vos seins sont mous et que vous avez l’impression de ne plus sentir les picotements liés à la montée de lait, vous produisez ce qu’il faut pour votre enfant, n’en doutez pas

Le cododo, le portage et le peau à peau sont des pratiques qui facilitent l’allaitement et stimulent la lactation.

Le cododo pratiqué selon les règles de sécurité de l'UNICEF, avec un lit accolé à celui des parents, permet à la maman d’allaiter son petit à n’importe quelle heure de la nuit, sans avoir à se lever. Chacun se rendort tranquillement. Par ailleurs, le cododo est recommandé en prévention de la MSN.

Le portage et le peau à peau stimulent la lactation.

En écharpe de portage ou en porte bébé (physiologique), la maman peut allaiter son enfant n’importe où et dans la plus grande discrétion, pratique si on est pudique ! :)

Si le fait de ne pas savoir combien prend bébé à chaque tétée, rassurez vous en vérifiant qu’il mouille bien plusieurs couches par jour.

Aboutkidshealth.ca propose ces indications :


Citation :
"Pendant les six premiers jours, votre bébé devrait avoir autant de couches mouillées que son âge en jours. Les couches devraient devenir de plus en plus lourdes tous les jours, surtout après le troisième jour alors que votre production de lait maternel augmente. Une fois votre bébé âgé d’une semaine, il devrait mouiller de 6 à 8 couches par période de 24 heures. Une couche mouillée représente de 2 cuillérées à soupe (30 cc) à 4 cuillérées à soupe (60 cc) d’eau sur une couche sèche."


Vous pouvez essayer de verser 2 à 4 cuillères à soupe d'eau dans une couche pour voir approximativement combien elle pèse !

Sachez également que les courbes de croissance d’un bébé allaité ne sont pas les mêmes que celles d’un bébé au biberon. Vous pourrez trouver les courbes adaptées ici. Les médecins ne les utilisent pas forcément alors n'hésitez pas à en parler avec votre pédiatre.


Est-ce douloureux ?

L’allaitement ne doit pas être douloureux. Si c’est le cas, il peut y avoir plusieurs explications : un frein de lèvre ou de langue trop court, une mauvaise mise au sein, ... Comment bébé doit il téter ?

Cliquez pour voir l'image   

Il ne faut pas hésiter à faire appel à une consultante en lactation de la leche league (LLL) ou IBCLC (International Board Certified Lactation Consultant) dont vous trouverez l'annuaire ici.

La montée de lait peut être douloureuse, amener à un engorgement. Vos seins sont durs, vous avez l’impression de ressembler à Pamela, ça pourrait être sympa sauf que… ça fait mal ! Vous pouvez tout juste bouger les bras… Plusieurs solutions : masser sous une douche chaude ; pratiquer la technique du verre tahitien : un verre rempli d’eau chaude (la plus chaude que vous supportez) en ventouse sur le sein, le mamelon doit être au contact de l’eau ; tirer un peu de lait (tire lait manuel, électrique ou exprimer à la main) en fin de tétée afin de ne pas re-stimuler. Enfin, n’hésitez pas de nouveau à vous mettre en contact avec une consultante en lactation.

Un engorgement ou un canal bouché peuvent entraîner une mastite, c’est-à-dire une accumulation de lait dans une région du sein, pouvant conduire à une infection. Sachez que si vous avez besoin d’un traitement antibiotique, la plupart sont compatibles avec l’allaitement (cf plus bas).

En cas de crevasse, la lanoline est une pommade qui peut être utilisée sans aucun risque pour le bébé. Vous pouvez en mettre avant et après chaque tétée. Mais votre lait reste le traitement le plus naturel et efficace ! En fin de tétée, recueillez quelques gouttes de lait et étalez le sur votre téton. Ne laissez pas vos seins dans un environnement humide, changez de coussinets régulièrement !


Mon lait est il assez nourrissant ?

