Gérer un lbi / cerveau gauche introverti

 Répondre au sujet
Auteur
1383 vues - 15 réponses - 0 j'aime - 16 abonnés

Rinkui

Membre d'honneur
 

Trust : 128  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1967
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 06/04/2019 à 09h54

Bonjour à tous

Je n'ai pas trouvé de sujet pour cela donc je me permets d'en créer un.

Je suis consciente que les horsenalities peuvent être réductrices, mais pour moi découvrir ces personnalités m'a beaucoup aidé avec ma jument.

Voici deux descriptions :


Citation :
Cerveau gauche introverti (Left Brain introvert – LBI)

Le cheval LBI se caractérise comme suit : lent, blasé, désintéressé, démotivé, paresseux, obstiné. Parfois il a tendance à faire des sauts de moutons. Un cheval LB / Intro gagne en général en restant impassible jusqu’à ce que le cavalier abandonne.

Bienvenue au pays des "Pourquoi devrais-je faire ça"? "T'es sûr qu'il faut qu'je le fasse ?" Qu'est-ce que ça va me rapporter ?

Ce cheval lit dans son humain comme dans un livre. Il sait ce qu'il veut et il ne va pas lui donner, à moins qu'il y ait quelque chose d'intéressant pour lui à le faire. Même s'il semble têtu ou paresseux, il ne l'est pas du tout dans la tête. Ce cheval-là fonctionne aux récompenses.

Le cheval LB ne craint pas l’homme, a beaucoup de confiance en lui-même, est courageux et relativement peu sensible. Il est très joueur, prend tout dans la bouche, est exubérant et dominant. Dans le meilleur des cas, ce cheval sera intempestif et indiscipliné, dans le pire des cas, il peut être agressif.

Un cheval LB a besoin d’être occupé et de beaucoup de diversité. Normalement il est très enjoué mais il se lasse vite si on lui demande de faire trop souvent les mêmes exercices. La répétition le fait sortir de ses gonds.

Les chevaux introvertis restent en retrait et donnent l’impression d’être très lents. Avec eux tout devrait également se faire avec lenteur. Les gens jugent ces chevaux facilement de têtus et bêtes, ce qui est en général faux. Tandis que le cheval RB / Intro est enfermé dans son monde intérieur, le cheval LB / Intro utilise son caractère introverti pour refuser de collaborer. Il est en cela semblable à un adolescent qui prétend n’avoir rien entendu. Dans l’approche à ce type de cheval il est très important de parfois simplement ne rien faire, pour qu’il devienne suffisamment curieux pour agir de lui-même.

Que faire avec eux ?

- Utiliser beaucoup d'encouragements : récompenses, caresses, pause durant le travail, brout-brout. Il ne s'agit pas de corruption vu que l'on demande quelque chose au cheval avant de le récompenser.

- Lui en demander moins que ce qu'il peut offrir. Cela le stimulera pour qu'il commence à donner plus, de lui-même.

- Lui donner du temps pour réfléchir, cela lui permettra d'être davantage en accord avec vous lui évitera d'avoir des pensées d'opposition.

- Lui offrir de la variété dans le travail.

- Davantage le conduire que le tirer.

- Lui apprendre quelques tours. C'est un bon moyen de le lui donner de l'assurance.

A éviter !

- Le faire travailler sans motivations ou contreparties. Il n'utilise son énergie que pour ce qui le motive.

- Le punir. Ce cheval est un maître de l'intimidation pour les gens qui le défient.

- Le pousser ! C'est vous qui allez travailler plus dur que lui ! Il est aussi très fort pour faire des objections quand on veut le faire aller plus vite et répond par des coups de culs, fouaillement de queue et oreilles en arrière. N'allez pas jusque-là. Faites-le contraire de ce à quoi il s'attend.

- Utiliser beaucoup de répétitions. Pas le bon plan avec lui. Il perdra sa motivation et son respect pour vous.

- Le laisser venir à vous avec les oreilles en arrière. Renvoyez le jusqu'à ce qu'il demande la permission de venir à vous.

- Se tromper en pensant qu'il est paresseux. Il n'est juste pas motivé par vous et ce que vous lui demandez. Essayer d'imaginer comment faire des choses plus motivantes pour lui.



