Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4
Auteur
7340 vues - 60 réponses - 16 j'aime - 53 abonnés

Maev-ghost

Membre d'honneur
   

Trust : 1286  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2779
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 23/02/2019 à 10h52

Hey oui, après maintes réflexions, ma jument de sport vient d'entamer une nouvelle vie: celle du pré.

Pour ceux qui m'ont déjà lu auparavant, bien entendu que ma jument n'a jamais vécu au box h24. J'ai une forte éthique au niveau du besoin de liberté d'un cheval. J'ai bossé durant 4 ans dans une écurie de sport où l'on sortait tous les chevaux de concours chaque jours dehors qu'il neige, pleuve ou gèle.

Ma jument ainsi que tout mon piquet que j'avais au travail allaient au paddock tous les jours profiter de leur vie de cheval.

Mais, Ali reste une jument émotive, sur le qui-vive pour un rien... Elle est exubérante et je sentais depuis quasi toujours un manque de contact tout simplement. Elle en faisait toujours des caisses dés qu'elle voyait et croisait un copain.

J'ai donc pris la décision de lui trouver une pension pré h24 car j'avais envie de tester l'aventure.
Me voilà confronté à un nouveau dilemme, il est hors de question que j'arrête la compétition et veut trouver une écurie où je puisse faire une saison entière et pas juste un concours occasionnel.

Le hic, toutes les écuries 100% pré sont très axées loisirs et sans vraiment d'installations sportives.

Je finis par trouver une pension à 40km de chez moi. Un sacrifice niveau distance mais ils proposent de vrais prestations sportives et surtout une mentalité équine qui me plait beaucoup: éthique du cheval, foin à gogo pour ceux en pré box (rare en IDF), travail autour de la biomécanique...
Niveau instal; je voulais quelque chose de très entretenu pour éviter tous incidents inutiles (gale de boue, blessure...).
Il y'a donc des patûres d'hiver dallées autour du foin (à volonté), avec grand abri paillé chaque semaine et tout cela est curé 1x/semaine, abreuvoir automatique. L'été, les 4 petits troupeaux d'hiver sont mises dans 2 grandes pâtures. Niveau boue, c'est vraiment pas cata: juste les sabots qui y trempent au pire de la saison.

Ma Ali est donc partie rejoindre le pré il y'a une semaine maintenant.

Depuis une semaine, elle a eu besoin d'un temps d'adaptation dans le nouveau troupeau. Elle se retrouve avec 3 autres chevaux: un hongre un peu entier dans sa tête et 2 juments.

Au vu de son caractère très fort de ma jument envers les autres chevaux au paddock, je pensais qu'elle aurait été une terminator.
Hé bien non, dominée de chez dominée. Le hongre l'a pris en grippe dés le début et elle a passé les premiers jours à part à se faire attaquer pour un rien. Elle avait du mal à accéder au foin et à l'eau.

Depuis, cela va mieux et évolue avec le troupeau même si elle est encore la plus soumise des 4. Mais je pense que la tendance va finir par s'inverser car elle cherchait le dominant hier.





Niveau ferrure, elle a été déferrée des postérieurs et a franchement du mal à s'y faire. Elle a très mal au pré et souffre vraiment à marcher sur le dur et galère un peu dans le mou. J'espère qu'elle va vite s'y accommoder car j'aurais pas envie qu'elle me sorte un nouveau soucis de santé du à ça.
Je l'emmène donc chaque jour en balade promener sur divers terrains pour qu'elle fasse ses pieds. Bon, je vais pas bien loin car elle reste encore un peu intenable en balade et est traité pour Lyme donc on ne force pas.



Sinon, niveau rythme, elle ne cherche pas à vouloir rentrer et semble aimer dormir à la belle étoile.
Elle est tondue entièrement et niveau temps, avec les 15°C et 3°C la nuit, on a pas trop galéré à trouver les bonnes couvertures;
Elle est tout de même encore complémentée à raison de 4/5L par jour de granulés et gardera une ration journalière

Bref, bienvenu dans la nouvelle vie d'Ali.
Je souhaite montrer à travers ce post qu'il est possible d'allier compétition et vie 100% équine.



N'hésitez pas à interagir pour ceux qui voudraient sauter le pas et ont encore des questionnements.
Actuellement, dans la pension, Ali est la seule "jument typée sport" à vivre au pré. Les autres sont en pré box.








