Mon histoire aux côtés d'Alteza

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 50 51 52 53 54 55
Auteur
33438 vues - 814 réponses - 5 j'aime - 40 abonnés

Karibou33

Maître
    

Trust : 304  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1179
Mon histoire aux côtés d'Alteza
Posté le 09/08/2016 à 11h40

Bonjour tous,

Après moultes hésitations je me lance dans la création d'un post concernant ma vie de nouvelle propriétaire.

Façon pour moi de graver notre histoire et de partager mon expérience avec vous

Les protagonistes:

1) - Une jument Lusitanienne de 6 ans, fraichement sortie du débourrage, crème dans tous les sens du terme, du moins la plupart du temps.

Née dans un élevage connu pour faire des chevaux au caractère doux et volontaire dont les robes sont celles des chevaux qui peuplent les rêves d'enfant.

Alteza est devenue depuis avril "la petite dernière" de la famille.

La 1ere fois que je l'ai rencontrée (avril 2016), elle s'est montrée d'une gentillesse incroyable.
Après validation de l'éleveur, je suis rentrée, accompagnée de ma fille de 4 ans, dans son box. Le contact est tout de suite passé, à peine un regard et j'en suis tout de suite tombée amoureuse..la pureté d'un crème aux yeux bleus, c'est magique.

2) - Moi, l'Humaine de 33 ans, amoureuse des chevaux depuis toujours.
Petite, chaque fois que je croisais la route d'un équidé, j'avais envie de me poster dans son pré et d'y rester comme ça, pour rien, pour le plaisir de le regarder vivre.

J'ai, comme la plupart des enfants, fait la misère à mes parents pour m'inscrire dans un CE. J'ai eu la chance que l'on cède à mon caprice, ce qui m'aura permis de monter 5 années. Découvrir les sensations, apprendre les rudiments de l'équitation classique..passer les Galops 1, 2, 3...

Puis en grandissant j'ai connu un "1er conflit d'intérêts": passion des chevaux v/ ambiance club me déplaisant fortement..
Ne sachant pas, à l'époque, que l'on pouvait monter dans un autre contexte qu'en club, j'ai tout arrêté. Le bac, les études (longues), le 1er enfant...15 années ont passé, le cheval ne m'a pas manqué, je n'y pensais pas..sauf quand j'en croisais un..toujours cette envie de m'arrêter..mais comme je ne m'arrêtais pas ça passait ;)

La stabilité personnelle et professionnelle retrouvée, mon envie de me rapprocher des chevaux est revenue X1000 et j'ai réalisé que ce serait toujours comme ça.

Après tant d'années en "off" j'ai voulu reprendre en douceur..surtout après une grossesse récente..

Je me suis inscrite dans un CE, avec les débutants..(grave erreur) - j'ignorais que le cheval c'est comme le vélo..ça ne s'oublie pas..au fil des séances je m'ennuyais, et je n'ai pas mis longtemps pour me rappeler que le club..c'était pas tellement mon truc (pourtant je m'étais fait des amis, on rigolait bien..mais mettre pied à terre au bout d'1 heure après avoir passé son temps à tourner en rond..mouais, bof).

En parallèle je me suis mise à chercher une DP, sans trop y croire..Oui parce pour trouver une DP avec un niveau G3 qui n'est pas monté pendant 15 ans et qui reprend juste les cours de débutant en CE...
c'est un peu comme jongler avec 6 couteaux quand tu n'as jamais fait de cirque.

J'ai quand même jeté une bouteille à la mer en diffusant une annonce..qui je suis, ce que je cherche, mon état d'esprit..et 48 h après, ôôôôh miracle!!! J'avais trouvé ma DP..que j'ai gardée plus d'1 an. J'ai appris en peu de temps bien + qu'en 5 ans de club, les soins, le travail à pied, les contraintes de l'hiver, les joies du printemps, du travail en liberté...j'ai eu beaucoup de chance (quand je vois la galère que c'est pour la plupart).

Et puis je suis tombée enceinte..de mon petit 2ème...j'ai continué à monter un peu..mais il fallait se résoudre à arrêter encore (mais pas pour 15 ans cette fois)..puis la jument que j'avais prise en DP est partie pour la saillie..puis accouchement..et...dilemme..me retrouver une DP (le club c'était niet), avec les avantages et les inconvénients que ça implique (se mettre d'accord sur les jours et tout le reste..) ou me lancer dans l'aventure..accomplir mon rêve..

