Gestion de la peur

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3
Auteur
1720 vues - 38 réponses - 0 j'aime - 9 abonnés

Kaywest

Expert
   

Trust : 132  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 735
Gestion de la peur
Posté le 23/01/2019 à 11h15

Hello !

Petit topic sur la peur du cavalier..

on a tous au moins une fois ressentit la peur à cheval ou à pied.

J'ai longtemps flippé comme jamais s'il y avait plus de 1m05 à sauter... peur de planter ma jument, peur de l'accident, peur de mal faire...Peur quasiment passée après avoir eu une jument inarretable et pété de moyens avec laquelle j'ai souvent sauté 1m30/1m40 et même 1m50 à deux reprises. et surtout très sécurisante.

Plus récemment avec mon jeune cheval j'ai eu plusieurs petites frayeurs. La première lorsqu'il m'a assommé littéralement. 2 chevaux sont sortis de la carrière en même temps et je me suis retrouvée seule. Il s'est alors mis debout alors que j'étais à pied et m'est retombé dessus (surement avec un genou). heureusement c'est mon casque qui a pris tout le choc ! je m'en suis tirée avec un écrasement léger des vertèbres cervicales qui ne m'a pas empêché de monter.
Puis plus récemment, il a "pété un cable" à cheval et j'ai préféré descendre car nous étions dans un passage étroit et risquait de me tomber dessus. Il s'est échappé et est rentré dans le haras au galop... glissade sur 5 mètres se terminant dans un mur en pierre. Plus de peur que de mal, après 2 mois d'arrêt, il s'en tire sans aucunes séquelles.

Mais là encore la gestion de l'immobilisation a été très compliquée. Il devenait imprévisible en mains et pouvait tout aussi bien être un gros chaton qu'un fou furieux (normal le pauvre après tant de jours au "placard"). Il en est venu à glisser sur le parking des écuries à cause de ses bêtises et malgré la sédation. A cheval aussi c'était compliqué. Droit à uniquement du pas et là aussi shooté mais il pouvait partir en saut de moutons assez violents. Idem en longe, il peut partir d'un coup et viser le cavalier.

Là il a repris le travail et tout rentre dans l'ordre petit à petit !
Je reste néanmoins extrêmement anxieuse lorsque je dois le manipuler pour aller à la carrière ou au manège. Si bien que je le trimbale partout en grande longe pour longer et suis a l’affût du moindre bruit qui pourrait réveiller le diable en lui. (il est très peu impressionnable en temps normal ! )

J'ai le cœur qui bat la chamade, les mains qui tremblent et les jambes en coton ! C'est assez incontrôlable.
Il me semble que je n'ai pas tellement peur de la chute à cheval mais plus qu'il se blesse à nouveau (et en même temps je ne veux pas le mettre dans du coton, ce n'est pas la solution) ou qu'il me blesse plus gravement.

Je me force à respirer et à me calmer parce qu'on le sait tous, les chevaux sont de vraies éponges et le mien profite de mes genoux qui tremblent pour prendre le dessus. J'ai aussi testé la fleur de bach (rescue) pour relativiser. La confiance revient petit à petit mais mentalement il y a des hauts et des bas. Je suis obligée d'être méga attentive ce qui me rend limite parano ^^

Bref et vous ? quelles sont/ont été vos peurs à cheval et comment les avez vous surmontés ?

Agentmulder

Membre d'honneur
   

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2528
0 j'aime    
Gestion de la peur
Posté le 23/01/2019 à 20h23

Hello,
Ca va la jambe? C'est avec toi qu'on parlait de kiné et de crème pour une jambe blessée dans une botte si je me rappelle bien?

Si j'ai bien compris tu as surtout peur à pied? Je connais qqun comme toi, suite à un incident avec cheval qui palette au dessus de sa tête, mon amie n'est jamais totalement sereine à pied si ça dékonne.

