Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3
Auteur
2256 vues - 36 réponses - 8 j'aime - 23 abonnés

Loutow

Novice

Trust : 66  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 42
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 20/03/2019 à 13h50

Bonjour à tous :)

Après avoir lu les récits de lilca et lutin01, c'est à mon tour de me lancer, et de vous narrer les aventures avec mon Doudou



Me concernant :

J'ai commencé l'équitation à 4 ans (j'en ai 27 maintenant), avec un poney alezan du nom de Topaze... mais l'ambiance du cours (monitrice à l'ancienne !) couplé à mon jeune âge ont fait que j'ai passé mon tour très vite.
Juste avant mes 9 ans, un poney me trottait toujours dans la tête... je décide de retenter l'expérience, dans un autre club, et banco ! ça me plait, je reste ! J'ai monté 17 ans dans ce club, avant de changer lorsque j'ai eu mon cheval (mais je vous garde l'histoire au chaud )

A cheval, je suis courageuse mais pas téméraire : je tente de sortir de ma zone de confort, sans rentrer dans la zone de danger/panique. Je garde une crispation à l'obstacle de mes années de club : j'avais souvent une plutôt bonne assiette par rapport aux autres cavaliers de mon cours, donc c'était à moi qu'on donnait les poneys qui refusent, dérobent, ou chargent (rayer la mention inutile ). Résultat, je ne suis pas détendue à l'obstacle

Et... c'est encore pire en cross et en extérieur xD mais on y travaille, j'ai quand même réussi à valider la totalité de mon Galop 6. Pour le Galop 7, pour l'instant, il me manque... saut et cross


Touch, le Prince-Crapouille

Touch est un hongre pur-sang anglais, qui prend 11 ans cette année. Il mesure 1m68 (c'est graaaaaand pour moi XD), et a une encolure de girafe

Côte caractère, c'est un Prince doublé d'une Crapouille
C'est un Prince, car il est d'une gentillesse sans bornes, il est câlin tout en étant plutôt discret dans ses attentions, il est généreux (il ne s'économise pas au travail quand il a passé son "démarrage diesel"), et... il est très sensible (physiquement notamment).
C'est une Crapouille, parce qu'il sait s'économiser, il sait être tout sage quand sa mère est là mais tester gentiment sa DP (n'est-ce pas lutin01 XD), il est grincheux quand on le sangle, il a un petit côté un peu précieux parfois (mais il ne dit pas quand il a mal...), et... il n'aime pas la promiscuité avec les autres chevaux, surtout quand on travaille monté.
Mais je l'aime tel qu'il est


Bienvenue donc à vous qui avez envie de nous suivre, que ce soit en sous-marin ou non
Prochaine étape : la rencontre entre Touch et moi, en février 2017


(photo été 2017)

Édité par loutow le 20-03-2019 à 22h40

Lilca

Expert
   

Trust : 440  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 842
2 j'aime    
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 20/03/2019 à 14h26

Coucou Touchyyyyyy

Prince-Crapouille j’aime bien ! Ça lui correspond bien .

Ls37

Maître
    

Trust : 184  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1244
1 j'aime    
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 20/03/2019 à 14h29

Bienvenue ! je suivais déjà lilca et lutin01 et maintenant les aventures du prince crapouille !!!

Loutow

Novice

Trust : 66  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 42
0 j'aime    
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 20/03/2019 à 14h35

Merci ls37 :)

Si tu suivais déjà lilca et lutin01, tu as déjà entendu parler de Touch, puisque c'était la DP de lutin avant qu'elle achète Chocolat, et tu as déjà entendu parler de moi, puisqu'elles m'ont appelée "L." dans leurs chroniques, avant de pouvoir me nommer Loutow

Ls37

Maître
    

Trust : 184  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1244
0 j'aime    
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 20/03/2019 à 14h40

loutow Et oui j'ai entendu parlé de Touch et de L

J'aime bien l'ambiance qu'il y a entre vous ça à l'air très sympa !

Lilice34000

Apprenti
  

Trust : 68  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 403
1 j'aime    
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 20/03/2019 à 14h43

Forcément je suis !! Hâte de lire vos aventures :)

Audekr

Apprenti
  

Trust : 12  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 377
1 j'aime    
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 20/03/2019 à 14h51

Je suis également : en tant que propriétaire de grand pur sang (même taille que Touch) gentil mais avec du caractère, je pense que je vais retrouver pas mal de points communs ! Déjà la façon de tester les nouveaux cavaliers, c'est exactement pareil.

