L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
Auteur
10509 vues - 266 réponses - 7 j'aime - 31 abonnés

Juu_lie

Membre ELITE Or
  

Trust : 342  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14656
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 30/05/2019 à 12h42

Hello CA !

Suite à des demandes et à mon envie de partager avec d'autres cavaliers, je créé ce sujet en espérant qu'il ai un minimum de succès ;)

Donc voilà un sujet pour les cavaliers de l'EDL, qu'ils pratiquent avec un instructeur, souhaitent pratiquer, s'intéressent à cette méthode etc :)

Cliquez pour voir l'image   




L'Ecole de Légèreté :
En 2004, Philippe Karl, ancien écuyer du Cadre Noir de Saumur, créée l'Ecole de Légèreté, dans le but de transmettre sa philosophie de l'équitation de Légèreté à des instructeurs engagés et qualifiés.

Cette école a pour principe fondateur un absolu respect du cheval. Elle s'inspire des maîtres qui ont contribué à cette philosophie équestre : Xénophon, Fiaschi, La Broue, La Guérinière, Dupaty de Clam, Hünesdorf, Baucher, Raabe, L'Hotte, Faverot de Kerbrech et Beudant, Oliveira etc.

Elle repose sur le principe fondamental d'exclusion de tout moyen coercitif quel qu'il soit, ainsi que son adaptation à tout cavalier et tout cheval quel que soit son niveau.

Extrait de - Philippe Karl, Dérives du dressage moderne, recherche d'une alternative "classique", © Editions Belin, 2006 :

« La légèreté n'est pas une déclaration d'intention à caractère poétique ou ésotérique, mais une philosophie regroupant des concepts équestres clairs et efficaces et mesurables. Elle exclut tout recours à la force ou à des artifices coercitifs (enrênements, muserolles serrées…), mais n'écarte aucun type de cheval et s'intéresse à toutes les disciplines équestres.
Elle propose un plan de dressage compréhensible et fiable, avec des principes clairs, des méthodes efficaces et des procédés respectant pleinement la nature du cheval. Elle met ainsi l'équitation supérieure à la portée de tout cavalier sérieux, même ne disposant que d'un cheval tout à fait ordinaire.
Cette école s'appuie sur une connaissance approfondie du cheval, se remet en question et s'affine avec les progrès de tous ordres (anatomie, physiologie, locomotion, équilibre, psychologie, éthologie). Elle a pour objectif la mise en valeur du cheval et l'épanouissement du cavalier, par une constante recherche de l'efficacité dans l'économie des moyens. »

« Tous les chevaux travaillés dans la Légèreté parviennent au
rassembler, même les plus ordinaires. » Philippe Karl

« Une main intelligente supplante "haut la main" tout matériel
de contention. » Philippe Karl




La carte des instructeurs et élèves instructeurs de l'EDL :

https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=1LR-9SdFj9v-qLRJJ1ZwoFtmAPP0&fbclid=IwAR0_9WMxuyFmuzAD2CtWQFFSIIYbIfUdFBfj9rFzlZhEYVqK_NDU2UYU_LM&ll=47.14388636937631%2C1.7567061500000136 &z=6


J'essaye de marquer le post avec des post-it pour pouvoir retrouver les points intéressants, sinon j'essaye aussi de faire un sommaire :
- Bibliothèque et DVDthèque : page 4
- Vidéos de présentation : page 4
Sujet marqué en post-it L'auteur de ce sujet l'a marqué par des "Post-It".


Cliquez-ici pour suivre le post marqué



Édité par juu_lie le 31-05-2019 à 14h22

Juu_lie

Membre ELITE Or
  

Trust : 342  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14656
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 31/05/2019 à 15h18

Le mois dernier j'avais partagé ce montage sur un groupe EDL sur facebook
Avant l'EDL en stage de pur dressage moderne VS en concours 7 mois plus tard

Juu_lie

Membre ELITE Or
  

Trust : 342  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14656
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 31/05/2019 à 16h42

Allez pour continuer dans les illustrations avant/après ^^






Manu6601

Membre d'honneur
   

Trust : 112  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2710
1 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 31/05/2019 à 16h59

juu_lie

Je suis donc ce post mais personne n'a encore présenté l'EDL et ses grands principes.
Pardonnez-moi, sincèrement je ne connais pas cette école (enfin de nom oui mais pas concrètement) et j'aimerais en savoir plus...
à vos plumes mesdemoiselles, faites-moi une belle synthèse qui pourrait s'articuler autour des points suivants:
- les pourquoi de l'EDL
- les grands principes/différences avec l'équitation moderne.
- exemples d'exercices
- vos difficultés/progrès.