Perso à pied ça va. J'ai toujours pensé que je savais bien faire car je suis très formée, jusqu'à ce que j'achète une deux ans. Même encadrée, je me suis rendu compte qu'un cheval qui apprend les règles élémentaires de la conduite en main, de l'attache et du travail à pied ne sait pas, n'a pas les codes, n'a pas les limites, et donc on ne peut pas utiliser les outils que l'on pense maîtriser. J'ai dû tout réapprendre. J'ai eu des moments anxiogènes mais j'ai réussi à ne pas céder à la peur: jument pointée devant moi, qui part à fond en me visant des postérieursp our se débarrasser de moi, qui n'a pas les distances etc.
J'ai fait comme toi: tous mes déplacements en grande longe de 3,5 à 7 m avec un stick, pour pouvoir me protéger et tourner si le cheval tape, intervenir pour repousser avec le stick si nécessaire, et être sûre de ne pas lâcher si ça part.
En fait c'est un ensemble de règles qu'on pourrait appliquer au quotidien même quand ça va bien. Ajd je n'ai plus besoin de stick mais toutes mes longes font plus de 3 mètres, ça donne beaucoup plus de possibilités de manip.

A cheval j'ai peur, j'ai toujours eu au minimum de l'appréhension. La première fois j'ai eu peur, pour galoper aussi pour sauter aussi, j'ai eu peur de tomber, peur car je suis tombée, peur que le cheval tombe, peur car il est tombé etc. J'ai toujours eu l'appréhension du cross, qui s'est étendue aux barres avec le temps. Pour ça c'est facile: il suffit de ne pas sauter ce n'est pas une obligation. On peut faire sauter en liberté, donner le cheval à meilleur que soi s'il faut le faire sauter. Idem pour le cross, je fais du terrain varié sous condition, je suis capable d'aller dehors.
J'ai peur quand ça bouge en dessous, ça ne s'améliore pas avec le temps non plus.
J'ai eu un accident en décembre, je suis tombée de ma jeune, pour une fois par excès de confiance.
Après rééduc, j'ai eu une très grosse appréhension à retourner dans une grande surface de travail et pourtant j'avais un objectif de retour à la compete (dressage).
Donc cette fois pour parvenir à m'en sortir, j'ai fait du sport pour le corps (pour rééduc et améliorer ma condition si ça bouge) et je suis passée par la préparation mentale aussi. C'est incroyable comme c'est susceptible de t'aider à compartimenter la peur pour réaliser une tâche que tu crois impossible, ça marche vraiment. Après le concours, il me restait à lever par mal de blocages qui subsistaient sur l'occupation de l'espace dans une très grande carrière. Là j'ai pris pas mal de cours particuliers. Par prudence en général je détends ma jument à pied avant de la monter (en liberté actuellement), ainsi je vais dans la carrière ensuite plus sereinement. Du côté de la jument, la fréquence de travail très régulière et une programmation assez claire a permis de passer la "crise d'ado", là elle est devenue très constante.

Donc en résumé pour la peur:
- adaptation du matériel à la situation (tu le fais et franchement tu as raison!!)
- travail régulier du cheval, qui va réguler les réactions et les émotions
- préparation physique du cavalier
- préparation mentale du cavalier
- adaptation de la détente à la situation (rester à pied n'est pas une tare, tout le monde y gagne)

Bon courage,

Agentmulder

Membre d'honneur
   

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2528
2 j'aime    
Gestion de la peur
Posté le 23/01/2019 à 20h33

Je lis les messages suivants...

Pour la longe et tout déplacement à pied, je porte toujours des gants. TOU-JOURS!!!
Si je dois marcher un peu longtemps en main je prends des chaussures adaptées qui vont limiter le risque de glissade, dont les lacets ne vont pas se prendre dans la chaussure voisine et provoquer la chute.

Je ne mets pas de casque sans si je longe avant de monter, mais c'est prudent et sensé de mettre un casque à pied!

Si je pars en balade en main, je pars en filet. Quand ma jument avait trois ans, nous partions en licol étho. Pas de balade en plat, elle avait trop de force (elle est petite mais a de belles épaules et utilise toute se force en pleine connaissance de celle-ci).

Je préfère que la longe que j'utilise soit munie d'une poignée à son extrémité si je pars pour une balade en main. Pour une balade en main, j'ai toujours le stick.

Au début tout ça, c'était de la précaution mais c'est devenu une habitude. Je ne le fais pas par appréhension mais en considérant que ce sont des règles élémentaires de sécurité que je n'avais pas eu la jugeotte d'utiliser avant.