Pauline2409

Initié
 

Trust : 88  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 193
1 j'aime    
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 20/03/2019 à 16h00

Bienvenue !

Je crois que c'est une marque de fabrique le " gentil mais je test au départ "! Chez les pur-sang !
Quand je vois le mien qui test toujours quand mon chéri ou ma pote le monte! C'est 5min mais il le fait toujours de fois que!

En tout cas je suis le post du prince-crapouille !

Jowliie

Apprenti
  

Trust : 126  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 349
2 j'aime    
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 20/03/2019 à 18h51

La suite la suite !

Loutow

Novice

Trust : 66  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 42
4 j'aime    
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 20/03/2019 à 20h00

Eh bien, quel accueil, merci
Chose promise, chose due, voici la suite !


Chapitre 1 : La rencontre / Chez A.


Depuis que j'ai commencé à monter, je me suis dit : "un jour, j’aurai mon propre cheval !" Quel bonheur ce serait, de partager une relation unique avec lui, et de pouvoir venir le voir autant de fois que je le souhaite. Au fur et à mesure des années, je m’imaginais la perle rare, qui changeait parfois de caractéristiques en fonction de mes coups de cœur : un haflinger… non non, un mérens… ou alors, un lusitanien (un gris !) pour pouvoir dresser… ah, mais pas trop grand quand même. Un poney français de selle, puisque je ne suis pas très grande ?
Et, finalement, il est venu à moi d’une manière imprévue, et il était loin d’être celui que j’avais imaginé. Cependant…


Fin février 2017, une amie propriétaire d’une écurie (que j'appellerai A.) m'envoie le message suivant :


Citation :
Coucou Loutow,
Tu te souviens que j'ai acheté un cheval pour que mes cavaliers puissent sauter ? [ils ont des lusitaniens et sont de base plutôt orientés dressage]
La monitrice qui devait les encadrer est partie, je me retrouve avec un cheval sur les bras dont je ne ferai rien. Ça te dirait que je te le confie ?


Je suis restée quelques minutes à contempler le message sur mon téléphone comme si j’avais d’un seul coup basculé dans une dimension parallèle : un cheval ? pour moi ?
Toucher du doigt un rêve n’empêche cependant pas de songer aux aspects plus terre-à-terre de la réalité de la chose : avais-je le budget ? Dans ma tête, non. Mortifiée, j’ai décliné la proposition en maudissant ma raison.

L’après-midi, pour me changer les idées, je suis passée au centre équestre. Une des monitrices, voyant mon air maussade, s’est informée de la situation. Elle m’a alors dit que, si le cheval était au pair, il n’y avait pas de frais de pension. J’ai senti mon cœur faire des bonds à déranger mon estomac ! Ni une ni deux, j’ai rappelé A. : Touch était-il toujours disponible ? Si oui, cela ne dérangerait-il pas qu’il passe d’une vie tranquille dans une écurie de propriétaire à la vie de cheval au pair ?


Malheureusement… une autre personne, plus sûre que moi de pouvoir l’accueillir, avait dit oui entretemps. Mon estomac me dérangeait toujours, mais plus parce que mon cœur faisait des bonds, non. Il était tordu par l’ascenseur émotionnel que je venais de m’infliger. J’avais l’impression d’avoir reçu d’un coup une dose trop importante de tristesse et de déception pour pouvoir m’en débrouiller. La soirée fut teintée de morosité, et je me suis endormie le chagrin dans l’âme.

Le lendemain, 8h30, un sms d’A. A propos de Touch ! Il y avait eu un revirement de situation, A. avait discuté avec la personne qui devait potentiellement acquérir Touch, et plus la conversation avançait, moins elle le sentait bien. Du coup, elle me l'a de nouveau proposé !
Je ne sais que penser du destin, du karma, et de toutes ces doctrines qui pensent que tout est écrit d’avance, si ce n’est que j’ai du mal à y croire. Mais là ! Une deuxième chance. Une deuxième chance de réaliser mon rêve, là, à portée de main ! Je n’ai jamais été aussi réveillée à une heure matinale ; j’avais l’impression d’avoir le cerveau en ébullition ! Après en avoir discuté avec le reste (ensommeillé) de la maisonnée, j’ai enfin pu répondre à A. ce que j’avais envie de lui répondre depuis le début : un immense OUI.