Merci d'avance!

Juu_lie

Membre ELITE Or
  

Trust : 342  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14656
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 31/05/2019 à 17h04

manu6601 J'ai déjà mis quelques principes dans le message initial et des vidéos page 4 ;)

je vais essayer de répondre
- les pourquoi de l'EDL : je me suis tournée vers l'edl car marre de l'équitation moderne avec moyens coercitifs et de voir des chevaux eteints, des séances en force ou on tient devant et pousse derrière avec les jambes, plutôt de la contrainte que de la collaboration avec le cheval, et puis alors tous ces chevaux enfermés, le dos contracté etc j'en pouvaus plus
- les grands principes ben euh aucun moyen coercitif, on travail le cheval d'abord pas l'avant, à savoir la bouche et l'encolure, la base est la décontraction de la machoire et la gestion de l'encolure et des épaules, on travaille d'abord ouvert +++ avant de demander la moindre cession de nuque, aucun cheval en dessous de la verticale, énormément de modifications d'attitudes et non pas une seule attitude figée, un cheval qui tend ses rênes de lui même et non pas le cavalier qui ramène la tête, main sans jambe et jambe sans mains, la jambe jamais pour entretenir l'allure
- les exos en soit c'est les mêmes qu'ailleurs sauf qu'on les demande pas de la même façon si je peux dire ^^ une EED reste une EED ^^

concernant mes progrès et autre j'ai déjà bien résumé dans ma présentation ^^

Manu6601

Membre d'honneur
   

Trust : 112  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2710
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 31/05/2019 à 17h31

juu_lie

Merci déjà de me répondre

Effectivement tu as donné des principes dans ta présentation mais ce qui n'est pas clair pour moi c'est le comment.
Ma mono me fait travailler m'a fait enchainer des phases qui pourraient s'apparenter à ces principes. Partant d'un cheval qui était en défense sur la main, on a assez longtemps travaillé sur l'impulsion en le laissant aller vers son mors. Mais ensuite elle m'a demandé de prendre du contact de façon assez franche je dirais.
En ce moment je suis dans une phase de transition. J'ai un cheval qui prend contact sur une main qui est plus ferme (gros challenge pour moi). Il est légèrement en avant de la verticale.

Galop.infini

Initié
 

Trust : 64  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 102
1 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 31/05/2019 à 17h34

Pourquoi l'EDL: un peu comme juu_lie , marre de devoir forcer pour arracher un semblant de mouvement au cheval, pour moi l'équitation se fait avec l'accord et la participation active du cheval. De plus je me suis rendue compte que ce que je lisais dans les livres de grands maîtres ne correspondaient pas du tout à la réalité alors même que les centre équestres et l'équitation moderne se réclamaient être "en accord" avec l'héritage de ces maîtres. Je me suis dit qu'il y avait un problème, la réalité du terrain comparée à la théorie me laissait un goût amer... Un goût de mensonge.
Et en voyant les livres de Karl, en faisant un stage EdL, révélation: enfin une équitation qui ne mens pas, où ce qui est énoncé en théorie correspond à ce qui est pratiqué ! Où les chevaux travaillent volontairement avec leur cavalier, décontractés, faisant avec joie les exercices proposés
Les grands principes/différences avec l'équitation moderne.: pour moi la différence majeure entre EdL et équitation moderne c'est... Toute la façon de penser ! En équitation moderne j'ai l'impression que le cheval DOIT obéir, en EdL il obéit parce qu'il le VEUT. La façon de tenir les rênes de brides est différente, les 2 paires de rênes sont tenues de manière à séparer clairement les deux effets des deux mors. On s'en fiche de la hauteur des mains, qu'on tienne les rênes à la française ou de manière "classique" nous importe assez peu, du moment que l'on ne gêne pas le cheval et qu'au final on l'aide. Le cheval se porte en avant de lui même, pas besoin d'entretenir l'allure vu qu'il est autonome, sous contrat avec nous. Pas de mains en même temps que les jambes. La décontraction d'abord, autant physique que mentale, contrairement à l'équitation moderne qui prétends pouvoir décontracter uniquement à l'aide d'actions purement mécaniques (le fameux "joue dans ta main intérieure pour décontracter" m'a toujours faite tiquer, quid du mental ?). L'incurvation ne s'obtient pas à grand renfort de jambe intérieure, mais en gérant la répartition du poids du cheval entre ses 4 membres via les flexions d'encolure et la répartition de notre propre poids.
Et les points communs ? Avoir un cheval agréable, qui utilise tout son corps, qui soit souple et se muscle dans le bon sens. Avoir un cheval qui prend un contact stable, franc, moelleux. Qui soit devant le cavalier.
Exemples d'exercices:
Cessions de mâchoire, extension d'encolure, flexions d'encolure, marche en main, EED sur le cercle et la ligne droite, CEED, travers/renvers sur le cercle et la ligne droite, variations de la hauteur d'encolure et de l'ouverture de l'angle tête encolure...
Vos difficultés/progrès quelques difficultés au début à franchement écarter les mains, je cedais trop ou pas assez une fois la réponse obtenue du cheval. Et au début j'avais l'habitude d'entretenir l'allure ! Puis tout ça est vite passé, bon je pense qu'aujourd'hui si je m'y remets faudra que je repense à tous ces défauts pour pas les reproduire !

