Copro : infestation et prise vermifuge

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3
Auteur
1071 vues - 35 réponses - 1 j'aime - 6 abonnés

Diabolo_menthe

Expert
   

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 468
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 23/03/2019 à 08h42

Bonjour à tous,

Petite question : hier j’amène mon poney en clinique, entre autres examens la vétérinaire fait un prélèvement pour une copro.
Elle m’appelle hier soir pour me donner les résultats : 1100 œufs, je n’ai pas tout bien retenu, hormis que la moyenne est plutôt à 200 et qu’il faut faire un Equest.
Elle dit qu’elle va m’envoyer l’ordonnance avec le compte-rendu de la visite/examens du jour. Je suppose lundi...

Il se trouve que j’ai un Equest en réserve. Mais je n’ai pas pensé à lui demander comment procéder...
À savoir que mon poney a eu un Panacur sur 5 jours début janvier, elle n’était pas étonnée et m’a parlé de résistance au Panacur.

Selon vous, y a-t-il un risque à donner l’Equest d’un coup dans un cas pareil ? Vaut-il mieux le donner en 2x (aucune idée, je n’ai jamais fait ça !) ou bien attendre lundi pour avoir le protocole exact par la véto ?
Je suis un peu inquiète et voudrait agir au plus tôt, mais pas faire n’importe quoi non plus...

Merci beaucoup !

Patyhorse

Membre d'honneur
   

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2692
0 j'aime    
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 23/03/2019 à 10h08

diabolo_menthe
Bonjour... qq questions d'abord.
- mode de vie du poney....
- Qui a fait les prélèvements, ont ils été prélevés en plusieurs fois, sur 3 jours ?
- Quels parasites ont été trouvé ?
- Raison de son séjour en clinique, combien de temps y reste t il ?
- Avant le Panacur, quels vermifuges ont été utilisé l'année dernière.
- y'a t il eu des copros de réalisées l'année dernière ?
- Poney est il sujet aux coliques ?

Diabolo_menthe

Expert
   

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 468
0 j'aime    
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 23/03/2019 à 13h10

Bonjour patyhorse, je vais tenter d’y répondre au mieux !

- Poney (grand C/petit D) qui vit a l'année au paddock avec abris avec 1 à 3 copains selon. Mise à l’herbe (avec ce troupeau de 4 max) à la belle saison, mais on vit dans le sud...
3 repas de foin par jour + 1L de muesli Havens. La semaine dernière je suis passée sur du sans céréales.
Depuis hier (retour clinique), seul avec foin à volonté et 2L du complément sans céréales (iQ de Mülhdorfer)

- Le prélèvement (unique) a été effectué à la clinique hier lors de la fouille rectale.

- Je ne sais pas quels parasites malheureusement, j’attends le compte rendu de la vétérinaire...

- La visite en clinique était prévue pour examens suite à une perte d’etat (Poney de 25 ans). L’hiver 2017-2018 il a manqué de foin, perte de poids, changement de pension. Depuis pas de reprise significative sauf après traitement au Pepticure en octobre 2018 et mise à l’herbe à l’automne. Suspicion de sablose et pas d’amélioration notable au sand clear. Poney très efflanqué, ventre crampé lorsqu’il est à jeun (entre les repas).
Gastroscopie, fouille rectale, échographie abdominale et radiographie abdominale effectuées hier. Verdict : légère gastrite et présence importante de sable dans le colon.
Prélèvement sanguin : RAS sinon légère anémie. Copro. Et prélèvement envoyé pour Cushing.

- Pour les vermifuges de l’an dernier je vous réponds tout à l’heure, c’est à la maison.

- Pas du tout sujet aux coliques. Ça fait des mois qu’il a mal au ventre et je pense qu’il est très résistant à la douleur...

Steph37

Apprenti
  

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 422
0 j'aime    
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 23/03/2019 à 13h41

diabolo_menthe Pourquoi lui avoir fait un panacur sur 5 jours ? Y a-t-il eu une raison ?
En effet, la molécule composant le panacur est le fenbendazole et au vu des résistances avérées (et cela va en s'empirant), mieux vaut éviter d'utiliser cette molécule chez les adultes.

Ta véto t'a conseillé quoi ? Normalement, c'est en une prise au poids du cheval (et surtout éviter le sous-dosage).

Patyhorse

Membre d'honneur
   

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2692
0 j'aime    
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 23/03/2019 à 14h21

steph37
Le Panacur Gard 5 jours se pratique toujours, car on part du principe que tous les chevaux n'ont pas encore développé de résistance... et qu'en cas de forte infestation, je ne t'apprends rien, c'est un procédé qui élimine un risque éventuel d'enterotoxemie...

Maintenant, le souci c'est que les vétos ne demandent pas de contrôle post vermifuges, (ou donner un EQUEST, 2 semaines apres). Les vermifuges c'est un peu au cas par cas, il n'y a pas de protocole standard.
Et de plus, chaque véto suggère un protocole type selon ses critères, qui sont parfois dictés par des propositions marketing .. On voit de tout !