Comme nous l’avons vu précédemment, le lait évolue tout au long de l’allaitement pour s’adapter aux besoins du bébé / de l’enfant. Le lait maternel est TOUJOURS assez nourrissant et est plus adapté que n’importe quel lait aux besoins du petit.


Voici un comparatif lait maternel, lait artificiel :

Cliquez pour voir l'image   

Et même après un an, le lait maternel est utile… :
Entre 12 et 23 mois, 448mL de lait maternel apporte :

29% des besoins énergétiques

43% des besoins en protéines

36% des besoins en calcium

75% des besoins en vitamine

76% des besoins en folates

94% des besoins en vitamine B12

60% des besoins en vitamine C

(source : Dewey G 2001 Nutrition, growth and complementary feeding of breastfed infant, pediatr Clin North Am.)




Les selles du bébé allaité :

Les selles du bébé allaité sont généralement liquides et jaunes d’or. Elles ne doivent jamais être pâles.

Cliquez pour voir l'image   

Des selles vertes mousseuses ne sont absolument pas alarmantes mais cela peut indiquer un lait trop riche en lactose : bébé ne prend pas suffisamment le lait gras qui arrive en fin de tétée. Vous pouvez donc lui reproposer le même sein en début de tétée suivante.

Le lait maternel produisant très peu de déchets, bébé peut ne pas faire de selles pendant plusieurs jours voire semaines ! C'est ce qu'on appelle "les selles rares du bébé allaité" Si le ventre est bien souple, qu’il émet des gaz et ne semble pas gêner, aucune inquiétude à avoir !

Le passage en “autocrine” :

Au bout d’un certain temps, la lactation passe en “autocrine”, c’est-à-dire que vous aurez de moins en moins de montées de lait aléatoires. Vous pourrez également avoir la sensation que vos seins sont “vides”. Aucune inquiétude, vous avez toujours du lait ! Votre corps produit simplement ce dont bébé a besoin, lorsqu’il téte !



Le réflex d’éjection fort (REF) :

Le lait arrive vite, fort, sort comme d’un “tuyau d’arrosage”, bébé s’étouffe avec, … C’est ce qu’on appelle un REF ou réflex d’éjection fort. Certaines personnes préconisent une éviction de protéines de lait de vache, cela n’est pas efficace chez toutes les mamans et c’est une méthode controversée. Vous pouvez exprimer un peu de lait à la main ou au tire lait avant la tétée pour l’éviter. Compresser le sein avec la main pendant quelques secondes peut aussi permettre de stopper le REF. Généralement, les bébés apprennent à le gérer avec le temps.



Médicaments, alcool et allaitement ! Qu’est ce qui passe dans le lait?

Le lait est produit à partir… Du sang ! On croit parfois, à tort, que ce qui est interdit pendant la grossesse, l’est pendant l’allaitement, et réciproquement ! C’est faux ! Ce qui passe la barrière placentaire ne passe pas forcément la barrière du lait et inversement.

Concernant les médicaments, très peu de médecins sont formés à l’allaitement. Ils se réfèrent au VIDAL ou aux notices de médicaments. Or LA référence en matière de compatibilité grossesse/allaitement et médicaments, c’est LECRAT (Centre de Référe ce sur les Agents Tératogènes). Mais il y a également ELACTANCIA.ORG, en anglais (googletrad est mon ami ;)) mais beaucoup plus complet.

Les laboratoires pharmaceutiques ne font pas les tests nécessaires pour connaître la compatibilité allaitement/médicament (raisons financières), pour se protéger, ils déconseillent donc beaucoup de médicaments… à tort… N’hésitez donc pas à demander à votre médecin de vérifier sur lecrat (ou elactancia.org) ! La plupart des médicaments ne nécessitent pas d’arrêt de l’allaitement !


Et l’alcool ? Le Dr Newman a fait une étude très intéressante que vous trouverez ici.

