Vos chevaux venant d’espagne

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ... 27
Auteur
29995 vues - 405 réponses - 0 j'aime - 17 abonnés

Alicia12

Apprenti
  

Trust : 168  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 413
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 19/12/2016 à 20h19

bonjour/bonsoir

j'aimerais avoir vos expériences ou si vous connaissez des proches qui ont des PRE importé d’Espagne.

- mauvaises expériences/regrets ?
- des chevaux difficiles ou problèmes physique ?
- quels travail avaient vous du faire avec ?
- vos galères...

les chevaux venant d’Espagne sont t'il tous des " rejeté " de la bas ?

j'aimerais connaitre un peu votre parcours votre évolution ou échecs si il y en a et pourquoi avoir pris un cheval importé, enfin tout.... avec photos de avant pendant et après

Alicia12

Apprenti
  

Trust : 168  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 413
0 j'aime    
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 21/12/2016 à 11h44

tiama il est vraiment canon ce bonhomme !

je me retrouve un peut dans une situation similaire que toi avec mon cheval que j'ai depuis 4 mois bientôt . il s'énerve quand il comprends pas un exercice et se mets dans sa bulle de stress. j'ai parfois beaucoup de mal a le comprendre par moments.. il peut très bien faire et d'un coup péter en l'air ce qui est assez dangereux en selle ..
quel a était ton approche avec ton cheval au final ?

Tiama

Membre d'honneur
 

Trust : 151  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1823
2 j'aime    
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 21/12/2016 à 11h59

alicia12

Merci pour lui

Honnêtement ce qui a été le plus efficace c'est le travail à pieds ...

On a commencé par des exercices de base sur le respect (qu'il soit concentré sur moi, respecte ma bulle, bouge à ma demande), puis une fois ça bien acquis, on a fait de la désensibilisation, à un peu tout et n'importe quoi.
Le but était simplement de lui montrer qu'il est possible de tolérer des choses qui l'effraient au premier abord, et que la fuite n'est en aucun cas la bonne solution. Le tout avec des chevaux aussi "délicats", c'est de demander peu, et de récompenser (vraiment) beaucoup. Il faut savoir doser et arrêter précisément le stimulis avant que ça fasse trop pour lui, pour justement stopper ce réflexe de fuite.

A partir de là j'ai commencé à voir des différences dans notre relation : il venait à ma rencontre au pré, alors qu'il s'en allait auparavant, il était plus détendu de façon générale, supportait mieux les gestes plus "brusques". De mon côté j'ai également fait des efforts pour ne pas le "couver", et je le mettais délibérément dans des situations qui sortent de l'ordinaire. Du genre, aujourd'hui je te brosse dans le pré, et je cure les pieds dans la carrière. Bref ne pas l'habituer à une routine, histoire qu'il ne se stresse pas à chaque changement.

Ensuite on a enchaîné sur les longues rênes, ça lui a appris à se prendre un peu en charge, puisque personne devant lui, ou sur lui. Quand j'ai repris le travail monté on attendait juste de lui qu'il soit détendu, et c'est tout. Donc je montais rênes longues, presque uniquement au pas, et on faisait des exercices très simples, histoire de le mettre en confiance. Juste le fait de demander un allongement au trot était un souci pour lui, il était toujours dans la retenue et avait peur de mal répondre à une demande.

J'ai remarqué avec mon loulou que c'est très important quand je demande quelque chose, que je lui confirme qu'il a bien agi, ça le rassure. J'en vois beaucoup qui montent sans parler à leur cheval, pour ma part je n'hésite pas à faire un grand "ouiiiiiiii c'est biiiien", dès qu'il me donne quelque chose et que j'ai senti qu'il était hésitant.

J'ai été super fière de lui pas plus tard que la semaine dernière, car je l'avais en main et il s'est approché de lui-même d'un engin de chantier jusqu'à y poser le bout du nez, le renifler. Avant il m'aurait arraché la longe des mains, et serait parti gambader dans les prés
C'est pas grand chose hein, mais pour moi ça montre vraiment son évolution

Édité par tiama le 21-12-2016 à 12h05



Bacchetti

Membre d'honneur
  

Trust : 816  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2451
0 j'aime    
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 21/12/2016 à 12h08