Édité par agentmulder le 23-01-2019 à 20h35



Cavalierevendee

Expert
   

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 719
1 j'aime    
Gestion de la peur
Posté le 23/01/2019 à 21h05

Je me suis rendue compte que j'étais progressivement devenue trouillarde à cheval…
Après une grosse frayeur avec un cheval de club sur la plage, j'ai commencé à avoir peur de me faire embarquer. Puis ensuite j'ai amélioré mon niveau à cheval et cette peur est devenue contrôlable mais une autre à tout supplanté : la peur d'être jugée, critiquée…

Je ne sais pas vous, mais moi c'est ce qui nourri toutes mes craintes, c'est le jugement des autres. J'ai du mal à bien m'imposer comme il faut auprès des chevaux car j'ai peur de mal faire, j'ai peur qu'on me le reproche. Mon cerveau se pose beaucoup trop de questions et cela me fait perdre tout mes moyens rapidement.
ET comble de la situation, on sait tous combien les chevaux sont perméables à nos émotions et mon jeunot est particulièrement sensible à cela.

Alors pour le moment, rien de grave, on apprend beaucoup l'un de l'autre. Je ne me met jamais en danger. Mais combien de fois j'ai craqué en rentrant à la maison parce que j'avais honte de ce que j'avais fais. Sur le coup je contrôle la situation, je reste très calme d'apparence mais au fond, c'est la décharge d'adrénaline ("au secours, je perds le contrôle"). Je me sens nulle, je n'ai pas l'impression que notre travail à moi et mon poulain avance. J'ai peur de ne pas y arriver. Et d'être jugée sur cela (cercle vicieux).

Alors bien sûr, actuellement, il y a une part de moi qui psychote. Non, je ne suis pas jugée par toutes les personnes ne mon entourage (il y a eu un "avant" et il y a le "maintenant"). Mais de mon point de vue, il faut ab-so-lu-ment que je montre la belle image lisse alors qu'au fond j'ai juste envie d'être libre.

Quiebro13

Membre ELITE Or
  

Trust : 874  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14194
1 j'aime    
Gestion de la peur
Posté le 23/01/2019 à 21h26

J'ai eu super peur pendant mes années club ... parce que cavalerie avec des moyens et des chevaux délicats autant dire que pour des cavaliers en apprentissage c'est franchement très bof !
Beaucoup de chute, de fractures, de passages à l'hosto bref j'ai bien ramassé !

THE truc qui me faisait flipper ... les coups de cul !
En main je n'ai jamais eu peur.

Je me suis achetée un cheval qui bouge mais qui jamais ne lève le cul, il n'a jamais tapé non plus ni humain ni cheval. La seule fois où il a levé le cul en 6 ans de vie commune c'est en balade seule, il a eu peur d'un marteau piqueur, mais comme j'ai compris sa réaction, il a réellement eu peur, je ne me suis pas faite peur.

Et bizarrement ce cheval ne m'a jamais fait peur ! Je ne saurai même pas l'expliquer au final, il s'est déjà mis debout, il est vif, peut avoir des réactions très excessives mais au final ce n'est jamais dirigé contre le cavalier. A tel point que plus jeune et entier j'ai eu un peu de mal dans son éducation car je banalisais un peu, et ma prof a du me faire remarquer que je lui faisais trop confiance... Aujourd'hui il est éduqué et respectueux notamment à pied ^^

Et depuis je n'ai plus vraiment eu peur avec les autres chevaux, j'ai sorti les jeunes de mes copines en extérieurs pour leurs premières fois, en concours jeunes chevaux, il y en a un à qui je ne fais pas du tout confiance qui m'a bien secoué mais ça ne m'empêche pas de prendre du plaisir sur certaines séance.
Puis autant j'ai pas mal de défauts de position autant je tiens bien et j'ai une bonne assiette je m'accroche coute que coute

Ce qui m'avait aussi sécurisé avant d'acheter mon cheval c'est mon gilet air bag, j'étais vachement plus sereine avec !

