Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Auteur
10257 vues - 153 réponses - 10 j'aime - 37 abonnés

Zara.5

Initié
 

Trust : 164  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 196
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 02/01/2017 à 18h18

Bonjour à tous,

Je viens vers vous car j'ai envie de vous raconté mon histoire en tant que cavalière. Vous allez savoir comment je suis passé de cavalière de club à propriétaire.
Vous allez voir que tout est possible et qu'il ne faut pas perdre espoir.
Je m'excuse d'avance pour les fautes d'orthographe et de syntaxe mais je vais surtout parler avec mon cœur.

Édité par zara.5 le 02-12-2018 à 10h01

Zara.5

Initié
 

Trust : 164  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 196
9 j'aime    
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 02/01/2017 à 18h21

Mes débuts en équitation

J'ai commencée l'équitation à l'âge de 2,5 ans. Car j'ai eu une naissance difficile ce qui m'a complètement engourdie. Je ne pouvais donc pas bouger mes doigts et doigts de pieds séparément en plus de ça j'avais des tremblements incessants. Après nombre de thérapies infructueuses, mon médecin prescrit à mes parents un cours d'équitation c'était un des derniers recours pour moi.
C'est donc en février 2001, que ma maman m'amena pour la première fois à cheval. C'était un centre équestre à 10 petite minutes de chez-moi très branché CSO. C'est comme ça que je me retrouva sur un poney pour mon tout premier "cours" la monitrice à côté de moi comme je ne pouvais pas encore tenir mes rênes.
Et c'est petit à petit que mes extrémités reprirent de leur vitalité ! En toute honnêteté, les médecins n'y ont pas cru mais ils ont bien dû admettre que l'équitation m'a (pour la première fois) sauvé.
Au cours, des mois je progressais petit à petit et la passion s'amplifiait. J'adorais lors des week-ends allez au centre et venir voir les chevaux et poneys. Mais le centre équestre aime la compétition et malheureusement pour moi, je ne progressait pas assez vite à leurs goûts. En effet, j'ai pu commencer à monter à la longe qu'à partir de 4 ans. Ils m'ont bien fait comprendre que je n'étais plus à ma place. C'est donc à mes 5 ans suite à une chute de cheval (oui, ils m'ont fait monter un cheval à 5 ans...) que mes parents ont pris la décision de me changer de club.

La suite un peu plus tard

Zara.5

Initié
 

Trust : 164  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 196
12 j'aime    
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 03/01/2017 à 20h29

Mon deuxième club

C'est donc en 2004 que mes parents m'amenèrent pour la première fois dans mon deuxième club équestre à 30 minutes de chez moi. Là-bas, l'ambiance était aussi compétitive mais l'approche de l'équitation était pour moi plus calme et l'on pouvait évoluer à notre rythme. À cette époque, ma famille manquait d'argent dû à mes soins... et le fait que l'écurie soit si loin compliquait la tâche.

Pendant un 6 mois, je ne pu y aller seulement une fois par mois. À cette époque, ce fut pour moi une tragédie. J'aimais déjà tant ce sport de plus ma "maladie" reprenait le dessus et il fut très vite pour moi impossible de marcher correctement et encore moins d'écrire. La rechute était terrible pour toute ma famille qui se cotisa pour m'offrir à nouveau des cours dans ce nouveau centre équestre. Et de nouveau, les résultats furent fulgurant et de nouveau les médecins ne comprirent rien du tout.
Après un peu moins d'une année de longe, je put me retrouvé seule sur la piste avec d'autres cavaliers. En ce temps-là, j'eu aussi mon premier coup de cœur équestre un grand hongre alezan au nom d'acajou. C'était une peluche, une vraie perle et mon préféré.

Durant les cours je ne pratiquait pas de galop car étant encore trop faible, une chute aurait pu faire basculé ma vie mais petit à petit une confiance ce tissa entre ce cheval et moi. Que vous me croyez ou non la monitrice de l'époque, me mettait dessus et c'est comme si je dansait, je m'accordais avec lui et c'est comme ça que je pu le monter très régulièrement et ainsi faire mes premiers galop.
Puis au fil des 2 années passé là-bas, les reprises de dressage avec les petits niveaux et la non-évolution de mon niveau me fit perdre cette envie fiévreuse de monter à cheval. J'ai aussi appris qu'Acajou avait malheureusement fini à la boucherie (pas de critique dans les centres équestre c'est une réalité que je ne cautionne pas mais on ne peut rien faire) qui fut pour moi le coup de massue. De plus, mes parents ne supportant plus non plus les nombreux trajets qu'ils devaient faire. mon mise face à un dilemme.