Citation :
Le LBI ou cerveau gauche introverti !
Les chevaux cerveau gauche introvertis savent pertinemment ce que voulez faire ou ne pas faire. Pat Parelli prône la psychologie inversée pour approcher ce type de personnalité. Mais ce concept est assez difficile à comprendre et encore plus à appliquer !
Le challenge que l’on rencontre souvent avec un cerveau gauche introverti est de le faire aller de l’avant. Ainsi le jeu du cercle par exemple peut s’avérer plus difficile qu’avec un autre type de personnalité, avec une précision et une régularité plus dures à atteindre et une attitude non positive.
Ce n’est pas que le cerveau gauche introverti ne veut pas où ne peut pas aller de l’avant. C’est seulement qu’il ne souhaite pas le faire quand vous le lui demandez. « Tu n’es pas mon boss, ok ?!! » voilà ce qu’il pourrait vous dire s’il pouvait parler. En gros, vous l’ennuyez au possible.

Voilà ce qui rend votre cheval cerveau gauche introverti moins réactif et plus grincheux :
- Lui demander plus d’énergie (avec un stick ou un stimulus continu)
- Lui demander plus d’engagement (souvent vous vous fatiguez plus vite que lui !)
- L’ennui, le manque d’objectif - Le manque de récompenses
Vous devez faire tout le contraire de ce qui est cité ci-dessus. Demandez moins d’énergie, dépensez moins d’énergie, ayez un but et récompensez votre cheval.

Et la psychologie inversée ? Facile ! Plutôt que d’essayer de faire votre cheval aller plus vite, demandez-lui d’aller plus doucement, puis plus doucement… Vous serez étonné de voir à quel point il sera soudainement de plus en plus intéressé. Puis une fois qu’il vous offrira plus d’énergie, ne demandez pas beaucoup. Récompensez-le le plus tôt possible en ralentissant, en vous reposant un moment ou en lui donnant quelques gratouilles ou bonbons.
Quand il aura compris ce qu’il a à y gagner, il sera beaucoup plus investi et motivé à répondre à vos demandes !


Et une vidéo de D'un Cheval l'Autre :



Personnellement je ressens beaucoup ce côté "pourquoi je devrais le faire" et "je me lasse vite" avec ma jument.

J'ai beaucoup de mal à trouver des exercices innovants et c'est pour cela que je fais ce post.

Avez vous des anecdotes avec vos LBI ? Et quels exercices faites vous ?

Princessdiara

Membre VIP
 

Trust : 175  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4349
0 j'aime    
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 07/04/2019 à 09h09

Je peux pas t'aider car la mienne n'est pas LBI mais j'avais adoré le horsennality et je l'y retrouvai beaucoup également donc je suis

Mp49

Initié
 

Trust : 10  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 61
0 j'aime    
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 07/04/2019 à 09h41

Salut,

J'ai eu un poney comme ça, je l'adorais !
Ce qui marche bien, c'est la récompense (bouffe, pause, gratouille..)
Je variais bcp le boulot, j'essayais de partir en extérieur au moins 2 fois par semaine. Trottine, balade où j'en profitais pour bosser quelques exercices de dressage dans un champs.
Je faisais parfois des séances très très courtes (15min) quand il me donnait des choses tops !

Parfois il faut les challenger et pas hésiter à être un peu plus piquant ! Je crois que DCA en parle dans sa vidéo

Édité par mp49 le 07-04-2019 à 09h43



Malk

Membre d'honneur
  

Trust : 30  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2293
4 j'aime    
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 07/04/2019 à 10h57

rinkui j'ai la chance d'avoir un LBI très compétiteur donc ça aide pas mal en selle. Mais c'est un ancien poney de club et au début, ça a été très très compliqué de le sortir de sa bulle. Il bossait oui, mais il n'y prenait aucun plaisir et tout se faisait dans la force.
Il m'a fallu plus d'un an de patience et de remue méninges pour arriver à lui donner l'envie de s'exprimer et de s'affirmer. Les friandises, c'est magique sur ce type de Horsenality je trouve, car ils ont besoin de trouver leur intérêt dans ce qu'ils font (et puis nous on ne bosse pas juste pour la gratitude éternelle de notre patron, alors pourquoi eux le devrait ?). Clicker training au tout début car il n'avait pas assez confiance en moi pour associer mes félicitations à du positif. Le clicker est un son neutre et constant qui l'a rassuré.
Ensuite, on veut toujours booster les LBI, les faire aller plus vite parce qu'ils sont trop lent à notre gout, mais c'est une ultra mauvaise idée. Déjà parce qu'il sont très sûr d'eux et que s'ils sont lents, c'est n'est pas parce qu'ils sont mous, c'est parce qu'ils le choisissent. Et un LBI c'est borné et méga patient, on finit toujours par craquer avant eux. Non il faut aller à leur rythme, voir plus doucement encore (psychologie inversée).
Les encourager énormément et récompenser chaque effort sans pour autant être intrusif et leur mettre trop de pression (ils détestent). Gerer correctement son énergie et un vrai plus avec un LBI, parce que même s'il ne le laisse pas paraître, ça impacte beaucoup sur leur mental.

