Orientation et projet

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3
Auteur
1034 vues - 39 réponses - 0 j'aime - 2 abonnés

Cavaliereseule

Expert
   

Trust : 378  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 510
Orientation et projet
Posté le 12/02/2019 à 07h39

Bonjour à tous !

Je suis ici pour partager les doutes auxquels je suis confrontée quand à mon orientation et mon avenir.


Depuis petite je veux être institutrice/professeure des écoles. C'est un métier qui m'attire énormément.
Je suis originaire du Gard, mais je suis actuellement à Paris pour mes études. Cependant je je supporte pas de vivre en ville et particulièrement à Paris où le climat est bien différent et j'ai donc comme projet de vite retourner faire mes études supérieures dans le sud dès que j'aurais mon bac.
Et comme toute cavalière j'aimerais à terme, avoir un cheval. Ce n'est pas urgent, l'échéance ne fait que se décaler un peu plus chaque jour et ça me plombe un peu le moral même si je pense prendre une DP en attendant.

Donc ça c'est mon avenir comme je le vois.

J'ai toujours été très forte en français, en langue et en histoire. Je suis dans un lycée qu'on peut qualifier " d'élitiste " et malgré cela je suis première en français, en anglais et troisième en histoire géographie.
Je ne sais pas si vous êtes au courant de a réforme du bac mais pour l'année prochaine (la première) on va devoir choisir trois matières qui vont s'ajouter à un tronc commun. J'ai logiquement choisi Humanité (littérature + philo) ; Anglais ; Science politique et géo politique.

J'ai eu un rdv avec ma prof de français qui est aussi ma prof principale, elle dit que j'ai le profil typique Science-Po et que je devrais commencer à préparer le concours dès la première. Ce serait donc une option que je prendrais en plus, je n'y vois pas d'inconvénient. Elle dit aussi qu'une classe hypokhâgne -Khâgne me plairait beaucoup. Selon elle soit je fais Science-Po soit je fais khâgne et je rejoint Science-Po directement en troisième année. Et après je peux passer le concours de professeur (des écoles)

Je sais qu'il y a un Science-Po à Aix, mais disons que ces projets bousculent mes plans et j'ai entendu dire qu'il fait faire un an à l'étranger pour faire Science-Po. Je l'ai toujours dis, l'équitation restera une priorité pour moi et si cela implique que je doive arrêter je ne me lance pas.

Enfin voilà je suis un peu perdue...j'avais besoin de mettre mes idées au clair

Édité par cavaliereseule le 12-02-2019 à 08h01

Cavaliereseule

Expert
   

Trust : 378  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 510
0 j'aime    
Orientation et projet
Posté le 12/02/2019 à 17h39

cherchour on peut assister à des cours sans faire partie de l'établissement ?

Cavaliereseule

Expert
   

Trust : 378  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 510
0 j'aime    
Orientation et projet
Posté le 12/02/2019 à 17h45

badmonster j'adore vraiment beaucoup les langues et la littérature (tout comme l'histoire, par ailleurs j'ai hâte de commencer l'option " politique " et la philo) ! Mais contrairement à ce que ma prof pense, je n'ai pas l'impression d'exceller tant que ça. Oui j'ai une bonne moyenne mais si on regarde plus attentivement j'ai parfois l'impression que c'est de la chance.

Ce qui m'attire c'est de transmettre du savoir de manière générale. Par contre c'est certains que je ne veux pas enseigner en collège/lycée (les ados c'est pas trop mon truc ^^'). Je n'ai pas vraiment réfléchi à l'hypothèse d'enseigner en supérieur encore. C'est très différent d'institutrice mais je vais y réfléchir

Cavaliereseule

Expert
   

Trust : 378  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 510
0 j'aime    
Orientation et projet
Posté le 12/02/2019 à 17h52

elicendi dans quel sens veux tu dire " lâché " ? Que je manquerais de méthodes et de d'autonomie dans le travail ou qu'au contraire il n'en n'exigerait pas tant ?