Michiwa

Membre VIP
   

Trust : 166  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5234
0 j'aime    
Gestion de la peur
Posté le 23/01/2019 à 21h56

Perso j'ai toujours été une flippette à cheval, un peu moins à pied (sauf s'occuper d'un cheval dans son box, ça ça m'a toujours foutu les boules ! Surtout avec des chevaux de club pas forcément aimables...).
Bon depuis que j'ai eu 2 gros accidents à pied maintenant j'ai bien les chocottes. Faut suivre son instinct, c'est en général ce qui fonctionne le mieux (si y'a un jour où on ne le sent pas, on ne se force pas ! )

Khymette

Expert
   

Trust : 22  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 962
0 j'aime    
Gestion de la peur
Posté le 23/01/2019 à 22h05

C'est marrant ce post m'a rappelé ma peur que j'avais oubliée.

J'ai commencé le poney à 6 ans, pendant les vacances scolaires seulement. A 7 ans du coup je devais avoir le niveau galop 2-3 à peu près, on est partis en balade dans la forêt qui jouxtait le poney club. On a croisé une famille, le gamin avec son bâton voulait taper les chevaux et leur a couru après, pendant que les parents regardaient la scène avec un sourire béat. Evidemment quelques poneys flippent, foutent leurs cavaliers par terre et l'esprit grégaire reprend le dessus, toute la cavalerie part pleine balle direction le club.

Je tenais en selle, incapable de ralentir, et je vois en face les barrages routiers qu'on voit en forêt. J'ai cru que mon poney allait le sauter, je me suis évanouie, puis réveillée dans une grosse flaque pleine de bouts de verre, avec quelques autres enfants tombés autour de moi. Certains avaient réussi à maîtriser leurs poneys, un est resté avec nous (du coup le poney qui hurle, génial), pendant que la mono rattrapait le troupeau au centre équestre. Un garde forestier est passé par là et nous a surveillées le temps que les pompiers arrivent. J'ai passé quelques temps dans une couverture de survie à l'arrière du camion de pompiers vu que j'étais en hypothermie, une fille s'est cassé le bras, certains ont eu des points de suture, un des poneys a glissé sur le macadam devant le club et a du être euthanasié... Bref le cauchemar absolu dont le club a longtemps gardé l'histoire, j'ai eu une peur terrible de la balade ou de me faire embarquer pendant des années.

J'ai ensuite monté chaque semaine dans un club au milieu d'une base de loisirs (donc beaucoup de balades, chevaux habitués), qui avait aussi un grand cross où l'on montait l'été, etc, et j'ai fini par dépasser le truc, mais vers 13-14 ans seulement, au bout de plusieurs années à serrer les fesses si on avait le malheur de sortir de la carrière. D'ailleurs je repense à mon ancienne mono qui me "forçait" à faire des balades, clairement si je m'étais écoutée à l'époque j'aurais pas réussi seule, prochaine fois que je la vois je lui demanderai si elle s'en souvient tiens :) Au final j'ai découvert le complet et le grand galop volontaire pour aller sauter des troncs, et j'ai adoré.

Ma jument actuelle je n'ai pas vraiment peur d'un point de vue sécurité même si on s'est gamellées ensemble à l'obstacle par ma faute ... (elle allait dérober le 2e d'un double, j'ai forcé, elle est partie direct mais avec une foulée en moins c'était compliqué...) Après j'ai jamais sauté de trop gros obstacles non plus donc là dessus je ne sais pas. En fait les plus gros c'était du cross je crois ! donc que du plaisir pour moi, mais les barres c'est une autre histoire... Par contre un peu le stress de la "rater" , ça carrément oui mais c'est pour ça qu'on se fait encadrer, non ? :p

Édité par khymette le 23-01-2019 à 22h14



Kagura37

Apprenti
  

Trust : 111  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 330
0 j'aime    
Gestion de la peur
Posté le 23/01/2019 à 22h31


cavalierevendee a écrit le 23/01/2019 à 21h05:
Je me suis rendue compte que j'étais progressivement devenue trouillarde à cheval…
Après une grosse frayeur avec un cheval de club sur la plage, j'ai commencé à avoir peur de me faire embarquer. Puis ensuite j'ai amélioré mon niveau à cheval et cette peur est devenue contrôlable mais une autre à tout supplanté : la peur d'être jugée, critiquée…

Je ne sais pas vous, mais moi c'est ce qui nourri toutes mes craintes, c'est le jugement des autres. J'ai du mal à bien m'imposer comme il faut auprès des chevaux car j'ai peur de mal faire, j'ai peur qu'on me le reproche. Mon cerveau se pose beaucoup trop de questions et cela me fait perdre tout mes moyens rapidement.
ET comble de la situation, on sait tous combien les chevaux sont perméables à nos émotions et mon jeunot est particulièrement sensible à cela.

