Propriétaire étudiante

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
2533 vues - 28 réponses - 0 j'aime - 8 abonnés

Heax_ven

Novice

Trust : 14  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1
Propriétaire étudiante
Posté le 27/03/2022 à 21h14

Bonjour, je poste aujourd'hui pour avoir vous avis sur mon projet d'achat cheval et pourquoi pas vos expériences si vous avez été dans une situation similaire a la mienne

Voilà j'ai actuellement 20 ans et l'année prochaine je débute un BTS/DUT et je rêve d'avoir mon propre cheval depuis que je suis toute petite. je précise que je suis actuellement cavalière de club. Je suis très consciente de toutes les responsabilités que je devrais avoir envers l'animal, la responsabilité financières de celui-ci et les sacrifices que ça demande pour une étudiante ou même par la suite. J'ai fait de très nombreuses recherches au niveau budget, besoin du cheval, etc... pour pouvoir avoir une décision finale réfléchi et par juste sur un coup de tête, juste pour être proprio.

J'ai pour projet de devenir propriétaire d'ici la fin d'année/ début d'année prochaine après évaluation de ma situation financière pour être sûr de pouvoir tout assumer financièrement. Je vis actuellement chez ma mère (parents divorcés) donc je n'ai aucune charges/factures a assumer mis a part une petite pension que je donnerai a ma mère. Je suis également étudiant boursière donc je vais bénéficier des bourses l'année prochaine a hauteur de 465 euros par mois. Je prévois aussi de trouver un job étudiant le week-end durant lequel j'envisage de travailler minimum 15H. Je vais donc pouvoir cumuler les deux si je trouve un job pour avoir un total aux alentours de 900 euros par mois. Je prévois de travailler pendant les petites et grandes vacances également et l'argent gagné ira directement dans ma réserve "au cas où" de mon cheval puisque que je ne serais jamais a l'abris d'avoir un pépin. J'ai également de l'argent de poche mensuel provenant de mon père + les noëls et anniversaires. Je pourrais éventuellement avoir un soutien financier de ma famille en cas de problème. Voilà pour la partie des "revenus" prévus.

Pour les dépenses, j'ai déjà les tarifs de mon club pour la pension qui est de 250 euros pour la formule classique avec accès limité à l’installation, 306 euros pour la pension avec accès illimités a toutes les installations du club puis pension cheval au travail (sortie 6j/7 par le club soi en paddock, longe ou monte). Par chance j'ai ma meilleure-amie qui fera peut-être une dp sur mon cheval ce qui diviserai ma pension par deux en sachant que je prévois de prendre soit la formule a 250 euros ou 306 euros. Le fait d'avoir une dp sera un avantage financier mais aussi au niveau du temps, je prévois d'aller voir mon cheval tous les jours mais quand je ne serais pas dispo je n'aurais pas de soucis à me faire. Pour les cours d'équitations c'est mon père qui paye donc je n'ai pas a m'en soucier pour le moment. Pour le dentiste, maréchal-ferrant et le vétérinaire. Je n'ai pas encore les tarifs exacts de ma région mais je prends une fourchette entre 35 euros pour un parage simple et jusqu'à 90 euros pour des fers, 40 à 80 euros par an pour le vaccin, vermifuges de 10 à 30 euros X 4 par an soit environ 90 euros, entre 50 à 90 euros pour le dentiste annuel et visite veto de contrôle et osthéo une fois par an. Je prévois aussi de souscrire a une assurance pour mort, vol, veto etc... j'en ai trouvé une sur Equitanet entre 35 euros et 60 euros par mois avec plafond de 6000 euros par sinistre et non par an avec franchise de 200 euros qui m'a l'air avantageuse malgré son prix élevé (mais sachant les frais veto que sa peut couter quand son cheval se blesse ou est malade ce n’est rien du tout). J'aurais les tarifs exacts quand j'aurais contacté les maréchal-ferrant, dentiste et véto de ma région. Donc mensuellement ça me reviendra environ à 200 euros pension avec dp et assurances + le reste qui sera les compléments éventuels, les carottes, pommes. Ensuite mensuellement. je ferais une enveloppe de côté pour les dépenses annuelle et une autre pour faire une réserve en cas de pepin ou achat de matériel qui a cassé ou autres. Donc je compte environ 400 euros à 600 euros par mois. Après il y a le transports du cheval après achat, la visite veto et l'achat d'équipement mais je vais travailler cet été donc avec mon salaire je pourrais tout couvrir. Je ne pense pas avoir oublier quelque chose mais si c'est le cas merci de me le préciser

Pour finir je suis prête à sacrifier beaucoup de choses pour avoir mon cheval que ce soit financièrement ou dans le temps que j'aurais de disponible. Je tiens à repréciser que je deviendrai proprio seulement si j'arrive a avoir un job étudiant et après avoir évaluer ma situation financière sur 3-4 mois pour être sur.