En voici un extrait traduit :


Citation :
« La testeuse a bu un drink assez fort, soit 2 onces de vodka à 40% pour 10 onces de boisson gazeuse. La teneur en alcool dans le lait maternel immédiatement après avoir bu ce drink est équivalent de mélanger 1 once de vodka à 40% d’alcool avec 2919 onces de boisson gazeuse. En passant, 2919 onces, c’est de plus de 70 litres. Deux heures après avoir bu le drink, l'alcool a disparu de l'échantillon. C’est donc complètement inoffensif pour le nourrisson.

Boire environ 3 boissons en l’espace d’une heure et demie a entraîné un plus grand taux d’alcool dans le sang, mais encore des quantités négligeables de l'alcool seraient transférées à l'enfant. Une heure après avoir ingurgité 3 boissons, le lait était l'équivalent de d’ajouter 1 once de vodka à 40% dans 1066 onces de boisson gazeuse (1066 onces égalent plus de 26 litres). Deux heures après avoir ingurgité 3 boissons, le lait était l’équivalent de mélanger 1 once de vodka à 3179 onces de boisson gazeuse (plus de près de 80 litres).

Donc, même si un enfant est beaucoup moins massif qu’un adulte, aucun de ces pourcentages d'alcool dans le lait maternel est susceptible de nuire au bébé. À votre santé!»


(une once américaine = 30 ml).

Voici également un tableau qui vous permet de savoir quelle durée est nécessaire à l’élimination totale de l’alcool dans le lait.

Cliquez pour voir l'image   



Confusion sein/tétine :

La succion au biberon est différente de celle au sein
. Il arrive que le bébé fasse une confusion entre la tétine du biberon et le sein de sa mère. Cela peut engendrer une mauvaise position au sein (conduisant potentiellement à des crevasses) ou… un refus du sein. Il n'est pas impossible de rattraper une confusion, pour cela, faites appel à une conseillère LLL ou IBCLC.


Cette confusion peut arriver au 1er biberon comme au 1000ème ! Le risque est moindre après 3 mois mais cela arrive tout de même à 1 bébé sur 3 !

Le biberon peut donc mettre en péril votre allaitement !

Mais alors, comment faire si vous souhaitez tirer votre lait pour laisser bébé ? Plusieurs alternatives s’offrent à vous !

Cliquez pour voir l'image   


Mais également le flan au lait maternel
Il suffit de tirer son lait et le faire chauffer avec un peu d'agar agar... C'est également une solution pour les bébés qui n'acceptent pas d'autre contenant que le sein lorsqu'ils sont gardés ! ;-)

Sachez que les tétines imitant la forme du sein sont également déconseillées.

Alors si le papa a très envie de participer en donnant un biberon, proposez lui plutôt de vous aider, mettre bébé au sein, lui faire faire son rot, lui donner son bain, … Il y a tellement de choses à faire !


Allaitement exclusif, combien de temps ? Quand diversifier ?

L’OMS recommande 6 mois d’allaitement exclusif et au moins deux ans d’allaitement. La diversification commence au plus tôt à 4 mois mais, malgré certaines recommandations françaises, l’OMS et la SFP (société française de pédiatrie) recommandent de poursuivre l’allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois du bébé puis de démarrer la diversification en continuant l’allaitement. Le lait maternel reste l’aliment principal jusqu’à 1 an.



Le “tire allaitement”, une solution ?

Certaines femmes voient le tire allaitement comme un “allaitement facile et sans contraintes”. C’est une méthode en réalité difficile, fatigante et la durée de l’allaitement est souvent limitée…

Mettre en place une lactation au tire lait est difficile. L’appareil ne stimulant pas de la même manière que la succion du bébé. Les premières semaines, il faut donc tirer son lait toutes les 3 à 4h, même la nuit !

Faire reprendre le sein peut s’avérer très difficile voire impossible si le bébé n’a connu que le biberon.