Édité par galop.infini le 31-05-2019 à 17h40



Manu6601

Membre d'honneur
   

Trust : 112  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2710
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 31/05/2019 à 17h46

galop.infini

Merci pour cette explication.
Alors effectivement on me demande de jouer dans les mains mais délicatement et de mettre des jambes et des mains ensemble par exemple dans les arrêts ou pour rassembler le galop.
J'utilise beaucoup de jambe intérieure pour fléchir le cheval et l'envoyer sur la rêne extérieure tout en maintenant une encolure droite.
Il commence à comprendre mais nous avons eu vraiment beaucoup d'incompréhensions.
J'ai un niveau modeste, mon équilibre n'est pas encore parfait et de plus mon cheval fléchissait difficilement à main gauche.

Juu_lie

Membre ELITE Or
  

Trust : 342  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14656
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 31/05/2019 à 18h12

manu6601 jamais de jambes dans les descendante...
Le cheval on lui apprend jambe = en avant... Il ne peut plus comprendre si on les utilise aussi pour ralentir...

Quant a plier... Le rachis du cheval ne se plie pas ou de façon infime au niveau des cotes....

(je suis sur le tel je reponds plus précisément une fois rentrée chez moi ^^)

Manu6601

Membre d'honneur
   

Trust : 112  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2710
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 31/05/2019 à 18h17

juu_lie

merci.

Liquescence

Membre d'honneur
 

Trust : 159  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1998
6 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 31/05/2019 à 18h38

Bon, je rattrape ce sujet !

également cavalière EDL depuis quelques années. A la base, j'étais très opposée au travail en mors, dans une optique loisirs ++. Et j'ai découvert l'enseignante qui m'accompagne actuellement via les cours qu'elle donnait à l'écurie, et surtout grâce à l'impression de légèreté/finesse/douceur/justesse qui transpirait des chevaux évoluant avec elle.
J'ai d'abord commencé par prendre des cours en side, puis en mors sur mon réformé de club qui a réussi à proposer des choses en dressage tout à fait sympathique vu son âge/passif (nous sommes allés jusqu'aux appuyers).

Puis, débourrage de mon jeune cheval à ses 5 ans. D'abord en side / gros travail au sol pour le préparer, puis introduction du mors en juin de l'an dernier:


Il n'a donc connu, via le travail en mors, QUE cette méthode. Des photos de mars (sachant qu'il a un rythme coolos de travail):



Ce que j'y vois en positif :
- un cheval qui n'a AUCUN soucis de contact, qui est pour moi LE prérecquis avant de travailler monter
- un cheval qui est autonome et sait s'entretenir tout seul
- une vraie souplesse qui change des paquebots que j'ai pu monter auparavant...
Tout cela alors que je suis une cavalière plutôt médiocre. Avec un vrai accompagnement + une méthode respectueuse, le débourrage est passé tout seul !