Le travail à pied a été pour nous un énorme défis parce que clairement ce n'est pas du tout le truc de mon poney, ça ne l'intéresse pas. Aujourd'hui il se prend un peu mieux au jeu mais ce ne sera jamais un grand participant. J'ai récompensé et encouragé le moindre fouillement de queue, le moindre secouage de tête. Maintenant il s'exprime enfin en liberté, mais que lorsqu'il en a envie.

Mes petites astuces sur le mien :
- le lâcher souvent avec un ou des chevaux avec qui il s'entend bien en carrière, ça lui boost le moral comme rien d'autre, c'est magique.
- avoir trouver et pratiquer sa discipline favorite qui est le cross, il est juste dingue quand il arrive sur un terrain
- faire des exercices plus compliqués même si ce n'est pas parfait et que le palier du dessous n'est pas à 100% acquis (appuyer, reculé - galop, pas compté ...), les défis c'est bon pour le moral
- et le plus important : le laisser faire ses propres choix, lui offrir le plus de liberté possible, lui donner l'impression que c'est lui qui décide tout le temps. Pas de contrainte, pas de conflit. Par exemple quand je fais le trajet pré-écurie ou écurie-pré il marche sans longe devant moi, il n'est pas attaché ou avec une longe élastique, s'il ne veut pas bosser quelque chose de précis on change de programme, etc.
- oh et aussi, accepter que l'on n'aura peut être jamais une relation type Grand Galop avec un LBI, ce sont des chevaux indépendant, ils vivent très bien sans nous.

Erm, désolé pour le pavet.
Du coup je mets une petite photo de mon poy' pour égayer un peu le truc

Cherchour

Membre VIP
 

Trust : 88  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4371
2 j'aime    
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 07/04/2019 à 13h52

Présente ! Le mien est en plus très sensible, capable de complètement se renfermer puis de réagir fort si il se fait gronder, si il sent de la "violence". Encore dimanche dernier sur une détente de concours, un monsieur grondait son cheval. Et le mien en était très stressé (je ne sais pas si c'était de sentir l'énervement du monsieur ou par la réaction du cheval qui montrait lui même du stress)...

J'ai eu la chance de tomber sur des coach qui m'ont de suite dit "on va composer un maximum sans le contraindre, pour qu'il trouve de lui même les solutions et son confort".

Ce fut un travail sur le long terme (qui n'est pas fini mais on voit de gros progrès) pour l'amener à comprendre ce qu'on attendait de lui, et que répondre à la sollicitation pouvait être agréable. Donc on s'attachait à avoir une réponse à une demande (un tout début de réponse était accepté, puis petit à petit on attendait des réponses plus franches), puis récompense.

Pour moi la récompense la plus utile a été le fait de faire de pauses voir carrément arrêter la séance quand j'avais de bonnes réponses. Couplé à la voix (il y est très réceptif). Il adopte une attitude particulière quand je le félicite en lui disant que c'est très bien.
On arrête toujours les séances avant qu'il ne commence à être blasé (au départ 30 min, maintenant je peu monter 1h, en extérieur c'est différent il aime bien)
On fait un exercice deux trois fois puis on passe à totalement autre chose, quitte à revenir ensuite plus tard dans la séance.
Monté on m'a beaucoup mis de dispositifs pour lui rendre les choses ludiques : barres, plots...
Le pire c'est à pied, j'ai toujours l'impression de l'ennuyer profondément même actuellement (il y a du mieux mais c'est pas encore ça) même en utilisant les friandises. Que ce soit en longe, au travail à l'épaule, ou quand on bosse les bases. Donc j'en fait peu, mais je fini toujours par lui laisser un temps de liberté et un temps de massages.

