Cheval sensible aux changements de températures ?

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
746 vues - 19 réponses - 0 j'aime - 4 abonnés

Dubbe

Novice

Trust : 12  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 21
Cheval sensible aux changements de températures ?
Posté le 04/03/2019 à 20h24

Bonjour à tous (ou bonsoir, à cette heure-ci c'est plus juste), membres aguerris de CA

Je suis inscrite sur le site cité plus haut depuis quelques mois déjà et je suis avec intérêt de nombreux post. J'adore venir ici car je trouve pas mal de réponses à mes questions et, étant propriétaire depuis un peu plus d'un an maintenant, vous devez vous douter que, comme tant de nouveaux propriétaires, j'en ai pas mal ! Mais aujourd'hui, je ne trouve pas de réponse à mes questions alors je vous sollicite ! J'espère que j'ai bien mis mon post au bon endroit, en cas contraire je m'en excuse.

Attention, je préviens tout de suite, alerte roman à venir !

Alors voilà. J'ai acheté il y a un peu plus d'un an un hongre de 4 ans importé du sud de l'Espagne, là où il fait vraiment chaud . Il vient d'Alicante, Valencia. Pour l'exemple, quand chez nous, dans le nord de la France il neigeait, là-bas il faisait au plus froid de la journée 12°. Il est en France depuis un an et demi environ aujourd'hui.
Je ne connais pas ses conditions de vie en Espagne. Quand je l'ai acheté chez le marchand, il était arrivé depuis 4 mois et vivait en box, couvert.

Après mon achat, fin février 2018, j'ai donc continué à le couvrir au box. Dans ma pension actuelle, il est en pâture 24/24 6 mois dans l'année et est en box/pâture le reste du temps. Une autre formule de pâture à l'année existe, vers laquelle j'aimerai me tourner par la suite.
Il m'a fait une première colique (bouchon de paille, passé très rapidement) à la mi-mars, lors des gros changements de température. Puis, tout l'été, rien.

Le second hiver qu'il a passé en France (entre la découverte de la neige et les températures bizarres qu'on a eu ), j'ai décidé de ne pas le couvrir. Je ne veux pas entrer dans ce cercle vicieux et je veux qu'il apprenne à s'adapter lui-même et à se réguler. J'ai accompagné la venue de l'hiver, dans les mois d'octobre à fin novembre, avec une petite couverture imperméable pour les sorties. Puis, au fur et à mesure, j'ai arrêté de le couvrir pour qu'il me fasse du poil.

Il n'a presque rien fait niveau pilosité, mais n'avait pas froid. J'allais vérifier moi-même ou je demandais à des amis propriétaires de passer en coup de vent voir comment il se portait, et tout allait bien. Il a tout de même fait un peu de poil, bien sûr, mais franchement rien d’exceptionnel. Comme il n'a que 5 ans, je ne le travaille pas beaucoup, à raison de 1 à 2 fois par semaines (1 séance de dressage et 1 ballade sportive) puis, le reste du temps, longe, massages, jeux et séances de respect. Je n'ai aucune envie de le tondre (aucune utilité actuellement au vu du travail effectué) surtout que les quelques fois où il travaillait en hiver, il ne transpirait que trèèèèèès légèrement.

Il m'a fait une seconde colique, de gaz cette fois, en février. Très douloureuse et longue à passer, pour le coup. J'ai passé de très longues heures à le marcher et à le masser. Bref, ça a fini par passer, là il va beaucoup mieux .

Mais je ne peux pas m'empêcher de penser qu'à chaque fois qu'il me fait une colique, c'est lors de gros changements de températures...