Juu_lie

Membre ELITE Or
  

Trust : 342  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14656
3 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 31/05/2019 à 19h22

manu6601 pour ce qui est du comment ...
ça commence déjà par un travail à pied : les cessions de machoire et flexions de baucher ! qu'on fait donc à pied à l'arrêt, puis à l'épaule au pas
ensuite monté à l'arrêt et on finit par le faire au pas, au trot et au galop
on travaille énormément en pli, contre pli
on travaille toujours avec des mains hautes pour n'agir QUE sur la commissure des lèvres ... et pour pouvoir ensuite passer en descente de main et laisser le cheval en "liberté sur parole" ben faut bien les avoir levé avant ^^
Afin de mettre le cheval sur la main = cheval qui suit la main dans tous les sens, on utilise donc le principe d'action-réaction : on monte et on écarte les mains pour obtenir une cession de machoire et le cheval doit ensuite demander à se tendre vers l'avant, on donne alors les rênes mm par mm et le cheval doit les prendre en étendant le bout du nez vers l'avant et en restant nuque ouverte
Concernant la jambe : elle est le signal de la mise en avant, donc sert uniquement pour les transitions montantes ! le cheval doit être autonome et ne pas ralentir (ni accélérer) de son propre chef, si c'est le cas, rappel à la voix et/ou au stick
et par rapport à ce que tu dis sur ton travail : ce n'est pas le cavalier qui prends le contact, c'est le cheval ;)
et surtout pas un contact fort, le contact doit être juste une tension qui tend les rênes mais pas plus ni moins ;)

Pour les exos à proprement parler, pour là où j'en suis actuellement :
- détente avec les variations de hauteur d'encolure, plis et contre plis sur le cercle puis en ligne droit (fléchi droit)
- travail sur les EED et CEED selon les dissymétries, sur le cercle puis en ligne droite
- le tout en veillant toujours à ce que le cheval soit tendu, puisse donner sa machoîre à n'importe quel moment, autonome dans la mise en avant


liquescence

Enorac

Apprenti
  

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 377
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 31/05/2019 à 22h32

juu_lie On ne va pas se mentir, il y a un mois 1/2 je "vous" regardais de "travers" moi aussi . Effectivement qd on a pas entendu parler de la méthode, on se demande pourquoi les gens ont les mains en l'air comme ça

J'ai par contre beaucoup de mal à monter avec les rênes "longues" et du coup avoir les mains en l'air. Ma coach me dit qu'il ne faut pas que j'ai peur d'avoir l'air ridicule, mais comme je lui dis, c'est pas le fait d'être ridicule (surtout qu'il n'y a quasiment jamais personne à regarder quand je monte) mais plutôt le fait de perdre très facilement le contact, le poney a bien compris que je ne suis pas réactive donc il se tend 3 foulées puis il se remonte (pas énormément ms suffisamment pour ne plus avoir de contact) et j'ai du mal à agir avec les rênes longues, j'ai l'impression (à tord peut être) que je peux plus facilement "durcir" mon action sur des rênes courtes s'il ne réagit pas ms du coup pour pouvoir suivre qd il descend j'ai les épaules devant ..
Pas si simple de tout concilier

Au galop ça m'a pas mal aidé vu que le poney a plutot tendance à galoper en 4 temps ms du coup il en joue un peu pr me sortir de ma selle ..
Pas si simple, je voulais le confier à ma coach un week end où je ne suis pas là mais finalement je vais lui confier avant aussi je pense, comme ça je serais sur place pour écouter tous les conseils qu'elle pourrait me donner

Juu_lie

Membre ELITE Or
  

Trust : 342  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14656
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 31/05/2019 à 22h40

enorac il ne faut pas hésiter à vraiment monter fort les mains et même les écarter dans ce cas là ;)
sinon les raccourcir un peu si vraiment c'est trop long, quitte à avancer un peu les mains et les épaules dans un premier temps c'est pas grave ;)

effectivement, qu'elle le monte pendant que tu es là ça te permettras d'observer et d'avoir les conseils en direct :)

Enorac

Apprenti
  

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 377
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 31/05/2019 à 22h45

juu_lie je prends l’option numéro 2 pour l’instant du coup

Oui je pense que je vais faire ça. Quitte à lui laisser le week-end où je ne suis pas là également. Elle adore mon poney donc ca ne devrait pas lui poser de pb
Et puis si elle monte quand je suis là je peux écouter Lesne conseils et en plus je pourrais l’admirer (oui oui au moins tout ça )

Juu_lie

Membre ELITE Or
  

Trust : 342  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14656
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 31/05/2019 à 22h47

enorac tu nous as pas montré de photos de ton poney tiens d'ailleurs il me semble ? :)
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
 Répondre au sujet