La visite d'achat

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3
Auteur
2227 vues - 34 réponses - 3 j'aime - 20 abonnés

Totox

Membre d'honneur
   

Trust : 420  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2543
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 08h14

Bonjour,

Depuis hier circule sur FB ce poste d'un éleveur de chevaux de CSO Belge bien connu.

J'aimerai avoir vos avis a ce sujet, malgré la longueur du document, car la visite d'achat est pour moi, éleveuse amateur, un vrai soucis!


Ma chère Virginie,

Il me semble que tu as fait un coup de sang (nos amis vétérinaires diraient une MYOGLOBINURIE) à propos de la fameuse visite vétérinaire d'achat.
Au lendemain de ta publication, les réactions ont été innombrables, elles allaient toutes dans ton sens et cela me paraît normal.
Au cours de ma longue carrière d'éleveur, cavalier, étalonnier et commerçant, j'ai vu arriver et progresser peu à peu ce qu'on appelle la " visite d'achat ", jusqu'à ce qu'elle est aujourd?hui.
Il y a 40 ans, les acheteurs nous ont demandé soudain des radios des naviculaires car les scientifiques
Avaient découvert l'importance de la netteté de cet os dans la longévité d'un cheval de sport. A cette époque, la visite d'achat comportait 4 clichés !
Quelques années plus tard sont arrivées les radios de jarrets qui nous faisaient découvrir les chips et les éparvins. Nous tremblions de plus en plus à l'annonce de la visite d'achat?.nous ne savions pas encore que nous n'en étions qu'à nos débuts ; en effet, dans les années qui suivirent, on ajouta les boulets, les grassets puis enfin la colonne vertébrale.
A cette époque, nous prenions tous les vétérinaires pour des dieux et nous pensions que leur science était immense ; Ces derniers nous donnaient des explications scientifiques étayées par des termes techniques qui nous éblouissaient. Nous ne comprenions rien à ces termes alambiqués?sans doute les vétérinaires non plus, mais ça leur donnait du vernis.
Cet éblouissement pour la science des vétérinaires a duré une bonne dizaine d'années jusqu'au moment où l'on a vu des chevaux qui avaient été refusés catégoriquement à la visite à 3,4 ou 5 ans et qui devenaient par la suite de grands cracks mondiaux qui glanaient des médailles olympiques, mondiales ou Européennes. On nous répondit que c'étaient de rares exceptions, nous l'acceptâmes.
Mais notre confiance aveugle ne dura que peu de temps puisque depuis 30 ans, on constate que la majorité des grands cracks mondiaux avaient été préalablement foudroyés à la visite vétérinaire lorsqu'ils étaient jeunes.
Ils avaient donc été vendus pour deux francs-six-sous et voilà qu'ils gagnaient des millions !

Parallèlement de nombreux chevaux qui revendiquaient une visite parfaite avaient des problèmes de boiterie toute leur vie et étaient incapable de faire carrière.

Il y a donc visiblement un problème d'efficacité avec cette fameuse visite d'achat telle qu'elle est aujourd'hui.

Je comprends bien qu'il a fallu un jour que des instances supérieures mettent au point un protocole qui permette aux vétérinaires les moins doués de quand même pouvoir réaliser une visite d'achat, mais lorsqu'on lâche dans la nature un vétérinaire peu doué équipé d'un appareil à rayon X , la destruction commence.
Dans cette problématique de la visite d'achat, il faut tenter de ne pas perdre sa sérénité et raison garder car l'équation n'est pas si facile et il serait trop facile d'accuser tous les vétérinaires.
Car nous les aimons, nos vétérinaires ; il nous arrive même de dire MON vétérinaire ; comme on dit ma femme ou mon mari.

Les vétérinaires sont souvent gentils, parfois ils sont mignons, parfois même les deux à la fois.
Mais redevenons sérieux, il faut prendre conscience qu'il y a aujourd'hui un fameux problème ?. Et le dire sans ranc?ur et sans méchanceté.

Dans la profession de vétérinaire, comme dans celle de boulanger, de boucher, ? il y a 5% de cracks et 95% de braves types qui font leur possible.