Pour vous, en tant que proprio, penser vous que c'est faisable ?

Voilà, je répondrais a vos éventuel question et je serais contente de recevoir vos conseils.

Merci d'avoir pris le temps de lire.

Soloux

Expert
   

Trust : 253  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 925
4 j'aime    
Propriétaire étudiante
Posté le 27/03/2022 à 21h32

heax_ven bonjour
Le budget me paraît jouable sachant qu’il y a les parents derrière qui pourront assumer
Par contre je me permet juste de t’ouvrir à une réflexion, es tu sure que ton métier futur te permettra d’assumer ta vie et celle de ton cheval ?
Comment feras tu quand tu auras besoin de payer ton loyer, impôt, taxes, loisirs, éducation des éventuels enfants, en plus du cheval ?

Ce sont juste des pistes de réflexions, peut être as tu déjà réfléchis à ces problématiques :)

Calisto21

Initié
 

Trust : 4  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 86
0 j'aime    
Propriétaire étudiante
Posté le 27/03/2022 à 21h36

Bonjour heax,

En te lisant, j'ai l'impression que tu as déjà ta réponse. (Evidemment, tu as un bon âge, tu as des facilités financières en quelque sorte, et tu as bien réfléchi).

J'ai juste envie de te partager mon expérience.

J'ai eu mon premier cheval à ton âge. J'ai attendu d'avoir mon tout premier salaire. (et ce n'était pas un CDI). Les dépenses à prévoir tombent toujours au mauvais moment, et sont généralement bien plus importantes que prévu. (ça, c'est pour tout le monde). Prévois si possible une petite assurance RC (rajouter ton cheval à ta RC personelle et assurance soins pour ton cheval. (Coliques = 5000 euros si besoin d' une chirurgie, et puis il y a tous les "bobos" qui coûtent cher à la longue. Bien choisir le cheval en question t'évitera certains déboire mais on ne peut tout prévoir. Une "simple" dermite estivale peut coûter très cher à force de produits, huiles, piqûres, couvertures, etc..). En plus de cela, un cheval, surtout le premier, c'est beaucoup de découvertes, de tracas, de remises en question, même quand on est déjà expérimenté, et ça "prend" littéralement la tête, le temps, l'espace... Et puis, il faut penser à ce qu'on fera s'il nous arrive quelque chose. Et à ce qu'on fera s'il lui arrive quelque chose. Et au prix que ça coûte aussi. A cette époque, le travail me laissait un peu de temps libre je n'avais pas d'enfant. Juste un homme mdr. Donc, malgré tout, "ça l'a fait". Le cheval était toujours en pension. Frustrations et inquiétudes à répétition, au point que quand il est parti, j'ai décidé que je n'aurais plus de cheval perso jusqu'à pouvoir l'héberger chez moi.

Aujourd'hui, je suis à nouveau étudiante, en reprise d'études. J'ai le bonheur d'avoir trouvé "mon paradis" et d'avoir mes chevaux à la maison. (C'est moins d'inquiétudes qu'en pension, mais plus de boulot, il faut le reconnaître). Par contre, très clairement, prendre 3 heures par cheval pour "préparer/papouiller/sortir en balade/travailler/retour papouilles..." comme en pension ou sur mes dp et autres...c'est pas possible. Entre : étudier, rédiger ses devoirs, aller en cours, faire le ménage, s'occuper du petit, gérer les travaux maison etc... Je les vois tous les jours, plusieurs fois par jour, mais c'est souvent très bref.