Actuellement c'est vrai qu'on est très surveillés. Mais pour autant les profs essayent au maximum de nous rendre autonomes et organisés sans nous tenir la main. Disons qu'on n'a pas vraiment le choix de bosser ou pas, si tu bosses pas, tu le sens passer et si tu ne rectifies pas le tire tu peux te faire renvoyer

Fandada

Membre ELITE Or
  

Trust : 994  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 18783
2 j'aime    
Orientation et projet
Posté le 12/02/2019 à 18h10

allez, je balance mon avis de maman : va le plus loin possible !
si tu es en tête de classe dans un lycée élitiste, tu a les moyens intellectuels de le faire, n'en doute pas
pour ton avis ke c'est "de la chance" tu me fait penser à ma fille, persuadée k'elle ne "mérite " pas sa place en thèse ...
Instit' oui, c'est très chouette, mais j'ai peur ke tu en fasse vite le tour, et faire plus d'études après, ce n'est pas simple du tout (toujours le : ki peut le plus, peut le moins )
Une autre bonne raison pour le faire, c'est ta passion des chevaux, justement
On a de très grandes chances de gagner plus en ayant fait Science Po k'en étant instit' et chacun sait k'avec les chevaux, l'argent, c'est le nerf de la guerre.
on peut monter à cheval partout dans le monde, et tu pourra peut-être même te payer le luxe d'aller dans un endroit à forte traditions équestres

Cavaliereseule

Expert
   

Trust : 378  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 510
1 j'aime    
Orientation et projet
Posté le 12/02/2019 à 18h28

fandada merci beaucoup pour ton avis ! Je pense dans tous les cas prendre la préparation au concours d'entrée dès l'année prochaine histoire des " tester la température " pour ne pas me fermer des portes trop vites. À quels pays penses tu quand tu parles de fortes traditions équestres ?

Tagada29

Apprenti
  

Trust : 88  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 405
3 j'aime    
Orientation et projet
Posté le 12/02/2019 à 18h52

Hello cavaliereseule,

Ma soeur a fait un Master à SciencesPo Lille. Elle a adoré les enseignements qui sont très riches et variés. Elle est également partie 1 an en Pologne, elle a adoré aussi, c'est une experience qu'elle referait avec plaisir.

Puis à l'issue de son diplôme elle a décidé de devenir institutrice, elle a étudié à fond pendant 2-3 mois et a eu le concours du 1er coup! SciencesPo donne une très bonne méthodologie de travail à ses étudiants, il faut le reconnaitre. A côté de ça j'ai une amie qui a fait un master spécialisé pour devenir enseignante, ça va faire 3 fois qu'elle passe le concours sans succès... :/


De mon côté j'aurais tendance à te dire de ne pas te fermer de portes juste pour l'équitation, et surtout si c'est juste 1 année à l'étranger qui te fait peur. Tu es jeune, monter à cheval, devenir propriétaire, tu as des dizaines d'années devant toi pour le faire

Au début de mes études (5 ans, j'ai fait un master) je pensais la même chose, que l'équitation devait être ma priorité. J'ai finalement accepté de mettre cela un peu de côté, je suis partie en Erasmus 6 mois en Espagne, en stage 6 mois à New York, et actuellement je suis dans le processus de recrutement d'un job en Afrique du Sud...
Bref, tu ne sais pas ce que la vie te réserve! Personnellement ces expériences à l'étranger font partie des meilleurs moments de ma vie.

J'ai toujours le projet en tête de un jour devenir propriétaire, de reprendre sérieusement les concours de CSO, de passer mon Galop 7 et d'aller enfin en amateur... Mais ça je le réaliserai sans doute juste un peu plus tard, et ce n'est pas dramatique

Et comme le dit fandada, si tu as le goût des études et les capacités d'aller loin, vas-y, donnes toi les moyens! Tu as tout à fait le droit de tenter le coup, de voir si ça te plait et d'arrêter si ce n'est pas le cas. Tu as le droit de te tromper, de tâtonner, il n'y a aucun mal à cela

Cavaliereseule

Expert
   

Trust : 378  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 510
0 j'aime    
Orientation et projet
Posté le 12/02/2019 à 19h15

tagada29 c'est cool de voir un exemple concret de personne qui a eu les mêmes projets que moi ^^

Mais quoiqu'il en soit, l'équitation sera toujours parmi mes priorités et mes parents l'ont bien acceptés. Je n'irais à l'étranger que si ça n'implique pas d'arrêter l'équitation c'est certains. Et puis même si je voulais arrêter l'équitation pour me consacrer à mes études, ce serait un échec je le sais. J'ai déjà fait l'expérience et ça n'a été que pire. Sans ça je n'ai plus de motivation pour tien faire et je perd littéralement goût à tout. Donc c'est même nécessaire. Je connais une personne dans ma classe qui fait 12h de natation par semaine et qui a de très bons résultats parce qu'elle organise son travail autours de ça depuis qu'elle est petite et suis on lui retire elle se perd.