Lorsque j'étais gamin, j'accompagnais un vétérinaire généraliste de mon village qui jouissait d'une réputation redoutable dans la région. Lors de notre première rencontre, il me dit :
" Savez-vous, jeune homme ce qu'est le plus important dans notre profession ? "
" Non Monsieur "
" Que lorsqu ?on quitte l'animal qu'on est venu soigner, ce dernier ne soit pas plus malade que quand nous sommes arrivés "
J'ai souri à ce que je pensais une boutade et il me répondit sévèrement " Ce n'est pas une plaisanterie, Jeune Homme ! "

Il m'arrive souvent de penser à ce vétérinaire qui s'appelait Henri Raviart lorsque je vois les méfaits de certains vétérinaires
Restons dans l'anecdote : un très grand marchand mondial me disait il y a 40 ans : " Les vétérinaires ne servent à rien, Quand ton cheval n'a rien, ils lui trouvent plein de choses et quand il a vraiment un problème, ils ne trouvent rien ou sont complètement à côté de la plaque "
A l'époque j'étais jeune et je pensais que c'était une boutade.

Mais redevenons sérieux et essayons de cerner la problématique de la visite d'achat.
Le commanditaire est le client qui achète le cheval ; il n'est souvent pas connaisseur (même s'il pense évidemment le contraire) pas sûr de lui et il veut des garanties.
Son premier garant est le vétérinaire en qui il a une totale confiance (Mon Vétérinaire !). Devant les tremblements du client, le vétérinaire commence lui aussi à trembler.
Les appareils à rayon X actuels sont très performants et il y a toujours un détail à trouver.
La conclusion la plus courante de nos jours dans la bouche d'un vétérinaire quand le client lui dit : " C'est grave Docteur ? " est : " Non cela n'a aucune incidence pour le sport mais c'est gênant pour le commerce "
A tous les coups le client se dégonfle.

Cette phrase est la plus imbécile qui puisse exister et je n'arrive pas à comprendre que la plupart des vétérinaires la ressortent tous les jours.
Réfléchissez un peu à l'ineptie de cette phrase :
" Cette petite remarque ne handicapera jamais le cheval dans sa carrière, mais elle est très gênante pour la revente " !

Ma conclusion est que la visite vétérinaire d'achat d'un cheval de sport est un métier de super spécialiste. Ce vétérinaire spécialiste doit être un parfait homme de cheval qui connaît le sport moderne comme sa poche.
Si ce n'est pas le cas, on tombe dans " Martine fait une visite d'achat "

On ne m'enlèvera pas de l'esprit que la seule personne capable d'évaluer sûrement la santé d'un cheval est celle qui le monte ou le manipule tous les jours.
Faire une évaluation de la santé en 1 heure est une fantaisie.
Le protocole de la visite d'achat actuelle ne représente que 20% de la santé d'un cheval.

Les réflexions que nous faisions ici sur la visite d'achat sont également valables dans le domaine de la gynécologie : lorsqu'on lâche dans la nature un(e) incompétent(e) avec un échographe, les dégâts commencent surtout lorsqu'on insémine " en profonde " avec une seule paillette de semence congelée à des prix élevés.
A tous les coups, si la jument n'est pas pleine, la faute incombera à l'étalon qui ne fournit pas de bonne semence.

En conclusion, que l'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit ; la visite d'achat ne doit peut-être pas disparaître mais il est grand temps de la dépoussiérer et il faut cesser de jouer la comédie actuelle.

Il semblerait d'ailleurs que de plus en plus de bons clients commencent à fermer les yeux sur ce qu'on appelle des anomalies radiographiques et achètent quand même cher des chevaux ayant des remarques " acceptables "
C'est une embellie.

Les éleveurs sont des moutons, c'est bien connu ; ils acceptent depuis des décennies des conclusions qui sont en définitive très peu scientifiques.

Si le monde vétérinaire veut conserver cette manne économique qui tombe du ciel sous forme de visites d'achat, il est grand temps qu'il prenne conscience de l'urgence des aménagements de cet examen qui s'imposent impérativement aujourd'hui.

Alors que les plus grands vétérinaires , qui soignent les chevaux de haut niveau nous disent tous les jours que ces détails radiographiques n'ont que peu d'importance et qu'aujourd?hui tout se soigne, les autres nous disent que c'est très grave et qu'une carrière est inenvisageable.

Il est grand temps que tout le monde se mette d'accord et surtout que de nombreux praticiens se mettent à ETUDIER plutôt que répéter ce qu'ils ont lu dans un livre ou sur internet.
Un grand sympodium entre les bons éleveurs, les grands marchands Européens, les facultés vétérinaires, les praticiens et les vétérinaires du Top mondial s'impose aujourd'hui si l'on veut sortir d'une situation malsaine où toutes les corporations sont mal à l'aise.