Donc, pour moi, la réponse n'est pas en rapport avec ton statut d'étudiante mais plutôt avec tes ressources + ton mental + le temps que tu imagines pouvoir passer avec ce cheval versus le temps que tu auras réellement pour lui. Et fais-toi un cadeau : pour un premier cheval, prends-en un gentil, de niveau correct, avec, si souci de santé il y a, quelque chose de gérable. [conseil de vieille réac qui aurait bien aimé le suivre quand ce fut son tour de "premier cheval"]. Sinon, niveau temps et argent, tu peux multiplier par deux, trois, quatre... (plus évidemment le moral qui va avec).

Calisto21

Initié
 

Trust : 4  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 86
0 j'aime    
Propriétaire étudiante
Posté le 27/03/2022 à 21h43

heax_ven

Et je rejoins le commentaire précédent : que sera ta vie ensuite ? Pourras-tu toujours assumer? En cas de chômage? (Par ce que là, il faudra compter une fameuse enveloppe pour toi-même.) Effectivement, tu y as sûrement déjà pensé mais ça fait partie des choses à prendre en compte au vu de l'étape où tu te trouves dans ta vie. Idem, si et quand tu auras une vie amoureuse /conjugale / des enfants etc... Ou un travail passionnant mais... à Mexico ? (Cas réel.) Et si tu souhaites devenir propriétaire ou faire de plus amples dépenses pour ta vie pro... etc. Avec des "si" on met Paris en bouteille mais quand le cheval sera là... il sera là ;)

Tam89

Membre ELITE Or
 

Trust : 70  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9543
10 j'aime    
Propriétaire étudiante
Posté le 27/03/2022 à 21h55

Et bien moi je te déconseille d'acheter un cheval maintenant.

Tu es étudiante, ok tu as l'impression de tout avoir bien prévu, c'est surement le cas, sauf qu'en vrai ça ne se passe jamais comme on a prévu.

Il vaut mieux attendre d'avoir trouvé un boulot, ça évite d'être en galère avec un cheval dont on paye la pension pour ne pas en profiter parce que là où on bosse les pensions sont hors de prix, ou bien qu'il y a une liste d'attente de 3 ans, ou bien qu'il n'y a pas de pension proche, ou qu'il n'y a pas de pension digne de ce nom etc...
Des cas de personnes ayant un cheval sur les bras et ne sachant pas quoi en faire parce que le boulot fait qu'elles doivent déménager, on en a plein d'exemples ici.

J'ai fait cette "connerie" de prendre un cheval bien trop tôt, je n'étais plus étudiante mais pas encore de boulot fixe, et je me suis retrouvée avec une jument sur les bras (qui en plus n'était pas des plus simple) à trimbaler partout avec moi, à vivre en fonction des pensions biens que je pourrais trouver pour elle, à faire des kilomètres de dingue tous les jours ou presque justement parce que les pensions n'étaient pas proche de chez moi ou de mon boulot.

Michiwa

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 328  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7213
2 j'aime    
Propriétaire étudiante
Posté le 27/03/2022 à 22h38

Travailler 15h par week end après s'être tapé sa semaine complète d'études... Franchement à part se foutre sur les rotules je vois pas l'intérêt.
J'ai bossé les samedis et parfois je séchais les cours pour bosser le soir quand j'étais en BTS, mais c'était en intérim donc pas chaque semaine. Eh bien si je n'avais pas eu mes chevaux à assumer je m'en serais bien passée !
D'autant plus que pour mon BTS les stages étaient sur les vacances scolaires alors encore moins de repos.

J'avoue que là sans coup de cœur spécifique pour un cheval, auquel cas les sentiments entreraient en ligne de compte, je vois pas le truc de se mettre un boulet au pied pareil. Et c'est parce que je l'ai fait que je dis ça !

Badmonster

Membre ELITE Or
  

Trust : 484  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 18497
3 j'aime    
Propriétaire étudiante
Posté le 27/03/2022 à 22h39

Juste deux choses : est ce que ça sera jouable financièrement quand tu auras ton apport et donc ton loyer et tes factures à payer ? Parce que tu as 20 ans, tu ne vas pas habiter chez tes parents pendant 10 ans haha

Et ne compte pas sur la dp. Prévois large comme si tu devais assumer la pension seule et faire sortir ton cheval en cas d’impossibilité. Les dp, ça va, ça vient, faut te dire que si tu en as une c’est un bonus, mais je ne le compterais pas dans le budget de base perso.