C'est à 8 ans que je dut pour la deuxième fois changer d'écurie.
Mais cette fois, je ne savais où aller....

la suite au prochain épisode

Sfamily

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 245  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6572
0 j'aime    
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 04/01/2017 à 13h19

continue ton histoire, c'est bien !

Zara.5

Initié
 

Trust : 164  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 196
0 j'aime    
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 04/01/2017 à 21h07

sfamily Merci beaucoup

Zara.5

Initié
 

Trust : 164  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 196
9 j'aime    
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 05/01/2017 à 20h37

La découverte du dressage

Comme dit dans le précédent chapitre me voilà sans centre équestre.
Bien sûr, je voulais continuer cette passion qui me hante tant et j'ai toujours cette peur de rechute de ma maladie. Donc du haut de mes 7 ans et demi, je fis le tour de tous les magasins de mon village afin de mettre ma petite annonce. Elle consistait à ce que je puisse monter en échange de travail à l'écurie. Les jours passent et enfin en rentrant de l'école ma mère m'annonça la nouvelle, une dame que je connaissais et qui montait en concours de dressage nationale me proposait de me donner des cours sur la ponette de sa nièce une jolie jument pie noir au nom de Nikita (qui elle enchaînait les concours de CSO avec ladite propriétaire ). En toute honnêteté, je ne me suis pas réellement entendu avec la propriétaire de cette jument. Mais cela dit la personne qui m'offrait ces cours m'a fait évoluer très vite.

Enfin les cours de dressage n'était pas seulement faire des tours de manège l'un derrière l'autre, je compris comment exécuté des figures de manège... La fameuse ponette avait un caractère très comment dire très caractérielle (vive les poneys), elle sortait aussi de gestation elle avait donné à un magnifique poulain noir au nom de bounty. C'est-à-dire que j'ai dû reprendre le travail de cette jument avec ma coach d'avant. Autant vous dire que la tâche n'a pas été aisée.
Une fois que la jument a été retravaillé ça propriétaire l'a proposée à la vente. Évidemment la jument n'a plus les moyens pour sauter très haut... du coup ça n'intéresse plus la propriétaire. J'ai proposé à mes parents de l'acheter mais à 8 ans l'impact sur nos parents est limité. Malheureusement, il ne fallut pas beaucoup de temps pour que cette dernière soit acheté mais vous verrez qu'au cours des années j'ai pu reprendre contact avec cette jument.
Une fois la ponette vendue, ma coach a été clair elle n'a plus de cheval pour moi il faut que je parte.
Je me remis donc pour la troisième fois à la recherche d'une écurie

Zara.5

Initié
 

Trust : 164  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 196
5 j'aime    
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 09/01/2017 à 21h34

Un Nouveau Centre équestre

Après la vente de cette ponette. Je suis donc de nouveau à la recherche d'un centre équestre. Et c'est là que je découvris un centre équestre prêt de chez moi qui ne fais pas de compétition et qui est tenu par une cavalière de dressage.
C'était décidée c'est là que je recommencerais les cours. Honnêtement, c'est à cet endroit ou j'ai vécu mes plus beaux moments en club. Effectivement une monitrice passionnée et amoureuse de son travail qui fait évoluer les gens à leur rythme et surtout on était maximum 4 par cours.
J'avais pour habitude là-bas de monter deux juments baies demi-sang Suisse. Une était âgée et était une vraie crème, l'autre par contre était plus jeune et était la terreur du club. Je commença donc les cours avec la plus vieille, et la plus expérimentée ou la encore une fois je pus parfaire mon équitation de dressage puis cette jument partie à la retraite... Du coup, ma monitrice me donna cette jument au grandes oreilles qui tapait au box et qui selon ces dires n'avançait pas où donnais coup de cul sur coup de cul. Je l'accorde les débuts furent très dur. Mais petit à petit, les progrès ont fait leur preuve et la jument "efflanquée" a pu être remonté par tous le monde.
Après deux ans dans ce lieu et à l'âge de 11 ans, une envie subite de faire des concours me vint. Cependant en Suisse pour monter en concours il faut être titulaire du brevet (galop 5) j'en parla à ma monitrice qui fut d'accord que je passe enfin à ce niveau supérieur. Seulement voilà je n'avais pas de cheval pour passé cet examen...