De par la fatigue et l’organisation que cela engendre, l’allaitement au tire lait est souvent stoppé dès les premières semaines.


Allaitement et reprise du travail :

Sachez tout d’abord que la loi est de votre côté puisque le code du travail dit :


Citation :
« pendant une année à compter du jour de la naissance, les mères allaitant leurs enfants disposent à cet effet d’une heure par jour durant les heures de travail » (art. L. 224-2), « répartie en deux périodes de trente minutes, l’une pendant le travail du matin, l’autre pendant l’après-midi. Le moment où le travail est arrêté pour l’allaitement est déterminé par accord entre les intéressées et leurs employeurs. A défaut d’accord, il est placé au milieu de chaque demi-journée de travail » (art. R. 224-1).



Vous pouvez donc tirer votre lait au travail pour que votre bébé puisse le boire ou le manger (en flan) durant votre absence. Lorsque vous êtes ensemble, vous continuez à donner le sein à volonté ! :)


Allaiter en public, comment s'habiller ?

Il n'existe aucune loi qui interdit d'allaiter en public. Vous pouvez donc allaiter votre enfant où vous le souhaitez, on ne peut vous l'interdire ! Vous n'avez pas à vous cacher ou à vous isoler pour nourrir votre enfant... Nous ne nous cachons pas, nous n'allons pas aux toilettes pour manger, votre bébé non plus !

Il existe des vêtements d'allaitement spécifiques mais il n'est absolument pas indispensable de vous refaire une garde robe... Vous pouvez tout simplement choisir des hauts qui s'ouvrent devant, avec un col en V, en cache coeur, ... Ou encore mettre un débardeur extensible sous votre pull, de cette manière, vous remontez votre pull et sortez votre sein par dessus le débardeur, c'est très pratique et si discret, que personne ne remarquera que vous allaitez!

Les soutiens gorge d'allaitement sont, quant à eux, très pratiques. On en trouve de jolis, à prix abordables, dans les grandes enseignes :)



Faire face aux remarques désobligeantes !

Cela fait maintenant plus de 3 mois que vous allaitez, vous vous sentez enfin à l’aise pour allaiter partout, en toutes circonstances ! Votre allaitement est bien en place et on commence déjà à vous dire “tu l’allaites encore???”, “mais tu comptes l’allaiter jusqu’à quel âge ?”, “ton lait est encore assez nourrissant ?”, “mais il faut que tu commences à lui donner le biberon !!”, et j’en passe et des meilleures…

Alors comme vous aurez pu le comprendre au cours de cet article, OUI, passé 3 mois, 6 mois, 1 an et même plus, votre lait est toujours ce qu’il y a de meilleur pour votre enfant ! Il n’y a aucune honte à NOURRIR son enfant, les seins de la femme ont été créés… Pour cela ! Et NOUS en avons fait quelque chose de sexuel. Il n’y a rien de malsain à nourrir son bébé ou son bambin.

Vous pouvez donc répondre sur le ton de la rigolade “jusqu’à ses 18 ans”, “jusqu’à ce qu’il/elle ait un petit copain/une petite copine” ou bien sortir les recommandations OMS ou encore leur proposer de balayer devant leur porte !



Sujets à traiter :

- Grèves de tétées
- Diversification et poursuite de l'allaitement
- Allaitement et tabac
- Les positions d'allaitement
- Les mythes véhiculés autour de l'allaitement

Édité par justsmad le 06-12-2018 à 17h09

Elo7

Membre d'honneur
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1862
2 j'aime    
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 15/09/2020 à 16h16

ncquoum
S'il les accepte, fais-les. J'ai continué tant que Léa était OK. Je voyais une amélioration avec les exercices. Au bout d'un moment, elle a fini par me dire stop (mais elle devait avoir environ 8 mois, la diversification était lancée). Et effectivement, elle avait aussi un jouet pour ses dents qui faisait comme des "doigts". En l'utilisant, elle mobilisait sa langue. Alors c'est certes pas la meilleure solution mais ce sont des "petits trucs" qui améliorent.