J’avais ma jument quand j’ai commencé mes études, je l’ai toujours, j’ai eu la chance que mes parents assument jusqu’à ce que je travaille.
Je ne pense pas qu’étudiante soit un plus mauvais moment qu’un autre mais il faut se poser les bonnes questions. Si ton futur boulot est forcément dans une grande ville avec une pension pré à 700 balles à une heure de transport en commun, bon c’est pas le plus pratique et faut y réfléchir ++

Après le cheval quand on l’a et qu’on l’assume bah on construit notre vie autour, on ne fait pas toujours idéalement comme on aurait voulu pour plein de choses, parce que ça prend du temps, de l’argent, de l’énergie … mais c’est comme ça, ça a ses avantages et ses inconvénients !

Domipac19

Membre ELITE Or
  

Trust : 753  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 17537
8 j'aime    
Propriétaire étudiante
Posté le 27/03/2022 à 23h07

Moi, j'ai envie de dire que si tu bosses la semaine pour tes études et qu'en plus, tu bosses le week-end pour gagner 4 sous, quand est-ce que tu vas avoir du temps pour ton cheval?
ne serait-il pas plus simple de prendre une DP dans un premier temps et d'"acheter quand tu auras un salaire et une situation assise?

Fandada

Membre ELITE Or
  

Trust : 1498  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 22784
2 j'aime    
Propriétaire étudiante
Posté le 27/03/2022 à 23h15

Pour t'aiguiller sur le budget tu a un post pas mal : coût d'un cheval, avis aux non proprio.

Moi ce qui me chiffonne c'est que tu habite encore chez ta mère. Ça risque d'être compliqué quand tu devra t'installer chez toi. Aucune certitude de l'endroit où tu travaillera, donc de la pension possible ( et donc de son coût ) de ce que te coûtera un loyer dans la région où tu trouvera du travail.

Et ce n'est pas dans 5 ou 10 ans. C'est dans 3 ans max.

Tu sais on a tous rêvé d'avoir un cheval ici.
Moi la première je demandais un cheval à chaque Noël et anniversaire à partir de 5 ans. J'ai eu ma jument à 46.

Je ne te dis pas d'attendre autant, mais tu peux patienter encore un peu

En attendant mets l'argent prévu pour les frais de côté.
D'une part tu verra si c'est tenable et d'autre part ça te fera une somme conséquente pour l'achat du cheval, de son matériel et remplir ta réserve.

Louviet34

Initié
 

Trust : 102  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 134
2 j'aime    
Propriétaire étudiante
Posté le 28/03/2022 à 00h27

Etant moi-même étudiante et propriétaire, je pense pouvoir un peu t'aider dans ton choix, même si la situation n'est pas la même. J'ai ma jument depuis mes 15ans, ma mère à toujours subvenue a tout ces besoins. A mes 21ans je suis partie en Belgique pour faire mes études actuelles. J'avais alors fais le choix de laisser ma jument chez ma mère car ni le budget ni le temps durant mes premières années. Je viens tous juste de la récupérer début mars, et il ne me reste plus qu'un an et demi d'étude, avec déjà des propositions d'emploi à la fin.

Niveau budget, mes parents me donnent 600e par mois, j'ai un job étudiant dans la restauration où je fais en général 15h/20h semaine voir plus, (attention étalée sur la semaine car 15h le week-end uniquement avec les études+cheval, tu vas t'épuiser physiquement et mentalement), je gagne entre 800 et 1200e par mois, et franchement je suis très bien payé pour une étudiante donc renseigne toi vraiment sur ton futur job étudiant le salaire proposé vis a vis de la charge de travail et de la charge horaire. Souvent payé une misère pour bcp d'heure de travail...

J'ai donc un budget plus que correct pour vivre chaque mois, mais j'ai quand même attendu 1an avec ces mêmes revenus pour ramener ma jument près de moi, afin d'avoir un bon matelas financier en cas de soucis.

Je ne regrette absolument pas, c'est beaucoup d'investissement, d'organisation et de sacrifices, mais c'est aussi ce qui me permet de me "couper" avec le reste, de faire une pause. Donc si financièrement, tu penses avoir ce qu'il te faut pour ta région, que tu te sens prête, et que mentalement comme physiquement tu penses pouvoir assumer, alors vas y.

