Tout savoir sur l’équitation western

Par   |   Le 23 Février 2015
Chargée de communication interne passionnée d’équitation western

4     Commenter (7 )     13084
Equitation western
L’Equitation western connait depuis plusieurs années un essor inédit en France et en Europe. Les raisons de ce succès sont multiples. Pourquoi l’image du cow-boy nous fait-elle encore rêver ? Découvrons ensemble l’histoire de cette pratique ancestrale. Son côté sécurisant qui propose une approche originale de l’apprentissage de l’équitation. Qu’est que l’équitation western ? Voyons de plus près ce que le Grand Ouest a à nous offrir.

Présentation : historique

A l’origine, l’équitation western est une équitation de travail développée dans les ranchs pour répondre au besoin des élevages extensifs du bétail.
Développée dans l’Ouest des Etats-Unis dès le 19eme siècle, les cow-boys ont très vite utilisé le cheval comme outil de travail. Plus facile pour parcourir de nombreux km sur des terrains inaccessibles aux voitures.

Aujourd’hui, l’équitation western est devenue aussi une équitation de loisir et de compétition comme vous avez pu le voir aux Jeux Equestres Mondiaux cet été.
Elle a pour origine l’équitation espagnole, à laquelle il faut ajouter l’influence anglo-saxonne. Appelée aussi « équitation américaine », elle est surtout pratiquée aux Etats-Unis mais tend à se développer en Europe depuis quelques années.

Une approche différente de l'équitation

Cette équitation s’adresse à des cavaliers cherchant une approche du cheval différente de celle de l’équitation classique. L’équitation western est une passion, un sport, une rencontre qui nous anime, et un état d’esprit avant tout.
La monte western est une équitation qui permet la sécurité de tous. Un cheval western est manipulé dès sa naissance et dans le respect de son environnement.

Le travail des poulains par les cow-boys

Pour bien comprendre, revenons sur les fondements et les principes qui amènent les cow-boys à travailler les poulains dès leur plus jeune âge, voici un cas concret. Un grand nombre de poulains naissent chaque année dans le monde et seront disponibles à la vente dès leur sevrage.
Un certain nombre de raisons poussent à l’achat d’un poulain. Tout d’abord, le coût est moindre et ce n’est pas négligeable. Puis, on souhaite le voir grandir et l’éduquer. Pour terminer, on se donne l’objectif de le dresser soi-même et de le monter.
Qui n’en a jamais rêvé ?
Malheureusement, dans la plupart des cas le poulain sera livré à lui-même jusqu’à ses 2-3 ans sans éducation ni discipline préalables.
L’investissement dans un poulain demande du temps et de l’énergie, mais surtout de l’expérience.
Comme le dit le dicton :

A jeune cavalier, vieux cheval » et inversement
Aux Etats-Unis, tenant compte de ce principe, un vétérinaire Dr Robert Miller à développer un concept appelé « Imprint training foal ». Selon lui, les trois premières heures de la vie du poulain sont cruciales. Les informations qui lui seront transmises, seront facilement acquises et retenues de façon permanente. Son conseil est donc de le toucher, de le frotter sur tout le corps et de la manipuler délicatement. Puis, lors des trois prochains jours, renforcer ces informations en les répétant régulièrement. Ainsi, cela permettra d’établir avec le poulain, une relation de confiance digne de ce nom et un respect mutuel.
Toutes les bases de l’équitation western partent de ces 3 premières heures de vie. Alors, pensez-y !

Une relation de confiance avec son cheval

Suite à une longue et laborieuse éducation et des codes inculqués, l’équitation western permet un contrôle absolu du cheval en se basant une relation de confiance. D’une manière générale, le cheval western, une fois la base de travail acquise anticipe très facilement ce qui lui est demandé.

Les différentes races de chevaux Américains

Il existe 3 principales races de chevaux américains répondant aux exigences de cette discipline. La première, le Quarter Horse, véritable figure emblématique de l’équitation western, est la race la plus ancienne et la plus représentée dans le monde.

Le quarter horse

Pourquoi Quarter Horse ? Comme son nom l’indique ce n’est pas un « quart de cheval » mais c’est le cheval le plus rapide sur un quart de mile (soit 400m) d’où son nom Quarter Horse.
Ce cheval est à l’origine un mélange de chevaux espagnols, barbes et arabes dont on retrouve les caractéristiques dans ses allures et son caractère.