Bref, mes questions :
- Est-il possible qu'il soit bel et bien très sensible aux changements de températures ? Ou est-il seulement sensible du système digestif ? S'il est sensible du système digestif, quelles peuvent être les solutions que je peux apporter ? Cure de levure de bière, d'huile ISIO4, d'huile de Colza, d'huile de foie de morue, ... Je suis ouverte à toutes les suggestions, c'est tellement horrible de le voir en coliques mon bébé d'amour !
- S'il est sensible aux changements de températures, cela pourrait-il avoir un rapport avec sa race (c'est un Espagnol) ? Ou alors est-ce en rapport avec les grosses différences de températures qu'il existe entre le nord de la France et le sud de l'Espagne ?
- Est-ce une bonne solution de ne pas trop le couvrir et de le laisser s’acclimater et se réguler ? Ou vaut-il mieux recommencer à le couvrir l'hiver prochain ?
- Et enfin la question à mille points : mon but ultime est de le passer en 100% pâture, avec ses copains (malgré l'horreur que cela représente niveau blessures -il en a sans arrêt, c'est une horreur- et pour sa si belle crinière qui devient terne et sèche ). A votre avis, en prenant en considération tous les faits présentés plus haut, est-il sage de le sortir dès l'hiver prochain ou vaut-il mieux attendre encore un peu qu'il s'acclimate ? Et s'il sort, faut-il le couvrir ou le laisser se débrouiller ?

Voilààààà comme vous pouvez le voir, je suis très novice en la matière et donc complètement perdue. Je veux le meilleur pour lui, sachant qu'il supporte le box (il ne fait pas trop d'histoires pour rentrer, l'appel de la bouffe ) mais est un vrai démon dès qu'il y reste trop longtemps (ils ne sont pas sortis si le temps ne le permet pas). Attention, il est très respectueux, mais il se lâche bien en longe ou en liberté et est presque intenable sous la selle...

Pour les coliques, petites précisions de dernière minute si cela peut aider (je pense que ça a pu avoir un impact) :
- Colique bouchon de paille : la pension dans laquelle je suis ne donne pas de foin à volonté. Il aura peut-être mangé beaucoup de paille sans en avoir l'habitude au moment précis.
- Colique de gaz : au moment des premières sorties de l'herbe plus riche, et il se jetait beaucoup sur le foin enrubanné à un moment (il s'est un peu calmé là).

Bon je vais m'arrêter là, même si je suis presque certaine d'avoir oublié des détails mais bon, on se refait pas !

Merci d'avoir lu jusqu'ici, en espérant que certains d'entre vous auront des pistes et surtout pourrons m'aiguiller sur le 100% pâture à partir de l'hiver prochain !

Altaii

Apprenti
  

Trust : 80  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 233
1 j'aime    
Cheval sensible aux changements de températures ?
Posté le 08/03/2019 à 23h34

dubbe holà. Déjà comme dit plus haut, tu ne dois le couvrir que s'il a froid et que son poil n'est pas suffisant. Donc après.

Ensuite LA grosse erreur c'est l'alimentation. Un cheval a besoin de se nourrir en continu. En lui empêchant l'accès à la nourriture à volonté tu l'empêches de se gérer et ils se connaissent mieux que nous.

En hiver chez moi c'est foin éventuellement mouillé, et surtout en continu.

Ensuite au pré avec les potes, ton cheval peut marcher et activer son système digestif, ce qui n'est pas le cas s'il est " contenu " au box.

Et si vraiment il a froid, il peut bouger et ça réchauffe.


Après pour lui faciliter la transition avec les températures froides tu peux lui donner un peu de phyto ( les chevaux sont en général très réceptifs ) voir un cocktail d'électrolytes.

Cherchour

Membre VIP
 

Trust : 88  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4111
1 j'aime    
Cheval sensible aux changements de températures ?
Posté le 09/03/2019 à 11h17


dubbe a écrit le 08/03/2019 à 16h31:
@cherchour Hello ! Il est sorti par l'écurie un jour sur deux, le lundi, le mercredi et le vendredi. Je le sors le samedi et le dimanche et un ami passait le sortir le mardi et le jeudi mais ce n'est plus possible à partir de cette semaine pour préserver les pâtures pour cet été.

Donc finalement tous les jours tout l'hiver sauf si la météo ne le permettait pas (interdiction de l'écurie).

Alors un élément de réponse :
L'écuries où je suis fonctionne de la même manière, sauf que les chevaux sortent vraiment tous les jours. Il y a un cheval fragile qui a souvent des soucis de transit à l'automne, quand ils commencent à être rentrés.
Pour moi le fait de ne pas sortir parfois, ça peut aussi perturber le transit, si ton cheval est fragile.