Cependant, il faudrait que tu rajoutes les frais d'essences et d'entretien de ta voiture à ton calcul. Et que tu vois avant d'acheter ton cheval ce que ça fait déjà d'avoir tes études et ton job étudiant, pour déjà t'habituer à ce nouveau rythme...

edit: orthographe

Édité par louviet34 le 28-03-2022 à 00h34



Quiebro13

Membre ELITE Or
  

Trust : 1424  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 19827
8 j'aime    
Propriétaire étudiante
Posté le 28/03/2022 à 03h12

Je vais aller à l'encontre des autres . . .

Parce que je l'ai fait. Je me suis achetée mon cheval pour mes 20 ans après avoir mis de l'argent de côté sur tous mes jobs de vacances.

J'étais en fin de première année d'école d'infirmière
J'avais à la base pas de revenus (ou super peu on me payais 30 euros par semaine de stage . . .)
J'avais mon apart, mes parents finançaient mes études et mon logement mais n'ont jamais donné un centime pour mon cheval et je ne leur ai jamais rien demandé dans ce sens.

Je bossais à côté de mes études, je faisais du baby-sitting pour 2 familles, des gardes d'aide soignante de nuit la semaine et je bossais toutes les vacances scolaires en centre aéré.
C'était un très gros rythme

J'ai fini mes études dans les premières de ma promo avec un 19 à mon travail de fin d'étude
J'ai jamais redoublé, loupé une stage ou un examen.

J'ai été embauchée tout de suite après mon diplôme et j'ai pris mon indépendance

J'ai vécu dans un appartement minuscule pendant plus d'un an parce que j'avais pas les moyens de me payer plus grand

Aujourd'hui 9 ans après cet achat je ne regrette RIEN oui j'ai toujours organisé ma vie en fonction de lui mais je suis propriétaire aujourd'hui de deux biens immobiliers
J'ai toujours payé mes factures en temps et en heure, mon cheval ne manque de rien et moi non plus.

C'est faisable mais ça demande des sacrifices, genre étudiante je ne sortais pas déjà j'avais pas le temps mais pas l'argent pour ça
Je ne m'achetais pas de fringues, je ne partais pas en vacances, mon budget était hyper calculé.

J'ai acheté un jeune cheval, ce qui m'a permit de pouvoir lui laisser le temps de finir de grandir sans me dire qu'il fallait que j'y aille chaque jour

Et surtout j'ai pu assumer la charge de travail et scolaire et financier !

Par contre s'il y a bien une chose qu'il faut oublier c'est la Dp !
Surtout ne pas compter sur une Dp pour calculer ton budget et assumer tes arrière
Ta Dp copine ou pas peut te lâcher à tout moment, et tu peux mettre des mois à en retrouver une !
Il faut que le budget passe sans ta DP !

Pareil les sous de côté même si tu as une assurance c'est hyper important
Clairement j'avais gardé une bonne somme de côté et heureusement !

All_dltt

Apprenti
  

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 378
0 j'aime    
Propriétaire étudiante
Posté le 28/03/2022 à 09h24

Pour moi c'est jouable.
Tu as tes parents derrière au cas ou c'est cool.

Pour la dp pareil, ne compte pas dessus, et en plus avec ta meilleure amie ça peut être sujet à embrouille. Perso je ne le tentera pas, après je ne vous connais pas

Petite question, tu n'as pas de possibilité de faire ton BTS en alternance ? C'est vraiment le top car tu as un salaire fixe et donc pas besoin de compter sur des jobs étudiants ou tu ne sauras ni combien tu es payé et si tu arriveras à trouver. En plus ça te permettrai d'avoir des jours de congés