Pour l'étranger...en fait comme j'ai vécu 9 ans dans différents pays, disons que j'avais pas vraiment envie de bouger de si tôt, j'étais plutôt dans une démarche d'enracinement. Souvent on me dit qu'on ne comprend pas comment je peux ne pas vouloir partir à l'étranger. C'est le rêve de beaucoup et j'en connais qui sacrifieraient tout pour ne serait-ce qu'un mois. Mais ce dont on a souvent du mal à se rendre compte c'est que c'est, à la longue, parfois compliqué à vivre moralement. Évidemment 1 ans ce b'est pas comme 9 ans mais c'est toujours une séparation. Je connais mieux l'étranger que la France puisque je n'y suis pas née et j'ai baigné dans des cultures bien différentes pendant longtemps (ce qui est une chance je ne le nie pas).

Tagada29

Apprenti
  

Trust : 88  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 405
2 j'aime    
Orientation et projet
Posté le 12/02/2019 à 21h54

cavaliereseule

Aaaah effectivement, si tu as déjà vécu à l'étranger, je vais rien t'apprendre haha
Je trouvais ça bête de passer à côté, car c'est quand même un très bon moyen de s'ouvrir l'esprit et de mûrir, mais tu as déjà eu ta propre experience

Après comme tu le soulignes tout est question de motivation et sacrifices (personnels et financiers).
Lors de mon séjour en Espagne par exemple, ou encore ma soeur lors de son année en Pologne, il aurait été tout à fait possible de continuer à monter à cheval intensivement. On va pas se le cacher, à moins d'aller en Europe du Nord ou aux Etats-Unis dans une grosse école, les séjours type Erasmus ne demandent pas un énorme travail (parfois il y a seulement 10 ou 15h de cours par semaine, "plus ou moins obligatoires")

Dans nos deux cas il aurait suffit de prendre la voiture avec nous pour se rendre aux écuries. Ça fait des frais en plus (assurance, essence, parking...), mais c'est tout à fait possible. En plus ça peut-être un bon moyen de découvrir une autre façon de pratiquer l'équitation ;)
A noter que de plus en plus de cursus en France exigent au moins un semestre dans une université partenaire...

En tout cas, si tu as les capacités de faire SciencesPo (ou tout autre programme du même type), l'envie de faire SciencesPo et que ton projet derrière tient la route, ne te mets pas de barrière et vas-y à fond, surtout si tu penses pouvoir être prise à Aix-en-Provence dans ta région
Pour l'année en Pologne de ma soeur, elle est partie en Octobre et est revenue en Juin (car calendrier universitaire). Cela fait seulement 8 mois, autant dire que tu as pas trop le temps de t'installer que tu es de retour chez toi en France

Bref, il y a toujours des solutions!

Azure84

Membre VIP

Trust : 124  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3703
1 j'aime    
Orientation et projet
Posté le 12/02/2019 à 22h39

cavaliereseule alors je veux pas détruire ton rêve mais je pense que tu te rendra vite compte que étude supérieur et équitation ça va pas forcément bien ensemble.
Que ce soit pour une question d'argent, de temps, de projet...

Et franchement se laisser abattre et refuser des opportunités d'études juste pour l'équitation c'est stupide.
Je pensais comme toi au lycée, arrêter le cheval impossible, la vie à fait que malheureusement j'ai pas pu continuer. Car ça revenait trop cher, car j'avais pas forcément un emploi du temps compatible avec des cours d'équitation, car même si j'ai la possibilité de monter avec la fac j'ai préféré arrêter plutôt que d'entretenir une institution où les chevaux sont vus comme des mobylettes et pas bien dans leur tête.

Tu as les capacités pour aller loin et faire ce qui te plait, ne gâche pas tout pour une passion. Les années passent vite tu auras vite l'occasion de te remettre à fond dans le cheval, de devenir propriétaire. D'autant plus que tu pourras toujours monter pendant les vacances. Et puis arrêter le cheval pendant quelque temps peu te permettre de te découvrir de nouvelle passion, perso ça était la pole dance mais toi ça pourrait être le badminton, le hand...

Je me doute que c'est pas ce que tu voulais entendre, mais crois en une étudiante qui a du faire des choix et des sacrifices sur certain point mais ne le regrette absolument pas au final

Et surtout fait des études qui te plaisent à toi et pas à tes profs et parents, c'est pas eux qui vont vivre ta vie après. Fait le pour toi et déjà tu verras que faire potentiellement des sacrifices pour des études qui te plaisent ça passera mieux que pour un truc qu'on t'auras imposer.
C'est pas parce que t'as des capacités que tu peux pas faire un métier manuel si t'en a envie !