Natt93

Membre d'honneur
 

Trust : 689  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1779
0 j'aime    
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 23/03/2019 à 16h14

patyhorse bonjour !

qu'est ce que la d'enterotoxomie ?

Diabolo_menthe

Expert
   

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 468
1 j'aime    
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 23/03/2019 à 17h52

steph37 On a fait un Panacur début janvier car au vu des symptômes (perte d’état et pas de reprise significative même si bonne réaction au Pepticure a l’automne, maux de ventre récurrents) la vétérinaire voulait éliminer la piste des larves enkystées...

Steph37

Apprenti
  

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 422
1 j'aime    
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 23/03/2019 à 20h05

patyhorse Ce n'est pas parce qu'il y a encore certaines pratiques qu'elles sont pour autant bonnes. Des fois, il faut y venir pour des cas bien précis (panacur 5 jours) et sous conseil véto.
Pour travailler dans ce domaine bien précis, les résistances ne vont vraiment pas en s'améliorant et quand à savoir si un cheval est potentiellement résistant ou non, il faut avoir le raisonnement inverse. Il est conseillé de faire un FECRT puis selon le résultat adapté les vermifugation à venir et non partir du principe que les chevaux n'ont aucune résistance et adapté une fois qu'il y aura un vrai problème de résistance.
L'idée est de limiter l'utilisation du fenbendazole pour éviter d'accélérer et d'amplifier la pression de sélection des populations résistantes et se laisser une marche de manoeuvre pour les individus qui ont une réelle nécessité d'être vermifugés avec cette molécule là (je précise que cette idée ne vient pas de moi mais des experts en parasito).
Edit : mais c'est sûr que la vermifugation doit rester du cas par cas

Édité par steph37 le 23-03-2019 à 20h08



Patyhorse

Membre d'honneur
   

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2692
1 j'aime    
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 23/03/2019 à 21h29

steph37
Ah mais je suis tout à fait d'accord... je relate simplement ce qui se passe encore dans certains cabinets vétérinaires.. perso, et si tu lis ce que j'ai précisé sur la p.1 de "vermifuges -modes d'emploi" je serai plutôt du genre à "responsabiliser" les propriétaires sur la fréquence trop systématique des vermifugations, à introduire les coprologies dans le système de contrôle, et enfin vermifuger à bon escient et non parce que le vermifuge X est moins cher...

C'est sûr que la présence de résistances devient un réel problème... et je mets en garde à tout bout de champ (surtout qu'aucune autre alternative "chimique" n'est en étude)...

Pcql

Membre d'honneur
   

Trust : 34  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2596
0 j'aime    
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 23/03/2019 à 21h30

Je ne comprends pas le concept de "cheval résistant" : le cheval n'est jamais résistant à un vermifuge.
Ce sont les parasites qui sont, ou pas, résistants à cette molécule (ou à cette posologie, d'où le Panacur 5 qui se généralise depuis une dizaine d'année : 90% des souches résistent au Fendendazole en prise unique, mais il y en a beaucoup moins qui résistent à 5 doses successives ;) )

Donc dire qu'un cheval "est résistant", ça ne rime à rien : il peut être infesté par une souche résistante cette année, et par une souche sensible à la même molécule l'an prochain ;)
Ou pire : infesté par 2 souches : une qui résiste et une qui ne résiste pas, et là c'est le drame : diminution de moitié de la charge parasitaire, tu penses être tranquille, et paf : quelques semaines plus tard, infestation massive avec une souche totalement résistante à ta molécule ... et comme tu viens de vermifuger, 9 fois sur 10 tu ne penses pas aux parasites ...

Patyhorse

Membre d'honneur
   

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2692
1 j'aime    
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 23/03/2019 à 21h50

natt93
Dans le cas de parasitisme digestif, je dirai plutôt "endotoxémie"... C'est une infection bactérienne provoquée par la présence massive de toxines (dans le cas qui nous intéresse, la mort brutale de larves de cyasthotomes enkystées peut la provoquer), qui atteint la circulation sanguine, entraîner un choc septique (présence de plusieurs symptômes), et causer la mort.

Le Panacur Guard sur 5 jours, permet donc une élimination progressive. donc moins toxique sur le plan septique.... le souci est que cette molécule peut ne plus être active, et par conséquent, il est préférable d'opter pour la moxidectine qui, à ce jour, est la molécule la plus adaptée à l'élimination des larves enkystées... (mais, il faut être très vigilant, prévenir immédiatement son véto si des symptômes d'endotoxémie se présentent ...)
Parfois, un pré-traitement corticoïde peut aider à atténuer l'action inflammatoire secondaire à la mort brutale et massive des larves enkystées. C'est à voir aussi, avec son véto.