Je devais rencontrer Touch chez A. le jeudi 23 février 2017. Hélas, un avis de tempête m’a fait ronger mon frein un jour de plus. Le vendredi 24 février au matin, j’ai pris la route de la Normandie pour rencontrer celui qui allait rentrer dans ma vie de cavalière. Je ne crois pas plus aux signes qu’au karma ; et pourtant, je n’ai pas pu m’empêcher de sourire quand j’ai croisé sur la route deux magnifiques arcs-en-ciel.

Une fois arrivée, A. m’a laissée faire connaissance avec Touch. Je pensais qu’il s’agissait d’un cheval de selle type Selle Français, mais j’avais dû oublier que c’était en fait un Pur-Sang Anglais. L’image que je me faisais de cette race était celle de chevaux très près du sang, un peu délicats et pas forcément très faciles à monter ou manipuler. Mais ma pleine confiance en A. m’a fait me dire que si elle me l’avait proposé, c’était qu’elle me jugeait apte à m’entendre avec lui, alors au diable les a priori !



J’ai ouvert la porte sur un cheval bai, avec une liste fine et déviée qui lui confère un air adorable. Ses petites oreilles pointées vers l’avant me souhaitaient la bienvenue. Une fois rentrée, force a été de constater qu’il était… plutôt grand ; pour moi en tout cas. Une petite pointe d’inquiétude est passée fugacement, toujours balayée par la confiance que je porte en A. Qui plus est, Touch m’a vite mise en confiance : c’est un grand demandeur de câlins, ce que j’estimais nécessaire comme trait de caractère pour mon cheval potentiel. Une fois sa couverture enlevée, j’ai pu le mettre en liberté dans le petit manège : après ses deux roulades (visiblement habituelles), nous avons fait nos premières armes de communication en liberté. Et quel bonheur ! Un cheval gentil, à l’écoute, et qui respecte l’homme. Une fois toute sa bougeotte partie, il est revenu quémander des câlins
La seule chose à laquelle il a fallu que je fasse attention a été la délicatesse nécessaire au pansage : eh oui, une peau toute fine de Pur-Sang, ça ne supporte pas les mouvements trop énergiques ni les brosses trop dures ! Encore une fois, il l’a signalé tout gentiment en fouaillant de la queue et en tournant la tête vers moi sans animosité aucune.

[la suite après manger :D]

Ls37

Maître
    

Trust : 184  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1244
2 j'aime    
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 20/03/2019 à 20h06

loutow Oh mais non c'est pas juste, t'as pas très faim dit ?

Loutow

Novice

Trust : 66  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 42
5 j'aime    
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 20/03/2019 à 22h11

ls37 ça va mieux


Allez hop, première fois en selle

Une fois que nous avons eu fini de faire connaissance en liberté, il a fallu habiller monsieur Touch pour faire nos premiers pas de centaure. La liberté a aussi servi à le "dégazer" un petit peu, il n'était monté qu'une à deux fois par semaine à ce moment-là Lors du harnachement, un seul petit bémol : Prince Touch n'aime pas qu'on lui serre la ceinture XD Il me fait une bouille de je-suis-trèèèèès-méchhhhant-mais-je-n'arrive-pas-à-être-vraiment-convaincant, en pinçant le nez, couchant les oreilles et remuant un peu la tête en me regardant de haut (quand je vous dis que c'est un Prince ), mais... c'est tout. OK, joue au vilain poney si tu veux, t'as l'air d'être un vrai gentil quand même


Et c'est parti, direction le grand manège, de mémoire avec un entier des écuries monté par sa propriétaire. A., cavalière professionnelle de dressage, me donne cours. Elle m'informe sur le passé de Touch tandis que nous détendons au pas : il n'a fait que les entraînements, plus une unique course (où il a été non-partant je suppose, vu certains comportements découverts par la suite, qu'ils n'ont pas réussi à le rentrer dans les stalles de départ). Il a ensuite fait quelques années en tant que cheval de club où il est sorti sur 105 en concours d'obstacle, puis A. l'a acheté et a approfondi le travail en dressage pendant quelques mois.

Moi qui avais une petite appréhension à l'idée de poser mes fesses sur une fusée en puissance, eh bien... ça a été le coup de foudre. Quand j'ai fait ma détente avec lui, je me suis sentie en sécurité. C'est vraiment l'impression qui m'a submergée : il ne peut rien m'arriver avec lui.