Édité par azure84 le 12-02-2019 à 23h50



Corbeau_bleu

Apprenti
  

Trust : 48  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 315
1 j'aime    
Orientation et projet
Posté le 12/02/2019 à 23h13

Je dirais qu'il faut faire ce que TOI tu veux. Si tu veux vraiment faire Science po ou un truc comme ça, fais-le, mais ne le fais pas si tu n'as pas vraiment envie, juste parce qu'une prof pense que ça t'irais bien ^^

Pouneypower

Membre d'honneur
 

Trust : 20  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1963
1 j'aime    
Orientation et projet
Posté le 12/02/2019 à 23h35

Je me reconnais dans ce que te disent tes profs:pareil au lycée il fallait que je fasse khâgne, que je fasse sciences po, blabla...
Bon résultat, OK j ai cédé pour la prepa mais pour être prof des écoles j ai juste fait le vulgaire meef... Ça ne m a pas empêché d être major et dans les tout premiers du concours. Moralité : tes capacités ne vont pas s envoler parce que tu ne fais pas sciences po et que tu passes "juste" par un Master.
A l inverse, je ne suis même pas sûre que sciences po t offre une réelle plus value pour le crpe, méthode de travail et culture gé oui, mais une licence sciences de l educ par exemple est un réel bonus pour les étudiants qui continuent en meef ou passent le crpe.(en plus avec cette licence ils peuvent également avoir des cours de maths et français pour le crpe en partenariat avec certaines espe donc idéal).
Après, si tu doutes de ton choix de boulot, sciences po peut être intéressant car cela ouvre certaines portes C est sur, notamment tout ce qui est dans l international. Mais c est vraiment un cursus que tu dois choisir et être motivée à le suivre.

Blindh

Expert
   

Trust : 162  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 706
1 j'aime    
Orientation et projet
Posté le 13/02/2019 à 01h10

Argh la fameuse option humanité ...

Bon j'ai beau être moi même professeur, concernant l'orientation tu es la seule à savoir ce qui te convient les autres ne sont là que pour te présenter des possibilités.

Mais si tu es bonne élève tu risques de t'ennuyer à la fac. J'ai du y passer deux ans + un an à préparer les concours après la prépa; j'ai détesté. En revanche la prépa littéraire malgré la pression et le stress a été une expérience incroyable, on peut continuer de toucher à tout et clairement les méthodes de travail font prendre une véritable avance par la suite. Rien ne te force à faire Sciences Po tu as le temps de construire ton projet, on peut changer d'avis une fois dans les études supérieures. Une amie voulait faire comme toi lorsque je l'ai connue en prépa finalement elle a fait HK, puis est partie en droit, a fait quelques mois de préparation au concours de l'enseignement, s'est ennuyée donc est repartie en droit pour devenir greffier finalement.


Je suis arrivée en prépa en voulant devenir journaliste et j'ai fini professeur :-).

Concernant le cheval j'ai eu la brillante idée de devenir proprio en commençant mon année de khube, aucun regret. L'équitation m'a faite tenir.
Pas d'année à l'étranger pour moi mais je n'aurais pas voulu pour diverses raisons.

Édité par blindh le 13-02-2019 à 01h12



Cavaliereseule

Expert
   

Trust : 378  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 510
0 j'aime    
Orientation et projet
Posté le 13/02/2019 à 07h36

azure84 " ne gâche pas tout pour une passion " c'est globalement le sujet qu'on étudie en fe moment en philo. La passion et les priorités.
La passion c'est un désir irrésistible sur lequel la raison n'a pas d'emprise. Comme je le disais, pour l'avoir déjà essayé, je travaille vraiment beaucoup beaucoup moins bien sans ma passion. C'est pas juste un caprice d'ado, j'ai plus goût à rien et ça n'arrange pas les choses.
J'ai pas envie de retomber dans les travers du passé (internement psychiatrique bonjour) dont l'équitation m'a sauvée

Cavaliereseule

Expert
   

Trust : 378  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 510
0 j'aime    
Orientation et projet
Posté le 13/02/2019 à 07h39

pouneypower alors par contre en maths...c'est mon gros gros point faible. Même en travaillant je dépasse jamais les 9/20 au DST...les maths au concours du crpe sont durs ?

Cavaliereseule

Expert
   

Trust : 378  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 510
0 j'aime    
Orientation et projet
Posté le 13/02/2019 à 07h40

blindh l'année à l'étranger n'est elle pas évitable si on fait science Po ?
Page(s) : 1 2 3
Orientation et projet
 Répondre au sujet