Justsmad

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 200  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7272
6 j'aime    
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 15/09/2020 à 16h53

melye Moi je trouve ça terriblement pas pratique le bib haha
Mais je fais partie de celles qui sont incapables de laisser leur enfant pour une nuit donc je n'ai jamais réellement vécu la contrainte tire lait & co. En revanche Lucie et Alix boivent du lait au bib / tasse à bec et franchement ça me gonfle sévère de préparer, nettoyer etc. Je trouve ça telleeeement plus pratique de sortir mon sein !
Idem pour la nuit, les sorties, ... Parfois la nuit je me dis que je serai incapable de me lever pour préparer un bib!

Elicendi

Membre VIP
  

Trust : 129  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4897
3 j'aime    
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 15/09/2020 à 18h04

justsmad moi aussi clairement, je vois le lait artificiel comme quelque chose de vraiment contraignant, de la vaisselle, doser, chauffer, se lever la nuit...

Du coup je ne comprends pas vraiment qu'on puisse ne pas essayer d'allaiter l'enfant.

C'est plus facile et pratique qu'un biberon et en plus c'est meilleur pour la santé de l'enfant... Alors pourquoi s'en priver ?

Cath87

Membre ELITE Or
  

Trust : 170  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 13108
0 j'aime    
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 15/09/2020 à 18h07

justsmad j'aime allaiter et je trouve ça vraiment pratique. Le côté lavage de bib' me gonfle joyeusement.

Par contre, parfois j'y pense, je trouve que le bib' est "rassurant". Rassurant dans le sens où je me dis que mon enfant n'est pas totalement dépendant de moi pour manger donc... Vivre !
Mon côté angoissée de la vie me donne un sentiment oppressant vis à vis de l'allaitement.... Et il a fallu que je me fasse violence pour ne pas donner du lait en poudre..
Je me posait mille questions... S'il m'arrive quelque chose, si je suis malade etc....
Bref, le côté dépendance me fout une pression de ouf !

Bon, aujourd'hui bébé va sur ses 5 mois.... Du coup je me sens à l'aise, et j'envisage même un allaitement long... Pourquoi ? Parce que la diversification arrive !
Mais jusqu'à il y a peu... J'ai vraiment pris sur moi.... J'ai toujours aimé allaiter mais cette dépendance était très lourde à porter pour moi.
Voilà ce qui aurait pu faire que je passe au LA.... Bon j'ai réussi à vaincre mes démons mais bon...

Pour le moment je suis incapable de le laisser, même s'il ne fait pas ses nuits et que j'ai des cernes jusqu'au menton lol. Mais j'arrive à comprendre l'inverse.

Bébé va être gardé tous les vendredi après midi d'ici à ce que je reprenne le boulot. J'en profite parce que j'ai besoin de mes deux bras pour des choses compliquées voir dangereuse avec un bébé mais... J'avoue que cette petite parenthèse fait du bien, parce que j'arrive à débrancher mon cerveau et ne pas être h24 en alerte et concentrée.
Ça fait du bien !

Comment vont tes "grandes" et ton petit bout ? J'avoue j'ai du mal à suivre

Cath87

Membre ELITE Or
  

Trust : 170  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 13108
0 j'aime    
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 15/09/2020 à 18h23

elicendi faut reconnaître que la mise en route ne se fait pas toujours "toute seule" et sans encombres.
Je me souviens pour mon 1er.... Les seins en sang, les engorgements, un REF dont il n'arrivait pas à s'en sortir.... Et j'avais aucun accompagnement... Je ne sais pas encore aujourd'hui comment j'ai fait pour continuer. J'avais envie.
Les 1ère semaines c'est douloureux, tu es censée pouvoir mieux dormir grâce aux hormones mais à côté de ça bébé réclame plus donc finalement...
Et allaiter fatigue... Alors quand la maman travaille pas ça se gère mais quand il faut retourner au travail j'arrive à comprendre que le LA est bien pratique.
Perso je me pose pas de question.... J'ai dans la tête d'allaiter longtemps et de continuer à ma reprise et j'aviserai à ce moment

Ncquoum

Membre d'honneur
    

Trust : 200  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3173
4 j'aime    
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 15/09/2020 à 19h33

Je dévie un peu du sujet, je sors d’un rendez-vous allergologue pour Owen, j’ai trouvé une perle ! Pro allaitement et pro de l’allaitement !