Je connais un maquignon dans le coin qui a l'habitude de les chuter pour l'essai
Il y a de ça quelques années ( je venais d'arriver dans la région) deux cavalières, qui cherchaient des chevaux de loisir, me demandent de les accompagner pour aller chez la personne en question, essayer deux chevaux de couleur ( très a la mode a l’époque)
Jolies dans le modèle et je dois dire, que je na pas du tout compris leur comportement! l'essai se passe bien, les chevaux étaient sur l’œil , mais ils ne bougeaient pas une oreille, du coup les cavalières partent a l’extérieur ( accompagnes par le monsieur) et tout parfait...
Apres en avoir discuté ensemble, elles se donnent une semaine de réflexion ( j'aurais pas eu mes doutes elles partaient avec)
Je contact deux ou trois personnes, cavaliers de la région, organisateurs de randonnes et je leur parle du cas, ils me rigolent au nez en m’expliquant que tout le monde est au courant que ce monsieur drogue les chevaux a l'essaie.
Du coup on atterri direct chez le gentil maquignon, sans l'avertir ...Et bien sur, on lui demande un nouvel essai, pas content , mais il accepte, ben mes deux amis on refusé de les monter au vu de la prestation en longe
A notre départ on s'est fait , bien sur, insulter et il leur a dis qu'il enverrai la facture de la balade de la semaine précédente
Ah! c'est folklorique parfois

Alicia12

Apprenti
  

Trust : 168  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 413
0 j'aime    
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 21/12/2016 à 12h14

p**** il y en a ils osent quoi quel honte et de faire payé la balade mais LOL

Fresnedilla

Membre d'honneur
   

Trust : 52  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2846
4 j'aime    
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 21/12/2016 à 16h06

Au fait Alicia, qu'est ce qui te motive à demander des infos sur les retours négatifs des gens qui ont finis avec un PRE/pseudo PRE/assimilé PRE ou autre?

Tu as eu une mauvaise expérience?

Pour te raconter mon histoire, alors que je vivais encore en France et dans ma jeunesse, je suis aussi tombée amoureuse des PRE que je voyais: les chevaux du Lido qui étaient là où je montais.

J'ai tout fait pour m'acheter un "PRE" et j'ai eu un adorable petit grisou importé de Jerez, marqué etc. Je n'ai jamais su son passé puisque dans le temps nous n'avions pas Internet et les histoires du passé des chevaux s'apprenaient soit par la lecture, soit pas le bouche à oreille.

Il était un peu fou fou au début, pas du tout centré dans sa tête, mais je ne sais pas si c'était une autre époque ou le fait que les préjudices ne nous importaient peu ou pas du tout, on montait des chevaux bruts de pomme et on les faisait à notre main.

Curieusement, il a été maltraité (par un palefrenier français sur le sol français) à coup de fourches sur la croupe, ce qui a valu un changement immédiat de pension (il avait quand même 4 trous saignants sur la peau quand je suis arrivée un soir aux écuries)..

Quand par la suite je suis venue vivre en espagne, je me suis vite rendue compte que mon cheval de coeur n'avait été ici qu'un petit "penco" comme on les appelle, un cheval certes avec papiers, mais qui n'avait ni allures, ni modèle, ni rien de tape à l'oeil sauf pour la jeune Française que j'étais.

Il fut un temps ou les mots: traumatisés, maltraités, galères etc n'entraient pas dans notre vocabulaire.

On avait les chevaux qu'on achetait (personne ne nous oblige à acheter un cheval, eh!) et on le montait sans crainte ni appréhension. On montait tout ce qu'on nous demandait de monter quelque soit la discipline ou l'origine du cheval.

J'ai déjà écris ailleurs sur les sujets "PRE" qu'il y a un avant/après la crise économique en Espagne.

Avant la crise, la peste équine avait déjà fait un certain nettoyage dans les cheptels, soit car la mobilité des équidés avait été réduite à néant (1 an avant les JO - BCN) soit par abattage. Puis le démarrage économique de l'Espagne a fait que tout le monde s'est mis à produire des "PRE" et là ça a dérrapé dans du n'importe quoi. Puis la crise à frappé de plein fouet les gens et des dizaines de centaines de "PRE" se sont retrouvés soit au couteau (on estime entre 70.000 et 90.000 chvx) soit ils sont partis à l'étranger en courtage avec des négociants (maquignons et autres pseudo-coachs) qui s'en sont mis plein les poches (grace ou à cause de la demande hors frontières)

Il ne faut pas oublier que derrière chaque vente il y a un acheteur en accord avec le prix: sans cette demande hors d'Espagne, les "rebus" n'auraient jamais trouvé preneur.