Alors pour le moment, rien de grave, on apprend beaucoup l'un de l'autre. Je ne me met jamais en danger. Mais combien de fois j'ai craqué en rentrant à la maison parce que j'avais honte de ce que j'avais fais. Sur le coup je contrôle la situation, je reste très calme d'apparence mais au fond, c'est la décharge d'adrénaline ("au secours, je perds le contrôle"). Je me sens nulle, je n'ai pas l'impression que notre travail à moi et mon poulain avance. J'ai peur de ne pas y arriver. Et d'être jugée sur cela (cercle vicieux).

Alors bien sûr, actuellement, il y a une part de moi qui psychote. Non, je ne suis pas jugée par toutes les personnes ne mon entourage (il y a eu un "avant" et il y a le "maintenant"). Mais de mon point de vue, il faut ab-so-lu-ment que je montre la belle image lisse alors qu'au fond j'ai juste envie d'être libre.


On dirait moi
Surtout qu'en ce moment comme ma petite est compliqué et par assez facilement en vrille aux écuries forcément la peur du jugement est là

Paulimer

Membre VIP
   

Trust : 595  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5183
1 j'aime    
Gestion de la peur
Posté le 23/01/2019 à 22h41

Je suis une grande trouillarde pour énormément de choses parce que je suis d'un naturel anxieux donc le cheval n'y a pas coupé.
J'aime pas les rapides, j'aime pas les peureux, j'aime pas ceux qui dépassent le mètre 40 quand je les ai en main. J'aime bien les poneys/chevaux mous qu'il faut davantage réveiller qu'apaiser pourtant je ne suis pas une énergique du tout, au contraire.
Dès que ça va trop vite et que je sens que je n'ai plus aucun contrôle, j'ai juste envie de tout lâcher et de descendre. Je n'ai pas peur de ma propre chute mais de celle du cheval, c'est vraiment ma phobie alors que ça ne m'est jamais arrivée personnellement. J'ai déjà eu le droit au cheval qui trébuche violemment parce qu'il a chassé les hanches dans un cercle alors qu'il galopait trop fort et qui s'est redressé avec un saut de mouton qui m'a fait voler (indemne) mais c'est tout.
Le seul moment où je me sens bien et parfaitement en confiance, c'est avec les petits poneys à la cool, ceux qui ne bougeraient pas d'un millimètre même si la Terre explosait. Evidemment, je parle à pied, je grimpe pas dessus. Du coup, je vais essayer de me lancer que dans le TAP avec petit poney de ma photo de profil qui est du genre passe-partout, mou mais volontaire et sensible (et qui a peur du bruit d'une carotte qu'on casse en deux ).

Lena91410

Membre d'honneur
    

Trust : 192  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3083
0 j'aime    
Gestion de la peur
Posté le 24/01/2019 à 12h22

cavalierevendee Pareil !! Je me rend même compte que je monte pas pareil avec et sans des gens autour

Cavalierevendee

Expert
   

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 719
0 j'aime    
Gestion de la peur
Posté le 24/01/2019 à 13h23

kagura37 Toujours peur qu'un jour quelqu'un vienne me reprocher "tu l'as mal éduqué" ou alors "tu ne sais pas faire"

Alors que je fais très attention à plein de détails et que la façon dont il est éduqué me convient et que je connais ses réactions.
Mais quelqu'un qui le prendrait en main serait capable de dire "il respecte pas le licol" alors que c'est complètement faux…

Cavalierevendee

Expert
   

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 719
0 j'aime    
Gestion de la peur
Posté le 24/01/2019 à 13h24

kagura37 Toujours peur qu'un jour quelqu'un vienne me reprocher "tu l'as mal éduqué" ou alors "tu ne sais pas faire"

Alors que je fais très attention à plein de détails et que la façon dont il est éduqué me convient et que je connais ses réactions.
Mais quelqu'un qui le prendrait en main serait capable de dire "il respecte pas le licol" alors que c'est complètement faux…