Suivez nous dans nos futurs objectifs de concours, nos réussites, nos galères ou non à concilier sport et pré

Édité par maev-ghost le 23-02-2019 à 10h57

Meli75

Initié
 

Trust : 46  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 137
0 j'aime    
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 23/02/2019 à 11h02

Bonjour !
j'habite à Paris et quand ma juju était en région parisienne, je mettais une heure de transport pour une simple pension paddock (sortie la demi journée ) et pourtant je l'ai cherché la pension pré ! mais rien trouvé de mieux à temps de trajet égale et présence de carrière +manège ..

j'aimerai bien connaître le nom de ta pension, pour quand je ferais remonter ma jument après mes études (elle profite en ce moment de vacances prolonger avec des copains et la belle herbe verte de normandie)

Superponey74

Expert
   

Trust : 113  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 841
2 j'aime    
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 23/02/2019 à 11h03

Très heureuse de suivre la suite de vos aventures avec la belle Ali

Et je trouve vraiment intéressant de montrer qu'on peut allier compétition et vie au pré H24. C'est malheureusement beaucoup trop rare alors un grand merci de montrer que c'est possible.

Cudowny

Membre VIP
 

Trust : 155  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4090
1 j'aime    
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 23/02/2019 à 11h06

C'est chouette pour ta Ali

Avoir un cheval de sport en pension pré, bah, faut que la pension suive aussi! De notre côté, très difficile de trouver des pensions avec installations/suivi/coaching de qualité et une vie de cheval ! J'ai fait le choix de la "vie de cheval" pour le bien-être de mes 2 juments, tant pis, on revoit nos objectifs mais au moins, elles sont heureuses! Comme tu le dis, du coup on tombe dans une écurie "de loisirs".

Dis-toi que même les pensions qui sortent les chevaux tous les jours en IDF, et une vraie journée (pas genre 1-2h) en paddock ou pré...déjà c'est rare!

Pataclop2

Membre ELITE Or
  

Trust : 1126  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 11220
1 j'aime    
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 23/02/2019 à 11h34

Pareil, mes chevaux vivent au pré mais dans une écurie assez "loisirs". J'hésite à les changer pour une écurie un peu plus axée "concours" mais comme toi, ce sera plus loin.

Lilou32

Membre d'honneur
 

Trust : 78  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1796
0 j'aime    
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 23/02/2019 à 12h07

Très belle jument
Je suis aussi intéressée pour avoir le nom de l'écurie en mp. Quand je suis montée sur Paris j'ai décidé de préserver la qualité de vie de mon cheval et je l'ai laissé dans le sud mais sait-on jamais...

Midame

Membre d'honneur
  

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2043
0 j'aime    
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 23/02/2019 à 12h53

Ça fait plaisir de te relire et que tu ai choisis de garder Ali près de toi :)

C'est un excellent choix, ma jument (de loisirs) est passée en 100% pour d'autres raisons et finalement on s'y fait bien !
Alors oui l'hiver c'est un peu galère mais pour le reste c'est que du bonheur ...

Hâte de lire la suite

Khymette

Expert
   

Trust : 22  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 666
0 j'aime    
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 23/02/2019 à 13h05

Je croyais que tu avais changé pour des raisons financières ?

Bonne chance en tout cas, en te souhaitant de faibles précipitations

Et pour toutes celles qui cherchent, il y a eu un fil récemment la dessus dans le 95 “est”. Et dans le 77, 78 ou 91 yen a encore plus. A moins d’avoir des petits budgets, ça se trouve quand même.

Édité par khymette le 23-02-2019 à 13h07



Michiwa

Membre VIP
   

Trust : 122  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5109
21 j'aime    
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 23/02/2019 à 13h14

Je suis toujours surprise de voir qu'il y a besoin de prouver qu'un cheval peut sortir en concours et vivre au pré... Dans mon coin des chevaux qui sortent en concours régulièrement et qui vivent au pré il y en a des paquets. Et même en club... Y'a pas mal de clubs dans mon coin qui sortent en concours, ont des infrastructures et dont la cavalerie vit dehors à l'année ou presque.
J'ai l'impression que ce sont les cavaliers qui ont des poneys qui sont beaucoup plus coutumiers du fait d'avoir un loulou qui vit dehors. A croire que le fait d'avoir un canasson qui toise plus d'1m50 créer des blocages.