Le contexte n'était pas focément favorable: 2 enfants en (très) bas âge, un boulot à temps plein..de l'argent..oui car j'ai la chance d'être épaulée..du temps, pas vraiment comme je voudrais..mais à l'échelle d'une vie (de cheval et d'humain), qui peut prétendre avoir beaucoup de temps, continuellement..
J'ai réalisé que si j'attendais "le bon moment"..je risquais d'attendre longtemps..au risque de ne jamais le trouver.

Alors j'ai commencé à éplucher les annonces, les ibériques m'ont toujours fait de l'oeil..des chevaux sensibles, d'une beauté incroyable, au tempérament bien marqué. Vous me direz "oui, mais y a pas que les ibériques"...oui mais si, pour moi, si..et les Lusitaniens particulièrement "Le coeur à ses raisons que la raison ignore".

Une jeune de 6 ans, sanguine, qui sort du débourrage, avec une piètre cavalière qui n'a au bas mot à son actif que 6 années d'équitation => tout va bieeeeeen

Autant vous dire que quand j'ai croisé le post de Malcolm86 "Jeune cavalier, vieux cheval", je me suis lâchée!

J'ai donc acheté ma jument dans la foulée, et en connaissance de cause.
Je savais qu'un tonton de club aurait été beaucoup plus approprié, je savais aussi que dans le temps je risquais de m'ennuyer. J'aime quand tout ne roule pas tout seul (je vais être servie, je sais), et surtout, j'ai l'intention d'être encadrée.

Alteza a été mise au travail à la suite (de mai à fin juillet), puis elle m'a rejoint à la pension il y a 15 jours.
L'adaptation n'a pas été simple mais il semblerait que depuis 3 jours les choses soient rentrées dans l'ordre (intégration au troupeau notamment).
La première semaine a été un peu compliquée (jument stressée - normal - elle a toujours vécu à l'élevage, et n'était jamais sortie - pour autant je précise que l'embarquement dans le van à 2 reprises s'est passé tout seul..là aussi, miracle!)

Samedi dernier premier cours avec ma monitrice: travail à pied, une jument volontaire et à l'écoute, qui prend beaucoup sur elle..par contre tout ce qui se passe autour (patience à l'attache, curage des sabots, maintien à distance => je ne rentre pas dans les détails, j'ai créé des post sur ces problématiques récemment), ce n'est pas encore ça..Je suppose que quand elle aura ses repères que nous aurons instauré la confiance et mis en place les rituels, le reste suivra..avec du travail..petit à petit!

Voià, nous en sommes là..

La voir galoper vers moi dans son paddock quand j'arrive, entrer dans la carrière à ses côtés..la laisser libre, me mettre à marcher, la sentir et la voir me suivre à côté..me mettre à courir, la sentir courir à côté...

La remettre au pré... m'allonger dans l'herbe à ses côtés..l'observer..comme dans mes rêves d'enfant

Je souhaite à tous ceux qui en rêvent de pouvoir avoir, comme moi, la chance de le vivre un jour.

Édité par karibou33 le 24-10-2018 à 08h54


Sujet déplacé - 
Modérateur : bianca_jones

Karibou33

Maître
    

Trust : 304  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1179
0 j'aime    
Mon histoire aux côtés d'Alteza
Posté le 14/08/2019 à 00h45

sarahpre

Clochette11

Membre VIP
 

Trust : 265  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4269
1 j'aime    
Mon histoire aux côtés d'Alteza
Posté le 14/08/2019 à 07h15


sarahpre a écrit le 13/08/2019 à 23h51:
Ah nooon Castres Gironde tu parlais

Allez je sors


J’ai pensé pareil que toi, je suis dans l’Aude

Clochette11

Membre VIP
 

Trust : 265  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4269
0 j'aime    
Mon histoire aux côtés d'Alteza
Posté le 14/08/2019 à 07h17

L’impact de L’alimentation et du mode de vie, c’est vraiment énorme...

Karibou33

Maître
    

Trust : 304  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1179
4 j'aime    
Mon histoire aux côtés d'Alteza
Posté le 14/08/2019 à 08h54

clochette11

Depuis le départ je me demandais comment faire pour qu'elle soit "mieux" physiquement (pour elle, pour moi..), je culpabilisais de ne pas savoir travailler dans le bon sens, de ne pas pouvoir en faire assez, de ne pas arriver à trouver de solution.

Finalement elle peut être très belle juste comme ça, dans un environnement adapté, avec une alimentation qui convient.

ôoooô soulagement
Page(s) : 1 ... 50 51 52 53 54 55
Mon histoire aux côtés d'Alteza
 Répondre au sujet