... en revanche, quand on a mis une barre...

Un tout petit croisillon de rien du tout, 40 cm à tout péter au milieu... j'ai découvert le côté pur-sang
Un peu crispée, je l'avoue, j'ai dû prendre trop de contact sur la bouche et passer les épaules en avant (haaaaaan pas bieeeen !). Du coup, action-réaction, Touch m'a fait un magnifique abord au trot comme demandé, jusqu'à un certain point où il m'a pris un galop de cheval de guerre, les 3 dernières foulées d'abord à fond, un superbe départ bien de loin, un saut Supermaaaaaaaaaan avec les sabots des antérieurs troussés jusqu'au menton, et... j'ai bien mis 5 foulées après l'obstacle à retrouver un galop normal

Je pensais que j'aurais eu peur. Mais ce sentiment de sécurité... inchangé. Ok, ça va vite, ok, c'est un peu désordonné, ok, il y a du boulot... mais punaise, qu'est-ce que ça fait du bien d'avoir un cheval franc qui n'a aucune hésitation à aller sauter !
On a refait une ou deux fois, A. m'a dit qu'il faudrait prendre le temps de retravailler ça tout progressivement, mais qu'en tout cas il ne refusait pas ni ne dérobait. C'est l'essentiel !

Une petite photo de notre première séance :





Et ensuite ?

Plusieurs choses se sont passées.

1) Du confiage à la propriété
L'essai s'étant bien passé, j'ai informé mon club de l'époque que j'allais me voir confier un cheval, et que je souhaitais le ramener chez eux. "Ah, mais pour le mettre au pair, il faut en être propriétaire, voyons !"
Nouvelle trouille de ne pas pouvoir accueillir Touch dans ma vie. A. a été tout simplement magique : "bah puisque c'est comme ça, je ne te le confie pas. Je te l'offre !"
A., je te ne dirai jamais assez MERCI. Tu m'as fait réaliser un Rêve de Vie


2) Le temps de se connaître
A. m'a de plus proposé que Touch reste chez elle le temps que je prépare son arrivée chez moi, à 110 km de là, et que je vienne monter une ou deux fois par semaine pour qu'on apprenne à se connaître, et que je sois une référence connue lorsqu'il changerait de lieu (et qu'est-ce qu'elle a eu raison de faire ça !). Allez hop, 440 km/semaine pour aller voir mon Prince. Ce qu'on ne ferait pas...

Nous avons surtout dressé, pendant ce laps de temps, histoire de trouver les boutons de l'un et de l'autre, de faire en sorte que je m'habitue à ses allures (inconfort au trot puissance 10 000 et mouvement ample dans le galop). Et moi qui suis une traumatisée de l'extérieur, j'ai même tenté 2 balades avec lui ! La première s'est très bien passée ... la deuxième s'est soldée par 3 chiens qui aboyaient en courant dans des taillis qui bordaient leurs jardins (les 3 à la suite bien évidemment, sinon c'est pas drôle ), ce qui m'a tendue, et Touch aussi. Mais j'ai pu voir que lorsqu'il avait peur, il sursautait, trottinait sur place et cherchait juste à s'éloigner de la source de trouille. Gentil Doudou (par contre, moi, je me suis payée un beau point de côté par apnée )




3) Aïe, le pied !
D'ailleurs, la 2e fois que je suis partie en balade, c'était pour marcher calmement sur le bitume, pour faire mûrir ce qu'on pensait être un abcès à l'antérieur droit. Que nenni ! Le maréchal, venu le lendemain, lui découvre une profonde entaille dans la lacune médiane C'est la catastrophe intersidérale dans ma tête, mon petit Prince est blessé ! Le maréchal, lui, gère très bien la situation : déferrage, pansement, puis 3 jours plus tard referrage avec une plaque en silicone (coucou le sabot bleu schtroumpf !)

Touch reste 2 semaines environ avec sa plaque, le temps de cicatriser. Le maréchal repasse, dé-plaque. Touch est mis au pré, et tout joyeux d'avoir récupéré un pied fonctionnel, fait l'andouille comme jamais, et bling bam paf ! ... arrive à se déferrer... l'antérieur droit. En s'arrachant 1 cm de corne sur 5 cm de long environ.