Eleonore83

Apprenti
  

Trust : 182  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 328
2 j'aime    
Gestion de la peur
Posté le 24/01/2019 à 18h48

Hello ,
Moi la peur est arrivée après .
Je m’explique , j’ai commençais à monter à cheval je marchais à peine , j’ai passé mes 6 1er galops et j’ai eu mon 1er cheval a 13 ans .
Un petit PRE importé , extraordinaire, j’ai tout fait avec . Une complicité de dingue , jamais eu peur malgré des situations risquée en extérieur surtout .
Le temps passe , je pars ensuite en fac et j’arrete l’equitation Pendant 10 ans , habitant en ville en n’ayant plus la flamme .
Puis à 28 ans , CDI en poche et pouvant financièrement je me rachète un cheval .
Confiante , trop confiante , je pense faire un coup en achetant un PRE Isabelle entier magnifique mais planté .
Et là le cheval debout au montoir , me vire à chaque fois, hanche déplacée je remontais ..
Mais la peur est venue insidieusement , sans que je m’en rende compte . Je nàvais plus envie de monter mais me sentais coupable de ne pas gérer !
Je me suis décidée à la revendre mais la peur n’a jamais complètement disparu .
Je travaille dessus et j’ai confiance en mon cheval actuel même si il bouge aussi mais c’est au fond de moi ..
L’age Joue aussi je pense .. j’ai 33 ans , un boulot et un crédit à payer .. mais c’est plus profond

Tartine88

Membre d'honneur
  

Trust : 1170  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2166
1 j'aime    
Gestion de la peur
Posté le 24/01/2019 à 18h58

eleonore83

C'est exactement ce que je ressens aussi. Cette inquiétude finalement (davantage qu'une peur) qui est insidieuse et à laquelle on ne prête pas franchement grande attention. Et fur et à mesure ça grandi encore et encore. Il y a presque 10 ans (j'avais 13 ans) j'avais un très très petit niveau et à peine le cul sur l'ardennaise je partais pour la première fois en balade avec du galop, du saut, contre haut et contre bas. Pas de peur du tout.
Et en vieillissant, en ayant des douleurs, des responsabilités, on s'inquiète et aujourdhui meme qi j'ai confiance en ma jument actuelle, passer une barre à cheval c'est impossible pour moi si l'animal n'est pas un maître d'école ou si je ne suis pas dans un bac à sable. pourtant je n'ai jamais eu de blocage ou rien de tel mais une forme d'insécurité qui s'immisce lentement et se niche.

Eleonore83

Apprenti
  

Trust : 182  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 328
1 j'aime    
Gestion de la peur
Posté le 24/01/2019 à 19h44

tartine88
Oui c’est ça ! Je pense qu’on a plus conscience des risques aussi .
Moi j’ai mes chevaux chez moi et pas d’ami pour balader donc je pars seule , avec un lusitanien qui est chaud et loin d’etre Une assurance vie lol , je kiffe mes balades mais je pense toujours au risque .
Je met une bombe et prends mon portable chargé alors qu’ado j’en avais rien à cirer !
C’est insidieux mais c’est la .
Après je pense que c’est aussi un bon instinct de survie car j’ai lu que le cheval était le 3ème sport le plus dangereux après la formule 1 , la moto et le cheval au niveau des paraplégiques

Tartine88

Membre d'honneur
  

Trust : 1170  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2166
1 j'aime    
Gestion de la peur
Posté le 24/01/2019 à 19h54

eleonore83

On prend sûrement de plus en plus conscience de nos responsabilités et des risques qu'on encourt... Mais aussi et surtout, on fait ATTENTION à nous. La balade, à l'époque, je partais sans téléphone, je m'inquiètais de rien, je saurais parfois inconsciemment sans vraiment voir ce qu'il y avait en dessous de l'herbe et des feuilles... Je passais n'importe où, n'importe comment.

Aujourd'hui, bah... Je sors plus des sentiers battus malgré l'assurance vie qu'est ma jument. Étant seule je ne saute plus du tout. Je prend un sac à d'eau avec téléphone, trousse de premiers secours, bouteille d'eau et une barre énergétique.

C'est très insidieux et on n'en prend conscience qu'une fois, souvent, qu'on se trouve face au mur !
Page(s) : 1 2 3
Gestion de la peur
 Répondre au sujet