Depuis 5/6 ans certains sont très contents que ce nettoyage ait été fait. En principe les bons éleveurs font partie des gens heureux de voir que le tout-et-n'importe-quoi a été limité dans la productivité à petite échelle. Je veux dire par là que le petit proprio de juments a laché prise.

Non, le dressage des chevaux españols en espagne n'est pas différent à celui d'un autre cheval. Il faut arrêter d'idéaliser les PRE. Car comme partout, bein ici on idéalise les KWPN, les chvx de sang allemands, les SF etc. L'herbe est toujours plus verte de l'autre còté de la barrière. Pour vous, comme pour nous.

Actuellement, tu trouves de tout sur le marché et à tous les prix. Le bon cheval bas de game sera entre 3/5000 monté papiers/vacciné. Puis de là jusqu'à l'infini. Le principal importateur de PRE est actuellement l'Amérique Latine mais ils mettent le paquet. Suivi des USA et de l'europe du nord à plus petite échelle.
Tu trouveras aussi des gens qui vendent dans l'urgence et pour cause économique - ça peut être alors une très bonne affaire.

Je pense que beaucoup de préjugés se sont fait justement à cause de ces camions remplis de chevaux qui passaient la frontière, soit pour la filière viande en Italie soit pour le loisir en France. Mais si il n'y avait pas eu d'acheteurs ni de consommateurs, ça ne se serait pas produit.

Et une chose est sure, la façon de monter en France n'est pas du tout le même. Ici les gosses apprennent très souvent à monter sur des PRE. On n'a que très peu de poneys, les shets ne s'utilisent presque jamais. Il n'est pas rare de voir des enfants de 8/10ans sur de grands PRE. Au début je demandais toujours et comparais avec la France: et j'avais la même réponse à chaque fois: il n'y a pas plus gentil qu'un PRE bien monté. Voilà où le bât blesse... Quelle était la vie des chevaux qui sont partis soldés à l'export et qui font que cette mauvaise réputation leur ait été collée à la croupe?

Voili voilou un peu ce que je peux t'expliquer très rapidement. Le mieux c'est de venir visiter et se faire sa propre opinion et pourquoi pas, de faire 15 jours de stage ou simplement venir aider dans un élevage pendant les vacances et voir à la source comment fonctionne le système.

Alicia12

Apprenti
  

Trust : 168  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 413
1 j'aime    
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 21/12/2016 à 16h41

fresnedilla je demande le parcours des personnes qui ont eu ou on leurs cheval PRE venant d’Espagne ou même connus des connaissance en possédant surtout pour " vérifier " les rumeurs négatifs des espagnols et leurs façons " d'utiliser " leurs chevaux ... qui cours et que se soit en négatifs ou positifs. j'aurais justement voir plus de positifs ... voir les généralités et les exceptions et une simple curiosité du parcours de chacun ..
de plus je pense que ça peut éventuellement en aider certains dans un choix futur ..

en ce qui concerne ma propre histoire actuel c'est pas super jojo en effet ... c'est pas ce à quoi je m'attendais en tout cas... sans dire que c'est une vilaine bête sauvage mais il a un passé que je ne connais pas .
certaines de ses réactions peuvent me mettre des freins psychologique ( je me bloque vite ) je cherchais plus la " facilité " en faite, me faire plaisir avant tout. j'ai pourtant essayer ce cheval avant achat et coup de coeur immédiat. attention c'est un cheval que j'adore toujours mais peut-être tout simplement pas fait pour mon niveau malgré mon encadrement régulier ( j'ai l'impression de devoir faire un re-débourrage entre autre.. )
mais dans un coin de ma tête je me dis que c'est LE cheval qui peut me faire évoluer avec ces difficultés ( peut-être passagères ... )

tant qu'il ne me mets pas en grand danger je résiste sur l'idée de faire un échange contre un autre ou je l'es pris et laisser couler un peut plus de temps avec du travail encadré .... patience et mot clés de l'équitation après tout lol

Édité par alicia12 le 21-12-2016 à 17h07



Fresnedilla

Membre d'honneur
   

Trust : 52  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2846
1 j'aime    
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 21/12/2016 à 18h06

justement, je t'ai rédigé tout ce speach pour que tu saches un peu déjà le parcours du cheval qui part d'espagne et les motifs plus que certains qui ont poussés les espagnols à vendre leurs chevaux à qui que ce soit.