Réactif au pick test PLV, donc on poursuit les recherches avec les patch dans 1 mois. En attendant je repars avec plein de conseils pour manger en continuant mes évictions.

Et donc allaitement exclusif tant qu’on n’a pas les résultats des patch. Dans tous les cas on aurait attendu 6 mois mais bon

Elicendi

Membre VIP
  

Trust : 129  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4897
1 j'aime    
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 15/09/2020 à 19h59

cath87 la mise en route au biberon n'est pas forcement évidente non plus quand on voit les galères de certains parents pour trouver le bon lait

On voit beaucoup les problèmes d'allaitement parce que comme pour tout, on parle sur internet plus facilement des difficultés que des choses qui se passent bien mais pour plein de maman ça se passe bien et dans tous les cas on ne peut pas savoir sans essayer

Lololabiscotte

Membre ELITE Or
  

Trust : 20  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 11907
4 j'aime    
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 15/09/2020 à 23h00

ncquoum Je peux savoir qui tu as été voir pour l'allergo?

Et autre chose, Massy ça fait loin de chez toi? Ca vient de m'illuminer mais ma formatrice aux réflexes est là bas, elle est ostéo de base. Le mois prochain on fait le 2e module sur.... les reflexes du visage (entre autre!): fouissement et surtout: succion!! Ca peut valoir le coup de voir qqn formé à ces reflexes! J'ai hâte de voir s'il y a des choses que je vais pouvoir mettre en place pour aider Zola!


Pour le reste de la conversation, je crois que j'ai bcp évolué. Quand Olivia est née je voyais les PCN comme du poison (je sais que ça peut blesser certaines mais ce n'est pas un jugement envers quiconque). Rééllement le peu qu'elle a du avoir, ça me retourner le bide, j'ai la nausée rien que d'y penser, pour moi c'est l'une des grandes causes de son allergie, je l'ai hyper mal vécu! Et ne pas avoir été accompagnée... j'en ai fait un combat il y a 3 ans et demi!
Maintenant, j'ai une glue scotchée à moi (j'avais pas du tout connu ça avec olivia). Même si j'adore toujours allaiter, je subis pas mal ces moments ou mon bambin ne semble jamais être "rassasiée" et me hurle dessus à longueur de journée dès qu'elle a rien d'autre à faire (mais ouf, mon expérience de maman me le rappelle: ça va passer XD). Heureusement que le sein apaise, comment font ces wonder parents sans le sein doudou?? (remarquez, guillaume propose à Zola régulièrement de le téter, elle le regarde en rigolant )
Aujourd'hui j'ai progressé dans mon projet pro et j'aimerai juste pouvoir accompagner tous les parents dans l'alimentation de leurs enfants, je vois que si beaucoup de mamans ont du mal à allaiter, beaucoup ne savent pas non plus donner un biberon! Et combien de bébé avec freins restrictifs passent aux oubliettes! Les difficultés c'est pour tout le monde.

Ncquoum

Membre d'honneur
    

Trust : 200  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3173
0 j'aime    
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 15/09/2020 à 23h57

lololabiscotte Marlène Biderman a Gouvieux (donc de l’autre côté de Paris pour bous, on met plus d’1h30), mais je suis encore toute love d’avoir trouvé cet accompagnement !