Pour ma part je souhaite également acheter mon cheval dans l'année (fin d'année/début année prochaine).
Pour te donner une idée, voici ma situation :
- En Alternance depuis 3ans, donc salaire + élevé
- Aide (APL, Nobili-jeune, Prime d'activité)
- L'année prochaine je continue en alternance + j'aurais 21 ans donc augmentation de salaire
- Je vais travailler dans le monde du cheval donc possibilité de loger mon cheval sur ma structure de travail (-cher et - de déplacement)
- Pour l'achat du cheval je pars sur du reformé et directement chez l'entraineur (je serais accompagné par mon patron) donc prix d'achat du cheval + bas et donc + d'argent de côté (argent de côté très important surtout avec un PS)
- J'ai mes parents derrière moi si jamais
- En cas de problème, j'ai également possibilité de le mettre chez mes parents avec mon poney (solution de secours si plus d'argent ou plus de pension)
- Actuellement j'ai 6000€ sur mon Livret A, 1600 sur mon livret jeune + quelques centaines d'euros sur mon compte courant. Donc d'ici septembre j'aurais minimum 9000€ sur mon livret A (+ argent Noel et + argent de vente d'affaires)

Donc au final le plus important pour toi c'est que tu calcules très très bien ta cagnotte de secours. En plus dans le cas ou tu n'aurais pas de salaire fixe, donc plus difficile pour toi de renflouer ta cagnotte en cas de pépin.

Edit :
Pour mon niveau de vie, je vis en appartement avec mon copain, j'ai une voiture.
Je fais des sorties régulièrement, et achète des vêtements régulièrement aussi, je me laisse entre 200 et 300€ par mois pour faire plaisir (moi et mon copain) et c'est largement faisable.

Je te conseil de faire un tableau Excel pour les dépenses et les revenus que tu auras. C'est très représentatif. Tu as des matrices toutes faites en plus.

Édité par all_dltt le 28-03-2022 à 10h12



Elicendi

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 221  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7134
1 j'aime    
Propriétaire étudiante
Posté le 28/03/2022 à 10h10

J'ai acheté mon cheval quand j'avais 18 ans, et je n'ai jamais regretté ça fait presque 20 ans.

Je pense que c'est un bon moment pour être proprio parce qu'après tu fais tes choix (études, travail, localisation), en fonction du cheval et tu t'habitues à organiser ta vie d'adulte autour du cheval.

Ca t'évite de construire ta carrière à un endroit improbable pour avoir un cheval, où de te mettre en couple avec un mec qui te préfère sagement à la maison plutôt qu'à l'écurie.

Bonne idée d'avoir une assurance si on n'a pas un gros matelas d'épargne au début.

Kaywest

Membre d'honneur
   

Trust : 242  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2638
0 j'aime    
Propriétaire étudiante
Posté le 28/03/2022 à 11h49

Hello !

Alors perso j'ai eu mon premier poney à 11 ans
j'ai donc été ado, étudiante, jeune salariée.... avec un cheval à charge ^^

de mes 14 à 18 ans, mes parents ont assumé à 100% et moi je participais en achetant du matériel avec mes babysitting.
A 18 ans, j'ai trouvé un job étudiant sur une aire d'autoroute et c'était bien pratique car je bossais le soir (de 19h30 à 00h00), le matin de 6h à 11h00 .. parfois l'aprem en fonction de mes dispo.
J'ai fais une licence de sciences éco dans une fac privée (donc 35h cours/ semaine).
J'assumais quasiment entièrement ma jument sauf pour la ferrure et les soins véto "classiques" (vermifuges, vaccins etc...). mes parents me payaient aussi ma semaine de championnats de France.

en Master j'ai fais de l'alternance donc je gagnais 1100, puis 1200 euros la 2e année environ. J'avais des APL pour mon loyer (ca me payait la moitié environ) et j'avais une cantine dans mon entreprise donc je ne payais quasi rien pour manger le midi. j'arrivais à joindre les 2 bouts ! après je m’habillais chez Fouganza (et je le fais toujours!!) et H&M ou friperie avec des chaussures bon marché !! mais clairement je m'en fous un peu de ne pas porter de marques pour être "stylée".

ma jument était au pré et la pension comprenait 2 repas par jour + foin + 3 cours/ semaine et coaching concours. je payais 350 ou 450€.. je en sais plus.

j'ai toujours monté entre 4 et 5 fois par semaine + concours (CCE donc on partait toute la journée ahah)

aujourd’hui, j'ai 31 ans et c'est toujours pareil.

Est-ce que je regrette de ne pas avoir fais des soirées/ sorties certains samedi pour faire mes CCE le ledemain ... pas du tout !
Est-ce que je regrette tout l'argent qui est passé dans le cheval ... non plus !!