D'après ce que je déduis en lisant CA depuis quelques années, les PRE que vous avez ont tous plus de 10/12 ans.

Mon petit PRE acheté dans ma jeunesse, en moins de 6 mois je l'avais en selle et sans aucun souci. Et ceux de mes amies idem. On n'a jamais vraiment rencontré de problèmes existentiels sur nos chevaux. pas au point de les appeler traumatisés, craintifs, tout refaire à 0 etc.

Je finis par me demander si réellement ce n'est pas le niveau et l'approche de l'équitation qui a changé en France ces dernières années. Un cheval reste un cheval - c'est sur que des chevaux au passé inconnu, c'est pas du clé-en-main.

Alicia12

Apprenti
  

Trust : 168  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 413
0 j'aime    
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 21/12/2016 à 18h15

pour ma part mon cheval n'a que 6 ans.

merci pour ton message en tout cas c'est toujours bon de savoir tout ça !

Crinsdorphee31

Membre ELITE Or
  

Trust : 1169  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 11944
1 j'aime    
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 21/12/2016 à 18h30


fresnedilla a écrit le 20/12/2016 à 18h38:
Une petite question qui me trotte dans la tête depuis pas mal de temps et que je pose ici sur ce post ( comme j'aurais pu la poser sur un autre post concernant les PRE - je précise afin que surtout personne ne se vexe sans raison)

Qui d'entre vous, proprietaire de PRE est déjà venu en Espagne visiter des élevages et dans quel but? Recherches? Tourisme et on visite au passage? Connaître l'éleveur de son/sa loulou(tte) etc.


Je crois que peu de gens font la démarche d'aller voir... barrière de la langue, des us et coutumes, même la monte est bien différente ; puis les 'marchands' qui surfent sur la vague de la mode de l'Ibérique, et c'est plus simple de passer par eux... après voilà... soit on tombe sur des marchands qui aiment leur travail de sélection, soit on tombe sur des marchands qui n'aiment que l'argent qu'ils peuvent tirer de ces 'produits'...

Mais c'est comme ça pour tous les chevaux malheureusement...

Lenahaha

Membre ELITE Argent

Trust : 696  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7800
1 j'aime    
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 21/12/2016 à 18h57

J'ai travaillé pendant 2 ans dans un élevage de PRE en France.
Elevage assez réputé avec de très bons résultats au MCI notamment.

En terme de prix, un 2-3 ans juste débourré, c’était entre 12000 et 15000€.

Les chevaux "haut de gamme", ça tournait autour de 25000/30000€. Avec quelques résultats en concours.

Une vingtaine de naissance par an et chevaux tous vendu avant leur 5/6 ans.

Les juments qui ne passaient pas les sélections pour la repro était "bradé" a 8000 ou 9000€ ... Les poulinières de plus de 22 ou 23 ans partaient pour 5000€ ...

Ça reste un budget d'avoir du "bon" mais on ne croise pas non plus des chevaux a 50000€ ou plus tout les jours. Il ne faut pas exagérer!

A coté de ça, on importait aussi quelques chevaux directement d’élevage espagnol et honnêtement, j'ai pas trop aimé ce que j'y ai vu (je n'aimais pas non plus "l’équitation" pratiquée chez mon patron cela dit).
On avait quand même un gros boulot sur ses chevaux là avant qu'ils soient apte au travail.
Je sais que moi, je n'irais pas chercher un cheval en Espagne ... Parce que ce ne sont pas ma politique d’élevage et mon équitation.

Et puis faut pas croire mais les bons PRE, les espagnols les gardent!
Et une grande partie des chevaux vendus au reste de l’Europe est vendu "trop cher". Jamais ils ne pourraient les vendre a ces prix là dans le pays.

Krikrak

Expert
   

Trust : 90  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 696
0 j'aime    
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 21/12/2016 à 19h09


alicia12 a écrit le 21/12/2016 à 11h44:
tiama il est vraiment canon ce bonhomme !

je me retrouve un peut dans une situation similaire que toi avec mon cheval que j'ai depuis 4 mois bientôt . il s'énerve quand il comprends pas un exercice et se mets dans sa bulle de stress. j'ai parfois beaucoup de mal a le comprendre par moments.. il peut très bien faire et d'un coup péter en l'air ce qui est assez dangereux en selle ..
quel a était ton approche avec ton cheval au final ?