Daniel Boudrenghien

L_fabilo

Initié
 

Trust : 10  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 64
2 j'aime    
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 13h26

Je pense qu'il faut prendre la visite d'achat avec du recul. Elle permet de fixer l'état de santé du cheval aujourd'hui et maintenant. Si un problème est décelé, ça permet d'en discuter avec le véto et le coach. Ce problème sera-t-il contraignant pour l'utilisation? Oui ou non.

Et dans tous les cas une visite d'achat ne permet pas de voir dans le futur:
- ma jument a un truc dans le jarret, le véto m'a dit "pas gênant pour mes épreuves", ma coach m'a dit "ma jument qui fait de la 135 a ça aussi et tout va bien". J'ai choisi de tenter! au final elle s'est fait mal à un antérieur qui avait pourtant des radios parfaites!
- la jument de ma meilleure pote : visite nickel de chez nickel, 32 radios au total! 6 mois plus tard elle a fait une poussée de croissance et bim remodelage d'un boulet. Impossible à prévoir lors de l'achat!

Il faut, comme le précise le poste, faire la visite mais surtout l'analyser! il faut donc avoir un bon véto, être bien entouré, et être cohérent avec ses objectifs.

Badmonster

Membre ELITE Or
  

Trust : 271  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10098
2 j'aime    
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 14h04

Effectivement les vetos prennent plus de précaution parce que les gens sont procéduriers et qu'ils n'ont pas envie de se prendre un procès (ou menace de) parce que Pompon s'est blessé et qu'il ne fera plus de concours.

Après le haut niveau tire plus sur les chevaux qu'avant oui et non, certains chevaux commencent les grand prix vraiment tôt, les cavaliers sont en concours tous les week end toute l'année, mais à eux de gérer leur écurie.

En amateur on a pas de pression, à chacun de gérer son cheval pour le préserver au max.

La-rowane

Membre d'honneur
    

Trust : 178  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3231
3 j'aime    
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 14h17

Je pense que ce monsieur, soit il se fout de la gu**le du monde, soit il a un avis bien trop biaisé de sa situation...

Lire que d'après lui 95 % des vétos sont des branquignols déjà... gros lol ! Ils ont eu leur diplôme dans une pochette surprise, peut-être ?

Maintenant, au lieu de se ficher des vétos, qui doivent bien se protéger des clients de plus en plus procéduriers, à longueur de son post, il ferait mieux de se ficher des clients un peu plus que sur une seule ligne.

Le véto il voit, il décrit, et il sert d'interprète de ces données au client qui lui demande son avis.

Maintenant c'est au client de faire un choix et s'il décide de ne pas donner suite, tant pis pour lui ! au bout de quelques visites il finira bien par se rendre compte qu'aucune ne sortira parfaite.

Maintenant, un cheval (gros scoop !) est un être vivant comme les autres et il aura sa propre façon de cicatriser, de gérer la douleur, son corps évoluera ou non sur ce qui a été vu par le véto.

- Quand je vois mon cheval qui, une semaine après avoir fait une grosse tendinite à brouter en main, ne réagissait presque pas au test de flexion (on a quand même fait une écho à ma demande et heureusement),
- quand je vois que les infiltrations dans le jarret n'ont pas marché et que donc on a tenté une méso du dos, supposant que c'était peut-être une cause secondaire à sa boiterie du postérieur,
- quand je vois le cheval d'une horse-balleuse vétérinaire qui n'avait aucun signe apparent de problème mais qu'elle sentait qu'il se passait qqch sans pouvoir expliquer quoi, son véto s'est gentiment moqué et a fait une échos = tendon presque entièrement arraché.

Bah oui, un véto ne voit pas l'avenir, il peut juste faire des suppositions sur ce qu'il voit à l'instant T, il a une obligation de moyens, pas de résultat, et fera les examens demandés par son client...

Bref, je suis pas du tout véto, mais ce post à charge contre eux m'agace prodigieusement, ce d'autant que le monsieur, qui est donc éleveur, "oublie" sûrement tous ces cas où un véto aura détecté un vrai problème qui empêche ou empêchera le cheval de faire à terme ce pour quoi le cheval aura été acheté...