Rebelote, le maréchal repasse (j'aurais pu limite lui prendre un forfait ), il fait ce qu'il peut, mais Touch boite.
Changement de plan donc, puisqu'il ne peut pas arriver en tant que cheval au pair. Je téléphone à une quinzaine d'écuries autour de chez moi pour trouver mon bonheur, et ça a été la croix et la bannière pour pouvoir trouver un petit coin de paradis pour mon Prince blessé, en attendant de pouvoir le ramener dans mon club d'origine. Entre les "on ne prend pas pour 3 mois", "je n'ai plus de place", "on ne prend pas les pur-sang" (POURQUOI ?!), et ceux qui avaient une pension plus cher qu'annoncé sur le net...

Je finis par trouver une pension qui fait pré à partir de mai. Le voyage de Touch étant prévu pour le 15 mai, c'est nickel ! Je visite les installations, et je suis conquise par le charme et le calme de l'endroit, couplé à la présence d'infrastructures conséquentes. Je sens que je vais me plaire ici !
En fait, je m'y suis tellement plu que j'ai changé encore ce que j'avais prévu... mais ça, c'est pour la prochaine fois

Ls37

Maître
    

Trust : 184  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1244
0 j'aime    
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 20/03/2019 à 22h19

Quel beau début d'histoire, pffff tu nous laisses encore sur notre faim

Bon je comprends ça prend un peu de temps d'écrire tout ça, la suite au prochain épisode

Audekr

Apprenti
  

Trust : 12  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 377
1 j'aime    
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 22/03/2019 à 10h56

La suite, la suite, la suite !!!!

Loutow

Novice

Trust : 66  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 42
5 j'aime    
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 25/03/2019 à 18h59

Voilà une petite suite (fin de semaine dernière chargée, pas pu écrire avant ^^') - je continuerai ce soir ;)


Chapitre 2 : L'arrivée aux écuries / début de la Grande Aventure

L'arrivée

Le 15 mai 2017, je suis une boule de nerfs sur le parking des nouvelles écuries. J'ai regardé l'heure à peu près 312 millions de fois et demi, je fais les cent pas de long en large... Quand le petit camion 2 places de A. arrive.
Pfiou qu'il est beau (le cheval, pas le camion - on notera mon objectivité indéniable). A. repart juste après avoir déposé Touch, elle a un autre cheval dans le camion qu'elle emmène ailleurs.


Direction la pâture : Touch me suit gentiment, il a l'air un peu déboussolé du lieu mais très gentil en main. Dans ladite pâture, il y a déjà 3 chevaux : Riad, un grand bai mis à la retraite assez tôt à cause d'un souci au postérieur (si je me souviens bien), Kid, un grand bai-brun qui a une vingtaine d'années, et... Killa (n'est-ce pas lilca ;) ), connemara gris (blanc... parfois :p)
Touch et moi rentrons timidement dans le pré ; je le lâche ensuite pour qu'il aille faire connaissance avec les autres (et cette boule au ventre... si jamais un des trois ne l'aimait vraiment pas ? S'il se prenait un mauvais coup ? S'il se blessait ? - on remarquera combien je suis zen de nature )


Eh bien ça n'a pas loupé : du fond de la pâture, Killa se lance pleine balle au galop, en fonçant droit sur Touch en mode "T'es qui toi ? Qu'est-ce que tu fais là ?!"
Et Touch, le voyant arriver... s'est caché derrière moi Crapouille pas courageuse pour deux sous J'ai levé mes bras, Killa m'a évitée d'assez près. Par la suite, Riad est venu demander à Touch s'il voulait jouer. "Non." Mais si, est-ce que tu veux jouer ? "Non." Naaan, mais je suis sûr que tu veux jouer. "Non." Ça a duré un certains temps (pour ne pas dire un temps certain XD), mais mis à part quelques couinements, rien à signaler. Pour finir, Touch est allé gentiment se présenter à Papy Kid, et ils se sont mis à brouter côte à côte comme s'ils se connaissaient depuis la nuit des temps. Finalement, le plus stressé de nous deux, c'était bien moi

Jeu du jour : arriverez-vous à trouver où est Touch ?




Papy Kid et Touch

Lilice34000

Apprenti
  

Trust : 68  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 403
1 j'aime    
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
Posté le 25/03/2019 à 22h08

Je lance le pari : le plus à droite sur la photo n°1 tout comme la n°2 d'ailleurs ! :)

Édité par lilice34000 le 25-03-2019 à 22h09



Page(s) : 1 2 3
Le conte de Loutow et Touch, le Prince-Crapouille
 Répondre au sujet