Le miens me fait exactement pareil !

exemple pas plus tard qu'il y a une heure je decide de commencer tout doucement a lui apprendre l'extention d'encolure en longe, alors reponse immédiate, parfaite et dans le calme si je reste a coté de lui et des que je lui demande en le mettant sur le cercle il comprend plus et la c'est la panique totale ^^

Faut etre trèeees patient avec ces bêtes là ^^ je peux comprendre que desfois c'est pas facile


tiama a écrit le 21/12/2016 à 11h59:
@alicia12

Merci pour lui

Honnêtement ce qui a été le plus efficace c'est le travail à pieds ...

On a commencé par des exercices de base sur le respect (qu'il soit concentré sur moi, respecte ma bulle, bouge à ma demande), puis une fois ça bien acquis, on a fait de la désensibilisation, à un peu tout et n'importe quoi.
Le but était simplement de lui montrer qu'il est possible de tolérer des choses qui l'effraient au premier abord, et que la fuite n'est en aucun cas la bonne solution. Le tout avec des chevaux aussi "délicats", c'est de demander peu, et de récompenser (vraiment) beaucoup. Il faut savoir doser et arrêter précisément le stimulis avant que ça fasse trop pour lui, pour justement stopper ce réflexe de fuite.

A partir de là j'ai commencé à voir des différences dans notre relation : il venait à ma rencontre au pré, alors qu'il s'en allait auparavant, il était plus détendu de façon générale, supportait mieux les gestes plus "brusques". De mon côté j'ai également fait des efforts pour ne pas le "couver", et je le mettais délibérément dans des situations qui sortent de l'ordinaire. Du genre, aujourd'hui je te brosse dans le pré, et je cure les pieds dans la carrière. Bref ne pas l'habituer à une routine, histoire qu'il ne se stresse pas à chaque changement.

Ensuite on a enchaîné sur les longues rênes, ça lui a appris à se prendre un peu en charge, puisque personne devant lui, ou sur lui. Quand j'ai repris le travail monté on attendait juste de lui qu'il soit détendu, et c'est tout. Donc je montais rênes longues, presque uniquement au pas, et on faisait des exercices très simples, histoire de le mettre en confiance. Juste le fait de demander un allongement au trot était un souci pour lui, il était toujours dans la retenue et avait peur de mal répondre à une demande.

J'ai remarqué avec mon loulou que c'est très important quand je demande quelque chose, que je lui confirme qu'il a bien agi, ça le rassure. J'en vois beaucoup qui montent sans parler à leur cheval, pour ma part je n'hésite pas à faire un grand "ouiiiiiiii c'est biiiien", dès qu'il me donne quelque chose et que j'ai senti qu'il était hésitant.

J'ai été super fière de lui pas plus tard que la semaine dernière, car je l'avais en main et il s'est approché de lui-même d'un engin de chantier jusqu'à y poser le bout du nez, le renifler. Avant il m'aurait arraché la longe des mains, et serait parti gambader dans les prés
C'est pas grand chose hein, mais pour moi ça montre vraiment son évolution


+1000 je travail exactement de la meme façon avec le miens :)

Édité par krikrak le 21-12-2016 à 19h15



Alicia12

Apprenti
  

Trust : 168  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 413
0 j'aime    
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 21/12/2016 à 19h14

krikrak pour le coup oui ça m'apprends l'inverse de l'irish que j'avais avant ou il fallait demander beaucoup pour obtenir un peu lol et j’apprécie de demander peu juste une habitude qui change. ceci étant ça n’empêche que j’apprécie bien moins ses réactions " impulsives " quand je suis en selle ^^

ça me fait sourire quand j'entends c'est pas toujours facile .... alors qu'il s'appel facile

Édité par alicia12 le 21-12-2016 à 19h16



Krikrak

Expert
   

Trust : 90  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 696
0 j'aime    
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 21/12/2016 à 19h50

alicia12

hahaha genial

Leorion

Membre d'honneur

Trust : 154  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1416
2 j'aime    
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 21/12/2016 à 21h12

Bon j'ai lu en diagonale toutes les réponses, et globalement je suis d'accord avec fresnedilla (même quand elle parle de "remettre les pendules à l'heure", car effectivement, quand j'ai lu "7000€" et "budget important", j'ai rigolé....jaune..... 7000€ c'est le budget d'un bon....poulain au sevrage..... )

mais y'a surtout un truc qui m'a un peu choqué, c'est de lire le nombre impressionnant de retours sur le caractère stressé/inquiet/peureux de leurs PRE....