Les rando avec des copains m'ont bien aidé à le débloquer niveau impulsion

Bizarrement maintenant qu'on a passé les soucis d'impulsion et qu'on rentre dans du travail plus complexe, ça semble beaucoup plus l'intéresser. Il a toujours tendance à commencer par trouver une "fuite" pour se soustraire à l'effort mais il est présent et avec moi, il fini par faire l'effort. Je pense que ça le sollicite plus mentalement donc ça lui plait. Et physiquement c'est aussi plus facile pour lui.
J'ai aussi un cheval beaucoup plus épanoui dans son rapport avec l'humain. Avant on avait toujours l'impression de l'ennuyer (même pour le pansage, même pour le prendre et aller broute, même pour le rentrer/sortir du box). Maintenant il s'exprime, il demande des câlins même carrément pot de colle, il sait que mon prof va lui donner une carotte à la fin de la séance, quand j'arrive il est attentif voir il vocalise ...

Himaliae

Membre ELITE Argent
 

Trust : 123  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8360
2 j'aime    
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 08/04/2019 à 15h28

malk et cherchour ont très bien résumé la chose. Je suis complètement d'accord avec vous sur tous les points.

C'est pas tant une histoire d'exercices innovants absolument que de s'adapter à eux et à leur envie du moment. Le problème d'un LBI c'est qu'il se donnera à 300% s'il aime bien, mais s'il n'aime pas... personnellement je pourrais lui casser un stick sur le cul que ca ne le ferait pas bouger (surtout que vu les cicatrices de cravache à clou qu'il a sur les fesses, on a tapé très probablement dessus bien fort, et c'est pas comme cela qu'ils ont réussi à le motiver à galoper plus vite au vu de ces pitoyables résultats en course )

S'il ne veut pas, j'arriverais à rien.
S'il a envie, il me donnera plus que ce que j'avais prévu.
Du coup, j'ai arrêté de prévoir. CQFD

Je travaille à pied, j'entame un exo, je vois comment il réagit, et j'avise en fonction pour construire ma séance, juste réviser les acquis ou lui apprendre de nouvelles choses (bon, parfois quand son planning c'est juste de faire le mort, réclamer une carotte et enchainer sur une sieste, je contrarie un peu son planning quand même au bout de 10min a l'écouter ronfler...). Mais je vois direct dans l'énergie qu'il met à répondre à mes demandes s'il a envie de se donner aujourd'hui ou pas.

La clef, c'est de s'adapter. Et vite! C'est très compliqué pour nous humains lents mentalement de travailler de tels chevaux. Demander plein de trucs pour le surprendre et le motiver, soit des trucs acquis mais qu'on enchaine vite, soit des trucs nouveaux (un truc atteignable, mais où il faut qu'il réfléchisse pour trouver la solution)

Pour le travail monté, c'est probablement une de mes plus gros échecs des années passée: comme disait malk, j'ai voulu allez trop vite, absolument réussir à faire ça ou ça à chaque séance, planifier notre progression, et combien de fois j'ai fini démoralisée avec un cheval qui n'avait pas envie et donc ne me donnait rien.
Maintenant il "apprécie" travailler dans le bac à sable, parce qu'on a atteint un niveau où physiquement il est dans le confort je pense, mais pendant des années il détestait ça. S'il ne voit pas d'intérêt, il n'a pas envie.
C'est un gros gourmand donc la friandise est mon arme de motivation n°1.

Parfois on utilise même la friandise comme motivation même en cas de grosse mauvaise foi. Ma prof a très vite cerné le cheval, et s'est pris d'affection pour lui et elle cerne direct s'il est de bonne humeur ou pas
Si oui, on fait des trucs difficiles, on aborde des nouveautés. Si non, on sur-récompense à chaque demie-bonne réponse de façon exceptionnelle genre "Ouiiiii trèèèèès bien, carotte", alors qu'il a fait un truc clairement déjà acquis qui ne mérite absolument pas de telles félicitations. On achète sa bonne volonté

Après il peut être impressionnant dans les extrêmes. C'est un cheval qui fera des trucs extraordinaires s'il est dans son envie (genre des parcours d'embuches façon Xtrem Trail, avec des ateliers hyper colorés/regardants, il fonce dessus, parce qu'il est curieux), et extraordinaires dans sa non-envie (Genre la première séance ou ma prof l'a monté pendant que j'étais à l'étranger, il a fait 20m de reculer non stop sans vouloir remettre la marche avant juste parce qu'il n'avait pas envie de bosser avec cette inconnue. De quel droit elle lui demandait un truc ? Ou il a déjà fait tomber TOUTES les barres d'un parcours à 85cm parce que je l'avais vexé. Il a fait fait tomber la première, j'ai mis un coup de cravache sur l'épaule en mode "hé, ho, respectes un peu". Oui ça marche bien... Il a fait exprès de shooter toutes les suivants. 48 points de pénalités sur un cso, c'est possible... Depuis clairement j'ai appris à ne surtout pas réagir comme cela )

Édité par himaliae le 08-04-2019 à 16h00



Himaliae

Membre ELITE Argent
 

Trust : 123  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8360
1 j'aime    
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 08/04/2019 à 15h48


malk a écrit le 07/04/2019 à 10h57:
oh et aussi, accepter que l'on n'aura peut être jamais une relation type Grand Galop avec un LBI, ce sont des chevaux indépendant, ils vivent très bien sans nous.


tellement d'accord!