Cheval Quarter Horse
Le quarter horse, cheval le plus rapide sur un quart de mile

Le Quarter Horse brille dans de nombreuses disciplines. Fruit d’une longue et minutieuse sélection dans le but d’obtenir un cheval de bétail au mental équilibré capable d’effectuer de bonnes pointes de vitesse et doté d’un courage exemplaire. Cheval au mental exceptionnel et apprécié pour son entière disponibilité, proche de l’homme, ses qualités en font un parfait compagnon d’extérieur.
Retrouvez les chevaux Quarter Horse à vendre sur les annonces du site.

Le paint horse

La seconde, le Paint Horse n’est autre qu’un Quarter Horse de couleur.
Comme vous le savez, les indiens d’Amérique appréciaient particulièrement ces chevaux pie, autant pour leur robe que pour la qualité de camouflage. En outre, ce cheval possède les mêmes qualités physiques que le Quarter, son caractère est reconnu comme vif mais docile et calme.

Cheval Paint Horse
Le paint horse, une couleur magnifique pour les mêmes qualités que le Quarter Horse

Trois types de robes distinguent cette race :

  1. Overo : le blanc ne croise pas la ligne du dos et part du ventre du cheval. Au moins un membre est de couleur foncée. La tête est pie avec un ou deux yeux bleus, les tâches blanches sont irrégulières.
  2. Tobiano : Le blanc croise la ligne du dos alors que la couleur foncée se situe sur les flancs. Les 4 membres sont blancs en dessous des jarrets et genoux. Peu de blanc sur la tête, les tâches de couleur sont régulières rondes ou ovales et s’étendent sous le ventre et l’encolure. La queue est de deux couleurs et la limite entre couleur et blanc est nette.
  3. Tovero : Lorsque le cheval possède les 2 caractéristiques des précédentes robes.
Cliquez-ici pour consulter les annonces de paint horse à vendre.

L'appaloosa

La dernière l’Appaloosa (ma préférée), originaire du Nord Ouest des Etats-Unis, la race a été sélectionnée traditionnellement par les Indiens Nez-percés, établis près de la rivière Palouse, d’où la race tient son nom. Cheval aux couleurs de robes multiples et somptueuses comprenant comme le Paint Horse des singularités qui lui sont reconnues. L’Appaloosa de type « fondation » est la race « pure » du véritable Appaloosa. Réputé pour sa robe originale, la différence se fait au niveau des tâches.

Cheval Appaloosa
L'appaloosa, un cheval et des couleurs exceptionnelles

13 couleurs de base sont reconnues par l’Appaloosa Horse Club dont les plus populaires sont :

  1. Blanket : une large zone blanche recouvre la croupe, contrastant ainsi avec le reste de la robe.
  2. Spotted blanket : Même base que le blanket à l’exception que des petites taches sombres apparaissent sur la zone blanche.
  3. Léopard : La robe est toute blanche parsemée de petites taches sombres.
  4. Snowflake : La robe de base est parsemée de petites taches blanches.
  5. Varnish roan : La robe est sombre à la naissance, puis elle se parsème de poils blancs et blanchit, sauf sur les zones osseuses qui restent sombres.
  6. Frost : Sur la robe de base, une zone plus claire où des taches blanches apparaissent sur les reins, les hanches ou la ligne du dos.
  7. Few spots : La robe est blanche, presque unie.
Si les chevaux appaloosa vous plaisent, n'hésitez pas à consulter les petites annonces de la race.

Le matériel western, l’équipement spécifique

L’équitation western se distingue par un matériel très spécifique. Notamment une selle spécialisée possédant une corne à l’avant, qui est certainement la partie la plus reconnaissable.

La selle western

A l’origine, la corne a été ajoutée à la salle pour permettre d’attraper le bétail au lasso. Quand un cavalier attrape un veau, il peut enrouler le bout de la corde autour de la corne afin d’absorber la force générée par le veau quand il tire.
Un bon arçon est primordial pour ce type de selle puisqu’il permet la répartition du poids du cavalier sur le dos du cheval de façon à assurer le confort de celui-ci.
Les selles western, bien plus lourdes que les selles anglaises, pèsent moins lourd sur le dos du cheval.

Selle western
Les selles Western, plus lourdes que les selles Anglaises mais tellement confortables !

La particularité d’une selle western est qu’elle est vendue avec une taille affichée. La taille du siège concerne la taille du cavalier et non celle du cheval. Mesurées en pouces, les tailles varient entre 12 et 17 pouces selon les préférences de chacun.