Flakiss

Membre VIP
 

Trust : 136  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4227
6 j'aime    
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 14h31

Je ne suis pas 100% d'accord avec lui mais je le rejoins sur ces points :

- faire des radios c'est facile, les lire correctement est plus compliqué. Ce n'est pas pour rien qu'il y a des vétérinaires spécialisés dans le locomoteur, d'autres dans l’oculaire etc... Oui ils ont tous un diplôme mais si tu lis des radios 3 fois dans l'année, tu n'as pas la même expérience que le véto qui en lit tous les jours.

- quand on cherche, on trouve toujours. Aucun cheval n'a le bilan radiographique parfait. Ils ont TOUS des défauts. Par contre c'est au véto de déterminer si ce défaut peut être réellement handicapant ou pas pour une carrière sportive.

- selon la sensibilité du cheval, un cheval avec une visite bof pourra faire une carrière sportive nickel, tout comme un cheval avec la visite ok, pourra finir boiteux au premier concours. Mais c'est comme pour tout, tellement de paramètres qui rentrent en compte... la ferrure, l'alimentation, l'entraînement, la selle, le cavalier... Impossible de comparer avec autant de variables...

Moi j'ai fait une visite à 10 clichés (2 pieds antérieurs, 4 boulets, 2 jarrets, 2 grassets) sur un 3 ans et demi qui sortait du pré et que j'aurais sûrement acheté dans tous les cas, quelque soit le résultat de la visite. Mais au moins, je sais ce qu'il y a dedans, je connais ses faiblesses et je pourrais avoir un comparatif d'évolution si je refais des radios dans X mois.

Pour la petite histoire, je connais quelqu'un qui a acheté un 3 ans, sorti du pré. Pas de visite car bon, un trois ans qui n'a rien fait... pas de risques ! Cheval systématiquement boiteux après 40 km (cheval d'endurance), il avait de l'arthrose dans 2 boulets à 5 ans... Alors peut être que la visite aurait pu le déceler à 3 ans, peut être pas... Moi j'ai pas pris le risque perso.

Ventdusud

Membre VIP
   

Trust : 118  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5314
6 j'aime    
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 15h55

sans aller jusqu'à l'extrême comme le monsieur, il faut savoir que le public d'acheteur a bien changé et le public d'utilisateurs en conséquence

la visite parfaite n'existe pas et je mets au défi n'importe lequel des cavaliers de passer une visite équivalente et d'être sans défaut ....

maintenant le cheval parfait et la visite parfaite n'existent pas ....

ce n'est qu'un compte rendu à un instant T de ce qu'est le cheval

après il faut engager la discussion avec le véterinaire , demander si c'est compatible avec l'usage qu'on veut faire du cheval .... les efforts demandés ne sont pas les mêmes pour un cheval qui va travailler en club et celui qui va faire de la compétition à haut niveau

ensuite selon la pathologie décelée .... il faut demander les évolutions possibles et si on peut prévenir avec des soins adéquats

j'ai eu un cheval pour lequel on avait trouvé une capacité respiratoire un peu f , avec un traitement adéquat, ce cheval testé 2 ans après avait très largement augmenté sa capacité et se situer bien en dessus des autres chevaux

et pour en revenir aux sportifs humain Neymar, Zlatan Ibrahimovic usent et abusent des infiltrations .... vous croyez que leur équipe joue sans eux ?

et si vous achetez un cheval en toute connaissance de cause, à vous aussi de ne pas négliger les soins avant et après travail, les soins au long cours .... la gestion de la santé du cheval est difficile

combien de fois ne voit on pas des gens acheter des chevaux pour lesquels ils ont exigé une visite quasi parfaite et casser le cheval en un rien de temps ... parce qu'ils l'ont mal utilisé négligé les soins

Oui la visite véto est indispensable et je ne m'en passe jamais et je fais aussi faire les clichés nuque et dos, s'il faut j'ai déjà fait faire de echo complémentaires mais si je décide d'acheter le cheval .... c'est parce que je sais ou je vais

Édité par ventdusud le 14-02-2020 à 16h11



Kaywest

Maître
    

Trust : 220  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1054
4 j'aime    
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 16h05

je rejoins les avis de argamelle et la-rowane

je n'ai pas du tout aimé cet article ni ce qu'il insinue. Les véto y sont limite qualifiés d'incompétents et ls acheteurs de petits pédants aux exigences titanesque

Ca a déjà été dis plus haut mais la visite véto n'a pas vocation a prédire le futur sportif d'un cheval. Il donne un pourcentage de risques encourus en fonction de la discipline choisie ! libre à l'acheteur de prendre le risque ou non.