Le mien est vraiment démonstratif, on a une super relation, il hennit 90% du temps en me voyant arriver vers son pré et vient à la porte. Il est top au boulot depuis X mois, on peut faire des balades en liberté il me suit partout, etc

Mais par contre il déteste être papouillé, et quand on rentre de concours, il est en sauts de mouton le long du van alors que j'enlève les protections et que je graisse les pieds en mode "ramène moi au pré, DEPECHE, c'est bon j'ai été super cool, j'ai fait ton truc, j'ai collaboré, fous moi la paix maintenant"
Et si je le colle trop au pré (genre retourner checker les tendons après un cross quoi ^^), il va se barrer du foin vraiment clairement pour me signifier d'aller voir ailleurs

Cherchour

Membre VIP
 

Trust : 88  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4371
1 j'aime    
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 08/04/2019 à 15h57

himaliae J’ai l'impression que tu parles de mon cheval c’est dingue.

Pas de citatrice sur le mien mais une telle capacité à rentrer dans sa coquille en mode "je m'en fous" et une crainte de la chambrière par moment ou des réactions violentes qui laissent penser que lui casser une chambrière sur les fesses a été tenté aussi ...

Le premier parcours d'Xtrem trail justement, une fois qu'on avait vu les difficultés, impossible de lui refaire passer ça l'ennuyait profondément "c'est bon j’ai vu ton truc à la noix, c’est même pas drôle". Il ne faisait même pas l'effort de passer les passerelles, ou alors il restait planté dessus les oreilles en arrière

En principe je sais en arrivant au pré si ça va le faire ou pas. Mais ceci dit avec le travail je constate plus de séances avec moi. les jours "sans" il fait quand même plus de choses mais du coup je n'abuse pas. Les jour avec il se donne vraiment et quel super petit cheval il fait

Himaliae

Membre ELITE Argent
 

Trust : 123  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8360
2 j'aime    
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 08/04/2019 à 22h00

cherchour Pareil, le mien rentre dans sa coquille et fait l'huitre à la moindre pression néfaste. C'est usant

Lol pour le parcours. Ils sont chiants à être blasés hyper vite. Tu es toute contente de lui proposer un truc qui sort de l'ordinaire et eux sont en mode "oui bah c'est bon, on l'a déjà fait. C'est bon, on maitrise. Next?"
Super, tu as fait 1h de route de campagne pourrie pour l'amener là et il est blasé en 10min...
Odieux

Par contre il est complètement blasé de la chambrière, je peux lui claquer partout autour, il s'en contrefout.
C'est même handicapant genre parfois quand on travaille à pied, qu'il propose un truc mais que ce n'est pas cela que je veux, si je le tapote au stick en mode "non, cherche une autre solution, c'est pas cela que je veux" il ignore les tapotements, il continue dans son idée, il faut le reconnecter en haussant la voix ou en tirant la longe en mode "hé, ho, je te parle! arrête de continuer à me proposer ce truc dont je ne veux pas, et arrête d'ignorer le fait que je tapote le stick en essayant d'apporter de l'inconfort"

On a le même parcours à peu près, j'arrive bien mieux à gérer ce tempérament depuis 2 ans, mais ça a été un gros apprentissage et un gros travail sur moi-même.
Au final j'ai découvert cette histoire de personnalité sur le tard, mais j'avais déjà trouvé mes propres outils par moi-même. Notamment un hiver où mon cheval était démotivé, croyant bien faire je l'ai mis "au repos": je ne venais que pour le sortir du pré et faire broutings et balades en main. Au bout de 15jours, c'était pire, il venait à ma rencontre au pré pour avoir des calins, puis repartait à l'opposé genre "non je ne veux pas sortir, c'est nul ton programme".
Alors j'ai changé de méthode, on a fait 15 jours de sorties: prendre le van pour aller en trotting ailleurs, prendre le van pour aller crosser, prendre le van pour aller galoper à l'hippodrome. Et là cheval remotivé qui me sautait dans les bras. Quel cheval kiffe de monter en van et être transporté 3 fois dans la semaine?? le mien...