Mors de bride

Les mors de brides portent des branches, souvent reliés à une gourmette ils sont utilisés pour une précision plus fine. L’embouchure western répond aux mêmes attentes que celles demandées en équitation classique à savoir, le bon état de la douche de votre cheval, une embouchure adéquat et en bon état c'est-à-dire conforme au niveau de dressage de votre cheval et de ses capacités physiques. Savoir se poser les bonnes questions concernant votre action de main en fonction du résultat souhaité fait aussi partie de la décision pour le choix final.

Mors de bride western

Le mors « américain » a un canon qui n’est pas fixe ce qui permet au cheval de jouer avec un effet décontractant. Cependant, lors de la tension des rênes, les branches ont un effet de levier très puissant pour obtenir immédiatement une cession de mâchoires puis de nuque, qui entraîne le cheval à se placer avec une action de jambe qui anticipe la demande.
En général, les embouchures en équitation western sont variées mais ont toutes un effet levier très fort lors de la tension des rênes et sont donc à utiliser avec discernement.

Les longues rênes

Cette équitation s’effectue en général en rênes longues, on emploie le mors par tension uniquement pour obtenir une remise en équilibre. Longues lanières en cuir très souples, elles sont rattachées directement au mors. Différents types existent selon les préférences et les goûts de chacun.

Longues renes

Les éperons

Les éperons sont composés de branches agrémentées d’une molette plus ou moins grandes et plus ou moins pointues C’est un élément indispensable du cavalier. Utilisés correctement, les éperons assurent la pleine sécurité du cheval. C’est une aide artificielle précieuse et un bruit reconnaissable entre mille. Les bottes ne sauraient s’en passer. La forme est utile pour pratiquer une équitation nécessitant de chausser long.

Eperons western
Les éperons, indispensables du cavalier western

Les disciplines les plus connues en équitation western

La discipline western compte environ 10 disciplines parmi lesquelles on trouve : le reining, le trail, le barrel, le showmanship, le horsemanship, le halter, le western pleasure, le cutting, le western riding, le penning et le pole bending. Toutes ces disciplines méritent d’être expliquées et étudiées en détail. Voici une approche des principales disciplines les plus connues en France.

Reining

Le reining est l’épreuve reine de l’équitation américaine. Le couple cheval cavalier doit effectuer au galop un parcours imposé appelé « pattern » comprenant une série de figures à main gauche et à main droite. Chaque pattern comprend un enchaînement de figures telles que des « roll back, spins, sliding stop, huit, grands cercles et reculés droits et rapides, changements de pied ».
Cette épreuve de dressage met en avant les compétences du cavalier à guider son cheval mais aussi à contrôler chacun des mouvements de celui-ci. Le cheval est jugé sur son calme, sa docilité, sa précision et son équilibre. Tout écart de tracé d’une figure de la part du cheval ainsi que tout mouvement de ce dernier non voulu par son cavalier sont pénalisés selon le degré de gravité.

Trail

Cette épreuve de maniabilité consiste à confronter le cheval et son cavalier à une série d’obstacles naturels. Tout comme son homologue classique, le Trec, cette discipline western met en avant les qualités du cheval d’extérieur. Toutes les difficultés du parcours sont celles que le concurrent pourrait rencontrer habituellement en randonnée. Les obstacles du parcours sont disposés à courtes distances les uns des autres, ce qui contraint le cavalier à lancer son cheval au galop le plus tôt possible afin de gagner un maximum de temps. Le cheval doit cependant conserver son calme et être réceptif aux ordres de son cavalier. Il est jugé sur son obéissance et sa bonne volonté à affronter les difficultés rencontrées lors du parcours. Le parcours de trail comprend 3 obstacles obligatoires : la barrière, le reculer et les barres au sol.
Si vous souhaitez en savoir plus sur le trail, cliquez-ici (site de l'association Française du Quarter Horse)

Barrel Racing

Le Barrel est une course chronométrée au cours de laquelle le couple cheval cavalier doit effectuer le plus rapidement possible un slalom autour de trois tonneaux disposés en triangle. Faire tomber un tonneau est éliminatoire. Entre les virages serrés et le galop effréné, les chevaux doivent faire preuve d’une agilité significative pour effectuer des accélérations rapides.