Patyhorse

Membre d'honneur
   

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2692
1 j'aime    
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 23/03/2019 à 22h07

pcql
"Cheval résistant" c'est une façon de parler... bien sûr, que ce sont les parasites qui le sont...
Des études montrent une résistance au Fenbendazole, et également, sur une prise de 5 jours dans certains cas, rares mais qui existent...... l'ivermectine aussi est en train de prendre le même chemin, n’empêche qu'elle fonctionne encore très bien sur certains chevaux !

Les souches de parasites "résistants" engendrent des parasites résistants (les faibles étant éliminés) c'est prouvé. Donc, si ton cheval est résistant en 2018 à l'ivermectine, par ex. il le sera en 2019 et les années suivantes... enfin, je ne sais pas si je m'exprime clairement.. il n'y aura plus de souches sensibles (source Haras Nationaux et diverses thèses de parasitologues).

Patyhorse

Membre d'honneur
   

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2692
0 j'aime    
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 23/03/2019 à 22h11

diabolo_menthe
Je ne t'oublie pas... j'attends le compte rendu de la copro, ainsi que ton protocole de vermifugation de l'année dernière...

Natt93

Membre d'honneur
 

Trust : 689  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1779
1 j'aime    
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 23/03/2019 à 22h37

patyhorse merci !

Diabolo_menthe

Expert
   

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 468
0 j'aime    
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 24/03/2019 à 09h53

patyhorse Désolée hier la journée a été chargée !

Concernant les derniers vermifuges, il a eu
Equest Pramox fin novembre 2017
Eqvalan en avril 2018
Hippomectin en octobre 2018
Panacur sur 5 jours en janvier 2019

J’avais sauté celui de l’été 2018 en accord avec la vétérinaire parce qu’il avait le ventre complètement crampé...

Honnêtement je pense que j’ai loupé des trucs sur la vermifugation
Notamment début janvier 2018 on a changé de pension et je me rappelle qu'à notre arrivée les vermifuges ont été commandés mais je venais de le faire 1 mois et demi plus tôt, du coup je ne l’ai pas fait. Ensuite ses douleurs ont commencé et je l’ai mis sous GermTonic pro flore comme ça avait déjà été le cas dans situation similaire, puis ne voyant pas d’amélioration j’ai attendu l’avis du véto pour vermifuger au printemps 2018.
Globalement cette dernière année a été rythmée par ses douleurs au ventre ce qui m’a un peu freiné (sûrement a tort) a vermifuger à certains moments en me disant que ça allait en rajouter...
Bref je suis preneuse de conseils sur le protocole en général si vous en avez (et je vais aller refaire un tour sur le post des vermifuges aussi).

Concernant l’Equest à faire, j’attends demain pour contacter la vétérinaire de la clinique et savoir comment procéder.

Patyhorse

Membre d'honneur
   

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2692
0 j'aime    
Copro : infestation et prise vermifuge
Posté le 24/03/2019 à 22h47

diabolo_menthe
Si j'ai bien compris, ce cheval souffre dejà depuis longtemps et RIEN n'a réellement soulagé ses douleurs...
Peux tu être plus claire quant aux symptômes... aspect des crottins, odeur normale ou pas ?

Ce qui m'interpelle, c'est qu'aucune copro n'ait été faite l'année dernière et qu'il ait eu une succession de vermifuges, qui ont dû avoir l'effet de "karcher" sur des intestins en mauvais état...

Y a-t-il eu une recherche bactériologique ?

Autre chose, il faut absolument faire des copros de contrôle après la vermifugation, de façon à savoir si ton loulou ne fait pas de résistance à l'Ivermectine. Ton protocole de l'année dernière n'est pas mauvais en soi, sauf en oct 2018, ou j'aurai plutôt opté pour la moxidectine pour cibler les larves de cyathostomes enkystés (enfin, c'est mieux en nov.)

A ce sujet, il ne faut jamais sous-doser un vermifuge. Il doit être donné en 1 fois et être réglé sur le poids du cheval, et il vaut mieux estimer plus que moins. Bien mettre la seringue sur la langue quand le cheval a la bouche vide, lever la tête jusqu'à ce qu'il avale tout sans en recracher, c'est très important pour justement éviter les résistances.

SI c'est un cheval qui s'infeste facilement (et ça, ce n'est pas encore prouvé !) je tenterai les vermifuges naturels beaucoup moins agressifs et qui peut réguler les infestations (les naturels ne tuent pas, juste créent un environnement hostile à l'implantation parasitaire, améliore le système digestif...) De ce fait on peut passer à 1 chimique par an éventuellement. Au début, les copros de contrôle sont obligatoires.

Ses intestins sont en vrac et ça peut avoir des répercussions sur son état général. Il faut absolument travailler sur ce problème.
Que prévoit la clinique ?
Page(s) : 1 2 3
Copro : infestation et prise vermifuge
 Répondre au sujet