En fait c'est frustrant parce que quand ils n'ont pas envie, ils sont tellement hermétiques que c'est mentalement compliqué à gérer. Une reprise de dressage c'est tellement long quand ton cheval ne collabore pas...

Édité par himaliae le 08-04-2019 à 22h07



Rinkui

Membre d'honneur
 

Trust : 128  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1967
0 j'aime    
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 13/04/2019 à 10h18

Bonjour, je suis désolée j'ai pas pris le temps de venir ces derniers temps !

mp49 Effectivement ma jument fonctionne énormément aux friandises ! C'est vraiment un truc qui la motive. Elle adore farfouiller pour trouver les carottes qu'on cache etc ...
C'est vrai que tu as raison pour l’extérieur, elle est beaucoup plus motivée en extérieur.
Bosser dans une champs c'est vraiment pas idiot ! J'ai la possibilité de le faire dans mon écurie. Je vais faire ça.

Effectivement DCA en parle dans sa vidéo mais j'avoue que je ne sais pas trop comment faire. Et le stick cravache elle en a franchement rien à faire !


malk Ça a vraiment pas du être évident pour avec ton poney. Et un an quand on galère ! Ça a du être éprouvant pour toi.

J'utilise pas mal les friandises aussi !
Comment tu voyais qu'il n'associait pas les félicitations au positif ? Quels étaient les signes ?

Ça c'est clair qu'on craque avant eux Par contre pour aller plus doucement encore j'avoue que j'arrive pas à comprendre. Est ce que tu as un exemple concret ?

Alors ça l’énergie j'arrive tellement pas à le gérer/sentir/voir les réactions ! Enfin comme tu dis comme je vois aucune réaction je crois que je fais pas trop l'effort. Quand un truc va pas je fais en sorte d'avoir une énergie calme mais sinon j'y fais pas trop gaffe.
Comment tu as pu voir que ça impacte le mental alors qu'ils ne le laissent pas paraître ?

J'avoue qu'on fait pas mal de travail à pied. Je ne sais pas si ça l’intéresse. Elle est neutre comme d'habitude Par contre elle est toujours de très bonne volonté, elle veut toujours bien faire un exercice et apprend très très vite ! Que ce soit monter ou à pied. J'ai vraiment la sensation qu'elle a envie de bien faire.

Elle est en troupeau tous les matins l'hiver et H24 l'été. Tu penses que j'ai quand même besoin de la lâcher ?

Faudrait que j'essaye le cross, il faut que je trouve un terrain. C'est quelque chose que j'ai envie de faire en plus.

Pas bête pour les défis. Mais par contre j'ai jamais d'idée d'exercice. J'ai l'impression que monter elle sait déjà tout faire J'ai aucune imagination !

J'essaye de faire attention à ce genre de signe si elle veut faire ou pas. Mais j'avoue que je n'arrive pas trop à le voir.

Et il est très très mignon ton poney

cherchour J'avoue que je n'ai pas trop de problème de sensibilité la mienne c'est un rocher
Ah oui mais avec ton exemple on voit vraiment qu'il est hyper sensible en fait !

C'est super comme mentalité que tu as réussi à trouver avec ton prof. Je trouve vraiment ça cool.

Comment tu as vu l'évolution ? Tu es partie d'où ? Comment tu as vu que ton cheval pensais ne pas pouvoir trouver de confort dans tes demandes ?

Changer les exercices je vois que ça l'aide aussi. Voir une différence d'attitude je trouve ça trop bien. Je suis jalouse

J'admire tellement la relation que tu as avec ton cheval ! Ma jument est hyper indépendante. Je crois qu'elle aime être avec nous que pour les friandises. Elle est super dissipée, j'arrive pas trop à la concentrer. Quand on fait un exercice même si elle a l'air de se donner à fond, si un cheval passe elle va complètement sortir du truc et bloquer sur le cheval. Ça me frustre énormément je comprends pas. C'est que ce que je lui propose ne l’intéresse pas et c'est pour ça que je fais ce post.

himaliae j'ai aussi le problème du stick
Le truc c'est que je n'arrive pas trop à savoir si elle a envie ou pas. Elle est toujours d'une très bonne volonté pour faire l'exercice et j'ai vraiment la sensation qu'elle fait tout pour y arriver et comprendre ce que je lui demande.
Hier je lui ai demandé un nouvel exercice, elle ne le faisait pas correctement (normal) et je continuais à demander jusqu'à ce qu'elle me donne la bonne réponse. Pour qu'elle réfléchisse. Et bien j'ai senti qu'elle a paniqué parce qu'elle ne trouvait pas. Du coup j'ai arrêté et j'ai demandé autrement. (la première demande a même pas duré 15 seconde je suis pas trop méchante ) C'est pour ça que je dis que j'ai l'impression qu'elle est de bonne volonté. Mais je me trompe peut être ?