Showmanship

Travail à pied au sol entre le cheval et le cavalier pour préparer le cheval et passer du temps à travailler avec lui pour établir une relation sur des bases solides. Les bases alors acquises à pied sont transposées une fois en selle.
Cette épreuve vient de la conception de l’éducation sécuritaire du cheval en western, avec un cheval à l’écoute de l’homme. Cette discipline demandant rigueur et calme est jugée sur l’aspect et l’attitude du concurrent, la tenue de la longe, la position du concurrent lors des figures exécutées par le cheval (reculés, pivot, au carré…), l’apparence général du cheval (propreté, soignée).

Horsemanship

Horsemanship

Halter

Les chevaux sont présentés en licol. L’équipement doit être net, propre et bien entretenu. Pour cette épreuve, il est obligatoire de porter une tenue western appropriée, ce qui comprend une chemise à manches longues, un chapeau western et des bottes western. Les chevaux sont jugés individuellement au pas et au trot et doivent ensuite se disposer en ligne selon les souhaits du juge. Le juge prête une attention particulière au type, à la conformation et à la qualité du cheval.

Western pleasure

Cette discipline trouve son origine dans la nécessité de se déplacer confortablement sur de longues distances sans intervention du cavalier, tout en gardant un cheval réceptif donc en éveil, en équilibre qui garde de lui-même sa cadence.
Un bon cheval de western pleasure a une foulée fluide d’une longueur raisonnable.

Pour terminer cette présentation succincte sur l’équitation du Grand Ouest et des cow-boys, retenez que c’est une équitation ouverte à tous. Elle permet une découverte complète du cheval et une approche qui rejoint celle de l’éthologie puisque, avant de pouvoir monter à cheval correctement, en équitation western on privilégie d’abord le travail à pied. Il n’y a pas de raison, le cavalier aussi doit travailler dur pour comprendre son compagnon et lui permettre d’acquérir les meilleures bases. Ainsi, vous vivrez des moments exceptionnels avec votre monture.

Et vous, que pensez-vous de l'équitation western ?
Dites le nous en commentaires :)


   7 commentaires
Givry
- Le 03/05/2015 à 13h21  -   2

Pour une fois que l'équitation Western est bien présentée ! Beaucoup trop de personne confondent l'équitation western d'aujourd'hui à celle des veritables cow-boys en 1800. Les hommes ont changé leurs méthodes, elles ne sont plus aussi dures qu'avant où le cheval était un outil de travail maintenant il est compagnon. Merci pour cette article qui présente l'équitation western tel qu'elle l'est vraiment :)

Manouschka
- Le 04/05/2015 à 15h24

Merci pour le commentaire !
C'est important aujourd'hui de la présenter telle qu'elle est, effectivement les pratiques et les moeurs ont évolués et sont constamment en évolution. Il y a beaucoup d'a priori sur cette équitation encore trop peu connue du grand public.

Hismir
- Le 22/08/2015 à 19h26  -   1

J'adore l'équitation en elle-même mais ce style d équitation est très étonnante. Ce qui me passionne pour cette monte, c'est le mental que peuvent avoir ces chevaux. C'est époustouflant !! Je reste admiratif. C'est vraiment du beau sport.

C.lacombe
- Le 28/08/2015 à 10h02

après presque 30 ans d'équitation classique (cso dressage) je découvre l'équitation western et notamment les épreuves de "performance" dont le trail, qui est pour moi l'épreuve la plus difficile de toute cette équitation car d'une technicité et d'une maîtrise totale. J'espère que votre article donnera envie à d'autres cavaliers de s'intéresser à cette équitation qui, quand elle est pratiquée et apprise avec de bons entraineurs (Guylaine Deschenes par exemple), est un pur plaisir! monter sans rênes, juste avec son poids du corps et emmener son cheval uniquement avec les yeux...! idem pour le reining où j'ai malheureusement vu beaucoup de vilaines choses en compétitions mais aussi de merveilleuses (arrêter un cheval lancé en plein galop...juste en étirant son mollet! c'est juré!).Merci d'en parler et d'inciter les cavaliers à s'y intéresser!

Manouschka
- Le 01/04/2016 à 14h34

@c.lacombe De rien :)

Horsequitation
- Le 05/11/2021 à 11h42

Je n'ai jamais testé l'équitation western. Ça m'a donné encore + envie cet article 😁(c'est bien présenté aussi)

Réagissez à cet article !

Il faut être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire :
Cliquez-ici pour vous inscrire à Cheval Annonce