Ensuite pour moi soit tu couvres tout l'hiver, soit tu ne couvres pas. Parce que là tu couvres en automne, mais c'est à cette période que le froid s'installent et qu'ils se régulent eux même. Une fois l'hiver installé, soit ils n'ont pas eu de couverture et ont fait leur poil. Soit ils ont été couverts (voir tondus), et donc ils ont adapté la quantité de poil en conséquence.
Le mien je le couvre très peu (imper et 100g, j'ai une 200g pour quand on a de grosses gelées). Mais il perd rapidement du poids donc je couvre.

Dubbe

Novice

Trust : 12  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 21
1 j'aime    
Cheval sensible aux changements de températures ?
Posté le 11/03/2019 à 09h33

Hello !

Merci à tous pour vos réponses, j'ai tout lu avec attention.

Du coup, je le mettrais en 100% pâture dès l'hiver prochain. Comme il n'y a pas d'abris, il sera couvert avec une imper en cas de mauvais temps. Je lui laisserai faire son poil en début d'hiver pour lui apprendre à se réguler et s'il n'en fait pas assez, je le couvrirais en conséquence.

Merci encore pour toutes vos réponses et votre bienveillance

Bonne journée !

Leamchouk

Membre d'honneur
 

Trust : 114  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1862
1 j'aime    
Cheval sensible aux changements de températures ?
Posté le 11/03/2019 à 10h22

Hello :)

Je me permets de venir partager mon expérience car mon poney m'a fait 2 hiver de suite de grosses coliques,
La première fois, fin Novembre 2016, l'écurie m'appelle pour me dire que Watson fait une colique : il parait fatigué, regarde ses flancs, cherche à se coucher, j'appelle de suite le véto qui vient, paraffine, anti douleurs, fouille, ça passe.
La semaine suivante il recommence, je rappelle le véto, même protocole, mais le soir il ne va pas mieux, le véto revient : déplacement du colon donc on l'emmène d'urgence en clinique, où il restera 5j.
A cette période la gérante des écuries avait décidé de passer sur de l'enrubanné, sur conseil des vétos de la clinique on m'a dit de stopper, je me suis renseignée à droite à gauche, auprès de mon véto, de mon ostéopathe, de mes cousins qui sont agriculteurs et éleveurs de bétail et de chevaux et il en est ressorti toujours la même chose : l'enrubanné n'est pas fait pour les chevaux.
La capacité du système digestif du cheval n'est pas adapté à l'ingestion d'enrubanné, c'est trop riche, trop acide, l'enrubanné convient aux ruminants et le cheval n'en est pas un.

On stoppe donc l'enrubanné, je repasse au foin sec,

Début décembre 2017, il me refait une colique, on soupçonne qu'il mange trop de paille : c'est un vrai goinfre et c'est vrai que chaque jour, il ne laisse pas un brin de paille dans son box !
On soupçonne aussi un petit coup de froid.
Parafine, buscopan, fouille, marche, tour en van, veille toute la nuit, le lendemain c'est fini, il fait ses crottins et tout va bien.

Du coup cette année j'ai anticipé et décidé de changer pleins de choses pour éviter les coliques, et voilà tous les changements :

- Je ne l'ai pas tondu, si coup de froid il y a eu, je préfère finalement le laisser se débrouiller naturellement avec son poil, mais à la différence du tiens il en fait pas mal, je surveille quotidiennement qu'il n'a pas froid, j'ai mes couvertures de côté au cas où, je n'ai pas eu besoin de m'en servir ! Juste la séchante quand il rentrait de dehors mouillé après la pluie.
- Les rations : avant il mangeait matin et soir, maintenant c'est matin, midi et soir, des plus petites quantités, il est occupé une fois de + dans la journée.
- Foin quasiment à volonté, dans la mesure du possible 2h après les grains : du coup il ne touche quasiment plus à sa paille
- Dans ses rations je mets de l'huile Isio 4 et des carottes : il mets + de temps à mâcher et à manger
- Cure de psyllium 1 fois par mois, en mash, sur 3/4 jours, pour nettoyer le système digestif
- Cure de pré-probiotique à la fin de l'hiver pour régénération de la flore intestinale
- & bien sur sorti au maximum

J'espère que tu n'auras plus de soucis avec ton loulou :)

Bonne continuation !! :)
Page(s) : 1 2
Cheval sensible aux changements de températures ?
 Répondre au sujet