Nan massy c’est vraiment pas loin (enfin si on compte pas les bouchons des heures de pointe aha) ! C’est qui ta formatrice ? Pcq on m’avait donné des contacts par la bas déjà !

Tu nous raconteras la partie réflexes du visage, effectivement ça doit être hyper intéressant .

Alors pour le coup j’allaite exclusivement et mon sein n’est malheureusement pas un doudou dans 70% des cas... entre les difficultés de succion et le reflux Owen n’a jamais pris le même plaisir à téter qu’un autre bébé je pense, donc ben comme tous les parents de biberonnés je galère dans ces Moments la mdr.
Restent quand même les 30% des cas ou je suis contente d’avoir un sein à dispo !

Lololabiscotte

Membre ELITE Or
  

Trust : 20  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 11907
1 j'aime    
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 16/09/2020 à 09h23

ncquoum Bénédicte Cazals! C'est une perle pro maternage en plus (allaitement de son petit de 17 mois, aad etc). Tu peux choisir séance osteo et elle fera quand même des réflexes.
Et oui carrément je vous ferais un retour!!

Ncquoum

Membre d'honneur
    

Trust : 200  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3173
1 j'aime    
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 16/09/2020 à 09h30

lololabiscotte ah ouais c’est pas elle (j’étais 2 noms du côté de Massy, je vais finir par tenir un annuaire aha).

Ok ben écoute je vais aller voir ça. Par contre il a été manipulé semaine dernière par mon osteo je vais attendre un peu j’ai peur que ça se marche dessus sinon

Lanamour

Membre d'honneur
   

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2982
3 j'aime    
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 16/09/2020 à 09h52

cath87 C'est hyper intéressant ce que tu évoques sur le caractère oppressant de l'allaitement dans l'idée qu'on devient absolument indispensable et que ça se matérialise sur quelque chose de très tangible: la nourriture.

Perso, j'ai un petit regret de ne pas avoir tenté d'allaiter. Mais j'en aurais été, je pense, parfaitement incapable. Quand je vois dans quel état j'étais les premiers mois, totalement hystérique et en panique complète, limite en mode "ma vie est finie", si j'avais dû ajouter à ça la question de l'allaitement avec ses difficultés/questionnements (parce qu'il y en a, clairement), franchement je pense que j'en aurais crevé.

Après, au delà de l'angoisse que ça aurait généré chez moi, il y a la question de la reprise du boulot. J'ai repris Jeanne avait 2 mois. Je fais des journées de 10h en moyenne, 12h deux jours par semaines, je suis en audience tout le temps, mais genre tout le temps, il aurait été impossible de dégager du temps de manière régulière pour tirer mon lait. Genre depuis 3 semaines là, c'est la course totale, j'ai à peine le temps déjeuner, quand je suis au bureau j'ai des rdv, quand j'ai pas de rdv je suis en audience, et quand je fais aucun des deux, j'écris en speed des courriers ou des conclusions mais ça représente 30 minutes en tout et pour tout.

Autour de moi, aucune de mes consoeurs n'a allaité, genre vraiment aucune. Moi j'ai eu de la chance, j'ai eu 2 mois de congés, au prix d'un sacrifice financier non négligeable que je paye encore actuellement, mais mes consoeurs à leur compte elles ont repris 2 semaines après la naissance, pour certaines elles étaient aux assises, 48h après.

L'allaitement c'est l'idéal à atteindre mais ça n'est pas toujours super simple à gérer dans un monde moderne où les femmes travaillent. Et mine de rien, et je rejoins melye sur son propos, lire que c'est bizarre de ne pas allaiter ou incompréhensible, c'est un peu trash et nécessairement jugeant alors qu'on ne sait pas ce qui justifie ce choix chez l'autre.

Et lololabiscotte j'aime beaucoup ton propos sur l'accompagnement des femmes. C'est vraiment quelque chose qui manque parce qu'on part du principe que tout ce qui concerne la maternité doit être "naturel" genre ça va venir, ça va être une évidence. Euh non.