Ex: la jument que j'ai vendue avait de l'arthrose dans les 2 boulets avants. Avis favorable à la visite pour le véto : jument qui passait haut a main les flexions, aucuns signes de douleurs, arthrose débutante à modérée. Utilisation prévue pour du dressage amateur (petit niveau). Si la jument avait été vendue pour du CCE Amateur et +, l'avis aurait été plus réservé. Sachant que sa pathologie est facilement maitrisable dans son évolution (produits dispo à gogo et ferrure adaptée). L'acheteuse a négocié un peu le prix (500€), ce que j'ai accepté. 2 ans plus tard la jument se porte a merveille sans soins spécifiques.
Mon cheval : mauvais état général à la visite (maigre et mal paré) donc tests de flexions pas ouf. Présence d'OCD dans un jarret (très bien placé donc peu de chances que ça bouge, opération bénigne, peu couteuse et rémission rapide).. je l'ai acheté au prix (il n'était pas très cher) et c'est un cheval de sport pour faire CCE Amateur (1/elite)

bref, tout acheteur un tantinet informé est au courant que la visite parfaite est rare. en revanche, on est en droit de faire des examens poussés ou non.
Quand j’achète une voiture, le vendeur aura beau me dire qu'elle est nickel et n'a jamais rien eu, je préfère quand même avoir le CR du contrôle technique, et les factures des entretiens/ réparations effectués sous les yeux, hein !

Le cheval restant un être vivant, il n'y a aucune garanties sur son avenir. En revanche il est normal de vouloir maximiser ses chances d'en avoir une "utilisation" de longue durée.

Aujourd'hui aux écuries on a un cheval avec visite parfaite (mais vraiment) qui s'est collé le pied dans un trou au retour du paddock et qui a eu 1 an et quelques d'arrêt.
A coté, on a une jument qui tourne en 130 tous les week-ends et qui a un pied-bot digne de Quasimodo (il peut péter un jour ou jamais !)

Altaii

Apprenti
  

Trust : 188  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 363
6 j'aime    
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 16h36

Je trouve l'article un peu abusif, même si dans le fond, je crois en le "c'était mieux avant".

Parce que j'ai l'impression qu'aujourd'hui on commande un pack quand on achète un cheval et qu'on est vraiment dans une équitation de la consommation.

L'équitation s'est largement démocratisée et le nombre de cavaliers et de propriétaires s'est envolé ces dernières années. Le cheval paye (encore) un lourd tribut aux caprices de l'Homme.

La visite radio est un témoignage assez parlant. Le cheval doit être parfait, il doit supporter : les concours tous les weekends, les 4 seances par semaine, la vie au box... etc.

La visite véto, selon sa complexité, semble proportionnelle à la lourdeur du pack qu'on va demander au cheval. J'ai très (trop) souvent vu des cavaliers partir bille en tête que "comme la visite véto est bonne on fait ce qu'on veut" et ce que vous dites confirme un peu ça.
=> Ceux qui ont observé des défauts à la visite mais ont quand même acheté un cheval font attention au travail et à ces defauts, mais pas forcément aux autres paramètres qui n'ont pas été décelés. Dans la même veine, les cavaliers qui achètent des chevaux nickels à la visite sont moins attentifs. Parce que la visite a décrété que le cheval était ok, il va supporter sa charge de travail et sa vie de cheval sans moufter (?!).

En fait, je trouve que si elle est effectivement utile (attention à ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit), la visite véto déresponsabilise souvent l'acheteur en redirigeant la faute vers le vendeur, le véto, ou le pauvre cheval qui n'aura rien demandé.


Et, je trouve que ça se rapporte à bcp de choses :
- Mon cheval a le dos pété alors que j'ai fait passer le saddle fitter ? C'est la faute du SF pas celle de mon boulot mal géré.
- Mon cheval boite ? C'est la faute du maréchal/pareur/podo, pas de mois qui fait trotter sur sol dur, a une alimentation inadaptée ... etc.

Le fait de proposer des services aux cavaliers handicapent trop souvent leur réflexion et le bon sens.

Quiebro13

Membre ELITE Or
  

Trust : 1021  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 15260
1 j'aime    
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 18h09

salem

Ah non par contre je suis vraiment d'accord avec toi que certains chevaux vivaient vieux et bien.

Je dis juste que oui sûrement que certains bossaient en ayant des pathologies mais que sans savoir bah ils faisaient et puis c'est tout.