C'est vrai qu'elle n'a pas trop le physique. Mais elle l'a de plus en plus, j'espère que comme vous ça va nous aider !

J'adore ta prof Mais je pense vraiment que la friandise c'est idéal pour eux !

J'adore ton cheval, il me fait vraiment trop rire. Mais je trouve que pour un LBI il s'exprime vraiment ! Je me demande aussi comment faire pour faire comprendre à Tequila qu'elle peut faire ça. Elle le fait de plus en plus, mais j'ai pas l'impression de faire grand chose pour ça.

Je me demande si elle nous fait vraiment confiance en fait. Et je pense que la réponse est non. Et je ne sais pas trop comment faire pour lui faire comprendre qu'elle peut nous faire confiance.

Cherchour

Membre VIP
 

Trust : 88  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4371
1 j'aime    
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 19/04/2019 à 09h29

Je suis partie de loin : au bout de 20 mn monté il n'y avait plus personne, et à pied, si je ne le sollicitait pas, il ne bougeait pas. En liberté, si j'enlevais le licol il pouvait rester planté je ne sais combien de temps les oreilles en arrière, sans même tenter de se rouler. Il était complètement dans sa bulle en fait. Jamais méchant, pu agressif mais absent. Donc c'est assez facile de voir que maintenant il interagis avec moi, qu'en liberté il va au moins se rouler et que monté ça marche mieux (même si parfois il me montre que non ça l'ennuie).

La première pension n'était pas top, la prof me proposait de me suivre avec la chambrière. Ils nourrissaient mal en plus, donc j'ai fini par changer. On lui a laissé 6 mois cool (d'abord juste au pré puis presque que de l'extérieur). Puis on repris le travail, ma prof l'a monté sur quelques séance ce qui a contribué à bien démarrer la mise en route.
Ensuite ça s'est fait par pallier, je n'ai pas vraiment d'explication sur des exercices particuliers. Mais par exemple la première rando a été un premier déclic. Comme si il avait découvert qu'il pouvait marcher plus vite. Le lendemain il m'attendait en hennissant à la barrière (première fois). Et il y a plusieurs moments comme ça où je me suis sentie en connexion avec mon cheval, et j'ai senti qu'on franchissait une étape.

J'ai fais un stage Parelli, où on a abordé les horsenalities (que j'avais déjà un peu étudié lors de mes recherches sur internet). L'intervenant m'a fait prendre conscience ce que j'avais une relation plutôt saine avec mon cheval, compte tenu de son profil. Et m'a confirmé qu'on était dans la bonne optique avec mon prof.
Les marques d'attentions viennent toujours de sa part, et c'est seulement quand il a envie. Mais j'avoue que ça fait plaisir de le voir s'exprimer.

Après c'est pas encore parfait. La semaine dernière il n'avait pas envie, je me suis contenté de 25 min et j'ai fini après des départs au galop. Le lendemain il m'a bien fait comprendre qu'il ne voulait pas sortir du pré : pas de frrrt, pas de câlins il me regardait du fond du pré genre "oh non pas aujourd'hui". Alors que j'étais venue juste pour voir si ça allait et donner sa ration

Couagga

Membre VIP
   

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5279
2 j'aime    
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 19/04/2019 à 09h37

Ce n'est qu'un petit article de vulgarisation scientifique mais il reflète bien la réalité des connaissances actuelles en matière de fonctionnement des hémisphères qui détermineraient la personnalité, le principe étant valable pour tout être vivant doté d'un cerveau à 2 hémisphères : https://www.futura-sciences.com/sante/questions-reponses/cerveau-cerveau-droit-cerveau-gauche-differences-10506/

Yoyojulian

Initié
 

Trust : 48  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 121
1 j'aime    
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 19/04/2019 à 14h48

Pour ma part, je ne sais pas si ma juju est plutôt LB ou LR mais introvertie, oui à 100% !