Wondergirl

Initié
 

Trust : 54  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 124
0 j'aime    
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 13/01/2017 à 20h35

zara.5 Super ton histoire, je suis

Mets vite la suite!!!

Biriane

Novice

Trust : 2  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 30
0 j'aime    
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 13/01/2017 à 21h05

Plutôt tragique tout ça ! Ta pas trop de chance avec les clubs dit donc... Puis ils ont pas tous était cool avec toi ...

J'attend la suite :)

Zara.5

Initié
 

Trust : 164  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 196
1 j'aime    
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 13/01/2017 à 21h09

wondergirl

Elle arrive dans quelques minutes juste le temps de finir tout ça même si elle sera assez courte
Merci de suivre ça fait plaisir

Zara.5

Initié
 

Trust : 164  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 196
1 j'aime    
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 13/01/2017 à 21h12

biriane

Oui c'est vrai j'ai pas toujours eu de la chance mais j'aurai peut-être jamais rencontré les chevaux que j'ai eu la chance de monter...
Merci de me suivre!

Tulipeuno

Initié
 

Trust : 96  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 72
0 j'aime    
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 13/01/2017 à 21h14

continu ton histoire c cool

Zara.5

Initié
 

Trust : 164  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 196
3 j'aime    
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 13/01/2017 à 21h27

Voilà la suite assez courte je l'avoue
Le passage de brevet

Donc comme raconté dans le chapitre précédent. Ma monitrice n'avait pas de cheval pour moi car ma grande baie nerveuse était inapte au saut d'obstacles. C'est par chance, qu'une fille que je connaissait me proposa sa jument. Au miracle, enfin je vais pouvoir tenter l'aventure du brevet. Cette jument était prénommée Smarties c'était une belle petite pie. Je ne l'ai monté que 3 ou 4 fois avant de passer cette examen fatidique qui tout compte fait n'était rien de sorcier. Mais je me souviens mettre fait littéralement traîner à l'obstacle.
J'ai finalement obtenu mon brevet à 11 ans et avec celui-ci même si l'envie était déjà là depuis longtemps je voulais absolument un cheval (bonjour rêve de gosse). Surtout j'avais déjà presque 7 ans de "club" derrière moi, j'avais envie d'un nouveau challenge, d'avoir un cheval fixe ou on peux s'y rendre pas seulement pour monter mais aussi prendre du temps pour sa monture, connaître des joies, et des peines avec elle.

Mes parents n'étaient évidemment pas d'accord mais une opportunité s'offrit à moi. En effet, en regardant les petites annonces sur internet, j'ai remarqué une annonce tout prêt de chez moi qui proposait une demi-pension sur une jument. J'en parla à mes parents qui furent d'accord (oh joie, bonheur). Donc, Je pouvais si je le souhaitais prendre contact avec la propriétaire pour aller faire un essai seul "bémol" la jument n'est pas dans un centre équestre et donc je ne serais plus encadrée. De plus avec cette demi-pension je ne pouvais pas participer à des concours moi qui voulait voir l'ambiance et tester l'anxiété de ceux-ci ...

Alors est-ce que je saisis cette opporteunité ? La suite au prochain chapitre

Zara.5

Initié
 

Trust : 164  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 196
0 j'aime    
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 13/01/2017 à 21h28

tulipeuno
Merci beaucoup

Wondergirl

Initié
 

Trust : 54  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 124
0 j'aime    
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 14/01/2017 à 07h23

trop de suspens!

Tulipeuno

Initié
 

Trust : 96  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 72
0 j'aime    
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
Posté le 14/01/2017 à 08h42

haar le suspence
vivement la suite
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Ma vie de propriétaire : des petites nouvelles
 Répondre au sujet