Mon seul regret c'est d'avoir hésité à partir à l'étranger 1 semestre.. car ma jument s'est blessée 2j après la fin des inscription et .. pour une durée de 7 mois (repos au pré). #VDM
donc si j'ai un conseil à donner c'est que si tu veux partir à l'étranger.. pars :)
tu peux trouver un DP/ un ami, confier à ton moniteur ou faire un break de quelques mois à ton cheval .. ça ne va pas le tuer.

donc allier équitation et études c'est tout a fait possible :)
j'ai jamais retapé ni été aux rattrapages de tout mon cursus supérieur. ça demande par contre, de l'organisation et il faut avoir une bonne résistance à la fatigue. J'ai pas besoin de dormir bcp (env. 6h/ max 7h par nuit) donc ça ne me dérangeait pas.
et il faut accepter d'être un peu ric-rac niveaux sous par moment

une de mes amies a fait pire lol .. elle a carrément inclu son cheval dans son prêt étudiant

Après j'étais dans une phase où ça se passait super bien avec ma jument, on gagnait ou on était classées à tous les concours ... donc je n'avais pas trop envie de "casser" cette dynamique.
néanmoins ce break forcé m'a permis d'amener un jeune poney aux championnat de France.. mais il y a un truc qui s'est rompu avec ma jument.
je la sortais 2 fois par semaine du pré pour faire un pansage complet + j'allais la voir plusieurs fois par semaine ...mais quand j'ai voulu la remettre en route, elle a très rapidement "pris le dessus" et ça a été super compliqué. c'était une cata, j'arrivais à rien, même faire un cercle dans la carrière c'était devenu limite impossible. j'ai fini par changer d'écurie et le coach m'a vraiment fait reprendre toutes les bases avec la jument.
Il y a vraiment eu un avant et un après. il m'a fallu quasi 6 mois/1 an pour retrouver la belle complicité que j'avais avec.

donc je pense qu'à ce moment si j'étais partie réaliser un joli projet d'études à l'étranger... ça n'aurait pas été une mauvaise chose.

Cherchour

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7268
1 j'aime    
Propriétaire étudiante
Posté le 28/03/2022 à 12h22

Perso sur la partie temps je suis moins négative que les autres.

J’ai eu à bosser pendant les études, 12,5h/semaine. J’avais une dp à côté que je montais deux fois hors week-end.
A cela on cumule le travail pour les cours, les sorties. Donc certains jours je ne touchais pas terre. J’ai eu ma licence puis mon master avec mention.

Alors oui c’est un rythme intense. Mais avec de l’organisation franchement ça se passe relativement bien. Beaucoup d’étudiants ont un job à côté, certains font plus d’heures que ça et n’ont pas le luxe d’avoir une passion pour se vider la tête.

PAR CONTRE une dp c’est quand même moins prenant qu’être propriétaire. Et avec le recul je pense que j’ai largement apprécié sur cette période cette liberté, qui me permettait de monter souvent mais sans avoir les contraintes du propriétaire. Mais plutôt côté charge mentale.

Je vois que tu envisages déjà une dp pour partager le temps et la charge financière. Franchement ça se réfléchit, car une dp ça peut partir du jour au lendemain, même si c’est une amie. Et pour moi c’est toujours l’argument des gens qui ont un projet pas assez ficelé, s’en remettre à la dp.
Pour moi il faut vraiment penser ton projet sans cette option dp. Et voir la dp comme un plus et pas une condition de base.

Je rejoins les autres sur la situation post études qui pour moi est vraiment plus compliquée et incertaine. Avec des achats qui peuvent être importants sur la laves d’installation dans son premier logement.

Édité par cherchour le 28-03-2022 à 13h39



Quixote

Membre d'honneur
    

Trust : 26  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3354
0 j'aime    
Propriétaire étudiante
Posté le 28/03/2022 à 13h34

Juste un partage d'expérience, perso j'ai eu mes premières juments quand j'étais étudiante, mais pas en pension, j'avais trouvé un pré à louer tout clôturer pour chevaux, et après elles m'ont suivie quasiment partout sur le même principe.

Bon c'était il y a 30 ans , et pour info j'ai toujours une de ces juments avec moi, c'est un truc à prévoir sur le long terme
Page(s) : 1 2
Propriétaire étudiante
 Répondre au sujet