Depuis que je m'en occupe, j'ai vraiment ressenti le fait qu'elle est dans sa bulle et qu'elle attend que les choses (moi en l'occurence) passent. D'ailleurs, les rares fois où elle se défend (coup de cul suite à un coup de stick trop prononcé, ou à la chambrière quand je veux l'activer +++) je ne la punis pas (même si elle rue vers moi, ce que je n'apprécie pas) mais au moins, elle s'exprime !!.

Ce qu'elle apprécie beaucoup lors des séances montées, ce sont les félicitations verbales !! Je n'ai jamais eu un cheval qui réagissait autant à un "ouiii, c'est bien". A la longe, pareil. Quand elle a le bon rythme, et que je la félicite, je ne dois plus la pousser. Elle a compris qu'elle était dans le bon.

Mais c'est vrai qu'elle me demande une énergie ++++ Si je ne suis pas en forme pour monter, laisse tomber ... ça vaut même pas la peine d'essayer d'obtenir quelque chose de correcte.

Ventdusud

Membre VIP
   

Trust : 110  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5123
0 j'aime    
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 19/04/2019 à 17h02

Pour m'amuser j'a fait le test dernièrement
la jument est cerveau droit introverti et le cheval cerveau gauche extraverti

Cube

Apprenti
  

Trust : 32  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 317
2 j'aime    
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 19/04/2019 à 22h17

couagga
Je ne prends pas les termes "cerveau droit" "cerveau gauche" au premier degré, au sens anatomique du terme. Non, les hémisphères cérébraux ne sont pas scindés, indépendants l'un de l'autre. Mais cette dénomination est fort pratique pour tenir un langage commun, pour parler des horsenalities selon Parelli.

Perso j'ai adoré découvrir ces horsenalities, je me suis sentie beaucoup moins isolée....
Les LBI... j'en ai un fort, à la maison. Quelle prise de tête pour l'intéresser au travail, pour faire en sorte que mon idée devienne la sienne... Mais quand ça marche, quel cheval... Par contre je n'ai droit à aucune erreur. Ma séance de travail doit être archie préparée, jamais deux fois la même chose, surtout à la détente, sinon je le perds. Il fait sa tête de blasé, "encore ça, non merci"....
Les carottes sont mes amies, les barres au sol aussi. Varier, varier, varier, l'intéresser pour le rendre participatif, instaurer des contrats. Il sait qu'après la séance de travail il va brouter dans le jardin, les dix/vingt dernières minutes de travail sont les meilleures. Il sait que s'il ne bouge pas pendant le pansage, il a le droit de brouter en liberté. Donc il arrive toujours de lui-même quand je l'appelle au pré, super content de sortir (voire il m'attend à la porte, si ça fait plus de 2 jours qu'il n'a pas bossé). A moi de maintenir sa motivation en carrière. Et je la maintiens si j'occupe sa tête, si je lui pose des problèmes. Ton antérieur là, ton postérieur là.... Tous les exos de précision en TAP vont le préparer mentalement. Et en selle, EED, HED, DL... il adore. Il adore tricher aussi, dès fois que je ne sente pas si le postérieur croise bien. C'est un jeu. C'est un dialogue. Mais j'adore ces chevaux super intelligents, sûrs d'eux.

Himaliae

Membre ELITE Argent
 

Trust : 123  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8360
1 j'aime    
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
Posté le 22/04/2019 à 11h49

rinkui Du coup j'ai relu un peu les "horsenalities", on est parfois entre LBI et LBE pour mon cheval.

Clairement il est plutôt "mou et lent" qu'"énergique et toujours en avant", mais en même temps il prend tout dans la bouche, est joueur et charismatique, à tendance à mordre et aller au conflit, et il n'a jamais chargé de sa vie
Bref, comme pour les humains, ils ne sont pas à 100% dans une case

Et j'ai passé X années à l'encourager à s'exprimer aussi... le premier véto qui nous suivait trouvait anormal qu'il soit aussi amorphe et apathique... certains proprios (que franchement au vu de leur relation avec leur cheval je me serais bien passée de leurs commentaires) l'appelaient "le pot de fleur" (ben oui, pourquoi bouger si y'a rien d'intéressant??)
Je l'ai beaucoup félicité quand il décrochait un coup de cul en liberté, quand il osait lever le pied envers un congénère au pré... il est passé de dominé à dominant, tout est lié je pense. Il ose s'exprimer, et pas qu'avec les humains
Gérer un lbi / cerveau gauche introverti
 Répondre au sujet