Emynight

Maître
    

Trust : 172  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1070
3 j'aime    
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 23/02/2019 à 13h24

Jai fais la meme chose que toi, je faisais des concours cso amateur a l epoque et le fait de la laisser h24 au box c'etait pas possible !! Donc depuis ces 6 ans elle est au pré h24 et elle est beaucoup mieux et moi aussi. Au moins je sais que si je peux pas venir c'est pas grave elle est dehors ! Une vraie vie de cheval. Super post ca aidera les autres a prendre conscience que c'est possible

Flakiss

Membre VIP

Trust : 123  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3902
16 j'aime    
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 23/02/2019 à 13h56

Même surprise que michiwa ... C'est super que ta jument soit au pré, mais la mise au pré n'a jamais été une entrave à la compétition... C'est un mythe qui a la dent dure dans les disciplines " classiques ", dommage pour les chevaux...

Ici nos chevaux sortent en international (championnat du monde, jem...), ils sont au pré (pas paddock hein, ils ont un une vraie prairie) 7j/7, 24h/24 et 365j/an ! Et ferrés des 4 pieds en groupe. Alors oui, c'est " chiant " parfois, il faut gérer les couvertures l'hiver, les décrotter avant de monter... Mais quel bonheur de monter un cheval bien dans ses sabots car il a une vraie vie de cheval !

Bonne continuation à ta jument et à toi

Quiebro13

Membre ELITE Or
  

Trust : 868  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 13724
0 j'aime    
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 23/02/2019 à 16h38

On a plusieurs écuries 100% pré dans la région avec de bonnes installations qui sortent en concours régulièrement.

Mais c'est vrai que le climat est plus facile ! Hiver moins humide moins de boue moins de soucis liés à ça ...

Donc c'est clair que ça fait grave plaisir de voir que d'autres tentent l'aventure !

Pour la hiérarchie ça va bouger, et ça bouge souvent, après c'est sûr que lorsque l'on a un cheval avec un caractère un peu spécial c'est compliqué de trouver le bon binôme tout de suite, il faut les écouter et les laisser se choisir.

En tout cas elle est canon ta jument !!

Maev-ghost

Membre d'honneur
   

Trust : 1286  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2779
7 j'aime    
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 23/02/2019 à 19h16

meli75 et lilou32 je vous transmet le nom en MP, c'est derrière Meaux dans le 77 donc je sais pas si c'est votre secteur.

superponey74 cudowny et pataclop2; oui dans mon coin, il est très difficile de trouver déjà une pension où il y'a une vraie ration de foin alors demander une pension où le cheval sort déjà la 1/2 journée en sport, c'est quasi mission impossible...

midame , oui je la garde, là on sort encore de galères vétos mais on a réussi à trouver le fin "maux" de l'histoire. Donc, ce serait dommage de tout abandonné maintenant.

khymette Oui je ne vais pas mentir sur le côté financier où l'on passe à 350€ pension cours compris au lieu des 600€ habituels sans grande prestation. Donc, autant allier bon mode de vie et faire des économies à hauteur de 200€/mois, c'est pas négligeable. Mais, la mettre h24 au vert me trotte dans la tête depuis le début que je l'ai.

michiwa, je ne cherche rien à prouver quoique, les mentalités dans le sport CSO ont du mal à changer. Je suis convaincue de ça depuis plusieurs années et sort d'une structure où l'on avait des chevaux en Am voir Pro qui vivaient au pré h24. Les autres sortaient chaque jour.
Non, ce qui est triste c'est que dans le monde du sport, cette mentalité est loin d'être majoritaire.
La dernière écurie où j'ai bossé, il était déjà inconcevable de lâcher un cheval dans une carrière en sable sans protects et tous les jours, alors les faire vivre au pré: pour eux c'est pas possible.

J'ai visité plusieurs pensions, et la mentalité est encore forte ancrée. Encore des écuries où quand je discute avec le gérant en demandant une pension pré me demande ce que fais la jument et que je dis Amateur 2 CSO, on me sort les gros yeux. Et on me dit que c'est impossible de mettre un cheval d'Am au pré alors que l'on est loin de faire les JO.
De même en faisant les pensions dites de "loisirs" on m'a refusé ma jument "de sport" car pas rustique pour eux, alors que merde elle a 4 pattes et 2 oreilles comme les autres.

Donc non, je ne cherche rien à prouver pour moi même car j'ai bossé 5 ans dans cette éthique sauf que la mienne n'avait pas franchi le cap faute de superficie et de place dans ma structure précédente. Je veux juste passer un message encore très ancrée dans le milieu du sport surtout CSO: qu'un cheval peut avoir des moments de liberté chaque jour sans se transformer en je ne sais quoi!

flakiss Comme je l'ai expliqué juste au dessus, c'est histoire de véhiculer un message. En endurance je crois que la mentalité est plus avancée qu'en CSO non? Pour avoir bossé dans des écuries de haut niveau en CSO, à part faire marcheur et partir en trotting, c'était le summum de la liberté. Tout comme en CCE où elle n'est pas rare de voir des chevaux dehors à haut niveau.