Ce n'est que mon avis mais je pense que la génétique, le travail du cheval étaient différent. On a des chevaux de plus en plus sélectionnés, de plus en plus dans le sang etc... puis ce qui est demandé à un cheval est également bien différent. Rien qu'à voir la hauteur et la technicité des parcours d'obstacle qui a bien évolué.

Il y a sûrement bien plus une question d'argent et de performances.

En fait ma réflexion ne se faisait pas forcément sur du haut niveau mais sur le cheval du cavalier lambda.
À haut niveau ils ont pratiquement tous des pathologies qui sont certes bien géré mais est ce que le petit cavalier est capable via une petite expérience en étant aussi beaucoup accompagné de s'occuper de tout ça ?

Faut faire des pieds et des mains sans cesse pour trouver ce qui ne va pas.

Là ou je préfère le aujourd'hui c'est sûr le fait que les soins aux chevaux se démocratisent.

Personnellement je ne regrette pas ma visite véto avec radios, (jarret/pieds/dos) mais ça ne m'a pas empêché de rencontrer des soucis niveau santé avec mon cheval, puis bien sûr que l'on ne peut jamais anticiper un accident, un travail mal mené ou de mauvaises conditions de vie.

La santé du cheval à mon sens c'est tout un ensemble et ça ne se résume pas à une visite véto, la visite véto c'est juste un constat à un instant T

Alma

Membre ELITE Or
  

Trust : 747  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 66265
5 j'aime    
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 18h11

mais ce monsieur Belge c'est un ami de celui qui fait polémique sur CA avec son "elevage" ou c'est le même ??

Totox

Membre d'honneur
   

Trust : 420  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2543
1 j'aime    
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 18h13

alma
Ah non la on parle de l'élevage Sitte. Connu reconnu sérieux et sans casseroles
La belgique ne s'arrête pas a 3 charlots...!

http://horseofbelgium.com/fr/stallions

Édité par totox le 14-02-2020 à 18h16



Corbeau_bleu

Membre d'honneur

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1345
1 j'aime    
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 18h55

Même si ce qu'il dit est intéressant j'ai beaucoup de mal avec son discours : "c'était mieux avant", " les vétérinaires sont quasiment tous des incompétents qui servent qu'à nous faire dépenser de l'argent", "de toute façon c'est l'éleveur qui sait si le cheval est en bonne santé ou pas", "les clients sont tous chi*nts" mouais mouais

Lau7796

Expert
   

Trust : 317  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 512
1 j'aime    
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 19h06

alma J'ai cru aussi

Le discours se ressemble beaucoup

Totox

Membre d'honneur
   

Trust : 420  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2543
0 j'aime    
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 19h53

corbeau_bleu si tu ne retiens que ca c'est que tu n'as pas tout compris

Equires

Initié
 

Trust : -  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 109
4 j'aime    
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 19h54

Le discours se ressemble car malheureusement c'est la réalité.
En plus le sujet en Belgique est très actuel car en effet les vétos se sont mis ensemble pour faire une analyse ensemble avec les 2 universités et la conclusion est que beaucoup de chevaux avec mauvais radios tournent à très haut niveau.
La visite d'achat est INDISPENSABLE. Aussi bien pour l'acheteur mais également pour le vendeur. Mais ... il y a un très gros problème sur la qualité des vétérinaires et l'interprétation des radios.
Vous envoyez les radios a 10 vétos différent et vous recevez 10 avis différent. Cela n'est pas normal!!
Très souvent la visite est utilisé comme arme pour diminuer le prix et le vétérinaire DOIT trouver quelque chose.
En Hollande les vétos et éleveurs ont également signalé que les visites vétos deviennent du n'importe quoi et qu'il faut faire une grosse évaluation et réformation chez les vétérinaires.
C'est malheureusement la réalité.


lau7796 a écrit le 14/02/2020 à 19h06:
@alma J'ai cru aussi

Le discours se ressemble beaucoup

Totox

Membre d'honneur
   

Trust : 420  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2543
3 j'aime    
La visite d'achat
Posté le 14/02/2020 à 20h03

equires je rejoints ce commentaire.

Personne ne dit que la visite est a supprimer mais elle doit etre revue et mieux cadrée.
Vous etes globalement d'accord pour dire que la visite est un check up a un instant T mais combien d'entre vous la relativisent ? Combien ont quand meme acheté un cheval avec une visite moyenne sachant qu'ils souhaitent juste un cheval pour faire 3 balades au pas par semaine ?
Page(s) : 1 2 3
La visite d'achat
 Répondre au sujet