alors désolée si j'en saoule avec mon cheval perso, mais pour moi, LE VRAI caractère du PRE, c'est CA:

https://www.youtube.com/watch?v=OZHT-1J92Xc

un cheval capable de prendre sur lui dans des circonstances stressantes, avec une cavalière paralysée de trouille sur lui....

quant à parler de "PRE bas de gamme/haut de gamme", c'est très délicat sur un forum public, parce que, statistiquement parlant, au moins 75-80% des PRE importés sont du "rebus" dans la gamme de prix 2-6000€, et donc non seulement pas parfaitement dans le standard (mais ça à la limite, j'ai envie de dire, c'est le propriétaire qui voit midi à sa porte...perso j'ai choisi un PRE pas du tout typé parce que les caractéristiques que j'aime ne sont pas typiques de la race, donc tant pis), mais en prime avec des moyens voire gros défauts, qui rendent l'animal impropre à l'utilisation qu'on en souhaite (voire parfois dangereux pour lui-même, etc.).

Bref, que ce soit en France comme en Espagne, faut garder en tête que la qualité, ça se paie....

Ardennesacheval

Membre ELITE Argent

Trust : 649  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7935
0 j'aime    
Vos chevaux venant d’espagne
Posté le 21/12/2016 à 22h05

Tiama :

le marchand dont je parle tenait un centre équestre donc vendait le cheval puis le gardait en pension (chevaux trop difficiles pour aller à la maison du proprio, nécessité d'installations pour le travailler etc...)

il a eu pignon sur rue pdt 15 ou 20 ans... C'est pas "une" jument de ci, de là mais un turn-over de chevaux du même acabit...

Les gens se moquaient d'une dame qui promenait tout le temps les siens en longe... Pas des poulains en débourrage mais des soi-disant "dressés" bah vu comment ils étaient le débourrage était à reprendre (en + difficile car chevaux marqués par un dur passif)

bref les 3/4 des hispaniques que je connais, venant de là-bas étaient sur ce modèle.

Je pense que beaucoup de préjugés se sont fait justement à cause de ces camions remplis de chevaux qui passaient la frontière, soit pour la filière viande en Italie soit pour le loisir en France. Mais si il n'y avait pas eu d'acheteurs ni de consommateurs, ça ne se serait pas produit.
voilà c'est exactement ça ! C'est l'acheteur qui engraisse le système.

pour " vérifier " les rumeurs négatifs des espagnols et leurs façons " d'utiliser " leurs chevaux ...
le PRE de ma belle-soeur a une petite cicatrise sur le nez et on dirait qu'il a été durement mené au caveçon, car quel que soit son état d'énervement ou de "bougeotte" il garde toujours la tête vers moi, sans tendre la longe comme s'il voulait préserver son nez... Il "tend" vraiment le nez dans ma direction, je pense qu'il a dû recevoir une rude leçon.
Mon ardennais ne tend jamais la longe non plus mais je n'ai pas cette impression qu'il cherche à "préserver" son nez de la sorte.

Leorion
Justement ma belle-soeur trouve son cheval trop trouillard, moi ce que je vois c'est un pur-sang débordant de vitalité, là où un autre lèverait une oreille, lui qui est dans un pré d'1/2 ha s'y ennuie, il cherche le moindre prétexte pour faire ce qu'il adore c a d péter en l'air, galoper à fond, bondir.... J'ai un ardennais trouillard et je vois bien la différence entre le cheval craintif et celui qui est curieux, enjoué, super-démonstratif en liberté, mais en longe concentré, attentif.

En le voyant au pré je me disais "s'il se comporte comme ça au travail je vais me faire trainer comme un cerf-volant", au contraire il est coopératif, essaie de bien faire, du moment q'on est sûr de soi, calme et juste il coopère, c'est très agréable.

Bon, après je ne suis pas pour catégoriser une race à partir d'un individu, mais autant en entendant ma BS parler de son cheval, je m'imaginais un foldingo dangereux pour les autres et lui-même, autant à le cotoyer je vois... un cheval normal quoi, avec son caractère propre, qu'il faut respecter certes, mais tout en s'imposant comme leader c'est tout.
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ... 27
Vos chevaux venant d’espagne
 Répondre au sujet