Bref, je trouve que la France est encore super en retard sur la gestion de ces chevaux de sport.
Quand tu vois bon nombre de cavaliers Olympiques comme Jung, Dujardin ou Hester faire vivre leurs chevaux dehors la majorité du temps, on y est loin en France. Et ça même au niveau amateur !!

quiebro13 Merci pour ma bêbète, oui la hiérarchie évolue souvent dans les groupes, je ne me fais pas de souci pour elle. Nous, c'est vrai qu'en IDF on manque de terrain tout comme toi dans le Sud. Mais en plus, quand il pleut 6 mois non stop, les structures voient leur patures fermer car impraticables et pire boueux.

Édité par maev-ghost le 23-02-2019 à 19h19



Cheval_nature

Expert
   

Trust : 2  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 604
1 j'aime    
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 23/02/2019 à 21h54

Ben franchement félicitations parce que c'est pas du tout évident de remettre en cause son fonctionnement et son confort comme tu l'as fait, tu peux être fière de toi c'est bien ce que tu as fais pour elle :)

Flakiss

Membre VIP

Trust : 123  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3902
5 j'aime    
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 24/02/2019 à 09h57

maev-ghost Oui en endurance, rares sont les chevaux qui vivent dedans ou à la limite juste la nuit dans certaines écuries.

Un cheval qui vit dehors c'est un cheval qui s'entretient tout seul au quotidien.

Je précise que mon message n'est pas contre toi hein, je trouve ça vraiment super cette prise de conscience mais je déplore que ce ne soit que des cas isolés plutôt qu'une généralité

Quand je suis allée à Tryon en septembre, c'était flagrant la différence de mentalité. Tous les chevaux étaient au box et nous on les marchait donc 5h par jour environ car sinon ils pétaient un plomb car tous habitués au pré... les nôtres étaient très calmes, on marchait tous ensemble (donc 15-20 chevaux minimum en file indienne ou en botte à botte), sans protections, en licol, tout se passait très bien, les chevaux étaient calmes. On les laissait se rouler dans le sable car ils en avaient envie les pauvres (mais oui forcément ils étaient crados après ^^).

Quand un cheval de dressage rentrait dans la carrière, c'était en mors, avec des protections partout, cheval raide dingue, qui se levait dès qu'un cheval passait à moins de 10m... Bref un manque criant de liberté et de contacts sociaux... Et que dire des regards stupéfaits quand nos chevaux se roulaient Inimaginable d'avoir un cheval crados pour eux !

Edit : j'espère donc que ton post permettra de faire prendre conscience à d'autres personnes que vie au pré et sport ne sont en rien incompatibles

Édité par flakiss le 24-02-2019 à 10h02



Ramboderetz

Membre d'honneur
  

Trust : 186  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2402
7 j'aime    
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
Posté le 24/02/2019 à 10h13

Bravo, ce n'est pas facile d'aller à l'encontre de la majorité !

J'ai moi aussi un cheval de sport (mais pas de concours, enfin pour l'instant ) que je fais vivre au pré (quand je l'ai acheté il était cheval de box, j'ai fait une transition 3 mois box/paddock et ensuite pré intégral).

Je suis arrivée dans ma pension actuelle début octobre 2018, et la première chose que les gérants ont dit en le voyant sortir du camion "mais pourquoi vous ne le mettez pas au box ??". Oui, mon cheval "dénote" un peu dans les troupeaux dans lesquels il se trouve... Au pré, on trouve surtout des chevaux de loisirs, des vieux des blessés...

Mais en même temps que moi est arrivé une cavalière de dressage, qui elle sort en concours. Avec sa "vieille" de 18 ans elle est allée aux championnats de France, et elle vise plus haut avec sa jeune de 4 ans, qui a des papiers long comme le bras et, à priori, un très gros potentiel. Ses juments sont au pré, et elle ne veut pas entendre parler d'autre chose pour elles.
Ca fait super plaisir !

Mais aujourd'hui c'est encore une petite minorité.
On nous regarde bizarrement, limite pour certain c'est de la maltraitance...

Pas grave, quand je vois l'oeil de mon cheval, ça balaie toutes les réflexions que je peux entendre !

Belle vie à Ali
Page(s) : 1 2 3 4
Mise au pré d'une jument de sport: ses aventures
 Répondre au sujet