Elo7

Membre d'honneur
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1862
3 j'aime    
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 16/09/2020 à 10h50

lanamour
C'est une question sans aucune arrière pensée : comment font-elles pour faire garder leur nourrisson ? Leur famille prend le relais ?

Je trouve effectivement que la reprise du boulot, c'est l'aspect le plus complexe à gérer dans un allaitement. Je ne suis pas sûre que j'aurais réussi dans mon cas. On a beau dire, selon notre situation professionnelle, c'est plus ou moins simple à mettre en place. Et surtout, pour une raison que j'ignore totalement, certains allaitements foirent pour un biberon donné ou une tétine. Tandis que d'autres se maintiennent malgré des bibs donnés chaque jour. On est sur de l'humain, difficile de définir des généralités.
Comme tu le dis lololabiscotte , l'accompagnement des femmes est souvent catastrophique. D'autant qu'on les accompagne +++ durant la grossesse. Et après la naissance, beaucoup se retrouvent seules ou mal accompagnées. Je trouve ça encore dingue que des professionnels de santé conseillent de belles c*nneries. Ou puissent oser dire à des mamans "mais c'est normaaaaal que votre bébé pleure, rentrez chez vous et arrêtez de vous inquiéter" -> "ah oui il avait un gros reflux en fait, il souffrait".

En fait, je pense que la maternité pourrait être "naturelle" si on était correctement accompagnées (par notre entourage, les pros de santé, etc...).


lololabiscotte
Ahhh punaise, j'ai la même ici, dès qu'elle "s'ennuie", elle se tourne vers moi pour téter...
On en parle des 2 premiers mots qu'elle associe depuis cet été : "môman tète".
Ce qui est chouette, c'est qu'elle prend soin de moi. Elle me trouve une chaise / un canapé / un fauteuil pour m'installer, y va, me redit "môman tète" et s'assoit en m'attendant. Si je traîne, elle me dit "attends"

Laetitiad1991

Initié
 

Trust : 4  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 164
0 j'aime    
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 16/09/2020 à 11h48

Je pense qu'il y a aussi une question de chance ou d'aléa de la vie. Certaines mamans veulent allaiter mais j'y arrivent pas ou enchaînent les problèmes qui les découragent.
Moi je m'étais dis "j'essaie et on verra, si je fais un mois ou deux ce sera bien". Finalement allaitement super, sans difficultés (j'ai été bien accompagnée au début) (à part quelques engorgements mais vers 3 mois) et le covid qui m'a fait travailler en télétravail...résultat ma puce a 8 mois et est toujours allaitée exclusivement, et je continuerai tant que je peux. Mais si j'avais du reprendre le boulot ou si j'avais enchaîné les problèmes comme certaines au début, j'aurais arrêté.
Y a ce qu'on veut, ce qu'on peut, puis le cours de la vie qui peut changer notre idée. Je pense qu'il ne faut pas avoir d'idées préconçues de l'allaitement et faire en fonction de sa propre situation.

Elicendi

Membre VIP
  

Trust : 129  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4897
2 j'aime    
Allaitement : infos, conseils, soutien !
Posté le 16/09/2020 à 11h50

Perso je ne sais pas si je vais réussir à concilier reprise du travail et allaitement mais au pire il aura au moins eu ces quelques mois d'allaitement maternel et moi j'aurais pu vivre les premiers jours sereinement. Quand au début je pouvais à peine marcher, jamais j'aurais pu préparer un biberon moi même. Et encore maintenant ça me permet de faire des nuits sans me lever.

Je n'ai pas cette angoisse de "que se passerait il si j'avais un accident qui m'empêche d'allaiter" je me dis qu'il suffirait alors de passer au lait artificiel et que tout ce qu'il a reçu jusque là serait déjà mieux que rien.
Page(s) : 1 ... 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168
Allaitement : infos, conseils, soutien !
 Répondre au sujet